Petites reflexions bizarres à propos du mouvement LGBT...

avatar contributeur de LaMontagne
LaMontagne
13/06/2022 à 00:05

Je suis LGBT mais je ne comprend pas toujours les revendications LGBT. Je n'aime pas de base le militantisme car le gros défaut du militantisme c'est qu'il n'existe que par son ennemie. Je m'explique, ceux qui "luttent contre les oppresseurs" n'ont pas décidé du jour où il n'y aura plus d'homophobie. Le but d'une association contre les discriminations, c'est de mettre normalement fin aux discriminations, c'est donc de perdre sa raison d'exister, c'est donc d'être le plus bref possible et d'avoir ce qu'il veut et arrêter d'exister. Car le but c'est de ne plus avoir de discrimination et donc quand on a plus de discrimination, il n'y a plus de raison d'avoir une association contre les discriminations. Le problème de ces associations, c'est qu'elles veulent exister et elles n'existent que parce que leurs ennemies existent. C'est une opinion purement personnelle mais je pense qu'une association de lutte contre les discriminations doit produire (ou temporairement laisser exister) de la discrimination pour exister. Car s'il n'y a plus d'ennemies, il n'y a plus de raison d'être.

Vivant à Nantes, je suis venu au centre de Nantes hier pour faire de la musculation et je me suis rendu compte qu'il n'y avait plus de transport dans la ville de disponible car les associations LGBT ont bloqué tout les transports pour la pride. Du coup, tout le monde dans la ville a été dérangé par le fait qu'il n'y ait plus de transport à cause des associations LGBT. Ça m'a beaucoup gêné car vous imaginez bien : Oui, on veut bien s'afficher dans la rue, mais pas bloquer une ville pour ça...

Mais j'ai commencé vraiment à douter des associations avec l'affaire Mila. Mila s'est faite harceler car elle est lesbienne mais aucunes associations LGBT s'est montré au devant de la scène pour soutenir publiquement Mila. On sait bien pourtant que le harcèlement qu'elle a subit à cause de son blasphème n'était qu'un prétexte pour attaquer une femme lesbienne. Pourquoi les associations LGBT n'ont-elles rien fait pour elle ?

Quand concrètement on pourra considérer que les associations LGBT auront gagné ?

avatar contributeur de MotsPassants
MotsPassants
13/06/2022 à 00:33

Bonjour concernant l affaire mila il me semble qu elle avait tenu des propos racistes et tendancieux sur l islam

Peut être que le mouvement LGBT n à pas voulu soutenir quelqu un qui a tendu le bâton pour se faire battre ??!!

avatar contributeur de Kitsune
Kitsune
13/06/2022 à 00:38

Tes propos sont très orientés politiquement.

Je pense que tu es un troll d'extrême droite ou de la manif pour tous. Mais, bon, si ça t'amuses de venir nous asticoter ...

Dans le doute, j'ai entrepris une rapide recherche sur Mila (je ne regarde pas la télé) et j'ai constaté que la demoiselle est toujours vivante !

Ensuite, pour ce qui est des associations, la lutte contre les discrimination n'est qu'un combat parmi tant d'autres.

Le rôle des association est d'accueillir, renseigner et orienter mais aussi, parfois, de proposer des activités et de permettre de se rencontrer autour d'une passion. (Autre que le sexe, hein !!)

Et enfin pour terminer, la gay pride est une façon de rappeller à nos chers amis de la manif pour tous et autres comparses considérant les LGBT comme la lie de l'humanité, que nous existons et que nous sommes de partout, ne leurs en déplaisent ! C'est un acte fort nécessaire qui se manifeste de façon festive, là ou d'autres font leurs démonstrations dans la colère et la violence.


Aller de fleur en fleur et ne prendre de chacune que le meilleur

avatar contributeur de MotsPassants
MotsPassants
13/06/2022 à 00:39

C est à moi que tu t adresses en me comparant à un troll d extrême droite ?

avatar contributeur de Sibemol
Sibemol
13/06/2022 à 01:08

Bonjour,

merci d'avoir ce débat, j'ai hâte de voir les différentes réactions :)

Pour ma part, je ne pense pas que les associations LGBT limitent leur mission à lutter contre la discrimination : il s'agit aussi de lieux de rencontre, d'éducation, d'accueil, de sensibilisation, et j'en passe... Pour certains, ça peut être un refuge où l'on est sûr de rencontrer des gens qui comprennent notre propres problématiques.

Pour ce qui est du fait que les assos LGBT n'existeraient uniquement tant que l'oppresseur existe, je me permettrais une comparaison peut-être maladroite : Sous prétexte qu'on ne prend des médicaments que quand on est malade, faut-il pour autant en conclure qu'on n'a pas besoin de médicament parce qu'on n'est pas tout le temps malade ? Par ailleurs, j'ai le sentiment que l'homophobie existera encore longtemps, et même si ce n'est pas en France, ce sera ailleurs dans le monde...

Pour ce qui est de la marche des fiertés, j'ai le sentiment que c'est un tout autre problème qui mériterait d'être un sujet à part. Pour résumer mon opinion, je dirais que je ne suis pas particulièrement fan du concept, effectivement, parce que je ne me reconnais pas forcément dans ce que j'y vois... Mais elles me semblent importantes pour l'instant pour banaliser la communauté LGBT.

Pour ce qui est de l'affaire Mila, je ne connais pas très bien l'histoire, mais même si elle a été victime de lesbophobie, je ne suis pas certain que c'était le thème principal de la polémique : la problématique islamophobe et la question du droit au blasphème ont probablement occupés une place plus importante dans le débat public que la question de la LGBTphobie.

avatar contributeur de Kitsune
Kitsune
13/06/2022 à 01:10 - 13/06/2022 à 01:11

Citation de MotsPassants #403342

Non, c'est à lamontagne que je repondrais. La personne qui a poster le sujet.

Quand j'ai répondu, je croyais être le premier.

Je découvre ta réponse.


Aller de fleur en fleur et ne prendre de chacune que le meilleur

avatar contributeur de LaMontagne
LaMontagne
13/06/2022 à 01:45

Citation de Kitsune #403341

Non. Je ne suis pas orienté politiquement ( je n'ai pas voté d'ailleurs ) et non, je ne suis pas un troll d'extrême-droite. Je ne vois pas le rapport en faite. Qu'est-ce qui aurait pu faire croire ça ? Je n'ai pas dit que la pride c'était mal. J'ai dit que ça embêtait toute la ville de ne pas avoir accès aux transports à cause de ça, (bon après à Nantes, il faut reconnaître qu'on a l'habitude avec les manifs mais bon). Moi je me suis senti gêné.

Citation de MotsPassants #403340

Alors Mila n'a pas eu de propos racistes. Elle a effectivement a eu des propos sur l'islam (que je ne partage pas personnellement) en précisant que c'était son point de vu personnel et qu'elle ne changerait pas d'avis. Elle a eu ses propos suite à du harcèlement homophobe et au fait qu'un homme a essayé de sortir avec elle tout en sachant qu'elle est lesbienne puis il l'a insultée. Elle a reçu du harcèlement car elle est lesbienne sous prétexte de blasphème.

Elle n'a pas donné le bâton pour se faire battre, les gens ne s'amusent pas à subir du harcèlement. Quand ils le subissent, ils le subissent. Peut-être que le mouvement LGBT n'a pas voulu s'affirmer face aux gens qui l'ont harcelée. Pourquoi ? La lâcheté ?

Citation de Sibemol #403344

Pour ma part, je ne pense pas que les associations LGBT limitent leur mission à lutter contre la discrimination : il s'agit aussi de lieux de rencontre, d'éducation, d'accueil, de sensibilisation, et j'en passe... Pour certains, ça peut être un refuge où l'on est sûr de rencontrer des gens qui comprennent notre propres problématiques.

C'est vrai que vu comme ça...

avatar contributeur de MotsPassants
MotsPassants
13/06/2022 à 02:23

Citation de Kitsune #403345

Pas grave désolé d avoir pris ça pour moi mais il est vrai que mettre l affaire Milla avec le mouvement LGBT est tendancieux et personnellement l homophobie c est du racisme et Milla dans ces propos a été très loin sur l islam et bien que ce soit pas le sujet, le mouvement LGBT a déjà bien des combats à faire que de s occuper de cette personne

avatar contributeur de Harmonique
Harmonique
13/06/2022 à 06:14

Salut

41 pour cent des suffrages exprimés pour l’extrême droite aux dernières élections présidentielles. Personnellement j'évite le sujet à table avec ma famille. J'imagine (je suis même sûr) qu'ici également il doit y avoir des défenseurs de la cause LGBT qui ont glissé un bulletin Marne ou Eric dans l'urne pour des raisons plus ou moins nobles.

Je pense qu'il est opportun d'éviter le raccourci homophone = extrême droite car il y en a qui nous lisent qui doivent se sentir tiraillé.

Monique

💋 👠 💓 🎼

avatar contributeur de LaMontagne
LaMontagne
13/06/2022 à 09:08

Citation de MotsPassants #403348

Attendez mais c'est moi qui est tendancieux ? C'est une jeune gamine de 16 ans qui s'est faite harceler à cause de son orientation sexuelle. C'est un fait. Elle a critiqué l'Islam mais c'est une gamine athée qui s'est faite insulter et harceler sur son orientation sexuelle au nom de Dieu. Provenant moi-même d'une famille musulmane, on m'a toujours apprit qu'il ne fallait pas embêter les personnes athées avec la religion et que chacun était libre de croire ou de ne pas croire. On m'a dit que si on embête un athée avec Dieu il blasphémera. Évidemment, énormément de personne musulmane respectent les gens peu importe leur orientation sexuelle, mais ce n'est pas le sujet.

Citation de Harmonique #403352

Non ! Je ne suis pas d'extrême-droite et je n'ai pas voté Marine Le Pen ou Éric Zemmour. Ce n'est pas mes valeurs. J'ai l'impression que m'accuser d'être d'extrême-droite fait dévier du sujet initiale. Je passe plus de temps à expliquer que je ne suis pas d'extrême-droite plutôt que d'essayer de comprendre pourquoi les associations LGBT ne l'ont pas aidée.

On sait qu'elle est victime d'homophobie, on sait qu'elle s'est faite harceler car elle est avant tout lesbienne et que le blasphème ce n'était qu'un prétexte pour justifier l'homophobie. Les associations LGBT auraient dû lui venir en aide ou au moins ouvrir leur bouche pour expliquer à tout ces tarés homophobes qui l'ont harcelée qu'on est pas de leur côté. Visiblement, je me rend compte que certain courbent l'échine et je trouve ça intolérable !

Surtout que j'ai l'impression MotsPassants se montre très ambivalent avec la question du harcèlement. Quand on sait que ceux sont surtout les personnes les plus vulnérables qui se font harceler je trouve ça dégueulasse de justifier le harcèlement. Mila aurait été un homme de 1m90 qui soulève 260kg au soulevé de terre, croyez-moi que blasphème ou pas, on ne l'aurait pas embêtée ! Bah non, c'est une petite femme donc elle se fait harceler et c'est elle qui a tord au yeux de certains.

avatar contributeur de Lou!
Lou!
13/06/2022 à 10:50

Mouais, déterrer le sujet Mila et mettre en cause le mouvement lgbt, ça fait très troll asticoteur 👺


Est-ce un bout de bon camenbert?

avatar contributeur de Sibemol
Sibemol
13/06/2022 à 11:15

Je vais être honnête, je n'avais pas entendu parler de l'affaire Mila, je la découvre grâce à ce poste... Pourrait-on, je vous prie, se concentrer sur la bienveillance et le dialogue plutôt que de présupposer des intentions de nos interlocuteurs ? LaMontagne en a parlé pour nous expliquer que c'était l'élément déclencheur qui a fait qu'il s'est interrogé sur les assos LGBT... et le traiter de "troll" sans en savoir plus et sans donner d'argument, ça n'aidera personne, je le crains !

Par ailleurs, il ne s'est jamais agi de remettre en cause le mouvement LGBT, mais ses modes d'action. Je ne connais pas assez l'affaire Mila pour apporter des arguments solides... Donc si quelqu'un de bienveillant et de renseigné pouvait nous parler du rôle des associations LGBT dans l'affaire Mila, ce serait très intéressant, parce que pour l'instant, mes recherches me disent que LaMontagne n'a pas tort sur la passivité des associations LGBT...

avatar contributeur de Roseau
Roseau
13/06/2022 à 14:06

Je crois c'est une question de réputation. Si on défend Mila c'est qu'on est islamophobe, si on défend l'islam dans cette affaire c'est qu'on est homophobe. Et le problème c'est que peu de gens arrivent à nuancer. Aujourd'hui si tu critique un aspect de l'islam ou de la communauté LGBT ou un autre mouvement de la gauche c'est que direct t'es de l'extrême droite. Le gens arrivent pas dénoncer, discuter les dérives qui arrivent dans leur camp.

Et sinon le combat LGBT c'est pas terminé encore, par exemple il y a encore des mineurs qui partent ou qui se font virer de chez eux quand ils font le coming out à leur famille. Et l'association comme le Refuge qui les accueille, les loge est indispensable encore. Après les manifestations LGBT j'y ai jamais participé ni vu, j'habite dans une petite ville moi. Mais ils ont le droit de manifester, comme les gens avec qui je ne suis pas d'accord, c'est le droit républicain.

avatar contributeur de Lou!
Lou!
13/06/2022 à 15:27 - 13/06/2022 à 16:42

Je trouve pour ma part qu'il n'y a jamais eu lieu de faire une polémique autour de Mila, ado lycéenne qu'on a mis sous les feux de la rampe je ne sais pas comment, pour un pauvre écrit réalisé sous l'emprise de la colère...

Alors non je ne suis pas pour revenir sur ce chapitre discordant inutilement.

Désolée, je me montre fermée au débat, mais il est vrai que je trouve que ce sujet (Mila) n'est qu'un scandale fabriqué par les médias.


Est-ce un bout de bon camenbert?

avatar contributeur de 6rano
6rano
13/06/2022 à 18:30 - 13/06/2022 à 18:34

Salut LaMontagne, je m'y connais pas trop en assos lgbt mais cela ne m'étonnerait pas que certaines n'est pas défendu Mila au nom d'une "lutte commune" entre minorités -ici les musulmans et les lgbt, je met des guillemets parce qu'à part sur des sujets qui touchent vraiment tout le monde comme l'écologie ou la répartition économique je suis pas sur que cette communauté des luttes soient possible (sauf pour les gens appartenant aux deux minorités à la fois bien entendu).

Or, si certains croient probablement vraiment à cette lutte commune, d'autres pourraient bien être s'en servir pour cacher leur propre incapacité/manque de courage à protéger la veuve et l'orphelin. Ce qui est humain, mais je préférais que certaines personnes assument d'être lâches car c'est déjà plus courageux et moins dévastateur que de le cacher derrière de l'idéologie.

Enfin, c'est vrai que cette pauvre gosse à été instrumentalisé, et je rejoins peut être Lou sur le fait que retomber dans l'anonymat aurait été une meilleure chose pour elle avec tous les fous qui rodent.

Sur l'autre sujet que tu abordes je pense pas que les assos lgbt organisent des prides pour attiser l'homophobie et justifier leur existence, déjà se serait vraiment diabolique et l'homophobie est encore bien présente donc dans l'ensemble ces manifs valent le coup. La Pride des banlieues par exemple m'a l'air d'un concept prometteur.

avatar contributeur de LaMontagne
LaMontagne
13/06/2022 à 19:57

Citation de Sibemol #403383

C'est problématique et ce n'est pas le pire, le pire c'est que des gens supposés défendre les LGBT+ ont critiqué Mila au lieu de critiquer son harcèlement homophobe. Ceux et celles qui l'ont harcelée au nom du blasphème la harcelait déjà à cause de son orientation sexuelle. Je pense que bien qu'il y ait quelques débiles qui l'ont harcelée pour blasphème, ce ne fut qu'un prétexte pour les principaux harceleurs.

Citation de Roseau #403392

Il aurait fallu dire qu'on ne défend pas ses propos mais la personne qui subit du harcèlement à cause de son orientation sexuelle. C'est ce sentiment que je n'aime pas. L'affaire Mila nous montre qu'il suffit de trouver un prétexte pour nous harceler et aucune association ne bougera le petit doigt alors qu'on sait que son harcèlement provient du fait qu'elle est homosexuelle. Ses harceleurs n'aiment pas l'idée qu'une femme puisse ne pas être intéressée par eux. On a tous vécu des situations où des gens ont fait des choses qu'on a pas aimées et on leur a reprocher. Mais pour la plupart d'entre nous, on ne s'est pas amusé à harceler cette personne tout les jours. Il suffit qu'une personne homophobe harcèle un homosexuel car il a fauté ou a été maladroit et ça y est, il a le champ libre lui et tous ceux qui sont comme lui. Aucune association ne viendra l'aider et pire certain diront qu'il le mérite !

Citation de Lou! #403401

L'affaire Mila n'est pas un scandale fabriquée par les médias. C'est l'affaire d'une lesbienne qui a été harcelé et qui n'a pas été aidé.

Citation de 6rano #403416

Je pense que malgré tout, il faudrait au mouvement LGBT reconnaître ses tords dans l'affaire Mila afin qu'on puisse avancer. Car cette histoire montre à n'importe qu'elle personne homophobe qu'elle peut harceler en groupe un homosexuel si c'est pour "la bonne cause". C'est humiliant.

avatar contributeur de Roseau
Roseau
13/06/2022 à 20:36

Citation de LaMontagne #403427

Non, d'après mes souvenirs elle s'est faite harceler, menacer de mort, de viol, etc parce qu'elle a insulté le prophète. Donc c'est pas à cause de son homosexualité. Ce qui n'enlève rien à la gravité des choses.

Et pour le fait qu'elle n'a pas trop été défendue par la gauche c'est parce que la plus part des gens sont betes et n'arrivent pas à nuancer même si on dit qu'on défend pas ses propos mais qu'on la défend contre l'harcèlement qu'elle ai pu subir. Pour beaucoup de gens soit t'es complètement en accord avec eux soit t'es contre eux.

avatar contributeur de LaMontagne
LaMontagne
13/06/2022 à 21:31 - 13/06/2022 à 21:35

Citation de Roseau #403432

C'est exactement ce que je dénonce ici ! Le blasphème c'est un prétexte. Elle se faisait déjà harceler avant à cause de son orientation sexuelle au nom de l'islam. Un homme a forcé avec elle alors qu'il sait qu'elle est lesbienne et l'a insultée de "sale lesbienne". Elle a réagit et insulté l'islam et Dieu. Ensuite ses harceleurs ont poussé au harcèlement en prétendant que c'est parce qu'elle a blasphémé.

Elle n'aurait certainement pas du se mettre en colère vu ce qui lui est arrivé. Mais peut-on reprocher à une victime de harcèlement de se mettre en colère ? Ne peut-on pas reprocher d'avantage le harcèlement ?

Je ne suis pas d'accord avec ses propos sur l'islam. L'islam est une religion qui prône la paix intérieur, le pardon, l'amour et le bon comportement. Les bonnes habitudes (comme la prière, la bonne alimentation et le sport ) sont mises en avant. Le bon comportement avec les voisins est important. Il y a eu des dérives au nom de l'islam et je comprend totalement que certaines personnes qui ne sont pas de culture musulmane puissent avoir une mauvaise image de l'islam. Bien que je trouve que les français non-musulmans ont fait preuve de beaucoup d'intelligence.

En ce qui concerne les lesbiennes, à l'homophobie s'ajoute la misogynie de certains hommes qui n'acceptent pas qu'une femme ne puisse pas être intéressée par leur pénis. Elle ne s'est pas faite harceler au nom de l'islam, elle s'est faite harceler car elle est lesbienne.

Je vous rappelle qu'elle a subit des dizaines de milliers d'insulte homophobe et misogyne alors qu'elle est dans son droit et que ceux qui ont poussé au harcèlement l'ont fait car c'est une femme lesbienne. Aurait-il été possible que les associations LGBT fassent du zèle autant qu'ils en font avec le pronom "iel" ?

avatar contributeur Tyalgis
Tyalgis
13/06/2022 à 23:18 - 13/06/2022 à 23:20

Je ne connais pas vraiment l'affaire Mila alors je ne me prononcerai pas, ou peu sur le contenu. Néanmoins contrairement à ce qui se dit, je doute fortement de l'existence d'un "lobby LGBT" global, qui aurait réellement le pouvoir de modifier le cours des choses de telles problématiques.

Il y a des petites associations un peu partout, qui tournent comme elles le peuvent, avec les moyens qu'elles ont, grâce à des humains. Pour avoir fait beaucoup d'associatif, l'associatif ça a beau être épanouissant, c'est aussi ingrat, et on ne fait jamais tout ce qu'on voudrait pouvoir faire. Alors peut-être qu'il y a des associations LGBT qui ont voulu faire quelque chose mais qui ne savaient juste pas comment faire ? Quoi faire ? Des associations qui peut-être avaient d'autres choses à gérer, des gens proches à aider, à conseiller, à soutenir, qui avaient aussi besoin de leur énergie ? Voire des associations qui auraient pu avoir peur de se faire à leur tour harceler et ne plus pouvoir aider ces gens qu'elles aident au quotidien ?

Pour moi, le travail dont tu parle - réagir à du harcèlement, homophobe ou non - c'est un travail de la police. C'est de la cybersécurité, c'est une autorité qui doit s'en charger. Les associations c'est vrai peuvent alerter, essayer de faire passer un message, mais dans le fond elles ne peuvent pas toujours faire grand chose. D'ailleurs, il semblerait que certaines l'aient fait ? https://www.liberation.fr/france/2020/02/07/les-associations-condamnent-sans-etre-entendues_1777715/

Sinon, pour le iel... pour de vrai, les associations LGBT font t'elles tellement de zèle ? Moi, j'ai eu l'impression que le "scandale" en France dont j'ai entendu parler était parti d'un dictionnaire et de politiques qui eux voulaient faire du zèle. En tout cas, c'est ce que j'ai ressenti de personnes à qui j'ai parlé et cette vidéo en parle je trouve assez bien (j'aime beaucoup le contenu de cette personne) https://www.youtube.com/watch?v=tmLznjLR18A

"Quand concrètement on pourra considérer que les associations LGBT auront gagné ?" Peut-être tout comme les suffragettes, quand elles n'auront plus de raison d'être ? Je crois que nous n'y sommes pas, malheureusement. On peut se poser la même question pour les associations de soutien pour les victimes de violences sexuelles, les associations d'aides à la réinsertion des personnes anciennement incarcérées, etc. Mais peut-être tout simplement que certaines associations ne sont pas réellement faites pour disparaître. Par exemple des associations de soutien pour les personnes neuroatypiques, quand vont-elles disparaître ? Est-ce que ça a un sens, de vouloir qu'elles disparaissent ?

Enfin, peut-être que le soucis est qu'elles fassent du bruit, mais peut-on réellement en vouloir à des associations qui constatent au jour le jour les dommages fait à des membres de leur communauté d'en parler ? J'avais déjà dû le dire sur un autre sujet, mais je pense que la plupart des associations LGBTI aimeraient bien, finalement se taire.

avatar contributeur de ReveuseParis
ReveuseParis
16/06/2022 à 09:56 - 16/06/2022 à 10:13

Une Association quel quelle soit défend toujours des Causes Louables, mais, aucune n est parfaite... Elle peut servir à des Politiques qui se nomment Présidents dans plusieurs associations, ces différentes Casquettes leurs permettent d utiliser celles ci pour se faire valoir dans des Actions qu ils ne meneront jamais sur le terrain....

Et lorsque ces Associations font des Bourdes, les Politiques se desolidarisent de celles ci ah ah ah

Affaire Mila qui est tres Mediatisee et combien d autres comme celle ci ne seront pas defendues par des Assos pour plein de raisons qui leurs appartiennent ..... Perso sur l affaire Mila je ne retiens pas que ses propos, je prend également en compte ce qui a précéder ses propos ... Donc , je pense qu'à notre petit niveau, il nous manquera toujours des infos précieuses sur toutes les parties d une affaire et qui font qu une histoire ou une autre sera ou pas defendue par certaines assos...

On ne nous dit pas tout Mediatiquement et on a pas le dossier entres les mains pour se faire une idée plus objective sur une affaire ou une autre ... Alors , on se fait des petites opinions personnelles que l on dévoilent ou Non , car, trop souvent, elles se font selon le sens du vent d une pensée majoritaire....

Je ne suis pas impliquée dans une Asso LGBT.... Mais je ne crache pas sur les causes defendues, tout comme, je sais qu il peut y avoir des contradictions ou des choses qui se passent et qui peuvent desservir les causes.... Rien n est parfait....

avatar contributeur de AlexieJJ
AlexieJJ
20/06/2022 à 13:50

Citation de Kitsune #403341

Dés qu'on critique le lobby LBGBTQ on est d'extrême droite : la rengaine d'arrière garde ! Il serait peut-être bon de changer de disques;

Vous pensez que vos accusations vont empêcher les gens de s'exprimer ?! Ca sent le wokisme à plein nez, la tyrannie des "enfants" capricieux, la tyrannie des médiocres, des fragiles qui n'ayant aucun talent, aucun savoir faire, qui n'ont rien à donner à la société, rien à partager avec la communauté humaine : Prenne des rôles de procureur, de juge et de bourreaux.

Je rappelle que nous sommes entre adultes, vous pouvez imaginer de l'homophobie partout, parce que ça vous arrange : d'autres font de même avec le racisme : CAR c'est leur fond de commerce; et ça ne veut pas dire pour autant que c'est réalité.

Les gens ne sont pas dupes de ce genres de méthodes de discrédits, elles sont éculées ET n'impressionnent plus personne;

les gens vont continuer à s'exprimer, à user de leur liberté (dans le cadre de la loi d'ailleurs) et puis les fragiles.... que dire

avatar contributeur de Cin91
Cin91
20/06/2022 à 17:08 - 20/06/2022 à 17:08

Citation de AlexieJJ #404242 Les gens ne sont pas dupes de ce genres de méthodes de discrédits, elles sont éculées ET n'impressionnent plus personne;

Quoi???

avatar contributeur Tyalgis
Tyalgis
20/06/2022 à 17:11

Catégoriser ses interlocuteurs d'entrée de jeu au lieu de répondre au propos, c'est souvent maladroit, tu as raison, il est vrai. Cependant ça vaut aussi bien pour l'extrême droite que pour les "woke".

Nous sommes des adultes en effet, il me semble que nous ne sommes plus à l'âge d'un camp blanc et d'un camp noir. Il me semble qu'à nos âges nous avons la possibilité d'intégrer qu'insulter gratuitement notre interlocuteur ne nous rendra pas meilleur ou plus pertinent. Surtout quand on ne le connaît ni d'Eve ni d'Adam mais qu'on s'amuse à lui calquer l'image d'un ennemi grotesque qu'on abat juste en prononçant son nom.

Je pourrais répondre que certains s'imaginent partout cette idéologie woke qui viendrait saper la société de nos grands parents avec ces grands concepts d'acceptation à tout va de minorités déviantes faussement persécutées. Qu'ils feraient presque du wokisme leur fond de commerce. Je pourrais répondre que la discrimination n'arrange personne, du moins surtout pas ceux qui la subissent. Ou que chercher à écraser les faibles ça n'est pas spécialement digne. Mais ça serait peut-être trop chercher à duper les braves gens.

Je ne dis pas qu'il n'y a personne qui s'indigne un peu de travers parfois, mais je pense que régulièrement les torts sont partagés et qu'il n'y a pas de fumée sans feu. Et que dire à quelqu'un qui dit qu'il brûle qu'il ne brûle pas mais qu'il est simplement faible, ne l'empêchera pas de brûler si ce qu'il disait était vrai. Parfois il faut peut-être s'attarder au cas par cas, plutôt que de décréter que le feu est une imagination de l'esprit et une arme enfantine voulant saper le confort de certains juste parce que ça les tente. A moins que comme ta dernière phrase le laisse entendre, tu préfères laisser brûler les plus fragiles. Auquel cas peut-être faut-il commencer par assumer qu'il y a bien du feu mais que cela ne t'importe guère.

avatar contributeur de Calimerotte
Calimerotte
20/06/2022 à 17:18

Citation de Tyalgis #404264

Je suis une personne faible qui brûlera sous le feu de l'inquisition mais qui tire sa révérence à ton intervention si magnifiquement jubilatoire et pleine de sagesse🦄

Nous sommes entourés de plein de sagesse en ces lieux tolerants et je m'en réjouis fortement🤩👍😘

avatar ancien membre
Ancien membre
20/06/2022 à 17:39

Le problème est que beaucoup de gens confondent compréhension et compassion. J'ai l'impression du moins. Ne pas comprendre, ne pas adhérer, on en a tout à fait le droit. Mais franchement... la compassion ? Elle commence où ? Avec qui ?

Ce que je veux dire c'est que oui il y a toujours des gens qui exagèrent, qui laissent parler leur susceptibilité mal placée. Perso ça m'énerve aussi. Autant on a le droit de ne pas comprendre les autres de part leur manière de s'afficher, de s'exprimer, de vivre... les ressentis diffèrent d'un individu à l'autre tandis qu'ils peuvent tout autant se rejoindre. Mais un minimum de compassion ce n'est pas de refus non plus.

De toute façon c'est comme un panier plein de fruits, t'en as toujours cachés au fond qui sont pourris. C'est pareil pour tout le monde. Je peux comprendre ce ras-le-bol. Mais ça change rien, la vraie misère elle est toujours là.

avatar contributeur de Dianartemis
Dianartemis
20/06/2022 à 20:09

Je rêve du jour où les associations LGBTQI+ disparaîtront.

Cela voudra dire que chaque être humain aura les mêmes accès aux droits fondamentaux, qu'il n'y aura plus de discriminations, d'agressions et de meurtres.

En attendant, les associations accompagnent , soutiennent, collectent des informations, des compétences, pour que cette société paraisse moins violente.

Petite précision, je suis une activiste transfeministe, et fût membre d'associations trans.

avatar contributeur de Pink Tiger
Pink Tiger
20/06/2022 à 20:55

Citation de LaMontagne #403335

Salut la Montagne. Tout d'abord merci pour ton sujet car il oblige à s'interroger. Dans l'ordre, oui je suis d'accord avec toi, l'objectif d'une asso LGBTQIA est bien de disparaitre. Mais on est bien d'accord qu'on n'est loin de voir la fin des discriminations et des violences, du besoin d'informations (car elles sont quasi inexistantes dans notre société heteronormée), ... Du coup l'échéance étant si lointaine c'est normal que les assos ne soient pas dans cette posture, comme toutes les assos défendant des minorités. Sur l'histoire des transports de Nantes, je ne suis pas sûre d'avoir compris si c'était un manque de véhicule ou si les routes étaient bloquées mais dans les 2 cas ça j'ai envie de dire que c'est la municipalité qui n'a pas gérée soit en gardant un minimum de véhicules (en plus vous avez le tram) pour tous les usagers soit en délimitant un parcours (comme ça se fait pour tous les autres événements). Donc ce n'est pas à la communauté, aux assos de se sentir coupables d'organiser ce magnifique événement 😉. Pour Mila depuis le début cette affaire me met mal à l'aise. Au départ d'un côté on a des propos homophobes très graves, de l'autre des propos islamophobes très graves également. Après on a des menaces de mort et un débat politique sur le droit au blasphème. Si on avait pu parler de cette affaire de la sorte sans tout mélanger ça aurait été plus facile de se positionner clairement mais comme déjà dit les gens prennent les choses comme un tout et même lorsque les assos ont essayé elles n'ont de toute façon pas été entendues. Autre chose mais ça s'est pour rebondir sur ce qui a été dit par quelqu'un d'autre (encore merci pour ces discussions), a mon grand étonnement il n'y a effectivement pas de grande asso LGBTQIA ou nationale en France à ma connaissance. Je trouve que c'est un manque car nous avons besoin de nous faire entendre en dehors de la Pride et d'événements lié à l'actualité.

avatar contributeur de LaMontagne
LaMontagne
20/06/2022 à 23:47 - 20/06/2022 à 23:51

Citation de Tyalgis #403447

Ce qui m'embête beaucoup c'est l'impression d'inaction dans l'affaire Mila. Après, si effectivement les associations ont affirmé publiquement leur soutient à Mila, c'est une autre histoire et ça ne pose donc pas le problème de la lâcheté.

Citation de AlexieJJ #404242

AlexieJJ, je te trouve personnellement plutôt extrême dans tes propos. Personnellement, je ne connais pas de lobby LGBT. Pourrais-tu nous en citer un et nous décrire ses modes d'actions ? En quoi c'est un lobby, qui le finance, qui finance-t-il ? Je te pose la question car on entend souvent ce terme de la part de personne qui passent leur temps à critiquer les LGBT.

En ce qui concerne la critique, elle est nécessaire mais dans une optique d'amélioration. De nos jours, il y a beaucoup d'homophobie et de transphobie mais que ce n'est plus accepté comme il y a 10 ans. C'est devenu tabou. Par conséquent, l'homophobie et la transphobie font maintenant parties des raisons privées pour laquelle une personne, une association ou un parti politique communiquera une idée. Néanmoins, leurs raisons publiques seront toute autre. En clair, la plupart des gens qui critiquent les mouvement LGBT argumentent selon des raisons publiques qui sont souvent très différentes des raisons privées.

Prenons par exemple l'homoparentalité. Certains vont tout faire pour décrire les effets négatifs. Ils critiquent mais lorsqu'ils parlent de l'impact négatifs sur les enfants, c'est leur raison publique. La raison privée c'est qu'ils ne veulent pas que l'homosexualité soit normale car ils trouvent ça dégoûtant. D'un autre côté, les associations LGBT vont tout faire pour montrer les aspects soit positifs soit neutres. Mais ils ne vont pas le faire dans un soucis épistémologique de la recherche de la vérité. Ils vont le faire dans un objectif militant.

On peut légitimement soulever la question, si deux hommes ont adopté une fille, est-ce que ce ne sera pas plus difficile pour elle de ne pas avoir de figure maternelle qui puisse lui expliquer comment gérer les problématiques purement féminine d'une femme dans sa vie ? Mais dans ce cas là, n'est-ce pas mieux tout de même de se retrouver avec deux parents plutôt qu'orpheline ? L'homoparentalité est un faux problème. Et ceux qui le posent comme problèmes ont des raisons bien différentes de ce qu'ils affirment.

C'est difficile d'être neutre. Car on se doit d'être pragmatique et de défendre nos libertés. Il y a 10 ans, on a exprimé le fait que les homosexuels aimeraient pouvoir se marier au même titre que les personnes hétérosexuelles. Le mariage n'avait plus nécessairement de dimension religieuses, on vivait dans une société où les homosexuels n'avaient pas le droit de se marier. On voulait juste pouvoir se marier comme tout le monde. Et pourtant, ça a déchaîné des réactions de haine... Des millions de gens ont manifesté contre nous, contre nos droits, nous expliquant comment on devait vivre et ressentir les choses, crachant des bêtises sur nous.

Citation de Pink Tiger #404292

En effet, une association de lutte contre les préjugés et les discriminations doivent planifier leur fin.



Suivez-nous
Téléchargez l'application
Application android
conçu avec par Carbonell Wilfried
© Copyright 2022, betolerant.fr