C'est quoi la normalité ? Est-ce obligatoire d'être "normal" ?

photo de l'auteur Mandragore69
Mandragore69
Homme de 46 ans
lyon

3 remerciements
Ce sujet est un débat, échangez et partagez dans la bonne humeur

Est-ce que c'est une norme imposé par la majorité ? Voire un diktat ? Voire une obligation ?
Est-ce que c'est le bien incarné ? Donc moi je suis le mal parce que je suis bisexuel et que je le vis bien.
Est-ce que c'est important d'être normal ? Est-ce qu'il faut être normal ?
Perso jamais suivi le troupeau et vous ?


photo de l'auteur noflomeys
Noflomeys
Femme de 23 ans
Amboise
Je vois la normalité comme un ensemble de codes sociaux et parfois légaux qui régissent la vie en société ; ces codes peuvent se justifier ou non. Exemple tout bête : je trouve normal de dire bonjour en entrant dans une boutique et au revoir en en sortant.
Après je vois aussi la norme comme une moyenne et un moyen de se faire accepter par le plus grand nombre. Comme il s'agit d'une moyenne nous n'en avons pas tous la même vision et cette même vision peut évoluer comme une mode. Il suffit de s'intéresser aux canons de beauté féminins. Un coup il faut avoir la peau bien blanche et le front dégagé, plus tard on préférera un corps avec des formes prononcées, tandis qu'aujourd'hui on prône le modèle bronzé et mince.
Bref j'ai envie de dire zut, flûte... Le mal ce sont les gens qui font du mal (waouh) autour d'eux et je ne pense pas que tes préférences ou les miennes soient responsables de quoi que ce soit. Si cela dérange eh ben que ces personnes regardent ailleurs ! Ça ne les gène pas trop de remplir leurs voitures avec des dinosaures liquides ("c'est pas naturel-han")
Tout ça pour dire que la vision de la normalité est assez subjective et que je n'utilise ce mot que pour parler d'actions ou de situations à un moment bien précis. Je ne vais pas estimer qu'une personne est normale ou non mais plutôt évaluer son comportement ou une réflexion (j'utilise le terme "évaluer" mais je ne passe pas ma vie à juger tout le monde ce serait d'un ennui).
Bon j'ai fini par écrire un pavé, j'espère avoir été assez claire dans mes propos pour ne pas qu'il y ait de non sens ou de contre sens (pire), en tout cas ta question est intéressante car elle soulève des points sociologiques, culturels et philosophiques !

photo de l'auteur Lindos
Lindos
Homme de 36 ans
Lyon

41 remerciements
"Perso jamais suivi le troupeau et vous ? "

Personnellement j'étudie et compare les normes depuis l'extérieur.

Attention lorsque tu ne suis pas le troupeau, tu peux être le mouton noir à qui on donne des coups de sabot ou sur lequel on envoie le chien (les chiens de bergers ne sont pas nécessairement brutaux mais ne tolèrent pas l'insoumission).

photo de l'auteur Rhada
Rhada
Non binaire de 28 ans
Tours
Citation de Mandragore69
Perso jamais suivi le troupeau et vous ?

Je n'ai jamais suivi le troupeau parce que je suis le vilain petit canard (et je deviens cygne)

photo de l'auteur Najlk
Najlk
Homme de 20 ans
Paris
Bonjour à vous,

La normalité est une chose qui fut crée au gré de notre société. Elle fut crée sans réel raison mais elle est là. A quoi elle sert ? A quoi fait-elle référence ? Comment pouvons nous dire que quelqu'un est normal aux yeux des autres ?

La normalité sert simplement à gratifié les gens, à se faire sentir à sa place dans un monde où tout le monde soit avoir sa place. Paradoxale non ? Un mot si retrograde mais qui permet à la fois de faire en sorte que tout le monde soit "égal" ... Cependant Nous sommes "normal" quand nous sommes comme tout le monde, c'est à dire que nous vivons à travers une opinion publique. Nos idées, nos choix, nos goûts et nos couleurs avance en même temps que l'opinion publique. C'est exactement comme la mode ...
En revanche si nous réfléchissons bien, qu'est ce qu'être normal ? pouvez vous me le dire ? Qu'est ce qui nous singularise de cette normalité si universelle ?

Je pense simplement que nous sommes normal quand nous sommes une parodie des "meneurs d'opinion". Exemple : Les jeunes (ados/filles) pour la plupart aime "Kim Kardashian ..." ou bien par exemple "Nicki Minaj" Donc ici, une fille ronde n'a pas sa place. Car elle est tout simplement ronde. Elle ne rempli pas les critères de la "secte". C'est complètement débil comme exemple mais c'est pour ilustré ma pensée.
Je pense donc que nous sommes pas normales quand nous réfléchissons et que nous agissons par nous même. Que nous nous habillons ou bien que nous aimons par nous même. Que nous nous écoutons nous et pas les autres. Aujourd'hui le physique prend une place sans nom dans notre monde. Nous préférons manger quelque chose de beau au lieu de quelque chose de bon !

C'est devenu triste, plus personne n'est ce qu'il est. Nous sommes ce qu'ils sont parce qu'ils sont ce que nous sommes.

j'espère ne pas vous avoir retourné le cerveau ..

Cordialement.
Nagib

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Bonjour.

Qu'es ce que la normalité?
Pour ma part le terme de "normalité" a été inventé par la société pour se retrouver dans un shéma donné par celle ci. La société dit ce qui est normal ou anormal. Mais au fond...

...La normalité est subjective. Un

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Un acte peut paraitre normal pour une personne mais pas pour une autre. Pareil pour un ressenti. Pour ma part il n'y a pas de normalité. On est qui on est et on agit en fonction de nos moeurs et opinion.

photo de l'auteur Meurso
Meurso
Homme de 24 ans
Lille
Bonsoir,

Personnellement, je trouve que la normalité est une chose cadrante, malicieuse et dangereuse, je m'explique...

Cadrante: Je pense que chaque individu a besoin d'un environnement humain pour vivre. Or pour que les humains puissent vivre ensemble, il faut qu'on établisse des règles, des compromis, etc... Cela devient un cadre de fonctionnement puis nous paraît normal à la longue. Des exemples de ça, y'en a pleins dans l'histoire de l'Homme. Ce cadre nous permet de penser que si on (soi et tout le monde) agit dans la norme, alors "techniquement", la société devrait bien fonctionner, aucun reproche, aucun danger ne devrait nous toucher.

Malicieux : "L'Homme est un loup pour l'Homme, ce qui vous en conviendrez, n'est pas très gentil pour le loup". On prendrait bien le théorème capitaliste avec cette célèbre expression "Marche ou crève!". C'est un peu par exemple ce sentiment de lassitude quand on apprend qu'un homme au pouvoir a détourné de l'argent. Ca rentrerait presque dans les moeurs, c'est normal (j'exagère un peu mais c'est dans la même veine).
Malicieux car quand plus de la majorité pense qu'une chose est normale, elle DOIT l'être.
Pensez-vous normal qu'après la seconde Guerre Mondial, on soit presque tout de suite entré dans la Guerre Froide? à cause de qui, la majorité? est-ce normal qu'un capitaliste doit fracasser un communiste et vice-versa?
Si une personne devient différente de ce nouveau cadre, elle n'est plus normale, elle ne convient plus à cette nouvelle société.

Dangereux : Cela peut être dangereux car si la majorité "normale" n'est pas tolérante, on a bien vu dans l'Histoire ce que cela pouvait donner. Dangereux également car cela n'a que rarement été la majorité qui a décidé de ce qu'était la "norme". Toujours un individu ou un groupe pour décider de la majorité, et c'est difficile de montrer à la population que, en pensant par elle-même, des choses qui nous paraissent normales ne sont simplement pas acceptables sur le plan humain.

En conclusion, je dirais que la normalité ne l'est que pour ceux qui le croient et que pour le pessimiste que je suis, une arme "psychique".

Voilà, j'espère que mon pavé n'est pas trop long. En tout cas, tu as mon principal fil de pensée sur cela maintenant.

photo de l'auteur Damien93
Damien93
Homme de 37 ans
Saint-Denis

3 remerciements
La solitude que crée l'a-normlité est un vrai poids. Et ce n'est pas toujours facile d'être le mouton noir, voire le bouc-émissaire.

Pour participer à ce sujet, il faut être obligatoirement inscrit