Comment avoir ou retrouver confiance en une femme ou en un homme ?

Donq64
Publiée le 21/02/2020 à 23:07
Auteur du sujet

Souvent qu'en on a été violenté par une personne de sexe opposé, on en vient à ne plus avoir confiance dans le genre associé !

Comment retrouver ou trouver la confiance dans l'autre genre ?

C'est ma quête et je suis curieux de receuillir vos réactions et avis.

Guillaume


Plume
Publiée le 21/02/2020 à 23:44 - modifié par Plume le 21/02/2020 - 23:54:58

Aucune idée!!!! ; ))

Sincèrement j'en sais fichtre rien...mdr! Et je peux dire (et ressentir) la même chose des hommes si je généralise le comportement immature de mon ex.. Comme quoi ce sont des peurs irrationnelles..

Mais peut etre que la confiance ca peut s'accorder petit à petit en parallèle du rapprochement et de la connaissance de l'autre?

Allez, cest le max que je puisse faire pour toi.. En espérant que les autres soient meilleurs que moi en terme d'inspiration..

Bonne chance pour ta quête !

Plume

Chen Chen
Publiée le 22/02/2020 à 21:19

Je pense que tu mérites une meilleure fille qui te mets à l'aise, qui te fait vivre une nouvelle émotions positives que tu n'avais pas épreuvées avant.

Y a que le bien qui peut contrer le mal. Désespoir, déception, culpabilité, tristesse ne sont pas tes alliés, mais c'était ton passé.

Active toi et fait en sort d'apprécier chaque petit geste, petit charme ou petite folie de chaque fille.

Le monde est à toi !

Yubels
Publiée le 22/02/2020 à 21:32

Salut

En faite c'est très simple sur le papier mais en vrai ça peut etre complexe.

Je dirais que si tu arrive à pardonner la personne et soi meme, et a accepter ce qui t'es arriver ça passe.

C'était mon avis. Belle soirée/journée !

Membre anonyme
Publiée le 22/02/2020 à 21:53

Je pense que ton raisonnement est faussé à la base…

Tu associes un comportement à un genre comme s'il n'était pas possible avec quelqu'un de l'autre genre, ce qui me semble hasardeux.

De plus, un genre, c'est une multitudes de comportements et pas un seul.

Si tu ne veux pas que ta mésaventure se reproduise, c'est de ton coté et non de l'autre que cela se passe.

C'est à toi d'utiliser ton expérience pour éviter les profils psychologiques qui te sont délétères et de les gérer s'ils tentent de s'imposer à toi.

La raison est simple: Il est moins difficile de changer son comportement que celui des autres.

Fréquente l'autre genre, si tu en as l'envie, en utilisant ce qui t'est arrivé pour ne pas que cela se reproduise.

Guiton
Publiée le 22/02/2020 à 22:14

Tu as une expérience traumatisante avec une femme. Tu as une expérience traumatisante avec un homme.. Et la y a plus d option... Homme ou femme peu iimporte il faut réussir à guérir. Et réapprendre à avoir confiance. D abord en toi. Dans toute relation il y a des hauts et des bas. Des risques mais aussi des opportunités... Ton post est un peu vague pas facile de t'aider plus. Quelle violence ?

Atakris
Publiée le 22/02/2020 à 22:31

La confiance est un plat qui se mange froid.. (ou c'est la vengeance, haaaa, où ais-je mis cette foutue fiche..)

Bref.. Pour rester sérieux: la confiance est fragile et ne doit être accordée qu'une seule fois, pas quand elle a été brisée, sinon, cela va toujours provoquer des doutes en toi.

Maintenant, ce que je dis prévaut uniquement pour ce qui est de retrouver confiance dans une personne qui nous a fait du mal. Ce n'est pas bon de penser que SI une fille (ou un mec) t'a fait du mal, que toute les filles (ou mecs) sont des #&$¤! ... En gros..

Ne restes pas à croire que SI tu as été trahi par Catherine, et bien tu seras obligatoirement trahi par Fernand ou Sophie.. (ces prénoms sont fictifs, cherchez pas.)

Par curiosité, sur une échelle de 1 à 10, tu évalues à combien la trahison dont tu as été la victime?

Membre anonyme
Publiée le 23/02/2020 à 01:13

@Donq64

1 - Ne pas faire du particulier une généralité

2 - Etre plus vigilant la prochaine fois en portant attention aux signaux d'alerte : cette petite voix intérieure qui met souvent en garde (longtemps à l'avance) mais à laquelle on porte rarement attention - sauf quand c'est trop tard :)

Donq64
Publiée le 23/02/2020 à 08:39
Auteur du sujet

Bon Dimanche à toutes et tous.

Merci pour vos retours.

@SuzanneTD

En lisant, je m'apperçois qu'effectivement j'ai fait une association du genre assez inconsciemment. Depuis mon histoire de trahison, j'ai quand même connu d'autres femmes bien différentes et très intéresantes et je n'ai pas été toujours dans une posture figée, ce qui me rassure !

C'est malgré tout le mécanisme sous-jacent que je ressens qui est encré et qui se matérisalise par un choix-rejet de la "jeune femme" au profit de femme plus mûres que moi +15 ans ou vers une tendance marqué à être seul au lieu de vivre en couple.

@Guiton

J'avais 18 ans lorsque vivant temporairement chez mon père avec mon amie de 18 ans aussi, elle m'a apprit qu'elle me trompait avec lui et celui-çi fut incapable de démentir prenant même sa défense lorsque j'ai demandé des réponses.

J'ai fait un travail thérapie psychologique concernant spécifiquement mon père, ce qui me permet aujourd'hui de lui parler sans résurgence mais rien vis-à-vis de l'impact sur la relation homme-femme.

Je prends de l'âge tranquillement (37 ans) donc cette période s'éloigne dans le temps et dans ma mémoire, aujourd'hui je le réactive avec vous afin de me décider à suivre une thérapie spécifique ou à vivre avec cette scorie.

@Atakris

Lorsque c'est arrivé la blessure était intense de l'ordre de 10, l'aspect "je suis victime" forte 9/10 à beaucoup diminuer par la suite aujourd'hui, je ne me considère vis-à-vis du père, neutre 0/10 mais vis-à-vis de cette femme je garde encore beaucoup de rancoeur et de colère et je dirais 7/10.

Merci encore pour vos aides qui me sont utile pour prendre ma décision.

Membre anonyme
Publiée le 23/02/2020 à 09:24

Il faut que tu te rendes à cette évidence, toi qui cherches la sécurité, qu'aucune relation n'est sure, avec qui que ce soit…

Je t'écris cela alors que cela fait trois bonnes décennies que je vis avec la même femme mais c'est un résultat et non un critère de vie à deux.

D'ailleurs, si on y réfléchis bien, toute rencontre initie une séparation, que ce soit celle de son enfant, de sa femme, d'un ami, d'un père, …

La permanence ne fait pas partie du vivant, pris en tant qu'individus par définition mortels.

Ensuite, comment gérer les trahisons et autres coups de canifs ?

Je pense que s'en sentir personnellement capable est un bon début.

Cela nous ramène à notre nature humaine et à la nature humaine en général.

Ensuite, on peut comprendre ce qui nous arrive, ce qui ne veut pas dire excuser le mal qu'on nous fait.

Mais cette relativisation: "Moi, je pourrais être lui ou elle" est d'une grande aide pour "digérer" les couleuvres que la vie nous fait avaler.

Mimosa
Publiée le 23/02/2020 à 17:07 - modifié par mimoza le 23/02/2020 - 17:08:36

@Sociable, ne serais-tu pas de tendance pessimiste ?

Ne peut-on pas nourrir l´espoir de finir a peu pres sa vie avec son mari ou sa femme ? C'etait un peu le but du marriage à l´origine. Et l´enfant n´est-il pas en general aussi une relation que l´on a à vie, meme s´il elle s´amoindrit apres deux decenies ?

Membre anonyme
Publiée le 23/02/2020 à 17:24

Je ne pense pas qu'il faille se placer dans la rubrique espoir ni désespoir; attente ou déception.

Plutôt dans le cadre d'un état précaire qui dure. 😊

Disant cela, je ne suis pas pessimiste mais réaliste.

De plus, c'est grace à ce sentiment de précarité qu'on a pu, au sein de notre couple, en faire des décennies.

Nos enfants aussi nous placent dans un cadre précaire puisqu'ils s'en vont voler de leurs propres ailes et c'est aussi une normalité.

Cette précarité au sien du couple, je la vois comme un cdi au travail: On peut peut casser le contrat quand il n'y a plus réciprocité, intérêt commun, agrément d'être ensemble.

Mais, si c'est le cas, on peut être parti pour la vie.

Savoir que ça peut casser faisant la motivation de chaque partie pour faire en sorte que cela dure.

A contrario, placer le couple en tant qu'état permanent me sembre dangereux pour sa survie, par manque de motivation pour éviter sa casse, puisque l'on est dans l'illusion de la pérénnité.

Donq64
Publiée le 23/02/2020 à 17:32
Auteur du sujet

Ce type de précarité me conviendrait ;) mes cdd sont plutôt très court.

Membre anonyme
Publiée le 23/02/2020 à 18:10

Parler de contrat lorsqu'il s'agit de sentiments , liés à des obligations autant morales que responsables et affectives : c'est léger , très léger .

Membre anonyme
Publiée le 23/02/2020 à 18:11 - modifié par Sociable30 le 23/02/2020 - 18:19:30

Quand on est dans une logique: "Ma femme" ou "Mon homme", c'est là que cela devient compliqué, à mon avis.

Il vaut mieux être avec "celle ou celui qui est bien avec moi".

C'est dans cet espace de bien être partagé que les choses durent.

Mais, comme déjà dit, ce n'est pas un objectif en soi mais un résultat des courses.

Maintenant, si cela n'arrive pas et que les relations ne durent pas; il ne s'agit pas d'échecs, forcément.

On peut aussi passer quelques mois ou années ensembles et se quitter sans se faire de mal.

Dans cette hypothèse, on a une expérience de vie supplémentaire, de quoi faire le point sur sa personnalité.

La rencontre suivante sera sans doute enrichie de cette expérience précédente.

"Parler de contrat lorsqu'il s'agit de sentiments , liés à des obligations autant morales que responsables et affectives : c'est léger , très léger ."

C'est léger comme le plaisir d'être ensemble, la joie d'avoir des enfants, la jubilation d'une vie bien remplie.

Cette légéreté délicieuse qui fait le cœur comme une plume, l'absence de rancœur, l'esprit sans aigreur et te place en compagnon agréable à fréquenter, même depuis si longtemps…

Membre anonyme
Publiée le 23/02/2020 à 18:25

A d'autres .

Membre anonyme
Publiée le 23/02/2020 à 18:33

C'est dommage si tu as eu de mauvaises expériences…

Le sens du devoir fait des gens malheureux quand le sens du bonheur fait des gens content de leur sort: C'est une réalité visible.

Membre anonyme
Publiée le 23/02/2020 à 18:42

Ben voyons : arranges-toi comme à ton habitude ^^

Membre anonyme
Publiée le 23/02/2020 à 18:51

Je te félicite pour ton esprit enjoué, Suzanne ^^

Membre anonyme
Publiée le 23/02/2020 à 19:16

Je risquerais d'être grossière , donc je m'abstiens .^^

Membre anonyme
Publiée le 23/02/2020 à 19:18

Tu es une femme sage. ^^

Donq64
Publiée le 23/02/2020 à 21:12
Auteur du sujet

Et moi j'ai juste repris un trait d'humour sur un sujet au combien compliqué.

Oui il s'agit de sentiments et je ne suis pas le genre d'homme à ignorer ce que c'est.

Je savais déjà pas mal de choses sur le sujet de la confiance, le fait qu'il faut éviter l'amalgame et le principe de réciprocité vis-à-vis de l'autre. Vous me les avez juste rappeler et c'est beaucoup.

Je vais laisser passer un temps de réflexion, merci encore du fond du coeur. Guillaume.

Membre anonyme
Publiée le 23/02/2020 à 21:28 - modifié par SuzanneTD le 23/02/2020 - 21:28:59

De belles choses à toi , Guillaume :)

(scusies pour le dérapage)

  S'inscrire pour participer au sujet