Nouvelle représentation de la virilité

avatar contributeur de Ench
Ench
23/05/2022 à 08:31 - 23/05/2022 à 09:15

Bonjour.

Je publie cela, car cela pourrait avoir un nouveau regard sur les choses. Et à renforcer ce que j'essaye d'assimiler.

J'ai été voir mon psychologue ces derniers mois afin de m'aider à surmonter ma peur d'être viril. Il m'a appris que :

1) La virilité est ce avec quoi on se sent à l'aise;

2) Les diktats sont ce que les gens disent et ce qui nous enferme dans un cadre;

3) La société est une société du paraitre avant d'être;

4) Chaque virilité est unique;

5) Certains hommes, en se concentrant sur le paraitre de la musculature, cachent un manque d'estime de soi.

En cherchant exclusivement à me mettre en couple avec des hommes musclés, je m'enferme dans un iréel. 😭 😭 😭 Tous les hommes n'aiment pas la musculation. La virilité, c'est habiter son corps, pas être musclé. Certains hommes peuvent faire l'amour 5 à 10 fois par jour, d'autres 1 fois. Cela ne fait pas d'eux des non-hommes. Si pour le conjoint/la conjointe, c'est ok, c'est ok.

J'ai été étonné d'entendre cela, car dans ma tête, mon psychologue était un psychologue traditionnel, mais apparemment, il a évolué. Cela m'a amené à repenser à mon enfance, à savoir que je suis efféminé, et que toutes les moqueries et rejet des gens m'orientaient spontanément vers les diktats de la société (un homme doit être musclé, ne doit pas montrer ses émotions, doit être fort...). Le plus marquant a été mon grand-frère qui était un gros macho et qui a beaucoup conditionné la vision de la masculinité, que je ne voulais pas être, mais que je devais être.

C'est durant l'enfance que nous construisons notre représentation de la masculinité et de la féminité, à travers les parents. A l'issue de ces 2-3 séances avec le psy, je me rends compte que j'étais dans une image erronée de la masculinité. WHOUAW ! En changeant mon "programme", tout d'un coup, je ne ressens plus de besoin de me masturber en pensant à des hommes musclés. Or, j'étais dépendant à la masturbation. C'était dur d'y résister. Je suis sûr que cette masturbation exprimait un complexe d'infériorité. Et je ne suis plus attiré exclusivement par des hommes musclés, même que je n'ai plus envie d'être en couple avec un homme.

Cependant, cela fait plus de 20 ans que je vis avec ces représentations, et c'est difficile de rester dans les nouvelles représentations. 😓 Je me suis tellement masturbé en pensant à des hommes musclés que les hommes musclés ont produit beaucoup de dopamine et de renforcement dans mon cerveau. C'est ce que je vais dire lors de ma prochaine séance. Durant l'enfance et l'adolescence, notre psychologie est en plein chantier. Une fois adulte, c'est plus difficile de déconstruire et reconstruire.

Ca m'a quand même pas mal ouvert les yeux, de savoir que tous les hommes n'aiment pas la musculation. Pour moi, ceux qui étaient minces et gros n'activaient pas leur amour de la musculation. 🤔

avatar contributeur de Lou!
Lou!
23/05/2022 à 09:19

Salut Ench,

J'ai du mal à comprendre comment des non-dits peuvent ainsi nous marquer. Je m'explique.

Les genres masculin et féminin ne nous ont pas été imposés avec des ordres, des lois, mais plutôt avec des moqueries, des sanctions, ne pas rentrer dans le moule nous expose à l'exclusion, et, enfants, nous ne supportions pas et nous nous sommes pliés aux conventions.

Je précise enfant, car maintenant que nous sommes adultes nous savons bien que si quelqu'un nous rejette à cause de notre apparence ou de notre sexualité, eh bien c'est un gros con.

Mais nous sommes quand même marqués, et passons une bonne partie de notre vie d'adulte à réparer ce que le patriarcat a endommagé en nous, notre libre-arbitre.

Bon je crois que j'ai compris finalement...

Désolé Ench, je crois bien avoir disgressé, mais j'avais besoin d'écrire ça quelque part


Est-ce un bout de bon camenbert?

avatar contributeur de Fierdre
Modération Fierdre
23/05/2022 à 09:35

Citation de Lou! #400372

si quelqu'un nous rejette à cause de notre apparence ou de notre sexualité, eh bien c'est un gros con.

Je voulais juste dire que je suis a 1000% d'accord 😂😂😂

(Et je suis content que tu aies eu le déclic, Ench 🤗🤗🤗)

avatar contributeur de Alithia
Alithia
23/05/2022 à 11:15

Je suis tout pareil, d'accord avec ce qui a était dit !

Je me permet juste, pour répondre à la question pourquoi ça nous marque autant.

Parce qu'enfant, on cherche le mimétisme et l'approbation.

On grandi en imitant les autres, en cherchant à leurs plaire (ou leurs déplaire parfois).

Rajouté à ça, le martelage quasi permanent de message sexiste, de virilité toxique, de patriarcat.

Toute notre enfance est construite sur ces bases foireuses.

Les garçon joue à la voiture et au bricolage, la fille a la poupée et la dînette.

Le féminin l'emporte sur le masculin.

Une fille ça dois être gentil.

U' garçon ça dois être fort, ça dois pas pleurer.

Ect...

Quand on te répète, 10, 100, 1000 fois une chose, inconsciemment, même si tu es contre, cette idée s'insinue en toi.

En gros, c'est presque du message subliminal. Ou comme les générique qui te rentre dans la tête et que tu peux pas oublier.

Petit à petit, sans t'en rendre compte, tu te construit avec tout ça. Elles font partie des murs, des bases avec lesquelles ont se construit.

Et c'est pour ça qu'on parle ensuite de deconstruction.

Voilà j'espère que ça éclaire un peu plus ?

avatar ancien membre
Ancien membre
25/05/2022 à 16:06

La virilité est un concept culturel avant tout...

La problématique est que notre société est dans l'incapacité culturelle à comprendre la large distribution des personnalités et des préférences au sein des sexes et me chevauchement entre sexe de nos personnalités et de nos préférences ...

Il est démontré que les personnalités masculines et féminines se distribuent naturellement sur un très large spectre et en conséquence tu as aux extrêmes des garçons très masculins et des filles très féminines comme des filles plus masculine que 90% des garçons comme des garçons plus féminin que 90% des filles. Et entre ces extrême tu auras une zone de chevauchement des garçons et des filles à moitié masculin et à moitié feminin.

Perso je pense être dans cette zone de chevauchement des personnalités entre féminin et masculin (même si je m'identifier homme cisgenre ).

Je ne suis pas du tout viril comme mec et si j'essaie de jouer à l'homme viril ou macho je suis totalement ridicule aux yeux des filles et des garçons (alors que j'ai fait à une certaine époque beaucoup de musculation), donc pas crédible.

Si être viril n'est pas dans ta nature pas, n'essaie pas d'être viril , sois toi même ...

Je ne suis pas viril et je le vis très bien car j'ai compris que la virilité va juste me mettre mal à l'aise alors je reste et je suis moi et je m'adore comme ça tout en étant gay ;-) et ça fait du bien d'être soi-même et non correspondre à une attente sociale ...

avatar contributeur de Boulanger44
Boulanger44
25/05/2022 à 21:20

En fait comme tu dis c'est compliqué de se défaire de tout ce qu'on a vécu, nos modèles, le monde dans lequel on a évolué. J'imagine que tu connais la chanson de Eddy de Pretto, qui parle très bien de ce "concept" de virilité, qui est juste ce qu'on veut faire de toi en tant que "mâle".

Malheureusement notre société construit encore ces idéologies, alors que le côté viril, féminin, tendre, fort peut se retrouver chez n'importe qui, que tu sois homme, femme ou autre. C'est ce qui fait la beauté de l'être humain, notre diversité, le plus compliqué et d'y inclure la tolérance.

Il faut juste emmerder la société, être soi-même, les personnes qui t'aimeront et celles qui tu aimeras seront vrai. Je sais que c'est pas évident, mais le plus compliqué n'est pas d'être attiré par des mecs "virils", le plus compliqué est de s'aimer soi même, en tant que personne, sans essayer de ressembler à un autre.

Après ton psy qui rencontre des patients qui font l'amour 5 à 10 fois par jour devrait consulter (j'espère que c'est une blague, ton psy t'a vraiment dit ça ??? )

😆

Pour la masturbation faut pas abuser et parfois te concentrer sur tes rencontres non ? Oui la majorité des mecs détestent la musculation (certains s'inscrivent à la Salle pour être viril"). Donc 90% des personnes aiment des personnes qui sont heureuses, aiment la vie, moi perso un mec musclé je déteste :-))

Regarde ce qui est beau en toi, si tu arrives à le voir tu seras heureux, et là tu verras que tu vas attirer des mecs, virils ou pas tu t'en fou !

Salon de chat Gay

Découvrez notre salon chat gay pour dialoguez avec des centaines de mecs célibataires connectés. Chat réservé exclusivement à la communauté gay.

Communauté Gay

betolerant est fier de sa communauté gay. Notre communauté est un véritable site de rencontre gay tolérant et bienveillant.

Parlons Coming-out

Le coming-out est parfois inévitable pour une homme homosexuel. Partagez vos expériences sur le forum coming-out.

Forum homoparentalité

Le forum sur l'homoparentalité permet aux parents homosexuels de se soutenir et s'entraider, mais aussi de partager leur quotidien.



Suivez-nous
Téléchargez l'application
Application android
conçu avec par Carbonell Wilfried
© Copyright 2022, betolerant.fr