L'après manipulation - recommencer sa vie

avatar contributeur Nopseudo
Nopseudo
20/10/2021 à 20:21

Hello,

Dernièrement j'avais raconté mon histoire concernant une relation toxique avec un manipulateur (https://betolerant.fr/forum/20459/besoin-d-eclaircissement-sur-ma-relation).

Hier, la relation s'est bel et bien terminée malgré le fait qu'il essaie encore et toujours de me contacter. J'ai tout bloqué: numéro, instagram, whatsapp et SMS. Malgré tout cela j'arrive à voir dans la liste des appels récents qu'il continue à m'appeler. Le téléphone ne sonne pas car il est bloqué mais je peux quand même savoir s'il a appelé ou non.

La dernière fois qu'il m'a appelé était ce matin à 1h15! J'ai envoyé un message à un de ses amis pour lui demande de parler avec lui et de lui demander de me laisser en paix. J'en ai bien profité pour lui raconter ce qu'il ne savait pas et lui montrer le double visage de son ami qu'il ne doit pas connaitre aussi bien que moi. Depuis plus d'appels à moins qu'il ne recommence cette nuit. Je verrais bien demain matin.

Quoi qu'il en soit, j'avoue que je me sens bien vide à l'intérieur. Trois semaines, presque quatre, à sortir tous les soirs au resto, se balader, aller en bord de mer mais aussi les disputes incessantes, les chantages affectifs et tout ce qui va avec la manipulation. La manipulation est tellement bien faite et l'accoutumance aussi que quand le manipulateur n'est plus là on se sent vide de l'intérieur. On se sent mal sans lui. Je lutte pour ne pas lui envoyer un message mais j'avoue que c'est dur. Je suis retombé dans mes habitudes d'avant, je ne sors plus aussi souvent qu'avec lui, je reste chez moi mais je sors quand même de temps à autre. Je crois bien que c'est ça qui me donne envie de retomber dans ses filets. J'ai envie de le voir et de sortir prendre l'air et aussi de contacte physique. Je crois que ce qui m'a plu c'était surtout d'avoir quelqu'un avec qui sortir tous les jours (et le sexe en plus, bien qu'il n'y en avait pas tant que ça au final). Maintenant, je reste cloitré chez moi car je ne connais pas grand monde donc niveau sortie c'est très limité.

D'un côté tout me manque et d'un autre je suis enfin libéré de toute cette manipulation et surtout, même si je n'ai pas de preuves, il ne peut plus me tromper avec qui que ce soit puisqu'on n'est plus ensemble.

J'ai eu mon RDV avec le psy aujourd'hui, je lui ai raconté mon histoire et il m'a confirmé ce que je savais déjà: fuir! J'ai aussi eu droit à mon ordonnance et à un antidépresseur pour baisser mon anxiété. Il ne me reste plus que la psychologue que je ne verrai que début novembre et voir ce qui peut être fait. En attendant va falloir que je lutte de toutes mes forces et le plus dur sera le weekend. Pendant qu'il fera sa vie, qu'il sortira, fera la fête en sniffant son rail de coke et qu'il manipulera je ne sais qui (je crois qu'il m'a déjà remplacé ou alors il ne tardera pas à le faire - je ne sais pas s'il peut manipuler plusieurs garçons en même temps car il faut bien qu'il travaille), je resterais dans mon coin. J'ai bien un truc de prévu ce weekend mais ce n'est pas dit que ce sera le cas tous les weekends et quand viendra les weekends où je ne ferais rien c'est là que ce sera le plus dur de lutter.

Bref, pour le moment le plus dur a été fait: le jeter, maintenant il faut que j'apprenne à vivre sans lui et à reprendre confiance en moi. J'ai quand même hâte de commencer la psychothérapie, je ne sais pas ce que je deviendrais sans une aide extérieure. Pour le moment je me sens au plus mal!

avatar contributeur de Mozartracks
Mozartracks
20/10/2021 à 21:13

J'ai lu ton texte en diagonal mais non seulement vous n'êtes pas du tout fait pour vous entendre mais c'est toxique pour toi. J'ai connu ça aussi, à moindre échelle et je comprends que ça ne soit pas facile de passer à autre chose. Entoure-toi des gens qui t'aiment, amis et famille, et dis toi que ça n'en vaut vraiment pas la peine de te soucier de lui.


"Oh, my stars ! If it isn't Steven Universe ! We finally meet !"

avatar contributeur de Colibri
Colibri
20/10/2021 à 22:46

Bonsoir, je suis passée également par ce type d'expérience difficile et je te comprends. Ton message montre que tu as déjà pris beaucoup de recul et que tu as toutes les clés en main pour réussir à te reconstruire. Tu as fait ce qu'il fallait, écrire cela ici est déjà un grand pas et même s'il te faut un peu de temps je suis sûre que tu transformera cela en force 💪je te trouve très courageux et lucide. Prends soin de toi !!

avatar contributeur de Next
Next
21/10/2021 à 01:54

Bonsoir,

Il faut FUIR!! Se protéger. Ce n'est pas normal ce qui se passe avec lui !!! Surtout ne pas y retourner, faire de nouvelles rencontres et profiter de la vie sans cette personne toxique!!! COURAGE!

avatar ancien membre
Ancien membre
21/10/2021 à 14:32

Fuis !

Protège toi

Sauve toi....dans les deux sens du terme.

avatar contributeur de Wondeur
Modération Wondeur
21/10/2021 à 15:20

On est d'accord que Nopseudo a déjà pris la décision de fuir, n'est-ce pas ? ^^

@nopseudo, on espère surtout que tu n'y retourneras pas.

Pendant qu'il fera sa vie, qu'il sortira, (...), je resterais dans mon coin.

Tu n'es pas obligé de vivre triste et malheureux dans ton coin. Oui, tu dois prendre le temps d'aller mieux, de te "réparer" et de prendre bien soin de toi. Cependant, ne t'interdis surtout pas d'être heureux. Oh non !

En revanche, j'espère que tu apprendras à t'en foutre de ce qu'il fait de son côté. Y penser, c'est lui accorder une importance non méritée. À quoi bon imaginer ce qu'il fait de mal ou de bien... ça ne te sert à rien et ne te fait pas du bien.

Pense à ta gueule. Reprends des forces. Et quand tu iras mieux tu seras disposé à créer des relations épanouissantes et équilibrées.

Je te souhaite de profiter pleinement de cette thérapie que tu entreprends.

Bon courage


La vie est un perpétuel recommencement...

avatar contributeur de Dime
Dime
21/10/2021 à 17:17

Je pense qu'il y a des gens qui ont besoin d'appuyer leur vie sur celle de quelqu'un d'autre pour se sentir exister. Ils ont alors tendance à s'associer avec des gens qui prennent complètement l'ascendant sur eux, qui existent pour deux. Ils tombent donc facilement, si cela se présente, sur des égocentriques potentiellement manipulateurs voire pervers. Et ces relations fonctionnent plutot très bien, qu'elles soient de courte ou de longue durée.

Enfin c'est mon avis en tout cas, pour avoir côtoyé de prés ce genre de couple. Les deux parties ont en fait bien du mal, voire une impossibilité à exister seuls, par eux-meme.

@Nopseudo, j'énonce juste une généralité. Tu en prends bien-sur ce que tu veux. Je ne te connais pas assez pour parler de ton cas.

avatar contributeur de Paraisseux
Paraisseux
21/10/2021 à 18:49

Hum, a part confirmer ce que tu sais déjà sur l'évidence de ta situation, qu'est ce que tu attends des gens ici?

Si tu ne veux plus penser à lui, et bien commence déjà pas ne plus écrire sur lui et de créer des sujets qui te rattachent à lui x).

Comme des jeux vidéos/séries chronophage et quand il sera un lointain souvenir, tu chercheras autre chose x).

Comble le vide comme tu peux. De toute façon l'être humain, la nature en général n'aime pas le vide donc, tu vas forcément trouver des choses à faire, juste évites le, c'est comme arrêter de fumer, les 3 premiers mois sont les plus difficiles et les courtes périodes de doutes qui pourraient spontanément te faire retomber dedans, évites les, surmontes les, et tout ira bien ;)

Plein de force et courage à toi.

avatar contributeur RileyBC
RileyBC
21/10/2021 à 18:51

Hello,

Le problème, dans notre société hyper sociale, est, à mon avis, que nous avons développé une dépendance à outrance à l’idéal d’une vie « normale ».

Je m’explique. A longueur de films, séries, téléfilms (et je vous fais grâce de la télé-réalité), on voit les personnages sortirent entre ami(e)s, en couple, en famille. Bar, restaurant, cinema, théâtre…

Ne pas être dans cette norme donne un sentiment de repli, de solitude.

Il va de soit que l’être humain est social. Donc oui, on a besoin de voir des personnes, d’interagir.

Pour vous donnez mon exemple personnel, je sors peu. Cinéma 2 à 3 fois par mois, restaurant 1 fois par mois, bar jamais toujours en solo. J’ai très peu d’amis depuis toujours.

Je suis célibataire depuis plusieurs années par choix. J’ai une vie assez carrée, organisée.

Je ne suis pas plus malheureux pour autant. J’ai des connaissances dans le club d’échec où je joue, à la piscine (à venir aux mêmes heures, on croise un peu les mêmes nageurs).

Bien sûr, je subis les regards d’autres personnes qui ne comprennent pas que sortir seule n’est pas une folie.

Maintenant, à vous de voir la vie que vous voulez vivre. Ce n’est pas une masse à faire. Il m’a fallu plus de 10 ans. Chacun doit réussir à vivre sa vie. En étant le plus en phase avec ses aspirations.

Bonne soirée.

Riley

avatar contributeur de Hystorie
Hystorie
28/10/2021 à 17:10

Le seul conseil que je pourrai donner (2 relations cumulées avec ce genre de personnes) > sois bienveillant avec toi-même.

Et patient aussi.

L'autre conseil : éviter de se jeter dans une autre relation trop vite ensuite.

Aime-toi, renoue avec ta propre richesse.

Parce qu'en général, ces personnes ne s'intéressent qu'à celleux qui peut les valoriser.

Donc tu es certainement une personne à connaître et à apprécier.

Envoyé depuis l'application android
avatar contributeur de Julien/MalK
Julien/MalK
30/10/2021 à 14:04

Je ne sais pas ce que tu ressent j'ai eu la chance d'avoir eu que deux vrai relations dont une qui dure encore aujourd'hui et qui risque encore durer très longtemps.

Mais je me permet quelques conseil. Déjà comme tout le monde te le dit ne retombe pas dans ses griffes sa serai la pire chose à faire.

Ensuite tu pense que tu va te retrouver seul sans pouvoir sortir par ce que seul. Il faut osé sortir même si c'est tout seul faire des cinémas des expos ect tu verra ça te changera les idées.

Ensuite si tu te sent mal d'être seul là solution reste les assos et autre groupes.

En tout cas bon courage pour la suite.

avatar contributeur Nopseudo
Nopseudo
31/10/2021 à 19:29

Hello,

Merci pour vos messages.

Depuis que j'ai écris mon message, en étant dans une phase sombre, les choses se sont améliorées.

J'ai fait la rencontre amicale d'un garçon qui a vécue la même expérience que moi (lui aussi a subi la manipulation). Ça nous a fait un point en commun et depuis on parle de tout et de rien.

Voyant que je n'allais pas bien et que je restais seul dans mon coin, il m'a proposé de sortir, boire un verre, prendre l'air. J'ai failli refuser mais au final j'ai bien fait d'accepter. On a été dans des bars gay et apparemment il connait plein de monde y compris les proprios de ces bars. J'ai fait la connaissance de ses amis et durant la soirée on a aussi fait connaissance avec un garçon qui avait l'air bien sympa.

L'un des proprios du bar m'a parlé du manipulateur en me disant qu'il le connaissait de vue et que ce gars-là était possessif mais pas en amour. Quand il possède il a peur de perdre ce qu'il a. Comme il savait que j'étais seul et que je ne connaissais personne il m'a utilisé et en a profité. Voilà en gros ce qu'il m'a dit. Il faut croire que ce gars-là à une sale réputation dans le milieu gay mais que ça ne l'empêche pas de sortir dans les bars gay du coin. Je comprends mieux pourquoi il chasse sur grindr: l'anonymat!

En y repensant, je me suis dit qu'il devait avoir une vie aussi pauvre que la mienne au niveau relationnel car pendant tout un mois il a quand même passé toutes ses soirées avec moi (ou presque), ce qui veut dire qu'il ne doit pas voir grand monde dans son quotidien. Et comme le disait Dime: Les deux parties ont en fait bien du mal, voire une impossibilité à exister seuls, par eux-même, ce que je plussoie.

Il m'arrive encore, de temps à autres, de zieuter son instagram pour voir s'il a posté des vidéos ou photos mais j'avoue que je le fais moins maintenant. Depuis que j'ai passé une bonne soirée je me sens mieux, moins seul et isolé. De plus, le garçon rencontré m'a proposé de remettre ça quand je le voulais, ce qui me donne encore plus le sentiment d'appartenir à une communauté. Même ses amis ont discutés avec moi tout naturellement. Ça fait du bien. Quand j'aurais enfin pris mes marques je crois que je pourrais me créer mon propre réseau d'amis et sortir à l'aise.

Tout ça je le dois grâce à la psychologue. Après lui avoir raconté mes mésaventures familiales et personnelles, elle m'a conseillé de sortir de mon isolement, de voir du monde, d'aller en boite, dans des bars, de faire des activités sportives de groupe (je vais me mettre au Crossfit) et que c'est comme ça que j'allais rencontrer du monde. Elle m'a aussi conseillé d'apprendre à m'aimer davantage en faisant des activités qui me plaisent et en ne pensant qu'à moi (façon de parler) et qu'ainsi petit à petit je reprendrais confiance en moi et que les choses s'amélioreront d'elles-mêmes. En faisant tout ça je reprendrais le contrôle sur ma vie et de meilleures relations pourront s'épanouir.

Bien que ce soit tout récent j'en vois déjà le côté positif et j'espère que ça continuera. En tout cas je sais déjà que je peux compter sur quelqu'un avec qui boire un verre. Y aller seul je ne me vois pas encore le faire, peut-être quand j'aurais développé assez de connaissances et de confiance en moi mais pour le moment je profite d'avoir quelqu'un qui me propose généreusement de me faire connaitre la gay life et qui me présente à plein de monde.

Conclusion, je me sens mieux, moins seul, moins isolé et je ne suis plus une proie pour le manipulateur car il ne s'attaque qu'à des hommes seuls. Il ne me téléphone plus, ne me contacte plus sur whatsapp et ne m'appelle plus en plein milieu de la nuit. Je peux enfin respirer et vivre ma vie. Et comme une bonne nouvelle n'arrive pas seule, la semaine prochaine je commence un nouveau boulot donc j'aurais l'esprit bien occupé. Que de bonnes nouvelles :)

avatar contributeur de Paraisseux
Paraisseux
31/10/2021 à 19:49

Ravi de voir que tu t'en sors, bonne continuation du coup et plein de belles choses :p.

avatar contributeur de Hystorie
Hystorie
01/11/2021 à 11:38

Citation de Nopseudo #377660

Je suis réellement heureuse de lire tout cela.

C'est tellement important que tu t'offres cette chance de vivre.

Bonne continuation :)

avatar contributeur Dummy83
Dummy83
01/11/2021 à 15:07

Wow, je découvre ton post avec retard mais je voulais juste te féliciter et t'envoyer un message d'encouragement pour ce dénouement super positif !

J'ai vécu la même situation il y a quelques années, à une époque un peu tristoune où je sortais difficilement du placard et n'avais pas de potes LGBT+ (cible isolée et facile, donc...) et je sais toute la difficulté que l'on peut avoir à tourner la page au début.

Ta psy t'a donné les meilleurs conseils possibles, pleins de bon sens ; il faut effectivement continuer à sortir pour te changer les idées, te retrouver toi-même au travers de projets qui te reboostent et t'épanouissent, et rencontrer des gens "sains" qui réveilleront en toi ce qu'il a sûrement essayé d'éteindre.

Plus tard, tu verras avec le recul que cette expérience, aussi difficile soit-elle, a consolidé en toi une profondeur et une empathie qui ne sont pas des faiblesses mais au contraire une vraie force ✊. Et qui, au passage, feront certainement le bonheur d'un autre 😉

Plein de belles choses et ne lâche rien !!

avatar contributeur Nopseudo
Nopseudo
01/11/2021 à 16:49

Citation de Dummy83 #377747

Je plussoie.

Quand on ne connait personne et qu'en plus on s'isole, on devient vite la proie de ce genre de personnes.

La seule chose qui me console un peu dans cette histoire c'est que je me dis que j'essaie de faire en sorte à m'en sortir en demandant de l'aide tandis que lui continuera à vivre dans le malheur et l'insatisfaction permanente. Il ne sera jamais heureux tant qu'il continuera comme ça. Il a beau vivre en "couple" il n'est pas heureux pour autant. En plus, j'ai l'impression qu'il est le seul à se croire en couple car son "copain" ne m'a pas paru très complice avec lui quand je les ai entendu discuter au téléphone. Je suppose que son "mec" a besoin d'un sugar daddy et que lui a besoin de la compagnie d'un jeune homme (je me demande si son copain ne serait pas un gigolo qui profite de lui, ce qui ne serait pas impossible vue le nombre de gigolos qui trainent sur les applis de nos jours).

Quoi qu'il en soit, pour le moment les séances psys sont suspendues car je n'arrive pas à trouver de dates et horaires qui correspondent aux miens. Il y a une psy qui peut essayer de me caser un RDV mais il faut que j'attende 3 semaines (le temps que la formation en entreprise se finisse). Je vais trouver le temps long et encore plus quand je vais somber dans la tristesse comme aujourd'hui.

Moi qui étais content d'avoir pu sortir dans le monde gay et avoir fait connaissance avec des gens, je m'étais dit que sortir uniquement le weekend me ferait du bien mais au final je crois qu'il va falloir que je sorte beaucoup plus de fois si je ne veux pas sombrer dans une mega tristesse comme aujourd'hui. J'ai hâte que mon coloc rentre de son weekend pour qu'on puisse sortir durant la semaine et j'ai aussi hâte de revoir mon nouvel ami qui m'a présenté à plein de gens. S'il est okay pour sortir aussi en semaine je ne dis pas non. J'ai vraiment besoin de sortir et de me changer les idées. Rester à la maison ne fait qu'empirer mon état et me faire penser au manipulateur. J'ai vraiment besoin d'air frais!

Salon de chat Gay

Découvrez notre salon chat gay pour dialoguez avec des centaines de mecs célibataires connectés. Chat réservé exclusivement à la communauté gay.

Communauté Gay

betolerant est fier de sa communauté gay. Notre communauté est un véritable site de rencontre gay tolérant et bienveillant.

Parlons Coming-out

Le coming-out est parfois inévitable pour une homme homosexuel. Partagez vos expériences sur le forum coming-out.

Forum homoparentalité

Le forum sur l'homoparentalité permet aux parents homosexuels de se soutenir et s'entraider, mais aussi de partager leur quotidien.



Suivez-nous
Téléchargez l'application
Application android
conçu avec par Carbonell Wilfried
© Copyright 2021, betolerant.fr