Besoin d'éclaircissement sur ma relation

avatar contributeur Nopseudo
Nopseudo
01/10/2021 à 18:07

Bonjour,

Ça fait maintenant une semaine que j'ai rencontré un gars sur une appli de rencontres.

La relation me parait très bancale mais j'ai quand même envie d'être avec lui.

Ma petite histoire, vite fait, j'ai été diagnostiqué Borderline en juin dernier. Au début je prenais un traitement mais j'ai arrêté car prendre des médicaments tous les jours ne me plaisait pas. De plus, il m'arrivait d'oublier de les prendre et j'ai remarqué que mon côté Borderline revenait assez rapidement.

Quelques mois après l'arrêt volontaire de mon traitement j'ai rencontré mon copain et dès le 1er jour il m'a dit qu'il était très jaloux (et sûrement possessif aussi). Si j'avais le malheur de regarder un garçon il me balançait un coup de coude. Au début j'ai cru qu'il me disait discrètement de mater le gars que je regardais mais plus tard il m'a refait le coup. Je lui ai dit que je ne faisais que regarder, sans plus, ce à quoi il me répond que je le regardais comme une pute. Chose à laquelle j'ai réagis car j'ai trouvé ça exagéré. Il m'en a fait la remarque plusieurs fois.

Le lendemain, je ne sais plus pourquoi, je lui ai fait une scène. Pendant 1h il a essayer de m'appeler (au total plus de 20 appels!). Il me disait qu'il m'aimait beaucoup mais je refusais de lui répondre. On a quand même fini par se voir et tout s'est arrangé temporairement. Le lendemain, journée normale tous les deux. Le lendemain, je lui ai encore fait une scène car quand je lui envoie un message il peut se passer plusieurs heures avant qu'il ne me réponde. Je ne sais pas si c'est lié au Borerline ou non mais je me suis dit qu'il me trompait et je lui ai fait une scène. Rebelote il me harcèle d'appels, me dit qu'il tient à moi et blablabla. Le lendemain, journée normale et hier je lui ai encore fait une scène et depuis on ne fait que s'engueuler. Hier, il a même pleuré au téléphone avant de raccrocher.

Tous les deux jours je lui fait une scène et tous les deux jours il me traite de pute car je regarde les garçons alors que ce n'est rien de grave. Lui même le fait et je n'en suis pas jaloux, ce qui pour lui signifie que je ne l'aime pas car si je l'aimais je devrais être jaloux ce qui est totalement faux.

Aujourd'hui, rien n'a changé. Je continue de lui faire des scènes car je m'imagine qu'il me trompe (son ex l'a trompé, je me dis qu'il cherche peut-être à se venger sur moi). En ce moment même j'imagine qu'il est avec un autre et ça me tue de l'intérieur. Ce qui m'énerve aussi c'est qu'il est très jaloux et possessif et ne me croit jamais quand je lui dis les choses. Je lui ai même avoué que j'étais Borderline et je crois qu'il ne me croit pas. J'en ai marre de batailler avec lui. Je suis épuisé moralement et physiquement. J'en pleure tellement je suis triste de tout ce qui nous arrive. Je voudrais tellement avoir une relation saine mais je crois que ça n'arrivera jamais surtout s'il n'est pas prêt à avouer ses torts (il se prend pour la victime à 100% alors qu'on est chacun fautif).

Bref, j'aimerais savoir ce que vous en pensez. Je rajouterais aussi que ma mère est comme moi même si elle n'a jamais été diagnostiquée. Elle a toujours maltraité mon père, l'a même frappé mais il l'aime tellement qu'il reste avec elle. Elle lui a toujours prétextée des liaisons alors qu'il n'en a jamais eu une et quand je repense à ma relation actuelle ça me fait penser à ma mère. Dire que je me suis toujours dit que je ne serais jamais comme elle et voilà que je suis pire qu'elle.

Est-ce que je suis le seul responsable dans toute cette histoire (comme ma mère) ou bien les torts sont partagés? Est-ce qu'il est aussi atteint que moi ou juste très attaché à moi? Un autre m'aurait déjà jeté depuis longtemps mais lui s'accroche. Je ne sais pas s'il joue avec moi ou s'il est juste taré de s'accrocher à un mec comme moi.

Merci d'avance pour vos réponses.

P.S.: je pense à reprendre le traitement mais me gaver de médocs toute ma vie ne me plait pas.

avatar contributeur de Rosso
Rosso
01/10/2021 à 18:39

Bonjour je ne suis pas médecin mais pourquoi refuses tu de prendre un traitement qui te convient ?

Déjà rien ne dis que tu doives prendre des médicaments à vie et même si c était le cas ce n est pas dramatique ...

maintenant clairement pour moi vous avez tous les 2 des torts sauf que toi tu en es conscient ... c est déjà énorme

Après te dire si vous êtes attachés l un à l autre c est difficile ... certains couples se disputent d autres non , par contre te faire traiter de pute ne me semble pas être une grande preuve d amour et de respect

Mais chacun a sa façon de parler donc difficile de savoir ...

avatar contributeur Nopseudo
Nopseudo
01/10/2021 à 19:22

Il m'a traité de pute que les deux 1ers jours, depuis il ne dit plus rien. Il me dit juste que je regarde les mecs comme si j'avais faim. En fait, tout ce qu'il me reproche il me le fait aussi. Combien de fois il m'a demandé ce que j'avais fait de mes aprèms et me dit en même temps: "tu l'as passé sur l'appli et t'as écarté les jambes"?! J'avoue que je lui fais la même chose en étant plus ou moins tout aussi direct. Je crois qu'on est tous les deux atteints mais je dois être celui qui s'en rend le plus compte.

Je crois qu'il joue au jeu du "suis-moi, je te fuis - fuis-moi, je te suis" et ça me gonfle. Chaque fois que je m'éloigne de lui il m’envoie 36 000 messages mais si je lui cours après c'est limite s'il prend le temps de me répondre. Hier, il m'a dit qu'il avait été voir des alliances pour qu'on puisse se les passer au doigt mais franchement ça me semble précipiter même pour moi. Dès le 1er jour il me parlait déjà de vivre ensemble, sans même réellement le dire. Mais j'aime tellement sa présence. C'est juste le virtuel qui gâche tout. Je ne sais pas du tout me contrôler et ça craint.

Quant au traitement je trouve ça pénible d'avoir à avaler des médocs tous les jours. Ceci dit, si ça peut me permettre d'aller mieux et d'être moins stressé et parano, pourquoi pas. Je vais reprendre RDV avec le psy mais j'avoue que ça va me saouler très rapidement. Peut-être que je verrais plus clair dans ma vie et surtout cette relation foireuse et toxique des deux côtés.

avatar contributeur de ICarter
ICarter
01/10/2021 à 23:42

Désolé mais tout cela s'est passé en une semaine ? Waw 😶😶.

Franchement autant faire une pause et réfléchir à votre situation. Rien ne vaut cette prise de tête.

iCarter.

avatar contributeur de Maya67
Maya67
02/10/2021 à 08:44

Citation de Nopseudo #374800

Peut-être que je verrais plus clair dans ma vie et surtout cette relation foireuse et toxique des deux côtés

Pour le moment, c'est parti comme ça. Chacun reproche à l'autre ce qu'il se reproche à lui-même, avec un vocabulaire humiliant, violent. Tout semble hors du temps, très très précipité. Je pense que tu as bien analysé la situation.

Très bonne idée d'aller voir le psy, avec cette aide et les médocs, ta maladie se soigne. Alors fais le pour toi, ton relationnel et très certainement ton entourage, je connais bien le sujet.

avatar contributeur de -Camille-
-Camille-
02/10/2021 à 09:13 - 02/10/2021 à 09:14

Salut

Si tu te pose des question sur ta relation c'est peu être parce qu'elle est pas saine ?

A partir du moment ou tu te dit que tes peu être pas bien dans une relation et que tu a conscience qu'elle est toxic alors vos mieux y mètre un terme pour te protégée...

Si en si peu de temps il se passe tout ça , ce sera quoi dans 1 ans ?

avatar contributeur de Furyo
Furyo
02/10/2021 à 10:49 - 02/10/2021 à 10:50

Comme l'a très bien dit @-Camille- voilà une belle relation bien toxique qui se profile, j'ajouterai même un soupçon de co dépendance la dedans.

Et je t'avoue que le délire du coup de coude me laisse sans voix, déjà que ce n'est pas normal d'empecher son copain de "regarder" parce qu'en soit il ne me semble pas que tu fasses des appels de phare à n'importe quel gars avec tes yeux et en plus il te le dit d'entrée, monsieur est jaloux et possessif ça craint mais vraiment la tu risques de devenir son objet et plus une personne à part entière.

Et les crises qui vous subirez seront de plus en plus violentes, déjà pour moi te traiter de "pute" c'est trop, il a dépassé les bornes, il déverse son mal être sur toi parce qu'il n'a pas assez confiance en lui pour être en couple.

Tu as un avantage certain, c'est d'être au courant concernant ses dérives et de ne pas t'en rendre compte par toi même au bout de quelques mois/ années, personnellement je te dirais bien de fuir illico mais je ne suis pas dans tes baskets et vu que tu es amoureux ou du moins tu crois l'être, tu n'auras peut être pas envie d'écouter les conseils d'un pseudo sur un site normal haha 😆

Concernant ton trouble, je pense que tu as également une peur de l'abandon assez prononcée, et lui la réactive constamment en allant et venant comme il le fait, ça ne te rends clairement pas service... puisque que tu ne te sens pas en sécurité affective suffisante.

Je suppose que de ton côté tu as besoin de stabilité et de structures claires, cette relation est bancale et ce garçon me semble bien trop rapide dans sa démarche.

Si je te parais trop dure je m'en excuse par avance, mes intentions sont bonnes mais mon discours peut paraître assez extrême je m'en suis rendue compte en me relisant.. c'est surtout parce que ta situation m'inquiète, et que tu restes fragile.

avatar contributeur de Camxxy
Camxxy
02/10/2021 à 13:27 - 02/10/2021 à 13:28

Comme ça a été dit, les insultes, trop de jalousie et surtout la possessivité sont des tue l’amour… et tu ne peux pas accepter l’inacceptable.

Le TBC y est probablement pour quelques choses… certain.e.s t’ont suggéré d’en parler avec ton psy et c’est un bon conseil.

C est pas évident de vivre avec un TBC, et le mieux est de vivre avec en sachant mettre sur son dos les impulsions que tu as… parfois tu feras quand même ce que la raison te dirait de ne pas faire mais c’est comme ça le TBC… tu es courageux, accepter le diagnostique est déjà un grand pas vers une vie plus simple… avoir parlé ici de ta relation et de ton TBC c est un deuxième grand pas, c est que tu sais qu’au fond les deux sont liés. Continu sur cette voix ;)

Bon courage

avatar contributeur Nopseudo
Nopseudo
02/10/2021 à 19:50

Merci beaucoup pour vos messages!

En effet, je me rends compte de tout ce que vous dites et encore aujourd'hui même.

Hier on s'était mis d'accord de ne plus se prendre la tête inutilement ni de s'insulter et de se reprocher des choses (qui n'ont jamais été dites) mais faut croire qu'il n'y a que moi qui aie envie de faire les choses correctement.

Il prend mal tout ce que je lui dis. La moindre chose peut être prise comme un reproche alors que je ne fais que dire un truc banal ou poser une question. Aujourd'hui, je me suis rendu compte qu'il n'était pas tout seul dans sa tête. Pendant qu'on se baladait il commentait tout ce qu'il voyait (pub, affichage, plaque murale...). Je lui ai dit "mais tu parles tout seul maintenant?" et il me sort qu'il me fait la conversation mais que je ne réponds pas, que je ne dis rien. Que voulez-vous dire à une pub Pantene Pro V?! Y a rien à dire. Il fait même genre d'être surpris de trouver une crèche à tel endroit alors qu'il n'a pas d'enfants. J'ai trouvé ça bizarre et le mot est faible. Ceci dit, il reste quand même quelqu'un de sympa et essaie même de m'aider dans mes démarches pros (je voudrais me mettre à mon compte et il essaie de m'aider). Mais bon, le côté "schyzo" c'est pas top!

On est sensé se revoir ce soir car il bosse en ce moment. En rentrant je me suis dit qu'il faudrait que je mette un terme à tout ça mais comme on me l'a dit dans un des messages mon côté "peur de l'abandon" et la "co-dépendance" font que je m'accroche. Ceci dit, hier soir au resto on a eu une conversation au sujet de mon côté Borderline et il me dit que le diagnostique posé par un psychiatre privé ne vaut rien car il faut que ce soit un praticien publique puisqu'ils sont mandatés par l'état. Je ne vois pas trop le rapport mais bon... Il a lu un article concernant ma maladie où il y avait un test à la fin, on l'a fait et il me dit que, pour lui, je ne suis pas Borderline mais juste quelqu'un qui manque cruellement de confiance en lui. Raison ou non ce qu'il a dit m'a fait tilt et j'essaie de développer cette confiance en moi car bien qu'il soit un peu bizarre comme garçon il a un peu raison. Peut-être pas sur tout mais sur certains trucs il se peut bien que ce soit le cas. Depuis, je ne suis plus trop dépendant de lui et je sens que je m'éloigne petit à petit. Je sais déjà que le jour où je lui dirais que ce sera fini il m'appellera encore 20x en une heure mais ce jour-là il faudra bien que je coupe les ponts.

Ça me fait quand même un peu de la peine de savoir que la seule relation qui aurait pu être sérieuse (la plupart des mecs ne veulent que coucher avec moi et rien de plus) soit super bancale. Ceci dit, je vois quand même un aspect positif dans tout ça. Il m'a aidé à voir ce qui clochait en moi. C-à-d ma façon de me comporter et de traiter les garçons. Il a tout à fait raison. Je n'ai jamais réussi à développer une relation saine car je psychotais de trop et était trop dépendant et étouffant. Chose que j'ai faite avec lui pendant une semaine. Depuis, je me rends compte qu'il a raison et qu'il faut que je change. Chose que j'essaie de faire au jour le jour. Ça prendra le temps que ça prendra mais un jour j'y arriverais.

avatar contributeur de Rosso
Rosso
02/10/2021 à 20:16

Citation de Nopseudo #374879

Je comprends et je connais la peur de l abandon , je suis également dépendant affectif mais tu ne peux et dois pas tout accepter pour autant

Tu en as marre (si j ai bien compris) d être pris pour un objet sexuel et la tu rêves d une vraie relation amoureuse ... sauf que la çà ne ressemble pas à une relation amoureuse ... ou alors une relation conflictuelle , voir basée sur la domination mais dans le genre malsain ...

Maintenant tu dois penser à toi , t occuper de toi et te protéger ...

Tu ne sembles pas en capacité d assumer une relation comme celle là et je t avoue que je n y arriverais pas non plus .

Je sais que c est facile de dire les choses et plus dur de les faire mais tu y arriveras .

avatar contributeur de Dime
Dime
03/10/2021 à 12:45

Deux dépendants affectifs ensembles forment facilement un couple d'inséparables, meme si c'est prise de tete. A voir, mais peut-etre que vous vous etes trouvés, comme on dit..

avatar contributeur Nopseudo
Nopseudo
03/10/2021 à 15:26

Dime, je ne crois pas qu'on soit si inséparable que ça et qu'on se soit trouvé. Rosso a raison, c'est malsain.

Je ne sais pas si on peut parler de domination et qui domine qui.

Hier, j'avais coupé les ponts. Je lui avais dit que c'était terminé et j'avais conclu mon message avec un "adieu". Il a voulu me la faire à l'envers en me répondant la même chose. Dix minutes plus tard il m'envoie un message en me souhaitant bonne nuit et qu'il m'aimait beaucoup. Voyant que je ne répondais pas et que ma photo whatsapp avait disparue il m'a envoyé un message toutes les 30mn, il n'avait pas l'air de comprendre que j'en avais marre. Il m'a appelé vers 00h30 mais je n'ai pas entendu la sonnerie. Il m'envoie un message où il me dit qu'il n'arrive pas à dormir, accompagnée d'une photo de lui à 00h50 ensuite plus rien. Je suppose qu'il en a eu marre.

Aujourd'hui j'ai voulu me la jouer confiant et faire genre mais ça s'est retourné contre moi et revoilà qu'il joue au débile. Ça m'a saoulé et je l'ai bloqué. Je suppose que je n'aurais plus de ses nouvelles cette fois-ci. Il ne m'a pas encore harcelé de SMS ni d'appels. J'imagine qu'il a fini par comprendre que ça ne servait à rien ou alors il est en train de se lasser.

Ce gars-là (si on peut appeler ça un gars) est juste une personne toxique, menteuse et manipulatrice. Ce genre de personne hait quand on les ignore, ça les rend dingue. J'en ai eu la preuve quand je l'ai ignoré et qu'il s'est mis a pété un câble au téléphone et a pleuré (s'il pleurait vraiment, je me dis qu'il doit sûrement bien jouer la comédie).

Bref, c'est juste un débile qui parle tout seul dans la rue et qui doit avoir une vie bien pourrie. Il me disait que son ex l'avait trompé et son histoire m'a fait directement penser à un de ces téléfilms de M6 donc je me dis qu'il se pourrait bien qu'il aie tout inventé ou alors tout est vrai mais il a changé les rôles (c'est lui qui trompe mais se fait passer pour la victime, chose qu'il aime bien faire avec moi, il se prend toujours pour une victime). Il n'est pas tout seul dans sa tête, me harcèle si je ne réponds pas à ses messages, il est même venu me harceler à l'interphone de chez moi et il n'arrêtait pas de sonner!

Je m'étais dit qu'à défaut d'avoir une vraie relation j'aurais pu l'utiliser puisqu'il veut toujours tout me payer (resto, ciné...) mais je n'ai plus la patience de le supporter et de supporter ses manigances. Les mecs toxiques ne se sentent bien que s'ils ont une proie. Je suis juste triste de savoir que c'est tellement difficile de se trouver quelqu'un de bien dans ce monde. Si ça en devenait un boulot je serais milliardaire tellement j'ai enchainé les gros nazes comme lui.

Je me dis que je finirais tout seul. J'avais même trouvé une appli pour participer à des sorties. J'ai fait des randonnées gays en me disant que j'allais rencontrer des gens sympas. Que dalle! C'est même encore pire que les applis de rencontres. J'ai failli me faire violer, je suis tomber sur un autre débile et la plupart des gens passaient leur temps à se plaindre dont une qui disait que si une pilule lui permettait de la rendre hétéro elle l'a prendrait directe. Je finirais seul! J'ai plus envie de continuer, c'est trop dur. J'arrive à peine à écrire ce message sans avoir les larmes aux yeux.

Je ne veux plus rien à voir à faire avec les gays. Ils sont tarés peu importe où on les rencontre!!!

avatar contributeur de Maya67
Maya67
04/10/2021 à 00:34

Citation de Nopseudo #374906

Je ne veux plus rien à voir à faire avec les gays. Ils sont tarés peu importe où on les rencontre!!!

Cette généralité s'apparente à de l'homophobie, ce n'est pas entendable et tolérable, même si je peux comprendre que tu es malheureux et perturbé.

Merci d'être attentif à tes propos

avatar contributeur de Sasha8
Sasha8
04/10/2021 à 08:29

ce qui ressort c'est de toute manière cette relation est toxique et ne t'apporte rien de bon.

avatar contributeur Nopseudo
Nopseudo
04/10/2021 à 13:27

Citation de Sasha8 #374952

Ça c'est sûr et certains.

Hier, on a passé au moins 3h à s'engueuler. Une vraie engueulade, pas un truc de rien du tout. Durant ces trois heures j'ai senti qu'il essayait quand même de se rapprocher de moi. Plus, je m'éloignais physiquement de lui (on était dans une file d'attente) plus il se rapprochait (du moins c'est ce que je pense). L'engueulade a été houleuse et remplie d'insultes (aussi pathétique l'un que l'autre). Encore une fois, il ne voulait pas entendre raison. Quand je touchais un point sensible il me disait de me taire sinon il allait me frapper.

Plus l'engueulade durait et plus il inventait des excuses bidons et essayait de me rendre jaloux. Il a inventé des trucs qui ne se sont jamais passé et le pire c'est que ces choses là on les a vécu à deux donc je ne vois pas comment il aurait pu essayer de m'embobiner mais quand on a un grain dans la tête (et plus qu'un grain) on croit qu'on a raison sur tout. Il refuse de me faire confiance (d'où le fait qu'il croit que je passe mon temps sur l'appli de rencontres et que je baise tout ce qui bouge) mais, moi, je dois lui faire une confiance aveugle. Il peut se permettre des choses que je ne peux pas. En gros, il se prend pour une victime à 1000%. Incroyable! Il est de mauvaise foi c'est hallucinant!

Avant de rentrer chez moi on est allé dans une sorte de magasin de plantes car il veut en acheter. Sur le chemin il me dit qu'il me laissera là-bas et que je pourrais faire le reste du chemin à pieds. Quand je suis sorti de sa voiture je me suis dirigé vers chez moi et de loin je l'entends qu'il m'appelle. N'entendant rien, je lui téléphone et me demande si je m'en vais. Je lui réponds que je vais chez moi comme c'était prévu. Il me dit qu'il m'attend au magasin. Je retourne auprès de lui et c'est un peu comme si de rien n'était mais avec une certaine tension. On repart du magasin et il me dit de grimper dans sa voiture car il va me raccompagner chez moi (et en profite pour me dire que je suis insupportable).

Il finit par se garer et au bout de 3h d'engueulade (on en voit enfin la fin) et après m'avoir accusé de tout et de rien alors qu'il est autant coupable que moi, il me sort que son plus gros problème c'est qu'il tient à moi et m'a dit qu'il me donnerait une dernière chance. On s'est embrassé et je suis retourné chez moi.

Durant la nuit, je me suis réveillé. Je n'ai pas réussi à me rendormir. J'ai pensé à tout ce qu'on s'était dit. Une grande partie était vraie malgré les insultes et les accusations de tout et de rien. Je me suis rendu compte que ça en était de trop. J'ai fondu en larme et jusqu'à ce que je me rendorme (vers 5h du matin - me suis réveillé à 1h30) j'ai passé mon temps à supprimer et à remettre son numéro dans mes contacts jusqu'à ce qu'au final je le supprime.

Ce matin, vers 8h20, il m'a envoyé un bonjour mais je suppose que c'était pour savoir s'il n'avait pas été bloqué sur whatsapp car ma photo de profil a disparue. J'ai fini par lui rendre son bonjour mais depuis plus de nouvelles. Je suppose qu'il a plus ou moins compris le message et que c'est définitivement terminé entre nous.

D'un côté je me sens soulagé mais d'un autre je me sens terriblement seul, abandonné et ai la sensation d'avoir été trompé, manipulé et pris pour un con durant ces 9 jours de tortures psychologique. Je suppose que c'est en grande partie à cause de moi. Si j'avais agis autrement peut-être que les choses ce seraient mieux passées mais j'en doute. Qui sait...si je n'avais pas arrêté mon traitement il se peut que notre relation aurait été de meilleure qualité mais quand je vois à quel point il aime mentir et se faire passer pour une victime alors qu'il est en grande partie le bourreau (jalousie excessive, possessif, menteur, manipulateur...) je crois que peu importe mon état mental rien n'aurait changé et il aurait été celui qu'il est actuellement.

Jamais je n'aurais cru que j'aurais à faire à une personnalité toxique de ma vie. J'ai lu des articles qui en parle, je reçois même des emails d'un site qui en parle et qui donnait des astuces pour les repérer et s'en débarrasser mais je n'y ai pas prêté attention dû à mon manque de confiance et ma dépendance affective.

Bref, la relation est finie et c'est pas plus mal comme ça. Demain, je dois voir un ami. On va sortir, prendre quelques verres et ça me fera changer d'air un peu. Un autre ami m'a proposé de sortir et je vais accepter. Autant en profiter pour me changer les idées sinon je vais passer mon temps à pleurer toute la journée ou du moins déprimer.

Je vais en rester là avec mon roman et vais en profiter pour aller m'installer quelque part, écouter de la musique et pourquoi pas lire un bouquin si l'envie est là.

Merci de vos messages et de m'avoir supporté ;)

J'espère juste que je n'aurais plus à supporter ce genre de spécimen de ma vie!

avatar contributeur de RIME02
RIME02
05/10/2021 à 01:55

Cc no pseudo,

N'étant pas psy mais connaissant un peu ce monde pour avoir eu une mère qui a vécu toute sa vie sous médocs (qui l'ont rendus physiquement malade sans la soigner et tué au final), je pense que ta démarche de te passer de traitement pour tes troubles est à la fois "sage" et risquée. Certains ont dit de consulter un médecin et je pense que tu devrais effectivement re consulter quitte à évoquer ta relation complexe avec ton ami.

Les gens possesssifs à ce point reprochent souvent ce qu'ils font eux-mêmes à leurs conjoints. Celui qui voit le mal partout a souvent lui même des tendances "au mal (mâle?), mais il le niera toujours c'est un peu le principe de la culpabilisation que fait l'Eglise vis à vis des ouailles.

J'ai eu un ami comme ça mais il a su arrêter ses jalousies d'enfant gâté.

Bon courage et bises

avatar contributeur Sahine
Sahine
05/10/2021 à 14:35

Salut Nopseudo,

tu as bien fait de mettre un terme à cette relation clairement toxique voir dangereuse pour toi! en quelques jours seulement de relation vous vous êtes disputé violemment un nombre de fois impressionnant!

Ne culpabilise pas pour autant, de ne pas l'avoir vu venir, de ne pas avoir tilté direct, tu étais dans l'envie de rencontrer quelqu'un, prêt à tout donner, et tu y a cru. J'ai connu ça il y a quasiment 1an. J'ai eu la trouille relationnelle de ma vie!

Un gars parfait sous tout les angles, drôle, les mêmes envies que moi, à fond....sauf que...jaloux et possessif (et il l'érigeait en qualité) à un niveau extrême! au bout de même pas une semaine de relation on se criait dessus au tel...c'est ce qui m'a fait stopper net, et j'étais honteuse, car j'y avais tellement cru, je n'avais pas senti de suite la personne toxique..malgré les signes évident, malgré mon intuition première...

Je me suis sentie mal, faible, nulle..et un peu sous le choc car ensuite j'ai imaginé ce qui aurai pu se passer si j'étais resté avec lui...et là j'ai carrément flippé!

Bref je compatis avec toi, moi après ça j'en ai parlé à mes amis proches car j'ai eu la trouille que le gars revienne chez moi, voir me harcèle, et j'ai décidé de voir le positif, à savoir "je m'en suis sortie à temps" et c'est pareil pour toi, tu viens de t'en sortir! A temps...! alors souffle et sois fier de toi!

avatar contributeur de -Camille-
-Camille-
05/10/2021 à 18:49

je vais donner un peu mon avis personnelle mais a partir du moment ou je me pose de question sur une relation c'est qu'elle est pas bonne parce que sinon je me poserais pas de question

pour le reste tu a les carte en main

avatar contributeur Nopseudo
Nopseudo
06/10/2021 à 23:09

Citation de RIME02 #375023

J'ai RDV avec le psychiatre le 20/10, encore deux petites semaines à tenir.

Il est vrai que les gens possessifs reprochent souvent ce qu'ils font eux-mêmes et ça a été son cas. Pas une fois il ne s'est remis en question ou alors une microscopique fois mais il a eu l'air gêné et ensuite il est redevenu lui-même.

"J'ai eu un ami comme ça mais il a su arrêter ses jalousies d'enfant gâté." - C'est ce qu'il me reprochait; d'agir comme un enfant. Je ne sais pas si je réagissais comme tel mais une chose est sûre c'est qu'il a lui aussi tendance à la gaminerie.

Citation de Sahine #375071

En une semaine, on avait l'impression que ça faisait 20 ans qu'on était ensemble. Aussi, il faut avouer que tout n'est pas de sa faute. Mon côté Borderline et ma paranoïa jouent pas mal dans cette histoire. Je me fais des films pour, peut-être, pas grand chose, il faudra que j'en parle au psy car j'ai lu un article qui disait que la paranoïa pouvait être associée à d'autres troubles comme la personnalité Borderline. Ceci dit, ça n'excuse pas son comportement et il ne doit sûrement pas être tout seul dans sa tête pour agir tel qu'il le fait.

"j'ai eu la trouille que le gars revienne chez moi" - je n'ai pas peur qu'il revienne chez moi mais je n'ai pas envie qu'il insiste à sonner à mon interphone comme il l'avait fait au moins 2 ou 3 fois. Sonner et re-sonner jusqu'à ce que je lui dise d'arrêter. Son comportement n'est clairement pas normal. Une amie à lui, lors d'un trajet en voiture avec ce gars et moi, avait dit devant lui qu'il n'était pas normal et m'a demandé comment ça se faisait que je sortais avec lui (et par la même occasion m'a dit que je ne devais sûrement pas être normal moi non plus pour rester avec lui, elle n'avait pas tort). J'ai remarqué durant ce trajet qu'il se comportait avec elle de la même manière qu'avec moi. Je crois qu'il agit pareil avec tout le monde. Je croyais que ce n'était qu'avec moi mais en fait non, il est comme ça avec tout le monde. Il n'est pas tout seul dans sa tête. Il peut se mettre à parler tout seul alors que la personne est juste à côté. Bizarre!

Citation de -Camille- #375092

Je plussoie. Les questions je me les posais et me les pose toujours très souvent. J'avais tellement envie d'y croire. Je voulais tellement que ça donne quelque chose mais je n'y arrive pas. Impossible de lui faire confiance, que ce soit ma paranoïa ou non je n'ai pas confiance en lui. Il faut que je vois si avec les médicaments les choses changeront et si j'avais eu raison ou non mais quand la confiance n'est pas là il est difficile d'avoir une relation saine. J'ai lu un article qui disait que la 1ere règle pour une relation saine et durable était le respect mutuel et dans notre cas ça n'a pas été le cas dès le début. Sa jalousie excessive quand je regardais un autre gars, ses réflexions blessantes et tout le tralala n'ont pas aidés. En parlant de réflexion blessante il le fait avec tout le monde apparemment ou alors juste avec les personnes qu'il juge comme ses proies. Il a aussi le don de la mythomanie.

Oui, je sais ce qu'on va me dire: "mais pourquoi être resté avec lui alors qu'il n'est clairement pas normal dans sa tête? ce n'est pas quelqu'un de sain". La peur de la solitude, de l'isolement (ce que je sais très bien faire), de ne jamais trouver quelqu'un qui me corresponde. Il y a plein de réponses différentes qui pourraient être données à cette question. Quand je lis des articles où des femmes sont restées 20 ans avec un mari toxique par peur de l'abandon je peux les comprendre. Dans leur cas c'est différent elles sont restées des années et non juste une dizaine de jours mais ce n'est pas facile de se séparer. Lui et moi nous sommes "séparés" et remis ensemble plein de fois. L'un courait après l'autre. Quand ce n'était pas lui c'était moi. Je me sens toujours triste, trahi et abandonné quand il n'est pas là car je ne sais absolument pas s'il est fidèle surtout quand il me dit qu'un de ses locataires est mignon et qu'il se le ferait bien si le gars le lui proposait (apparemment le locataire a des vues sur lui et je crois qu'il ne se gêne pas pour l'exciter). Je ne sais pas s'il se l'est fait et c'est ça qui me tue de l'intérieur et c'est ça qui a fait que je n'ai jamais eu confiance en lui.

Bref, je devrais penser à autre chose mais je n'y arrive pas. Je crois que je resterais dans cet état jusqu'au jour de la visite chez le médecin. J'ai du mal à aller de l'avant. Je me sens vraiment mal. Je n'ai goût à rien. Je souhaite ne jamais l'avoir rencontré. Tellement de choses malsaines qui se sont produites avec lui (et apparemment avec certaines personnes de son entourage aussi). Je sais que ce sentiment de vide n'est que passager mais j'en souffre tellement!!!

avatar contributeur de -Camille-
-Camille-
07/10/2021 à 04:29

le truc c'est que pendent que t reste avec et bien tu trouve pas la personne qui te correspond tu reste avec parce que tu a peur d’être seul et tu te rend pas forcement compte que au final tes mieux sans lui tu créer et nourrie un dépendance et te voile la face parce que tu pense que " de toute façon tu trouvera pas mieux " alors tu t'en contenta...

tu espère et tu nourrie cette espoir qui au final n'est qu'un mirage

avatar contributeur de Maya67
Maya67
07/10/2021 à 06:03

Bonjour Nopseudo

D'après tout ce que tu décris de la violence verbale psychologique, les humiliations ....

Cette relation ne peut pas marcher, et même elle te nuit, quand tout brûle en si peu de temps fuis!

Tiens bon malgré la douleur que tu ressens, le vide, dû à ton besoin affectif important, ta peur de l'abandon.... Entoure toi et appuie toi sur tes amis, stop à cette violence!

Quand on a ressenti de la peur, c'est le signe que tu dois te protéger. Tu as pris la bonne décision les amis et le psy.

Bon courage

avatar contributeur Nopseudo
Nopseudo
07/10/2021 à 12:51

Je n'ai pas peur de lui mais c'est vrai que la peur de l'abandon, le sentiment de vide intérieur se faire ressentir et c'est d'autant plus vrai le soir car durant la journée ça va.

Il y a quelques jours j'ai rencontré un gars mignon à une soirée, on discute, on s'envoie des messages et en plus il n'habite pas très loin de chez moi. J'avance prudemment cette fois car je ne veux pas tomber sur un autre toxique.

Comme disait l'article que j'avais lu, la règle #1 d'une relation c'est le respect et il n'y en a jamais eu de la part du gars ni de moi (contre-attaque oblige). J'ai juste un peu (pas beaucoup) de la peine pour lui car on sent qu'il n'est pas sûr de lui-même, même s'il fait croire le contraire. Je crois qu'il ne s'aime pas et croit qu'il ne mérite pas d'être aimé d'où son comportement. Quand on avait été voir une esthéticienne avec son amie, elle lui avait dit après son nettoyage de peau qu'il était tout beau et sa réponse fut "non, je ne le suis pas", je crois qu'à ce moment là j'ai compris ce qui n'allait pas chez lui. C'est dommage pour lui car il est mignon, de mon point de vue, mais je pense que ces échecs amoureux l'ont rendus dingue au sens propre comme au figuré. J'ai tout essayé mais on est tous les deux dans une impasse et comme le disait quelqu'un ici "si c'est comme ça en une semaine, qu'est-ce que ce sera dans un an?", il faut bien l'avouer ce sera pire encore sauf s'il se décidait d'aller voir un psy mais je sais que ça ne se fera pas, à moins de l'y obliger!

Bref, en ce moment je me concentre sur le nouveau gars rencontré et on verra bien ce que ça donnera. J'espère juste qu'il sera plus sympa et respectueux que l'autre et pour le moment ça m'a l'air bien parti :)

avatar contributeur Renouveau31
Renouveau31
15/10/2021 à 18:00 - 15/10/2021 à 18:03

Bonjour,

je suis assez effrayé de tout ce qui se passe pour toi en moins de 2 semaines.

Je pense qu'il faut que tu revoies ton psy et s'il te le conseille reprenne ton traitement. Prendre un traitement tous les jours n'est pas insurmontable, des millions de gens le font. Il faut savoir ce que l'ont veut et si c'est le moyen d'aller mieux, eh bien fais le. D'ailleurs il est probable qu'en prenant ton traitement tu te sentiras mieux et cela te "saoulera" moins.

D'expérience je crois qu'on ne peut rien bâtir si on n'est pas prêt. Et pour être bien avec un autre, il faut déjà être bien avec soi même. Je te suggère de te soigner, de travailler un peu sur toi, sur le fait de lâcher prise sur les choses moins importantes, de ne pas tout analyser sans fin...

De façon générale j'ai l'impression que tu n'as pas beaucoup de patience. Surtout ne cherches pas à tout prix à te "caser" c'est le meilleur moyen de te jeter sur des gens mal dans leur peau.

Et si tu tombes sur un jaloux maladif comme le premier, laisses tomber de suite cela ne peut que mal finir et ne te rendra pas heureux. J'ai connu des gens qui ont perdu des années avec ce genre de relation et n'étaient même pas heureux.

Prends soin de toi. Bon courage !

avatar contributeur Nopseudo
Nopseudo
15/10/2021 à 20:22

Merci beaucoup pour ton message.

En effet, il était du genre très jaloux et possessif. On avait été à une soirée LGBT et durant toute la soirée (5h passée là-bas au total) il ne m'a pas lâché (sauf une fois). Quelques jours plus tard je lui avais demandé s'il avait fait ça parce qu'il tenait à moi ou bien parce qu'il avait peur que je parte avec quelqu'un d'autre. Il m'a répondu: "les deux"!

Concernant la patience, je n'en ai aucune. C'est prouvé et reprouvé. Je pense beaucoup. Comme dirait les English, je suis un "overthinker", ça fuse en permanence là-haut d'où le fait que quand il ne répond pas à mes questions ou change de sujet pour ne pas y répondre ça m'énerve, je pète un câble et ça se finit en dispute. C'est tout le temps comme ça. Ça ne rate jamais. Les disputes sont incessantes. Je n'ai jamais rencontré quelqu'un comme lui avant. C'est la 1ere fois et j'espère la dernière. Et j'avoue que tu as raison. Je voulais à tout prix me caser et avoir enfin une vie de couple mais pas à ce prix-là ni au prix de ma santé mentale et physique.

J'ai RDV chez le médecin le 20/10 (je suis pressé d'y être). Je vais en profiter pour lui raconter tout ça et voir le diagnostique qu'il va en tirer car à la base il m'avait dit que c'était temporaire donc il y a moyen que je ne sois pas forcément Borderline mais autre chose. Je verrais ça mercredi prochain. J'en ai aussi profité pour prendre RDV avec une psychologue pour faire une thérapie.

Chose surprenante concernant ce "petit copain" c'est qu'il sait très bien me cerné. Jamais quelqu'un n'a aussi bien réussi à lire en moi comme il le fait. Il a deviné que je sortais avec lui car je me sentais seul (bien entendu j'ai prétendu le contraire). Il a deviné que je manquais cruellement de confiance en moi (j'imagine que ça se voit facilement). Il sait que je ne connais personne en ville et que je suis seul (lui, connait du monde un peu partout). Bref, j'ai l'impression qu'il sait tout de moi sans même faire d'effort alors que moi, je n'arrive pas à le comprendre, ni même un peu. C'est hallucinant!

Quoi qu'il en soit, j'ai remis fin à notre "histoire", ça m'a fait mal pendant 10 à 20 secondes, j'avais des idées noires mais ensuite je me suis ressaisis. J'ai rompu tout contacte avec lui et ce soir je sors diner avec mon colocataire. On s'entend super bien et j'espère qu'on va pouvoir se refaire des sorties comme avant. Je me sens déjà bien mieux. Bien entendu ça prendra du temps mais j'espère que j'arriverais à surmonter tout ça. En attendant le psychiatre et la psychologue, je vais en profiter pour faire ma vie à ma façon et ça commence ce soir par un petit diner tranquillou entre colocs :)

Salon de chat Gay

Découvrez notre salon chat gay pour dialoguez avec des centaines de mecs célibataires connectés. Chat réservé exclusivement à la communauté gay.

Communauté Gay

betolerant est fier de sa communauté gay. Notre communauté est un véritable site de rencontre gay tolérant et bienveillant.

Parlons Coming-out

Le coming-out est parfois inévitable pour une homme homosexuel. Partagez vos expériences sur le forum coming-out.

Forum homoparentalité

Le forum sur l'homoparentalité permet aux parents homosexuels de se soutenir et s'entraider, mais aussi de partager leur quotidien.



Suivez-nous
Téléchargez l'application
Application android
conçu avec par Carbonell Wilfried
© Copyright 2021, betolerant.fr