Besoin d'avis sur une relation avec une collègue

Anonyme-

Bonjour à tous,

J'ai 28 ans, je suis en couple hétéro depuis 5 ans et demi. Je ne suis sortie qu'avec des hommes, mais je ressens des attirances sentimentales pour des filles depuis l'adolescence.

Les faits que je vais relater remontent à septembre et octobre 2019. C'est un peu loin, mais cette histoire me tourmente beaucoup, et j'ai besoin d'avis extérieurs.

En 2019, j'ai obtenu le CAPES (concours enseignant), et j'ai été affectée en septembre dans un lycée pour mon année de stage. Dans cet établissement, j'ai rencontré une collègue de mon âge. Nous avions 26 ans.

Cette collègue ne travaillait pas dans cet établissement en réalité car elle avait un statut TZR, c'est-à-dire qu'elle n'était pas titulaire d'un poste fixe mais qu'elle effectuait des remplacements de longue durée sur des postes vacants. Un enseignant TZR est toujours rattaché administrativement à un établissement par lequel transitent tous les détails administratifs qui le concernent, et cette collègue était donc rattachée à l'établissement où j'effectuais mon stage, mais sans y travailler. Elle était dans l'attente d'être appelée pour un remplacement. En attendant, elle venait tous les jours à mon lycée pour travailler, préparer des séquences en attendant d'être appelée.

Nous nous croisions donc en salle des profs pendant les récrés et pendant mes nombreuses heures de trous aussi. Au début de l'année, je ne faisais pas spécialement attention à elle. J'avais remarqué qu'elle était jolie, mais ça n'allait vraiment pas plus loin.

Un jour, pendant la récré de l'après-midi, j'étais avec mes collègues en salle des profs et elle était assise juste en face de moi. Ce jour-là, j'étais particulièrement fatiguée car mon lycée était vraiment loin de mon domicile et mes horaires étaient compliqués : commencement tôt, fin des cours tard, et beaucoup d'heures de trous. J'étais donc installée sur mon fauteuil, et j'avais le regard un peu perdu dans le vide, j'étais dans mes pensées en gros. Un moment, la sonnerie marquant la fin de la récré a retenti et ça m'a brusquement sortie de ma rêverie, j'ai eu un mini-sursaut et j'ai croisé de plein fouet le regard de cette fameuse collègue qui était en train de me fixer. Elle a étouffé un petit rire en voyant l'effet qu'avait eu la sonnerie sur moi et elle me regardait en souriant. Au début j'ai détourné les yeux tout de suite, puis je suis revenue à elle et elle me regardait encore. Quand j'ai commencé à me lever, elle m'a dit "allez courage", puis je suis partie.

Le lendemain, on se retrouve de nouveau assises l'une en face de l'autre en salle des profs. Et encore une fois, j'ai croisé son regard, elle était déjà en train de me regarder. Ce jour-là, on s'est croisé le regard plusieurs fois, peut-être 6 ou 7 fois pendant toute la récré, au point on s'en est devenu gênant. Parfois, je voyais qu'elle me regardait pendant que je regardais ailleurs. Je ne sais pas pourquoi, mais à la fin de cette récréation, je me suis sentie particulièrement troublée.

Cette fille et moi nous venions de la même fac, mais on ne s'était jamais croisées car elle avait "un an de plus" (elle était en M2 quand j'étais en M1). Du coup, on avait eu pas mal de profs en commun, on discutait souvent de la fac ensemble, de certains gens, de profs qu'on détestait etc. On s'entendait super bien, je me sentais un peu plus proche d'elle que de mes autres collègues, qui avaient tous dans les 40-50 ans.

Un matin, je suis arrivée peu avant 9h, je m'installe à un ordi, elle arrive quelques minutes après moi. Elle a salué les autres collègues présents puis elle est venue vers moi, m'a dit "ça va toi ?" en me "caressant" l'épaule de haut en bas. Puis elle m'a dit "tu fais quoi ?" sans enlever sa main de mon épaule, puis tout de suite après, elle a commencé à pousser mes cheveux qui étaient sur mon épaule où elle avait sa main, et elle le faisait très délicatement. Pendant que je répondais à sa question, elle s'est assise à côté de moi et au lieu de regarder l'écran pour suivre mes explications elle me fixait moi.

Les jours suivants, chaque fois qu'on ne se parlait pas on continuait nos regards pendant les récrés, c'était vraiment très très troublant.

Et puis le dernier "événement marquant" a eu lieu en octobre. Ce jour-là, je suis arrivée en début de matinée, elle était déjà là et quand je suis entrée elle m'a dit "dis-donc t'es canon aujourd'hui". Je lui ai répondu "contrairement à d'habitude ?" et elle me dit "tu rigoles, je suis sûre que tu fais tourner la tête de tous tes élèves garçons". Je lui ai dit "ah bah merci pour le compliment" et elle m'a répondu "bah je t'en prie, c'est gratuit et j'en ai pleins d'autres en stock" ou quelque chose comme ça. J'étais super gênée et je crois qu'elle l'a vu car elle m'a regardée et a eu un petit rire.

Ensuite, j'ai du monter en cours, je ne l'ai pas revue de la journée sauf une fois dans un couloir bondé, on s'était regardées intensément et ce fut la dernière fois que je la vis. Je pense qu'après elle a du être appelée pour un remplacement car elle n'est jamais revenue.

Bref, voilà je voudrais avoir des avis extérieurs concernant cette histoire et savoir si ce comportement est simplement amical ou plutôt séducteur. Je sais que je devrais m'en foutre après autant de temps, mais je n'ai jamais vraiment réussi à oublier cette histoire et j'y repense souvent. Je sais que personne n'est dans sa tête et ne peut m'apporter de réponse qui soit la vérité absolue, mais je demande simplement des ressentis, des avis sur la situation.

Merci de m'avoir lue !

avatar contributeur de Plume
Plume

Bonjour Anonyme,

C'est a elle qu'il faut poser la question. Vouloir se confronter a la realité de l'autre, c'est aussi oser questionner..

Si elle te plait, je te suggere de le lui dire. Tu verras bien, des lors, si ce que tu decris attestait, ou non, d'une attirance reciproque.

Bon courage!

Plume


"Dès que tu avances sur le chemin, le chemin apparaît" Djalâl ad-Dîn Rûmi

avatar contributeur de Elleam
Elleam

Bonjour,

J'ai une collègue qui quand j'étais étudiante était barmaid dans le club LGBT où j'allais les soirs de weekend. A l'époque je la dévorais des yeux et je commandais mes verres exclusivement avec elle si elle était de service. Jamais rien tenté car je ne sais pas comment faire et j'ai peur de me prendre des vents (bon un peu moins maintenant)

Quelques années plus tard, elle est devenue la cheffe du volet restauration de l'asso où je bosse. J'ai eu une mini attaque quand je l'ai revu.

Et puis, on s'est parlé plusieurs fois... elle a gardé son charme, elle aime bien me toucher et toucher les gens, elle est très tactile, elle est très attentionnée tellement qu'elle se rappelle encore du cocktail que je lui commandais suvent mais je sais que c'est son caractère, sa personnalité. Elle est en couple et va se marier donc j'étais aussi "sûre" ue ce n'était que de l'amitié.

Dans ton histoire, ce n'est pas le contact sur ton épaule qui me questionne. Ce sont les regards que vous échangez et cette manière de dire " tes élèves garçons"... il faudra lui demander alors. Vu qu'elle est rattachée à l'établissement où tu bosses, peut-être que tu peux trouver tes informations dans son dossier genre le numéro ou lui écrire une lettre à l'ancienne 😉

Anonyme-

bonjour et merci pour vos réponses. Alors les choses sont plus compliquées que ça, en fait j´ai changé d´établissement cette année et a priori j´ai aucune raison de la recroiser donc ça complique un peu les choses haha

Tungstenn
- modifié par Tungstenn le 04/05/2021 - 02:57:34

j'sais pas depuis octobre 2019, quand même...

à moins que toutes les femmes de la terre fréquentent betolerant et se demandent pendant dix ans si les regards ça veut dire des trucs romantiques.... (spoiler: oui, probablement, mais juste au début)

Peut être avec un peu de courage en lui envoyant un sms, tu seras fixée non ? "salut c'est nul qu'on ne travaille plus ensemble, j'ai pensé à toi pendant les confinements, ça te dirait qu'on se revoit ou au moins qu'on se reparle, j'ai besoin d'éclaircir des trucs" (au pire, si tu prends un refus, vous ne vous voyez plus quotidiennement, donc moins de gênance)

mais bon ça date quand même un peu ton histoire, les gens passent à autre chose; à ta place je n'en attendrai rien

Communauté lesbienne

betolerant est fier de sa communauté lesbienne. Notre communauté est un véritable site de rencontres lesbiennes tolérant et bienveillant.

Parlons Coming-out

Le coming-out est souvent indispensable pour une femme homosexuelle. Partagez vos expériences au sein du forum coming-out.

Forum homoparentalité

Les familles homoparentales ont la possibilité de se retrouver, de débattre et de s'entraider sur notre forum sur l'homoparentalité.



Suivez-nous
Téléchargez l'application
Application android
conçu avec par Carbonell Wilfried
© Copyright 2021, betolerant.fr