Isolée et perdue. Rien que ça !

avatar contributeur Tig41
Tig41
20/02/2021 à 19:17

Bonjour,

Si je prends la plume numérique, c'est pour trouver de l'aide, et du réconfort dans cette période étrange de ma vie.

J'ai découvert que j'aimais les femmes, ou du moins une femme il y a cinq ans de cela (je suis mariée avec enfants, enfin tous le combo habituel, originalité - 15 points). Je vais faire rapide, mais j'ai vraiment cru qu'elle partageait mes sentiments, et lorsque j'ai osé me déclarer à demi mot, courageuse mais pas téméraire, elle m'a traité d'inconsciente. Seulement je n'avais jamais été aussi consciente justement de ce que je ressentais. Bref, cela s'est passé il y a près de deux ans, et je n'arrive pas à tourner la page. Quand je suis face à elle, je perds mes moyens, et en plus je ressens de la honte, bref, c'est diffcile. Disons que quand je la croise, j'ai juste envie de m'enfuir en courant le plus loin possible.

Je me dis que le temps fera son oeuvre, que je vais réussir à passer à autre chose, à éteindre ses sentiments inutiles et douloureux (vivement que le temps s'active à faire son oeuvre !). J'avais rêvé bêtement d'un happy end, mais comme quoi, je n'ai pas eu le droit à ma fin heureuse.

Aujourd'hui, ce que je ressens surtout c'est de l'isolement, je voudrais parler à tout ça avec des personnes qui seront à même de comprendre, je suis entourée d'hétéro et j'ai peur de perdre certaines de mes amies si je me livre.

Chaque jour je me torture, avec d'une part cet amour impossible, et d'autre part avec cette nouvelle facette de moi. Dois-je reprendre ma liberté, et faire vivre un divorce à mes enfants, méritent-ils cela?

Dois-je continuer à faire semblant, d'être celle qu'on attend que je sois?

J'ai eu la chance de rencontrer un psy LGBT l'année dernière, nous avons fait le cheminement du pourquoi du comment, je ne me suis pas rendue compte plus tôt de mes inclinations. Aujourd'hui, je me sens en phase sur ce terrain, maintenant, c'est comment le vivre au quotidien, que faire ? Je me sens perdue, je me sens comme un poisson qui tourne dans son bocal rond, il n'y a pas d'issue. Le contexte actuel n'aide pas beaucoup non plus pour se projeter dans une autre vie. C'est un peu compliqué.

Bref, je ne sais pas si j'ai été claire dans mes expliquations?

Merci de me lire si vous le faites, et merci de partager vos expériences.

avatar ancien membre
Ancien membre
20/02/2021 à 21:10

Salut toi,

J'ai traversé une phase similaire à la tienne.

J'ai été très amoureuse d'une femme mariée. Et bien sûr, ça n'a pas été simple, et ce dès le départ, ne serait-ce que pour assumer à mes propres yeux mes sentiements.

C'est normal que tu es envie de courir au loin en la voyant. Elle te fait du mal bien malgré elle. Fuir est une stratégie pour te protéger. C'est entièrement compréhensible. Mais ça ne suffit pas à guérir je crois. Oublier ne permet pas de guérir.

Voici ce qui m'a aidé pour ma part :

  • petit à petit j'ai pu en parler à demi-mots à des personnes de confiance qui ont compris l'intensité des sentiments que j'avais pu porter à cette femme.

  • j'ai commencé à tourner la page lorsque j'ai vraiment pu accepter tout ce que j'avais ressenti, chaque émotion et son intensité, à commencer par l'amour et l'attachement, mais aussi la honte, la peur, la colère face à cette injustice.

  • j'ai pu en reparler avec la personne, et j'ai de la chance, elle est bienveillante, et elle m'apprécie telle que je suis en toute amitié, ça aide sans doute. Je ne l'ai donc pas perdue de vue aujourd'hui. Mais il y a eu de longues périodes où nous avions totalement perdu contact (la fuite tout ça).

  • Au final, j'ai mis un peu plus de 10 ans à m'en remettre vraiment (mais j'étais toute jeune au début, j'avais 14 ans) et notamment parce que j'ai fini par découvrir l'amour charnelle avec une femme avant de tomber amoureuse etc... Rien de plus efficace sans doute pour tourner la page. A moins que ce soit l'inverse, j'ai pu tomber amoureuse, parce que mon histoire avec l'autre était apaisée (...) Il ne faut pas trop suranalysé. Fies toi à ton intuition !

L'amour entre femmes c'est merveilleux. L'amour c'est merveilleux. On ne choisit pas qui on aime et c'est beau, même si c'est aussi douloureux. On a le droit d'aimer qui on veut. Tu as le droit d'aimer qui tu veux. Et c'est pas simple d'accepter de ne pas être aimé à la même hauteur en retour.

J'ai vu un psy aussi qui m'a aidé à cheminer.

Pour le reste je n'ai pas d'enfants, ni de mari. J'étais en couple avec un homme et l'on vient de se séparer. Il a tenté de m'accepter comme j'étais, mais tout ne se contrôle pas. En particulier les sentiments. Je crois qu'on peut réinventer l'amour et le couple. Que ça vaut en tout cas la peine d'y réfléchir. On pourrait imaginer par exemple que tu gardes ta vie de famille mais que tu découvres aussi l'amour avec les femmes en parallèle. Il existe des maris suffisamment bienveillant pour ça.

Je te souhaite d'être entouré de gens bienveillants comme ça a été mon cas. Mes amis, ma famille ont bien réagi à tout ça, en tout cas pour l'instant.

A disposition pour approfondir si tu veux.

Amicalement,

Laura

avatar contributeur Selen
Selen
20/02/2021 à 22:37

Bonjour, ton histoire me touche particulièrement car j'ai vécu quelque chose de similaire il y a deux ans. Chacune à son parcourt qui lui est propre et c'est difficile de te conseiller sans réellement connaître ton entourage et sa capacité à comprendre ou à être ouvert à ce que tu vis. Tu n'es pas la seule en tout cas. Pour ma part, je ne suis pas au bout de mon cheminement personnel, mais ce qui m'a beaucoup aidée c'est d'en parler autour de moi. Continuer ta thérapie me semble une très bonne chose à défaut de pouvoir te confier pour le moment à des proches. C'est important d'avoir qqn à qui parler et je pense que cela pourra t'aider mm si tu arrives à te confier à ton entourage. Comme dit précédemment, il n'y a pas qu'une vision du couple et le tiens peut peut-être s'ouvrir à la possibilité que tu vives une histoire d'amour en parallèle avec une femme. Quoi que tu choisisses, je crois que tu dois penser avant tout à ton bonheur. Rester à tt prix et te sacrifier pour tes enfants risque de faire pire que bien. Je ne suis vraiment pas convaincue que l'on puisse prendre soin des autres lorsque l'on ne prend pas soin de soi. Cette question liée à ton couple, tu n'as pas non plus à y répondre dans l'immédiat. Prends le temps de vivre ce dont tu as besoin. Je crois que c'est un chemin qui prend du temps à se dessiner clairement. Pour ma part, je suis encore loin d'avoir toutes les réponses...

Concernant celle qui fait battre et brisé ton coeur, je te conseille plutôt de t'en éloigner un temps. Prendre du recul aide souvent.

Courage à

avatar contributeur de CeliaLove
CeliaLove
21/02/2021 à 11:06

Bonjour,

L'amour est tellement beau et pas franchement controlable. je rejoins lodicity tu as le droit d'aimer qui tu veux et meme qui tu peux. On ne choisit pas qui on aime, cela se fait parfois en depit de la norme ou de la raison.

Les choix que tu as à faire son lourds de conséquence il s'agit alors de peser la part de necessité de vivre ta vie (l'épnouissement) et la part de raison qui te permet de construire ton quotidien. Si ton épanouisseemnt est etouffée tu ne pourra jamais vivre heureuse et ca va te ronger de plus en plus, si tu detruis ton quotidien pour t'epanouir, difficile d'arriver a t'epanouir.

Parmi les reponses je trouve que les solutions proposées sont tres pertinentes. j'ajoute une piste de plus : As tu pensé simplement en parler a ton mari avant de penser a divorcer ?

Bon courage a toi

avatar contributeur Tig41
Tig41
21/02/2021 à 16:54

Bonjour,

Merci pour ces retour, d'un coup je me sens moins seule.

Comme vous me le dites si bien, prendre de la distance fait du bien, disons que les confinements m'ont obligé à l'éloignement, du coup je pansais mes plaies tranquillement. Même si elle me manquait cruellement.

Je songe à arrêter l'activité qui faisait que nous étions ensemble chaque semaine, je préfère me passer d'un atelier créatif et retrouver mon équilibre.

Celialove; j'ai déjà essayé de parler à mon mari de tout ça, il prend ça comme une blague, quelque chose de pas sérieux. Il voit ça comme une passade, et rien de bien sérieux en tout cas. Je ne trouve pas auprès de lui l'oreille attentive. Du coup je n'insiste pas. Je reste seule dans mes questionnements et dans mes chagrins.

Quant à en parler à mes amies, j'ai vraiment très peur des réactions, elles sont adorables, mais la plupart ont des convictions très fortes (religieuses notamment) qui me poussent à y réfléchir à deux fois avant de balancer une telle bombe.

La vie n'est pas toujours simple...

En tout cas merci encore pour vos retour.

avatar ancien membre
Ancien membre
21/02/2021 à 20:20

Tig41,

Je compatis à ta solitude. Je crois que beaucoup d'entre nous ce sont senties seule à un moment ou à un autre.

Sache que nous sommes là si besoin. Et que le monde est rempli de gens bien comme nous.

Les ami.es, ça change au cours d'une vie. Et ce sont toujours les meilleurs qui restent au final, ceux et celles qui nous acceptent vraiment tel.les que nous sommes.

La réaction de ton mari est assez classique. Peut-être aurez vous d'autres occasions pour en reparler.

C'est toujours inconfortable de ne pas savoir comment les autres vont réagir. Mais à moins d'avoir déjà entendu ton entourage faire des remarques à caractère homophobes, alors je pense que tu auras avant tout des réactions bienveillantes. Encore une fois, on ne maitrise pas tout, la foudre amoureuse tombe, et ça n'arrive pas qu'aux autres. Ils n'ont donc rien à te reprocher en théorie. La religion, c'est sûr, ça n'aide pas, mais même là, ça finira par évoluer. Il le faut bien. Et tu fais partie de celles qui changeront sans doute un tant soit peu la face du monde.

Bon courage ! :)

avatar contributeur Tig41
Tig41
23/02/2021 à 14:33

Lodicy,

Merci pour ton message, non ce n'est pas facile de faire comprendre au conjoint ce qu'on a dans la tête, et surtout le caractère important et sérieux de la chose.

Quant aux amies, pour le moment je prend le temps de tâter de terrain doucement. Je ne veux perdre personne. Peut être que je m'imagine des choses, peut être que ça se passerait très bien. Mais quand on avant vers l'incconu, il y a toujours une part de fantasme très fort, où on imagine que ça va être diffcile, et puis finalement non.

Pour le moment, je me focalise aussi à oublier celle qui a révélé mon coeur à ces nouvelles passions. Je pense à elle tout le temps, parfois je me dis j'amerais lui parler vraiment de ce que je ressens, prendre le temps de dire le fond de ma pensée. Mais elle de son côté n'est pas encline à entendre ce que j'ai à dire, donc je ne provoque rien de ce côté, même si une franche conversation m'aiderait sûrement à tourner la page. C'est fou comme dire à quelqu'un qu'on l'aime peut être perçu comme une chose affreuse, non audible. Alors que ce n'est que des sentiments amoureux, donc positif, on ne lui veut pas de mal à la personne, au contraire on ne lui veut que tu bien. Bref. La vie est étrange de toute façon.

Salon de tchat lesbien

Toutes les femmes célibataires inscrites peuvent accéder à notre salon tchat lesbienne. Chat réservé exclusivement à la gent féminine.

Communauté lesbienne

betolerant est fier de sa communauté lesbienne. Notre communauté est un véritable site de rencontres lesbiennes tolérant et bienveillant.

Parlons Coming-out

Le coming-out est souvent indispensable pour une femme homosexuelle. Partagez vos expériences au sein du forum coming-out.

Forum homoparentalité

Les familles homoparentales ont la possibilité de se retrouver, de débattre et de s'entraider sur notre forum sur l'homoparentalité.



Suivez-nous
Téléchargez l'application
Application android
conçu avec par Carbonell Wilfried
© Copyright 2021, betolerant.fr