La « communauté LGBTQIA+ » :-)

avatar contributeur de Wondeur
Modération Wondeur
26/11/2020 à 13:16

Pensez-vous appartenir à la « communauté LGBTQIA+ » ❓ Si oui, à partir de quand avez-vous "prêté serment" ❓ Quel est votre rôle au sein de cette dite communauté ❓ Qui êtes vous ❓ quels sont vos réseaux :D ❓ Faut-il une carte de membre ❓ Ou suffit-il simplement d'adhérer au très puissant lobby 😂 ❓ ou à l'équivalent d'un syndicat lesbien, à condition d'avoir la bonne lampe à huile 😉 ❓ D'ailleurs, est-ce que les deux premières lettres de ce célèbre sacro-saint acronyme ne feraient pas un peu trop d'ombre aux autres lettres ❓ Quelqu'un·e a remarqué l'absence de la lettre P ❓ Tout le monde a bien compris à quoi correspondait la lettre I ❓ Dites-nous tout !!! Que vous en pensez du mal ou du bien : balancez ^^ Mais attention ! Dans le respect et la bonne humeur 🎵, on est toujours sur beTo et ici c'est pas Twitteur 🎵 :P

Si oui,

Si non... allez ! postez quand même ;-) Et si ça peut aider, imaginez une personne lambda qui n'a jamais entendu parler des lgbt et qui un jour, a envie de découvrir ce que c'est, histoire de vivre avec son temps... 😙


La vie est un perpétuel recommencement...

avatar contributeur de Jstophe
Jstophe
26/11/2020 à 14:03

Si la communauté que l'on nomme - à bon ou à mauvais escient - LGBTQIA+ était une sorte de "secte" ... ça craint !


Sauf erreur de ma part, j'ai toujours raison.

avatar contributeur de BoumVoyageur
BoumVoyageur
26/11/2020 à 14:44

Expérience sociale en Chine - "Je suis gay, veux-tu me câliner"

avatar ancien membre
Modération Ancien membre
26/11/2020 à 14:56

Pour moi, ça s'arrête à LGBT. Je n'ai jamais rien compris aux autres lettres qui ont été rajoutées. Bientôt ce sera tout l'alphabet si ça continue!

Quant à appartenir à la communauté, personnellement, c'est non. Tout le monde n'est pas pareil, n'a pas les mêmes envies, la même vision de la "communauté" (s'il y en a vraiment une), etc...

avatar contributeur de BoumVoyageur
BoumVoyageur
26/11/2020 à 15:01

Citation de Iamdan #346462

"Quant à appartenir à la communauté, personnellement, c'est non. Tout le monde n'est pas pareil, n'a pas les mêmes envies, la même vision de la "communauté" (s'il y en a vraiment une), etc..."

Pareil & j'ajoute : G aucun point commun avec vous autres ! ^^

& sur le plan "solidarité" : pas besoin d'adhérer à "une communauté"...

avatar contributeur de Jstophe
Jstophe
26/11/2020 à 15:01

Citation de Iamdan #346462

On peut renier telle ou telle communauté, mais pas son orientation.

Etre inscrit sur BeTo, n'est-ce pas un peu faire partie d'une communauté, qu'on le veuille ou non.


Sauf erreur de ma part, j'ai toujours raison.

avatar ancien membre
Modération Ancien membre
26/11/2020 à 15:42

Citation de Wonder Woman #346456

Salut,

merci pour ce sujet amené d'une manière intelligente et respectueuse des réalités et visions de chacun-e dans la formulation de tes questions ;)

Alors je vais répondre pour moi, et seuleument moi donc:

Personellement je ne me sens pas appartenir à une communauté dans le sens ou je mets derrière ce terme communauté une entraide et bienveillance nécessaire envers les membres de celle-ci quant on y appartient, du coup je ne me sens pas appartenir d'office à un groupe non choisi de par mon orientation sexuelle ou le fait d'avoir vécu une transition alors que je suis parfois non acceptée (voir dicriminée) au sein de ce groupe d'appartenance imposé.

Cependant je milite pour diverses associations / collectifs (dont certains avec carte de membre en effet de par la législation des associations) qui oeuvre pour l'amélioration des réalités des personnes LGBTQI++ (oui nous ne mettons pas tou-te-s les mêmes lettres dans cet acronyme) et c'est donc plutôt à ces "groupes" que je me sens appartenir de par les valeurs partagés et les comportements en conséquence.

Pour la lettre I je pense que le débat est autre dans le sens ou la, pour moi encore, il est clairement question de militantisme et lutte contre non respect du droit humain (opérations sans accord ou imposées car mineur-e-s, non reconnaissance des droits de l'enfant, acharnement médical, normalisation sociétale, etc...) et pour moi cela fait le lien avec les "LGBphobies" mais on est clairemnt à un autre niveau d'acceptation et revendications institutionnelles qui ont un impact autre...

Pour ce qui est de la lettre P je pense que c'est la preuve d'une non acceptation par la fameuse communauté de la des personnes Pansexuelles et leurs réalités.

Déjà que le fameux B est un sujet de débat constent au sein du groupe LGBTQI++ ...

Je vais arriver à ma conclusion sur ce que je pense des lettre existantes et de celles qui devraient, à mon sens toujours, être ajoutées (ou retirées, tiens j'y avais jamais pensé) a ce fameux acronyme qui n'est en fait quasiment jamais le même:

Je pense que tout le but d'une "communauté" et de réussir à se soutenir et s'entraider, je pense que le mélange de toutes ces réalités à ses bons cotés (vive la convergences des luttes!!!) mais aussi ces mauvais car créé enormémement de dicrimination au sein de celle-ci de par la non compréhension des réalités des autres personnes y appartenant (orientation sexuelle, genre, réalités corporelles, identité, etc... et ce parfois avec plusieurs réalités), ce qui amène souvent (dans mon expérience dumoins) à devoir faire de la déconstruction au sein de ce groupe, qui n'est souvent pas facile...

Pour faire un parallèle: j'ai beau militer avec certaines asso féministes cela ne m'empeche pas de ne pas me sentir appartenir à la communauté présente dans ma ville de par certaiens TERF bien revendicatrices, cependant cela ne m'empeche pas de croire en les luttes et faire mon possible pour celles-ci malgré tout.

Voila pour moi :)

avatar ancien membre
Modération Ancien membre
26/11/2020 à 16:25

Citation de Jstophe #346464

Je ne renies pas mon orientation, je dis juste que je ne me sens pas attaché à la "communauté" et que je ne me trouve pas de points communs avec elle (mise à part être gay et c'est tout). Ce n'est pas parce qu'on est LGBT que l'on doit forcément appartenir à un groupe. Si tu joues d'un instrument tu ne vas pas forcément faire partie d'un groupe de musique. Tu peux simplement jouer d'un instrument pour le plaisir sans faire partie d'un groupe quelconque. Juste ta passion et toi. C'est la même chose pour les LGBT. Quant au fait d'être inscrit ici, je ne considère pas ça comme faisant partie de la communauté LGBT tout simplement car il y a de toutes les orientations ici, même des hétéros! Que penser alors de tous ces sites et applis de rencontres (gays et hétéros)? Doit-on se considérer comme faisant partie de la communauté hétéro ou gay si on s'inscrit dessus?

Je trouve qu'on se focalise trop sur le terme "communauté" et que ça fait un peu réducteur. Les hétéros ne se posent pas la question et ne forment pas une communauté. On a beau être une minorité ce n'est pas pour autant que l'on doit s'enfermer dans ce terme. Dans ce cas il y aurait des communautés de tout et n'importe quoi: Noirs, Arabes, Asiats, Nain(e)s, Géant(e)s, ceux qui croient aux OVNIS/E.T., les fans des années 50/60/70/80/90 et j'en passe.

On peut être gay et vivre sa vie sans appartenir à une quelconque communauté. On n'est pas obligé de squatter le Marais ni le centre LGBT pour se sentir et être gay, ni siroter des cocktails dans les bars gays ou trainer dans les backrooms des sex-clubs gays. Bref, chacun sa vie, son orientation, ses envies. Pas besoin d'une communauté pour ça quelque soit son orientation.

avatar contributeur Llaho
Llaho
26/11/2020 à 18:26

@W0nderwOOman

Je ne sais pas si il existe vraiment une communauté lgbt mais

Je voulais parler de l'aspect politique et combatif des débuts de "la communauté"

je voulais parler de la nécessité de l'affirmation de la différence.

je voulais parler de la nécessité de passer aujourd'hui à l'indifférence.

Et puis....J'ai lu le sujet le "lesbianisme" du point de vue des mecs cis heteros...alors si "une communauté lgbt"existe je n'ai pas envie d'y appartenir... parceque ce qui y est dit est ignoble et ce n'est pas moi.

avatar ancien membre
Modération Ancien membre
26/11/2020 à 18:49

Citation de ApoFFtX #346477

Ok mais je suppose que tu avais compris ce que je voulais dire. Quelque soit notre orientation, on est libre de vouloir appartenir ou non à une communauté. Je suppose que certains y adhèrent plus que d'autres. Si je reprends ce qu'avait écrit Archlinette:

je mets derrière ce terme communauté une entraide et bienveillance nécessaire envers les membres de celle-ci quant on y appartient

Je m'y retrouve encore moins. Quand je vois comment ça se passe de nos jours (peut-être est-ce lié à l'ère du tout internet, va savoir...), ça ne me donne vraiment pas envie d'appartenir à cette communauté mais ce n'est pas pour autant que je vais renier mon orientation. Cependant, je ne ferais pas/jamais partie des militants LGBT et vivrais ma vie selon mes critères sans avoir forcément recours à la communauté. Je peux adhérer à quelques trucs comme le sport LGBT (il y a un site qui recense les sports dans toute la France mais je ne me rappelle plus du nom) ou encore des trucs artistiques qui sont fait pour les homos mais ça ne veut pas dire que je "m'enfermerais" dans une communauté ou que je m'investirais à fond dedans en me sentant super fier d'appartenir à une quelconque communauté pour me sentir fier d'être gay et moi-même. Je ne sais pas si je me fais bien comprendre mais l'essentielle c'est que je me comprenne ;-)

avatar ancien membre
Modération Ancien membre
26/11/2020 à 19:52

Citation de Iamdan #346491

Je peux adhérer à quelques trucs comme le sport LGBT (il y a un site qui recense les sports dans toute la France mais je ne me rappelle plus du nom) ou encore des trucs artistiques qui sont fait pour les homos mais ça ne veut pas dire que je "m'enfermerais" dans une communauté[...]

Je trouve super interessant ce que tu dis la car pour moi, et attention encore une fois ce n'est que mon point de vue et cela n'est donc pas et ne doit pas être ou devenir une réalité pour quiconque d'autre, je trouve que justement ce genre d'"isolement" lié à l'orientation sexuelle (ou autre d'ailleurs) et bien une preuve d'une appartenance à une communauté.

Je veux dire par la que si j'ai envie de faire du sport j'en fais et l'orientation sexuelle des personnes avec qui je le pratique ne rentre pas en ligne de compte, tout comme si je vais voir une expo opu prendre un cours de musique.

Alors que pour ce qui est des questions spécifiques qui ne peuvent être vécues que par les personnes concernées c'est justement la que je me rapproche de personnes ayant une orientation sexuelle (ou autre toujours) proche de la mienne, sans pour autant m'enfermer seulement avec des personnes ayant les mêmes réalités que moi.

PS: je réitère le fait que ce n'est qu'un point de vue personnel en rapport avec mon vécu et fonctionnement et un aucun cas un jugement de ton expression Iamdam ;)

avatar contributeur de Jstophe
Jstophe
26/11/2020 à 19:53

Je prends un exemple en parallèle : j'habite dans une ville considérée comme la 2ème ville du Mali, après Bamako.

Peut-on définir l'ensemble des maliens de ma ville comme faisant partie d'un groupe, d'une communauté, d'une tribu (mot dangereux) parce que minoritaires en nombre par rapport à 105 000 habitants ?

Sinon, je pense que tous les avis ci-dessus sont très défendables. Vous avez - à mon sens - tous(tes) plus ou moins raison.


Sauf erreur de ma part, j'ai toujours raison.

avatar contributeur de Sens&Vie
Sens&Vie
26/11/2020 à 21:04

@ Llaho : "Et puis....J'ai lu le sujet le "lesbianisme" du point de vue des mecs cis heteros...alors si "une communauté lgbt"existe je n'ai pas envie d'y appartenir... parceque ce qui y est dit est ignoble et ce n'est pas moi."

Merci d'avoir exactement résumé ce que ce sujet m'inspirait comme réponse !!

Si ladite communauté est capable de se diviser dans des jugements intolérants et clivants, je ne trouve pas le "commun" que j'aurais envie d'y partager.

Disons qu'au quotidien, je me sens compréhensive et solidaire des personnes qui peuvent se trouver confrontées à ce qui se rapporte au sujet LGBT....... (les petits points pour la façon dont chacun veut l'appeler), que je n'hésiterais pas à soutenir et/ou défendre quelqu'un ou quelqu'une qui se trouverait jugé ou agressé de quelque manière que ce soit en ma présence, à défendre des idées... Mais pour le reste, je me retrouve bien davantage dans un quelconque esprit de communauté centré sur la sensibilité et l'humanité. Des valeurs bien en-dehors des questions de genre/sexualité, plutôt relatives à une identité de coeur (et de tolérance en toute chose). Des valeurs que je trouve chez des personnes bien différentes (femmes, hommes, hétéros ou autres...) et qui font le monde chacune et ensemble.

Je regrette qu'au sein même de cette "communauté", l'on cherche de plus en plus de cases dans lesquelles mettre chacun lorsque ça oppose les uns aux autres. Même si je comprends que pour certaines personnes, cela facilite l'intégration d'une identité nécessaire, la (re)construction de l'estime de soi etc.

avatar contributeur de Wiloooo
Modération Wiloooo
26/11/2020 à 21:08

L'extrémisme est hélas dans tous les camps.... Même chez nous (lgbt) il faut le dire l'assumer et le dénoncer =)

Du moins pour faire avancer les choses et calmer les plus excités :)


Webmestre, gourgandine et créateur de cette communauté

avatar ancien membre
Modération Ancien membre
26/11/2020 à 23:06

Citation de Archlinette #346505

Je comprends ce que tu veux dire. Dans mon cas précis, je me suis intéressé au sport LGBT car c'était une manière pour moi de pouvoir rencontrer du monde et surtout parce que j'aime ça. Jusqu'à maintenant je n'y ai toujours pas mis les pieds, je me contente de m'entrainer en salle de sport et j'ai un ami gay avec qui je peux parler de tout et de rien.

Comme 99% de mon entourage est hétéro je voulais pouvoir rencontrer d'autres homos et en même temps faire quelque chose qui me plaisait d'où le sport et les activités artistiques. Non seulement je fais une activité qui me plait mais en plus je le fais tout en rencontrant d'autres homos car être le seul de mon entourage c'est un peu pesant à la longue même si pratiquement tout le monde est au courant pour moi mais je n'y ai pas pensé en me disant que je refusais de pratiquer quoi que ce soit avec des hétéros par peur du jugement ou quoi que ce soit. C'était plus pour me sortir de mon isolement et rencontrer d'autres gays (sortir avec des hétéros ce n'est pas la même chose, on n'a pas les mêmes délires et malgré l'ouverture d'esprit des gens certains sujets peuvent les mettre mal à l'aise). Au final, je n'ai pas eu besoin de ça car j'ai rencontré un ami pendant une gay pride mais n'empêche que ça me reste quand même dans la tête. J'aimerais bien pouvoir en rencontrer d'autres sans pour autant m'enfermer dans notre communauté et en même temps me divertir. En plus, ça nous fait un point en commun et ça facilite la conversation. Pratique quand on ne sait pas trop quoi dire et qu'on n'a pas vraiment de conversation.

avatar ancien membre
Modération Ancien membre
26/11/2020 à 23:17

Citation de Iamdan #346529

Ok merci de tes explications qui me permettent de comprendre ce que je n'avais pas réussi à "lire" (entre les lignes du coup) au travers de tes phrases précédentes ;)

avatar contributeur Hanitya
Hanitya
27/11/2020 à 00:19

Je ne pense pas qu'on puisse parler de "la" communauté LGBT+. Du coup j'y participe certainement pas ^^.

J'utilise malgré tout souvent cet acronyme, mais je préférerais utiliser l'acronyme "MOGAI" (= Marginalized Orientations, Gender identities, And Intersex). En français, orientations et identités de genre marginalisées, et intersexes = ?OIGMI? XD

Comme ça il n'y aura pas toujours plus de lettres ^^. Dommage que ce soit en anglais... Et ce n'est pas trop dans le langage commun... Sinon on remplace "orientations" par "préférences", ça fait PIGMI ^^. C'est mignon.

Nous sommes les PIGMIs et nous allons conquérir le monde! \o/

Enfin on en finit jamais...

En penser quelque chose? C'est tellement bizarre comme question. Dans l'idéal on ne devrait pas avoir besoin de faire communauté autour de ça, et on pourrait créer des communautés autour d'autres choses que des marginalisations. Et en même temps c'est cool, on rencontre des gen·tes super aussi, des moins sympathiques aussi... la vie quoi.

Je crois être une personne normale, je pense que nous sommes tous·tes normal·es, et on est forcé·e d'être des héro·ïnes.

Voilà

avatar ancien membre
Modération Ancien membre
27/11/2020 à 12:12

Citation de Archlinette #346530

Hehe, je sais que c'est difficile de me suivre des fois. Je suis un peu contradictoire de temps en temps ;-)

Citation de Hanitya #346532 on pourrait créer des communautés autour d'autres choses que des marginalisations

Je plussoie. Ce serait tellement mieux! Pourquoi toujours margnialiser les choses/les gens?

avatar contributeur de Kitsune
Kitsune
27/11/2020 à 12:33

  • d'après mon voisin d'en face (un integriste religieux rigoriste ) les LGBTQIA+ sont un loby initié par les illuminati-reptiliens de la CIA

  • d'après mes potes au travaille d'en face, les LGBTQIA+ sont des obsédés du cul qui ne pense qu'a baiser et qui trouve ça plus ... SWAG ... de se faire appellé par un nom à ralonge

  • d'après ma mère les LGBTQIA+ sont contre naturhaaaan et la colèrehaaan de dieu va s'abattre sur la Francehaaaan !

  • d'après mon psy les LGBTQIA+ souffrent d'un complexe oeudipien non résolu qui s'est développer au stade intra-utérine qui à provoqué une lesion subconsciente qui peu se traiter grace à la nouvelle méthode de bobologie dévelloppé en URSS et qui consisterait à se faire injecter une goute de sang de Vladimir Poutine HIMSELF, dans le lobe de l'oreille gauche les soirs de pleine lune. une étude à démontré que le traitement fonctione à 100% quand il est injecté les 30 fevrier (à cause de la conjonction saturniène dans la lune de mars)

  • d'après la fille de ma meilleure amie, les LGBTQRAI+ aiment les nounours et les petits lapins rose et sauveront le monde en sortant dans la rue vétu de costume de super héro ! coeurcoeurarcenciellicornecoeur

  • d'après moi, je vous emmerde tous, j'ai le plus gros micropénis au monde et un jour je trouverais un femme qui ne sera pas impressionné par mon engin et acceptera de me faire une fellation. en attendant je m'en fou, je déhambule la nuit tout nu sous mes vetements pour faire peur aux vieille dame qui sortent leurs chien !

sinon plus serieusement, ce qui me pose un probleme dans le terme LGBTQIA+ c'est que non content de ne pas comprendre les 3/4 des lettres, quand les gens parlent, ils parlent des LGBTQIA+ comme les gamins puceaux parlent des femmes. à savoir comme s'il s'agissait d'une antité, avec un esprit unique.

faire corps tous ensemble nous rend plus fort face à l'adversité mais c'est aussi notre faiblesse.

avatar contributeur Hanitya
Hanitya
27/11/2020 à 13:18

Citation de Iamdan #346535

(Le "x" dans hxmmes ou fxmmes, symbolise qu'il y a des personnes dont l'identité de genre ne correspond pas au fait d'être exclusivement homme ou femme, je fais ça parce que je ne peux pas mettre d'étoiles (qui est un autre symbole d'inclusion), ça me met tout en italique après...)

Je vais faire de la psychologie de contoire pour une fois. Marginaliser fait se sentir bien de ne pas devoir penser les injustices, et c'est extrêment déculpabilisant.

Sinon c'est une question d'effervescence dans l'union. Lorsqu'une équipe nationale gagne un match, il y a souvent une effervescence dans le fait de se reconnaître dans l'équipe, et se reconnaîtres entre nous, les personnes qui pourraient célébrer un tel évènement. Mais si tu devais avoir des personnes "hors-norme" dans l'effervescence de la célébration, l'union est menacée. (Et après il y a des personnes qui se demandent encore pourquoi il y a si peu de fxmmes qui viennent aux beuveries des mecs après ces victoirs d'équipes de sport en non-mixité masculine.)

Une fois, en allant à un groupe de parole trans*, il m'a fallu quelques minutes pour me sentir bien avec des personnes qui avaient plus que deux fois mon âge tentant tout ce qu'il était possible de faire pour exprimer une féminité dans la mode des années 90'. Ça c'est le temps qu'il te faut pour éventuellement t'imaginer être à leur place. Et après il y a tout le temps qu'il te faut pour vivre une première effervescence marquant l'union et enfin l'empathie dont nous avons tous·tes tant besoin.

Et ça c'est parce que t'es disposé·e à faire cet effort, que tu en ressent le besoin. Maintenant va demander à une personne qui en a rien à faire de tout ça de nous accepter.

Et ça vaut pareil pour deux fxmmes ou deux hxmmes qui s'embrassent publiquement ou des enfants dans un trouple, par exemple.

La société s'unifie autour de représentations plus ou moins normées et normatives, déjà qu'il·elles font beaucoup d'effort pour ne pas voir qu'il y a des personnes exclues de ces représentations, devoir penser l'"irreprésentable" et l'accepter? Oof.

Et pour les personnes qui ne connaissent pas l'acronyme, ça semble manquer dans les postes ici-présents.

L = Lesbien·nes, fxmmes homosexuel·les

G = Gay, souvent sous entendu les hxmmes homosexuel·les

B = Bisexuel·les/Biromantiques

T = Transgenres, à l'inclusion des non-binaires

Q = Queer. réappropriation d'une insulte signifiant "monstre" ou "bizarre", qui fut tout de même utiliser parfois de manière affectueuse tel que dans l'expression: "You're a queer fellow" qui dit en gros que tu es une personne hors-norme et on t'aime tout autant. C'est utilisé que ce soit pour des identités de genre qui soit queer, ou des préférences sexuelles/affectives qui sont marginales. Soit pas cis et/ou pas hétéro.

I = Intersexes

A = Asexuel·les/aromantiques, et/ou agenre, et/ou androgyne (en tant qu'identité de genre)

P = Pansexuel·les/panromantique, et/ou polyamoureux ·ses,

Il manquerait d'une certaine manière les enbys (E ou N), petit nom des personnes non-binaires (non-binary = enby) qui ne se reconnaissent ni dans les termes queer et transgenre.

avatar ancien membre
Modération Ancien membre
04/12/2020 à 09:05

La communauté lgbt est devenu tellement nocive depuis quelque années. La discrimination que j'ai vu ne me donne pas envie d'en faire partie. Dans le début du combat pour nos droits, les gens qui ont commencé le combat sont maintenant les gens qui se trouve discriminés(c'est mon opinion du moins) vous n'avez qu'à regarder des documentaires sur cette période où une personne dont je ne me souviens plus du nom est hué par la foule alors qu'elle a tout perdu dans le combat, tout ça pour être différent de la 'norme' recherché par la 'communauté'. L'ouverture d'esprit semble avoir disparu et nous nous retrouvons à être forcer dans des cases autrement ça passe pas. C'est dommage car ça avait si bien commencé 😞

Envoyé depuis l'application android
avatar contributeur de BoumVoyageur
BoumVoyageur
04/12/2020 à 12:22

Moi, j'aime bien les Arcs-en-ciel : C mon côté "écolo" ^^

La « communauté LGBTQIA+ » :-)

avatar ancien membre
Modération Ancien membre
04/12/2020 à 12:35

@BoumVoyageur un arc en ciel c'est la séparation de la lumière. Tous ensemble nous ne sommes qu'un. Jusqu'à preuve du contraire le rouge ne descrimine pas le bleu parce qu'il est dans un spectre différent 🙄😜

Envoyé depuis l'application android
avatar contributeur de Dowly
Dowly
04/12/2020 à 16:18

... Je n'ai pas la sensation d'y appartenir, pas que je ne veuille pas, mais... Je ne me sens pas légitime.

Je n'ai jamais milité, jamais été en couple lesbien sérieusement, j'ai la sensation d'être privilégiée comparées à d'autres qui ont craché du sang pour avoir aimé le sexe similaire ou pour ne pas correspondre à son assignation de naissance.

Voilà.

Envoyé depuis l'application android
avatar contributeur de ElBabunk
ElBabunk
04/12/2020 à 17:23

BONJOUR/ BONSOIR À TOUS.X.TES !!!

J'espère que vous allez bien en cette journée pluvieuse !

Eh bien nous avons là un sacré topic ahah, très intéressant en tout cas !

? Alors pour ma part, n'ayant que très peu connu.x.e de soutien, de compréhension et d'acceptation, de la part de mes proches cishet, en effet je me sens appartenir à une communauté, à notre communauté LGBTQIA+, qui dans l'ensemble, (parce que malheureusement il y a des abruti.x.e.s partout) tout ce qu'il me manquait !

Pour ma part j'ai pris conscience de cette grande famille assez tard, lorsque j'avais 18/19 ans, c'est à partir de moment là que j'ai adhéré à la secte mouhahaha ?

? En ce qui concerne mon rôle en son sein, pour l'instant je n'en ai pas vraiment, c'est encore assez nouveau pour moi, et mon appartenance pour l'instant n'y est que le cœur et l'âme ! C'est à dire en essayant d'éduquer le maximum de personne à ses sujets, y compris moi même, à relayer des informations ect !

J'aimerai me rendre utile à notre cause à tous.x.tes, de manière physique un jour, par exemple en intégrant une association !

Pour la petit présentation, je me nomme Taho, j'ai 21 ans, je suis transgenre ET non-binaire, ou bien queer pour résumé !

Je suis asexuel.x.le et quand à mon orientation romantique, elle reste encore assez floue aujourd'hui, mais ça n'a pas d'importance !

? Pour moi, on peut faire parti.x.e de la communauté LGBTQIA+ de deux manières différentes, soit en étend sois-même directement concerné.x.e, soit en étant allié à la cause !

D'une certaine manière, oui, parce que c'est ce qui est le plus couramment "admis", dans notre société, mais c'est déjà bien !

Bien évidemment, ça serait bien que le reste du sigle, soit mieux représenté, et mis plus en lumière, car nous ne sommes pas moins important !

En effet, je suis d'accord sur le fait que les personnes pansexuelles/ panromantiques, ont complètement était occulté.x.e du sigle malheureusement !

Quant au "I", il représente les personnes intersexe !

? Pour finir sur une note personnelle, je suis vraiment déçu.x.e de voir encore de nos jours, des personnes faisant parti, du sigle dit "principal" LGBT, être de vraies pourritures, face au reste de la famille, alors que nous devons prôner la solidarité, l'entre aide, la compassion, l'empathie et j'en passe...

**Et voilà fin de se long discours, ma fois pas bien intéressant ahah !

Je vous souhaite une bonne journée/ soirée à tous.x.tes !** 😘

Envoyé depuis l'application android
avatar contributeur de Jessica69
Jessica69
04/12/2020 à 23:45

Citation de Iamdan #346462

Tout le monde n'est pas pareil, n'a pas les mêmes envies, la même vision de la "communauté"

Eh bien ça dépend du niveau où tu place ta vision.

En prenant du recul, tu vois que le point commun de toutes ces sous communautés est qu'elles sont

_minoritaires

_victimes de préjugés

_victimes de la bêtise ambiante (84 pourcents de la population est sous 110qi)

_victimes de violences

_Bouc émissaire des intolerants

Regroupées sous la bannière LGBTQIA+, elles sont plus puissantes pour faire diminuer cette liste. 😉


Jessica Mrgn "Tout Homme a contre lui, ceux qui voudraient faire pareil, ceux qui feraient le contraire et la grande armée de ceux qui ne font rien" J.Clarety

avatar contributeur de Jstophe
Jstophe
05/12/2020 à 10:34

Citation de Jessica69 #347137

Tout-à-fait d'accord avec toi.

Mais être minoritaire n'est pas un mal en soi ou dans l'absolu.

Pour aller plus loin, les gauchers et les roux sont très minoritaires, sans que ce soit un quelconque handical aux yeux de la société.


Sauf erreur de ma part, j'ai toujours raison.



Suivez-nous
Téléchargez l'application
Application android
conçu avec par Carbonell Wilfried
© Copyright 2021, betolerant.fr