mon genre ressenti = neutre

avatar contributeur de MissKim
MissKim   - Modification par missKim le 26/06/2020 - 23:54:12

En Allemagne, Angleterre, Malte, Inde, Argentine, Thaïlande, Australie... un troisième genre, genre X ou neutre peut être reconnu... En France on reste avec une binarité extrèmement normée. Je me sens plutôt de genre "neutre" mais cela n'existe pas officiellement. A défaut de mieux, j'ai fait reconnaître un "F" à mon état civil.

je ne sais pas ce que veut dire "se sentir femme" même si je suis concernée, peut-être parce-que je me sens hors de l'appartenance à un genre, même si socialement et légalement, je suis du genre féminin.

Dans ma vie "d'avant" j'étais trop loin du schéma de la virilité malgré mes efforts, et le choix de transitionner me paraissait raisonnable, tout en me sentant neutre en fait... Je savais que je n'étais pas une femme, mais je ne me sentais pas vraiment homme.

Y a t'il des personnes qui ressentent le même genre de choses ?

https://youtu.be/VJMb1AolE3w

Annonce
Ancien membre  

Je te rejoins, je suis agenre, et je transitionne pour avoir un corps qui me correspond.

Mais comme en France, la non binarité n'est pas vraiment facile à faire comprendre.

Alors quand j'ai pas envie de perdre du temps à expliquer trop longuement, ou que je sais qu'en face la personne ne pourra pas comprendre.

Je suis une femme trans, parce que ce que je me rapproche plus de ce qui est communément admis comme féminin que masculin.

Mais bon, c'est surtout pour faire comprendre à l'autre que je ne suis pas homme.

C'est déjà pas mal que les personnes comprennent que je ne suis pas hommes, parce c'est quelque chose que je ne supporte pas.

Vlid  

Enfant, ado puis jeune adulte, je me suis toujours considéré comme un garçon/homme par "définition" (organes génitaux et tout ça), n'imaginant même pas un instant qu'on puisse se définir autrement. Pourtant, je me suis toujours senti à part des autres garçons, n'ayant pas les mêmes centres d'intérêt, la même mentalité. Je ne me suis jamais senti fille/femme pour autant.

Mais globalement, je ne me suis jamais interrogé. Il y a quelques années, j'ai commencé à m'intéresser aux questions d'orientation sexuelle et de genre, par simple curiosité. Ça ne m'a pas tilté tout de suite mais la question de mon genre a fini par me travailler.

Est-ce que je me sens femme ? Non

Est-ce que je me sens homme ? Bof. Bof par habitude d'être considéré comme ça et bof par rapport à la toxicité de nombreux comportements de la norme masculine dans lesquels je ne me retrouve pas.

Je ne me suis pas senti légitime de me considérer agenre, ayant un corps biologiquement masculin et un passing masculin. Mais je dois me rendre à l'évidence, "agenre" me correspond mieux comme descriptif.

Envoyé depuis l'application android
avatar contributeur de MissKim
MissKim  

merci pour vos témoignages, d'autres personnes qui ont quelquechose à dire par rapport aux questions de genre ? belle journée à toustes 🌈

avatar contributeur de Multicolore
Multicolore  

Le genre, le sexe, comme beaucoup de choses, trop de choses... des cases, toujours des cases dans lesquelles il faut être. Elles sont tellement pratiques pour finalement ne pas se poser trop de questions, pour enfermer. Et puis, elles sont simples à ranger, à empiler, bien proprement, elles permettent un gain de place... Je ne suis pas dans la même situation que vous. D'une autre manière, j'ai l'impression d'avoir vécu très longtemps dans une case, bien tassée, bien comprimée, à l'étroit dans un espace sans pouvoir vraiment respirer. J'ai enfin réussi à sortir de cette case, timidement, avec la peur de me retrouver sans protection dans un monde hostile. Je suis parfois tentée de retourner dans la case, quand j'ai très peur, parce qu'elle garde un aspect sécurisant, peut-être à tort, je ne sais pas. Maintenant, comme sur ma "photo" de profil, je suis une tâche multicolore qui change de forme au gré de mes envies, une tâche qui bouge, qui est vivante, qui respire enfin. Tout ça pour vous dire que je ne supporte plus les cases rigides qui réduisent chaque être à des espèces de normes qui ternissent la richesse de chaque individu, cette richesse qui fait celle de l'être humain.

Envoyé depuis l'application android
Annonce
avatar contributeur de Coré
Coré  

C'est vrai que la France est assez en retard sur la diversité des identités de genres. Par contre, plutôt que de rajouter une case neutre à l'état civil, je pense qu'il vaudrait mieux y suprimer la mention de sexe/genre.

Ancien membre  

Je plussois petitecore sur la suppression de sexe sur les papiers.

Je le trouve plus pertinent et plus facilement faisable :)

C'était ma digression :p

avatar contributeur de MissKim
MissKim   - modifié par missKim le 01/07/2020 - 09:55:05

oui moi aussi je suis abolo des mentions du genre, sur tous les formulaires aussi....

Hulotte  

Je pense aussi que le genre / sexe n'a rien à faire sur nos papiers d'identité. A la limite que ça soit une donnée médicale, je peux tout à fait comprendre (encore que dans ce cas, genre et sexe ne sont pas toujours en accord).

Comme Vlid, je me suis longtemps pas senti légitime à assumer ma non binarité parce que je sais très bien ce que je suis en société (soit, une femme cis, c'est pour ça que j'ai fini par comprendre ce que voulaient dire les "femmes non binaire", c'est pas contradictoire, c'est juste qu'on doit bien entrer dans une case aux yeux des autres et qu'on a la nôtre, la vraie). Je me suis demandée plus jeune si j'étais un garçon et ça collait pas non plus. Je me suis demandé si j'étais juste misogyne, et je pense que j'ai suffisamment fait du travail sur ce point pour que ça soit pas une bonne explication.

Maintenant, je m'en fiche, la société peut bien penser ce qu'elle veut (et j'aime ni les opérations, ni les rdv médicaux donc elle continuera de m'envoyer sa misogynie jusqu'à ma mort).

Y a pas de moyen d'être neutre, y a pas de moyen d'être quelque part entre les deux parce qu'on nous mettra toujours dans une petite case. Alors, soyons nous-mêmes. Tu peux me dire elle, il, iel (même si objectivement le neutre est plus dur à utiliser en français), derrière c'est toujours la même personne à qui tu parles. Je sais qui je suis.

Je suis persuadé qu'il y a un paquet de gens qui ne rentrent pas à 100% dans leur case, mais qui n'ont pas les mots pour. Plusieurs sondages sur plusieurs pays y compris la France vont dans ce sens (à voir leur validité, mais ça me choquerait pas qu'on soit bien 5-10%). Même sans être agenre, combien ne se sentent pas entièrement femme ou homme ? Combien ne se sentent pas légitimes parce qu'ils ont joué à la poupée ou aux cowboys ? Ou parce qu'ils se conforment pour garder un job ?

avatar contributeur de Coré
Coré  

Je te rejoint complètement Hulotte.

avatar contributeur de Maya67
Maya67  

Bonsoir

Je suis tellement d'accord, ce serait tellement plus simple.

Et je fais partie de privilégié.e.s qui ne souffre de rien, car j'étais en couple 33 ans avec un homme qui était extraordinaire, les cases pour nous étaient sans importance. Dans notre couple, les rôles étaient fluides naturellement, on en riait parfois face à certains propos hétéro normés, limite caricaturaux, parfois à pousser un peu la provocation même, histoire de faire évoluer les préjugés, vu que nous avions l'image d'un couple traditionnel...

Romane

avatar contributeur de Mawalou
Mawalou   - modifié par mawalou le 03/08/2020 - 00:13:55

Il est vrai qu'arrêter avec cette binarité du genre serait un soulagement que ce soit sur les papiers ou même dans la langue courante.

Il y a déjà quelques années que j'ai découvert la non binarité et j'étais ravi que ce mot existe. Plus que des cases, moi je vois ça comme un moyen d'exprimer un ressenti (bien que des fois certains mots enferment plus qu'ils ne libèrent). Mais même si le terme de non binaire existe, on reste néanmoins enfermé dans une binarité forcée.

Le masculin genre neutre? je ris, d'où le masculin est neutre? Tant qu'on ne verra pas l'emergence d'un vrai genre neutre on se retrouvera encore et toujours enfermé dans la binarité. Mais quand on voit la panique que ça a été d'inclure le féminin à part égale à celle du masculin (cf l'écriture inclusive) on ne peut que se décourager d'avance d'une possible émergence d'un genre neutre ou d'une abolition du genre. Le français est quand même une langue qui aime bien que tout soit genré.

Tant qu'on aura pas le choix d'une vrai neutralité pour ma part je privilégierai toujours le féminin en parlant de moi (non je suis pas du tout feministe), raison aussi pour laquelle pendant longtemps sur ce site j'ai coché la case féminin au lieu de non binaire. Je ne parle quasiment pas de ma non binarité parce que dans mon cas c'est un combat qui me fatigue d'avance. Devoir expliquer que le genre est une construction sociale et qu'entre le masculin et le féminin il existe une multitude de nuances face à des personnes qui se réfèrent à tes parties intimes comme une preuve immuable d'appartenance à un genre oubliant que même à ce niveau là il y a d'innombrables entre deux qu'on mutile... bref

Pareil pour les vêtements, certains magasins bien intentionnés font des rayons "neutre" mais qu'est ce qu'on y voit? Des vêtements principalement masculins alors qu'on gagnerai à plutôt dégenrer les vêtements. Mais bon mes positions sont certainements utopistes.

Bon j'ai dévié peut être le débat initial et j'en suis désolée 🙏 mais pour moi la non binarité ou le genre neutre ne s'arrête pas à une case sur une carte d'identité (bien que son apparition serait déjà une avancée bienvenue)

Yotuel  

L'adoption d'un genre neutre à l'état-civil pourrait résoudre pas de problèmes J'an ai un peu parlé dans le sujet sur l'intersexuation.

Il y a quelques temps (en 2017 je crois), un tribunal avait reconnu une sorte de "sexe neutre" en première instance mais le jugement avait a été renversé par la cour d'appel et le cour de cassation avait confirmé l'arrêt de la cour d'appel. C'était le cas d'un intersexe (Gaëtan Schmitt).

C'est d'ailleur un arrêt qui a beaucoup été commenté dans les revues spécialisés sur le droit.

Mon côté pessimiste me fait dire qu'on va rester encore 10-20 ans avec un système de sexe binaire à l'état-civil.

Après, la législation ne reconnait pas le genre mais seulement le sexe. C'est pour ça que Gaëtan Schmitt demandait le "sexe neutre" dans un premier temps.

Sinon, le sujet du genre dans le milieu vestimentaire est un sujet intéressant. Je suis un "fan de mode" et je me dis souvent qu'il y a plus de choix dans le rayon "femme" mais je me limite au rayon "homme" pour les raisons que vous devez deviner je pense.

Les rayons "neutres" présent dans les grands magasins des grandes métropoles paraissent "masculin" parce que c'est beaucoup plus facile socialement pour une femme de porter des habits de "type masculin" que pour un homme de porter des vêtements de "type féminin". C'est donc une stratégie commerciale. On a souvent le cliché dans un couple hétéro de la fille qui porte les habits de son copain à la maison ou pour aller chercher du pain mais l'inverse n'est pas du tout acceptable socialement pour différentes raisons.

Cependant, il y a la mode du top crop qui arrive chez les hommes mais c'est encore marginal et les hommes qui le portent dans la rue ont 90 pourcent de chances de se faire agresser.

avatar contributeur de Quercus
Quercus  

Pendant très longtemps la mention du sexe sur les papiers officiels ne m'offusquait pas. Pas plus aujourd'hui, même si je trouve ça absurde et intrusif, cette mention est peut-être un "confort" pour la personne qui sait à qui elle s'adresse (je pense à toute la bureaucratie administrative), si elle doit dire il ou elle, Madame ou Monsieur, même si ces terminologies sont discutables si on prend en compte le genre.

Personnellement, je m'accorde au féminin par rapport à mon sexe biologique. Après, j'aime bien être dénommée au masculin comme je prends les mecs en modèles physiques (modèle musculeux qui m'encourage à faire du sport et faire gonfler mes muscles) donc dire de moi que je suis "beau" plutôt que "belle", ça sous-entend beaucoup de choses et une certaine représentation du corps... et ça me flatte. Je me dis femelle (sans connotation négative), mais pas homme ou femme, un entre-deux suffisamment entre-deux et entremêlé pour le qualifier de non-binaire, faute de mieux. Au fond, on n'est jamais 100% féminin ou masculin, ça n'est pas une science exacte et donc absurde à mon sens, c'est vouloir ramener et justifier l'ensemble de nos comportements à notre sexe bio.

Pour les fringues, celles des hommes sont plus confortables et plus classes, mais ça c'est juste une question de goût. Etant de taille assez modeste, je peux piocher parfois dans le rayon ado garçon et avoir des fringues moins chères que celles des adultes :p

avatar contributeur de Mawalou
Mawalou  

Il ne faut cependant pas oublier que pour que ce soit socialement accepté que des femmes portent le pantalon, il y a eut des histoires de luttes et d'oppressions derrière. On ne peut que rappeler qu'il y avait une loi dans la constitution interdisant le port du pantalon aux femmes et que les premières femmes à oser porter le pantalon en public passaient des nuits en prison, étaient maltraitées par les forces de l'ordre et dans certains cas dénoncées par d'autres. Mais c'est une lutte dont elles sont sorties victorieuses.

A l'heure actuelle un homme qui se baladerait en jupe ou robe se ferait certes regarder de travers (et c'est malheureux) mais ça n'irait pas au point de se faire emprisonner pour ça donc je ne peux que souhaiter que de plus en plus de personnes de tout genre sautent le pas et forcent à cette acceptation.

Après je peux tout à fait comprendre la difficulté d'aller choisir des vêtements dans un rayon "qui n'est pas le sien" parce qu'il y a un genre de blocage social, une peur de se faire regarder de travers etc mais j'ai envie de dire tant qu'on fait de mal à personne, pourquoi se restreindre? Le plus difficile est de sauter le pas mais après c'est un sentiment de liberté assez satisfaisant, du plus il y a toujours des "excuses" à portée de main si on est encore gêné par le regard des autres. Je suis pour que de plus en plus de personnes osent car ça finira par paraitre naturel et plus personne n'aura de blocage (ouais je suis pour plein de choses en terme de liberté individuelle)

Après les vêtements pour hommes plus confortable, je ne peux qu'être d'accord car il y a beaucoup de sexisme encore dans le milieu vestimentaire (que ce soit l'espace poche, le confort ou même l'acceptation des morphologies)

Pour finir on peut cesser de mentionner le genre sur les papiers d'identité et avoir une trace du sexe biologique de chacun dans des documents reservés aux professionnels de santé et ainsi cesser de tout genrer tout en gardant une trace pour les situations que le necessitent

Ancien membre  

Je suis d'accord que la mode est beaucoup trop genré, je travail dedans alors je confirme.

Quitte à créer des barème de taille et de forme différente pour des modèle de veste ou manteau, qui en fin de compte, se doivent d'être large pour porter des vêtement dessous, donc qui sont "féminiser" pour l'image, et non pas pour le besoin pratique.

Confirmé par le faite que d'autre marques face de l'unisex pour le même genre de vêtement destiner a la même cible.

Je rentrerais pas plus dans les détails, mais souvent la différences de formes n'est purement qu'esthetique que pratique.

Parce que, entre humain, même de sexe similaire, des différences existe.

Entre le bonhomme d1m50, bien en chaire, avec une forte carrure.

Et un grand gars, fin comme une brindille, et au long bras. Celui qui fait armoire à glace, et le petit bonhomme presque maigre.

Ca fait des sacrer différences de morphologie quand même.

Et finalement, aucun d'eux ne bénéficie de taille réellement adapter.

Bref j'arrête la sinon je vais continuer des heure.

Je voudrais juste revenir sur le faite que des hommes qui portent des robes n'irais pas en prisons. En France, certe, et encore, mais serai sûrement victime d'agression plus ou moins violentes si ça se savais.

Étant enfant, j'ai subis beaucoup de violence scolaire et harcèlement, juste parce que j'avais les cheveux long, et que j'étais un garçon sur mes papiers.

Il n'en suffisait pas de plus pour me faire frapper ou traiter de toute sorte de nom horrible.

Et même si l'envie est terriblement forte, je ne peux même pas envisager d'entrer dans un magasin de lingerie (qui n'existe que très très peu pour homme au passage), la regarder, l'acheter voir même l'essayer, au vue de mon physique plutôt masculin, et de la masculinité afficher de mes papier d'identité :)

J'écris au feeling désoler je crois que c'est complètement décousue.

Bref, je suis pour l'abolition du sexe et du genre sur les papiers, et dans la société !

Vlid   - modifié par le 03/08/2020 - 15:40:42

Je m'en fiche un peu du pronom même si j'ai surtout été habitué au "il". Je n'ai que rarement eu quelqu'un qui me genrait au féminin (à part via mail en raison de mon prénom) mais cela ne me dérange pas (cela a même un petit côté plaisant car inhabituel). Quant à "iel", cela n'a jamais été utilisé mais je ne suis pas contre.

Je me suis longtemps senti illégitime comme personne agenre car j'ai tout de l'homme cis légalement (genre attribué) et par le passing. Je porte exclusivement des vêtements masculins et je resterai certainement toujours d'apparence plutôt masculine. Pour autant, je ne me sens pas appartenir au genre masculin.

PS : Cela me plairait d'essayer des vêtements dits plus féminins comme une jupe ou une robe mais je me vois en effet mal aller en rayon seul. Après, si quelqu'un m'accompagne, peut-être que là, j'oserais.

avatar contributeur de MissKim
MissKim   - modifié par missKim le 07/08/2020 - 23:38:38

oui comme tu dis, le français est une langue qui adorer genrer, la preuve, même les objets sont genrés... 😜

avatar contributeur de Mawalou
Mawalou  

Je me suis peut être mal exprimé, en effet une personne qui porterai des vêtements trop "féminins" sera susceptible de vivre la violence de la société à ce niveau là et je ne voulais absolument pas sous entendre que c'était quelque chose de simple à faire. Je voulais à la base appuyer sur le fait que chaque combat pour porter et être ce que l'on veut n'est pas dénué de violence et rappeler que si on en est aujourd'hui à ce que les femmes se promenent en pantalon, c'est parce qu'elles ont enduré cette violence et ont tenue bon. On oublie trop souvent les luttes passées, pensant que ce que nous avons aujourd'hui est normal et à été facile à obtenir.

On ne peut constater qu'à l'heure actuelle encore tout ce qui se rapporte à la femme, au genre féminin ou même juste à la féminité est vu comme rabaissant.

Et si la neutralité tend vers le masculin, ce n'est pas un acte anodin non plus et à mon sens pourrait comporter aussi sa part de danger (renforcer d'avantage une misogynie sous jacente entre autre).

Je suis carrement pour que les rayons ne soient plus rangés en fonction de genres mais plutot en fonction de physionomies mais ce n'est un combat qui n'a pas encore été commencé (sinon pardonnez mon ignorance)

Vlid   - modifié par le 03/08/2020 - 15:43:15

Je n'y ai jamais pensé (en même temps, ma prise de conscience d'être agenre est récente) mais je suis pour également.

Ancien membre  

Mawalou tout à fait !

Le féminisme a aussi pour bute, de pouvoir justement être plus libre d'être "féminin" du point de vue social, sans risque ou sans problème.

Et il est vrai que ce mouvement et remplis de luttes contre la binarité du genre, même si on s'en rend pas forcément compte comme ça.

Ça commence doucement, très très doucement.

Mais le milieu de vêtement continue de créer et produire pour une minorité (36 au 42) quand la majorité et en dehors de c'est repére.

On oublis qu'en plus des problèmes de genre, c'est aussi des problème de physique, de morphologie, que créer la mode actuel.

En faisant croire que pour être belle, il faudrais coller au standard des magasines, qui sont des standard très difficile à obtenir et régler (mannequin en sous poids, malade, anorexique).

Tout en objecrifiant la femme et l'homme, créant de faussent différences.

J'ai des bouquins de mode d'il y a quelque dizaine d'année, voir plus.

Et je vois que la modes était à la masculinisation des vêtement, blazer, tailleurs, pantalons, en relief avec la libération de la femme.

Et l'homme redevenait plus féminin, avec des ajous floraux, des jabeaux. Style italiens, classe mais avec des pinces, presque féminin, qui rendez superbes, et très viril malgré tout.

Alors qu'aujourd'hui on retourne à de la mode stéréotypé au possible. Il n' y a plus le reflet des luttes.

Au contraire, un peu comme la Rolex, si tu as pas de marque, tu as rater ta vie.

Du coup tout est aseptisée

avatar contributeur de MissKim
MissKim   - modifié par missKim le 08/08/2020 - 11:20:51

cela dit, la question du genre n'est pas qu'une question de fringues... il y a aussi tout le côté comportemental lié au conditionnement culturel et éducatif

Hulotte  

Je pense que l'idée derrière le fait de ne plus classifier est de limiter certains stéréotypes de genre.

Mais effectivement, le genre c'est très vaste. Et l'identité de genre n'est pas une collection de stéréotypes.

Envoyé depuis l'application android
avatar contributeur de MissKim
MissKim  

j'ai essayé de faire une vidéo sur le sujet:

https://youtu.be/kVSJWO-Qa6Y

Organ  

J'ai beaucoup aimé la contribution de multicolore.

nous sommes qui nous sommes, rien de plus, des êtres complexes qui ne se résument vous à un sexe etc...

je vois d'un mauvais oeuil par contre ces nouveaux termes qui apparaissent (NB, agenre etc) car ils ne sont que de nouvelles cases ou nous ranger.

À quoi bon quitter de vieilles cases pour nous ranger dans de nouvelles plus politiquement correct ?

un homme ne s habille pas forcément en bleu, une femme en rose, un homme ne joue pas forcément au policier et une fille à la princesse.

Je trouve ça assez archaïque comme raisonnement que de ne pas se dire homme car on est pas macho, qu on ne regarde pas le foot et qu on ne boive pas de bière.

N'est ce pas ces préjugés la qu'on cherche à faire disparaître ?

Ne peut on pas se considérer comme un homme si on a les cheveux longs et qu on aime le rose ?

chaqu'un est ce qu il est, arrêtons de parler de genre, chaque personne est unique et se perçois comme elle veut.

J'ai un pénis, je suis un homme, j aime les hommes, je suis gay.

j'aime la couleur rose, et alors ? je reste un homme.

le problème vient de l image cliché c qu'on se fait d un homme ou d une femme, ne pas être un cliché sur pâte ne veut pas dire que nous ne sommes pas un homme ou une femme bordel !

avatar contributeur de Coré
Coré   - modifié par PetiteCore le 12/08/2020 - 13:10:56

Il faut un penis pour être un homme ? Parce que je connais un certain nombre d'hommes qui n'en ont pas et de personnes qui ont un penis et ne sont pas des hommes. 😉

Par contre, je n'ai jamais rencontré personne qui se définissent comme autre chose qu'un homme, uniquement parce-qu'il aime le rose. Si vous pouviez dévelopé cette exemple, nous donner un contexte, nous expliciter d'avantage ce témoignege, j'en serai ravie. ☺️

Ancien membre  

J'aime bien quand certaine personne, bien dans leurs situation, vienne donner des leçon, à des gens qui ont très longtemps réfléchis, aboutis à pas mal de réflexion, choisie finalement l'option qui leurs permet de se sentir le mieux possible.

Il serai pas mal au boud d'un moment Organ de redescendre sur terre et de ne pas croire que ton opinion et la seul qui vaux.

J'ai un penis, mais je ne suis ni un homme, ni une femme. J'ai pas mal de raison pour ça, de longue année de réflexion. De la souffrance, de la recherche, de l'étude.

Donc quand tu viens et que tu joue ton professeur à nous apprendre la vie. J'avoue, ça me met un peu en colère :)

Mais je vais me mettre à ta place et essayer de comprendre pourquoi tu en arrive à ce raisonnement, et ça serai cool que tu face pareil.

Et le problème n'est absolument pas ce que j'aime, ou ce que je n'aime pas. Mais ce que je suis ou ne suis pas.

Tu trouve ça absurde d'ouvrir de nouvelle case.

Moi ce que je trouve absurde c'est que des personnes se permettent insulte, coup, voir meurtre sur des personnes qui refusent d'être enfermé dans ces cases bien trop petite, ou qui ne leurs correspondent pas.

Si toi tu te sens bien en homme, grand bien tant face, c'est pas le cas pour tous. Et au lieu de balancé des argument foireux du rose et de la bière. Essaie de comprendre pourquoi il est nécessaire d'ouvrir ces nouvelle cases.

Je suis un peu en colère, désoler si le ton est un peu singlant.

avatar contributeur de Maya67
Maya67  

Merci Misskim

Je n'ai pas interprété le texte d'Organ comme toi. Plutôt comme je le pense: les "cases" peuvent rendre malheureuxse, car ne nous convenant pas et que justement, il combat les stéréotypes.

Je suis peut-être naive sur ce coup?

S'écouter est primordial à mon avis et chercher à se reconnaître dans une définition peut aider ou non, si nous ne nous trouvons pas vraiment.

Ce que je crains est que la multiplication des cases, des définitions nous mène à nous diviser entre nous.

Réussir à s'écouter soi-même et faire passer l'humanité avant tout n'est pas chose facile, je crois qu'ici nous souhaitons y tendre.

Bonne journée

Romane

Organ  

Merci Romane, ton interprétation est la bonne 😊

Si ils/elles/iels ne s'acceptent pas comme personnes et ont éperdument besoin de se ranger dans des cases bidons pour exister, c'est bien triste ahah.

lutter pour l acceptation de tous on se revendiquant différent et en se mettant soit même à part, alalala la gauche, mère de toutes les misères ?

avatar contributeur de Coré
Coré  

Et si tu prenais la peine de te renseigner un peu et de réfléchir sur ce sujet au lieu de nous asséner des jugement à l'emporte-pièces basé sur des poncifs parmis les plus éculés ? 😉

Par exemple, contrairement à ce que tu affirmes, éces gens" ne se mettent pas dans des "cases bidons" pour exister. ☺️

Et en quoi "ces cases" seraient-elles bisons ? As-tu quelques arguments pour etayer cette affirmation ou devrous nous nous contenter de ton affirmation gratuite ? 🤔

Quant a ta dernière phrase, elle est illogique : dans le cadre de la lutte pour l'acceptation des différences, ça ne devrait pas gêner qu'on revendique ses différence, ou alors, c'est que ceux que cela gênent ne sont pas si acceptant que ça; 🤷‍♀️



Pour participer à ce sujet vous devez obligatoirement créer un compte.