Mon livre -1- mon enfance.

avatar contributeur de Sylphide
Sylphide

Je voudrais profiter de ce forum pour vous parler de moi, de mon histoire, vous expliquer les raisons les plus profondes qui mon poussé(e) à toquer à la porte de Betoland.

Si j'ai décidé(e) de créer un post comme celui-ci, c'est que j'ai l'intime conviction qu'en chacun de vous, avez potentiel de me faire avancer dans la vie.

Rien que pour cela, MERCI.

Pour le premier chapitre, j'aimerais revenir très loin dans mon existence, J'ignore si cette partie de ma vie à un rapport avec la non-binarité, mais j'aime à le croire, lorsque j'étais encore dans le ventre de ma maman, il y avait une autre présence à côté de moi, en effet, je suis issu(e) d'une gémellité dizygote (je déteste le terme faux jumeaux).

Je suis né(e) à 8 mois, et malheureusement iel est partie dans l'autre monde à 7 mois et demie, je ne l'ai jamais connu(e), pensez-vous que nous avons établis ensemble un lien fort lorsque nous étions très proche dans le ventre de maman ? Si on a échangé(e)s des parties de nous à l'autre ?

Durant cette période, le médecin a été formel avec ma famille, il leur avait dit de ne surtout jamais me révéler cette histoire, pour que je ne souffre pas.

Lorsque j'étais dans les classes de primaire, je ne saurais jamais si ce sont mes profs ou bien ma famille qui a organisé cela, mais je devais de temps en temps aller voir une psy (j'appellerais surtout du soutien forcé).

Je me demandais pourquoi je faisais ça pourquoi moi, pourquoi je devais rester dans une salle seul(e) avec cette dame.

Il y avait des feutres, des crayons de couleurs, des feuilles, de la pâte à modeler, et elle était là à m'observer, elle attendait visiblement que je fasse une action pour en tirer un message une conclusion... ?

Cette situation à durée des années, et au bout d'un moment, j'ai dit stop !

Un soir avec j'ai dit à mes parents que je ne voulais plus faire ce truc que cela me mettait mal à l'aise, alors un jour il y a eu une séance avec moi, ma mère, mon père et cette dame.

Ce moment était gênant, mais je ne me souviens plus vraiment de la totalité de l'échange, mais la fin est limpie, c'est ce jour-là que ma maman a fondue en larme et a révélée la présence de cet autre enfant dans son ventre.

J'étais comme soulager d'entendre une telle chose, parce que j'ai toujours sentis très tôt qu'il y avait un non dis dans mon enfance. Après cette séance lorsque j'ai voulu apprendre d'autre éléments sur elle, et là j'ai très vite compris que ce serais un sujet tabou dans ma famille, que jamais plus je n'aurais d'éléments à son sujet, mon père me disais toujours "oublie la, elle n'était rien, ce n'était qu'un embryon, oublie la !" mon père était très violent, pas que pour ces raisons, j'ai subi(e) beaucoup de violences physique venant de lui, notamment avec l'école, les devoirs à la maison...

J'ai appris d'autres éléments plusieurs années après, que mes parents avaient préparés dans leur chambre un landeau bleu et un landeau rose, et qu'il lui avait choisi un nom, c'était Mélanie, j'ai appris ces infos grâce à mes tantes.

Le médecin avait en partie vu juste, car je suis passé(e) par beaucoup de phases, la colère en passant par une profonde tristesse, la culpabilité, le manque, la dépression, j'ai parfois voulu qu'iel vive en moi, parce que j'en voulais à la vie de nous avoir séparé(e)s.

Le monde de la spiritualité m'a sauvé(e), il m'a fait comprendre que la tristesse, la solitude, n'était pas une fin en soi, je devais à tout prie lâcher prise, lâcher ma colère, je devais déposer les armes, je devais simplement tendre la main, ouvrir mon corps et enlacer ces sentiments au masque si sombre si noirâtre pour entrevoir leur véritable visage.

Mélanie sera toujours prêt(e) de moi, iel sera ma sylph(ide) pour toujours, iel est mon guide spirituel, iel m'aide pour aiguiser mes ressentis, extérioriser mes émotions.

Pour le chapitre suivant, j'aimerais échanger avec vous davantage sur ma non-binarité.

Visiblement les mots sont plus durs à placer dans ce nouveau paragraphe, car je me pose un bon nombre de questions...

Mais la patience est une vertu. 😉

avatar contributeur de Plume
Plume

Salut Sylphide,

Ton texte est un bel hommage à ton histoire et à Mélanie. En plus c'est tres agréable de te lire. Merci.

Plume


"Dès que tu avances sur le chemin, le chemin apparaît" Djalâl ad-Dîn Rûmi

Ancien membre

Waw sylphide ! Elle est magnifique et terriblement émouvante ton histoire... au plaisir de te lire!

avatar contributeur de Doremi
Doremi

Big hug my friend, merci pour ce bel et émouvant témoignage !

avatar contributeur de Sylphide
Sylphide
- modifié par Sylphide le 15/04/2021 - 18:33:52

Je ne suis pas très original(e) lors de mes deuxièmes interventions de post, mais Merci à vous, cela me touche que cela vous touche.

avatar contributeur de Multicolore
Multicolore

Je trouve que les non-dits sont terribles et parfois destructeurs. Le manque est inevitable à mon avis car il y a eu des échanges pendant votre vie utérine, c'est certain. Quelque soit l'âge, il faut faire le deuil d'une sœur, c'est difficile. La colère et la tristesse me semblent tout à fait légitimes. Bel hommage à Mélanie.

Envoyé depuis l'application android
avatar contributeur de Riccia
Riccia

Très beau texte, il est touchant et troublant !

avatar contributeur de Deva24
Deva24

Citation de Sylphide #360026

merci a toi pour avoir ravonter ton histoire

ayant fais des etudes de sante j´ai vu un film expliquant que parfois meme dans le ventre l´autre enfant insconciemment sais qu'il as perdu quelques choses

un enfant de 4 ans voyait tout le temps des bebes morts

meme si cela etait en photo ou en vrai pour lui il etait mort

et quand la spy parle au parent de cette enfant mort dans le ventre de sa mere l'enfant jouait et dit

he oui l''oeuf il as craqué

impressionnant donc je pense que c'est pour cela que tu as ete suivis

mais je suis sur sur qu'elle'veille sur toi

avatar contributeur de Sylphide
Sylphide

Deva24 Oui, c'est impressionnant en effet.

Je vois mal mes parents avoir confiés cette histoire en amont à une psy ou bien mes maîtresses d"école.

Mais qu'importe tout ceci fait partie d'un lointain passé, je suis apaisé(e) désormais.

avatar contributeur de Maya67
Maya67

Merci Sylphide pour ce début de vie

Maya

avatar contributeur de Chrys Pink
Chrys Pink

Coucou Sylphide, les nons-dits, les enfants les devinnent toujours...je pense , oui que, ayant vécu si proche, (puisque dans le même espace de vie pendant plus de 7mois), il serait normal d'envisager que des liens se sont formés...une certaine complicité aussi, ce n'est que mon avis...Ta maman devait vous parlez à "vous 2", donc même si tu ne peux te rappeler consciemment, inconscimment, tu savais que tu n'étais pas seul dans son ventre....Après oui, j'ose à croire, qu'elle t'accompagne, certains faits relatent des choses extraordinaires des fois, c'est rassurant d'y croire...

avatar contributeur de Tennessee
Tennessee
- modifié par Tennessee le 02/05/2021 - 21:11:05

Merci pour ton témoignage, Sylphide, et pour la confiance que tu nous témoignes en nous le confiant.

Je n'y connais rien en bébé et en grossesse et je ne m'avancerai donc pas sur la possible existence de liens prénataux entre toi et Mélanie, en revanche je suis comme toi intéressé par la spiritualité et si tu ressens qu'iel est ton guide, c'est qu'il existe sans doute une raison à cela ;-)

On se retrouve sur le chapitre 2 ^^

avatar contributeur de Sylphide
Sylphide

Merci à toi Tennessee d'avoir débuté la lecture de mon livre

Cela fait tellement de bien de pouvoir échanger, analyser ces histoires avec des personnes qui font preuve de respect et de bienveillance tout en comprenant ce que je vis, j'ai longtemps cherché(e) un endroit comme votre, comme notre monde (Betoland)

Mélanie sera toujours présent(e) en moi, mais comme dis Doremi dans le chapitre 2 (petit spoil, peut-être aussi pour te donner une dégustation gratuite pour le chapitre 2) il faut que j'apprenne à me recentrer sur moi-même. Bien sûr que c'est une belle et émouvante histoire, mais il faut désormais que fouille dans cette jolie malle au trésor intérieur, la parure qui me plais personnellement, Je ressens l'envie de retrouver le parcours de ma féminité il y a 15 ans, ou bien je suis une personne trans féminine parce que je le veux, je le désire profondément, pas uniquement parce Mélanie m'a aidé(e) pour cela.

Je ne dois pas rester dans cet épisode de ma vie, j'avais (j'ai !!!) tendance à trop regarder derrière moi, je dois profiter, vivre le moment présent.

Je dois tout faire pour écailler cette chrysalide et poursuivre ma métamorphose.



Suivez-nous
Téléchargez l'application
Application android
conçu avec par Carbonell Wilfried
© Copyright 2021, betolerant.fr