Mon histoire : être non-binaire bigenre

avatar contributeur de Simalice
Simalice
18/12/2022 à 23:55

Bonjour, je suis nouvelle sur le forum et je remarque qu'on n'a pas encore parlé des bigenres.

Déjà qu'est-ce que c'est ? Comment je me définie ? Hé bien je me définie des deux genres : homme et femme alternativement, mais pas en même temps.

-----Petit point définition-----

Pour qu'on parle bien des même choses.

Le binaire

N'a que deux valeurs, ni plus ni moins. C'est : oui/non ; vrai/faux ; 0/1 ; homme/femme

Ce homme/femme du binaire est celui de la société normée que nous avons en France, c'est à dire :

Etre un homme OU être une femme et pas autre chose. (On ne rentre pas dans le détail sexe/genre/expression de genre)

Donc le non-binaire c'est tous ce qu'il n'est pas l'un OU l'autre.

Quelque part c'est un autre niveau de binaire : binaire/non-binaire

Et avec ces deux termes on devrait couvrir tout le monde.

Ce qui veut dire qu'à mon sens, le non binaire c'est plus un regroupement d'identités de genres différentes de la norme, dont les genderfluid, agenre, etc.

J'y mets aussi le bigenre, puisqu'il ne s'agit pas de l'un OU de l'autre mais de l'un ET de l'autre.

-----Comment ça se vit ?-----

Plutôt bien ! J'ai déjà la grande chance d'avoir des hanches développées et des petits pieds. J'ai une silhouette naturelle en sablier et chausse du 41, ce qui est très pratique pour s'habiller malgré mes 1m85 de haut (sans talons).

Pour le passing, ce sont les mêmes techniques que le travestissement : faux seins, fausses hanches (pas toujours), maquillage, etc.

A ça je rajoute une attitude féminine prononcée et je travaille actuellement ma voix à la recherche du parfait passing. C'est un autre projet que j'ai aussi, de pouvoir chanter avec deux voix. Mais c'est pas pour tout de suite !

Au quotidien, au travail ou avec mes amis je suis Simon, un homme avec les cheveux plus longs que la moyenne, étant métalleux ça passe facilement. Mais le soir ou certains weekend, c'est transformation en Alice et zou ! je pars faire la fête, du shopping ou du cocooning ! Certaines personnes ne connaissent qu'Alice et m'identifient plus comme une femme trans, tout du moins me considèrent comme une vrai femme, des fois plus féminine qu'elles. C'est le plus beau compliment qu'on puisse me faire ! C'est la preuve que mes efforts paient !

Au final ça se vit, extérieurement, comme pour un travesti.

La différence entre un travesti qui est : de sexe masculin, de genre masculin et d'expression de genre masculin ou féminin, une personne genderfluid qui est : de genre masculin mixé féminin et d'expression de genre masculin mixé féminin et moi qui suis "bigenre".

C'est que mon genre est masculin mixé féminin et mon expression de genre est binaire : masculin ou féminin mais jamais mixé (sauf en pyjama, aller). Et que je respecte les codes de genre normés. Ce sont mes modèles et j'y adhère.

-----Mon histoire-----

Hé bien pour ma part plutôt bien, même si les débuts ont été compliqués, comme pour tout le monde.

Je suis née homme en 1990 dans la banlieue parisienne, de parents chrétiens qui ne comprennent pas tout ce qui est LGBT++, on ne trouve rien sur internet, bref on n'est pas aidé !

(parenthèse : je me genre ici au féminin pour coller à ce que renvoie ma photo mais j'utilise alternativement les deux genres en fonction des situations)

J'ai grandi me considérant travesti, je le vivais mal, j'en parle sur d'autres posts. Et je sentais que c'était pas juste du travestissement, que c'était plus complexe et plus profond que juste l'apparence. Pour autant mon corps d'homme (de type babtou fragile, vous connaissez) ne me dérangeait pas, au contraire, j'adore user de mon service 3 pièces. Mais je restait un "travesti du placard" qui sortait, sous bonne compagnie tous les 6 mois max. Quand dans ma chambre c'était quasiment tous les jours. J'avais ce besoin de me montrer, d'être reconnue. Sans pour autant adopter un prénom de femme, puisqu'au final je ne suis que moi, j'avais une vingtaine d'années.

Ça a beaucoup évolué au fil des ans. Un jour, lors d'une hypnothérapie, en introspection, je libère un petit personnage au fond de moi enfouie dans une espèce de boue bitumineuse (parce que oui, on a des petits personnages au fond de nous qui constituent nos subconscient). Et ce personnage ne demande qu'à aimer et être aimé en retour. Peu de temps après, je me dis que ça serait quand même pratique qu'on m'appelle par un prénom féminin quand je suis en femme dans la rue ou une convention. Je reçois alors le prénom Alice de mon parrain que j'adopte immédiatement.

Et je me rends compte au fil des ans, que mon petit personnage grandissant en moi est féminin et a des besoins, je décide de la baptiser Alice.

Et c'est là que ça devient un peu le bordel ! C'est quoi cette Alice ? Un esprit ? Une âme réfugiée ? Un démon malsain qui cherche à pervertir l'humanité ? Une deuxième personnalité ? Aujourd'hui encore, je n'ai pas la réponse à son origine. Mais elle a besoin de place, de s'exprimer, elle a des rêves.

A vrai dire, j'ai toujours eu un rêve à moi, de ma personne entière qui est de pouvoir être un homme ou une femme à ma convenance. Si je pouvais prendre les pouvoir d'un super-héros, ce serait celui de Mystique des X-men : le polymorphisme (avec les animaux en bonus !).

C'est ma ligne directrice, mon objectif et de plus en plus j'en prends conscience et j'aligne mes actions vers ce but : pouvoir être un homme ou une femme à ma convenance.

Cela implique plus que la simple expression de genre, cela implique plus que du travestissement, Alice est là au fond de moi et a besoin de sa place.

Je décide d'utiliser l'hypnose pour pouvoir commuter entre les deux genres et arrêter d'avoir des petits comportements parasites que me reprochait ma copine, comme prendre une posture féminine en homme. J'installe donc une séparation franche entre mes deux genres. Les résultats sont impressionnants ! Une fois le switch sur mon bras caressé, boum je devient une femme ! C'est assez rigolo et ça me convient, je commence alors à m'identifier comme bigenre et non plus "travesti très engagé".

Les années passent et il y a toujours des conflits intérieurs, des sauts d'humeurs, ma copine m'aimant pas ma double identité et n'étant pas bisexuelle, notre relation s'effrite même si elle essaie de me soutenir. Le Covid passe, niveau boulot c'est hasardeux, nous faisons construire une maison et la tension monte progressivement avec les travaux. On arrive en 2021, début 2022, je prends une mission qui me stresse mais je n'ai pas d'autre choix, mon couple est enlisé dans une routine morose, quand c'est pas des prises de têtes.

Apparait alors une pelade dans ma barbe à gauche sous le menton, mince. Cette année ci, je ne me rase que pour sortir en femme c'est à dire tous les 3 mois mini et je garde la barbe le reste du temps, donc ça se voit, de plus en plus mais je m'en accommode, je mets ça sur le stress du boulot.

Arrivé au printemps 2022, un eczéma apparait sur mon coude gauche et me gène beaucoup. Je mets ça sur le stress venant de mon couple.

Un peu plus tard, quand je prends un weekend au vert pour décompresser, je découvre une pelade derrière mon crâne à gauche alors que ça fait 6 ans que je prends soin de mes cheveux pour qu'ils soient longs et en bonne santé.

Ok c'en est trop ! Je réagis !

-----La remontada-----

Là je me dis ok, on va chercher le bin's, je ne peux pas rester comme ça, j'ai des problèmes, mon corps me le dit.

Je ne suis jamais allé voir un psy, je suis devenue adepte des soins alternatifs et j'enchaine : une séance de reiki, une offrande à l'église, deux séances d'hypnose et deux séances de kinésiothérapie. Tout ça en l'espace de 4 mois. Et le constat est là :

  • l'eczéma est parti en premier, après 2-3 mois

  • ma pelade aux cheveux a repoussé, après 5-6 mois

  • ma pelade à la barbe a presque complètement repoussé après 1 an

  • je me sens mieux sur ma mission, j'ai même d'excellents résultats

  • je me sens mieux dans ma peau

  • j'ai rompu avec la copine après 9 ans de vie commune

  • je vends ma maison (le seul truc dommage)

Miracle me direz vous ? Il y en a peut être une part, mais c'est surtout une démarche, un pas en avant puis un autre. Le plus efficace je pense a été la kinésiologie. J'ai pris conscience d'un conflit intérieur entre le féminin et le masculin. J'ai retiré le mur que j'avais érigé entre mes genres et j'ai littéralement senti en moi comme deux cascades qui se rencontrent pour ne former plus qu'un lac. C'est d'ailleurs à gauche que se trouvait Alice avant cette réunion, côté où j'avais plus de tendinites et blessures.

Et aujourd'hui je vais bien, je me fais plaisir, je sors en femme quasi toutes les semaines, je me fais des copines et je cherche une nouvelle partenaire, je suis lesbienne.

Merci de m'avoir lue, n'hésitez pas à me poser des questions si vous voulez plus de détails sur mon parcours ou mes techniques, je serai ravie d'y répondre !

Alice

avatar contributeur de Harmonique
Harmonique
19/12/2022 à 06:31 - 19/12/2022 à 06:35

Chère Alice

C'est toujours un plaisir de te lire. Je peux ainsi faire l'inventaire de nos points communs qui sont si nombreux et de nos différences dont la plus grosse est l'âge. Je me définis plus pansexuelle que lesbienne car même si je me vois plus avec une femme je sais qu'un homme pourrait conquérir mon cœur. Tu as raison d'ouvrir un sujet car en effet tu as très peu de personnes ici avec ton profil et il sera plus facile de trouver les informations pour une personne qui s'intéresse à toi. Tu es jeune je pense que les choses ne sont pas figés dans ton évolution. Dans le cas contraire tu as bien de la chance car moi le chamboulement est toujours en marche.

Je réserve une exclusivité à ton post j'assume enfin aujourd'hui de me définir comme non binaire transgenre ce que me répète depuis le début ma petite sœur et d'autres femmes ici.

J'espère que tu vas trouver chaussure à tes pieds car j'ai peur que tu es plus de chance avec une personne bi ou pan que lesbienne sauf de mettre le mec au placard.

Monique 💋👠🎼❤️

avatar contributeur de Jenpeuxplus
Modération Jenpeuxplus
19/12/2022 à 12:30

Coucou!

C'est sympa de parler des bigenres ^^

En général sur le site je penses qu'on parle de non binaire, parce qu'entre le noir et la blanc, y a une infinité de teintes de gris et que ça va plus vite de dire '' gris '' que de toutes les nommer 😅

Peut être que ton post va aider des personnes, ça serait chouette !

Avant, j'avais beaucoup de mal avec mon identité imposée féminine. Et en même temps, une identité totalement masculine ne me convient pas non plus. Parce qu'en fait, si je vais vers l'un ou vers l'autre, vers le féminin ou vers le masculin (binaire), c'est + moi, et en même temps, c'est - moi.

Et un jour, quelqu'une sur BT m'a dit '' pourquoi choisir ? '' (un peu comme ton post le fait), et ça a concilié beaucoup de choses en moi 🤗🤗🤗

J'espère que ton topic aura le même effet! 🤗🤗🤗

Pour autant, je ne me défini pas bigenre, mais plutôt '' intergenre '' (je ne pense pas que ce mot existe), c'est entre les deux, mais ça varie, le curseur se déplace aléatoirement entre les deux pôles 😅


JE SUIS TOUJOURS PAS UNE NANA, ARRETEZ D'ETRE DES GROS CONS

avatar contributeur de Némésis Inu
Némésis Inu
19/12/2022 à 18:03

Bonjour!

Petits questions: sur le fofo tu es Alice ou Simon?

Et trs deux identités ont elles le même caractères ou le bigenre fait que tu as 2 personnalités différentes voir même opposées ?

avatar contributeur de Occamj
Occamj
19/12/2022 à 18:56

Très intéressante question (d'ailleurs Inu tu as toujours des interventions pertinentes 😉).

Je me demande si le parallèle peut être fait avec le théâtre. Quand on joue un rôle, on est un autre.... en étant soi même. Ça m'a toujours frappé cette possibilité (bon et puis je pouvais mettre des robes sans que ca interroge).

Attention, je ne dis pas que les bigenres jouent des rôles ! Juste que des processus cognitifs existent pour faire coexister sans trauma des personnalités (ou des facettes) au sein d'une même psyché.

avatar contributeur de Simalice
Simalice
19/12/2022 à 18:59

Citation de Némésis Inu #434952

Très bonne question ma chère Inu !

Sur Beto je m'affiche en femme, Alice, ce qui correspond à mes photos. Egalement, je me genre au féminin.

Au départ je pensais avoir deux personnalités un peu différentes, notamment quand je mettais une barrière franche entre mon féminin et mon masculin. Mais aujourd'hui j'ai convergé et je me suis rendue compte qu'en fait je pouvais autant m'ennuyer en femme en soirée quand je ne trouvais pas de quoi m'amuser 😅 !

Ça me rassure de me sentir ainsi, d'avoir bien assimilé ma féminité. Ça fait moins Dr Jekill et Mr Hide !

Après, comme mon expression de genre est différente, il y a des différences de comportement. Mais mes intentions et mes envies restent les mêmes.

avatar contributeur de Harmonique
Harmonique
19/12/2022 à 19:27 - 19/12/2022 à 19:29

Citation de Simalice #434962

A la première question comme tu signes Alice il n'y avait pas de suspens.

Il faut bien s'imaginer qu'entre le cerveau et les doigts qui tapent sur le clavier mon corps masculin est totalement oublié. Bon là pour écrire cette introspection je suis obligée d'y penser mais dans 99 pour cent du temps où je suis suis sur Beto c'est Monique qui respire. Comme c'est Alice qui respire.

Je rejoins Alice sur le fait qu'il n'y a pas de Jekill et Mr Hide. Le Simon (c'est mon deuxième prénom) est plus cartésien, plus con, plus banal, plus matérialiste, plus radin mais il est fondamentalement jovial, gentil, altruiste et aussi sensible que Monique.

Je dirais même que les personnes qui ont une forte sensibilité devinent la fille qui étouffe cachée derrière le garçon qui n'a pourtant rien d'efféminé (en tout cas on ne lui a jamais dit en 60 ans).

Monique 💋👠🎼❤️

avatar contributeur de Némésis Inu
Némésis Inu
20/12/2022 à 12:21 - 20/12/2022 à 12:24

Citation de Simalice #43496

Merci pour ta réponse donc ici on te genre en féminin , j’enregistre!

Je suis persuadée que tous avons une part des 2 genres mais qui s’exprime de façon différente pour chacun….

Ou peut-être est nous qui nous obligeons à se dire que tel ou tel préférence / comportement est rattaché à un genre 🤔

Finalement je dirai même que tu es une personne bien plus complète que la plus part des gens, ça t’as permis de vraiment bien te connaître.

Citation de Harmonique #434964

Ben je préfère la poser car ne distinguant pas les avatars et que je veux pas commettre d’impairs… voilà quoi!

avatar contributeur de Phoenix73
Phoenix73
20/12/2022 à 19:04 - 20/12/2022 à 19:07

Citation de Némésis Inu #435023

Je me faisais la même réflexion que toi, au final ne serions nous pas tous un peu bigenre? bien que l'expression de celle ci, ne soit pas valoriser plus que ca, à moins que je me fasse une fausse idée venant de ma propre perception 🧐.

Mais après je vais devier sur des questions philosophique sur qu'est ce qu'un homme et qu'est ce qu'une femme? 😜

avatar contributeur de Némésis Inu
Némésis Inu
20/12/2022 à 19:57

Citation de Phoenix73 #435056 Mais après je vais devier sur des questions philosophique sur qu'est ce qu'un homme et qu'est ce qu'une femme? 😜

Mais en faite c’est tout à fait ça ! J’ai rien à dire sur le faite que nous avons des organes génitaux, mâles ou/ et femelles mais le féminin et masculin n’est il pas une classification créer par l’homme pour qu’il y est ascendant de l’un sur l’autre? ( comme toutes les catégorisations d’ailleurs) ?🤔

avatar contributeur de Jenpeuxplus
Modération Jenpeuxplus
20/12/2022 à 20:04

Citation de Némésis Inu #435064

Réflexion très intéressante !

Tu n'aurais pas envie de nous faire un petit topic? 🤭🤭🤭


JE SUIS TOUJOURS PAS UNE NANA, ARRETEZ D'ETRE DES GROS CONS

avatar contributeur de Simalice
Simalice
20/12/2022 à 21:01 - 20/12/2022 à 21:02

Je partage ce que vous dites sur nos aspects féminin/masculins intérieurs.

La notion de genre est une construction, un modèle SOCIAL, ce n'est pas biologique ni spirituel ni quoi que ce soit. C'est une façon de représenter ce qu'on a à l'intérieur de nous dont le premier but est je pense d'organiser la société. Notre culture a construit deux genres homme et femme, en tranchant les activités, sentiments, comportements donnés à l'un et l'autre, qu'on peut appeler "modèle patriarcal occidental".

D'autres cultures ont fait différemment et ont plus que deux modèles de genre.

Avec notre émancipation et notre visibilité notre modèle va progressivement être remis en cause puis paraitre évident et peut être qu'un jour le monde entier convergera vers les mêmes notions.

avatar contributeur de Némésis Inu
Némésis Inu
20/12/2022 à 21:30

Citation de Fierdre #435065

Tu me connais mtn, j’suis toujours prête pour les débats enflammés et finir attachées et bâillonner en haut d’un arbre pendant que vous festoyer en vous gavant de sanglier autour du feu😁

avatar contributeur de Harmonique
Harmonique
21/12/2022 à 06:45

Citation de Simalice #435069

Je suis globalement d'accord avec toi étant non binaire.

Il faut cependant nuancer car notre système patriarcal étant ce qu'il est actuellement. Cet argument féminin/masculin est un moyen couramment utilisé pour nier ou dénigrer la dysphorie de genre d'hommes et de femmes qui sont nés dans le mauvais corps biologiquement.

Ainsi mes proches me font remarquer pourquoi mettre des robes, tu peux très bien t'habiller en homme et ajouter cette petite touche féminine que tu souhaites. C'est cela être non binaire marié les genres.

Résultat des courses aujourd'hui je me considère comme non binaire trans car non ce n'est pas ajouter une boucle d'oreille qui me fera me sentir bien

Monique 💋👠🎼❤️

avatar contributeur de Némésis Inu
Némésis Inu
21/12/2022 à 08:44

Citation de Harmonique #435099 nier ou dénigrer la dysphorie de genre d'hommes et de femmes qui sont nés dans le mauvais corps biologiquement.

Ne penses tu pas justement qu’il n’y aurai plus de dysphorie de genre si … il n’y avait plus de genre?

avatar contributeur de Harmonique
Harmonique
21/12/2022 à 12:46

Citation de Némésis Inu #435101

Je crois que l'on ne sera plus là pour le voir.

Déjà que l'on puisse porter toutes des robes comme nous pouvons toutes porter des pantalons serait un grand progrès. Pouvoir se promener dans la rue sans se faire insulter ou tabasser. On ne peut pas toutes avoir un passing le permettant. Là aussi on n'a pas choisi.

Monique 💋👠🎼❤️

avatar contributeur Reloteb
Reloteb
22/12/2022 à 23:19

Merci à toi Simalice pour ce beau témoignage.



Suivez-nous
Téléchargez l'application
Application android
conçu avec par Carbonell Wilfried
© Copyright 2023, betolerant.fr