violence conjugale lesbien

avatar ancien membre
Modération Ancien membre
25/06/2020 à 14:26

Aujourd'hui, nous ne sommes pas a l'abri de rencontrer une personne qui masque sa violence jusqu'à ce qu'elle te touche, te marque , te blesse..

L'accompagnement dans cette situation est primordiale. DIfficile de livrer ses maux!! Lorsque nous mettons des mots sur les maux, les dits maux deviennent des mots dits et cessent d'être maudits..

Envoyé depuis l'application android
avatar contributeur Dime
Dime
25/06/2020 à 19:27

Salut Sunshine.

Amusante ta derniere phrase. Pour un sujet lourd. La violence existe en effet chez les homos, homme comme femme. C´est bien souvent de la part de gens en souffrance et qui, au fond, vivent mal leur sexualité.

avatar ancien membre
Modération Ancien membre
25/06/2020 à 22:26

Citation de Mimosa #335860

Je suis pas d'accord.

La violence peut être due au tempérament directement. La violence et le mal être ne sont pas forcément liés. Y en a qui n'ont pas de mal être mais très violent tout de même.

avatar ancien membre
Modération Ancien membre
25/06/2020 à 22:32

Il n'y a ni excuse ni justification valable à la violence physique ou psychologique dans une histoire d'amour.

avatar contributeur Chagrindame
Chagrindame
26/06/2020 à 07:29

Citation de Sunshine #335846

Tres Chere Sunshine

La Violence sous toutes ses formes existent dans certains couples lesbiens comme chez tant d autres, mais, l a faire reconnaitre n apparait pas toujours comme Legitime aux yeux de la justice.

Comme si, le seul fait d etre homo enlevait tout droit d en parler ne serait ce que socialement.

La double sanction est d une part de la subir et de l autre de la passer sous silence, lorsqu elle ne peut etre entendue nul part ou que tres rarement.

Merci a vous d avoir eue le courage de nous en faire part

avatar ancien membre
Modération Ancien membre
26/06/2020 à 07:35

C'est exactement ça , être reconnu et pris au sérieux c'est compliqué. En effet ça existe dans tous les milieux , et c'est bien triste

Envoyé depuis l'application android
avatar ancien membre
Modération Ancien membre
05/10/2020 à 15:56

La violence n'a pas de sexe, elle est comme l'amour. Elle peut prendre plusieurs formes : physique ou morale... Et généralement l'une ne va pas sans l'autre. C'est une forme de soumission qui s'essaie de s'imposer à l'autre afin de se libérer de ses propres émotions négatives envers soi-même :le sentiment de toute puissance ! Elle peut être du à un mal être intérieur que ressent l'autre par un vécu lourd qui remonte dans le temps où à une forme de "maladie" qui s'empare de l'esprit et qui se transforme par la maltraitance de l'autre... Ceci explique mais donne aucune excuse... Car en amour il n'y a aucun droit donné sur l'autre ! Que des devoirs ! Celui de le chérir, le respecter.... Et bien plus encore !!! Quand cette violence est vécu il faut s'en libérer avant qu'il ne soit trop tard ! Et cela peut être difficile car l'autre à un ascendant psychologique sur nous... Il faut alors prendre la main qui se tend à nous... Car la vie est unique, il faut en prendre soin...

Envoyé depuis l'application android
avatar ancien membre
Modération Ancien membre
05/10/2020 à 18:07

La violence conjugale dans les couples lesbiens, gays et bisexuels (LGB) est une réalité sous estimée. Selon une étude canadienne, 15 % des gays et lesbiennes et 28 % des bisexuels ont déclaré avoir été victimes de violence conjugale par rapport à 7 % des hétérosexuels. La violence conjugale LGB serait donc, selon cette étude, deux fois plus importante que dans les couples hétérosexuels.

"Il y a un tabou des violences sexuelles dans les couples homosexuels, la question n'est même pas posée. » La chercheuse et sociologue Vanessa Watremez place le problème et plante le décor. Plus qu'une omerta, un tabou."

Dans notre société quand on parle de violence conjugale, on imagine un homme qui frappe une femme. Certaines personnes ne veulent pas croire qu'une femme peut être aussi violente qu'un homme. Ils s'imaginent qu'un couple lesbien c'est mignon, qu'on vie sur un arc-en-ciel avec des chats et des lapins en se tenant la main en chantant Lalala 🙄

Et de l'autre côté, les lesbiennes victimes de violences ou de viol au sein de leur couple ne parlent pas! Ayez le courage de dénoncer et de porté plainte.

N'oubliez pas qu'en cas de violence conjugale il y a le 3919 ou le 115. Ce n'est pas réservé aux hétéros.

avatar contributeur de Coré
Coré
06/10/2020 à 14:44

Je n'ai pas encore vu de violence phisique entre lesbiennes, mais par contre, j'en ai déjà vue sur le plan psycho-sociale : des relation abusive où l'une des conjointe exerxce une emprise sur l'autre, en cherchant à l'isoler de ces proches, de la rendre entièrement dépendante, de prendre de décison qui ne concerne qu'elle à sa place, etc...

avatar contributeur de Maya67
Maya67
06/10/2020 à 22:30

Bonsoir

On revient de très loin. Dans notre société patriarcale, hétéro normée, le boureau est un homme, la victime est une femme, victime en jupe courte et qui n’a pas bien obéi, elle porte sa responsabilité.

Les LGBT,aie, aie, hors norme, iels n’ont qu’à pas y être.

Alors forcément dire que nous sommes des personnes comme tout le monde, avec parmi nous des victimes, on l’a vraiment plus que cherché, y avait qu’à pas...

Ça bouge doucement un jour on acceptera que hommes et femmes peuvent être bourreaux et hommes et femmes peuvent être victimes et donc que dans les couples homos, la violence conjugale existe, on commencera chez les gays, ensuite seulement chez les lesbiennes et je fais même le pari qu’on soupçonnera les lesbiennes ”plus masculines” en premier.

Je sais ce dont je parle, j’ai travaillé avec des enfants maltraités, violés, les mères sont très rarement soupçonnées et pour les victimes de leurs mères c’est très complexe.



Suivez-nous
Téléchargez l'application
Application android
conçu avec par Carbonell Wilfried
© Copyright 2021, betolerant.fr