Aide  Je ne me sens pas légitime en tant que bisexuelle

Anonyme  
Ce sujet est une demande d'aide, bienveillance et courtoise sont de rigueur.

bonjour, j'ai commencé à avoir des doute sur ma bisexualité en fin de collège. Ces doutes ont été confirmé lorsque je suis tombée amoureuse d'une amie. J'ai toujours accepté le fait de l'être mais j'ai l'impression que personne ne me voit comme tel. Tout les amis sont au courrant pourtant, pour certains, j'ai l'impression que je suis hétéro à leurs yeux. J'ai eu des remarques comme quoi ma sexualité marche par phase, un coup hétéro et puis un jour lesbienne. Je n'ai jamais vraiment réfléchi à ça pour moi j'aime la personne pour elle et non pour un sexe. Je me sens perdu face à ce que je ressens puisque je m'intéresse rarement à des personnes je ne suis tombée amoureuse que une seule fois. Dans ma famille la seule personne au courrant est le mari de ma mère qui l'a découvert par lui même et qui me soutient à 100%. seulement ma mère ne comprends pas cette idée de bisexualité il est donc difficile de lui en parler même si on est très proche toutes les deux. J'ai peur qu'elle réagisse mal ou que à la longue elle fasse comme mes amis. Est ce intelligent de lui en parler maintenant ou est ce que je devrai attendre ??

avatar contributeur de David37
David37  

Bonjour Anonyme,

Tu dis : "J'aime la personne pour elle et non pour un sexe". Je pense que tu es plutôt pansexuelle que bisexuelle. Tu es capable d'aimer un garçon ou une fille, en fonction du degré d'affinités que tu auras vis-à-vis de cette personne et non par attirance sexuelle. Puis, on se découvre au fur et à mesure que l'on avance dans sa vie. Ta sexualité n'est peut-être pas encore stabilisée. Alors, laisse-toi le temps de te découvrir ! Puis, en ce qui concerne l'Amour, là aussi, laisse faire les choses !

Didik  

pansexuel, bisexuel, bonnet blanc blanc bonnet. les bi ne sont pas attirés par le sexe, ce debat m´epuise. c´est quand meme fou que dans notre obsession poyr les etiquettes, dans le monde lgbt on en soit là...

ne toccupes pas des etiquettes, les gens n´arrivent pas justement à definir au dela du sexe et nous oblige à nous coller une etiquette pour que EUX comprennent. tu es attirée parfois par un homme, parfois une femme... c´est tout à fait naturel, que ca destabilise ton entourage c´est triste mais on en est toujours la... tu n´es pas plus lesbienne quand tu sors avec une femme ou hetero quand tu sors avec un homme. ce sont des personnes que tu aimes à linstant T c est tout.

moi je suis attirée par les deux, avec une plus grande experience coté homme parce que c´etait l evidence... quand j´ai realisé que mon coeur battait pour des femmes parfois j´ai été comme toi un peu perdu à cause de la pression sociale qui voudrait que tu te definisse dans une belle petite case... mes amis ne me croyait pas, des que je flashais sur un homme c etait " ah ben tu vois t es hetero" aaaaa.. non je suis toujours bi / pan et je flashe sur cette personne qui s avère se definir homme...

saches que tu ne leur doit rien. tout comme tes parents, si tu le sens dis leur sinon ce n´est pas une obligation. ta vie amoureuse et sexuelle te regarde toi et toi seule ! mon pere est au courant, ma mère ne l est pas car je sais qu elle ne comprendrait pas... jai mis du temps à accepter de ne pas avoir besoin de sa validation mais ce qui compte après tout c´est que je me valide...

avatar contributeur de David37
David37  

Je suis d'accord avec Didik. Je n'aime pas non plus les étiquettes, le principal étant d'être soi-même et de vivre ce que l'on a envie de vivre sans avoir le sentiment de devoir à se justifier auprès de qui que ce soit. Si je t'ai parlé de pansexualité, ce n'était pas du tout dans l'intention de te mettre dans une case mais pour t'apporter une autre approche de ta sexualité par rapport à ton ressenti profond puisque tu aimes plus par affinités. C'était simplement pour info.

avatar contributeur de Maya67
Maya67  

Bonjour,

Totalement d'accord avec Didik pourquoi chercher à être légitime dans une case imposée par la société? Eventuellement comme le suggère David, la case qui te conviendrait serait peut-être pan plutôt que bi, terme qui n'existe en France que depuis peu.

Notre vie affective, amoureuse et sexuelle nous appartient, alors certes, si nous sommes en couple, nous présentons, sortons avec notre chéri.e avec amis, famille... logique, aux autres à être tout simplement heureux pour nous de notre amour quelque que soit le genre de la personne pour qui nous sommes en Amour.

Alors pourquoi se cacher du fait que notre amoueuxse peut être homme femme non binaire intersexe transgenre queer... on l'aime c'est tout, parce que c'est cette personne qui nous met dans un émoi exceptionnel comme personne d'autre, point.

Alors je me doute qu'il est encore aujourd'hui plus simple d'assumer à mon âge (53) qu'à 20/30 ans d'aimer sans détermination préconçue, mais Flute, alors, vous mêlez vous de la vie de couple de vos proches? choisissez vous pour les autres de qui il, elle, iel tombe amoureuxse? C'est vous qui lavez leurs chaussettes sales? leur gratouillez le dos? vivez avec ? Non, chacun a bien le droit d'être amoureuxse de qui iel souhaite.

Mes enfants, je le souhaite n'ont pas en tête de me prévenir de qui ils/elles tombent amoureuxses, s'il s'appelle Gérard, ce sera certainement un homme, si c'est Amanda, ce sera éventuellement une femme, ou une personne non binaire, cela ne me concerne pas, ce qui m'importe c'est leur bonheur, c'est la seule chose que je leur souhaite. Avoir les papillons, connaitre la sensation de bien-être quand on prépare le café le matin pour le partager, se réconcilier quand on s'est disputé... parce que c'est la personne avec qui on souhaite faire évoluer la relation sur le long terme...

Ce serait tellement plus simple de ne pas chercher de "légitimité" dans une définition, mais simplement s'écouter et oser, oser s'aimer, aimer et se laisser aimer... tout un programme!

Bonne journée

Romane

Ancien membre  

Bon déjà je rentre directement dans le sujet parce que bon y'a un truc qui m'énerve : c'est cette façon que les gens ont de s'immiscer en permanence dès que tu es bi bordel, ça vient nier ta sexualité, la sexualiser à outrance. Les remarques du genre '' ah non la t'es hetero '' '' ah non la t'es lesbi '' parce que tu es sorti avec tel ou tel mec ou telle ou telle nana, les gens ont pas de vie ou quoi ?? La bisexualité c'est propre chacun.e, d'où on vient te faire des remarques, stop aux conneries. Ensuite pour le dire ça doit vraiment venir de toi, ne te force jamais. Moi personnellement je n'ai jamais dit à ma famille que j'étais bisexuelle, en fait je me contente juste de la vivre sans me poser de questions, je peux balancer que je suis sorti avec cette nana, ou ce gars mais voilà je le dis comme n'importe quel hetero parlerait de ses relations amoureuses, si ça dérange un tel ou un tel alors que la personne règle le problème dans son coin, parfois faut savoir être égoïste, je comprend ta peur, tu aime ta mère mais faut aussi vivre pour toi, une sexualité ça ne devrait jamais rentrer en ligne de compte pour s'éloigner. Tu n'as pas à te justifier, juste vie. Et bon sang mais genre vraiment que ce soit des inconnus ou des ami.e.s, de la famille, faut vraiment qu'ils arrêtent de s'immiscer dès qu'on se dit bi et que ça vient imposer son avis sur à quel point où pourcentage t'es bi, hetero, homo.

Lili713  

Je me sens encore moins légitime en tant que bi ou pan (j'ai du mal à saisir les nuances), car j'ai découvert mon attirance pour les femmes récemment et je n'ai donc jamais eu d'expérience homosexuelle. Mais je pense pas que ce soit la pratique qui definisse ta sexualité. Et je comprends tout à fait Anonyme, beaucoup de gens ne comprennent pas qu'on peut être attiré par les femmes et les hommes, on a l'impression qu'ils considèrent que les bi sont des homosexuels qui ne s'assument pas...

Envoyé depuis l'application android
Fabrice1971  

Bonjour,

C'est clair que la bisexualité a bien du mal à être reconnu et ça nous stigmatise beaucoup.

J'ai toujours l'impression de ne pas être au bon endroit. Souvent les gays me disent "ah, mais tu es hétéro toi !!!" et les femmes "ah, mais tu es homo en fait ...".

Ma bisexualité n'a beau être que sexuelle (je sais ce n'est pas noble mais c'est comme ça) ça reste toujours compliqué à vivre. Ca me fait penser un peu à un ami qui avait la double nationalité : en France, on lui disait tu es marocain et quand il allait au Maroc on lui disait tu es Français ... et du coup il avait du mal à être bien d'un côté ou de l'autre.

Personnellement, j'en finis par penser que nous les bi on ne peut au final que vivre avec des bi mais ça, ça n'engage que moi ou avec des hétéros ou homos très ouverts d'esprit ...

Pour en revenir, à ton post car j'ai l'impression que je me suis un peu écarté ... je te conseillerai d'attendre d'en parler à ta mère car je pense que tu es assez jeune même si ton post ne donne pas de renseignement sur ton âge. Mais à mon avis, à un moment il faudra lui dire si tu en ressens vraiment le besoin car ça sera compliqué et intenable de lui cacher et il vaut mieux qu'elle l'apprenne de toi que de quelqu'un d'autre qui t'aura vu avec une fille et qui ira dire à ta mère : "ah, je ne savais pas que votre fille était lesbienne !" et oui il y a des gens des fois qui se mêlent vraiment de ce qui ne les regarde pas ...

Voilà, mais vis ta vie, fais toi plaisir, on n'est bi et alors on peut vivre quand même !!! non ?

avatar contributeur de Superponey
Superponey  

Vous n'aimez pas les étiquettes ? Dans la "commuanuté" LGBTQUADFKSOPDIFJDPOQSJDIODHFZSI+++++ il n'y a que ça xD

Ancien membre  

De fait ! Les étiquettes ça "libère" certaines personnes mais ça en piège d'autres. Moi je ne me suis jamais sentie aussi mal que depuis qu'on a pu me classer dans plein de petites cases bien définies. Comme un petit puzzle éparpillé au vu de tous ou à cacher. Manque plus que le code barre !

Sinon, ne serait-il pas opportun de te sentir réellement à l'aise toi-même avec ta situation, trouver ton équilibre vis-à-vis de l'Autre à aimer avant d'envisager d'en parler à ta mère? Une certaine sérénité rendrait les choses plus faciles pour vous deux.

Mais comme plusieurs l'ont évoqué, je pense également qu'il n'y a aucune obligation à en parler.

Take care,

Albane

Kami5   - modifié par Kami5 le 19/08/2020 - 16:49:42

Bonjour!

Je pense que tu as tout à fait le droit de te sentir légitime par rapport à la sexualité que tu as. N'écoute pas les gens qui te disent "Tu es lesbienne parce que tu es avec une femme" ou forcément hétéro si tu es avec un homme. Vis ta sexualité par rapport. Personnellement, les deux sexes m'attirent et je sais que c'est quelque chose qui fait parti de moi (peu importe la personne qui me plait sur le moment) et ça n'empêche pas d'être fidèle.

Bonne journée!


Pour participer à ce sujet vous devez obligatoirement créer un compte.