Puceau et culpabilité, soyez sincères

FruityDraco
Publiée le 02/02/2020 à 19:00
Auteur du sujet

Hello,

Aux 0.0000085?s gens qui sont dans mon cas et qui ont la vingtaine au moins, est-ce qu'il vous arrive de ressentir de la culpabilité par rapport à cet état ?

Vous arrive-t-il de vous dire que vous êtes en retard par rapport aux autres, que vous avez loupé une expérience grandiloquente, que la grande majorité des gens connaissent avant 18 ans ?

Pour ma part j'avoue ne pas y penser frénétiquement, néanmoins de temps à autre lorsque j'y réfléchis je finis par me sentir con, tellement je me sens en décalage par rapport aux autres gens.

Qu'en pensez-vous ?

Quant à celles et ceux qui postulent que ce n'est en rien dérangeant d'être dans ce cas passé 25 ans, le pensez-vous vraiment ?


#323253

Nitromentis
Modération
Publiée le 02/02/2020 à 19:14

oui.

C'est une question de choix et d'état d'esprit. J'ai pas envie de baiser à droite à gauche, je respecte mon corps (tout comme je le deteste). Et je veux pas le faire avec n'importe qui.

C'est peut-être que c'est en rapport avec ma demisexualité, mais je ne ressens pas le besoin de le faire. Je m'en fous d'être puceau.

Faut arrêter de penser que dès qu'on baise, ça y est on est "un homme" (ou "une femme"). Ça y est oui, tu es actif(ve) sexuellement, c'est bien. Mais on s'en fout. Tu n'es pas actif(ve) sexuellement ? On s'en fout.

T'es vierge/puceau à 40 ans? C'est pas grave. Si c'est un choix tant mieux, si ça pose problème, tant pis.

Faut pas complexer sur des trucs de ce genre.


 3 votes #323257
Caramany
Publiée le 02/02/2020 à 19:17

Salut

Pourquoi ne pas penser que ceci est ton plus grand vertu, et le donner à ton plus grand amour ? Je pense que ton amour il va être super content et fier de toi et lui même.


 2 votes #323258
Frango
Publiée le 02/02/2020 à 19:36

Bonsoir FruityDraco,

Je suis d'accord avec Nitromentis, "c'est une question de choix et d'état d'esprit". C'est aussi une question de coeur.

Si tu n'es jamais tombé amoureux auparavant, pourquoi te donner à celui ou à celle qui se présente, sous prétexte de faire comme tout le monde et d'avoir un rapport sexuel avant 20 ans ?

Ce n'est pas ça qui fait la grandeur ou la dignité d'un être humain.

La première fois que j'ai rencontré un homme, c'était après mon service militaire. J'avais donc 23 ans. Bien sûr, au lycée, quelques uns parlaient de leurs exploits du week-end, forçant l'admiration des plus machos...! Et alors ?

Tu sais, il faut souvent se méfier des gens qui ont l'air d'en faire des tonnes. Ca peut aussi cacher un manque affectif profond... et un mal être.

Sois toi-même, si tu es heureux comme tu es. Personne ne peux vivre à ta place. Ta vie, c'est toi qui la choisie et qui la mène où tu désires. Bien sûr, il y a des éléments que tu ne contrôles pas, comme tout le monde. Mais ton corps, ta sexualité, tout ça t'appartient et tu n'as pas à te dire que tu dois suivre l'un ou l'autre, car ils ne sont pas "toi".

Chaque être humain est unique et marche à son rythme. La vie n'est pas une compétition sportive ! Le seul "prix" est de trouver le bonheur ; "ton" bonheur. Alors, continue à avancer, sans perdre confiance en toi, ni en l'Amour que tu portes et que tu partageras un jour...

Bonne soirée Frango


 3 votes #323263
JustMe
Publiée le 02/02/2020 à 19:42

Bonjour !

J'ai perdu ma virginité à 18 ans, mais je suis certaine que ça ne se serait pas fait si je n'avais pas cru être avec la bonne personne pour ça, ce n'était pas un coup de tête, au contraire très réfléchi, j'ai bien pris mon temps avant de me décider et on en avait envie tout les 2.. et après la rupture avec cette personne, je n'ai pas eu de rapport avt mes 24 ans...

Je ne pense pas que ça détermine qui je suis, je n'ai jamais culpabilisé d'être peut être considérée comme hors normes à ce sujet.

Il faut savoir que ce n'est pas écrit sur ton visage, ne te sens pas con ou en décalage car les gens ne peuvent le savoir que si tu leur dis... Et ça serait vraiment eux les cons s'ils faisaient des remarques déplacées !

Tant que tu n'as pas la personne avec qui vraiment tu veux faire ta première fois, et que tu n'en as pas spécialement envie par ailleurs, prends ton temps !


 1 vote #323265
Skyquiver
Publiée le 02/02/2020 à 19:47 - modifié par Skyquiver le 02/02/2020 - 20:19:15

Personnellement, je me suis accepté sur le tard, et je suis arrivé sur les sites vers 23-24ans, avec cette même envie de croire que j'étais jeune et que j'allais enfin "trouver le paradis" ou plutôt l'épanouissement amoureux et sexuel que je cherchais. Hélas, c'est loin d'être aussi facile et évident, surtout lorsque l'on recherche quelqu'un. Car sur le chemin on commet des erreurs, on fait des rencontres qui nous aide à travers ces autres à nous définir et à savoir de ce fait ce que l'on recherche chez l'autre.

Je dirais donc que d'un côté cela n'a pas vraiment d'importance si tu recherches la même chose, car cette expérience sensationnelle est celle que tu vivras avec le copain que tu aimes et avec qui tu partageras cela. Il faut donc se détacher un petit peu de tous ces rêves et idéaux, ou cette volonté d'avoir participé comme certains à toutes les orgies possibles avant ses 25ans avec tous les risques que cela comporte.

D'un autre côté, je dirais que l'utilité demeure surtout dans le fait de se connaître et de savoir ce qui nous plaît, car c'est effectivement un risque que de s'engager avec quelqu'un qui ne sait pas ce qu'il aime. Je trouve que la compatibilité sexuelle est tout de même plus contraignante que chez les couples hétérosexuels en général par exemple.

L'important c'est de rester toi-même, d'essayer de créer des liens via un partage de centres d'intérêt et de passions par exemple qui vont te permettre de trouver in fine quelqu'un, et de croiser finalement les doigts pour que sexuellement ça se passe bien aussi ! Le véritable problème c'est bien de parvenir à trouver quelqu'un qui te corresponde dans cette jungle, et l'on s'illusionne souvent devant des garçons qui ne ressentent jamais la même chose pour nous, de la même manière que l'on blesse malgré nous bien d'autres que l'on attire. " It's a loosing game ! "

Autrement il n'y a effectivement aucune raison de te sentir coupable, c'est ta vie, les préjugés de la société ne te serviront à rien d'autre qu'à te freiner !


 1 vote #323266
Kendany
Publiée le 02/02/2020 à 20:11

Salut.

( Franco et Nitromentis ) J'aurai pas dit mieux.

Ha cette fameuse pression sociale du sexe à tout prix 🙄


 2 votes #323274
FruityDraco
Publiée le 02/02/2020 à 20:28
Auteur du sujet

Merci bien pour vos réponses bienveillantes et éclairées. L'on m'a effectivement souvent fait comprendre que j'avais loupé quelque chose, on me demande même si ça me " démange ". ^^'


 1 vote #323280
Zakuu
Publiée le 02/02/2020 à 20:31 - modifié par Zakuu le 02/02/2020 - 21:06:50

Je n'ai pas peur de le dire virtuellement mais irl quand on me pose la question je vais dire que non et que j'ai déjà couché avec une fille (n'assument pas ma sexualité) car oui, peur d'être jugé de passer pour un coincé, mec qui fait pitier tout ce que vous voulez...

J'ai pas l'envie de débattre là-dessus non plus, donc dire que je ne le suis pas c'est une solution de facilité.

Bon, après c'est pas une question qu'on ma énormément poser irl,

ça va.

Après non, cela ne me pèse pas et je me dis que ça ne regarde que moi au final.

Puis, à moins que quelqu'un te pose la question il y'a aucun moyen de le savoir enfaite. C'est donc pas vraiment un truc qui me fait déprimer au quotidien.

Je suis puceau car je ne ne suis jamais vraiment tomber amoureux, j'ai jamais eu cette occasion de coucher avec quelqu'un et j'ai jamais vraiment chercher à le faire (bien que j'ai eu des tonnes de propositions) de plans cul et toutes les complications que cela peut amener, peur que ça se sache, maladie, gens chelou, peut-être pas mon truc etc... Pourtant, bah oui, j'ai envie d'avoir des relations sexuelles mais les circonstances n'était pas requises quoi. Néanmoins, je ne suis pas en manque ou en déprime du tout par rapport à ça.

Ce qui me pèse le plus dans le fait de l'être, c'est que j'ai maintenant 23 ans et j'aurai 24 ans cette année, j'ai cette impression de n'avoir pu profiter et d'être passé à côté de ce "corps jeune" (bon, je le suis encore mais le temps passe si vite depuis mes 20 ans..) Quand je serai prêt à avoir un rapport sexuel, ou que j'aurai un copain, me déciderai à faire un plan (qui sait?) ne sera-il pas déjà trop tard ? Je veux dire, si j'ai 27, 30, 35, 40 ans à ce moment-là? On voudra encore de moi? Je me trouve déjà pas top top physiquement actuellement alors en vieillissant ça va être quoi ? Le temps passe si vite et malheursement tout le monde ne va pas au même rythme. Donc voilà, c'est plus ça qui m'inquiète...


 1 vote #323281
SuzanneTD
Publiée le 02/02/2020 à 20:52

Vous êtes beaux à divulguer vos fragilités 👍

Ce faisant , vous vous rendez "possiblement" vulnérables : une proie pour de potentiels prédateurs .

Restez vous-mêmes , ne changez rien :)


 1 vote #323283
Caramany
Publiée le 02/02/2020 à 21:03

Vous avez rien raté.

Un point de vue vulgaire, qu'alliez vous faire quand vous aviez 18 ans, je ne pense pas à cet âge là vous soyez le pro des sexe. 10 min et tout es finis. Après vous pouvez passer plusieurs fois la nuit,mais c'est rare. donc les copains qui parlent de cela comme un pro, bah ils ont pas filmé et fait voir tout le monde. Peut être c'est totalement pathétique en réalité , qui sait ? Il tire un coup ça lui fait du bien, c'est son sentiment, ça reste la. Donc la pression sociale ça va quoi, ils peuvent la fermer.

L'excitation est forte à 18 ans oui, mais rien ne justifie à 20 ans, 30ans, 40ans, 50 ans que vous ne l'aviez plus. D'ailleurs l'excitation fait partie de la vie sexuelle, elle sera la toujours à chaque bonne occasion. La curiosité tant que vous êtes vierge, elle sera toujours là.

Si vous n'étiez pas occupés par le sexe, vous avez du faire d'autres choses qui vous amusent. Alors, imagine ce qu'il ne sait que procurer du plaisir par le sexe, quand ça devient désert, ils sont comment ?


 1 vote #323285
Sociable30
Publiée le 02/02/2020 à 23:25

Je suis resté puceau jusqu'à 24 ans…

Franchement, j'en ai souffert mais j'estimais ne pas avoir le choix.

J'étais dans la conviction d'un truc important qu'il ne fallait pas traiter comme un rite de passage.

Je ne voulais coucher avec la première fille avec qui ce serait possible mais avec la première fille dont je serai réellement amoureux et avec une réciproque évidente.

J'ai dû attendre mes 24 ans mais ne le regrette pas finalement puisque la fille avec laquelle cela s'est passé est devenue ma femme et que cela fait 32 ans que cela dure.

Mais oui, ça a été une souffrance et je trouvais le temps long, me demandant régulièrement si je ne mettais pas la barre trop haut ou si je n'étais pas dans un décalage suspect par rapport aux jeunes qui m'entouraient et qui s'amusaient pendant que je me posais des questions existentielles, trompant ma main droite avec ma main gauche pour patienter…


 2 votes #323299
Noxilver
Publiée le 03/02/2020 à 13:25

Salut FruityDraco !

J'ai 27 piges et je suis toujours puceau et... Non, ça me dérange pas.

Tout au plus je me dis parfois que ce serait bien d'essayer vu tout le bien qu'en dit tout le monde, mais je place ça au niveau d'un film à la mode que tout le monde est allé voir et dont les critiques sont très positives mais... Ben si je le loupe, c'est pas très grave, ya d'autres trucs à faire dans la vie.

Après, je suis qu'elqu'un... D'hyper sensible corporellement (je sursaute quand on me touche l'épaule même de face alors un contact intime, j'ai pas trop envie d'essayer^^) donc ça n'aide pas pour coucher avec qqun (dans tous les sens du terme) et je n'ai jamais ressenti d'attirance amoureuse, ce qui n'aide pas non plus.

Je suis quasi sûr que si je fais l'amour un jour, il m'aura fallu au préalable BEAUCOUP BEAUCOUP de temps pour que mon corps face confiance à ma partenaire et moi avec. Et il faudra que le courant passe bien entre nous of course !

Après, je n'ai jamais ressenti la fameuse "pression sociale" car le sexe a toujours été pour moi un objet d'amusement, un prétexte pour faire des blagues avec des potes. Et une simple participation humoristique dans le domaine leur suffisait. Au final l'humour m'a permis de pas dramatiser sur ce sujet.

Bref, c'est pas pour tout de suite, mais pour le moment, j'ai d'autres trucs à faire ! Bon courage à toi !


 0 vote #323369
Lindos
Publiée le 03/02/2020 à 16:19

Dans la grande tradition, pour les jeunes hommes le dépucelage était un rite de passage à l'age adulte, une mise en service éprouvée. Très théorique car à part l'expérience, chez un homme la difference entre "état neuf" et "comme neuf" n'est pas flagrante.

Concidéré ainsi, le pucelage masculin pourrait encore aujourd'hui provoquer une honte s'il est tardif.

Noter que la tendance actuelle des jeunes filles est me semble-t-il, de se comporter comme les jeunes hommes, au moins en Occident (se faire dépuceler au plus vite).

Alors que dans la grande tradition, pour les filles le pucelage etait considéré comme une pureté, un état neuf, une présence des scellées de la garantie constructeur.

Pureté longtemps nécessaire au mariage hétéro, et donc très recherchée, avant de tomber un peu en désuétude en Occident.

Longtemps très recherchée aussi par les gays, qui préfèraient "l'état neuf" ou "comme neuf", aux "traces d'usage", "vintage" ou "usé". Préférences qui semblent encore plutot bien vivaces de nos jours.

Bref, ton questionnement est normal, mais sa réponse est que tu as l'âge de plaire, ton inexpérience n'est pas vraiment un frein si tu es gay, à quoi bon te pourrir la santé et le teint avec de la honte ?

Ta prudence pourrait même être considérée comme une sécurité.

A mettre en balance avec l'envie bien normale de plonger. Comme apprendre à nager ou à conduire ce sont les passages normaux de la vie. Mais moins couteux que le permis de conduire si tu achetes une boite de préservatifs ^^

(SuzanneTD +1)


 0 vote #323401
Riley
Publiée le 03/02/2020 à 18:34

32 years, and still counting...

Après, tout dépend de ce que tu entends par "puceau". Généralement, on entend par là la pénétration vaginale/anale.

Ya plein d'autres actes qui sont de nature sexuelle, comme la masturbation par exemple. Donc, j'ai bien peur que tu ne le sois plus ^^'

Personnellement, ça m'a demandé un gros travail sur moi-même pour que ça ne soit plus perçu comme une gêne par autrui (par pour moi, je m'en fiche complètement, étant asexuel·le, j'ai toujours été déconnectæ de ce monde-là). Je pense que le plus difficile est de résister à la pression sociétale et au regard d'autrui (d'où le travail d'introspection).

L'important, c'est que tu sois bien avec toi-même, les autres on s'en fiche royalement, c'est pas leur business.


 0 vote #323424
Tiloupgre
Publiée le 03/02/2020 à 20:08

salut

tu n'es pas en retard et tu n'as rien loupé , il y a toujours une grosse différence avec ce que les gens disent et ce qu'ils font , tu n'es pas le seul qui ne l'ai pas encore fait et je t'assure que y'en a qui sont plus agé que toi et qui le sont toujours 😇

y'en a qui font le choix de faire un plan juste pour le faire et en sortent déçu voir plus que ça , donc à choisir autant jamais le faire dans ces conditions ( bon aprés c'est aussi un choix et ma façon de voir les choses )

tu n'as pas a te sentir con ou en décalage par rapport au autre , soit en accord avec toi et de comment tu aimerais ta premier fois , aprés faut etre patient 😉


 0 vote #323443
Caramany
Publiée le 03/02/2020 à 20:30

C'est quoi comme neuf ? Je pensait qu'il y avait juste neuf et pas neuf.


 0 vote #323449
Lindos
Publiée le 03/02/2020 à 21:19

Caramany,

Guide sur l'état d'un article Marketplace ^^ :

https://www.amazon.fr/gp/help/customer/display.html?nodeId=201889720

Plus sérieusement, quoi que comment rester sérieux à propos des injonctions futiles de la société, c'est la différence qui existe entre un jeune homme avant et après qu'il ne soit plus puceau. Autrement dit aucune différence, conduisant à aucune honte à avoir.

Avoir jamais eu de copain peut rendre très triste, mais ce n'est pas honteux.


 2 votes #323455
Caramany
Publiée le 03/02/2020 à 22:49

c'est quoi reconditionné comme garçon ?


 0 vote #323467
Lindos
Publiée le 04/02/2020 à 11:24

Ah ah, pour garçon ça n'existe pas plus que le pucelage.

Par contre, pour les filles, il existe d'excellents chirurgiens ^^

(Faudrait aussi qu'on m'explique son intéret au XXI siècle, mais bon...)


 0 vote #323484
GreenDestiny
Publiée le 04/02/2020 à 16:43

@Lindos L'intéret de la chirurgie est pour la symbolique que certains religieux portent à la virginité de la femme jusqu'au mariage.

On peut penser :

  • aux musulmans qui pendent le drap tâché par la fenêtre;

  • aux gens du voyage (où c'est la mère qui vérifie la virginité de sa fille à l'aide d'un mouchoir avant le mariage).

Dans certains cas, la fille se fera reniée et son mariage annulé si il s'avère qu'elle n'as pas une raison suffisante (souvent médicale genre une chute) de ne plus être vierge. Donc j'imagine que oui, la chirurgie as son importance pour quelques personnes, même si c'est plus vraiment dans les moeurs du 21ème siècle.


 0 vote #323504
Caramany
Publiée le 04/02/2020 à 20:52 - modifié par Caramany le 05/02/2020 - 11:14:53

Bon.

Je n'ai jamais eu de rapport intime avec une femme, même pas bouche à la bouche. Suis-je puceau d'après les hétéros?

Pvi, Avec les hommes, j'ai tout fait, par devant et par derrière.


 0 vote #323521
Organ
Publiée le 05/02/2020 à 08:29

Que se soit un choix ou non, il n'y a rien de honteux à ça.

Une minorité verra le fait que tu sois puceau comme un point négatif, mais cette minorité aura plutôt tendance à chercher du cul seulement.

Tout comme une minorité aura tendance à le voir comme un point positif, tu es encore "pur", je faisais parti de cette minorité plus jeune, puis quand tu te rends compte que le sexe n esg pas quelque chose de sale ou mal, ça ne change plus rien le fait d être puceau ou non.

Je ne pense pas me tromper en disant que personne ne te rejettera ici parceque tu es puceau, ce n est ni bien ni mal, les gens te jugeront sur ton physique comme sur ta personnalité, ce sont les deux critères importants, le reste tout le monde s en fou.

Te tracasse pas pour des bêtises comme ça !


 0 vote #323542
LauraLaRonde
Publiée le 05/02/2020 à 08:53

Bonjour,

J'ai 42 ans et je suis bi. J'ai toujours été attirée plus par les femmes et pourtant, si j'ai perdu ma virginité avec les garçons à 14 ans, j'ai attendu mes 20 ans pour le faire avec une femme dont j'étais tombée amoureuse.

Ma sexualité a toujours était hasardeuse, tout comme ma vie mais comme beaucoup de personne qui ont répondu à ton message, je dirais qu'il est préférable d'attendre et de le faire avec la personne qui te contiendra. Etre puceau, n'est pas le signe que tu sais pas t'y prendre mais plus une preuve de maturité.

Enfin, n'oublie jamais, qu'autour de toi, les jeunes de ton age qui se ventent peut être de leurs exploits en chambre, seront toujours dans l'éxagération voir dans le mythos.

Quoi qu'il arrive, vit pour toi et pas en fonction des autres. Ta première fois influencera ta vie future, alors vie la de la façon qu'il te sembrera le mieux.


 1 vote #323545
Kendany
Publiée le 05/02/2020 à 14:02

"Ta première fois influencera ta vie future, alors vie la de la façon qu'il te sembrera le mieux."

???


 0 vote #323569
W0nderwOOman
Modération
Publiée le 05/02/2020 à 14:19

@Ken :

On peut comprendre « ta futre vie sexuelle » (ou pas...)


 0 vote #323570
Kendany
Publiée le 05/02/2020 à 14:39

Oui ne t'en fait pas j'ai trés bien compris ça. Je ne voyais juste pas pourquoi elle influencera forcément sa vie future.


 1 vote #323573
Caramany
Publiée le 05/02/2020 à 15:23 - modifié par Caramany le 05/02/2020 - 20:15:57

La premiere fois où je mangeais une tarte crème caramel beurre salé, j'ai vomi. Mais j'adore toujours les tartes et caramel beurre salé.


 1 vote #323579
Lindos
Publiée le 05/02/2020 à 17:16

Pseudo écrit,

"Bon. Je n'ai jamais eu de rapport intime avec une femme, même pas bouche à la bouche. Suis-je puceau d'après les hétéros? Pvi, Avec les hommes, j'ai tout fait, par devant et par derrière."

Passons aux études de cas...

Désolé, mais pour l'hétéro machiste de grande tradition remontant à l'antiquité grècques dont ont hérité les religions abrahamiques, pour un jeune homme, avoir été criblé de flèches masculines dans tous les sens à la façon de San Sebastian, ne dépucelle pas. C'est seulement initiatique de la sexualité...

Par contre, toujours dans la grande tradition gays singeant le monde hétéro, avoir été l'objet d'intrusions multiples était indéniablement une perte de pureté...

Voilà comment on peut être tout et son contraire, mettre les machos en grande confusion, et finalement beaucoup les agacer sans en avoir l'intention.


 0 vote #323585
Caramany
Publiée le 05/02/2020 à 19:25 - modifié par Caramany le 05/02/2020 - 19:28:29

Cetais juste une petite blague,Perso, je suis ni fier ni déprimé de ne jamais avoir eu relation avec une fille. Avec les hommes, je suis pas fier ni déprimé d'être usagé.

mais pourquoi tu te pardonnes ? Loool. Si je suis puceau ou pas , toi t'as rien fait hein...

Je pense que les hetero machistes voir homophobes ils s'intéressent pas à mon expérience sexuelle, que je sois puceau ou pas, ils s'en fichent.


 0 vote #323592