Faut il ou pas parler de son handicap avec la personne quand on l est ?

Alchimiste75
Publiée le 27/11/2019 à 00:37
Auteur du sujet

Je souffre de plusieurs pathologies dont un handicap moteur, faut il que j en parle directement ou non, je sais que ça peut faire peur, mais alors comment faire ? y a bien un moment ou le sujet doit être abordé ? Je suis curieux de connaître votre avis sur le sujet :-)


#318020

Evelyna908
Publiée le 27/11/2019 à 00:48 - modifié par Evelyna908 le 27/11/2019 - 00:50:01

Bonsoir, et juste une question? pourquoi aurais-on peur de sa? je comprend pas trop.J'ai déja rencontrés des personnes avec un handicap et je suit très compréhensif et a l'écoute.Mais çe serait bien d'en parler que si toi tu te sent a l'aise avec la personnes a qui tu en parle.


 0 vote #318021
Alchimiste75
Publiée le 27/11/2019 à 00:59
Auteur du sujet

Evelyna908 Oui c est sur mais tout le monde n est pas aussi ouverte sur ce sujet, beaucoup de personnes ont peur du handicap, je l ai expérimenté a plusieurs reprises malheureusement, je peux le comprendre, peut être une peur de devoir assumer la personne ? un effet mirroir de leurs propres peurs de la maladie ? un fantasme érroné d une personne handicapé ? je sais pas trop pourtant je rassure, je suis autonome, je vis seul, j ai mon appart, j'ai des aides humaines, je ne demande pas qu on m assume je le fait bien tout seul, mais faut il en parler vite ou mieux vaut le cacher ? Beaucoup me disent de pas en parler mais je peux pas, je suis honnête de nature et il faut que la personne sache un peu a qui elle a affaire, non ?


 0 vote #318023
Evelyna908
Publiée le 27/11/2019 à 01:09

Resalut,eh bien oui vaux mieux être honnêtte avec toi et les autres,et je crois pas que le câcher soit la plus bonne alternatif pour ma part car en fait ce le cacher au yeux des autres c'est comme renié qui on est pour ce que les autres pensents ou etc....il faut s'ouvrire et si jamais la personnes a des questions tu répond ou sinon a ton choix si jamais ça te déranges,c'est a toi d'y mètre un stop ou d'en parler ^^.Après la personnes qui ne sait pas quoi dire ça ne veut pas nécessairement dire quel as peur,mais souvent çe sont des questionnements ou de l'étonnement pour la personnes pour la pluparts qui on jamais pris la peine de te parler surtout <.Et vraiment un gros bravo a toi et tu t'estime déja capables de prendre soin de toi ça déja tu vois c'est un gros plus!


 1 vote #318024
Alchimiste75
Publiée le 27/11/2019 à 01:33
Auteur du sujet

pour ça je n ai aucun problèmes a en parler et répondre a des questions, et toutes les questions ne sont jamais idiotes pour ma part, je n ai pas de tabous sur le sujet, je n ai aucun problème avec ça, mais pour moi l honnêteté prime, c est sine qua non pour moi, je ne cherche pas a faire peur, mais dire la vérité directement, je suis comme ça, je n aime pas cacher les choses, et évidemment je rassure la personne pour dire que je cherche une relation normale et pas une relation malade patient, mais parfois certains se font des idées qui ne refletent en rien la réalité de la personne handicapé, et malheureusement j ai droit a beaucoup de clichés, pas tout le monde, je ne généralise pas, mais en majorité et c est dommage je trouve


 1 vote #318027
Eol29
Publiée le 27/11/2019 à 01:36 - modifié par Eol29 le 27/11/2019 - 02:02:16

Depuis la déclaration de mon syndrome chronique, je suis resté seul et n'ai pas osé aller vers les gens ...

Mais je me dis que beaucoup de gens sont réfractaires a l'idée d'être en couple avec quelqu'un d'handicapé.

Désolé mais moi même je sais pas comment aborder la chose ....


 1 vote #318028
Alchimiste75
Publiée le 27/11/2019 à 01:40
Auteur du sujet

Eol29 oui c est un sujet complexe a abordé, au début j avais pris le parti d en parler au moment de la rencontre et ça a été souvent catastrophique et plus de nouvelles par la suite, la j ai pris le parti d en parler directement, car souvent je me suis attaché a des mecs et au moment d aborder le sujet, ben j ai souvent été blessé et je ne veux pas que cela se reproduise, mais oui c est un sujet difficile a aborder dans une discussion je suis d accord


 0 vote #318029
Eol29
Publiée le 27/11/2019 à 02:01

Je comprends tout a fait ! En plus avec mon hyper sensiblité, bien difficile a encaisser.

C'est sûre qu'à l'écrit, c'est bien plus facile puis vient la rencontre irl .... J'ai pas envie de vivre un rejet a cause de mon handicape.


 1 vote #318030
Alchimiste75
Publiée le 27/11/2019 à 02:17
Auteur du sujet

je suis comme toi hypersensible de nature, mais j ai appris a encaisser, ça a été un long processus avec l aide d une psychologue pour avant tout accepter ma condition, mais on va pas le cacher, avoir un handicap amoindri les chances d avoir une relation avec quelqu un, mais faut pas se décourager pour autant, moi j ai des douleurs chroniques, myopathe en siège roulant, transplanté du coeur depuis 15 ans, en dialyse et sur liste pour un rein, je sais je cumule !! lol Mais on a un atout c est qu on ne fuit pas a la moindre difficulté et qu on encaisse, malheureusement beaucoup de personnes ont une idée préconçue du handicap et pensent souvent devoir s occuper de nous, moi je dis non, je gère a 100% mes pathologies, et je recherche une relation pour qui je suis, pour mon humilité, pour le fait que les obstacles ne me font pas peur, et que je ne suis pas la que pour les bons moments mais que je serais toujours la pour soutenir l autre dans les difficultés et pas fuir dans les mauvaiss passes, il faut pas croire qu on des petites choses fragiles, souvent les personnes malades ont une joie de vivre, savent profiter de l instant présent de par leurs futur incertain parfois, mais en quoi ça peut empêcher l amour? Je ne pense absolument pas que ce soit un frein, faut peut être que le regard sur la handicap évolue, après tout on aime une personne pour ce qu elle est avec son histoire, pour son caractère, pour ses qualités et ses défauts aussi, en fait on est pas différents des gens valides, il y a certes des inconvenients mais rien d insurmontable ^^


 1 vote #318031
Lairds
Publiée le 27/11/2019 à 06:55

Pour ma part, j'annonce directement la couleur. Les personnes suffisament intelligentes, viendront découvrir que c'est qu'une petit partie de moi. Je ne m'identifie pas uniquement avec ça. Les autres m'approchent pas. Ça fait déjà un tri (il y a peut-être dans le lot des gens super. Mais, j'y suis pour rien).

Cependant, pour moi, J'attire les faux profils, les PN qui doivent penser que j'ai un problème intellectuel.


 2 votes #318034
Plume
Publiée le 27/11/2019 à 09:19

Bonjour Alchimist75,

Je pense qu'au delà d'une intolérance, les gens peuvent fuir par peur..

Tu dis gérer seuls ton handicap et être autonome mais beaucoup de personnes ne savent pas que c'est possible et ont des représentations plutôt effrayantes du handicap (Et de la maladie).

Moi je me dis que pour trouver quelqu'un qui nous correspond, il vaut peut etre mieux annoncer la couleur tout de suite dans le profil en choisissant une manière permettant de dédramatiser les choses, une façon d'expliquer qui mette en avant la personnalité. Parce qu'une différence, quelle quelle soit, suppose son lot d'adaptation de la part du partenaire et tout le monde n'est pas capable de cela.. Alors, autant ne pas perdre son temps avec des personnes qui ne nous correspondront jamais.

@Lairds : Tu as eu beaucoup de messages de PN? Moi je crois en avoir eu un il y a quelques semaines mais je n'ai rien mis sur mon profil sur mes particularités.. C'est flippant ce que tu dis..

Je te souhaite de belles rencontres ici.

Plume


 1 vote #318036
Lairds
Publiée le 27/11/2019 à 09:33

Oui, j'en ai eu encore, un hier matin. Je suis de plus en plus méfiant. Ce qui les fait fuir généralement. J'ai l'habitude, maintenant. J'arrive à les repérer assez rapidement, pour le moment. J'en aurais surement encore d'autre.

Mais, je préfère m'attarder sur les rencontres de belles personnes que j'ai faite et j'espère en faire d'autre.


 3 votes #318037
Differente
Publiée le 27/11/2019 à 11:25

bonjour,

l'éternelle question..... mettre travailleur handicapé sur son cv ou pas.

le mettre risque de te pénaliser et tu passes à la trappe direct car la personne va se faire son idée seule et ses à priori.

ne pas le mettre et se trouver recalé gentiment au rdv.

en ce qui me concerne, je préfère annoncer la couleur et la personne qui est vraiment intéressée viendera creuser. les autres, ça n'aurait pas coller de toutes façons.

et effectivement, le fait de mettre handicapé ca attire les brouteurs car pour eux cette personne est une victime facile tellement elle manque d'affection !

sinon, c'est quoi un PN?


 1 vote #318040
Lairds
Publiée le 27/11/2019 à 11:51

Un PN, c'est un(e) pervers narcissique


 1 vote #318041
Alchimiste75
Publiée le 27/11/2019 à 12:25
Auteur du sujet

Moi aussi j en ai beaucoup pour me soutirer du fric, ils pensent que je suis fragile et naif, mais ils se trompent gravement, je suis loin de l être et j arrive aussi a les reconnaître maintenant, mais a la longue c est chiant, quand c est pas c est des mecs de plus de 60 qui veulent des plans cul, ce que je ne recherche pas, bref sujet difficile a aborder surtout dans le cadre d un handicap moteur qui se voit, concernant mes pathologies invisibles je n en parle pas, mais y a un moment y a forcement des questions fatales ou on est obligé de le dire et souvent c est a ce moment que ça coince !


 1 vote #318043
Lairds
Publiée le 27/11/2019 à 12:41

J'ai aussi eu droit à ce genre de profil aussi. Je ne comprends pas pourquoi pour certaines personnes, Handicap est égal naïf, fragile, débile....

C'est pour ça que je l'affiche dès le début. Enfin pour ceux qui lisent le profil aumoins un minimum.


 1 vote #318045
Alchimiste75
Publiée le 27/11/2019 à 12:49
Auteur du sujet

je suis tout a fait d accord avec toi, c est plutôt même le contraire, on a un côté warrior, bon certains qui vivent mal leurs problèmes de santé peuvent être dépressifs oui, mais ce n est absolument pas le cas de la plupart des malades, mais on est plus sujet a se faire repérer par des brouteurs c est certain et des personnes tombent dans le panneau parfois, moi je ne suis pas en manque absolu de tendresse et d amour, prêt a tout pour avoir un mec ou de l affection a n importe quel prix, j aime aussi ma vie de célibataire, mais oui on voudrait aimer et être aimé comme tout le monde au final


 1 vote #318046
Membre désinscrit
Publiée le 27/11/2019 à 12:51 - modifié par Lunaw le 27/11/2019 - 12:53:45

Je pense qu'il faut en parler oui. L'enjeu est juste de trouver la bonne façon de le dire. Cela peut être totalement perçu différemment si la personne assume et est en accord avec elle-même et sa maladie ou si consciemment ou non elle ne l'est pas.

Le fait de le cacher peut rompre la confiance. Dès lors ce n'est peut-être pas l'annonce, mais un sentiment de trahison qui peut être perçu. Car oui, ça demande de se préparer ne serait-ce mentalement et faire des concessions sur ce qui est possible ou non en fonction de la maladie/handicap de l'autre.

Il est vrai que cela réduit les rencontres probables, mais au fond, vous avez besoin de la bonne personne, pas de celle qui ne sera pas vous voir à votre juste valeur ou qui vous verra "handicapé", avant d'être humain. Alors la sélection ce fait d'elle-même. Vous n'avez pas besoin de 1000 histoires. Juste de LA bonne histoire.

Il est très important de croire en soi. De s'autoriser pleinement à mériter d'être aimé et à pouvoir aimer (on se puni souvent soi-même). Apprendre à être pour soi et non s'identifier à travers une caractéristique. Ne pas tomber dans le schema de la victime et identifier les mécanismes conscient ou inconscient que l'on a mis en place pour nous-même exclure l'amour ou les autres.

Moi j'ai une MICI, ce n'est pas simple non plus. J'aurai tendance à moi-même ne pas vouloir imposer ça aux gens. Pourtant quand les choses doivent se faire elles se font. Les gens sont attirés par votre aura. Si vous êtes malade/handicapé, mais que vous rayonnez, les gens viendront malgré eux.

Il y a des gens qui sauront dépasser ça. Il y a des gens qui sauront vous voir "vous". Acceptez pleinement d'y avoir le droit. Soyez fière de qui vous êtes et de votre force de vie 🦋 🌟

#318047
Membre désinscrit
Publiée le 27/11/2019 à 13:13

Plaire au plus grand nombre, ou plaire à son amoureuse/amoureux ?

J'ai choisis : les intolérents sont libres de se barrer s'ils le souhaitent.

Communiquer, ne pas perdre son temps inutillement... me permet de discuter avec des gens intéressants d'après moi, la plus part du temps, mais je me trompe souvent !! :D

Je suis handicapée cognitif, écrire/lire/communiquer me fatigue, mais qu'est ce que j'aime ça !

A bon entendeur ;)

Belle journée à tous.

Bizou :*

#318050
Alchimiste75
Publiée le 27/11/2019 à 13:20
Auteur du sujet

Lunaw, merci pour ton com, pour ma part je vis très bien mes difficultés, moralement je suis au top, et je suis pas du genre a me victimiser, mais je sais pas, il y a une sorte d idée préconçue du handicap qui fait peur a certains, et c'est dommage car je suis bien plus que mon handicap, c est que ce n est pas des personnes pour moisi ça pose un problème, quelqu un qui sera séduit par qui je suis dans mon entiereté n aura aucun souci avec l idée d être avec quelqu un d handicapé, ça devient complétement secondaire et l'amour prime, si c est pas le cas, c est que la personne n est pas faite pour moi et NEXT comme dirais une amie ! mdr


 1 vote #318053
Membre désinscrit
Publiée le 27/11/2019 à 18:13 - modifié par Lavande45 le 27/11/2019 - 20:46:06

Bonjour Alchimiste75,

Je viens saluer ton courage !!!! je rejoins l'avis de Lunaw et Zouzouzou76.

Je suis malvoyante congénitale et diabétique.

La méfiance de certains(es) provient souvent de la peur de la différece et du fait de ne pas être informés sur les pathologies diverses et variées existantes. Personnellement, je n'en parle pas tout de suite mais cela se voit vite ....

Oui, tu es bien plus que ton handicap, une personne avec ses richesses intérieures sa sensibilité.

Je te souhaite très fort de rencontrer un homme ayant du charme, compréhensif et surtout amoureux de ta personne dans tout son ensemble.

😊

#318072
Frango
Publiée le 27/11/2019 à 19:39

Bonsoir Alchimiste75,

Je salue ton courage, bravo !

Oui, bien sûr, il faut parler de ton handicap, car c'est une partie de toi-même. Vous ne faites qu'un. Il es toi et tu es lui. Et, tous les deux, vous avez appris à vivre ensemble.

Il faut être sincère avec ceux que l'on rencontre, même sur Internet. Ce n'est pas parce que l'écran nous protège, comme la lucarne d'un château fort, qu'il faut dédaigner ceux qui viennent à nous. Bien au contraire. Et tu as l'air d'être quelq'un de franc et direct. Alors continue comme ça et espère toujours !

Les personnes handicapées que j'ai rencontrées dans ma vie ont (ou avaient) un petit plus, un je ne sais quoi. Sans doute le désir de savourer chaque instant qui passe. J'espère que tu es commeça toi aussi...

Bonne soirée, Frango.


 2 votes #318080
Sijose
Publiée le 27/11/2019 à 20:06

Frango: Les personnes handicapées que j'ai rencontrées dans ma vie ont (ou avaient) un petit plus, un je ne sais quoi. 

Il y a quelques années d'ici, j'étais en retraite dans un Monastère. Nous avons commencé par une visite et quelques explications par un Moine "Aveugle". Cet homme nous emmenait au dojo et en chemin une dame lui demanda: ce chemin accidenté à plusieurs endroit n'est-ce pas un problème pour vous, car vous risquez de tomber et le Moine répondit : Oh non , pas du tout, ces endroits accidentés sont pour moi des repères.

Vous allez peut-être me trouver idiot, mais ce moment a été un grand enseignement pour moi.

excusez moi pour ce hors sujet.

Bonne soirée 😊


 1 vote #318083
Alchimiste75
Publiée le 27/11/2019 à 22:46
Auteur du sujet

Merci Lavande45 pour ton com, oui tu as raison, le fait de méconnaître une pathologie est un frein car ils ne savent pas vraiment ce que c'est, quand on parle handicap on s imagine toujours le pire, devoir s occuper de moi, un mec m a même dit une fois si il fallait me torcher, j ai trouvé ça choquant, car j'ai une aide ménagère et une aide humaine et je n impliquerais jamais l autre dans mon parcours de santé, je ne veux pas, la maladie c est entre moi et elle, je veux simplement vivre a peu près comme tout le monde, et je m en donne les moyens, c'est ou je rejoins Fango, je suis indisociable de mes pathologies c est vrai, ça peut ne pas toujours être simple pour l autre aussi, y a des hauts et des bas, oui c est vrai y a pleins de choses que je ne peux plus faire, mais il y a des tas d autres trucs a faire, aujourd hui je mise plus sur le côté artistique et intelectuel et heureusement j ai des passions. Sijose je te dirais que non ce n est idiot ce que tu dis, c est une philosophie de transformation du négatif vers du positif, les aléas de ma vie sont des repères aussi, je dirais pas que je suis heureux d être malade non, mais j ai appris la patience et surtout la résilience, faire avec ce qu on a, ne pas se plaindre, prendre sur sois et surtout de ne pas fuir devant la difficulté, je fais front comme je peux et je vis au jour le jour, j'ai souvent vécu ma vie comme un echec total, avec les questions du genre "pourquoi moi ? " , "qu est ce que j ai fais de mal pour mériter ça ? " et bien maintenant je le prend comme une leçon et mes pathologies ont contribuer a me rendre meilleur humainement, si ça se trouve sans mon parcours j aurais été un vrai connard, frustré, jaloux, mais c est le contraire, j ai fais la paix avec mes pathologies et tout façon je n ai pas le choix, maintenant je l ai en quelque sorte adopté, je ne vois pas ma vie sans elle, c est juste moi, c est paradoxal c est vrai, mais on s attache un peu aux équipes, c est une seconde famille, l hôpital c est comme a la maison, en tout cas en rien ça ne poserais problème, on voit un problème quand on veut bien le voir comme un problème, la réalité est souvent tout autre de ce que peut imaginer des gens handicapés, dans mon cas j ai de la chance je suis pas tétra, je suis encore capable de faire beaucoup de choses mais sans les jambes, je suis chanceux quelque part, j aurais pu avoir une maladie bien plus grave, donc on positive et on y va, j suis pas taureau pour rien !! mdr


 1 vote #318106
Brissous21
Publiée le 28/11/2019 à 17:48

personnellement je n'en parle pas , mon handicap n'étant pas visible je ne vois pas l'intérêt d'en parler dans les 1er temps .

en plus les gens réagissent mal au mots handicapé , ils pensent tout de suite a quelque choses qui est physique et que si sa se vois pas tu n'es pas handicapé breff passons ...

les gens sont libre d'en parler si ils le désirent mais personnellement je ne vois pas l'interêt d'en parler si ce n'ai pas flagrant et n'empiète pas dans le privée .

après professionnellement parlant , ayant une reconnaissance oui j'en parle a mon employeur au moment de l'entretient d'embauche ,sa lui évité les mauvaises suprise .

donc pour bien répondre a la question , pour moi selon le degré de l'handicap , il n'ait pas nécéssaire d'en parler tout de suite .

ce n'est que mon avis personnel :-)


 1 vote #318152
Alchimiste75
Publiée le 28/11/2019 à 21:18
Auteur du sujet

Brissous21 . Je ne parle pas de la dialyse ou de ma transplantation car je vois pas l interêt aussi, mais étant en siège roulant électrique, y a un moment je ne pas faire l impasse sur ma situation, il arrive a un moment ou tu es bloqué par une question de l autre, et je sais pas quoi répondre donc ben je le dis, je n ai pas vraiment le choix, ou alors de feinter et parler d autres choses ou mentir et je ne suis pas comme ça, je prefère être transparent a un moment donné, je ne le dis pas direct, mais y a un moment tu es obligé de le dire, au moins tu perds pas ton temps inutilement


 0 vote #318166
Membre désinscrit
Publiée le 29/11/2019 à 01:26

Salut.

Moi je dirais qu'il faut oser.

Quelle que soit la maladie dont tu es l'hôte, les gens ne pourront jamais comprendre si il y a un tabou posé dessus.

Je dois dire que je n'ai pas de souci "majeur" au niveau santé, je veux dire j'ai 37 ans, je dors, je mange, je marche, je cours, je pédale à vélo ... Bref je vis comme tout le monde, et fort malheureusement parfois il m'arrive aussi de penser comme tout le monde (si quelqu'un me comprend).

Les gens sont comme ils sont, c'est un fait, mais être franc et honnête envers eux ne pourrait que nous renforcer nous, genre eux pourraient éventuellement évoluer leurs pensées, donc peu après, leurs façons de voir les choses et pourquoi leurs comportements changera.

En bref, soyez vous même les gens, ne vous arrêtez pas à une personne qui ne vous a pas comprise. Lairds le sait très bien on avait parlé il y a quelques semaines...

Courage à vous, et ceux concernés.

Bises. Stan.

P.S. : les gens qui jugent notez ceci : "dès lors que l'on juge, on cesse de penser" ... Dites le vous autant de fois dans la journée et vous verrez votre philosophie changer... du moins je vous le souhaite (je vais même jusqu'à l'espérer pour vous). Voilà voilà. A bientôt.

#318185
Sijose
Publiée le 29/11/2019 à 06:09

Pour reprendre une phrase du Dalaï-Lama : L'amour est l'absence de jugement.

Bonne journée à tous.


 1 vote #318187
Lairds
Publiée le 30/11/2019 à 08:12 - modifié par Lairds le 30/11/2019 - 08:14:12

Une note de positivisme:

J'ai rencontré ici, une belle personne qui lorsque je lui ai parlé de ma différence. M'a répondu: "Et alors, qu'est ce que ça change".

Il existe des gens qui se moquent, qu'on ne soit pas ordinaire. Et qui acceptent qu'on soit extraordinaire.


 3 votes #318250
Membre désinscrit
Publiée le 30/11/2019 à 10:32

Bonjour à vous tous,

Je me permets d'ajouter un petit témoignage sur le sujet évoqué.

J'ai vécu avec un homme qui était dIalysé. Je ne connaissais absolument pas ce souci de santé. J'ai appris "sur le tas".

On n'est jamais à la place de l'autre, de ce qu'il doit surmonter au quotidien pour vivre normalement.

Il y a tellement de situations différentes, d'handicaps supportés d'autres beaucoup moins par la personne en bonne santé où pas qui partage un temps, une vie ...avec l'autre en difficulté !.

Seulement, parler d'un handicap (j'ai horreur de ce mot) implique le fait de le vivre au quotidien pour mieux en comprendre le sens.

Les paroles sont entendues mais pas complètement, on croit savoir, il n'en est rien. Je trouve qu'il est difficile de parler de soi comme il est bien délicat d'accepter de sa moitié ce que l'on voudrait qu'elle fasse pour nous. Ce n'est pas tout blanc ou tout noir. C'est plutôt complexe, nuancée, réajustable. Tout dépend qui l'on a en face de nous.

Etre différent par la maladie change la nature de la personne au fil des ans. Il faut du courage pour lutter contre la maladie, le regard des autres (famille, amis), pouvoir garder la tête haute, à devoir toujours prouver que l'on est autonome, indépendant;

Mais aussi, ce n'est pas chose aisée d'endurer le phénomène de la carapace imprenable, devenue trop dure avec le temps...

On a tous nos limites ...les uns resteront seuls dans leur tour d'ivoire d'autres avanceront à deux main dans la main.

#318255