Hétéro attirée par une femme

Forum Lesbien - Créé le - 7 Participations

Hétéro attirée par une femme

Ce sujet est une demande d'aide, écoute et bienveillance sont de rigueur

Bonjour, je fais appel à vous aujourd'hui car je suis en totale remise en question et j'ai besoin d'aide, de témoignages. Hétéro assumée depuis toujours, je pensais ne pas être attirée par les femmes. Hors depuis quelques mois une jeune femme me séduit et celà me perturbe. Je sens aujourd'hui qu'elle me plait vraiment, je rêve d'elle la nuit, je suis bien en sa présence et j'ai envie de plus, surtout que celà semble réciproque. Seulement voilà, je me retrouve comme lors d'une première fois... j'ai peur... peur d'aller vers elle, peur de ne pas être satisfaite sexuellement (dans mes rapports avec les hommes seule la pénétration me fait jouir...), bref je suis complètement paumée... Certains d'entre vous ont-ils sûrement déjà connu ça, pouvez-vous m'aider ? Merci d'avance de votre soutien, à 42 ans je me sens comme une gamine.


Rencontre lesbienne   |   Rencontre lesbienne Saint-Étienne
1 vote

Bonjour,

Je comprends ... J'ai un peu vécu la même chose il y a quelques années, une attirance très forte puis un sentiment amoureux vis à vis d'une femme. Après ce n'était pas réciproque. Mais on a vécu une amitié du coup. Quelque part je n'étais pas prête, alors qu'aujourd'hui je le suis et je peux passer le cap. Effectivement on se sent comme des adolescentes de 12 ans. Moi ce qui me fait peur c'est de ne pas satisfaire la personne en face étant donné que je suis très novice dans le domaine. Concernant la sexualité, à mon sens, il faut que tu fasse l'expérience pour le savoir, et je pense que tu dois être claire avec ta partenaire et lui parler de tes doutes.


0 vote

tu as raison il faut être claire mais il faut qu'on passe le cap de la séduction pour aller vers celui du couple, nous ne sommes pas encore assez intimes pour nous confier. Nous nous sommes rencontrées au boulot et ne nous sommes vues que là bas. Nous nous sommes de plus en plus rapprochées et devenues plutôt complices mais elle vient de quitter la structure. C'est ce départ qui m'a fait prendre conscience de ce qui se passait en moi. En plus elle a 16 ans de moins que moi ce qui ne facilite pas les choses. Nous allons nous revoir et je pense que les choses vont avancer petit à petit...

Toi aussi tu t'es sentie complètement déboussolée ? Ce changement d'orientation m'obsede, je sens que je passe un cap et cela me plait mais quel chamboulement...


0 vote

Oui, je me suis sentie déboussolée. Ce n'est pas facile on se pose beaucoup de questions. Mais je crois moi que le problème c'est qu'on a tendance à se coller des étiquettes sur la tête. Du coup quand il se passe quelque chose qui correspond pas à la représentation qu'on a de soi, on se retrouve un peu perdus. Et puis il y a tout ce que ça implique. Il faut être prêt à assumer.


1 vote


Bonjour Manured et bonjour Orange,

Je suis aussi en plein questionnement. Enfin, disons que cela fait une petite dizaine d'année que je suis attirée par les femmes, mais j'ai mis ça de côté, puisque j'ai toujours été en couple hétéro. Aujourd'hui, célibataire depuis presqu'un an, je peux enfin prendre le temps de réfléchir à ce que je veux et ce que je ne veux plus. J'ai enfin mis un mot sur mon orientation : bisexualité. Je l'assume au fond de moi, mais je n'ai pas encore dit à mon entourage.

C'est vrai que s'avouer attirée par les femmes est un sacré chamboulement. Ca a remué ma vision des choses. Et en même temps, ça en a éclairci d'autres. Je me suis dit, après tout, je n'ai rien à justifier à personne, il n'y a que moi qui sait ce qui est bon pour moi. Et de mettre un mot sur ce que je ressens, ça m'a libérée. Je me sens plus juste avec mon Etre.


0 vote

de passage sur ton questionnement, je vais me permettre une reflexion pratique : toute les lesbiennes ne sont pas forcement clitoridiennes et toute ne sont pas forcement adepte du cunilingus. dans la pratique (enfin ce que moi j'ai véccu quand j'étais une femme) on discute de nos envies ...

après, je me doute bien que dans une relation entre hétéro, ce dialogue n'a pas forcement lieu d'être dans la mesur ou il y a une forme d'évidence MAIS ... il arrive pourtant (et c'est assez plaisant) qu'on se raconte ce qu'on aimerait faire à l'autre ... ou recevoir. ça fait partie des jeux de seductions.

enfin après, ce que j'en dis ...

si tu es à ce point avec ton amie (j'entend par là au point que ça en devienne une sorte d'obsession). pose toi 2 questions :

1 est ce que je suis prete à vivre cette attirance pour elle (souvent on part du principe que vivre une relation peut détruir une amitié)

2 est ce qu'elle à envie de vivre une relation avec toi ? (oui, parce que le fait qu'elle soit là pour toi ne prouve qu'une chose, c'est qu'elle est disponible ... mais pas forcement disponible sexuellement )

je te souhaite du courage parce que se sentir attirer par l'autre côté de la barière, ça reste un énorme chamboulement. même si après tu en rira parce qu'au final, ça ne reste qu'une rencontre et des jeux de plaisir partager, tout simplement.


0 vote

Bonjour, je suis presque dans la même situation, je suis un peu perdue. J'ai découvert que je suis attirée par les femmes depuis mon enfance. Et vue mon passé, j'ai occulté cette partie de moi. J'ai toujours eu des difficultés avec les hommes. J'ai beaucoup travaillé sur moi pour comprendre ce qui clochait. Des souvenirs enfouis sont revenus et je n'ai plus de doutes sur mon homosexualité. Vu ton poste je suis rassurée de voir que je ne suis pas seule dans ce cas.


0 vote




Pour participer à ce sujet, il faut être obligatoirement inscrit