Illégétimité, prise de testo, transphobie intériorisé

Forum Transidentité


photo de l'auteur armorNelson
ArmorNelson
Non binaire de 22 ans
Dinan
Illégétimité, prise de testo, transphobie intériorisé

Ce sujet est une demande d'aide, écoute et bienveillance sont de rigueur

Bonjour

Je suis non-binaire et j'utilise les pronoms et accords masculins et neutre/inclusifs.

Je viens vers vous car j'ai un problème. Dont je n'arrive pas à parler de vive voix.

J'ai pris la décision de commencer la testo. J'ai un nouveau rendez-vous au planning familiale dans environs 15 jours.

Sauf que je commence à douter.

Et si c'était un mauvais choix?

Pourquoi je suis pas capable de m'accepter comme je suis?

Et si je me trompais sur toute la ligne?

Et s'il fallais que je "détransitionne"?

Et si je me fait agresser?

Et si je trouve pas de boulot à cause de ma transition?

...

Pourtant je sais que c'est la bonne décision.

Pourriez vous m'aider?

Si vous avez des techniques pour vous auto-rassurer?

Merci

Nelson


0

photo de l'auteur sirsha49
Sirsha49
Femme de 44 ans
Angers

Bonjour,

Alors moi je suis mtf, bon pas tout a fait pareil mais la demarche est la meme. Ce qui me fait peur dans tes propos c'est que tu te poses des questions.... En general quand on se lance dans une transition qu'elle soit partielle ou complete d'ailleurs, c'est qu'on a justement plus le moindre doute ou questionnement... Sans parler d'operation les hormones c'est pas rien, tu demandes a ton corps de faire un virage a 180 degrés et meme si il est toujours possible d'arreter ce n'est pas sans consequences...

Le mieux que je puisse te conseiller ce serait dans parler a quelqu'un de competent, il y a des psys qui sont tout a fait trans friendly et un conseil exterieur est toujours bon a prendre.

Tu peux aussi voir un endocrino juste en consultation pour lui demander les modalités et les consequences d'un arret d'hormones pour un retour a la normal si jamais....

Je te souhaite de faire le bon choix quel qu'il soit.

Sélène


0

photo de l'auteur armorNelson
ArmorNelson
Non binaire de 22 ans
Dinan

J'ai toujours douté ^^ sur tout. C'est ce qui me permet d'avancer: je me pose des questions. Même quand je suis sur.e de moi, je me teste jusqu'au bout, disons... Et c'est ça qu'est usant.

Je n'ai pas l'intention d'en prendre toute ma vie, ça c'est une certitude.

J'hésite à en parler à mon psy, même s'il est trans-friendly.

Au fond, je sais que c'est moi seul.e qui prendrait la décision ^^


0

photo de l'auteur Ramund
Ramund
Homme de 20 ans
La Charité sur Loire

Je pense comme Sirsha, si tu as des doutes ce n'est surement pas anodain. Je ne connais pas les regles de la mecanique du changement de genre mais si tu doute ne serait il pas plus sage d'arreter le "traitement" jusqu'a la dissolution totale de ceux ci ?


0

photo de l'auteur gwendoe
Gwendoe
Femme de 38 ans
Paris

salut

tu n'ai obligé de rien ,recul ton rdv ,

n'hesites pas à en parler à ton psy il est la pour t'aider à trier et à prendre la meilleur decision pour toi sans t'imposer son avis perso ...

courage et bonne reflexion

sinon c'est un long parcours,tu travailles dans quoi?

SEE YOU


0

photo de l'auteur SuperNova
SuperNova
Non binaire de 27 ans
Nantes

10 remerciements

Ce n'est pas un mauvais choix car tu as toujours la possibilité d'arrêter la prise du traitement quand tu le souhaites. Tu peux toujours essayer quelques mois et aviser ensuite :)


0

photo de l'auteur armorNelson
ArmorNelson
Non binaire de 22 ans
Dinan

Mmmmh, j'ai réfléchie.

Même quand j'aurais (enfin si je l'ai, plutôt) l'ordonnace, je peut toujours temporiser à ce moment là.

Je suis pas obligé de courir à la pharmacie la plus proche.

Je vais suivre vos conseil et essayer d'en parler à mon psy.

Merci :)


0

photo de l'auteur armorNelson
ArmorNelson
Non binaire de 22 ans
Dinan

Citation de gwendoe #296296

Alors je suis en service civique d'inititative, en Bretagne. Je travail à collecter des témoignages de personnes ayant subie du harcèlement et des discriminations. L'équipe dans laquelle je suis est très inclusive, et donc j'ai pas à me cacher, mon identité est respecté, c'est génial :)


0

photo de l'auteur Dimancche
Dimancche
Non binaire de 25 ans
Paris

Bonjour,

Je suis un homme biologiquement, mais à l´intérieur je peux aussi bien m´identifier à un homme qu´à une femme, ou à rien du tout (je crois que c´est la définition de la non binarité). Mais je dois avouer que je me sens plus souvent femme que homme.

A partir de là, je me suis déjà posé la question : dois-je opérer une transition? La réponse fut vite trouvée : non, cela n´en vaut pas la peine. Je suis en parfaite santé, il n´est pas question de porter atteinte à ma santé pour une question d´identité sexuelle. Cela n´en vaut pas la peine. En plus, il n´est pas rare que le résultat ne soit pas terrible, surtout lorsqu´on a commencé la transition assez tard. Vivre dans le corps du sexe opposé, je me dis parfois que cela est une expérience assez originale.

Après certaine personne ont un besoin vital de vivre dans tel sexe en particulier. Je peux les comprendre. Moi, je n´accorde pas autant d´importance à ça.

Dans ton cas, je pense que tu devrais arrêter les hormones car tu hésites. La transition ne peut se faire que si on est sûr à 1000000%.


0

photo de l'auteur armorNelson
ArmorNelson
Non binaire de 22 ans
Dinan

Alors en fait, je n'ai pas encore commencé. Si je ressent le besoin de temporiser, je le ferait.

Je pense que toutes les tansitions sont différentes.

Qui ne doute pas?


0

photo de l'auteur Eustace
Eustace
Homme de 32 ans
La mure argens

Toutes les transitions sont différente oui, et la tu parle de THS et je suppose que si tu veux revenir en arrière tu pourras.

Les questionnements sont normal je pense, mais les ecrirs / en parler et le partager aide à mieux y réfléchir pour par la suite ne plus ce poser la question 40fois, ce qui est clairement chiant et créé des pensées toxique...

Je suis ftm, je vais commencer mon parcours je compte aller au bout, il y a des choses qui me pose soucis mais qui sont lier à la discrimination (travail par ex), mais pas à me faire me poser des questions ou douter, ça fait au moins 20/21ans que je sais qu'elle est mon identité, ça fait 20/21 ans que j'utilise pleinement mon identité grâce à Internet, ça fait bien 17/16ans Je j'assume malgret mes nombreux refoulement, je vais faire ma transition et pourtant j'ai un conjoint et 2 enfants, clairement des choses qui serait tenté de me faire douter, mais non je suis même encore plus déterminé !

Tout ça pour dire, soit tu à encore besoin de te questionner et dans ce cas temporise et parle/écrit ou prend confiance en toi si tu sais que c'est LA solution qu'il te faut!

Courage à toi!

Mais vu les événement récent je comprend totalement, moi au contraire j'ai besoin d'être encore plus visible, et les agressions? Je les attend vas haha!


0

photo de l'auteur armorNelson
ArmorNelson
Non binaire de 22 ans
Dinan

J'en ai parlé à mon psy hier, et il m'as donné quelques pistes de réflexions.

Je temporise s'il le faut, il n'y a pas le feu au lac.

Et avec certains éléments que je ne vous ai pas donné, mon psy m'as conseillé de voir avec le PlaFa pour regarder s'il est possible de stopper mes règles pendant par exemple 3 mois, pour voir ce que ça donne.

Parce qu'en fait, mon cycle hormonal influence énormément ma façon de voir les choses. Entre quand j'ai mes règles, et quand je les aient pas, ça change du tout au tout. Sans entrer dans les détails , quand je suis hors régles "j'entame une hormono, je suis sûr.e de moi, je vais me sentir enfin en accord avec moi même" à juste avant le début de mes règles (ça dure en général une courte semaine) j'entre dans une passe de doutes, d'incertitude où mon corps me rappelle "Tu est une femme c'est comme ça, et si... et si... et si... et t'y changeras rien, regarde comme tu va le regretter, reste dans ta douleur celle la au moins tu la connait" Chose que je vit d'ailleur plutôt mal.

Donc au final c'est un peu compliqué. Je vais y réfléchir à cette solution et voir la semaine pro au Plafa.

Merci pour votre soutien en tout cas :)


0

photo de l'auteur kitsune
Kitsune
Non binaire de 46 ans
Lyon

prendre le temps de la reflexion, de façon à pouvoir affirmer de façon clair et determiné le chemin qu'on souhaite prendre est très important.

perso, ça m'a pris plus de 3 ans pour decider si oui ou non, je voulais faire la transition. ces 3 ans, je ne les regrettes pas.

après il y a des questions, que j'estime être clef :

  • est ce que je supporterais de continuer ma vie dans ma peau actuelle ?

  • jusqu'ou, je veux aller (on est pas obligé d'aller jusqu'à la phallo. la majorité des ftm s'arrete à la mamec)

  • est ce que je me sens de prendre un traitement à vie ?

j'espère t'avoir aider un peu. bon courage.


0


Pour participer à ce sujet, il faut être obligatoirement inscrit