Question sur le Deadname (Est-Ce mal perçu de…)

avatar contributeur de Lunalys
Lunalys
24/06/2024 à 22:16

Bonjour/Bonsoir :3

Alors, je sais que demander le Deadname, c’est impoli, ça ne se fait pas, ça ne nous regarde pas.

Cependant, je pense que je ne suis pas dans le faux de dire cette période de votre passé fait partie de vous.

Aussi, je me demandai s’il était perçu comme impoli et/ou déplacé de demander le Deadname de la personne, ou encore de voir des photos de lui/elle avant transition, quand la relation évolue vers quelque chose de plus proche, voire intime. Donc une forte amitié, ou une relation de couple =O

Car quand on est proche de quelqu’un et/ou qu’on l’aime, il me semble normal de vouloir le connaître le plus possible, son passé y comprit. Mais en même temps, c’est normal aussi de respecter le choix de la personne si elle ne souhaite pas en parler.

Mon ex, qui était Trans et qui m’a du coup « initiée » au monde LGBT, ne m’a jamais reproché de chercher à savoir quand notre relation a évolué. J’ai su son Deadname assez tôt à la suite d’un quiproquo sans rapport, mais aussi parce que je l’avais un peu deviné. J’avoue avoir un peu insisté à ce moment là pour qu’il me confirme, car j’étais angoissée à l’idée de faire une gaffe sans le vouloir. Et je voulais aussi que ça soit lui qui me le dise, plutôt que je l’apprenne de la part d’une partie de son entourage qui avait tendance à le mégenrer et à utiliser ce Deadname (ce qui n’a pas manqué, et je ne compte plus le nombre de fois où j’ai repris ces personnes… Bref.) Mais avec le recul, je regrette un peu et me dit que j’aurai du mieux gérer ma curiosité, et attendre qu’il se sente prêt pour me le dire de lui même.

Les photos en revanche, c’est lui qui m’a proposé, et qui m’a dit que je pouvais le lui demander quand je me sentirai prête.

Mais sa façon de voir et de faire n’est pas forcément la vôtre, et j’aimerais savoir comment vous, vous voyez la curiosité de votre ami(e) ou partenaire une fois que la relation franchi un certain cap. Trouvez-vous ça déplacé, ou au contraire normal de vouloir vous connaître et savoir qui vous avez été, même si c’était pas forcément vous ?

En espérant ne pas avoir écrit de choses maladroites (j’ai toujours peur de faire des bourdes ah ah),et en vous remerciant d’avance pour vos réponses (^.^)

Envie d'une rencontre trans ? 🔞
Pour des rencontres sans lendemain
avatar contributeur de Bidule
Modération Bidule
24/06/2024 à 22:58

Perso je trouve cette question très pertinente.

J'aurai envie de répondre évasivement que ça depend des gens. Mais comme cette question s'adresse à chacun(e) de nous individuellement, je vais répondre pour moi :

J'adore mon deadname. Je trouve qu'il claque grave pour un homme. Le problème c'est qu'il ne trouve son essence masculine que dans les pays anglo-saxon. En France il reste indecrotablement lié à la gente feminine. Dommage.

De toute façon, il faut tourner la page !

Pour ce qui est de la curiosité d'une possible petite amie, ça ne me derange pas. Si nous sommes suffisement lié depuis assez longtemps.

Oui parce que la copine qui sort avec moi et qui me demanderait mon deadname au premier baisé, c'est mort pour elle. (Enfin sin on vient de faire connaissance)

Par contre mes Amies, si elles faisaient preuve de curiosité, ça ne me poserait aucun problème. Je n'ai pas beaucoup de tabou avec les personnes que j'aime, quand je me sais en securité

(J'ai même déjà montré mon penis a des amies de longue date et à des membres de ma famille 😅)


Aller de fleur en fleur et ne prendre de chacune que le meilleur

avatar contributeur de Petit Ours
Petit Ours
25/06/2024 à 00:27

Perso j ai été en couple avec une personne transgenre pendant un an et jamais je n ai eu l idée ni l envie de lui demander son deadname ni des photos d elle "avant" sa transition mais bon c est mon mode de fonctionnement .

Ce n est pas un désintérêt pour son passé mais pour le passé en général , ça parasite trop le présent pour moi ceci dis j ai aussi du mal à me projeter dans l avenir ...

Bref si la personne m en parle ça ne me posera pas non plus de problème mais faudra que ce soit une démarche qu iel veut faire .

avatar contributeur de Harmonique
Harmonique
25/06/2024 à 03:50 - 25/06/2024 à 03:54

Citation de Vyna #513875

👍 😘

Pas flou du tout, très clair ton point de vue

Citation de Lunalys #513869

Je trouve tout a fait normal quand on aime quelqu'un de vouloir connaître son histoire. Ensuite comme l'a dit Vyna cela dépends de la personne et de l'avancé de sa transition

Pour ma part je n'ai pas de Dead Name mais j'évite de le dire surtout pour faire vivre Harmo et Monique. Il y a Harmo pour m'intégrer dans des groupes CIS (mes cours de danse) et Monique pour un cercle plus fermé.

Si je quitte mon travail demain, j'aurai alors plus de personnes m'appelant par mon nom de fille que de garçon.

avatar contributeur de Victoria Mai
Victoria Mai
25/06/2024 à 09:40

Citation de Lunalys #513869

Merci pour ce sujet et le questionnement plein de délicatesse.

Il ne m'est pas (encore ?) arrivé de répondre à cette curiosité dont vous parlez.

Ma transition étant tardive, j'ai, en effet, des difficultés avec les image me représentant avant, et l'usage de mon ancien prénom.

Il a du mal à franchir mes lèvres. Mais, je note que, très récemment, j'ai pu le donner de moi même sans en éprouver de souffrance...un progrès, je pense, dans l'intégration.

Lors d'une soirée souvenirs en famille, un film à été montré....j'ai fondu en larmes : j'ai eu l'impression d'un dédoublement douloureux, déchirant. Il va me falloir du temps (combien ? J'ai 64 ans...).

Alors, montrer des photos (autres que quelques-unes encore présentes dans mon téléphone)... Je n'y suis pas prête.

Bises


If I only could, I'd make a deal with God

avatar contributeur de Occamj
Occamj
25/06/2024 à 10:17

Aussi, je me demandai s’il était perçu comme impoli et/ou déplacé de demander le Deadname de la personne, ou encore de voir des >photos de lui/elle avant transition, quand la relation évolue vers quelque chose de plus proche, voire intime.

Pour moi c'est archi-déplacé. Ma transition est derrière moi. C'est à moi de décider d'en parler, à qui et à quand. Moi je vois ça au même niveau qu'une maladie grave (ATTENTION: je n'ai PAS dit que la transidentité était une maladie). On ne demande pas ce genre de chose, si on aime vraiment une personne on la laisse évoquer son passé quand le moment est venu.

Vous vous voyez demander: "montre moi des photos de ton cancer, avec des tubes accrochés à ton bras, et chauve... je suis curieuse".

Pour moi c'est au même niveau.

Juste mon opinion !

avatar contributeur de Dayzelle
Dayzelle
27/06/2024 à 04:08

Hello,

C'est marrant car j'allais dire un truc à peu près similaire à ta comparaison @Occamj, plus tourné vers un handicap "corrigé" mais l'idée est tellement proche que je vais me dispenser de l'écrire. Par contre ça ne concerne pas le deadname mais les photos seulement.

Je n'ai aucun problème avec mon deadname si mon copain me le demande une fois la relation bien installée, ni aucun souci pour évoquer mon passé bien que je corrige automatiquement à la volée tous les pronoms et appellations genrées (papa => maman / ma femme => mon mari par exemple), mais les souvenirs et leur évocations ne sont pas un souci pour moi.

En revanche, jamais je n'ai montré de photo, de film ou enregistrement audio de mon passé à un homme avec qui j'ai vécu ou suis sortie. Cela m'est absolument inconcevable. Si moi-même je sortais avec un homme trans, jamais je ne chercherai à le "voir" avant, tout simplement car je sais que ça casserait quelque chose, laisserait une trace indélébile qui parasitera à jamais son image actuelle; envers moi c'est donc pareil.

Puis au fond on s'en tape complètement non d'une apparence qui n'existe plus, le souhait de vouloir savoir ce genre de chose m'évoque surtout du voyeurisme ou de la curiosité malsaine.

Ca tombe bien on ne me l'a jamais demandé, mais si ça arrivait un jour ma réponse immédiate serait: "Pourquoi faire ?!" 🤷‍♀️ ...suivi d'un "non" catégorique.

Par contre je n'évoque jamais ce genre de choses avec ceux qui ne savent pas. Je ne suis pas fière d'être née malformée, voire handicapée dans ma vie de femme et seules les personnes qui m'ont connu avant et l'homme avec qui je suis peuvent échanger avec moi là dessus. Hors de question de révéler cela à qui ne sait pas, même des ami.e.s très chers.

avatar contributeur de Ordalie
Ordalie
27/06/2024 à 19:13 - 27/06/2024 à 20:12

Bonsoir.

Je ne réagis plus l'on m'interpelle dans la rue par mon deathname. Et quand l'on s'adresse à moi par mon deathname, je précise que je me prénomme Ordalie, avec calme et froideur. Cela met aussi fin souvent à la discussion d'ailleurs.

La période de ce moi qui est évoquée dans la question de départ, est une époque de malêtre pour moi. La vie que j'ai maintenant est tellement plus belle et riche.

Alors pourquoi parler d'un passé qui n'est plus et se retrouver avec de possibles syndromes de trouble post-traumatique.

Le fait de dire que l'on est une personne transgenre signifie déjà bien des choses. Vouloir connaitre le passé de saon moité.e est un partage. Mais cela peut être aussi perçu comme de la maladresse.

Envie d'une rencontre trans ? 🔞
avatar contributeur de Némésis Inu
Némésis Inu
02/07/2024 à 11:54

Citation de CMK_ #514622

Franchement je dirai surtout que ça dépend sur qui tu tombes car mes ami-e-s c’est avant tout elleux qui m’en parlent et souvent j’ai au moins 30 secondes de blanc avant de comprendre qu’iel-les me parlent de leur identité passée🤣

Tu ne crains pas du fait de taire ton passé c’est aussi taire une partie de ton histoire? Surtout auprès de la personne qui partagera ta vie?

avatar contributeur CMK_
CMK_
02/07/2024 à 19:21

Citation de Némésis Inu #514628

J'ai transitionné au tout début de ma vie d'adulte donc je n'ai pas l'impression d'avoir perdu quoi que ce soit d'autant plus que mon adolescence relevait plus de la survie que de la vie à cause de la dysphorie de genre.

avatar contributeur de Occamj
Occamj
03/07/2024 à 16:04

Franchement je dirai surtout que ça dépend sur qui tu tombes car mes ami-e-s c’est avant tout elleux qui m’en parlent et souvent j’ai au moins 30 >secondes de blanc avant de comprendre qu’iel-les me parlent de leur identité passée🤣

Ah mais je confirme, tellement 🤣

Et c'est si agréable ça. C'est un élément de validation involontaire mais extraordinaire.

Ma meilleure amie me regarde parfois de travers, je lui demande ça va ? Et elle me répond: "j 'y arrive pas... a t'imaginer avant" 😊

Ben n'essaye même pas :)

avatar contributeur de Victoria Mai
Victoria Mai
03/07/2024 à 16:28

Anecdote

Il m'est arrivée (au début de ma transition), en plein milieu du cours d'Aïki que je donnais de m'exclamer, suite a une énorme bourde technique "MyDeadName !" En me donnant une claque sur le front...

Réalisant, comme frappée par un boomerang, ce que je venais de dire, j'ai terminé la "blague" toute rouge par "sors de ce corps" !


If I only could, I'd make a deal with God

avatar contributeur de Will-1367
Will-1367
07/07/2024 à 09:04

Pour moi demander le dead name, n'a pas lieu d'être. Je vais peut-être être radical, dans mes propos. Je trouve cela irrespectueux.

Dernièrement une personne, ma demandais mon dead name (et à insister en plus). Je lui ai répondu gentiment et fermement, que c'est irrespectueux. Car ma vie d'avant, dead name et/ ou souvenirs, je ne veux plu en entendre parler.

Je sais que je suis trans (je ne pourrais pas l'oublier), mais pour tout le monde, je veux être comme un homme cis.

Je peux même dire, que j'ai oublié mon dead name. Et c'est ma plu grande joie. Avoir oublié mon dead name.

avatar contributeur de SirPanther
SirPanther
11/07/2024 à 19:09 - 11/07/2024 à 19:11

Si j'avais un partenaire qui chercherait à connaître mon deadname ou voir des photos de moi avant, je le rembarrerais direct. Surtout que je n'ai pas gardé de photos de moi avant.

Je trouve ça très déplacé, le passé reste le passé et perso, j'ai tiré un grand trait dessus.

En plus, je ne me reconnais plus dans mon deadname, ni les photos d'avant. La dernière fois que j'ai vu une photo de moi avant transition, j'avais l'impression que c'était quelqu'un d'autre et quand j'entends mon deadname, je ne réagis plus en me disant "on m'appelle", mais "c'est quelqu'un d'autre".

Après ça dépend de chaque parcours, ce n'est pas vécu de la même façon suivant les personnes.

Envie d'une rencontre trans ? 🔞
Rencontre Trans

STOP à la fétichisation des personnes transgenres. betolerant est le seul site de rencontre transgenre à ne pas considérer la transidentité comme un vulgaire fantasme fétichisé. Ne pas confondre travesti et personne trans.

Actualités Transgenres

Les actualités transgenres sont des informations liées à la communauté trans. De la transphobie, au coming-out, on vous offre un large choix d'articles sur la transidentité.



Suivez-nous
Téléchargez l'application
Application android
conçu avec par Carbonell Wilfried
© Copyright 2024, betolerant.fr