Je suis complètement paumer

photo de l'auteur Basutiian
Basutiian
Homme de 21 ans
Andance
Ce sujet est une demande d'aide, écoute et bienveillance sont de rigueur

hey ! je me presente Basutiian 21 ans. depuis quelque temps j´ai un probleme, je n´arrive plus a savoir quoi faire, quoi dire, sourire. je suis juste la, je rentre chez moi fait ma petite vie, je vais au taff et voila, plus aucun gout a rien.

je n´est jamais reelement accepter d´etre homo. d´ailleur je n´est jamais reelement dit se que je ressentait toute ma vie, j´ai refouler a chaque fois mes sentiment et juste sourie constamment.

aujourd´hui le masque que j´avais commence a se casser en mille morceau, mon sourir s´efface et ... tout mes sentiment remonte les un apres les autres.

mon mal-etre augmente constamment.

je ne sais plus trop quoi faire a part demander de l´aide.


photo de l'auteur Jaimie
Jaimie
Femme de 52 ans
Milly la Forêt

Basutiian

Il n'y a que le changement qui est permanent ...

je te cite :

"je n´ai jamais réellement accepté d´être homo. D´ailleur je n´ai jamais réellement dit se que je ressentais toute ma vie, j´ai refoulé à chaque fois mes sentiments et juste sourie constamment.

Permets moi de te demander qu'est ce que ça changerait que tu acceptes ton homosexuelité ?

que tu t'acceptes Toi ?

Voici quelques idées et informations qui pourrons de donner des pistes.

Apprendre à ce connaitre et s'aimer est primordiale.

Explores ton malaise, tes sentiments, pour trouver à quels besoins non comblés ils correspondent. Besoin de reconnaissance, besoin d'être entendu, d'être aimer, de renouveau...

Tu ne peux compter que sur toi même pour être heureux et mener l'existence que tu auras choisis.

Quand tu dois prendre une décisions, penses en premier à ce qui est bon pour toi...(dans le respect des autres)

La culpabilité est un poison.

En Novembre la lumière du Soleil se fait rare et sa joue beaucoup sur le moral. On parle de depression saisonnière. Magnésium et vitamine C aident à passer l'hiver.

Le sexe est bon pour le moral !

Peut-être que tout simplement , tu as perdu le sourire Parce que tu t'emmerdes ?

"huit heures par jour au boulot, deux heures de trajet, c'est pas un thème de vie, c'est des obséques."

Romain Gary

Bonne nuit


photo de l'auteur Calinette123
Calinette123
Femme de 50 ans
Toulouse et Bordeaux ou ailleurs...

Tres belle citation de Romain Gary, a reciter 20 fois par tous les parisiens. Cruelle je suis.

Tu que tu vis ressemble fort a un debut de depression.

Regle numero 1 : ne pas s'isoler.

Il n'y a personne pres de toi a qui te confier ? Ami, famille ?

Un medecin traitant en qui tu as confiance serait peut-etre indique.

Je ne pense pas que ton malaise ne prenne sa source que dans l'ennui.

Il y a plus serieux si ton malaise s'amplifie a ce point.

Et puis ici la porte est toujous ouverte au pire. Hesites pas a fonner des news et exprimes toi mon grand.


photo de l'auteur Basutiian
Basutiian
Homme de 21 ans
Andance

decouvrir que je suis homosexuel ma fait perdre beaucoup de monde que se soit en amis ou en famille. je ne m´accepte pas comme d´ailleur je ne m´aime pas.

les sentiment que j´ai en se moment sont nouveau. a chaque fois que je pensais ou resentais quelque chose de desagreable, je rejetais tout en bloc m´etais mon poing dans la poche et juste faisait comme si rien ne se passais.

au fil du temps je me suis cree de multiple carapace en restant toujours souriant, la garçon qui n´a jamais de probleme, qui fait toujours passer les autre avant moi.

je ne suis pas sur que novembre y joue, ça fait deja plusieur mois que je ressent ça, que j´ai perdu le gout a beaucoup de choses mais j´ai preferer continuer a garder tout ça et au final je n´aurais pas du.


photo de l'auteur Basutiian
Basutiian
Homme de 21 ans
Andance

Citation de Calinette123 #287604

Merci !

malheureusement je suis dans une situation asser delicate, quand j´ai decouvert mon homosexualiter je savais que ça allait etre un souci, j´ai une famille tres fermer a beaucoup de choses.

au debut je me suis dit que quoi qu´il arriverais je suis comme ça et que se n´etais pas si '' dramatique'' puis petit a petit les gens on commencer a me tourner le dos, puis ensuite ma famille aussi, je suis devenue un pariat au yeux des gens.

petit a petit j´ai remonter la pente, je me suis cree une image, le parfait garçon celui qui pense a travailler constament sans meme penser a l´amour et a chaque fois que le sujet s´installe alors j´evite le sujet.


photo de l'auteur Calinette123
Calinette123
Femme de 50 ans
Toulouse et Bordeaux ou ailleurs...

Mais c'est terrible cette vie-la !

Il te faut pouvoir etre et non pas paraitre.

Peut-etre des mecs homos pourront-il plus t'aider que moi. Mais tu sais, c'est pas simple le comming out pour une nana non plus. Perso j'y ai laisse des plumes mais j'ai aussi eu des reactions inesperees de gens qui se sont dit emus et qui m'ont encore plus aime par la suite pour le cadeau de franchise que je leur ai fait. Ce sont toujours mes amis, 20 ans apres...

Courage grand !


photo de l'auteur Lindos
Lindos
Homme de 36 ans
Lyon

41 remerciements

Bonjour Basutiian,

Selon ce que tu décris ta tristesse semble te pousser à la déprime, au ras le bol, elle se lit dans tes yeux sur ton profil.

Je pense important de prendre conscience qu'elle est amovible, même si elle s'est installée pour de bonnes raisons, n'est pas facile à déboulonner, et peut même être rassurante par rapport à l'inconnu du futur. Il y a des tas de méthodes pour cela, qui toutes arrondissent les angles de tous les soucis jusqu'à redonner une mobilité permettant de bouger puis d'avancer.

Ce n'est donc surement pas en te donnant un seul conseil qu'on pourra miraculeusement t'aider.

Mais déjà parler de tes soucis comme tu le fais ici te permet d'en partager le poids, et quelque part les alléger et sans doute mieux les esquiver.

Ensuite, comme la tristesse se lit dans tes yeux sur ton profil (quand on a un peu d'habitude tout de même), que tu dis ne pas t'aimer (ce qui est très classique chez les jeunes gays je te rassure), et que tu n'as "que" 21 ans (ce qui limite la durée d'inscrustation des déprimes, et offre physiquement plus de potentiel), je te conseillerais volontier de décider de "devenir beau" à tes yeux, changer de chrysalide, faire en quelque sorte une "nouvelle naissance" qui te corresponde mieux. Cela ne veut pas dire nécessairement succomber à la mode, mais insuffler un peu des concepts de jeunesse et de beauté qui sont dans l'air du temps (se relooker comme on dit, insuffler du djeunz) peut aider à vaincre l'inertie de la déprime (même si c'est pour plus tard revenir à tes fondamentaux lorsque tu auras pris conscience qu'ils ne manquaient pas de charme ! ^^). Le tout c'est d'avancer, se plaire suffisemment, dans l'objectif évident de séduire les autres, jeunesse oblige.

Et s'il se révélait qu'une déprime plus profonde, sérieuse comme on dit, asservissait trop les neurones, impactait la vie courante, il faudrait se faire aider par des spécialistes. Mais apparement tu ne donnes pas de signe d'urgence, plutot le sentiment d'une barque trop chargée, d'être dans une impasse.

C'est pour cela que je te suggère de prendre des initiatives, larguer des poids inutiles, reculer pour mieux explorer (tout en préservant l'essentiel nécessire à ta (sur)vie, reculer pour mieux explorer, changer d'habits pour changer le moine (à tes yeux et ceux d'autruit).

Pour ta famille, si dans quelques temps - semestres ou années - tu leur donnais l'image d'être bien dans ta peau, heureux autant qu'on puisse l'être dans un monde de brutes, quel intéret aurait-elle à continuer à t'écarter ? Il faut aussi être prudent dans l'analyse de ce qui nous semble être des ostracismes, bien souvent quand on se sent mal on ne fait rien pour consolider les liens, au contraire on les laisse filer voire on les déconstruit inconsciemment. C'est même un des signes extérieurs de dépression, indépendemment des pressions évidentes de l'entourrage.

Bref j'ai été un peu long mais je te suggère de prendre une décision sur toi-même, pour toi-même : au moins tu es le seul à la prendre, et seule la déprime pourrait (tenter) d'y mettre un frein, frein par ailleurs techniquement surmontable avec une aide.


photo de l'auteur Basutiian
Basutiian
Homme de 21 ans
Andance

Citation de Calinette123 #287611

je vous comprend le coming out est une chose assez complexe. c´est admirable d´avoir des amis d´aussi longue date, qui vous ont soutenue.

merci pour vos paroles.

pouvoir etre celui que je veux a l´heur actuel ... bah je sais pas reelement qui je veux etre. a vrais dire j´ai mis de coter mes reves ambition et tout se qui s´en suit pour une vie plutot bannale dans un metier qui ne me plait pas rellement sans vision d´evolution.


photo de l'auteur Lindos
Lindos
Homme de 36 ans
Lyon

41 remerciements

"dans un metier qui ne me plait pas rellement sans vision d´evolution".

Ormis l'argent qui est tout de même le nerf de la guerre et le plaisir d'évoluer positivement qui est fort légitime, et bien sur séduire les autres, il existe des tas de façon de compléter l'intéret d'être en vie. Notamment en France où l'on est un des pays du monde ayant (pour l'instant) le plus de loisirs. A tel point qu'on aurait pas assez d'une vie pour explorer tout ce qui présente un intéret à être exploré.

Les freins éventuels sont une déprime, qui par définition déprime la volonté, ou le simple fait de ne pas savoir que des choses qui nous sont inconnues nous passionneraient , outre le temps et l'argent disponibles bien entendu, mais aussi le fait qu'on ne se pense pas capables de s'y investir seul. Pour pour ce dernier point c'est bien souvent l'inverse qui se passe, on s'engage seul mais on recontre rapidement des gens qui ont du plaisir à partager leurs connaissances et activités de loisir ou entraide.

Je pense que lorsqu'on est gay il faut assez rapidement prendre une distance avec le mythe qu'on pourrait avoir une vie familale, professionnelle, sentimentale, et de loisirs, complétement unifiée. Même le copain qui partage nos passions est un rêve qui tutoie souvent le fantasme. Objectivement les gays ont souvent plusieurs "vies" simultanées, et un bon agenda, mais qui finalement peut couvrir tous leurs besoins, d'attachement, amour, d'amitié gay-friendly, sexualité, etc. On a toutefois me semble-t-il plus de bonheur à ne pas trop multiplier ces "vies", mais il ne faut pas hésiter à dissocier celles qu'on ne peut pas assembler, pour ne pas en être frustré. En tout cas c'est mon avis.

Concernant le CO, certains peuvent apparaitre nécessaires, d'autres sont superflus s'ils compliquent ce qui n'est déjà pas simple. L'indépendance et les "non dits" où personne ne se fait d'illusion mais qui "sauvent la face" peuvent être une solution dans un entourage trop susceptible, traditionnel, religieux, etc.


photo de l'auteur Basutiian
Basutiian
Homme de 21 ans
Andance

Citation de Lindos #287614

bonjour, le metier que j´ai actuelement ma sorti la tete de l´eau, je ne savais pas quoi faire de ma vie, vivre de se que j´aime ou vivre avec un boulot pas super mais avec le quel je suis sur de vivre. j´ai choisi la deuxieme solution.

je suis quelqu´un de tres sociable, qui aime parler ecouter ! j´ai tendance a penser au autres avant moi car aider les autres me fait oublier mes soucis.

mais avec le temps qui coule on accumule des sentiment, et un jours ça deborde ( se qui m´arrive actuelement ). aujourd´hui je cherche de l´aide parce que la personne que je suis bah ces pas moi ... je ne me reconnais pas dans mon attitude, dans mes penser. je m´enferme et augmente mes barriere.


photo de l'auteur Lindos
Lindos
Homme de 36 ans
Lyon

41 remerciements

Tes derniers mots évoquent tout de même une déprime plus ou moins sévère, sur laquelle les beaux (et bons) conseils ont difficilement une prise. Si je t'ai bien compris tu étais à l'équilibre en étant empathique et écoutant les autres, mais maintenant la barque prend l'eau et tu n'arrives plus à écoper...

Ce ne serais pas à moi sur un forum à te poser ces questions, mais plutôt un pro ayant une arsenal thérapeuthique dans sa besace pour faire face à toute éventualité, mais je me pose deux questions : il y a longtemps que tu galères ? Et y a-t-il un événement récent qui a déclenché ce ras le bol ?


photo de l'auteur Basutiian
Basutiian
Homme de 21 ans
Andance

Citation de Lindos #287616

ouais je croie que je commence a me noyer dans quelque chose que j´ai moi meme declencher.

a vrais dire je croie pas ... enfaite depuis tout petit j´accumule car on ma toujours empecher de m´exprimer et a force bah on as tous une limite.

on vas dire que je me suis cree un equilibre, je suis devenue se que les gens voulais que je soit ! j´ai mis tout mes penser, reve, conviction de coter pour devenir un jeune garçon modele au yeux de tous. celui qui ne dit jamais non ! j´ecoute tous les conseil que on me donne, j´essaye de m´en rappeler et de les mettre en oeuvre, mais a chaque fois quelque petit detail me rappel que je suis pas bien dans ma peau


photo de l'auteur Basutiian
Basutiian
Homme de 21 ans
Andance

Citation de Lindos #287616

ouais je croie que je commence a me noyer dans quelque chose que j´ai moi meme declencher.

a vrais dire je croie pas ... enfaite depuis tout petit j´accumule car on ma toujours empecher de m´exprimer et a force bah on as tous une limite.

on vas dire que je me suis cree un equilibre, je suis devenue se que les gens voulais que je soit ! j´ai mis tout mes penser, reve, conviction de coter pour devenir un jeune garçon modele au yeux de tous. celui qui ne dit jamais non ! j´ecoute tous les conseil que on me donne, j´essaye de m´en rappeler et de les mettre en oeuvre, mais a chaque fois quelque petit detail me rappel que je suis pas bien dans ma peau


photo de l'auteur Lindos
Lindos
Homme de 36 ans
Lyon

41 remerciements

"j´ai mis tout mes penser, reve, conviction de coter pour devenir un jeune garçon modele au yeux de tous"

C'était un peu l'idée de la "mue" que j'exprimais, que je connais bien parce que je l'ai moi-même expérimenté en sortant (tardivement) de l'adolescence.

L'idée c'est de ne plus occulter ses pensées, rêves, convictions, ne plus être un garçon (du) modèle (que papa maman ou la société souhaite), de devenir beau à nos yeux, de jeter (virtuellement) nos oripeaux (le passé) au panier, etc.

Mais raisonnablement, pour commencer on s'attaque au vernis de surface sans risquer de faire s'écrouler le fragile équibre actuel.

Concernant le travail qui peut ne pas correspondre à nos rêves, et même pas du tout, il y a comme je l'ai dit des contournements possibles par des loisirs, activités extérieures, qui peuvent même devenir dans le futur des possibilités de se réorienter. Il peut exister aussi des possibilités d'approfondir un taffe qu'on a pas choisi, où d'en exploiter les possibilités co-latérales. Par exemple un jardinier peut devenir un pro de la botanique (ou de la sédution des amateurs de jardin ha ha), ou certains taffes permettent de s'évader dans le vaste monde entre deux missions.

Bien souvent c'est la depression de la volonté entrainée par un état dépressif chronique qui est le plus gros frein à ces rebondissements ou esquives d'un quotidien fade et sans perspective d'évolution, et dans ce cas il peut être nécessaire de trouver une solution psychologique ou médicale à cette déprime, indépendement des problèmes ayant conduit à cet état...


photo de l'auteur Basutiian
Basutiian
Homme de 21 ans
Andance

Citation de Lindos #287619

je me suis reconnue dans beaucoup de vos paroles ... a vrais dire dans presque tout ! je me cache derriere cette image de garçon model sans aucun reproche ni autre. je me suis ´´ oublier ´´ pendant des annees parce que j´avais peur de pas savoir quoi faire ou meme comment vivre ! j´ai tout refouler colere, tristesse, amour, pour juste me consacrer au travail que on me demande. Comme disent certains '' j´ai gacher mes dons pour plaire au gens ''.

je sais dans quel etat je suis, je sais que je suis en pleinne explosion ... ou meme entrain de m´enfoncer dans une depression ... sauf que je perd tout controle et que je me noie.

me trouver quelque chose a coter du travail qui me changerais les idee pourrais vachement m´aider mais je ne sais pas quoi ... enfaite les barrieres que je me suis moi meme mis me gache la vie


photo de l'auteur Lindos
Lindos
Homme de 36 ans
Lyon

41 remerciements

Le plus gros effort est de faire un trou dans la barrière, mais c'est un bon investissement car elle est est fragilisée et finit par tomber morceaux par morceaux.

Puis il ne faut pas sous-estimer les capacités plastiques, auto-répararatrices, de reconstruction du cerveau. Des techniques tels que l'hypnose médicale par exemple, ou encore la méditation zen, exploiten ces possibilités naturelles (la première est plus chère que la seconde mais les deux sont comparables ^^)

Parfois une béquille plus médicale peut être nécessaire au début pour avancer, bien remboursée chez un médecin généraliste ou psychiatre, le mieux est de prendre l'avis d'un médecin ou un psy. Mais il y a vraisemblablement aussi une décision à prendre, une brèche à initier, un changement à décider.

Mais déjà en avoir conscience, et savoir l'exprimer comme tu le fais, est un bon début, sans doute même indispensable.


photo de l'auteur faith141
Faith141
Homme de 44 ans
paris

Salut, je confirme que Lindos est de très bon conseil.

Actuellement tu es en grand stress, ça peut durer plusieurs jours et si ts ce passe bien ça devrait s'atténuer. Il y a toujours un risque pour que cela s'aggrave (dépression avec ts les symptômes pertes d'appétit, perte de sommeil, perte d'envie de sortir du lit).

Dans ce genre de situation, il faut gérer l'urgence et après le fond.

L'urgence c'est peut-être de consulter rapidement un spécialiste. Tjs compliqué de trouver un spécialiste dans l'urgence.... Tu peux aussi consulter un généraliste. Soit ton médecin traitant si tu es à l'aise avec lui ou elle. Ou un autre. Le médecin te prescrira ou pas des molécules pour te détendre un peu (ce n’est pas tjs des antidépresseurs, il y a des traitements sur quelques jours qui peuvent être efficaces). Le but, gérer tout ce qui ressort actuellement en émotion (je dis bien gérer et pas refouler).

Après l'urgence, il faut travailler sur le fond.

Tu as fait ton coming out (si j'ai bien compris et j'ai été voir ton profil). A priori certain dans ton entourage ne l'on pas très bien accepter. Peux-tu nous en dire plus à ce sujet (amis, famille, quelles réactions ils ont eues.....).

Tu ressens un malaise sur ce que tu es et sur ta vie en générale (inadéquation entre ce que tu ressens, ce que tu voudrais être et ceux que tu fais actuellement). Dis toi qu'a 21 ans, beaucoup de jeunes le ressente (quel que soit l'orientation sexuelle). Pour savoir ce que l'on veut, il faut essayer un max de chose. Ça peut être du sport, ça peut être des arts (dessin, peinture ...). Cela peut être, ts simplement sortir en boite de nuit tous les vendredis et samedi soir. Faire du tuning sur ça Renault 5... Et il faut aussi en parler.

Souvent c'est la solitude qui mine le moral.


photo de l'auteur Calinette123
Calinette123
Femme de 50 ans
Toulouse et Bordeaux ou ailleurs...

Si je peux me permettre d'apporter mon grain de sel, je crois aussi que tu devrais essayer de te rapprocher de la communaute gay. En faisant attention, car les personnes fragilises sont tjs des proies et les predateurs existent comme dans toute communaute humaine. Mais tu rencontrerais aussi surenent des hommes qui comprendront ta souffrance car ils ont connu la meme et l'ont depasse.

Les conseils donnes ci dessus sont frappes de bon sens. Relis-les.

Et continues a te livrer ici, ca c'est tres benefique !

Ton regard comme dit plus haut respire la melancolie mais tu es aussi un jeune homme tout mignon, avec forcement plein de qualites et de ressources.

Tout le monde a droit au bonheur tu ne fais pas exception.

Courage l'ami.


photo de l'auteur Basutiian
Basutiian
Homme de 21 ans
Andance

Citation de Lindos #287623

j´arrive a en parler car j´en suis consient ! je sais que je vais pas bien ! ça malheureusement je n´arrive plus a le cacher ! mais j´ai surtout plus la force de continuer a etre se petit robot gentil et innoncent ! je suis angoisser et j´ai peur de plein de choses ! je suis constament seul et je ne parle jamais a personne de mes probleme ! j´essaye de me soigner par moi meme parce que j´ai peur de l´avis des gens !


photo de l'auteur Calinette123
Calinette123
Femme de 50 ans
Toulouse et Bordeaux ou ailleurs...

Mince ya de l'urgence la.

Allez les gars faut le reconforter !


photo de l'auteur Basutiian
Basutiian
Homme de 21 ans
Andance

Citation de faith141 #287625

cela fait depuis 5/6 mois que je suis comme ça et je reagie que aujourd´hui ! personne ne la remarquer mais moi si !

j´ai fait mon coming out a 16 ans ! mes amis se sont eloigner de moi petit a petit de peur du jugement des autres et car se n´etais pas tres bien vue ! ma famille ça a etait plus radicale, mon pere la pris comme un affront et ma virer ! ma mere en a chialer encore et encore pendant des jours du moment ou je lui est annoncer ! tout le reste de ma famille a couper les pont ! et pour ma mere ces plutot du genre '' c´est pas de ta faute je t´en veux pas ... mais je suis deçu ''. a vrais dire je me suis retrouver seul face au monde avec une mere qui fait comme si rien ne s´etait passer et qui refuse de parler de se sujet ! avec le temps j´ai cree de nouvelle relation mais sans plus ...


photo de l'auteur Basutiian
Basutiian
Homme de 21 ans
Andance

Citation de Calinette123 #287626

merci pour votre grain de sel ! je suis du genre timide et renfermer ! avec du temps et de la maturiter ( que j´ai eu tres tot ) j´ai appris a enfermer mon moi dans une boite et a me construire pour etre dans la case '' normal '' du monde ! j´ai tout pour etre heureux je dit pas ... un travail stable un appartement decent ! mais a coter de ça j´ai l´impression que je n´est pas reelement droit au bonheur ! on me la repeter des tone de fois ! et aujourd´hui bah je sais plus quoi faire ! j´essaye de garder la tete hors de l´eau ces deja ça


photo de l'auteur veluma
Veluma
Femme de 44 ans
Grenoble, Isère, France

9 remerciements

Tu as le droit au bonheur!!

Ecris le sur un bout de papier et affiche le ou tu peux le voir tout les jours, pour casser ce qui t'as été inculqué.

Si tu n'as plus envie de sourir ne sourit plus. Soit toi même, même si ce toi est triste. Pleure, hurle, cri, ne soit pas sage.... bref VIS!!

Ecris a tes parents fis leur ce que tu as sur le coeur le faite qu'ils t'ont rejeté toi leur fils. Après tu vois ou non si tu leur envoi;)


photo de l'auteur Basutiian
Basutiian
Homme de 21 ans
Andance

Citation de veluma #287633

c´est radicale comme conseil ! mais ca peux etre grandement utile ! j´ai du mal a exprimer mes sentiment ! meme si j´en ai, meme si j´ai mal bah je sais juste dire '' oui je vais bien '' ! on ma appris tellement de chose dans se domaine ! dans le domaine de se cacher ! car ces mal d´etre se que je suis !

ma mere ne ma pas jetter ! elle ma garder aimer et aider mais son silence a propos de se sujet fait mal


photo de l'auteur faith141
Faith141
Homme de 44 ans
paris

Si je peux te donner un conseil,

parcours le forum et les différents post. Tu verras que tu n'est pas seul.

Si tu as besoin de communiquer de manière plus suivi en mp avec moi ou d'autres membres du site n'hésite pas.


photo de l'auteur Basutiian
Basutiian
Homme de 21 ans
Andance

Citation de faith141 #287638

merci ! je sais que je suis pas le seul et j´admire ceux qui s´en sont sorti ! comme j´admire tout ceux qui se battent pour leur conviction ! je travail beaucoup sur moi meme ! tous les jours ! je me donne des defis tout les jours mais quand je fait un pas en avant j´e´ fait quatre en arriere


photo de l'auteur franckright
Franckright
Homme de 44 ans
60

chaque pas est important et la route n'est pas linéaire. tu apprends sur toi à chaque reculs et les autres intervenants ont raison tu n'es pas seul, au moins virtuellement ici. l'étape suivant tu la connais.


photo de l'auteur Basutiian
Basutiian
Homme de 21 ans
Andance

Citation de franckright #287643

oui ! c'est totalement vrais a force je connais mes forces ainsi que mes faiblesses...


photo de l'auteur steph41190
Steph41190
Homme de 44 ans
BLOIS

Salut Basutiian,

Je ne saurait trop de conseiller tout ce qui à été dit précédamment. Et surtout de ne pas rester seul...c'est le pire!

Donc il faut vraiment que tu trouve un loisirs qui t'occupe et te fait sortir de ta barque qui prend l'eau.

J'ai pas eut le même passé que toi...mais moi j'ai fais bien pire...je n'ai parlé de mon homosexualité qu'a 40ans! avant...et bien rien du tout!... je faisait un peu comme toi je ne regniais pas que j'était gay..mais je conservais le tout dans ma "petite boite" l'avantage de ne pas avoir fait mon comming out c'est que de ce fait je n'ai pas été rejeté par mon entourage....le gros inconvénient....aucune vie sentimentale.

Je pense que tu as un très bon point positif....tu est libre...alors profites-en! ouvre ta boite à idées...essais de mettre en oeuvre tes idées...vie ta vie! Fait ce que tu désire....essais de réaliser tes rêves! trouve toi un copain...profite de la vie!

Tu as un deuxième point positif: tu est jeune profite de ta jeunesse.....fiche toi un coup de pied où je pense!!!!! (pas toujours...mdr) 🙃 😉

Bonne chance à toi et n'hésite pas à venir nous parler que ce soit sur le forum ou en MP

Cordialement

Stéphane


photo de l'auteur Basutiian
Basutiian
Homme de 21 ans
Andance

Citation de steph41190 #287726

bonsoir et merci de votre commentaire ainsi que vos conseils. je peux comprendre se que vous avez véccu, sans avoir un passé identique on as eu des sentiments en commun. je suis jeune oui ces vrais et je suis libre depuis un petit moment, pour le copain je ne sais pas encore j'aimerais trouver celui qu me fera juste sentir des sentiment nouveau. je n'est reelement du chance durant toute ma vie je l'avoue se que j'ecris sur se forum, cette situation dans la quel je suis n'est qu'une petite partie de tous se que j'ai pue vivre. pour mon age j'ai fait beaucoup de chose alors dans mon malheur je peut dire que grâce a tout ça, j'ai appris de mes erreurs, j'ai vue mes forces et mes faiblesses. aujourd'hui il est vrais que je n'arrive pas a penser autrement car je pense que ces un mal pour un bien. des fois il faut ouvrir les yeux pour avancer. Dans tout ça j'ai rencontrer de bonne personne ici avec des paroles reconfortante, même si je suis loin de sortir la tête de l'eau j'en suis contient, je pense qu'il est possible d'avancer un peu tout les jours avec de l'aide.


Pour participer à ce sujet, il faut être obligatoirement inscrit