Mes petits soucis...

auteur anonyme

Anonyme

17 remerciements
Ce sujet est une demande d'aide, écoute et bienveillance sont de rigueur

Bonjour! Je sais pas comment tu es arrivé là mais je m'excuse d'avance....

Je viens vers vous car j'ai un souci, et j'aimerai savoir si je suis le seul et si jamais ben... je suis dans la merde ou pas? 

Voilà, ça fait maintenant trois ans que je cherche à avoir un copain, je n'en ai eu que deux et ça n'a pas duré longtemps pour la bonne et simple raison qu'ils faisaient trop filles... Alors vous me direz, quel est le souci? 
Mon souci, c'est que, désolé si vous faites partie de cette classe la, mais je n'aime pas "les fofolles", les mecs qui font les meufs quoi. J'ai essayé, mais ça me bloque. Et là est mon problème, j'ai l'impression que tous les gays sont comme ça et donc je ne trouve pas la bonne personne, en plus de ma timidité maladive. Et donc, à cause de ça, il n'y a que les hétéros qui me plaisent et je me torture tout seul quoi. Comment je fais? Parce que maintenant, même les gays tout court me repoussent quoi... Fin je ne sais pas comment l'expliquer mais voilà, il n'y a que les hétéros qui m'intéressent et je sais plus quoi faire. Sans oublier bien évidemment que je n'assume à 0% ma sexualité, à part avec une de mes sœurs mais bon... 

Outre ça, j'ai de gros soucis pour aller vers l'autre. Je me bloque. Et si quelqu'un s'approche de moi, commence à me connaître, qu'on se plaît, je vais automatiquement le repousser par peur de le faire souffrir et donc de souffrir moi-même en conséquence (je parle sans forcément compter de ce que je dis plus haut). Aujourd'hui, je me pose beaucoup de questions sur moi et aucune psychologue ou quoi n'a su me répondre. Pour précision je suis quelqu'un d'assez lunatique quand même qui change vite d'avis et d'humeur... Ca aide pas vraiment! Donc voilà, je sais plus quoi faire. J'ai perdu espoir en fait, mais j'ai envie de le regagner parce que je pense que ma cause n'est pas perdue. J'ai l'impression d'avoir fait souffrir trop de monde à mon insu (oui je l'ai fait sans le vouloir...) et que maintenant tout me retombe dessus. Et comme je prends toujours la faute sur moi... J'ai le cœur lourd, très lourd, et après maintes psychologues et thérapies rien ne change. J'en ai même perdu le goût de la vie. Je vois tout noir, tout mauvais, le mal partout, et j'en deviens paranoïaque. 

Je devrais pas tant m'étaler mais j'avais besoin d'en parler. Et j'ai besoin d'aide, je sais pas si vous pourrez m'aider mais qui sait...? Qui ne tente rien n'a rien. 

Merci d'avoir lu.


photo de l'auteur Belveline
Belveline
Homme de 31 ans
Rennes

7 remerciements
Salut à toi,
Tout d'abord étrange qu'autant de professionnels aient échoués ...
Ensuite pour moi tu abordé plusieurs points dans ton histoire :

- tu semble manquer d'estime de toi car j'ai l'impression que tu n'accepte pas que des gens s'intéressent à toi et puisse vouloir te connaître. Tu es assez dur aussi envers toi je trouve.
- tu semble facilement culpabiliser soit par l'action de quelqu'un ou par la tienne. Comme si tu te disais "mais pourquoi j'ai fais ça j'aurais pas du".
- tu ne t'assume pas (et même si ça rejoins l'estime de soi c'est plus spécifique). Ne pas faire son coming out est une chose car il implique de plus ou moins lourdes conséquences. Tu semble tout de meme très mal le vivre. Peut-être plus de précision là dessus ?
- tous les homos ne sont pas des folles. Je suis gay et je suis un homme, je ne me vois pas comme efféminé même si je pense avoir certaines petites manières. Ne juge pas trop vite surtout que tu n'en as pas connu beaucoup selon ce que tu raconte.

Pour reprendre le travail des pros, est-ce que réellement tu veux sortir de ton fonctionnement ou celui-ci te convient tout de même ?

auteur anonyme

Anonyme

17 remerciements
Merci d'avoir répondu, tout d'abord... 
Je suis peut-être dur envers moi mais je sais pas, je pense le mériter... On m'a toujours enfoncé, il y a bien une raison à ça non?
Mon coming-out est fait auprès de tous mes amis et mes soeurs, juste mes parents ne le savent pas mais je vis mal ma sexualité. J'aurais préféré être hétéro quoi même si c'est horrible à dire... 

Et ce fonctionnement oui j'aimerai en sortir. Mais dès que je semble aller mieux, "mon côté obscur" comme je l'appelle refait surface et je préfère rester dans ma merde, car j'ai toujours vécu dedans. J'ai peur de changer, j'ai peur de refaire confiance aveuglément à nouveau, je sais pas... 

photo de l'auteur Belveline
Belveline
Homme de 31 ans
Rennes

7 remerciements
Je pense que ce fonctionnement c'est ta façon de te protéger et que malheureusement ça te détruit à petit feu. Alors bien sur il est plus acceptable de se blesser soit même plutôt que ce soit les autres qui le fasse mais je pense qu'il ne faut pas accepter de se blesser tout cours.
Tu es ce que tu es avec tes qualités et tes défauts. Pourquoi voudrais tu moins que les autres ?

Essaie d'observer dans quelles situations tu te fais du mal, c'est souvent révélateur de ce dont tu as peur et tu pourras commencer à faire un travail là dessus.

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Pas la peine d'en dire plus, je suis tout à fait d'accord avec les réponses que @Belveline t'a apportées. Il semblerait en effet que tu souffres d'un manque de confiance en toi, et il faudrait peut-être se concentrer dessus avant de penser à ton attirance pour les hétérosexuels. Serait-il possible d'envisager une thérapie ? Je pense que c'est quelque chose de nécessaire. Elle pourrait t'aider à apprendre à t'accepter, t'assumer et à refaire confiance à autrui, vis-à-vis de ce que telle ou telle personne peut t'apporter.
Il est dommage que tu te tortures comme cela, car ce n'est pas bon du tout pour ton moral. Peut-être que tu devrais t'interroger sur le but de ta recherche amoureuse, cela pourrait éventuellement t'aider à recentrer tes critères et à revoir tes exigences ?

Amicalement,

Sullivan.

auteur anonyme

Anonyme

17 remerciements
@Belveline -> je sais pas, j'ai toujours été rabaissé et je finis par penser la même chose, surtout après avoir fait souffrir certaines personnes... Et je sais pas comment faire pour en sortir, j'ai besoin qu'on m'aide mais pas professionnellement, plutôt... je sais pas affectueusement je pense... 

@SullyxBerry -> je ne sais pas comment prendre confiance en moi... En fait, ça vient ça part. Des fois, je peux paraître pour le pire des gros égocentriques au monde, je fais tout à ma tête sans réfléchir et je ne crois que moi, mais il y a des moments ou je n'arrive tout simplement pas à faire ce que je veux car j'ai peur en fait... Donc je sais pas où j'en suis par rapport à ça... Thérapie j'en ai fait plein, actuellement je fais de l'hypnose mais je sais pas j'ai l'impression que ça marche que sur le court terme... Et je sais pas... j'ai besoin de quelqu'un de mature, plus grand, plus fort, capable de me protéger, et je pense que ça irait... mais surtout capable de me "foutre des claques" quand j'en aurai besoin quoi

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Ta réponse m'inspire une question que j'ai besoin de te poser, mais évidemment tu es libre de ne pas y répondre, car elle est plutôt personnelle... As-tu eu un père présent dans ton enfance ?

photo de l'auteur Belveline
Belveline
Homme de 31 ans
Rennes

7 remerciements
Malheureuse c'est à toi de te sauver. Tu ne dois pas attendre que quelqu'un le fasse à ta place. Respecte toi aussi.

auteur anonyme

Anonyme

17 remerciements
... Oui mais c'est compliqué, j'ai l'impression de pas être celui qu'il aurait voulu que je sois, il était joueur de foot et rugby et moi je supportais pas ça... du coup je le voyais toujours avec mes cousins et jamais moi fin voilà quoi

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Tout est dit plus haut ;) vous aller me dire mais pourquoi alors poster un commentaire .... eh bien parce que je crois me voir dans ton histoire. Pas à ce point là mais j'était bien .... non je suis bien dans la ***** (hummm pardon restons polis voyons ;) Pour rajouter ma fraise au cocktail, le seul moyen que j'ai trouver pour m'en sortir c'est me sortir le doigt du *** (désolé pour cette vulgarité xD) et prendre des risques, au diable la peur de blesser les gens (je sais c'est facile à dire, dur à faire) mais bon pourquoi tu serais toujours celui qui est blessé (je veux pas paraître pour quelqu'un qui est contre la société mais bon la je viens de me faire jeter à cause de la distance, je suis vraiment mal, mais je suis tout de même heureux, heureux de l'avoir rencontré).

Bref je divague la :D pour finir les erreurs forgent la jeunesse, on apprend plus des erreurs donc planter vous en beauté !!! (c'est vraiment dur je l'avoue ....)

Pour le reste je suis venue en parler parce que je pense ressentir la même chose que toi .... je suis un timide chronique et pas forcément sur de moi, mais un coup d'adrénaline de temps en autre sa fait du bien ;) ne me crier pas dessus du style (il doit ce sortir de là tout seul, ou autre chose = il fait ce qu'il veut !! mais sincèrement j'espère que sa va progresser pour lui)
 

Pour participer à ce sujet, il faut être obligatoirement inscrit