marre d'être un produit

photo de l'auteur simonydidi
Simonydidi
Homme de 21 ans
Lagny sur marne

8 remerciements
Bonsoir, je suis sûr de ne pas être le seul à ressentir ça, en tant que gay 👍
j'en ai marre d'être un produit dont on attend des caractéristiques spécifiques en tant que gay.

c'est beaucoup trop fréquent dans la communauté gay, et c'est la énième fois que j'ai ce problème avec un mec.
Oui je suis pas spécialement grand, j'ai une face de gamin et un air gentil je suis le twink parfait pour le mec qui s'attend à ça, à merde j'suis poilu ah non finalement je suis plus un twink mais je suis quoi alors?
Ouai je rentrerais dans aucun cliché auquel s'attend un mec.
Et sans parler de ces cases si paticulières à la communauté gay, la superficialité est un énorme problème....

Bref je suis un mec nature et marre voilà mdr.
Vous aussi vous devez avoir déjà ressentit ça je suppose!


photo de l'auteur Osanagokoro
Osanagokoro
Homme de 22 ans
Paris

7 remerciements
Les plus grands mathématiciens le confirmeront : être un produit s'galère (produit scalaire .... mouahaha, j'adore mon humour ... je comprend pas que je sois toujours célib avec un humour si subtil et raffiné ...)

De toute façon ça ne sert à rien de vouloir mettre tout le monde dans des cases, l'important c'est essentiellement la beauté intérieur. Et si l'intérieur ne suit pas ben ... ça donne un produit intérieur brut !

A choisir, autant rester en marge des critères prédéfinis, quitte à dériver hors des cases et des étiquettes. Vous l'attendez tous alors je la fait .... Mieux vaut être un produit dérivé qu'un produit étiquetté !

C'est tout pour moi !!

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
@Osanagokoro: Je vote pour ton ban définitif ... ou ta promotion au rang de modo en chef, j'hésite 😋

Moi je n'ai jamais eu ce problème, je ressemble tellement plus à une vieille éponge du coup la seule case dans laquelle les gens me mettent c'est celle avec un couvercle et deux roues. Mais je compatis 👍

photo de l'auteur Enneathusias
Enneathusias
Homme de 45 ans
Lyon

105 remerciements
Oui je suis pas spécialement grand, j'ai une face de gamin et un air gentil je suis le twink parfait pour le mec qui s'attend à ça, à merde j'suis poilu ah non finalement je suis plus un twink mais je suis quoi alors?


Un Twink poilu ? Un bébé Bear ? Toi-même ?

C’est vrai qu’il y a plein de stéréotypes dans l’imaginaire collectif gay, mais c’est à nous de créer et de soigner notre propre style pour susciter la curiosité et le désir en nous démarquant. Fais-toi aider, conseiller, si nécessaire.

Trouve ton style et met toi en valeur, c’est plus important, à mon avis, que de se conformer à des clichés. Tu seras plus authentique et ton physique sera plus en adéquation avec ta personnalité. Donc, tu auras davantage confiance en toi et cela facilitera les rencontres. C'est un cercle vertueux.

Aussi, ne sous-estime pas le pouvoir de tes propres stéréotypes dans ta difficulté à faire des rencontres. On peut ainsi éliminer de nos recherches des profils pleins de promesses, parce que le physique de la personne ne semble pas correspondre exactement à nos propres fantasmes érotiques.

photo de l'auteur Lindos
Lindos
Homme de 36 ans
Lyon

41 remerciements
"Qui tu es ?"
A mon avis un mec dans la normalité de ton âge.

Ce que tu décris n'est pas de la superficialité, mais plus profondément une préférence de nombreux gays pour la jeunesse, que chez les mecs la nature a prévu d'être sexuellement matures avant de l'être entièrement physiquement, et pour les signes de raffinement.

"Pas spécialement grand, face de gamin et air gentil", appartiennent au registre de la jeunesse.

Depuis la nuit des temps de l'humanité, être corporellement imberbe appartenait au registre du raffinement, de la féminité, mais aussi de la jeunesse. A certaines époques et dans certaines régions du monde les trois pouvaient être confondus.

Aujourd'hui est plus nuancé mais hérite encore sans doute encore un peu d'hier, les poils contredisent le raffinement, et la surtout la jeunesse.

Le temps jouera en ta faveur, personne garde éternellement une tête de "gamin". Par contre avec le temps cela risque de devenir plus compliqué pour ceux qui t'auraient préféré physiquement moins mature, s'ils n'évoluent pas dans leurs préférences.

photo de l'auteur Enneathusias
Enneathusias
Homme de 45 ans
Lyon

105 remerciements
La jeunesse imberbe à tendance efféminée, twink ou éphèbe est un stéréotype majeur, mais c’est UN stéréotype de la jeunesse gay parmi d’autres. Il y a aussi celui du jeune poilu, type méditerranéen ou encore le jeune bear avec une masculinité bourrue ou débonnaire, voire des rondeurs, le jeune sportif musclé, le jeune hyperbranché, le jeune Ethnique, etc.

Le seul fait d’être jeune confère une attractivité spécifique sur les thèmes de l’éclat, de la fraîcheur, de la vitalité et de la spontanéité. La jeunesse est un archétype vivant, ses variations multiples peuvent devenir des stéréotypes (figés), des clichés, si elles ne sont pas humanisées et effacent dans le regard de l'autre, l'être humain qui les incarnent. La différence entre un archétype et un stéréotype, c'est que le stéréotype n'existe que dans le regard de quelqu'un, pas l'archétype qui se suffit à lui-même (parce que lui est vivant)...

Le reste ce sont des arrangements avec les styles de chacun et les stéréotypes principaux autour desquels orbitent la majorité des jeunes. D’ailleurs, la plupart ne collent pas exactement à ces stéréotypes majeurs.

Comme je l’ai écrit plus haut, le plus important, c’est de trouver son style (vivant), pas de se mouler dans un style figé.

PS : de plus, un beau sourire, une énergie et une pensée positives, si on le peut, peuvent renverser tous les stéréotypes.

photo de l'auteur Theok
Theok
Homme de 20 ans
Lyon
Salut,

T'inquiète pas t'es pas seul à trouver que la communauté gay est superficielle ! D'ailleurs c'est pour ça que je préfère rester hors milieu..

Mais bon faut pas généraliser, il y pleins de gays qui ne mettent pas les autres dans des cases ;)

photo de l'auteur Enneathusias
Enneathusias
Homme de 45 ans
Lyon

105 remerciements
@Steph4190 :

Je viens juste de comprendre, j'avais pas capté ! ^^

la seule case dans laquelle les gens me mettent c'est celle avec un couvercle et deux roues

photo de l'auteur Enneathusias
Enneathusias
Homme de 45 ans
Lyon

105 remerciements
Steph4190 a écrit :

Profitez de votre jeunesse!...car après cela va se gâter.


Je vois le potentiel de séduction de la jeunesse comme un trésor sur lequel on est assis très haut à la fin de l’adolescence. A mesure que le temps passe, que le temps fait son œuvre sur notre physique et notre santé, le trésor diminue. D’abord, c’est imperceptible, puis la vitesse s’accroît au fil des ans. Alors qu’on est au sommet de notre gloire durant notre jeunesse, on finit à hauteur d’homme, souvent invisible aux yeux des autres, dont le regard est braqué sur les hauteurs.

Donc, tu as raison Stephane, profitons bien de notre potentiel tant qu’on le peut. La jeunesse est une période de la vie qui passe très vite ! Heureusement, ce que l’on perd en jeunesse au fil des ans, on le gagne en maturité et en une forme ou une autre d'expérience.

Personnellement, je crois qu’encore à la quarantaine, on a un très beau potentiel. 😘

photo de l'auteur Lindos
Lindos
Homme de 36 ans
Lyon

41 remerciements
Enneathusias,
"twink ou éphèbe est un stéréotype majeur, mais c’est UN stéréotype de la jeunesse gay parmi d’autres. Il y a aussi celui du jeune poilu, type méditerranéen ou encore le jeune bear avec une masculinité bourrue ou débonnaire, voire des rondeurs, le jeune sportif musclé, le jeune hyperbranché, le jeune Ethnique"

Donc si je comprends bien le stéréotype serait un style, propre à exciter puisque c'est le but de la manip.
La jeunesse de la fin de l'adolescence et du début de l'age adulte serait à la fois archétype vivant, puisqu'il a le mérite d'exister, mais déjà plus un stéréotype de l'adolescence, et pas encore un stérétype du jeune adulte, en tout cas chez les jeunes gays. Puis l'âge venant le stéréotype de la jeunesse reprendrait de la consistance...

Je perçois tout de même un flou dans les stéréotypes : un jeune ethnique ou méditérranéen ne peut-il pas être twink ou éphèbe, car ils grandissent habituellement comme tout le monde. Un jeune hyperbranché ne peut-il être sportif musclé ? Un sportif est-il nécessairement imberbe ?
Sinon je veux bien admettre que le jeune bear avec de rondeurs, aura du mal à prétendre être un sportif mince.

Plus sérieusement, si vraiment le stéréotype du jeune de 19 ans n'existe pas encore il serait urgent de l'inventer, car c'est un âge obligé.

photo de l'auteur Enneathusias
Enneathusias
Homme de 45 ans
Lyon

105 remerciements
Donc si je comprends bien le stéréotype serait un style, propre à exciter puisque c'est le but de la manip.


Plus précisément, le stéréotype positif est une image que l’on projette pour répondre à des attentes. Ces attentes peuvent être de susciter le désir, l’approbation d’un groupe, une intégration sociale, etc. Le stéréotype négatif sert de repoussoir, c’est ce que l’on ne doit surtout pas être.

Dans mon esprit, le style, c’est une variation archétypique (de la jeunesse, en l’occurrence ici). Donc, le style est adapté à la personne. Ce style peut se rapprocher de stéréotypes principaux, mais il n’est pas un stéréotype, car il est vivant. Ce n’est pas une simple image, même s’il produit un effet. Ses racines s’ancrent dans la réalité de l’individu et s’en inspire.

La jeunesse de la fin de l'adolescence et du début de l'age adulte serait à la fois archétype vivant, puisqu'il a le mérite d'exister, mais déjà plus un stéréotype de l'adolescence, et pas encore un stérétype du jeune adulte, en tout cas chez les jeunes gays. Puis l'âge venant le stéréotype de la jeunesse reprendrait de la consistance...


C’est un peu ça. Disons que ces étapes successives de l’enfance, de l’adolescence, de la jeunesse adulte correspondent aux étapes naturelles et vivantes de l’archétype de la jeunesse. Au moment où elles sont vécues chrono-biologiquement, la jeunesse EST. D’ailleurs, la limite supérieure de la jeunesse peut varier d’une personne à l’autre, selon son patrimoine génétique. Ensuite, on passe à l’entre deux âges, la maturité, etc. Toutes ces étapes constituent des archétypes ou encore un seul et même archétype qui évolue.

Les stéréotypes sont des instantanés de ces étapes et des styles principaux qui émergent dans la population à certains moments de l’Histoire (l’hyperbranché, le sportif viril, la crevette, etc.). On peut être jeune et revêtir un stéréotype de style, mais cela ne changera rien au fait que l’on est jeune, de façon archétypique. On peut être âgé et s’habiller comme un petit jeune et cela ne changera rien au fait que l’on est âgé, de façon archétypique. Si on vit une forme légère ou sévère du syndrome de Peter Pan, on voudra plaire à la jeunesse et épouser ses stéréotypes. Chez les gays, c’est ultra courant, que l’on en soit conscient ou non.

Donc oui, une même apparence peut désigner soit un archétype, soit un stéréotype, soit un mille-feuille d’archétypes et de stéréotypes.

Je perçois tout de même un flou dans les stéréotypes : un jeune ethnique ou méditérranéen ne peut-il pas être twink ou éphèbe, car ils grandissent habituellement comme tout le monde. Un jeune hyperbranché ne peut-il être sportif musclé ? Un sportif est-il nécessairement imberbe ?

Sinon je veux bien admettre que le jeune bear avec de rondeurs, aura du mal à prétendre être un sportif mince.


Bien sûr, plusieurs stéréotypes peuvent se superposer et n’empêchent pas aux archétypes de se glisser également à un niveau ou à un autre. Par exemple, un jeune Ethnique est jeune et Ethnique de façon archétypique et peut-être twink de façon archétypique (naturelle) ou stéréotypique (il colle à une image).

Plus sérieusement, si vraiment le stéréotype du jeune de 19 ans n'existe pas encore il serait urgent de l'inventer, car c'est un âge obligé.


En général, on ne rentre pas dans ce niveau de détail descriptif d’un archétype ou d’un stéréotype.

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
@Enneathusias:
Personnellement, je crois qu’encore à la quarantaine, on a un très beau potentiel. 😘

Je ne te le fais pas dire ! Perso je craque sur ceux entre 30 et 50 ans, c'est en général dans cette fourchette que les hommes sont les plus désirables à mon sens 💘 Mais c'est bien évidemment totalement et foncièrement subjectif.

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Theok a écrit :

(...) t'es pas seul à trouver que la communauté gay est superficielle ! D'ailleurs c'est pour ça que je préfère rester hors milieu..


C'est bien dommage de se limiter à ce genre de propos, je peux comprendre que c'est un choix personnel de ne pas se rendre dans "le milieu" mais c'est justement dans ce même "milieu" qu'on se rend compte de la diversité de la "communauté gay". Cela permet ainsi de réaliser justement que nous ne sommes certainement pas tous les mêmes et nous ne répondons pas tous à des attributs imposés.

photo de l'auteur Ovniscient
Ovniscient
Homme de 22 ans
Douai

4 remerciements
Je trouve que les gays en général sont pas plus superficiels que les hétéros. Encore un raccourcie qui engendre un énième stéréotype. Forcément si vous sortez en boîte etc... faut pas vous attendre à siroter un cocktail toute la nuit en parlant politique avec les gens que vous rencontrer la-bas. Homo ou pas on sait tous comment la plupart des gens veulent finir leurs soirées.
C'est usant de voir depuis des années "la communauté gay est superficielle". J'ai l'impression que les gens ne progressent pas. Et pourtant ceux qui disent ça, précisent également qu'ils s'en tiennent éloignés. Alors comment vous le savez?
CE N'EST PAS LA COMMUNAUTÉ GAY QUI EST SUPERFICIELLE MAIS LES MILIEUX FESTIFS!
C'est fou comme les préjugés des hétéros arrivent à s'imprégner dans vos têtes.


Sinon les gens ont surtout du mal à comprendre qu'on est humains. On a tendance à tous considérer les autres ainsi que soi-même comme un "produit" pour reprendre ton terme. Mais à des degrés différents.
Et ça ne change pas parce que tout simplement les gens ne font pas d'effort pour recentrer leur attention sur des choses plus pertinentes que l'apparences.
Les jeunes notamment ne savent meme plus distinguer le desir et l'attirance. Et quand on leur dit qu'une personne qui a la base nous repousse peut en fait devenir désirable à nos yeux, ça leur parait impossible, inimaginable.

photo de l'auteur Enneathusias
Enneathusias
Homme de 45 ans
Lyon

105 remerciements
FawksIncome a écrit :
Je ne te le fais pas dire ! Perso je craque sur ceux entre 30 et 50 ans, c'est en général dans cette fourchette que les hommes sont les plus désirables à mon sens 💘 Mais c'est bien évidemment totalement et foncièrement subjectif.

C’est bien qu’il y ait des petits jeunes comme toi pour s’intéresser à nous ;-) haha
En fait, j’ai constaté que sur ce site, il y a plein de jeunes gars intéressés par ma tranche d’âge ou que mon âge ne rebute pas. C’est vrai que c’est un site dit « sérieux », qui peut-être n’attire pas les mêmes profils qu’ailleurs, ou en tout cas, dont l’objectif affiché n’est pas le même.


**********
Par ailleurs, je pense qu’il peut y avoir un malentendu sur la définition du terme : « communauté gay ». Si l’on entend par là, l’ensemble des homos, alors effectivement, c’est faux de généraliser une superficialité, sans nuance, à tous les gays. Et ce, même si le jeunisme, par exemple, est une réalité pour beaucoup d’entre eux.

Si l’on entend par là, « le milieu gay », on est au plus près des cultures gays, dans lesquelles on retrouve davantage de codes comportementaux, structurés autour de stéréotypes. Le plus on est coupé du tissu social étendu, de ses mœurs, coutumes et comportements, le plus on est susceptible de se rapprocher de ces stéréotypes gays. Le summum étant atteint sur les lieux de rencontre éphémères irl et surtout online.

Or, l’une des spécificités principales des gays sur les hétéros est que pour se rencontrer, faute de facilité à se reconnaître dans la vie quotidienne, les gays passent par des lieux de rencontre dédiés irl ou online. Donc, une forme ou une autre de « milieu gay » devient presque incontournable. Il n’y a pas autant que chez les hétéros cette fréquentation irl, souvent fortuite, qui permet d’apprendre à se connaître, avant de réaliser que l’on se plaît. Donc on est davantage susceptibles d’être soumis aux critères pré-sélectifs que chez les hétéros. Ce qui peut conduire à penser que les gays sont plus superficiels.

Heureusement, il y a beaucoup de représentants de la génération Y (1980-1999), en particulier, moins intéressés par les apparences que par la personnalité et les goûts du partenaire potentiel.

C’est peut-être lié au fait qu’ils bénéficient davantage, que leurs aînés au même âge, d’une reconnaissance sociale, i.e. d’une homosexualité plus normalisée, donc intérieurement moins conflictuelle. Ils peuvent se projeter plus facilement dans une relation durable, sérieuse plutôt que de se sentir piégés dans des relations éphémères. Dans ces conditions leur regard sur les autres change radicalement et les stéréotypes perdent de leur pouvoir.

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Salut Simonydidi, si tu ne veux pas être un produit, ne te décris pas et ne t'illustres pas, contente-toi de faire ce que tu dois faire. La méditation et la solitude t'orienteront. Si tu en as, transforme ton manque de reconnaissance en travail.

photo de l'auteur Kattarsis
Kattarsis
Homme de 29 ans
Strasbourg

66 remerciements
A ceux qui vuelent que tu sois un produit, tu prends ton bras où ton doigt, selon l'humeur, et tu leur lève bien haut de sortes à ce qu'ils comprennent bien ;)

Alors je sais, c'est cliché de dire "sois toi même et emmerde le monde", n'empêche c'est ce qui est le plus efficace pour rencontrer quelqu'un de sincère !

De toute manière quoique tu fasse, la société essayera toujours de te mettre dans des cases, quelque soit ton milieu. L'essentiel est de ne pas en tenir compte de ces cases ! Là on arrive au travail un peu plus dur, apprendre à se moquer du regard de l'autre.

Mais bref, emmerde ce "pur produit gay" dans lequel on veut te transformer et essaye d'être un pur produit de toi même :)

photo de l'auteur Lindos
Lindos
Homme de 36 ans
Lyon

41 remerciements
@Kattarsis,
"A ceux qui vuelent que tu sois un produit, tu prends ton bras où ton doigt, selon l'humeur, et tu leur lève bien haut de sortes à ce qu'ils comprennent bien ;) "

Bonne idée, mais comment écrire ce smiley sur beto ? ;-)

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
oui tout à fait

photo de l'auteur Gentilchat
Gentilchat
Non binaire de 28 ans
Louvain-la-Neuve
Je crois pas que c'est propre à la communauté gay, c'est propre à l'humanité toute entière. Beaucoup de gens sont rassurés en se collant des étiquettes. Ils aiment être validés par leurs semblables... C'est un réflexe social.

Enfin ces gens là moi je les évite, du coup juste ça sert à rien de se braquer, faut les ignorer. :) Moi je me dis juste que ça crée un bon tri tout seul, ça m'évite donc d'avoir à le faire. x)

Pour participer à ce sujet, il faut être obligatoirement inscrit