Un peu d'ouverture d'esprit et beaucoup d'amour

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Bonsoir,
Je poste ici ce petit message pour demander un peu plus d'ouverture d'esprit à mes congénères cisgenre (c'est à dire en adéquation avec leur sexe de naissance et leur genre social). Je constate tous les jours sur ce site, sur les forums ou en côtoyant la femme que j'aime, la grande détresse sentimentale des personnes transgenres. Avant d'être trans, ce sont des personnes comme vous et moi avide de croquer la vie à pleine dents, d'en profiter comme elles l'entendent et d'être heureuse dans tous ces aspects (professionnel, amoureux...) comme n'importe qui. Malheureusement la binarité de notre monde et les stéréotypes bien ancrés dans notre société en font des parias, mis au ban de toute relation sentimentale. Pourquoi ? Le changement de sexe est-il si problématique ? Un sexe opéré est-il si gênant ? Je trouve extrêment réducteur de considérer une personne à la seule question de son corps et de son sexe. On mélange trop souvent sexualité et identité, or dans le cas des personnes transgenres on parle bien de transIDENTITE. Une personne c'est une personnalité, un genre (féminin ou masculin ou autre ^^), des émotions, de l'humour etc... bref une identité qui fait que chacun et chacune est unique. Je suis actuellement ô combien amoureuse d'une personne transgenre MTF (homme vers femme) en cours de transition. Je suis une lesbienne qui adore le genre féminin, et ce qui m'a touché chez elle c'est justement sa féminité : si élégante, pleine de charme, très travaillée sur chaque détail avec une classe peu commune. Par son identité, par sa manière d'assumer et chérir le genre féminin, elle incarne ma vision de la féminité parfaite. Et pour elle j'ai réussis à passer au-delà des stéréotypes binaires de genre, à m'attacher à une personne non pas pour son physique (même si elle est canon ^^) mais à ce qu'elle est et pour ce que son coeur est capable d'offrir (croyez moi elle est merveilleuse). J'ai dépassé de loin le stade d'aimer un sexe, je ne suis plus juste homosexuelle, je suis homogenre car j'aime le même genre que le mien.
Vous pourrez en savoir un peu plus par ici : http://julesetjulies.fr/ils-en-parlent/temoignage-dune-homogenre/
Je souhaite de tout coeur faire évoluer un peu les mentalités, surtout dans le milieu LGBT où les étiquettes sont vite affichées. L'amour est comme le monde : plein de diversité, il peut prendre plusieurs formes. Alors ne vous arrêtez pas à un détail physique, ne sacrifiez pas quelqu'un ou quelqu'une qui pourrait vous offrir énormément d'amour tant il ou elle a attendu ce moment et entrepris le long chemin de la transition pour le laisser s'épanouir pleinement. Si vous attendez de la tolérance pour vous sachez en offrir à tous.
J'espère par ce petit message redonner un peu d'espoir à nos ami-e-s trans qui ont bien du courage dans ce monde. J'espère leur montrer que les personnes ouvertes d'esprit et tolérantes existent bel et bien, même si elles sont parfois difficiles à trouver et rares elles sont tout de même bien là prêtes à vous tendre les bras.


photo de l'auteur Melc35
Melc35
Femme de 37 ans
Paris

1 remerciement
Bonsoir et merci pour ce message d'espoir :-)
Je ne sais pas quoi ajouter tellement tu as tout dit .
J'espère qu'il touchera beaucoup d'autres personnes et permettra d'ouvrir encore un peu plus les esprits :-)

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Je l'espère aussi. Nos ami-e-s trans sont déjà soumis à des enjeux individuels dues à la transition (changements de psychologies, question du passing etc...), à des pressions sociales, professionnelles et parfois malheureusement familiales. Et encore, en tant que cisgenre nous ne pouvons qu'essayer d'imaginer l'impact de tous ces enjeux sur une personne transgenres (même si la transidentité est de mieux en mieux tolérée). Cette détresse amoureuse peut vraiment être résolu en dépassant l'intérêt physique, voir une personne par le coeur et non par le corps. Ce sont des gens dont la confiance et l'estime de soi peut être mise à rude épreuve, alors de la compréhension, de la tolérance, de l'amitié et de l'amour sont plus que nécessaires pour les soutenir :)

photo de l'auteur Meian
Meian
Femme de 27 ans
Avignon
Merci beaucoup pour ce message, il me met du baume au coeur :) j'admets toujours crainde, quand je m'intéresse à une personne, qu'elle soit rebutée par mon 'assignation'... et autant de tomber sur un.e "chaser" (ou d'être draguée par des hommes gay, ce qui est aussi arrivé).
Mais, du coup ça me fait d'autant plus plaisir de voir ce genre de message... merci beaucoup, encore une fois! ^^

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Ravie d'avoir mit un petit peu de joie dans ta soirée :) C'est vrai que tomber sur des "chaser" et des "translover" ne doit pas être agréable, faire l'objet d'un fanstasme purement sexuel peut être assez dégradant et réducteur surtout lorsque l'on précise que l'on recherche quelque chose de sérieux, stable et durable.

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
C'est un beau message que tu nous livres Varna :) Je pense quand même qu'on a bien évolué sur le sujet ces dernières années avec la représentation de personnes transgenres en Occident ; je pense à Laverne Cox, Caitlyn Jenner, Max dans The L Word,... Les transgenres sont de plus en plus représentés dans les médias et ça fait chaud au coeur (même si je trouve que les FTM sont pas assez représentés :/ ). Un des premiers films que j'ai vu sur le sujet c'est Chouchou de Gad Elmaleh. Certains vont trouver ça bien comique mais j'ai trouvé qu'il avait traité le sujet avec beaucoup de gentillesse. Je vous conseille en passant le film "Better than chocolate" qui en parle un peu avec un personnage très, très attachant :) Et "Le tout nouveau Testament" aussi, avec un personnage très touchant. Ah et aussi la série Sense8 dont les réalisatrices elles-mêmes ont changé de sexe. Personnellement ça m'a aidé à mieux comprendre ce que peuvent endurer les personnes transgenres et je m'en sens enrichie. Je comprends mieux cette détresse sentimentale dont tu parles aussi.

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
C'est vrai que les médias et le cinéma permettent de sensibiliser le grand public à ces questions. On pourrait citer le magnifique biopic sortit l'année dernière : The Danish Girl. Mais je constate que malheureusement le septième art à toujours un temps d'avance sur la société, ça ne dérange pas grand monde tant que ça reste au cinéma... J'ai constaté à de très nombreuses reprises l'hostilité du milieu, comme si le "T" de LGBT était laissé de côté. J'ai même été confronté moi même, en tant que personne osant une relation avec une trans, à des attaques du genre "fausse lesbienne", "tu retourne ta veste" ou "tu fais ta piqûre de rappel hétéro". Mince, c'est fou d'entendre ça alors qu'on aime juste quelqu'un, comme si dans un milieu qui prône pourtant la tolérance il y avait certaines normes à respecter !

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Bonjour, un témoignage comme celui là réchauffe mon petit coeur de trans mtf célibataire pour des décennies.
Mon couple est mort pour mon "choix", mon ex ayant suporté ma féminité grandissante jusqu'à ne plus pouvoir.
Nous avons eu un enfant, il a 3 ans maintenant et j'étais déjà habillé au féminin.
Malgré cela, elle voulait l'homme, pas la femme. 10 ans de couple et un amour fou pour elle pour finir seule, sans emploi, un droit de visite.
L'amour, je ne sais pas si je le trouverais un jour, mais j'y crois car après deux tentatives de suicide, je suis toujours là, vivante à essayer d'avancer quand même, le jour où je n'y croirais plus, je ne vivrais plus très longtemps.
Je m'attache à cet espoir de toutes mes forces!
Pour les femmes et même les hommes, nous ne sommes que de bonnes copines, à qui on dit tout, les filles cisgenres et leurs problème de célibat, quand on voit ce qu'elles veulent, comment peut on imaginer charmer quelqu'un juste en étant soi même.
Une chose est sûr, il ne faut pas être lesbienne quand on est transgenre. Si j'étais attiré par les hommes, ce serait plus simple.
En attendant, je pleure souvent, par un manque d'amour, que j'ai à revendre, mes émotions de femmes qui me submergent, ce bouleversement, cette aventure extraordinaire que je vie sans personne pour me réconforter le soir dans le silence de mon logement. Je fais à manger pour deux, mon doudou n'en veux jamais alors je mange pour deux...
Comme me dit un ami, tu es une femme plus que parfaite, tu sais faire de la mécanique, travailler le bois, souder à l'arc, monter des meubles, cuisiner, mettre une housse de couette seule, faire une lessive sans te tromper dans le tri et tu fais le ménage, de quoi rendre jalouse n'importe quelle femme et faire baver n'importe quel mec!

Pour participer à ce sujet, il faut être obligatoirement inscrit