FTM / MTF il faut 5 mots

photo de l'auteur couette84
Couette84
Femme de 22 ans
Plaisir
Ce sujet est un débat, échangez et partagez dans la bonne humeur

Bonjour et bonsoir chers citoyens de beto, ames sensibles s'abstenir (je sens que je vais me faire insulter par toute la communaute..) .

Tout d'abbord sachez que ce post n'as rien de Transphobique ou homophobe ou LGBTQTAXYZ++++++++ophobe. Je tiens egalement a preciser que je m'interesse uniquement au point de vue des personnes directement concernees (donc FTM et MTF).

Bien m'etant moi-même longuement interrogé sur ma propre identite de genre (suis-je un garcon? Une fille? Un peu des 2? Aucuns des 2?)... Je suis restee sur la conclusion que j'etait bien une fille (dans un corps de fille) meme si j'aurais prefere etre un garcon (bon un peu plus que prefere, mais bon on a pas toujours ce qu'on veut dans la vie).

Du coup je me suis demandee pourquoi je me suis posee la question.

Je suis quelqu'un de tres basee sur l'environnement, de tres basee sur l'antropologie inversee. C'est pourquoi (bon a part l'assexualite un peu a part mais que je comprends par le principe de l'evolution) je n'ai aucunes difficultees a concevoir toutes les formes d'amour, d'orientations, de sexualitee (tant que, pour notre part ca reste entre humains et adultes consentants, cela va de soit, meme si je comprends qu'on puisse etre pedophile ou zoophile, il n'est evidemment pas concevable d'imaginer mettre en pratique ce penchant, l'amour ne se controle certes pas, mais les actes si).

En effet, il existe ces differentes sortes d'amour, du moins, de sexualite chez d'autres especes (donc notre espece, oui nous sommes des animaux, n'est pas isole sur ce point).

Bref donc du coup je me suis demande pourquoi on ne remarquais pas de problemes d'identite de genre chez les animaux, ils ne semblent pas en avoir, pourquoi?

Pour moi, (et tout ce qui va suivre n'est que mon avis personnel) c'est idiot pour le coup, de vouloir se comparer a l'incomparable, nous nous sommes beaucoup trop eloignes de nos instincts primaires pour pouvoir comparer.

Alors j'ai tente de comparer avec des especes qui ont egallement perdu de leurs instinct naturel, il s'agit bien sur, des animaux domestiques, plus particulierement, des chats et des chiens. Je n'ai pas trouve de pistes faisant penser qu'il pourrait y avoir ce genre de cas chez eux. Pourtant, il est etabli qu'ils peuvent souffrir de troubles comportementaux, de troubles mentaux, etc donc cela veut dire qu'ils sont bel et bien capables de ressentir les choses, d'avoir suffisemment de reflexion pour que certains chiens soient categorises comme "fous" ou que certains depriment, etc. Alors pourquoi? Ma reponse m'est apparue assez simplement en fait. La seule et unique chose qui separe le male de la femelle chez ces especes c'est: leurs organes genitaux. La dominance s'etabli plus en fonction du caractere de chaque individu, les activitees egallement, personne ne vas juger une chienne qui joue avec une balle ou un chien qui joue avec une poupee. En fait il n'y a pas, meme entre eux, d'activites de males et d'activites de femelles. Ils sont comme ils sont, juste, et ce qui les definit n'est pas leurs sexe ou leurs sexualite, mais leurs caractere individuels.

Ceci etant donc etablis, je me suis donc tourne vers nous, pauvres et stupides humains que nous sommes. Bon le constat est sans appel, et vous vous doutez s doute de la suite: ce n'est pas le cas chez nous. Des la plus tendre enfance on nous parque en fonction de notre sexe, bebe fille aura tout l'attirail rose, les princesses, les petits poneys (vive les chevalins!!) Et tout ca tout mignon tout gentil, bebe garcon se retrouvera avec tout l'attirail bleu, les petites voitures, etc.

Ensuite, enfant fille devra jouer avec des poupees, avec des cuisines en plastique, des aspirateurs en plastiques, dss bebes en plastiques, tout pour devenir la bonne menagere mere au foyer des annees 60, le tout en rose pour qu'elle n'oublie pas que ces jouets lui sont attribues parce que c'est une fille. Elle devra faire de la danse, de la gym, devenir souple et mince! Petit garcon, lui, se verra contrain aux jeux de guerre, aux jeux de constructions, aux jeux de voitures, aux petits soldats, aux dinosaures, le tout dans un emballage bleu pour bien lui montrer que ces jeux la, c'est pour les garcons. Il fera du foot, du rugby, des sports de combat, il aura le droit d'escalader partout! D'ailleurs il pourra aisement le faire en pantalon, la fille, elle, en robe et ballerine n'auras pas tant de facilitees!

Jusqu'a il n'y a pas si longtemps, ca choquait autant les gens de voir une fille dans jn pantalon que de nos jours, voir un garcon dans une robe. A quand le jour ou tout le monde s'en foutras de qui porte quoi?

Bref vous voyez ou je veux en venir, en gros beaucoup de differences entre les filles et les garcons.

Maintenant, partons sur autre chose, parlons de principe masculin et feminin. Ca va vous paraitre flou (ca l'est pour moi aussi), c'est un truc de chakras et tout ca, bref en gros: En général, le principe féminin est symbolisé par la douceur, la paix, la transmission tranquille de la vie;

Le principe masculin est guerrier, plus combatif, fort, et il est censé protéger la vie en protégeant les autres.

A ce qu'il parait et encore je repete que je ne m'y connais pas assez sur ca, le principe feminin representerait la matiere (tout ce qui est materiel) et le principe masculin serait l'esprit (euh la je crois que c'est la reflexion, la spiritualite, tout ca tout ca)

Nous portons en chacun de nous ces deux principes, evidemment certaines personnes, independemment de leurs sexe auront un principe masculin plus fort et inversement pour le principe feminin. (Si le sujet vous interesse, je vous invite a vous renseigner dessus).

En gros selon ce principe pour etre en harmonie, il faut que ces principes soient equilibres.

Ainsi, et on en vient finalement au but de ce post les amis (les courageux qui auront lu jusqu'ici)

Ma question sur mon incomprehension du concept meme FTM/MTF

Qu'est-ce qui, selon vous fait que vous vous sentez né dans le "mauvais corps"? (est-ce que ca passe si je demande qu'est-ce qui fait que vous souhaitez changer de sexe, de pronom, etc? Qu'est ce qui change pour vous a part le cote physique evident? Est-ce que partant du principe que vous avez lu ce qui est ecrit plus haut, vous pensez que ca pourrait etre lié a la representation et le regard de la societe sur ce que dois etre un homme et ce que dois etre une femme? Lie bien sur a la question enigmatique des principes masculins et feminin ou vous vous sentez plus un esprit protecteur/guerrier, ou un esprit de paix et de douceur (pour shematiser) et du coup a la representation qu'on s'en fait?)

Attention ceci n'est pas un jugement de valeurs!

J'ai du mal a concevoir le fait de changer de sexe, en fait pour plusieurs raisons, la premiere c'est le cote "instinct naturel" ou ben genetiquement t'es une femelle ou un male, Y'a pas vraiment a tergiverser a part pour les cas a part (hermaphrodites et autres). Une autre raison c'est que changer de sexe implique une operation chirurgicale et l'injection d'hprmones a vie (bof moyen pas top et pour le corps, et pour la planete). Une autre raison, est que pour moi, et dans nos societees actuelles la seule reelle difference qu'il devrait y avoir (importante hein) c'est le point de vue genetique, sans que, comme chez les chiens, il existe des activites d'hommes ou de femmes, des couleurs masculines ou feminines, etc.

Je n'ai aucun probleme avec ca, c'est juste que je ne comprends pas. Si la societe etait differente et si on etait comme les chiens sont entre eux (je parle uniquement du regard des autres pas de l'aspect marquer son territoire ou sexe a tout va) est-ce que vous pensez que ca changerait quelque chose sur le fait de se sentir homme ou femme?

Sorry pour les fautes d'orthographe


photo de l'auteur etienne54
Etienne54
Non binaire de 64 ans
honnelles

Bonjour Couette 84,

Beh, je serais tenté de dire qu'il est vain de comparer le monde animal à celui des humains.

Je n'ai pas assez de compétences pour développer ma position, je laisse volontiers le soin à d'autres de le faire.

Ceci dit en passant, j'ai eu la chance de pouvoir être confronté au monde des gorilles ( parc des virunga au rwanda) pour me poser la question de savoir " mais qu'est ce qui nous différencie d'eux.

Ceci dit, pour en revenir à ta question MTF/FTM, je serais tenté de dire qu'il n'y à pas de réponse...

J'ai fait une psychanalyse pendant 7 ans pour comprendre, mettre des mots, analyser chaque évènement et ou situation de ma vie, pour en arriver à la conclusion que c'est ainsi, je suis MTF depuis ma naissance.

Il est exact en tout cas que c'est vital pour moi d'être en harmonie avec moi-même.

Peut-être qu'un jour, les chercheurs arriveront à trouver une séquence dans notre génome pour l'expliquer , et alors??????

Je précise que je ne prendrai pas de traitement ( hormone ou autres) et ne me ferai pas opérer, pour un tas de raisons, mais c'est mon choix , d'autres prennent un autre chemin et c'est leur chemin.

Je te souhaite le meilleur

Jade


photo de l'auteur couette84
Couette84
Femme de 22 ans
Plaisir

Merci Jade pour ta reponse!

Avec des animaux sauvage oui, inutile de comparer :)

Mais avec les chats/chiens... c'est different pour moi.

Sachant qu'on est dans le regne animal ;)

Ce post part du principe qu'on est dans une societe binaire (exceptions mises a part). Je n'ai ni les connaissances, ni la comprehension necessaire pour envisager qu'il puisse en etre autrement (malgres lecture de quelques trucs sur le sujet).

Ceci dit je n'ai pas de soucis avec les personnes s'identifiant autrement.

En tout cas, tu m'as apporte ta reponse, et je t'en remercie!

Bonne continuation


photo de l'auteur etienne54
Etienne54
Non binaire de 64 ans
honnelles

Si cela t'intéresse, un document qui pourrais t'apporter des réponses?:

https://www.genrespluriels.be/IMG/pdf/brochure_oct2018_web.pdf

Bonne lecture

Jade


photo de l'auteur Dayzelle
Dayzelle
Femme de 37 ans
Pau

Salut,

ma propre histoire me prouve que les facteurs environnementaux et sociologiques, notamment dans la petite enfance, n'ont pas valeur d'influence (dans les cas similaires au mien). Assignée garçon à la naissance mais me sentant déjà fille à 4-5 ans et pourtant traitée tel un petit garçon. J'aurai eu ce ressenti plus tard dans la vie, une fois adulte par exemple, je n'aurais peut-être pas pensé la même chose car là, effectivement, les facteurs sociologiques et sociétaux auraient pu influencer ce ressenti. Ensuite chacun/e a son propre ressenti de la chose; en mon cas je n'ai jamais "voulu" être une fille, je me suis même battue un temps contre se ressenti, ce foutu genre je l'ai pris en pleine poire, mon genre s'est imposé à moi, je ne l'ai pas choisi. Je ne me suis jamais dit "j'aimerai être une fille", je l'ai toujours été en faîte. Et pourtant il eut été vachement plus simple de rester homme et m'en suis même voulu de ne plus arriver à faire semblant...

Enfin, pour apporter des éléments plus concrets, les dernières études sérieuses sur le sujet mettent en évidence un réel trouble biologique, du moins concernant le "syndrome de transsexualisme primaire" (il y a plusieurs variantes du transsexualisme). Ce dernier implique un problème hormonal lors du développement du foetus: le fameux pic hormonal qui est censé mettre en accord le développement du corps et du cerveau ne se fait pas correctement et a pour conséquence de féminiser le cerveau alors que le corps lui se masculinise (ou l'inverse pour les FtM). La raison de ce bug, quant à elle n'a pas encore d'explication, on sait que les surrénales semblent impliquées mais pourquoi?; des recherches sont en cours. Contrairement à ce que l'on a pensé longtemps, le cerveau est genré à ce stade et se développe selon un schéma féminin ou masculin (IRM à l'appui); n'en déplaise à certains, les connexions neuronales et la structure sont différentes entre les cerveaux homme/femme et ce n'e sont pas les facteurs environnementaux qui constituent le genre en fonction de notre vécu, même si cela peut avoir une certaine influence. En gros, le syndrome de transsexualisme primaire serait très proche de l'intersex techniquement parlant et on peut le qualifier de malformation.

Cela expliquerait pourquoi, comme cela a été mon cas, le cerveau attend que son corps se développe en femme, quand bien même un corps masculin est là, pourquoi mon naturel et comportement ont toujours été féminins et pourquoi j'ai toujours du lutter très fort pour ne pas laisser ce naturel se voir lorsque j'essayais de le cacher. Pour mieux visualiser, c'est comparable à un ordi sur lequel on a installé des périphériques incompatibles ou avec les mauvais drivers, ou encore un Mac sur lequel tu mets des périphériques destinés à un PC. Au mieux ça bug au pire ça ne marche pas. L'exemple est peut-être un peu bancal mais ça représente vaguement l'idée.

Attention, ces études ne sont valables que pour le "syndrome de transsexualisme primaire", mais ne s'appliquent pas forcément aux autres formes de transidentités ou de transsexualismes; je suis moi-même certaines, au vu de certains témoignages, qu'un phénomène de transidentité peut apparaître en raison de facteurs environnementaux, de diverses influences, voire de souhaits personnels. Même si il ne s'agit pas du même trouble, et que pour le coup l'origine n'est pas biologique, je les considère tout autant légitimes. Après tout, dans l'absolu, en quoi cela est gênant? La médecine actuelle permet de corriger cela alors pourquoi s'en priver pour celles et ceux étant dans ce cas et dont c'est le souhait.

Donc ton analyse (Couette84) est très probablement valable pour certains cas, mais pas pour d'autres. Le phénomène de transidentité a de multiples variantes et origines avec des explications toutes aussi variées et propres à chaque cas. Cela explique en partie pourquoi il y a tant de différences entre les ressentis de chaque transgenre, pourquoi certains témoignanges sont très similaires entre eux et pourquoi d'autres trans ne les comprennent pas et ne le ressentent pas de la même manière.

Bonne fin de Dimanche!

Dayzelle


photo de l'auteur etienne54
Etienne54
Non binaire de 64 ans
honnelles

ET bien Dayzelle,

J'ai appris beaucoup de choses à te lire.

Merci et bonne soirée

Jade


photo de l'auteur Ladylechat
Ladylechat
Femme de 19 ans
Paris

Je crois que la question est extrêmement complexe. Je me suis interrogée là-dessus en long en large et en travers, un peu comme toi Couette84 ! Il y a indéniablement des facteurs sociaux-culturels qui rentrent en ligne de compte, d'autant plus que le rose n'a pas toujours été la couleur des filles. Grosse révélation : en fait, autrefois, c'était la couleur des garçons. On enroulait les bébés mâles dans des langes roses, et les bébés femelles dans des langes bleurs, la couleur de la Vierge Marie. Mais je ne sais pas au juste quand ni comment, on s'est dit que le rose était mieux pour les filles, et on l'a affadi. Le bleu a switché de genre, voilà pourquoi les petits garçons sont devenus les étendards de Marie (bon, c'est un peu du sarcasme, mais je vous jure que c'est vrai xD).

Toutefois, je pense aujourd'hui comme Dayzelle qu'il doit y avoir un substrat biologique derrière la transidentiré ou transsexualisme, ne serait-ce que pour des raisons hormonales, en lien avec un pic hormonal ou autre (bon, vous l'aurez compris, je suis aussi douée en génétique que je suis forte en histoire du genre). Mais à mon avis, c'est une chose de se sentir physiquement "femelle" ou "mâle" (si on prend ces termes plutôt que les mots "hommes" et "femmes" chargés de symbolisme du style lumière/obscurité, ténacité/molesse etc...) et c'en est une autre que de vouloir jouer un rôle ou adhérer à des stéréotypes historiquement construits. Je pense que si on enlevait - imaginons, comme par magie - toutes les pressions sociales et qu'on effaçait des millénaires d'histoire, il y aurait probablement moins de trans, mais il y en aurait toujours. Seulement ceux qui resteraient seraient peut-être plus libres (comme tous les autres en fait, même si je déteste, personnellement, le mot "cis" que je trouve laid à souhait et dans lequel je refuse de me reconnaître ou d'être assignée) : ils ou elles ou iels ou qu'importe seraient eux-mêmes, sans appréhensions, sans complexes. Mais je pense qu'il faudrait pour cela déconstruire bien des choses, à commencer par notre langue ! Car la langue, comme le dit Barthes, est fasciste. Et en effet, elle nous impose des pronoms, une place dans la société et ce malgré nous ! Après tout, il n'est pas anodin qu'on refuse encore de féminiser certains mots, comme auteur, qui devrait se dire "autrice" et non auteure ! (même si c'est mieux que auteur, j'en conviens). Tout serait à revoir...


photo de l'auteur Artemis42
Artemis42
Femme de 28 ans
Ambérieu

2 remerciements

Bonjour

Pour répondre à la question de pourquoi on ne voit pas d'animal (qu'il soit domestiqué ou non) transgenre, c'est assez simple et ça tien à deux choses :

la première, essentielle, c'est que de base on ne sait pas reconnaitre les personnes transgenre chez notre propre espèce. Même si on a des études qui avance là dessus et qui donne de bon résultat, On a que des outils qui permettent de dire 'il est possible que... ". Donc le reconnaitre chez une autre espèce c'est mal barrée.

L'autre soucis, c'est que les animaux ne sont pas des humains et donc là aussi c'est déjà pas simple de les comprendre parfaitement quand ils sont "normaux", alors pour trouver quand ils ne le sont pas et que c'est pas quelque chose qui saute aux yeux...

Par exemple, un chien qui est tout mou depuis tout petit, qui vous dit qu'en fait il déprime parce qu'ils a un phallus au lieu d'un vagin et qu'il aimerait avoir une porté de chiot ?

après pour ce qui est des principes de masculin / féminin, ça c'est un très bon exemple d'appriori humains sur les males et les femelles humaines. (non parce que le masculin chez une fourmis ou une abeille, c'est un truc qui sert que de réserve à spermatozoide, et le reste (donc les combats notament), c'est les filles qui s'en occupent).

Et pour revenir sur tes question de pourquoi être hormoné ou changer de sexe, alors que génétiquement on est XX ou XY. C'est simplement parce que c'est pas ton code génétique seul qui détermine qui tu es. Parce que sinon pourquoi vouloir mettre une prothèse ou retirer un truc en trop chez une personne dont le code génétique implique soit (par exemple) un sixième doigt aux mains ou une absence d'auditions.


photo de l'auteur couette84
Couette84
Femme de 22 ans
Plaisir

Hey, merci pour ta repons

A vrai direje ne posait aucune question sur les animaux, puisque personne n'as vraiment de reponses

Le principe masculin et feminin est bien plus que ca, mais comme je l'ai deja dit dans post, c'est assez floh pour moi, et je comprends que ca le soit aussi pour les autres, de plus ce principe s'equilibre en chacun de nous, on auras donc chacuns de nous une telle part de tel ou tel principe, tu peuxes appeler principe A et Bsi tu preferes, l'idee reste la meme...

Je ne parle pas la de ce genre de trucs, (meme si en soit avoir 6 doigts, ma foi y'a pire). Mais pas du tout.

Je parle uniquement des hommes se sentant femmes et inversement (je ne parle pas de l'intersexualite, ni de tout ce qui est entre ou aucuns des 2).

Merci pour ta reponse


photo de l'auteur Artemis42
Artemis42
Femme de 28 ans
Ambérieu

2 remerciements

"Bref donc du coup je me suis demande pourquoi on ne remarquais pas de problemes d'identite de genre chez les animaux, ils ne semblent pas en avoir, pourquoi?"

Donc si, tu as posé la question (même si t'attendais pas de réponse). Et comme c'est le début de ta reflexion en avoir une réponse possible peut t'aider pour la suite.

Et si aussi, tu parle de ce genre de truc : "J'ai du mal a concevoir le fait de changer de sexe, en fait pour plusieurs raisons, la premiere c'est le cote "instinct naturel" ou ben genetiquement t'es une femelle ou un male, Y'a pas vraiment a tergiverser a part pour les cas a part (hermaphrodites et autres). Une autre raison c'est que changer de sexe implique une operation chirurgicale et l'injection d'hprmones a vie (bof moyen pas top et pour le corps, et pour la planete). Une autre raison, est que pour moi, et dans nos societees actuelles la seule reelle difference qu'il devrait y avoir (importante hein) c'est le point de vue genetique, sans que, comme chez les chiens, il existe des activites d'hommes ou de femmes, des couleurs masculines ou feminines, etc. "

Comme tu parle de génétique soit t'es femelle soit t'es male et pourquoi se faire opérer. Je te met en parallèle que la génétique peut te donner des chose en plus ou en moins et qu'on peut aussi se poser la question de pourquoi se faire opérer.

Des personnes à six doigts comme tu le dit c'est pas si grave. Tous les doigts fonctionnent et hormis les gants qui doivent être fait sur mesure ça gène pas. Donc on peut légitimement se demander pourquoi une personne veux se faire opérer.

Donc la réponse est simple, la génétique peut te donner (ou pas) ce que tu ne voudrais pas (ou voudrais) et donc l'opération et les traitement hormonaux sont là pour justement "corriger" ces défauts qui affecte ton bien-être. Que ce soit pour une histoire de genre ou de doigts en trop.


photo de l'auteur Dayzelle
Dayzelle
Femme de 37 ans
Pau

Donc la réponse est simple, la génétique peut te donner (ou pas) ce que tu ne voudrais pas (ou voudrais) et donc l'opération et les traitement hormonaux sont là pour justement "corriger" ces défauts qui affecte ton bien-être. Que ce soit pour une histoire de genre ou de doigts en trop.

Tout à fait.

Moi ce qui me dérange dans ce genre de questionnements (pourquoi changer de sexe), c'est que si quelqu'un né sans jambes et que plus tard la médecine lui permet de réparer cela, personne ne criera au scandal ou ne dira "je ne comprend pas". Là, il s'agit du sacro-saint sexe et genre, alors les gens ne comprennent pas ou ne le veulent pas, et pourtant il s'agit bien de la même chose !! Du moins dans les cas de transsexualisme primaire ou un trouble bio est impliqué.


photo de l'auteur couette84
Couette84
Femme de 22 ans
Plaisir

Arthemis (c'etait une question que je me posait a moi meme pour expliquer mon raisonnement, ceci dit si tu as des idees sur la question, je t'en prie) pour ce qui est de la genetique, disons que vous ne serez pas d'accord avec mon point de vue, mais, neanmoins, et meme si on a tendance a l'oublier, on est des animaux, dans la nature, les imperfections nous empechant de vivre feraient que nous serions abandonnes a notre naissance et qu'on se ferait rapidement manger par des predateurs. Oui c'est triste, enfin non pas tant que ca, c'est la loi de la nature. Perso je suis pour ca (c'est, entre autre, ce qui fait que la population des especes se regule, la loi de la nature)

Ceci dit nous avons evolues, maintenant. Excuse moi d'avoir globalise en parlant de genetique, c'est plus complexe que ca, il n'y a pas que ca qui rentre en compte.

Cependant comme je le disait plus haut si genetiquement, quelqu'un nait sans jambes et que l'on trouve un moyen de lui applique le gene je me poserait quand meme la question.

Imaginez, si les girafes mutantes aux grands coups s'etaient dit, ben non flemme je veux enlever ce gene de grand cou qui ne sert a rien c'est pas du tout pratique pour courir en plus! Et ben la population de girafes autait disparue!

Mais le soucis du changement de sexe (encore une fois je parle des personnes binaires, se considerant femmes ou hommes) est bien different, techniquement, il n'est pas prouve que la genetique ai a voir avec ce sentiment d'appartenir a l'autre genre


photo de l'auteur Artemis42
Artemis42
Femme de 28 ans
Ambérieu

2 remerciements

tu avouera que c'est assez dichotomique le fait d'être pour la "loi de la nature" et le fait d'utiliser internet (qui est terriblement loin de ce que peut produire la "nature").

Mais ne t'es tu jamais dit que tout ce qu'on (l'espèce humaine) peut faire est naturel ?

Parce que concrètement, les espèces évoluent dans l'unique but de survivre et là où les lions ont dévelloppé, griffe, croc, rapidité, acquité sensorielle, les humains n'ont fait que dévellopper un cerveau.

Et donc, comme n'importe quelles créatures qui utilise leurs cerveaux, ils ont dévelloppé des outils, des habitations, ont modifié leurs environnement, se sont associé à d'autre espèces animals.

Sauf que notre espèce l'a fait avec un résultat largement supérieur aux autres animaux.

Tu dis que les "imparfait" meurt, mais est-ce que tu t'es demandé pourquoi ?

la réponse la plus logique, c'est que les ressources qu'une espèce peut obtenir ne sont pas immense, et donc ceux qui ne sont pas les mieux adapté, sont ceux qui n'obtiendront pas ses ressources, ce qui ne laissent que ceux qui peuvent continuer à perpétuer l'espèces encore longtemps. Mais si on a les ressources en abondance, tu remarqueras que rapidement les imparfait survivent.

Si les giraffes ont un grand cou c'est pas pour des question sociales, esthétique ou autre, c'est juste que les grand cou permenttent de manger les feuilles des arbres qui sont trop haut (mais n'empêche pas de manger les feuille du bas) donc les plus grand cou mangent mieux et donc survivent au détriment des petits cou. Mais si tu arrive à donner à manger à toute les giraffes, grand ou petit cou survivront.

Le cas le plus flagrant c'est les chiens. De base les petit chien n'ont aucune chance de survivre. Sauf qu'on leur fournit toute la nourriture necessaire (comme aux grand chien) ce qui fait qu'il peuvent survivrent.


photo de l'auteur couette84
Couette84
Femme de 22 ans
Plaisir

Alala tu pars dans un tout autre debat...

Evidemment que les girafes ont un grand cou pour pouvoir survivre, c'est l'exemple de base de l'evolution darwinienne! Je te faisais un exemple par l'absurde de la possibilitee d'envisager certaines mutations genetiques comme faisant parties du processus d'evolution!

Bref! --'

Bref, je suis pour la loi de la nature dans le fait de reguler le nombre d'humains sur Terre (comme on n'est pas foutus de se reguler nous meme)

J'ai pas dit que j'etait contre tout ce qui est humain. J'utilise internet, oui, et alors?

Je n'ai jamais dit que je pensait que tout ce qui vient de l'homme n'est pas naturel.

Au contraire! En tant que parasites, nous jouons parfaitement notre role. Nous detruisons notre hote, et bien qu'en en ayant conscience, au lieu d'arreter notre parasitisme, on cherche une autre planete pour la parasiter egallement. Pour moi ces actions sont logiques dans leurs sens (meme si je suis plutot pour le cote arretons de parasiter), ca ne veut pas dire que ca va permettre de faire perdurer notre espece, si nous sommes si malins, pourquoi la planete va si mal? Pourquoi on entraine doucement l'etre humain (ainsi que de nombreuses especes qui n'ont rien demandees a personne) dans une spirale qui va juste entrainer notre disparition? On est peut etre les plus "evolues" mais ca veut pas dire qu'on est les plus responsables.

Ne lance surtout pas le debat sur les chiens, c'sst une des nombreuses raisons qui me font detester notre pretendu cerveaux de psychopathes. On a cree ces especes de toutes pieces par des selections genetiques, si la plupart des especes de chiens survivent c'est parce qu'on les nourrit, evidemment, le cavalier King Charles, meurt en souffrance parce que sa boite cranienne est trop petite pour son cerveau, mais on maintien la race parce que c'est mignon un CKC, les chiens comme les carlins, bouledogues ou autres ont des problemes repiratoires a cause de la forme de leur tete et surtout museau. Les bergers allemands ont des problemes a cause de leurs arriere train.

Personne ne me feras croire que ces especes auraient un jour existes (ou perdureraient) si on y etait pas pour quelque chose.



Pour participer à ce sujet, il faut être obligatoirement inscrit