"Je ne veux pas que tu change "

avatar contributeur de -Camille-
-Camille-

Bonjour

deja je m'excuse d'avance pour les fautes d'orthographe

je me lance dans mon premier post débat/point de vue/avis etc.

Tout le monde peu y participer ! trans, cis, gay, lesbienne, hétéro ( oui bon je vais pas metre toute la liste )! Le sujet est sûrement délicat donc j'aimerai juste quil n'y a pas d'embrouille merci

pour ceux qui ne me connaissent pas je suis Camille et je suis une femme transgenre

au cours de ma transition j'ai été confronter à une phrase , surtout de la part de mes proches, très proches ( famille, petite amie, etc.)

c'est bien joli mais quel est cette phrase ? ( oui elle est dans le titre je sais ! )

cette phrase c'est :

-"Je ne veux pas que tu changes " elle peut prendre d'autre variante comme

-"J'ai peur que tu changes" ou alors

-"Je ne veux pas que tu deviennes quelqu’un d'autre"

Je ne sais pas pour les autres personnes transgenre mais je sais que moi la première fois que j'ai encaissé cette phrase, elle m'a entaillé le coeur en profondeur . . .

Lorsque ma mere me la dit, j'ai eu un sentiment de peine et de totale incompréhension mais avant de rentrer plus dans le "sujet" ... je pense quil est nécessaire de remettre les choses dans leur contexte ( ou moins pour les personnes cis ou celle qui n'ont jamais eu à entendre ça)

-Quand et pourquoi cette bombe a tel était lâcher ?

C'était un peu après le coming out après avoir expliqué que je veux être moi-même arrêter de mentir à moi-même et aux autres, entamer une transition prendre un traitement et aller au bout de ma transition ( ce qui peut varier d'une personne à l'autre)

Ma mere a d'abord bien réagi mais quelques jours plus tard elle s'est totalement braquer et elle ma rejeter dans mon incompréhension de ce retournement de situation j'ai cherché à savoir.

Les choses son un peu floue, beaucoup de choses on était dites, des deux coter ... un peu comme un combat où les mots sont des lames affutées . . . et là c'est exactement comme ça que je les prise comme un coup de l'ame qui ma stoper net.. le phrase a été lâcher dans une plaie déjà ouverte...

ma réaction fut un long silence . . . , mais avant de continuer et de décrire ce que j'ai ressentie plus en détails je vais tenter de faire ce que je n'ai pas fait à cette époque, l'avocate du diable

je peux à peu près imaginer la raison même si je ne la trouve pas justifiable mais je pense enfin j'en suis à peu prét certaines que c'était par peur, peur de perdre son enfant on dit souvent que les parant prenne une transition comme un deuil

elle a eu peur de me voir changer ,peur que je regrete, peur que ce sois une phase, peur que je devienne une genre de caricature et qu'au final je reste insatisfaite de ce " nouveau corps" cette nouvelle moi"

Alors certes je peux comprendre ces peurs et je pourrai presque dire qu'elle son justifiable (?) mais non pour moi ce qui aurait pu être une bonne intention et enfaite une chose égoïste, limite hypocrite...

qu'elle ou certains proche est peur je peux le comprendre mais souvent ça conduit à vouloir m'empêcher d'être ce que je suis au fond .à ce moment précise mon avis ,mon opinion ,mon mal-être et la raison pour là quel je voulais faire une transition et/ou tout le reste ... pour elle tout cela n'existe pas/plus et enfaite si on regarde bien cette phrase je pense qu'on peut voir que cette phrase est égoïste

" je ne veux pas que tu change "

le "je" decide de ce que le "tu" peux ou ne pas faire, de ce que le "tu" as le droit ou pas, peu importe ce que le "tu" ressent ou pensse ou veux

alors oui ma réaction fut un long silence pour encaisser l'impacte colossale que cette phrase ait eu sur moi cette phrase qui peut être anodine pour certaine personne, ne l'était pas du tout pour moi

-pourquoi cette phrase m’a faite si mal qu'est-ce que j'ai ressenti et pourquoi ?

En quelques secondes un tas de choses sont passées dans ma tete...une tel injustice ,une tel incompréhension ... le poids d'une peine indescriptible qui ma juste donner envie d'en finir ... définitivement...

Je n'avais pas le droit de vouloir être heureuse ,pas le droit de ressentir de la dysphorie et de vouloir m'en sortir et le pire ... elle ne comprenait même pas que je ne veux pas changer je veux juste être moi ...

mais non elle préférait que je joue un rôle ,que je continue à faire semblant mais pourtant elle savait que pour moi la transition était vitale ... elle savait que je préférais mourir plutôt que de continue à vivre comme ça ...

Alors pourquoi ? pourquoi ... et pourquoi ? elle peut me dire que : non je ne devais pas , j'en avais pas le droit parce qu'elle l'avait decider à ma place . . . sans savoir ... sans même pourvoir imaginée ...

Alors oui... je me suis sentie rejeter et ça a tout simplement pilonné tous mes espoirs...

Quand une personne aussi importante a montré indirectement et hypocritement le fait qu'elle ne me soutiendrait pas

comment aller au bout si ma propre mere pense que j'y arriverai pas et que je ne peux pas le faire, parce que je deviendrais autre chose ... une chose taboue ,une chose à cacher tout ça parce qu'elle n'est pas capable d'affronter ses peurs à elle oua cause du regard des autres

Bref je pourrai encore continuer mais je pense que ça suffit .

toi qui lit tu pourrais me dire bon ok mais tu veux en venir où ?

Le problème de cette phrase c'est qu'il n'y a pas qu'une personne qui la dit en général

Comme j'ai dit au début cette phrase revient de temps en temps et elle est souvent dite par les proches et c'est proche n'ont même pas conscience de l'impact de cette phrase

Ça peut être en rapport à la transition ou par rapport à des chirurgies lier à la transition ils ont peur et je peux le comprendre si une personne proche me dit j'ai peur de ça et bien je discute je la rassure (enfin j'essaie) je lui explique pourquoi tente de lui faire comprendre

mais à partir du moment ou cette personne pense pouvoir avoir le droit de m'imposer ce que je peux faire ou non sans même savoir où s'imaginer la raison ou ce que je ressens , il n'y a plus de discussion.

Alors que la personne cherchais à "aider" ou "protéger " une personne qu'elle aime, elle fait enfaite le contraire et elle fait plus de mal que de bien

le but de ce post c'est un peu d'extérioriser les choses on m'a récemment ressorti cette phrase donc c'est une genre de thérapie personnelle et je voudrais aussi savoir si je suis la seule ?

j'aimerais bien savoir si d'autres personnes trans on dut faire face à cette phrase si ça a eu autant d'impact ou pas ? ou même si d'autres personnes qui ont dit cette phrase veule en parler ce serait bien aussi

Voilà merci a toi qui as lu jusqu'au bout je t'offre un chat à manger

avatar contributeur de Plume
Plume

Salut Camille,

J'ai super faim mais je ne mange pas les animaux morts. Il est vivant le chat?

Je comprends ce que tu decris meme si je ne suis pas concernée par la disphorie de genre. J'aurais préféré qu'on te dise qu'on était heureux que tu puisses devenir toi-meme.

Moi j'ai eu aussi a faire a des reticences maternelles vis a vis de mon autisme. On cherche d'autres raisons a mes souffrances au travail par exemple. Le pb n'est pas la peur du changement, c'est la peur de deteriorer l'image qu'elle a construite de moi (pour ta mère, ca doit être la même chose je pense). Constater que l'image ne correspond pas a la realité et qu'on s'est trompé, ce n'est pas toujours facile a encaisser.

Bref, tiens bon, marque ton territoire et tes droits, quand le silence laisse place a une affirmation de soi, une prise de conscience est possible..

Plume


"Dès que tu avances sur le chemin, le chemin apparaît" Djalâl ad-Dîn Rûmi

avatar contributeur de -Camille-
-Camille-
- modifié par -Camille- le 08/04/2021 - 18:36:00

Citation de Plume #359309

il est vivant tu peu donc le manger en vie :)

merci pour ta reponse

avatar contributeur de Farf
Farf
- modifié par Farf le 08/04/2021 - 19:16:25

Salut Camille

Comme Plume, je n'ai pas de dysphorie de genre.

Mais comme tout le monde, je suis humaine. Et comme tout le monde, j'évolue. Je préfère parler d'évolution, car je pense que notre essence, elle, ne change pas.

Venant de mes proches, si tant est que je puisse les nommer ainsi ( en réalité je suis à des années lumière d'eux ), j'ai beaucoup entendu " Tu as changé ". Sur un ton de regret, de nostalgie, voire de reproche.

Non, je n'ai pas changé. Je suis celle que je suis depuis toujours. Mais j'ai "grandi " (ça il faut le dire vite !). Je me suis émancipée d'eux, très tôt, et par conséquent ils ont perdu de leur influence. Ils ont perdu de leur petit pouvoir illusoire sur moi.

Je pense que ça peut faire peur. Tout simplement parce que leur "statut", leur place si tu préfères, n'est plus assurée. C'est une sorte de menace pour l'égo.

...Et ça concerne sans doute aussi la peur de ne plus être reconnu à nos yeux, puisque selon eux nous "mutons". Il est parfois nécessaire de les rassurer. Ils sont attachés au souvenir de la représentation qu'ils avaient de nous, erronée ou non. L'important est de communiquer dans l'amour, de qui nous sommes. Si ce n'est pas acceptable pour certains de l'entendre, je considère qu'ils ne nous aiment pas réellement nous, mais seulement l'image rassurante qu'ils s'étaient construite. Et dans ce cas je n'ai pas envie de m'entourer d'eux.

Je te souhaite d'être enfin toi, dans la bienveillance de ceux que tu aimes et qui comptent pour toi.

avatar contributeur Chapichapo
Chapichapo

Bonsoir,

Je propose de te partager ma compréhension de "Je ne veux pas que tu changes".

Le "je ne veux pas que tu changes" est un "je ne veux pas te perdre". En effet, si tu changes, celle que tu es n'existera plus au profit d'une autre. Aussi c'est perdre celle que je connais aujourd'hui, celle que j'aime, celle à laquelle je tiens.

C'est donc une marque d'amour. (Du coup, impossible de comprendre que "je ne veux pas que tu changes" soit violent/méchant).

Il faut prendre en compte un autre axe d'analyse, celui de grandir, de s'épanouir, de vivre. Un parent aime ses enfants, il a du bonheur et de la joie à les voir grandir, sépanouir, vivre et donc à changer.

Le fond du problème est donc un écart de compréhension sur la transition :

Pour celui qui la souhaite, c'est être soi, une individuation, c'est à dire sépanouir et vivre.

Et pourtant, pour le parent ce n'est pas une bonne chose. Il faut donc l'amener à exprimer en quoi est-ce une mauvaise chose. Pour pouvoir faire évoluer cette position, il faut en découvrir les fondements.

"Attaquer" chacun de ces fondements, les faire bouger, les démonter un à un.

La première étape est de justifier la nécessité de la transition, casser la résitence au changement :

Cela va être chose de difficile : dire à son parent qu'on est malheureux, ce sera une souffrance pour le parent d'entendre que son enfant est malheureux (il risque de refuser de le croire) et une souffrance d'exprimer son malheur (surtout si il faut le démontrer).

Il faut que cette situation "de malheur" soit acceptée par chacune des parties pour construire un chemin vers le bonheur (commun).

J'espère que ces quelques lignes pourront t'aider ou au moins te donner une autre vision sur la situation.

avatar contributeur de Doremi
Doremi

Entre 'je' et 'tu', pas de tyrannie. Que ce soit dans le couple, dans tous les types de liens familiaux, 'je' ne peuT pas dire à 'tu' (majeur et responsable) quoi faire, quoi choisir, qui être, sinon il y a soumission, et non frater-sororité.

Je peux dire que j'ai peur, que j'ai de la peine, je peux demander à parler davantage pour comprendre, mais pas vouloir que tu - quoi que ce soit car tu as ton propre vouloir, ta propre force de vie.

Pour moi, c'est au moment de l'adolescence, bien avant de potentiellement devenir - ou non - parents que les jeunes devraient être sensibilisé.e.s au fait que s'iels choisissent un jour de donner la vie, iels s'engagent à respecter cette vie comme inconnue, totalement à découvrir, dans son identité de genre comme dans son orientation future : si je ne peux accepter le devenir de cette vie, l'accueillir avec un amour inconditionnel, si je veux l'enfermer dans un carcan, mieux vaut que je m'abstienne de la faire venir sur terre...

avatar contributeur de -Camille-
-Camille-
- modifié par -Camille- le 08/04/2021 - 19:19:36

Citation de Farf #359312

merci pour ta reponse

je trouve la perspective diferente , interessente

Citation de Chapichapo #359313

merci a toi aussi

le probleme c'est que dans se cas precie il n'y a pas de changement

la transition prend souvent la metaphore du papillon et de la chenille

la chenille ne change pas vraiment elle se metamorphose pour etre ce quelle a toujour etait

je peu comprendre la peur du parant la peur de perdre ect

mais comem tu la dit un parant o u un proche devrai acompagner son enfant vers le bonheur pas la faire reste bloquer dans le malheur

Citation de Doremi #359316

merci je suis totalment daccord avec ton poin de vue que je partage globalement

avatar contributeur Chapichapo
Chapichapo

Citation de -Camille- #359317

la chenille ne change pas vraiment elle se metamorphose pour etre ce quelle a toujour etait

Oui, biensûr, c'est évident, c'est ce que j'entends par individuation, devenir qui on est, ce qu'on est déjà.

Mais est-ce que le parent a conscience que ce n'est pas un changement ? "Je serais toujours moi"

Citation de -Camille- #359317

mais comem tu la dit un parant o u un proche devrai acompagner son enfant vers le bonheur pas la faire reste bloquer dans le malheur

Ce n'est pas possible qu'un parent laisse son enfant bloqué dans le malheur, si il fait cela c'est qu'il n'a pas compris la situation de malheur ou qu'il ne veut pas y croire pour refuser d'être malheureux lui aussi en l'acceptant : le malheur des enfants fait le malheur des parents.

avatar contributeur de -Camille-
-Camille-
- modifié par -Camille- le 08/04/2021 - 19:36:37

Citation de Chapichapo #359319

je pense que c'est surtout que le parant ou proche se voile la face peut etre par incomprehention peu etre juste par hypocrisie

il peu y avoir tout un tas de raison auquel la persone qui se trouve da cette situation va se ce cacher et avoir une excuse ,un pretexte pour justifier le fait d'imposer son unique poin de vue au detriment du bohneur de la perssone en face

Citation de Chapichapo #359319

Mais est-ce que le parent a conscience que ce n'est pas un changement ? "Je serais toujours moi"

pour ma part et la situation que j'ai raconter oui le proche ou le parant etait senser le savoir car je les dit avant et apres la bombe

mais de la a ce que la persoone en prenne conciance je peu pas le faire a ca place malheureusement

avatar contributeur Chapichapo
Chapichapo

Citation de -Camille- #359323

je pense que c'est surtout que le parant ou proche se voile la face peut etre par incomprehention peu etre juste par hypocrisie

C'est une possibilité, je l'écarte car c'est une impasse et non pas parcequ'elle n'a pas de valeur. Mon objectif est de trouver des possibilités qui expliquent une incompréhension afin de la lever et de reprendre le chemin du bonheur ensemble.

Citation de -Camille- #359323

pour ma part et la situation que j'ai raconter oui le proche ou le parant etait senser le savoir car je les dit avant et apres la bombe

Pourquoi ne pas répeter afin de passer du "sensé le savoir" à "le savoir" ?

Citation de -Camille- #359323

mais de la a ce que la persoone en prenne conciance je peu pas le faire a ca place malheureusement

En effet, mais j'ai une devise, aide ton prochain, si tu ne peux pas l'aider, aides celui qui le peut. Si tu n'arrives pas à décoincer la mouche devant la vitre, fait appel à un ami ^^

avatar contributeur de CeliaLove
CeliaLove

Bonsoir,

Pour commencer Camille, je peux te témoigner que beaucoup de personnes trans se confrontent a l'incomprehension des parents. c'est un peu plus que de l'incompréhension d'apres moi cela dit.

Je pense qu'il s'agit aussi de la peur d'une marginalisation de son enfant car la transidentité a travers les medias l'education traditionnelle vehicule une image farfelue malheuresement encore en France.

Je crois aussi qu'il y a aussi de la culpabilité, le sentiment d'avoir "mal fait" comme si ta transidentité pouvait etre due a l'education que tu as recue.

Je crois enfin que cette peur de te voir changer, peur de te perdre est l'expression de la peur de perdre une personne qu'on aime malgré son mal etre.

Cependant, Je trouve extrêmement malsain un parent qui s'enferre dans ces peurs plutot que d'accompagner son enfant sur un chemin qui l'epanoui, plutot que de se renseigner pour constater qu'une transition n'est pas un changement mais au contraire l'expression d'un soi, ce toi que justement ta maman aime.

Il faut parfois du temps pour que les parents les amis s'apercoivent que tu es la meme sans maletre, la meme mais pleinement.

J'estime pour ma part qu'une transition primaire est réussie si ton toi n'a pa changé mais qu'il s'est epanoui.

Pour ce qui est de l'injonction, je crois que c'est extrêmement violent a vivre car ta maman represente l'autorité naturelle mais elle est aussi celle qui t'a mise au monde et la non reconnaissance de qui tu es par la personne qui t'a donné la vie (et donc cette identité) constitue une enorme fracture. c'est d'autant plus violent quand celle qui t'a mise au monde te demande de ne pas etre toi. Je ne doute pas qu'elle ne se rend pas compte du tout de ce qu'elle te fait vivre involontairement.

Je te conseille a la différence d'autres, de vivre ta vie accompagné des gens qui t'acceptent et te regardent avec le coeur. Il y a un temps pour expliquer a ceux qui veulent entendre, un temps pour te construire et un temps ou tu pourras partager qui tu es pleinement avec les proches qui n'ont pas compris avant, cela peut changer avec le temps.

Bien qu'il est important d'expliquer et de communiquer pour eviter le rejet, quand une personne refuse d'entendre il faut laisser du temps pour eviter de perdre son energie. Une transition prends beaucoup d'energie et il faut arriver a concentrer ton energie sur ce qui est vital est constructif pour toi. Ta maman, je l'espere, pourra te voir bientot avec le coeur.

Bon courage bisous

avatar contributeur Chapichapo
Chapichapo

Celia a de bons conseils : entoure toi de personnes qui t'aiment et acceptent ta transition, économise des forces pour ce qui est important maintenant, au présent, laisse le temps faire son oeuvre. Chacun a un temps pour recevoir de l'autre, ce temps est plus ou moins long selon les personnes.

avatar contributeur de -Camille-
-Camille-
- modifié par -Camille- le 08/04/2021 - 23:13:47

Citation de Chapichapo #359324

Citation de Chapichapo #359324

En effet, mais j'ai une devise, aide ton prochain, si tu ne peux pas l'aider, aides celui qui le peut. Si tu n'arrives pas à décoincer la mouche devant la vitre, fait appel à un ami ^^

lol oui je veux bien mais comme j'ai dit on peu pas ouvrire les yeux a quelqun qui ne veut pas les ouvrire ou on peu pas aider quelqun qui ne veux pas d'aide

Citation de CeliaLove #359332

Merci beaucoup pour ta réponse et tes conseills je pense que tu as raison sur beaucoup de points, que je partage

Si ça peut te rassurer et c'est vrai que je les pas préciser, mais les chose von mieux avec ma mere enfin ce n'est pas parfait mais c'est mieux

le truc c'est que cette phrase est revenue de temps en temps et pas seulement part ma mere , dou mon poste

quand une chose arrive une fois avec une personne je me dis c'est elle qui pense mal quand ça se reproduit avec d'autres mêmes si j'ai mon point de vue sur le sujet je me remets quand même en question c'est aussi pour ça que je fais ce post

Citation de CeliaLove #359332

J'estime pour ma part qu'une transition primaire est réussie si ton toi n'a pa changé mais qu'il s'est epanoui.

je suis d'accord avec ça rejoint ma métaphore avec le papillon

Citation de CeliaLove #359332

Je te conseille a la différence d'autres, de vivre ta vie accompagné des gens qui t'acceptent et te regardent avec le coeur. Il y a un temps pour expliquer a ceux qui veulent entendre, un temps pour te construire et un temps ou tu pourras partager qui tu es pleinement avec les proches qui n'ont pas compris avant, cela peut changer avec le temps.

Là aussi je suis d'accord et quelque part avec le temps la situation avec ma mere s'arrange mais je ne suis pas du tout certaine quelle est prise conscience du mal que cette phrase a pu me faire ( même avec le temps)

on peut choisir les amis(e)s ou les proches après la transition , qui accepte tel que nous sommes mais malheureusement pour les proches qui étaient là " avant " on s'attend et ont espère qu'ils vont nous laisser la chance de leur ouvrir les yeux.... mais comme n’importe quel sujet c'est difficile de faire ouvrier les yeux à quelqu’un qui veut les garder fermer...

avatar contributeur de CeliaLove
CeliaLove

Bonjour,

C'est cool déja que ta maman ait fait un pas vers toi.

Citation de -Camille- #359353 quand une chose arrive une fois avec une personne je me dis c'est elle qui pense mal quand ça se reproduit avec d'autres mêmes si j'ai mon point de vue sur le sujet je me remets quand même en question

Je crois qu'une transition de genre est encore actuellement une transgression sociale. Je ne pense pas que tu ais le droit d'être toi mais je crois que le choix que tu fais et d'assumer qui tu es et de faire la démarche d'être en accord avec toi meme quitte à être en transgression par rapport aux règles normatives.

Par cette transgression il est assez logique, il me semble, que tu te confrontes a des regards interloqués et des réaction de retiscence.

Citation de -Camille- #359353 je ne suis pas du tout certaine quelle est prise conscience du mal que cette phrase a pu me faire

C'est toute la difference entre la tolerance et l'acceptation. Peut etre ta maman tolère que fasses cette demarche qui t'epanouit, l'etape d'apres c'est de t'accepter qui tu es malgré la representation normative dans laquelle ta vie ne rentres pas.

Citation de -Camille- #359353 c'est difficile de faire ouvrier les yeux à quelqu’un qui veut les garder fermer...

La vie offre des evolutions, des mutations sans cesse de chacun.e d'entre nous. les relations evoluent au gré de ces évolutions. Ta transition est une evolution transgressive qui peut d'autant plus destabiliser certaines relations mais cette evolution t'ouvre, j'en suis certaine, des tas de relations extrêmement positive que tu n'aurais pas connu autrement.

J'ai tendance a porter plus d'importance à ce que la vie offre de beau qu'aux difficultés traversées. C'est dur de mettre en stand by ou en deuil des relations qui te sont chères mais peut etre peux tu simplement te nourrir des relations merveilleuses que ta vie t'offre actuellement.

avatar contributeur de Farf
Farf

"C'est dur de mettre en stand by ou en deuil des relations qui te sont chères mais peut etre peux tu simplement te nourrir des relations merveilleuses que ta vie t'offre actuellement."

Une des clés pour être heureux !

avatar contributeur de -Camille-
-Camille-

Citation de CeliaLove #359388

Par cette transgression il est assez logique, il me semble, que tu te confrontes a des regards interloqués et des réaction de retiscence.

oui ca c'est certains :)

Citation de CeliaLove #359388

C'est toute la difference entre la tolerance et l'acceptation. Peut etre ta maman tolère que fasses cette demarche qui t'epanouit, l'etape d'apres c'est de t'accepter qui tu es malgré la representation normative dans laquelle ta vie ne rentres pas.

il y a un peu de ca oui au debut elle " accepter " parce que c'etait la chose a faire mais au fon elle ne m'accepter pas

heureusement ca va mieux jepense quelle maccept plus que au debut

Citation de CeliaLove #359388

Ta transition est une evolution transgressive qui peut d'autant plus destabiliser certaines relations mais cette evolution t'ouvre, j'en suis certaine, des tas de relations extrêmement positive que tu n'aurais pas connu autrement.

oui et as forcement amoureuse j'ai pus rien que ici sur betolerant faire la conaissance de gens vraiment ouvert et tolerant qui ma faite auss grandire

je pense aussi que le vecue et les epreuve forge

Rencontre Trans

STOP à la fétichisation des personnes transgenres. betolerant est le seul site de rencontre transgenre à ne pas considérer la transidentité comme un vulgaire fantasme fétichisé.



Suivez-nous
Téléchargez l'application
Application android
conçu avec par Carbonell Wilfried
© Copyright 2021, betolerant.fr