Comment avouer son homosexualité à ses parents ?

photo de l'auteur N1colas
N1colas
Homme de 20 ans
Strasbourg
Ce sujet est une demande d'aide, écoute et bienveillance sont de rigueur

Yo les gens ! 
J'ai 17 ans et je n'ai toujours rien dit à personne, j'ai mes deux meilleurs pote qui sont au courant du fait que j'suis gay mais personne d'autre et encore moins mes parents ou ma famille... 

J'ai assez peur de plus que j'ai pas de copine donc je pense que ma mère se pose des questions.

J'ai vraiment très peur de mon homosexualité, il est possible de vivre sans forcément l'annoncer ? 

Vous avez des conseils ?
Mercii les gens 3-)

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Le vivre sans l'annoncer ça peut être difficile dans la mesure où tu pourrais te sentir toujours coupable de ne pas être vraiment toi-même et mentir sur des petits détails qui s'accumulent mais qui peuvent te rendre la vie difficile. On a souvent envie de nous révéler tel que nous sommes à ceux qu'on aime, toutefois il vaut parfois mieux ne pas le dire à des membres de sa famille quand on sait qu'ils ne comprendront pas ou des amis plutôt homophobes par exemple. Ça depend des gens, par ailleurs je me suis assumé vers la période post-bac et commencé à le dire petit à petit à mes proches. Je pense qu'au lycée beaucoup de personnes y sont moins réceptives par rapport au post-bac où justement on se crée un esprit critique et une tolérance qu'on aurait pas eu avant. Enfin ce n'est pas le cas de tous évidemment.

Bon courage !

photo de l'auteur Kaivhin
Kaivhin
Homme de 23 ans
Paris

1 remerciement
Je vais te donner mon point de vu comme moi je l'ai fais et ça ne tient qu'a moi, je suis pas sur à 100% que ça marche dans ton cas... 
Avant tout je suis bisexuel et non gay mais le sujet reste le même, à savoir, comment l'annoncer à ses parents ! 

Clairement je l'ai pas annoncé comme si c'était un truc de fou, donc j'ai pas du tout fais de coming out ou autre, car j'estime normal qu'on ne soit pas forcément tous hétéro. Donc logique que tu ne fasse pas toute une histoire pour ça ^^

Tu n'as pas avoir peur de ton homosexualité.. T'es attiré par les mecs et t'es un mec, et ?
C'est comme ça point, y'a bien des hétérosexuels qui ne sont par exemple qu'attirés par les brunes nop ?
Bah c'est exactement la même chose mdrrr toi t'es attiré par les garçons et c'est comme ça, tu devrais pas te prendre la tête :) 

Si tu sens que tes parents sont assez ouverts d'esprit annonce ça normalement, par exemple si ils te demandent si t'as une copine, tu leur réponds simplement, "non j'ai un copain" puis voilà, ils seront tellement surpris pas ton annonce qu'ils te diront rien (du moins je l'espère pout toi )
Si tu sens qu'ils peuvent être réticent tu peux éventuellement les mettre sur la piste avec des petits indice + l'annoncer à tes frères et soeurs si t'en as.

peace: 

photo de l'auteur Vaelicious
Vaelicious
Homme de 32 ans
Gex

1 remerciement
Comme ça ? 
https://www.youtube.com/watch?v=RyIH2ENK_Rw

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Pourquoi le faire surtout?

S'ils te demandent dans 20 ans pourquoi tu ne leur as pas fait de petits enfants, tu n'es pas obligé de savoir pourquoi non plus. Et être homosexuel n'est pas une raison pour ne pas l'avoir fait, car avant la "libération" sexuelle, beaucoup d'homosexuels se conduisaient en simples pères de famille.  La réponse "je ne sais pas" sera suffisante. Concentre-toi d'abord sur l'essentiel (oxygène, toit, nourriture, eau, santé donc études, travail, amis ... ). 

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
L'homosexualité n'étant pas une faute, elle ne s'avoue pas. Au mieux, elle s'assume.
Parles-en leur si tu estimes que c'est nécessaire, que tu en as envie, ou que ça te ferait du bien d'une manière ou d'une autre.

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Je ne suis surement pas le meilleur placé pour te donner des conseils dessus mais je vais te donner mon point de vue.

Moi je l'ai dis récemment à des amis mais pas à ma famille et je l'ai dis à des amis qui m'ont posé la question.

Personnellement je vois pas comment leur dire (à mes parents) et je comprends pas pourquoi je devrais leur annoncer, mes frères ne leur ont pas "avouer" qu'ils étaient hétéro et je me vois pas convoquer une réunion familiale pour faire le sacrement de mon homosexualité...

PS : être gay n'est pas un crime, tu n'as rien à avouer :D

photo de l'auteur LORANLAO
LORANLAO
Homme de 45 ans
Paris

4 remerciements
Bonjour Nicolas,

Prend ton temps,tu es jeune et pour le moment tu n'es obligé de rien.
Tu n'as rien à "avouer" , l'homosexualité n'est pas une faute.Nous savons tous que nous n'avons pas choisi d’être gay,on l'est c'est tout.
Prend la suite de ce que je vais écrire avec précaution,c'est juste un avis ,un témoignage un parmi tant d'autres...pour être heureux ,épanoui et vivre son homosexualité sereinement il faudra un jour le faire. Les non dits sont difficile à vivre.Je n'ai jamais parler de mon orientation à ma famille, et c'est tout aussi difficile à vivre que de le dire.Je me répète Nicolas prend ce que je dit comme un avis et rien d'autre.

 

photo de l'auteur Kattarsis
Kattarsis
Homme de 29 ans
Strasbourg

66 remerciements
J'en ai parlé à mes parents à quasiment 20 ans, ils se doutaient pas réellement que j'étais gay. Ne pas avoir de copine ne signifie pas être homo, tout le monde ne voit pas le couple comme une priorité, sans même parler de la probabilité de rencontrer la bonne personne.

En tout cas ne te force pas à annoncer cela, c'est ta sphère privée et ta sexualité ne regarde que toi, tu n'as pas de comptes à rendre à tes parents à ce niveau. Il faut leur dire quand tu te sens prêt, pas parce que tu te sens obligé. 

Bon courage à toi ;-)

photo de l'auteur Avatea
Avatea
Homme de 27 ans
Paris

18 remerciements
Avouer ? Il ne s'agit pas d'une torture ni d'un interrogatoire, il s'agit de ta vie. Tu n'as pas à te justifier ni à avoir peur de qui tu es, au contraire.

En te lisant, je ne pense pas qu'en parler à tes parents soit une priorité ; il me semble plus approprié de travailler sur toi pour te sentir à l'aise avec ton orientation sexuelle.
Mais si en parler avec ta famille peut t'aider dans cette démarche (et que tu sais qu'elle sera réceptive), alors pourquoi pas ?

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Voici en forme d'encouragement un classique du coming out qui a donné de l'élan a des générations de gays avant toi :

Au-delà du clin d’œil l'esprit de la chanson est celui qui devrait présider à l'annonce dans le meilleur des cas : être heureux et rayonnant de bonheur et vouloir le partager.
L'autre question à se poser est celle d'anticiper ( forme de pari un peu compliqué...) si cette annonce te vaudra plus de soutien ou plus d'incompréhension/solitude de la part de tes proches.
Tu as déjà l'épaule de tes amis pour te confier : à toi de jauger le niveau de tolérance parentale.
Dans l'absolu, sincérité et vérité seraient toujours préférables, mais la vérité n'a de sens que dans un contexte un minimum sécurisé selon moi...
Au niveau local des assos comme Contact peuvent aussi t'aider à organiser le dialogue et accélérer l'intégration de l'information, qui devrait toujours être reçu comme une bonne nouvelle, le signe que la confiance est présente entre enfant devenu grand et parents qui ont accompli leur cycle d'éducation jusqu'à l'émancipation de la progéniture, mais chaque cas est différent...

Que le pouvoir du groove qui réchauffe les cœurs soit avec toi.
Je te souhaite mille courages et plein de bonheur.

https://www.youtube.com/watch?v=F-mjl63e0ms

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Bonjour à toi,

Pour ma part, je n'ai pas vraiment eu à le faire, ma mère s'en était toujours un peu douter, on a jamais vraiment aborder le sujet ( je pense que c'est sûrement mieux ainsi ^^ ) Mon père l'accepte haut la main, mais ne veut pas non plus en entendre parler.
Bref, si tu ressent le besoin d'en parler à tes proches, lance toi, mais fais le en douceur, ça peux surprendre et les réactions chez certains sont diverses !!
Bon courage à toi et n'hésite pas

Bien à toi

Mathieu

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
bonsoir jeune homme
pour ma part tu dois vivre TA VIE
si tu as besoin de le dire à ta famille, dis le tout en les rassurant car comme tous les parents, ils croient qu'ils sont responsable.
alors d'abord rassure les, que tu n'es pas malade encore moins le sida, que tu n'es pas folle (les parents croient vite à ce que leur fils soit folles, attrape facilement le sida et toutes ces conneries)
si tu leur dis, alors dis leur que tu es heureux avec un mec, en plus si tu en as un alors dis leur que tu es amoureux fou.
sinon continue a vivre normalement et s'ils te posent des questions alors oui dis leur, mais en tout cas la décision t'appartient et je sais ce n'est pas facile
je sais de quoi je parle, pour ma part y a de ça 25ans, ça été une période très difficile.
alors si tu as besoin d'en parler, n'hésite pas fais moi signe
et courage

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Mes parents ont toujours eu le chic pour trouver les bons mots lorsqu'ils parlent.
Il est arrivé de rares fois où ma mère a utilisé le terme "homosexuel", voire "pédé", mais c'était tout de suite pour se reprendre et dire "tapette" ou "tantouze" à la place.

Je ne leur ai donc jamais dit que j'étais homo, je l'ai dit à des amis/potes, mon frère est au courant, mais pas mes parents, et si ils s'en doutent ils font mine de n'en rien savoir.

Je ne leur dois pas d'explications, je ne me sens absolument pas obligé de leur dire quoi que ce soit à ce sujet. Et si un jour ils avaient la mauvaise grâce de me reprocher de leur avoir tu la vérité, je leur rappellerais leurs sages paroles... ;-) 

Le coming-out on en parle beaucoup mais c'est surfait et en aucun cas une nécessité pour vivre sa sexualité/préférence comme on l'entend. On peut d'ailleurs très bien assumer son homosexualité sans avoir à la révéler au grand jour. Personne ne demande de comptes à un hétéro sur sa sexualité, gare à celui qui m'en demandera.

photo de l'auteur Enneathusias
Enneathusias
Homme de 45 ans
Lyon

105 remerciements
Attendre une éventuelle approbation parentale et se priver de vivre sa vie entre temps ? Certainement pas ! J'admire les gens qui malgré des conditions de vie adverses, parviennent à trouver le bonheur, en dépit des autres, parents inclus. Après tout, les parents sont sur cette Terre pour évoluer eux aussi, à leur rythme. Leur niveau de conscience ne dépend pas de nous. En vivant notre vie, ils évolueront peut-être, mais ce n'est pas de notre responsabilité.

photo de l'auteur Ganymede
Ganymede
Homme de 42 ans
Brest

3 remerciements
bonjour Nicolas,
comme il a déjà été dit, tu n'as rien à avouer, car tu n'as commis aucun crime! Éventuellement, tu parleras à tes proches de ton homosexualité,mais tu n'as pas à t'en justifier. Chaque situation est particulière, donc il faut te méfier des généralisations. N'oublie pas qu'il n'y a pas de retour en arrière possible: une fois sorti du placard, impossible d'y retourner!
Comme tout le monde, tu as droit à ton jardin secret et tu n'es pas obligé d'y faire entrer des gens qui risquent, volontairement ou pas, de le piétiner.Je comprends que cela puisse être gênant de ne pas dire qui l'on est vraiment à ses proches, car on a l'impression de n'être ni honnête ni loyal.Mais il n'est pas bon non plus de se montrer complètement transparent, on a tous besoin d'un degré d' intimité.
Il y a de jeunes gay qui font leur "coming out" et pour qui cela se passe très bien, et d'autres malheureusement qui se retrouvent à la rue (il existe d'ailleurs une association pour eux dont le nom m'échappe). Je me souviens avoir vu le témoignage d'un ado sur Arte à qui une assistante sociale avait conseillé "pourquoi ne voulez-vous pas essayer d'être hétéro?" On croit rêver et pourtant l'histoire n'était pas une fiction et se passait en France au XXI° siècle!
Personnellement je n'en ai jamais parlé à la maison, car je sentais bien que mes paroles auraient provoqué un cataclysme. Plus tard, quand mon travail m'a donné l'indépendance financière, je n'en ai pas parlé non plus. Je suis dans un milieu pas "gay friendly" du tout et en dehors du boulot, je considère que si un ami ne m'accepte pas tel que je suis, c'est qu'alors il n'est pas vraiment un ami!

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
J'ai lu quelque part que c'est moins compliqué a comprendre pour les personne quand l'on leurs présente une personne que un fait.
Peut-être le faire quand tu sera amoureux ?

photo de l'auteur Enneathusias
Enneathusias
Homme de 45 ans
Lyon

105 remerciements
Citation de Ganymede : [...]et d'autres malheureusement qui se retrouvent à la rue (il existe d'ailleurs une association pour eux dont le nom m'échappe).


Tu fais référence sans doute à l'association Le Refuge, présente à travers ses délégations dans plusieurs départements.

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Tu sais, il faut déjà que toi tu l'ai totalement accepté, que ce soit quelque chose de positif. Ca viendra naturellement, ça sert à rien de te précipiter, vie ta vie d'abord. Quand tu te sens bien dans ta vie, que tu sais qui tu es, parle à ta mère, c'est pas très grave si c'est dans deux mois ou trois ans. Dis lui juste que tu es heureux, que tu es comme ça, par contre laisse à tes parents (surtout à ton père) du temps pour l'accepter. C'est important, tu as eut du mal comme tout le monde à accepter qui tu étais alors c'est important une fois que tu l'as dit de laisser des mois à tes parents pour digérer la nouvelle ! Moi perso je l'ai dit à ma mère dans la voiture avant de prendre l'avion pour l'Australie et je suis rentré un an plus tard. Annonce le juste de manière positive, montre à tes parents que tu es heureux, le dire à ses parents et fondre en larme est très mauvais car les parents s'imaginent que tu es triste d'etre comme ça :-)

bon courage on est des centaines de milliers comme toi :-)

photo de l'auteur Ganymede
Ganymede
Homme de 42 ans
Brest

3 remerciements
Merci à toi Enneathusias d'avoir remis les pendules à l'heure. Il s'agit bien de l'assoce LE REFUGE et tu m'apprends qu'elle n'existe que dans certains départements seulement. Ce sont des gens qui offrent le gite et le couvert à de jeunes gays jetés de chez eux parce qu'ils sont gays tout simplement (cela inclut les filles aussi, bien sûr!), mais pas que: soutien moral, etc.
Mais je m'éloigne un peu du sujet initial!

C'est vrai qu'on est tous passé par là: le dire, ne pas le dire, à qui, quand? Et comment?
Pour détendre l'atmosphère, j'aimerais citer un film qui m'avait bien décrispé sur la question: "le premier qui l'a dit" ("mine vaganti" dans sa version originale italienne) sorti il y a quelques années. C'est drôle mais aussi très subtil et puis c'est tourné en Italie et la BO est super!

photo de l'auteur pinklover
Pinklover
Homme de 24 ans
cholet

2 remerciements
j enten souvent les gays dire " tu n a rien a avoué l homosexualité c'est normal " mais bien sur que oui dans le monde oui oui on ne devrai rien dire mais la réalité de la vie cest que les pa

photo de l'auteur pinklover
Pinklover
Homme de 24 ans
cholet

2 remerciements
j enten souvent dire les gays ne devrai pas faire de coming aout car c est normal bien sur que oui on n'est normal et normalement on ne devrait pas avoir a dire je suis gay mais ons n est pas dans le monde de oui oui dans la réalité les parents attende de leur enfants une vie hétérosexuelle épanouie avec des enfants lorsque tu fait ton coming aout pour annoncer que tu est gay ou lesbienne leur monde c écroule mais ils prennent un temps pour réfléchir et ce disent que leur fils a le doit au bohneur conclusion fait ton coming aout car tes parent doive savoir qui tu est vraiment car tu ne pas le droit de leur mentir sur ta conditions hommes et tu verra pas a pas coment vivre ta vie

photo de l'auteur Juju87
Juju87
Homme de 34 ans
limoges
Bonsoir;

Tout d'abord, tu as déjà fait un grand pas en sachant où te situer; ce n'est pas toujours facile de mettre un nom sur ses sentiments...
Ensuite, que tu aies peur est tout à fait normal; on a parfois peur de "décevoir" même si cela peut paraître terrible de penser cela; mais il y a encore du travail à faire au niveau tolérance.

Mais, dis-toi bien que tu n'as rien à "avouer"; on avoue quand on est accusé de quelque chose; là, tu veux juste vivre comme tout le monde et c'est tout à ton honneur !

Bon, évidemment, c'est facile à dire tout ça; mais concrètement, comment faire... Je te donne mon avis (mais, à toi de voir ce qui passera le mieux). Je pense que, tu n'es pas obligé de le dire tout de suite; essaie juste des petites sous-entendues, histoire de préparer le terrain et donc de t'adapter à leur réactions !
Tu peux très bien, au départ, avoir un petit ami et ne pas le dire de manière directe à tes parents...
C'est en y allant petit à petit qu'ils vont se préparer à l'éventualité que tu seras heureux avec un homme plutôt qu'avec une femme.
Prends ton temps (dans le sens de tâter le terrain afin de t'adapter à leurs éventuelles réactions) et tu verras que même s'il peuvent être surpris (peut-être un peu choqués...) au fond d'eux, ils veulent que tu sois heureux et qu'ils préfèrent voir leur fils heureux avec un petit ami plutôt que malheureux avec une femme (qui sera, elle aussi malheureuse...)
Courage ! Je sais que ce n'est pas simple; mais si tes parents t'aiment, ils comprendront !

Pour participer à ce sujet, il faut être obligatoirement inscrit