J'ai pris un risque, j'ai peur...

photo de l'auteur Haydon
Haydon
Homme de 24 ans
Lyon
Ce sujet est une demande d'aide, écoute et bienveillance sont de rigueur

Bonjour à tous,

Alors voila, j'écris ce topic pour extérioriser; parce que de toute façon, je sais très bien que je ne peux plus rien y faire et que personne peux m'aider... Puis, si en même temps ça peut sensibiliser un peu...

Donc, déjà pour résumer un peu:
j'ai 22 ans, je suis gay, je hais les plans Q et je n'ai eu que 3 relations, d'un an chacune à peu près.  Ma dernière relation date de début décembre. C'était quelqu'un de parfait, que j'aimais plus que tout, mais je n'ai pas su faire les efforts nécessaire pour pouvoir le garder... Il m'a quitté à cause de mon immaturité (on c'était déjà séparer une fois, pour les mêmes raisons on va dire)...

Je pensais l'avoir bien vécu, donc j'ai recommencé à discuter avec des gens sur des sites de rencontres, et j'y ai croisé mon ex. Donc on a recommencer à parler un peu... Et je me suis rendu compte que je l'aimais toujours, que je voudrais plus que tout me remettre avec lui. Je lui fait part de tout ça. Pas de réaction... mais au fils des jours et des discutions, j'ai interprété certaines choses et du coup (fin il m'a quand même dit que je lui manquais, qu'on irait au concert de NIghtwish ensemble et tout), j'ai pensé que peut-être, il voudrait me redonner une chance. J'avais un rendez-vous de prévu avec quelqu'un que j'avais rencontré sur gayroméo, c'était ce mercredi, et j'ai joué franc-jeu avec mon ex, je lui ai dit que j'avais un rendez-vous, et je lui ai demandé si il voulait que je l'annule (parce que j'en avais déjà eu un (le lundi), je lui avait également dit, et il avait montré des signes de jalousie en me disant "déjà ? Et bah ça y va !" "ton compliment ferais presque passer ça"). Il voit mon message, mais ne répond pas, je le relance, toujours rien. J'annule mon rendez-vous (parce qu'il me disait tout le temps "grandis un peu, c'est à toi de faire les choses, sans qu'on te le dise") et je lui dit. Pas de réponse. Je lui parle d'autre chose, il répond. Et je lui demande (sans m'attendre a ça): "et toi, tu as des rendez-vous de prévu ?", il me dit que oui, quelqu'un veux le voir dans les 4 prochains jours. Donc la, incompréhension, la colère monte, je lui dit qu'il m'a fait "un flan" pour mon premier rendez-vous et tout, tout en sachant que lui en a un de prévu.

Bref, je bouillonne, je comprends pas... J'avais l'impression que ça allait repartir, surtout vu les espoirs qu'il me donnait (peut-être fictif, surement ais-je mal interpréter...). Donc la je lui demande des explications, le ton monte, il me dit "De toute façon qu'est-ce que tu attends de moi ?! Je t'avais dit de ne plus rien attendre de ma part" donc la sous la colère, je lui dis: "Ptain mais tu te fous de ma gueule ? Tu me fais espérer des trucs, fait ton jaloux pour mon rendez-vous, me fait annuler celui d’aujourd’hui, tout en sachant que dans 2j tu vas rencontrer quelqu'un et que vous aller baiser toute la nuit ?". Pas de réponse, il me bloque de partout.

Je pète un câble, lui envois beaucoup de sms très méchant.... je passe la journée complètement hystérique.

Le lendemain, je reprends contact avec le mec que je devais rencontrer. Fâché par mon annulation de la veille, me dit que pour me faire pardonner, il faut que j'accepte son invitation d'aller chez lui le soir même. Je sais très bien comment ça va se finir, mais J'accepte (dans une espèce d'esprit de rébellion contre mon ex).

Donc voila, ça n'a pas loupé, on a eu des rapports (uniquement oraux au début). Il m'invite a rester chez lui, j'accepte (toujours dans le même esprit). Lorsqu'on discutait par écrit, je lui avait dit que je ne m'offrais pas le premier soir. Pendant la nuit, il a essayer de me pénétrer, sans préservatif (je le savais qu'il pouvait tenter, il m'avait prévenu). Je me réveille (forcement lol) et lui demande d'au moins prendre une capote. Sachant que comme je lui avait dit, je ne voulais pas "coucher" le premier soir, donc c'était pour lui faire plaisir, en pensant que notre relation était le début de quelque chose de sérieux. Juste après ça, il se rendort. Moi je panique, je me dis "et si il fait ça avec tout le monde, coucher sans capotes... ?". J'ai peur. je flippe ma race. Surtout que je viens de penser que j'ai saigné en me brossant les dents, une heure avant d'aller chez lui... Je passe la pire nuit de ma vie, à psychoter, avec un "inconnu" dans son lit, chez lui. Je me maudit de ce que je viens de faire, je me sens misérable. Tout ça pour "oublier" mon ex...

Le lendemain (donc hier), on se réveille tôt, parce qu'il travaillait. Il est relativement distant. Je me dis que c'est la fatigue. 20min après le réveil, je pars de chez lui. J'ai toujours aussi peur du fait d'avoir pris un risque. J'arrive chez moi, je lui redemande son statut sérologique (?). il me dit qu'il a fait un test il y a pas longtemps, et qu'il n'a pas eu de pratique à risque depuis...

Puis-je vraiment lui faire confiance ? Déjà c'est un inconnu, qui de plus a essayer de me pénétrer sans preservatif. Je panique. j'suis sur le point de faire un malaise. Je fonce aux urgences pour prendre un TPE (traitement post exposition). Je suis mort de honte, mort de peur... Je me sens pathétique... mon ex avait raison, je suis vraiment qu'un con immature. Et cette immaturité va peut-être changer ma vie à tout jamais...

Donc voila, depuis hier, je suis sous trithérapie. Traitement lourd: de par son prix: 800e~ pour un mois de traitement. Cette pris en charge à 100% , mais ma connerie fait perdre à l'état 800€) et de par ses effets secondaire possible. Et ça n'a pas loupé, en l'ayant pris qu'une fois, j'ai déjà de puissantes douleurs abdominale et diarrhée (#glamour)... Autant vous dire que je pense que les 27 prochains jours de traitement vont être très compliqué... Fin j'ai rendez-vous dans deux semaines à l’hôpital pour voir si je supporte bien le traitement déjà... Je ne saurais que en février si je suis infecté ou non... en attendant, j'ai plus qu'à prié de toute mes forces...

Bref... mais qu'est-ce que j'ai fait bordel... J'ai perdu un homme super, avec qui j'aurai pu passer toute ma vie, comme dans mon rêve le plus fou. Non au lieu de ça, j'ai tout fait foiré, puis pire, j'ai ptet niqué toute ma vie en une putain de soirée... J'ai juste envie de me pendre en fait ! Comment c'est possible d'être aussi con. Je me déteste.

EDIT: Oui parce que j'ai oublié de préciser, mais le mec chez qui je suis aller, forcement, ne me réponds presque plus. Il s'est bien joué de moi en me disant qu'il voulait du sérieux, tout ça pour me la foutre dans le cul quoi.
EDIT2: Autant vous dire que je suis dégouté du sexe, des relations, des gens; pour au moins 10 ans


photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Prendre des décisions alors que tu es dans une détresse importante c'est le meilleur moyen d'avoir des regrets et de se laisser prendre par les interprétations. Que se soit au moment où tu retrouves ton ex sur un site, le moment où tu te répètes ça phrase critiquant ton rendez-vous, et celui où tu décides de " harceler " ton ex puis de rejoindre ton rendez-vous qui était annulé. Dans ces cas là, de mon expérience personnelle, quand les sentiments sont multipliés par 10 à cause de l'incompréhension, la colère, du regret et de l'envie d'agir, je te conseil de faire une "pause" : ne pas répondre sur un coup de tête, ou même prendre une décision. Simplement attendre quelques heures voir le lendemain. Ecrire alors un message et bien le relire calmement. 
Dans le cas présent cela risque de te prendre beaucoup de temps avant de t'en remettre car toutes ces décisions prises rapidement et leurs conséquences vont te suivre. Mais tu  te retrouvera forcément un jour dans les mêmes situation et je pense que ça pourra t'aider de ne pas agir juste après une forte émotion. 
Malheureusement, il y a cette soirée qui se termine de la pire des manières, on est pas loin d'une agression. Mais tu as bien agit en prenant tes précautions rapidement. Je pense que tu ne dois pas t'en vouloir mais juste en tirer de l'expérience puis oublier tout ça et ton ex avec. Passer à autre chose. 
Il y a peu de chances que ce gars d'un soir ai le sida ( sinon tu peux porter plainte pour propagation volontaire de la maladie et l'empêcher de le faire avec d'autres ) et une TPE réduit encore le risque. 
Ce qui t'arrive n'est pas de ta faute c'est directement celle de ce gars qui se croit tout permit et ton ex a joué avec tes sentiments en te faisant culpabiliser volontairement et sans raison qui le justifiait. 

Bonne chance pour le mois difficile qui t'attend on est de tout coeur avec toi 

photo de l'auteur friendlyy85
Friendlyy85
Homme de 33 ans
les sables d'olonne

13 remerciements
courage à toi, tu as pris tes décisions, personne ne peut te juger.

tu ne reviendra pas sur le passé, mais ça va bien se passer, et tu fais tout pour.

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Courage.
Tiens nous au courant

photo de l'auteur Lindos
Lindos
Homme de 36 ans
Lyon

41 remerciements
"mon ex avait raison, je suis vraiment qu'un con immature. Et cette immaturité va peut-être changer ma vie à tout jamais"

La probabilité est faible que cela change ta vie à jamais, parce que rapidement mis en oeuvre et bien pris le TPE est suffisamment efficace, que les fellations ne transmettent pas souvent le VIH, que les tentatives de pénétration normalement ça réveille et ce n'est pas nécessairement équivalent à un acte sexuel habituel, que les mec n'est pas nécessairement séropo non dépisté, et que le VIH est en moyenne peu infectieux. Les urgentistes ont probablement voulu prévenir le cas le plus défavorable, où ce mec dont le comportement apparait assez imprévisible aurait été infecté récemment et être très infectieux, où tu saignerais facilement, et tenir compte de ton inquiétude.

Inquiétude qui est à peu près la seule chose dont on peut être raisonnablement sûr quand on te lit, et apparemment aussi quand les gens t'écoutent, et que personnellement je mettrais avant l'immaturité.

Immaturité voudrait dire que tu n'aurais pas la maturité attendue à ton âge, et je te rassure au risque de me faire gronder par les jeunes de ton âge, ils ont rarement la maturité d'un adulte expérimenté. C'est même le privilège de la jeunesse d'être immature, et inexpérimenté mdr. Donc plutôt que con immature, je trouverais plus précis de dire jeune inexpérimenté.

Par contre tu décris une succession de situations gérées dans la panique comme on dit. Thomas05 exprime je crois la même idée dans son post, il y a des méthodes pour gérer les situations de crise. Et pour éviter les crises, anticiper, voire prévenir les situations à risque.

Le situation est donc pobablement loin d'être dramatique, et très loin d'être désespérée :-)


"Il s'est bien joué de moi en me disant qu'il voulait du sérieux, tout ça pour me la foutre dans le cul quoi."

J'édite pour rebondir aussi sur cette phrase.
J'ajouterais que si tu lui as raconté ta vie, il savait aussi qu'il ne prenait que peu de risques d'IST à ne pas utiliser de capotes avec toi... 
Plan d'un soir déguisé, sans permission, sans capote, sans scrupule donc. 
Il a quel âge le mec ?

N'oublie pas de faire un dépistage pour l'ensemble des IST, tel que prévu dans le protocole.

photo de l'auteur Haydon
Haydon
Homme de 24 ans
Lyon
Déjà, merci à tous pour vos messages... je ne pensais pas que de "simple" messages d'inconnu pouvais faire autant de bien...

Je ne suis pas doué pour m'exprimer et ce genre de chose, donc, je m'excuse par avance pour la "petitesse" et simplicité de ma réponse ! (EDIT: et pour toutes mes fautes !)

En tout cas c'est sur que comme tu me l'as conseiller Thomas, je vais désormais bien plus réfléchir à tout ce que je fais et moins réagir sous l'impulsivité... c'est une certitude !
Après, je ne pense pas que c'est de la faute de mon ex; ni même celle du mec de jeudi soir (même s'il est loin d'être innocent). Je ne peux vraiment m'en prendre qu'à moi même.

Citation de Lindos les fellations ne transmettent pas souvent le VIH

Oui mais, j'avais une "plaie" à la bouche et l'urgentiste m'a bien dit que c'était une porte ouverte...
En tout cas j'espère que tu as raison... Et yep, j'ai bien fait le dépistage pour toutes les ISTs. Ils m'ont bien pris en main, c'est rassurant. Je dois y retourner le 20 janvier pour avoir le résultat des analyses de ISTs et pour contrôler si je supporte bien le traitement...

Il a 30 ans... ^^

photo de l'auteur Nekokun
Nekokun
Homme de 28 ans
Metz

1 remerciement
Salut Haydon,

La plupart des choses essentielles ont été dites ; le fait de prendre un temps de pause afin de ne pas (sur)réagir, le fait que personne ne peut te juger ainsi que les informations de Lindos.

Par contre, je pense que ton message, Love26, est assez mal venu, pour ne pas dire totalement inapproprié. On sent bien la détresse de l'auteur dans son topic, pourquoi venir te justifier de la sorte ? La quasi-totalité de tes phrases commence par "Je".

Citation de Love26 : Je ne me suis pas fichu de lui, comme il le dit lui-même, donc à quoi bon le défendre en m'enfonçant, à part l'empêcher de gagner en maturité ?

Le défendre ? T'enfoncer ? On n'est pas dans un tribunal et pourtant tu es l'unique personne à faire un plaidoyer, à compter les points. Aucun des précédents intervenants ne t'a enfoncé. Ils se sont tous focalisés sur l'unique élément important du topic, le bien-être de l'auteur et son besoin d'être soutenu. Ne penses-tu pas que ce qu'il a vécu est assez violent ?

Citation de Love26 : Si je continuais à lui répondre, c'est que je pensais que les gens étaient capables de mûrir face à une rupture, car ce qui fut mon cas à son âge. Apparemment ce n'est pas le cas de tout le monde, et j'en suis très triste.

Il semblerait que tu reviennes de loin car ce n'est pas encore gagné question maturité. Encore merci pour ton message de "soutien". La prochaine fois, mets-y un peu plus d'empathie et moins d'égocentrisme. C'est ce type de messages délétères qui anéantit le travail de ceux qui donnent avec bienveillance. Merci à eux.

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Je dirais même plus !
sans doute la preuve d'un sentiment de culpabilité :D

mais plutôt que d'assumer quoi que se soit ou de nous confier des regrets, tu préfères tenter de te justifier.
Et tu te méprends sur toute la ligne 
-> ce n'est pas le mot "con" qui l'a affecté mais bien " immature" 
-> c'est le jugement porté sur son rendez-vous du soir qui lui a fait le plus mal, et le fait que te le permettais alors que tu avais, de ton côté, assez parlé à quelqu'un pour avoir un prétendant qui voulait te rencontrer.
-> 6 mois , 1 ans ou 2 ans, la durée de la relation n'a pas d'impacte ici sur la violence de sa fin mais l'attachement qu'il avait encore 

Peut-être que tu es plus mature que Haydon, mais ici nous n'avons aucun preuve de ta maturité alors qu'Haydon lui nous en apporte. 

photo de l'auteur Lindos
Lindos
Homme de 36 ans
Lyon

41 remerciements
J'évoquais le privilège de la jeunesse, il y a aussi un privilège d'adulte : celui de devoir assumer même si on a pas (tout-à-fait) tort. Sinon plutot qu'avec des biens plus jeunes, rien n'empècherait de sortir avec des biens plus vieux, ils sont sensés tendre vers la sagesse quand les jeunes tendent vers la fermeté mdr.


"Il a 30 ans... ^^"

Je prenais un risque à poser cette question un peu sulfureuse.

Mais ta réponse ne me surprend pas, il y a trop de gays adultes qui ne prennent aucune précaution avec des beaucoup plus jeunes un peu fragiles, et qui laissent derrière eux des situations difficiles dont ils se désinteressent.

Mais c'est peut-être plus une caractéristique masculine, les filles hétéros s'en plaignent aussi.

Tu serais tout jeune je me permettrais des conseils, mais tu es majeur, libre et autonome, et un topic ne permet pas de te connaitre assez pour ne pas se tromper.

photo de l'auteur Enneathusias
Enneathusias
Homme de 45 ans
Lyon

105 remerciements
Haydon a fait tout ce qu'il était possible de faire après un contact à risque et on lui souhaite tous le meilleur.

Cela étant dit et puisqu'il a évoqué son ex et ses derniers échange avec lui, que d'autre part cet ex fréquente le forum, il n'est pas étonnant que celui-ci fasse entendre son point de vue.

C'est même sain (et rare) d'avoir le point de vue de "l'autre" dans les histoires racontées.

Car si immaturité il y a de la part d'Haydon, c'est bien par l'honnêteté envers soi-même, la clarification des interprétations erronées que l'on entretient, que l'on développe une plus grande responsabilisation personnelle...et donc de la maturité.

Love26 me semble faire tout cela pour Haydon, avec intelligence et affection, malgré toutes les insultes qu'il dit avoir reçu de sa part. C'est même un acte d'amour pour lui souhaiter que ses futures relations ne soient pas marquées par les mêmes erreurs.

photo de l'auteur Lindos
Lindos
Homme de 36 ans
Lyon

41 remerciements
La question du risque est une chose, les relations avec son ex en est une autre, dans laquelle je ne tiens pas trop à mettre les doigts au-delà de ce que j'ai écris avec un rien de perfidie que lorsque l'on sort avec un jeune qui a des soucis on en assume les conséquences. Le beurre et l'argent du beurre c'est pour certains gays qui ne recherchent que leur plaisir, et que je me suis permis d'épingler.

L'amour peut ne pas être suffisant, Haydon apparaît être anxieux et facilement très angoissé, il a apparemment du mal à gérer certaines situations et peut s'énerver, il pourrait être utile de lui conseiller de faire un travail dessus, et si nécessaire se faire aider. Car si probablement cette expérience sera sans conséquence irréversible, il risque d'en sortir un peu (plus) traumatisé, et ce n'est pas une situation idéale.

photo de l'auteur Enneathusias
Enneathusias
Homme de 45 ans
Lyon

105 remerciements
Un travail sur soi est toujours à conseiller.

Son ex ne pouvait pas savoir "qu'il avait des soucis"

Attention, de ne pas victimiser les gens, car c'est pas l'expérience que l'on grandit, quelle que soit notre fragilité. La surprotection n'est pas une solution. A 22 ans, j'étais très anxieux aussi et j'aurais aimé trouver un homme bien, plus mature pour avancer dans la vie, même si cette expérience eût été courte.

Ne pas confondre l'attitude égocentrique et dangereuse du type de 30 ans, avec celle de Love26.

Ceci étant dit, je répète, tu as tout à fait raison de conseiller un travail sur soi auprès d'un pro.

photo de l'auteur Favonius
Favonius
Homme de 21 ans
Clermont-Ferrand

2 remerciements
Salut !
Si je peux te rassurer tu n'es pas le seul à avoir fait cette grosse CONNERIE!!
Mais tu as eu le bon reflexe dis toi que certains ne l'ont pas...

Tu sais cet été quelque jours avant ma majorité, dégouté par un mec qui m'avait planté au milieu de 2 semaines de conversations et qui me faisait des avances sans ne jamais vouloir me voir en vrai, j'ai décidé de faire un plan cul sans refléchir...

Mais le garçon m'a intéressé et on s'est revu plusieurs fois, au bout de quelques jours on a pas mit de capote il est même allé jusqu'à l'éjaculation , gros stress, le mec commence à me dire des trucs de dingues qui me laissait penser que ça pourrait marcher, je croyais plus en l'amour puis je reprend espoir, puis comme il ne pensait que au sexe et moi non, il commence à devenir bizarre, je commence à comprendre qu'il s'est quasiment tapé tout les mecs du coin et qu'il ne semble pas se protéger, il me zappe facilement tout ça parce que sexuellement je ne suis pas sa cadence infernale....

Bref au final j'attend 2 mois, vais me faire depister sur quasiment tout ce qui est possible, honteux comme pas possible et attend les résultats et je n'ai RIEN.
Là bas, je croise une amie à moi que j'ai pas vu depuis des lustres et qui a fait une erreur similaire et j'y suis allé avec une autre amie qui a fait la même erreur sauf que elle avec des mecs différents et par devant et par derrière...

Voilà je t'ai donné assez d'exemple comme ça, mais ne t'inquiète pas tant que ça, tu t'en sortiras indemne je pense ;-)

Au final tu y gagnera une bonne leçon, comme moi je l'ai fais, ça te renforcera sûrement.
Puis ce genre d'erreur peut arriver à tout le monde, aussi mature la personne...On est humain, c'est le jeu!
La seule chose possible à faire c'est aller de l'avant!! (et mettre des capotes) ^^

photo de l'auteur Lindos
Lindos
Homme de 36 ans
Lyon

41 remerciements
Enneathusias,
"Attention, de ne pas victimiser les gens, car c'est pas l'expérience que l'on grandit, quelle que soit notre fragilité. La surprotection n'est pas une solution. A 22 ans, j'étais très anxieux aussi et j'aurais aimé trouver un homme bien, plus mature pour avancer dans la vie, même si cette expérience eût été courte."

J’ai conscience que dans un monde incertain il vaut mieux ne pas rester trop longtemps vulnérable.

Mais selon ce que Haydon nous rapporte, lui s’est exposé plutôt modestement par rapport aux nombreuses surexpositions qui font progresser l’épidémie de VIH chez les gays, alors que son partenaire aurait cherché à le pénétrer dans son sommeil sans son consentement. On peut estimer bonne stratégie de lui apprendre à mieux maîtriser les situations, de la même façon qu’on conseillerait à une personne fragile qui s’est fait agressée de pratiquer la musculation, mais la réalité est que le comportement abusif de son partenaire l’a inquiété. Et que ce dernier ne se serait peut-être pas risqué de le faire avec n’importe qui, il pouvait tomber sur moins docile.

Cette situation qui n'est pas rare provient probablement du fait que lorsqu'ils étaient jeunes les gens ne se sont pas toujours bien comporté avec eux, et qu’ils reproduisent ce comportement. Ce n’est pas victimiser que de dire que c’est encore trop fréquent chez les gays.

Sinon je n’ai rien contre une relation protectrice, c’était même assez fréquent chez les gays et le demeure dans les pays pauvres, même si cela le devient moins en Occident maintenant que les plus jeunes peuvent se rencontrer (les moins de 15 ans ont toutefois encore beaucoup de soucis). J’ai juste écrit avec un brin d’humour que rechercher la jeunesse sans les soucis de la jeunesse n’est pas très réaliste, et que c'est le "privilège" des adultes de devoir en assumer la responsabilité.

Favonius,
"le mec commence à me dire des trucs de dingues qui me laissait penser que ça pourrait marcher, je croyais plus en l'amour puis je reprend espoir, puis comme il ne pensait que au sexe et moi non, il commence à devenir bizarre, je commence à comprendre qu'il s'est quasiment tapé tout les mecs du coin et qu'il ne semble pas se protéger, il me zappe facilement tout ça parce que sexuellement je ne suis pas sa cadence infernale"

Etre amoureux n'est pas connaître suffisamment pour avoir confiance, on dit même que l'amour est aveugle...
Même lorsqu'on a toute confiance en quelqu'un parce qu'on le connaît intimement depuis des années et qu'il mérite cette confiance, il faut encore se faire dépister une fois par an pour réellement assurer 100% de confiance (...confiance dans la survie, car dépister suffisamment rapidement le VIH c'est assurer la survie à long terme avec des médicaments, alors que se faire diagnostiquer trop tardivement peut compliquer les choses, et parfois même être imparable à moyen terme malgré les antirétroviraux, y compris parfois chez des gens encore jeunes).

Les relations anales non protégées sont actuellement trop risquées entre gays avec quelqu'un qu'on ne connaît pas intimement (sauf prophylaxie, mais dans ce cas il demeure un risque d'autres IST préoccupantes).

photo de l'auteur friendlyy85
Friendlyy85
Homme de 33 ans
les sables d'olonne

13 remerciements
bonsoir,

seriez vous prêt, tous les deux, à laisser tomber cette discussion ici, parler entre vous deux, ou voir de trouver une personne qui pourrait faire le médiateur entre vous deux ?

a ce niveau là, évitons l'huile sur le feu, c'est devenu un sujet qui vous concerne à mon avis.

 chaque histoire est différente :)

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Salut !

Déjà j'espère que tu vas un peu mieux depuis cette histoire.
Tout le monde fait des choses qui ont des conséquences négatives, mais beaucoup de gens finissent par s'en remettre. Ça peut prendre un peu de temps mais rassures-toi ru ira de mieux en mieux.

Je voulais revenir sur une chose que tu as écrite dans ton premier post : "Autant vous dire que je suis dégouté du sexe, des relations, des gens; pour au moins 10 ans "

Je comprends qu'après ce qu'il t'est arrivé, tu ne veuilles pas trop t'approcher des garçons pour le moment. Mais il ne faut pas non plus que tu t'empêche de vivre à cause d'une erreur.
Certes tu ne veux pas que ce qu'il t'es arrivé se répète, mais il y a peu de chance pour que tu refasses les mêmes erreurs. Après tout cette histoire t'apportera de l'expérience et tu sauras mieux gérer la situation la prochaine fois.

C'est comme l'expression : "quand on tombe de cheval, le plus dur c'est de remonter dessus".

Là c'est pareil, le plus dur ce sera de recommencer une relation, mais une fois que ce sera fait tu pourra la gérer mieux que celle d'avant.

Après faut pas te forcer à chercher une relation à tout prix, mais si tu tombes sur quelqu'un qui vaut le coup, faut pas que tu soit limité par ton passé.

Pour participer à ce sujet, il faut être obligatoirement inscrit