Métiers d'hommes

Place aux débats


photo de l'auteur LeksanAden
LeksanAden
Homme de 24 ans
Paris

10 remerciements
Modérateur
Métiers d'hommes

Ce sujet est un débat, échangez et partagez dans la bonne humeur

Bonjour en tous, 

Officiellement en France, en 2017 il n'y aura plus de métiers inaccessibles aux femmes comme trois sont sensé embarquer dans un sous-marin militaire cette année-là .

Petit Zoom : 

Pour les Femmes sous-Marinier qui vont embarquer en 2017 , petit mot du Président de l'amicale des sous-mariniers des Alpes maritimes :  "J'estime que les sous marins c'est un milieu d'homme empreint de camaraderie, d'amitié et je crains que le fait d'avoir quelques femmes risque de rompre cette bonne entente."

La légion étrangère : "Rien n'interdit le recrutement de femmes, mais la légion étrangère n'a pas de recrutement féminisé", explique le Lieutenant Rochard. "La légion étrangère comporte près de 150 nationalités. Les différentes cultures font que nous ne pouvons pas instaurer la mixité car les formations, surtout au début, ont lieu dans des endroits coupés du monde où nous n'avons pas la possibilité de faire un espace pour les hommes et un pour les femmes. En revanche il y a toujours eu et il continuera toujours à y avoir des femmes compétentes dans la Légion étrangère. Seulement, pas au poste de légionnaire".

Gendarmerie : Depuis 2015, la Gendarmerie mobile peut accepter les femmes sous-officiers dans ses rangs.
Les raisons invoquées par la gendarmerie nationale avant: "Vous comprenez, un homme de rang passe quasiment 270 jours par an loin de chez lui. Alors quand c'est en région parisienne, ça va encore, mais quand on est dans la brousse pendant trois semaines, on ne peut pas se laver. Vous imaginez une femme ne pas se laver pendant trois semaines ?"
.......

Des métiers pas interdits mais ou la présences des femmes est faible voire nul...

Le BTP - Faiblesse physique ( Dans certains pays les travaux de chantiers sont exercés majoritairement par les femmes : Indes, Indonésie)
Culture - 
A peine 4% des chefs d’orchestre sont de sexe féminin
.......

Sources :

http://tempsreel.nouvelobs.com/societe/20140418.OBS4493/des-femmes-dans-les-sous-marins-ce-n-est-pas-encore-l-egalite.html

http://www.20minutes.fr/magazine/femmes-de-pouvoir/decryptage/ces-secteurs-encore-fermes-aux-femmes-5190/

-----------------------

Après plusieurs pistes présenté ci-dessus : 

Pour le terme "métiers d'hommes" est-il réducteur ?
Mon avis : Oui, clairement car ça a été défini comme ça par des hommes qui pensaient que les femmes pouvaient moins. 

Les femmes ont-elles leur place dans tous les métiers ?
Mon avis :  Oui, car chacun ses rêves professionnels et quand on est motivé les possibles barrières s'évaporent. 
0

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Non!
tout les métier ne sont pas encore adapté a la mixité.

Tout simplement a cause du désir sexuel.
Les hommes et les femmes on des besoins et des envies sexuels. Certains les contrôle facilement d'autre moins. C'est à cause des second qu'il existe des termes comme "harcèlement sexuel" ou "viol".

Le "tabou" sexuel qui existe encore dans notre société fait que des personnes peuvent se retrouver dans des situations de tensions sexuelles qu'elles sont incapable de gérer.

Si ça fait des siècle que les marins disent qu'il ne faut pas de femme a bord c'est tout simplement parce-qu’ils savent qu'ils seront incapable de garder leur sang froid durant leur voyage, qui peut durer parfois plusieurs mois. Ça peut juste foutre la merde dans l'entente de tout l'équipage. Et donc même faire foiré toute une mission.

En gros je pense que c'est complétement Irresponsable et dangereux de vouloir a tout prix la "mixité total" dans tout les milieux. Car certaines situations créer par la nécessité d'une mission sont propice aux dérapages.
Même si on a à faire a des équipage éduqué et préparer a ça, c'est rendre le métier plus compliqué que de vouloir mélanger les deux sexe.c'est venir rappeler au mec ou à la nana, qu'en plus de sa mission qu'il doit gérer, il faut aussi qu'il se retienne par rapport au désir qu'il peu ressentir pour son ou sa collègue.
Quand tu rentre chez toi tout les soir ça passe sans soucis. Mais quand tu doit vivre avec ce/cette collègue durant 2 mois, ça devient compliqué.

Attention je dis pas qu'il faut interdire des métier en fonction du sexe et des orientation sexuelle des personnes. Il faut simplement que dans certaine situation les gens ne soit pas mélanger pour le bien d'un objectif ou pour l'intégrité de tous.

Je pense surtout au cas du sous marin : parce-que on parle quand même d'un équipage d'au moins 10 hommes et 3 femmes qui va vivre ensemble pendant plusieurs semaine, voir plusieurs mois en mer, dans un espace confiné. Moi je flippe sincèrement pour les trois sous-marinières.

Pour moi, il aurait était plus intelligent de faire un équipage entièrement féminin.

Voila après se ne sont que des idée que j'ai, et peut-être que tout ira bien. Mais ça m'étonnerais pas qu'on entende parler de harcèlement sexuelle dans les sous-marin un jour.

Allez juste pour compliquer le truc, on peut facilement imaginer que tout les membres de l'équipage ne sont pas tous des hétéro pure et dur. Je vous laisse imaginer le bordel. En plus le sexe c'est encore un peu "tabou" donc c'est encore plus galère pour le commandant de gérer le problème.
0

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Pour ce qui est de l'armée, l'un des meilleurs exemples en matière d'accessibilité n'est autre que la Norvège où non seulement le service militaire est obligatoire tant pour les hommes que les femmes mais en plus les chambrées sont mixtes. L'intérêt de cela est souligné dans l'article que je vous invite à consulter: La Norvège féminise le service militaire obligatoire
0

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Citation de Guillaume35 : Tout simplement a cause du désir sexuel. Les hommes et les femmes on des besoins et des envies sexuels. Certains les contrôle facilement d'autre moins. C'est à cause des second qu'il existe des termes comme "harcèlement sexuel" ou "viol". 

Non !
Le viol n'est pas un désir sexuel incontrôlé.
C'est plutôt une volonté de soumettre l'autre, de l'asservir, et d'asseoir son pouvoir.
0

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
La question posée ici pourrait être décomposée en plusieurs questions :

1) L'homme est-il plus fort physiquement que la femme ?
Là-dessus, je pense qu'il n'y a pas matière à débattre.
Il est donc logique, pour cette seule raison, que les métiers les plus physiques soient réservés aux hommes (et éventuellement ouverts à certaines femmes "hors normes" sur le plan physique). En ce sens, on peut parler de métiers d'hommes.
Il y a d'ailleurs assez souvent des "retours à la réalité" assez violents quand, pour des raisons idéologiques, on décide de recruter des femmes dans ce type de métiers. Je pense notamment aux deux gendarmettes qui se sont fait buter à mains nues il y a quelques années en se présentant au domicile d'un dealer. Ah bah oui, l'uniforme ne rend pas plus fort.

2) Peut-on toujours mélanger hommes et femmes ?
Outre le fait que chaque sexe accepte de voir et d'être vu par l'autre dans des situations intimes (ce qui n'est pas forcément évident), un tel mélange suppose forcément d'ouvrir grand la porte aux histoires sentimentales. Oui, cela peut véritablement "foutre la merde". On pense tout de suite aux histoires de viol, moi je pense avant tout aux histoires tout court. Deux mecs qui se prennent la tête pour une nana, c'est très fréquent, et dans un milieu confiné, à hautes responsabilités de surcroît, cela peut vite devenir ingérable.
Je pense donc qu'il y a des raisons objectives à refuser la mixité dans certaines situations. Ce n'est pas un rejet de la femme, c'est bien un rejet de la mixité.

3) Hommes et femmes ont-ils des compétences au travail similaires, en dehors des compétences physiques ?
C'est la question la plus polémique, qui nous ramène à un débat de fond sur Betolerant : celui de savoir si les hommes et les femmes ne diffèrent que par ce qu'ils ont entre les jambes et par le volume de leurs muscles, ou bien s'il y a des différences innées au niveau de la manière de raisonner et de se comporter.
Je ne vais pas donner encore une fois mon avis sur cette question sans fin, histoire de ne pas ruiner le topic tout de suite.
0

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Personnellement je rebondis sur la musique, c'est même pire que juste pour les chefs d'orchestres. 
Les grands solistes français sont majoritairement des hommes, c'est malheureux. Je dis bien français car les concours pour rentrer dans les philharmoniques étant ouvert au monde entier, il n'est pas rares d'avoir des femmes qui deviennent solistes, mais pas majoritairement des françaises...

Ce problème me dépasse, le milieu musical étant censé être ouvert aux différentes cultures, aux changements etc... Au final on a un milieu coincé et rétrograde.
0

photo de l'auteur LeksanAden
LeksanAden
Homme de 24 ans
Paris

10 remerciements
Modérateur
Citation de Regenesis : La question posée ici pourrait être décomposée en plusieurs questions : 1) L'homme est-il plus fort physiquement que la femme ? Là-dessus, je pense qu'il n'y a pas matière à débattre. Il est donc logique, pour cette seule raison, que les métiers les plus physiques soient réservés aux hommes (et éventuellement ouverts à certaines femmes "hors normes" sur le plan physique). En ce sens, on peut parler de métiers d'hommes. Il y a d'ailleurs assez souvent des "retours à la réalité" assez violents quand, pour des raisons idéologiques, on décide de recruter des femmes dans ce type de métiers. Je pense notamment aux deux gendarmettes qui se sont fait buter à mains nues il y a quelques années en se présentant au domicile d'un dealer. Ah bah oui, l'uniforme ne rend pas plus fort.


Si tu parle de collobrieres, certe c'était deux femmes,  mais ce n'était pas à mains nues,  il a piqué l'arme à feu d'une et à tiré sur les deux. 

Et il est impossible de déterminer que ça aurait été différents avec une patrouille masculine... 
0

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
en fait on revient toujours au meme probleme...
L'homme est un pervers qui ne peut retenir ses pulsions sexuelles, qui en endosse la faute ? la femme.
Que ce soit le foulard (aka Inde), le voile, l'exclusion de certains corps de métiers, ou tout simplement les inégalités salariales, c'est toujours la femme qui trinque. Le manque de force physique n'est souvent qu'un pretexte pour écarter les femmes de métiers qu'elles pourraient parfaitement faire.
Certains pays vont même tres loin avec des lois qui favorisent clairement l'homme qui, rappellons le , n'a pas a retenir ses pulsions, ce sont bel et bien les femmes qui doivent les "proteger de la tentation".
Certes ces exemples sont extremes, mais il y a un début à tout, et quand ça dégénere ça donne ça.

Prennons l'exemple qui m'est arrivé, tres révélateur.
Dans mon métier, il existe un poste nommé le "four de nuit" ou de nombreuses plaques lourdes doivent être portées tout au long de la nuit. Il a été déconseillé aux femmes de le faire pour ce fait. J'y ai été pdt qqes jours. Oh mais wait, je n'ai aucune force physique, a, mais je suis un homme, donc ça passe ... ce genre d'histoire arrive tres souvent, juste par ce que les gens sont incapables de reflechir aux autres en tant qu'individus mais se suffisent a les condiderer comme des groupes. Il y a les hommes forts et les femmes faibles.

Je suis peut être un féministe utopiste, mais je rêve d'un jour ou les hommes et les femmes seront égaux dans la vie, ou on sera considéré pour ce qu'on est, plutpot que par un genre, un sexe, une religion ou une orientation.
0

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
La parité hommes femmes ne doit pas se faire que dans un seul sens. N oublions pas  qu il existe des métiers réservés aux femmes ( dans la pratique ) : sages femmes, puéricultrices, garde d enfant......Pourquoi les hommes qui exercent ces métiers ( il en existe mais de façon tout à fait résiduelle ) sont en général mal perçus et peuvent facilement tomber dans la suspicion. Un couple avec un enfant en bas age le confiera bien volontiers à une femme ( qui inspire la maternité, la douceur ) qu à un homme. Je suis loin d être un phallocrate, mais je constate que les préjugés et stéréotypes ont la dent dure.    Il faut de la mixité  à la fois pour les femmes mais egalement pour les hommes. 
0

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Citation de Wilden :
Des métiers pas interdits mais ou la présences des femmes est faible voire nul...

Le BTP - Faiblesse physique ( Dans certains pays les travaux de chantiers sont exercés majoritairement par les femmes : Indes, Indonésie)
Culture -  A peine 4% des chefs d’orchestre sont de sexe féminin .......
 


J'ajouterais aussi le milieu de l'informatique, où la féminisation avoisine les 20%, et personne ne sais trop pourquoi. 

Il y a un article ici sur les métiers les plus masculins et féminins, c'est assez bluffant:
http://www.jobat.be/fr/articles/les-20-metiers-les-plus-typiquement-homme-ou-femme/

Après, quand on y pense, il est normal qu'il y ai un écart, je pense que les hommes et femmes ont des intérêts qui diffèrent, on peut mettre ça sur l'éducation, ou autre chose.
0

photo de l'auteur twicano
Twicano
Homme de 38 ans
Poitiers

3 remerciements
En lisant les réponses, mises à part les plus récentes, j'ai l'impression que les gens ne se relisent pas quand ils écrivent. Parce qu'il y a en moyenne une différence de force physique entre un homme et une femme, on doit leur donner des métiers différents ? Parce que la majorité des gens sont hétéros, il ne faut surtout pas mélanger les sexes dans un métier où on doit vivre en communauté ? Parce que les mentalités n'évoluent pas il ne faut surtout pas y toucher ? 

Je vais rebondir sur les deux premières questions et ensuite donner mon avis sur la troisième. 

En étant objectif, oui, en moyenne les hommes sont plus forts que les femmes, c'est une moyenne donc avec ma carrure de geek, croyez moi, porter une charge lourde ou faire un métier de force je ne pourrais pas et en deux jours je suis couché avec un lumbago, tandis que j'ai des amiEs qui n'auront aucun souci pour soulever la même chose et elles pourront faire le boulot. Comme le dit Raffy, il n'y a rien de pire que le "oh mais toi tu es un homme tu peux le faire" et rien de pire que le sentiment d'être un moins que rien si tu refuses. Et à côté je pense que c'est pareil pour les femmes qu'on ne laisse pas faire ce qu'elles veulent parce que "oh mais tu n'es qu'une femme c'est pas grave si tu ne peux pas le faire." Mais vous vivez à quelle époque ? Franchement ! Donc oui il y a des différences musculaires moyennes mais si une femme veut faire un métier de force je ne vois pas le problème.

Concernant les attirances possibles au niveaux sexuel entre les hommes et les femmes. Je suis d'accord, dans la grande majorité cela peut potentiellement occasionner des situations complexes et difficiles à gérer. Mais il me semble être sur un site où une grande partie du public est homo ou bi et dans ce cas que fait-on pour cette communauté ? On lui interdit aussi les métiers cités au dessus sous prétexte que, attention, ils ne vont pas retenir leurs hormones ! Encore une fois, à quelle époque vivez vous ? Oui c'est compliqué mais ce n'est pas une raison parce que certains sont des obsédés qui ne pensent pas avec leurs cerveaux pour empêcher celles et ceux qui ont envie de faire le job. Moi je propose qu'on fasse de nouveaux CV avec indiqué l'orientation sexuelle du moment et surtout les besoins intimes pour être certain de bien répartir les chambrées dans les sous-marins ! (Oui je suis ironique mais je pense que j'ai le droit en lisant ce qui est écrit au dessus.)

Le dernier point concerne les mentalités et là j'ai bien conscience que ce sera difficile à faire bouger. Mais il me semble qu'on diffuse maintenant les matchs de foot féminin à la télé et même ceux de rugby féminin parfois, donc peut-être que les gens vont arrêter d'être passéistes et vont accepter que l'égalité des sexes passe par l'égalité devant l'emploi. Même si, quand je vois les nouveaux étudiants arriver, je ne vois pas beaucoup d'évolution, l'informatique, la mécanique, l'électronique c'est pour les hommes, la chimie, la biologie c'est pour les femmes. Dommage parce que une classe mixte est TOUJOURS plus facile à gérer qu'une classe non mixte et ce que ce soit pour les garçons ou les filles. 
0

photo de l'auteur BoumVoyageur
BoumVoyageur
Homme de 42 ans
Bordeaux

8 remerciements
C paradoxal : chez les coiffeurs renommés ou dans "la couture" de luxe ou dans la cuisine => C plus les hommes qui sont connus pour leurs talents.
0

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
@Regenesis @Wilden: Effectivement, pour la mort des deux gendarmes, le sexe ne fait pas la survie. Même deux hommes se seraient fait avoir de la même façon.
Et pour info, "gendarmette" est un terme péjoratif qui n'est pas utilisé dans le corps.

Au delà de ça, @Regenesis à parfaitement raison pour ce qui est de la force physique, tout les métiers ne sont pas accessibles aux femmes. C'est un fait, il faut savoir être lucide et le reconnaître mais les féministes ne l'entendent pas ainsi et veulent à n'importe quel prix placer les femmes à ces mêmes métiers, quitte à changer le principe même dudit métier.
Mettez donc une femme "normale" à la place d'un maçon qui porte chaque jours parpaings et sacs de ciment, parfois sur 5 étages, vous verrez qui tient le plus longtemps.

Concernant la mixité, il suffit que les détraqués soient mis à l'écart, tout simplement. Un homme ou une femme incapable de se contrôler face au sexe opposé est inapte à la vie en société et doit en être écarté, tout simplement.
Une fois cela fait, la mixité est parfaitement possible, et les bénéfices sont évidents. Il suffit de voir ce que donne la mixité dans les camps naturistes, les adeptes sont beaucoup plus respectueux que les autres. Évidemment, c'est un exemple "extrême", mais appliqué à l'armée par exemple comme pour l'article sur la Norvège que j'ai présenté, c'est une bonne solution pour mettre un terme aux comportements déviants.

Pour les compétences hors-physique, et bien difficile à dire, il y a différentes écoles à ce sujet.
- Les hommes et les femmes ont le même cerveau. Ne croyez plus les études qui vous disent le contraire
- "Il est impossible de deviner si un cerveau appartient à un homme ou une femme"
- Différences cognitives
- Cerveau d'homme et cerveau de femme : le câblage serait différent
- Le cerveau des hommes et celui des femmes sont connectés différemment

Bref, tout le monde n'est pas d'accord. Mais comme le pensent nombre de personnes, je suis d'accord pour dire que l'influence du milieu y est pour beaucoup. Très vite les filles sont dirigées vers des filières sociales ou médicales et plus rarement vers l’ingénierie ou les mathématiques. Je suis sûr que si il n'y avait pas d'influence sur les choix de celles-ci, nous verrions beaucoup moins d'écarts entre hommes et femmes sur la plupart des métiers.
Bref, c'est un sacré sujet de discussion. Espérons qu'iol ne parte pas en pugilat cette fois-ci :)
0

photo de l'auteur LeksanAden
LeksanAden
Homme de 24 ans
Paris

10 remerciements
Modérateur
Citation de Soklaus : Au delà de ça, @Regenesis à parfaitement raison pour ce qui est de la force physique, tout les métiers ne sont pas accessibles aux femmes. C'est un fait, il faut savoir être lucide et le reconnaître mais les féministes ne l'entendent pas ainsi et veulent à n'importe quel prix placer les femmes à ces mêmes métiers, quitte à changer le principe même dudit métier. Mettez donc une femme "normale" à la place d'un maçon qui porte chaque jours parpaings et sacs de ciment, parfois sur 5 étages, vous verrez qui tient le plus longtemps. 


Une femme qui veut le faire, va pouvoir le faire.

C'est quoi une femme normale ?

Raffy m'autorise à dire qu'il n'arriverait même pas à soulevé un parpaing et qu'il pense pas être le seul.
La base de la réussite d'un métier c'est l'envie pas notre corps.
0

photo de l'auteur BoumVoyageur
BoumVoyageur
Homme de 42 ans
Bordeaux

8 remerciements
Ben oui : C l'envie => C un état d'esprit, C une personnalité, C un mental, C un tempérament...
que JUSTE être un homme ou une femme :
C très réducteur de penser comme cela... que C une histoire de "sexe" !
0

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Citation de Wilden : C'est quoi une femme normale ?

Une femme dont la résistance physique est dans la normale humaine, tout comme les hommes. Mais ces derniers sont en moyenne plus résistants. Autrement, tu as les sportifs de haut niveaux qui eux, hommes et femmes sont plus résistants que les autres.

Pour le reste, je ne comprends pas ton message. Et si mon avis ne te plaît pas, et bien tu peux toujours user de la modération pour supprimer mon message voir mon compte. Ou alors tu peux le respecter, c'est aussi possible ;-)
0

photo de l'auteur BoumVoyageur
BoumVoyageur
Homme de 42 ans
Bordeaux

8 remerciements
Quand tu auras fini d'être sur la "Défensive " : ça fait 2 fois que tu donnes des avertos aux modos lol

Moi, j'ai compris me semble ^-^ : d'où ma réponse.
0

photo de l'auteur LeksanAden
LeksanAden
Homme de 24 ans
Paris

10 remerciements
Modérateur
D'accord, je comprend mieux le terme, même si je trouve l'emploi réducteur 

Je respect , je dis je dis juste également mon avis, comme c'est un débat, chacun à me droit d'émettre un avis.

Le fait que je soit modo, ni change rien, si j'ai pas le droit de participer part rapport à cela préviens moi tout de suite.
0

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
@BoumVoyageur: J'avoue je suis très chatouilleux :p
Trop même :s

@Wilden: J'ai pas dis que tu n'as pas le droit de participer, ce serait un comble, tu es le créateur du sujet.
0

photo de l'auteur LeksanAden
LeksanAden
Homme de 24 ans
Paris

10 remerciements
Modérateur
Je fais ce genre de sujets pour favoriser la réflexion non, pour que chacun essais de faire adopter ses idées aux autres.
0

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
J'ai lu "gendarmette" et ça m'a passé l'envie de participer au débat...

Mais je vais essayer !
Je voulais rebondir sur ce qu'a dit Studio54 concernant les métiers réservés aux femmes : oui il faut que la mixité se fasse dans ces métiers là aussi. Mais il ne faut pas oublier que si ces métiers (garde d'enfant, femme de ménage, sage femme, dame-pipi, caissière, hôtesse de l'air) sont réservés aux femmes, c'est surtout à cause de l'image peu glorieuse qu'ils sont. Soit la femme est réduite au rôle de mère, de ménagère, soit elle devient un objet sexuel (hôtesse de l'air ou dans les salons automobile, les salon jeux vidéos etc). Donc pour rendre ces métiers accessibles aux femmes, c'est d'abord un travail de déconstruction des stéréotypes de genre qu'il faut entreprendre.
Comme pour rendre les métiers "d'homme" accessible aux femmes, tout passe par la déconstruction des stéréotypes qu'on nous fourre dans la tête des le plus jeune âge avec des jouets catégorisés, des couleurs assignées, des comportements "de garçon" et "de filles", ou en véhiculant l'affirmation que tous les hommes sont forts et les femmes sont faibles... Certes au niveau physique il y a une différence biologique. Mais cette différence ne veut pas dire qu'il y a d'un côté les hommes forts et de l'autre les femmes faibles, le physique ça ne se mesure pas uniquement au volume de muscle ou au temps au 100 mètres.
0

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Je suis completement pour la mixite si... Ces messieurs savaient se controler. Actuellement en effet les risques de viols et harcelement voir de simples embrouilles causees par la rivalite de ces messieurs tentant de courtiser ces dames (ou inversement le harcellement peut egallement venir des femmes) pzut se reveler dangeureux pour certains metiers. Neanmoins ne serait-il pas plus equitable et egalitaire de mettre de cote les personnes qui ont ce genre de comportement plutot que d'exclure un sexe? 
Par ce que les raisons evoquees ne sont que des pretextes finalement la vraie raison c'est que les hommes ont peur de ne pas reussir a se retenir. Alors il faudrait simpleent qu'ils parviennent a controler leurs pulsions pour qu'il soit possible a tous d'acceder de maniere egale au metiers qu'ils souhaitent exercer. 
0

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
@Wilden: Mais pourquoi est-ce que tu insistes ? A quel moment lis-tu que je faire adopter mes idées ? Je fais part de mon opinion, point-barre. C'est dingue cet extrémisme !
Je laisse tomber, pas moyen de d'échanger ici sans s'en prendre pleine la gueule.
0

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
C'est dingue, les sujets qui abordent de plus ou moins près l'égalité homme/femme, partent systématiquement en vrille sur Betolerant.

Je suis abasourdi de constater que certains osent même remettre en cause ce qui me paraît être une évidence : favoriser les hommes pour réaliser les travaux les plus physiques. Même en disant simplement ça, certains arrivent à y voir une discrimination ou je ne sais quelle atteinte aux droits des femmes. Alors que nulle part, personne n'a dit sur ce topic qu'il fallait réserver les métiers physiques aux hommes.
Autrefois, dire cela s'apparentait à un mot qui est aujourd'hui oublié : la galanterie.

Et je suis également stupéfait de constater que ce sont ceux qui sont les plus prompt à dénoncer les "stéréotypes de genre" ne sont absolument pas dérangés par le fait d'affirmer, quelques lignes plus loin, à quel point l'homme est un prédateur sexuel. Partant de là, je n'aurais pas de scrupules à répondre que la femme est une manipulatrice perverse...
Quant à ceux qui veulent "exclure" les gens qui se laissent parfois guider par leurs sentiments, bon courage. Proposez plutôt la castration chimique à bord des sous-marins, ça fera plus sérieux...
0

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Citation de Regenesis : C'est dingue, les sujets qui abordent de plus ou moins près l'égalité homme/femme, partent systématiquement en vrille sur Betolerant. Je suis abasourdi de constater que certains osent même remettre en cause ce qui me paraît être une évidence : favoriser les hommes pour réaliser les travaux les plus physiques. Même en disant simplement ça, certains arrivent à y voir une discrimination ou je ne sais quelle atteinte aux droits des femmes. Alors que nulle part, personne n'a dit sur ce topic qu'il fallait réserver les métiers physiques aux hommes. Autrefois, dire cela s'apparentait à un mot qui est aujourd'hui oublié : la galanterie. Et je suis également stupéfait de constater que ce sont ceux qui sont les plus prompt à dénoncer les "stéréotypes de genre" ne sont absolument pas dérangés par le fait d'affirmer, quelques lignes plus loin, à quel point l'homme est un prédateur sexuel. Partant de là, je n'aurais pas de scrupules à répondre que la femme est une manipulatrice perverse... Quant à ceux qui veulent "exclure" les gens qui se laissent parfois guider par leurs sentiments, bon courage. Proposez plutôt la castration chimique à bord des sous-marins, ça fera plus sérieux...


le probleme selon moi n'est pas de dire que l'homme est un prédateur sexuel, mais que la seule réaction que la plupars des sociétés (gens ?) voient est d'écarter la femme, ce que je trouve personnellement absurde...
0

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
je vois plus le problème par là aussi, ce n'est pas le fait de "sur protéger" la femme qui me gêne le plus, mais bien de la considérer inférieure dans certains cas. Puis bon, on fait ce qu'on veut dans la vie, du moment que ça n'altère pas les autres c'est bon !
0

photo de l'auteur MargauxLFP
MargauxLFP
Femme de 32 ans
Calais 62100

4 remerciements
Pour ma part, si la personne à les qualités suffisantes pour le métier, je ne vois pas pourquoi l'empêcher que ce soit un homme ou une femme.

Pour les métiers qui requièrent la force physique, ben j'ai envie de dire qu'aussi bien chez les homme que chez les femmes y en as qui auront trop de mal et d'autres non.

On verra bien ce que l'avenir nous réserve :) 
Moi par exemple, je vais entrer en formation dans l'informatique, même pas peur ahaha :)
0

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
En ce qui concerne les métiers les plus physiques, au vu du risque très important d'accidents professionnels, de maladies professionnelles, d'espérance de vie très réduite, je pense que c'est une bonne chose que les femmes ne soient pas présentes dans ces métiers...Dans l'idéal personne ne devrait faire ces travaux en fait.

Je trouve donc cette discrimination assez bénéfique pour elles, quel intérêt de réclamer l'égalité même dans la mort ? juste par principe ? lol.

Pour les autres métiers....esprit de corps, machisme, misogynie ça changera un jour. Quand on a ouvert l'académie française aux femmes on a entendu de belles par exemple, il faut le temps que l'homme cesse de craindre pour ses couilles et s'adapte.  Il a tellement l'habitude de tout dominer, il faut qu'il comprenne que son temps est passé.



 
0

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Bon faut être claire, si tu veux vraiment intégré un métier, c'est d'abord une réflexion personnelle où il va faloir être honnête avec soi même et ses capacités :
Es-ce que je suis fait pour se métier?
Es-ce que j'aime se métier?

Ensuite faut que tu prouve a tes future collègue et employeur que t'es fait pour le job.

Pas de bol, t'a choisi une carrière qui est bourré de stéréotype et de gens fermés d'esprits, ba va falloir en plus que tu fasse de l'éducation et de l'ouverture d'esprit, avant de te faire accepter.
Faut que tu demande qu'es ce qui fait si peur a tes futur employeur pour qu'il refuse de te prendre.

Tout ça, sa s'appel les relations humaines.
Parce que oui "l'abruti" qui ne t'a pas prit parce que t'es une fille, ou que t'ai gay, ou que t'es noir, ou que tu fait parti de n'importe qu'elle minorité sociale, c'est d'abord un être humain.
Un être humain qui à reçus une éducation où on t'apprend pas à sortir du sentier de la norme. On lui à jamais fait comprendre que c'était possible. Pire on lui à toujours fait croire que c'était comme ça ou que c'était gênant voir déplacé comme situation. (Après il existe autant de cas que de personne. Le cas de l'éducation, n'est qu'une raison parmi tant d'autre, je ne saurait être exhaustif)

Et il y a des gens qui débarque comme des fleurs et qui les mettent face au problème sans "préliminaire" en les traitant de sale intolérant, alors que se sont juste des ignorants qui on besoin de plus de connaissance sur le sujet ou des personnes à qui on à installer des œillères et qu'on doit d'abord aider à les enlever avant d'aller plus loin. Ou tout simplement qui n'arrive même plus à exprimer leur problème vis à vis de ça, de peur d'être juger comme étant des salaud.

Si tu veux entrer dans un milieux qui t'es fermé pour des raison de "norme" faut t'en donner les moyens et faut te montrer tolérant et compréhensif par rapport au refus des personne que t'a en face de toi. Et faut bien intégrer que se sera un chemin plus long et complexe mais au final, plus valorisant et gratifiant pour toi même.
0

photo de l'auteur SuperNova
SuperNova
Non binaire de 27 ans
Nantes

10 remerciements
Si t'es un humain avec un peu de jugeote, les dérapages, ça n'arrive pas, et ce, que tu sois un mec ou une meuf. Ça c'était pour la personne qui a parlé des femmes dans les sous-marins. Sinon, tous les métiers doivent être accessible aux femmes. Elles ne sont pas moins capables qu'eux. 
0

photo de l'auteur aragon
Aragon
Homme de 27 ans
Angers

8 remerciements
Je me souviens que lorsque j'ai fais mon apprentissage en menuiserie entre 2006 et 20010, il y a avait une seul fille dans toute les sections bois (menuiserie, charpente, ossature bois) tous les autres était que des mecs. Et elle as toujours était très bien reçu et as obtenue son diplôme comme tous les autres.
Dans les métiers du BTP, là ou on trouve le plus de femmes sont chez les peintres, sinon dans les bureaux. Je trouve ça dommage car beaucoup de domaine leurs sont accessible mais ne les attire pas forcement.
Les centres de formation tentent depuis de nombreuses années de faire changer les mentalités pour avoir plus de mixités et c'est une très bonne chose. 
 
0

photo de l'auteur Elkaa
Elkaa
Femme de 39 ans
Rebourguil

7 remerciements
Je viens de rentrer d'une journée de 9h de chantier (enduits à la chaux) et j'ai pas lu tous les messages... Mais juste pour dire que dans mon cas, il s'agit d'une réorientation après un cursus classique, et que je ne regrette absolument pas. J'ai été confrontée à très peu de machisme. Les clientes femmes sont contentes de faire appel à une femme pour leur chantier. Et les fois où je bosse avec des collègues hommes, ça se passe très bien. Physiquement, je suis pas une force de la nature, mais je gère différemment les efforts et je m'en sors bien.
0

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Il ne faut pas confondre les cas particuliers, et le cas général.
C'est très bien que les portes soient ouvertes quasiment partout pour chaque sexe.
Ceci étant dit, il n'est pas souhaitable pour autant qu'on atteigne une mixité parfaite dans tous les métiers. Il y aura toujours des métiers d'hommes et des métiers de femmes, ne serait-ce que pour des raisons de compétences physiques, et des cas très particuliers comme celui des sous-marins.
0

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Pour te répondre Regenesis

Je suis contre ton avis qu'il ne soit pas souhaitable d'arriver à une mixité total ou de s'en rapprocher.
Au contraire, si on peux l'atteindre tant mieux, mais seulement si les conditions y sont favorables.
Seulement si on dispose de suffisamment de "cas particuliers" comme tu aime le dire.
Seulement si les personnes ont été éduqué à la mixité social à leur travail.
Et pour les situation plus complexe comme le sous-marin; seulement si tout les membres de l'équipage sont suffisamment matures pour être capable de faire passer leur histoire entre eux après leur boulot.


Pour te répondre Supernova

Oui il suffit d'un peu de jugeote, je suis tout à fait d'accord avec toi.
Mais tout le monde ne la pas. La preuve en est que ce débat n'aurait peut être pas lieu d'être si c'était le cas.


Pour moi tout viens de notre système actuel. D’ailleurs je suis sur que si on faisait plus attention dès le début on se rendrait compte qu'il existe finalement plus de "cas particulier" qu'on ne le pense. tout simplement pour la raison qu'une partie de ces "cas particulier" n'ont pas eux l'envie de prétendre au carrière concernés par le sujet du débat.
0

photo de l'auteur MargauxLFP
MargauxLFP
Femme de 32 ans
Calais 62100

4 remerciements
Nonobstant pour l'espérance de vie, les femmes vivent plus longtemps en général donc cette argument n'as pas de valeur pour écarter  les femmes. Pour les métiers physiques à moins de remplacer par les machines, y aura toujours besoin de la main de l'homme pour certaines taches.

Pour le coups du sous marin, j'ai envie de dire que pour l'instant c'est surtout une question d'éducation et de société. Après tout les mecs ne sont pas des zizis sur patte.
A l'heure actuelle, avec la mentalité qui règne, c'est sur que c'est impossible d'avoir une mixité parfait partout.
0

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Non mais c'est simplement humain d'avoir des sentiments pour certaines personnes quand on est 150 enfermés dans quelques centaines de m2 pendant des mois. C'est simplement humain de penser qu'on puisse séduire ces personnes. Sans forcément en arriver au viol ou en arriver aux mains, on peut aisément comprendre que de tels sentiments puissent provoquer des problèmes de jugement dans certaines situations, pouvant conduire à de mauvaises prises de décisions.

Soyons un peu pragmatiques, et arrêtons de voir de la discrimination partout.
0

photo de l'auteur MargauxLFP
MargauxLFP
Femme de 32 ans
Calais 62100

4 remerciements
sauf que dans l'armée, t'es là pour bosser et pas pour séduire pendant ton taf :)
0

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Bonjour à tous, je vais essayer de donner un avis constructif.
J'ai un passé professionnel ou j'ai travaillée dans des domaines très masculin.
J'ai fais 5 ans d'armée, bossée un an dans une forge, conductrice d'engin, technicienne en btp, planteuse de poteaux téléphoniques et maintenant cariste.
Ce sont tous des métiers dit masculin, très physiques mais ou quelques femmes y travaillent.
Aujourd'hui, je suis hormonée, trans mtf et j'ai perdue 1/3 de ma force musculaire.
Pourrais-je continuer à exercer ces métiers?
En partie oui mais d'autres, je ne pense pas car trop physique, ingrats ou autres.
Vous parlez de sexisme mais j'ai un point de vue différent.
Dans les deux cas, les deux sexes sont responsable.
Une fille est arrivée en forge, bien accueillie même si effectivement, personne ne misaient sur elle physiquement.
Elle a pourtant réussie en utilisant sa faiblesse pour faire exécuter à sa place, les taches qu'elle ne pouvait pas faire par des hommes qui étaient obligés d’arrêter leur poste pour l'aider.
Si nous l'avions laissé se débrouiller, elle n'aurait pas tenue une semaine.
Elle a été embauchée en cdi pour cette question de féminisation de la forge.
Physiquement, j'ai tenue 1an et je suis partie car je n'en pouvais plus.
L'homme et la femme sont différents, ok, mais il éxiste des hommes très féminins et des femmes très masculines, des hommes faibles et des femmes super puissantes.
A l'armée, j'ai vécue la féminisation obligatoire à tous les postes.
J'étais chauffeur poids lourds et atteler, changer une roue, réparer décharger se faisait manuellement.
J'ai formée ces nouvelles arrivantes et une évidence, les 3/4 ne pouvaient pas physiquement s'en sortir.
La solution a été trouvée, elles sont montées en grade et donc, en prenant le commandement, elles ne mettaient plus les mains pour nous aider.
Le quart des filles, qui s'en sortait physiquement ne sont pas montées en grade, ce sont retrouvées lésé et nous avec.
La féminisation forcée n'apporte rien de bon car pas fait intelligemment.
Ce débat ne sert à rien. une femme physiquement apte, au caractère fort pour affronter un monde masculin un peu rustre s'en sortira, un homme sage femme, doux, passionné, fera sa place.
Quand j'ai décidée de changer de sexe, tout le monde m'a parlé du sexisme et de la difficulté à trouver un métier dit masculin. Vais-je pour cela opter pour un métier dit féminin?
Non, je me dirige dans la logistique. Dans ma formation, il n'y avait que des hommes mais ma détermination, ma répartie et mon troisième degré ma rendue plus forte qu'eux et j'ai terminée major de promo en ayant que des hommes examinateurs. J'ai suivie toute la formation sans laisser aucun doute sur mon ambiguïté et tous m'ont adoptés en me prenant comme si j'étais une femme.
Les blagues ont fusées, oui, et alors, je leurs en renvoyais pareil.
Ma détermination a eu raison de ce soit disant sexisme, transphobie etc.
Prenons nous en main, arrêtons de penser que la vie n'est qu'inégalité, racisme et compagnie. Si vous voulez vivre dans la réalité, jetez votre télé et arrêtez la parano car oui, la discrimination existera toujours dans cette société normative.
La pollution, la famine, la guerre, la pauvreté pareil.
Les hommes ne seront jamais égaux car ils sont tous différents et un peu trop crédules. Moi, j'ai trouvée une arme imparable, le sourire, la politesse, l'entraide, la détermination.
0

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Bonjour,

Je me rapproche de l'idée de Guillaume 35 : à mes yeux, l'idéal pour chaque être humain, c'est de trouver un métier dans lequel il puisse s'épanouir.

Pour déterminer un milieu professionnel qui nous plaise, on a tendance à s'appuyer sur nos goûts (je ne relancerai pas ici le débat scientifique entre l'inné et l'acquis), et nos capacités en tant qu'être humain. Mais aussi, malheureusement, sur les idées sociales véhiculées par notre entourage (familial, conseiller d'orientation, etc...), ce qui peut parfois nous détourner de nos véritables désirs.

Quoiqu'il en soit, lorsque notre choix est posé, c'est à nous de faire le maximum pour réussir. Bien sûr, il y a toujours certaines personnes qui sont dubitatives au début, mais les résultats, quand on bosse correctement, c'est quelque chose de factuel, on ne peut pas le nier. Tout comme le nombre grandissant de 'cas particuliers' (pour reprendre ce qui a été dit précédemment).

J'en suis un exemple de plus : après avoir fait des études -déprimantes- dans le social (poussée par mes parents), j'ai décidé de me lancer dans le BTP, parce que c'est ce qui m'attirait. Coup de pot, j'ai trouvé quelqu'un qui m'a laissé ma chance dans une petite boîte familiale tout corps d'états.

Alors oui, au début pour la maçonnerie et les changements de chaudières ou ballons d'eau chaude, j'en chiais grave. Vraiment. Logique puisque j'avais passé 15 ans le cul vissé sur une chaise à lire et écrire. Mais il s'est passé un truc magique : le corps humain (et ce, qu'il soit équipé d'une b*** ou d'un v****) s'adapte ! Ok, le phénomène est plus lent chez une femme que chez un homme à cause des différentes hormones, mais les muscles se développent, et l'endurance s'améliore.
(Les capacités physiques dépendent en grande partie du style de vie. Pour s'en rendre compte il suffit de voir des femmes dans des pays où il n'y a pas le même confort que chez nous, qui portent des charges extrêmement lourdes sur des kilomètres et des kilomètres depuis qu'elles sont capables de marcher, et qui sont bien plus musclées que nos mecs moyens (= dans la moyenne) en France).
Dans mon cas, en moins d'un an il n'y avait pas photo, au début j'étais morte à la fin d'une journée de 7 heures, après ça m'arrivait d'enchaîner plus de 12 heures de boulot, et de terminer aussi en forme (sinon plus) que mes collègues masculins. Et à vue de nez ça n'était pas gagné avec mon petit mètre cinquante-huit.

Bref, les préjugés commencent à bouger : en quelques générations il y a déjà eu des changements énormes, vous n'imaginez pas le nombre de dames âgées qui avaient les larmes aux yeux parce qu'elles trouvaient ça formidable d'avoir le droit de faire mon métier en tant que femme, alors que c'était réellement inimaginable à leur époque.
Les conditions de travail évoluent, et les mentalités aussi. Peut-être trop lentement pour ces dernières, et malheureusement pas que concernant la différence de genre. (Reprenons l'exemple du sous-marin, "Non mais c'est simplement humain d'avoir des sentiments pour certaines personnes quand on est 150 enfermés dans quelques centaines de m2
pendant des mois. C'est simplement humain de penser qu'on puisse séduire
ces personnes". Ok, donc dans ce cas là il faudrait au contraire être un peu plus discriminant et interdire l'accès aux hommes qui ne sont pas 100% hétéros, non ? C'est vrai ça, est-ce qu'on a pensé au pauvre jeune homme gay/bi/pan ou autre qui est peut-être perdu dans ses sentiments au milieu de tous ces beaux mâles musclés ? Le pauvre... tout ça parce qu'il a choisi une carrière qui le passionnait... )

Et je terminerai sur un petit aparté en réponse à la mention, plus haut dans la conversation, de féminisme exagéré. Déjà il faut savoir qu'il existe / a existé de nombreux et différents mouvements qualifiés de ce terme, de fait il faut se méfier des affirmations brutes et formelles, sans distinction de ces dits mouvements.
De mon point de vue le terme 'féminisme' est mal choisi, il sous-entend un désir d'égalité pour les femmes par rapport aux hommes. Or il est vrai que le contraire n'est pas toujours atteint non plus (en terme de métiers, une fois encore, ou de comportements par exemple. Oui, les garçons ont le droit de pleurer, et non, un gamin de 10 ans n'a pas à protéger sa mère quand son père n'est pas là, etc...). Pour moi il s'agit plutôt d'un souhait d'égalité entre personnes, que chacun ait la même liberté de choix/d'accès/d'être, en fonction de sa personnalité/ses goûts/ses capacités et non pas selon ce qui est entre ses jambes.  Que chacun, indépendamment du fait qu'il s'agisse d'un homme, d'une femme, ou autre, ait les mêmes opportunités et droits, ce qui inclut aussi le droit d'échouer lamentablement à quelque chose pour laquelle on n'est pas doué (en milieu professionnel ou non).

Oui, c'est probablement une vision utopiste, mais je suis persuadée qu'en se respectant les uns les autres en tant que personnes uniques, en laissant la possibilité à chacun de s'épanouir, on créera une ambiance plus chaleureuse, un sentiment plus généralisé de bonheur, et que l'on rendra ce monde meilleur, juste en acceptant que chacun puisse être soi-même et savoir ce qui est le meilleur pour sa propre personne.

Voilà pour mon avis, bonne journée tout le monde !
0

photo de l'auteur Elkaa
Elkaa
Femme de 39 ans
Rebourguil

7 remerciements
Citation de Regenesis : Non mais c'est simplement humain d'avoir des sentiments pour certaines personnes quand on est 150 enfermés dans quelques centaines de m2 pendant des mois.  [...] Soyons un peu pragmatiques, et arrêtons de voir de la discrimination partout.


Je suis ok avec ta vision pragmatique et logique, mais alors (question naïve)  qu'en est-il des gays qui bossent dans les sous-marins ?! ils seront aussi soumis au risque d'être attirés par des collègues...
0

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
... N'avez-vous jamais entendu dire de la bouche d'une femme: 
-Tu peux me mettre une etagère?
-Tu peux me déboucher l'evier? 
-Tu peux me changer l'ampoule? 
-Tu peux me mettre les pneux neiges?

... Pensez vous un seul instant que les demoiselles n'en sont pas capable? (si elles s'en donnent la peine?) ... Certaines femmes roulent tout simplement leur compagnon en papillonnant des cils. En disant "je sais pas faire" alors que la verité c'est "je doute de moi/peur qu'on se moque de moi" ou "j'ai pas envie d'effectuer cette tâche chiante- fais le toi." 

Les hommes aussi doutes des fois. Mais ils ont pas peur qu'on se moque d'eux si ils n'y arrivent pas alors qu'une femme est sujet aux railleries si elle se plante. ("ça c'est par ce que t'es une femme" - Perso le dernier à avoir dis ça je lui ai envoyé un marteau dans le tibia! => Je travaille dans le bâtiment. ) 

Avant d'être un "homme" aguerri qui s'occuppe de son foyer blablabla... Tout jeune homme a été faible et incompétent  un jour, et il aura egalement fallu qu'il apprenne. Etre degourdi c'est pas inné. Ensuite de ça, la force d'une femme n'est pas si proportionnellement plus faible que celle d'un homme et j'ai vu des femmes compenser en ingeniosité ce qu'il leur manquait en force....

Etant né avec un corps de femme et un mental pas franchement en accord je peux déjà d'entrée de jeu dire que ce qui gene une femme (tout au moins pour le bâtiment et l'armée) c'est pas son manque de force. Par ce que le corps se forge et devient tres performant avec l'exercice et  les machines assistent bien le travail. Ce qui fait peur aux femmes, c'est la peur de mal faire/manque de confiance en elles/ blagues deplacées. Le problème ne vient donc pas d'elle mais des gars qu'ont du mal à controler leur libido et leur railleries. Le soucis vient de leur manque de confiance. Tout simplement. Par ce que les gars (normaux) ne sont pas des detraqués sexuels. Il suffit de leur dire non et de leur mettre les bornes de suite. 

Autre point et enfin je pense que c'est le plus interessant socialement parlant... Les hommes/femmes (elles sont pas les dernières !!!) ne sont exité que par ce qu'ils ne voient pas/ne peuvent pas avoir => creation du manque. Mais quand on se change avec des collègues sur un bateau de plongée ou on se pèle le c** bah je peux vous dire que les nibs ou le zoinzoin de machin qu'on a deja vu 100 fois on s'en fiche. 

D'autre part... les femmes dans l'armée souvent ne sont pas là pour copiner ou draguer et bon nombre d'entre elle prefèrent les femmes. Donc de base les mecs se montent la tronche tout seul...






 
0

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
@jolly roger: assez d'accord avec ce que tu dis sur le manque de confiance en soit et sur l'autre truc du "c'est quand y'a pas qu'il y a manque" 
En revanche es-ce que ce n'est pas un peu stigmatisant de penser que les filles dans les metiers a tendance plus.. "masculine" tu cites notamment l'armee preferent les filles? 
D'un point de vue un peu personnel je n'en suis pas completement persuadee et quand j'ai fais mon stage (bon deja 12 filles pour 30 gars..) on etait 3 homos  (plus ou moins assumees et encore sur les 3 on etait deux a aimer les filles et les gars) donc en gros pas tant que ca et pas la majorite. Apres c'etait juste un stage mais je pense que meme si c'est peut etre possible de retrouver plus d'homos chez les filles dans ces metiers ce n'est pas necessairement une veritee absolue a mon sens. Je ne pense pas que l'orientation sexuelle ait un rapport c'est plus une question de mentalite a mon sens. 
0

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
@Typhaine56 : que de vérités tu as énoncées ! Notamment concernant les femmes dans l'armée, effectivement pour connaître le milieu c'est tout à fait cela : montée rapide en grade car réorientation vers des emplois "intellectuels subalternes" type secrétariat. Au final, cela en fait tout sauf des militaires et cela bloque des postes qui pourraient être donnés à des militaires trop blessés pour rester sur le terrain. Résultat : ce sont ces militaires, qui en ont bien chié sur le terrain, qui se retrouvent mis à la porte pour inaptitude physique alors que des minettes qui n'ont jamais fait un terrain peuvent continuer à bosser pépère.
Tout ça parce que le ministère de la défense, pour des raisons purement idéologiques, veut absolument un certain pourcentage de femmes dans l'armée...
On en arrive à ce genre d'absurdité.
0

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Citation de MargauxLFP : Nonobstant pour l'espérance de vie, les femmes vivent plus longtemps en général donc cette argument n'as pas de valeur pour écarter  les femmes. Pour les métiers physiques à moins de remplacer par les machines, y aura toujours besoin de la main de l'homme pour certaines taches. .


Si elles vivent plus longtemps, c'est peut-être aussi car elles sont épargnées de ces métiers très difficiles, des guerres en tant que soldats.... etc
Le fait d'écarter le sexe féminin de certains espaces qu'on considère trop dur pour elles peut parfois le protéger ainsi cette discrimination est en quelque sorte positive pour elles. 
0

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
D'accord avec les rares femmes qui ont répondu sur ce sujet, sachant que ce sont elles les principales intéressée, ça ne se discute pas.


Et c'est quoi le délire avec les sous marins non mixte ? Les gay ils ne se violent jamais ?


De nombreux métiers souffre encore de stéréotypes, qui empêchent des hommes et des femmes de s'y épanouir. Les études du Genre améliore les choses lentement, mais il y a encore du taff !
0

photo de l'auteur MargauxLFP
MargauxLFP
Femme de 32 ans
Calais 62100

4 remerciements
Pourquoi vous voulez nous protéger ou surprotéger?
ça remettrais quoi en cause que des femmes puissent faire ses métiers physique et se débrouiller?

Le genre de commentaires que je vois me pousse à aller toujours plus haut et loin dans les efforts afin de montrer à tout le monde que oui, une femme est capable de pas mal de choses physiquement même si nous ne pouvons atteindre la force des mecs les plus fort.

Pour ma part j'arrête ma contribution à ce débat car je sais d'entrée de jeu que certaines personnes vont restaient sur ce qu'elles affirment et continuer à rabaisser la femme.
0

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Je sens que ton post est dirigé en partie contre moi or je crois que tu n'as pas compris ma position.

J'estime que le fait que les femmes soient bien moins présentes dans les métiers très physiques est une très bonne chose car cette discrimination préserve leur capital santé. Dans l'idéal personne ne devrait faire ces métiers pour moi, Hommes comme Femmes.

Donc au lieu de vouloir au nom d'une égalité de principe que les femmes y prennent part, il faudrait mieux sortir les hommes de ces métiers pour que TOUS les êtres humains soient épargnés de ces difficiles conditions d'existence.

Fin bref.
0

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Question plus simple.
Pourquoi avez vous besoin qu'il y est absolument de la mixité partout? c'est quoi la raison?
0

photo de l'auteur Dedale
Dedale
Homme de 23 ans
Strasbourg

14 remerciements
A mon sens, l'argument de la force physique n'est qu'un prétexte, et le problème vient davantage de préjugé.
En effet, des femmes ont déjà réussi à passer le concours pour être sapeur pompier (concours qui comporte des épreuves physiques), c'est donc qu'elles en sont capables, et il en va de même pour tout les autres métiers dit "masculins".

Pour ce qui est de préserver leur santé, je pense que chacun est assez intelligent pour faire ses propre choix, et si une femme souhaite exercer un métier difficile, elle n'as de compte à rendre à personne d'autre qu'a elle même.

Le véritable problème, c'est que dans quasiment tout les corps de métier, on considère qu'une femme est moins compétente qu'un homme à qualification égale (il n'y a qu'a voir les honteux écart de salaire entre homme/femme). C'est un vrai problème.
Selon moi, c'est un problème d'éducation: On donne aux jeunes fille des modèles erronée, des princesses qui ne cherche que l'amour, des poupées qui passe leur temps à faire du shopping et j'en passe...  En revanche, chez les garçon le choix est plus large, et on encourage l'enfant à être actif avec une grande diversité d'activité. Et dans ce sens, les jeunes garçons sont beaucoup mieux préparés à la vie réelle que les filles.

Le sexisme s'apprend dès l'enfance et tant que les jeunes seront gavés de stéréotypes, le regard des gens sur le travail des femmes ne changera pas. Je suis même convaincu que certaines femmes n'envisage même pas des métiers dit "d'homme" simplement parce que la société en générale considère cela comme des métiers d'homme, bien que ce soit totalement infondé.
0

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
@Guillaume35 : Dedale t'a excellemment répondu :)

Tant que nous n'auront pas déconstruit tous les stéréotypes, préjugés qui puisse exister il faut continuer à étudier cette question de genre.
0


Pour participer à ce sujet, il faut être obligatoirement inscrit