Foi et sexualité

auteur anonyme

Anonyme

17 remerciements
Ce sujet est une demande d'aide, écoute et bienveillance sont de rigueur

Voilà je viens vers vous tous de manière générale et vers ceux qui sont croyant en une religion particulière et notamment monothéiste, je me demande comment vous vivez votre homo/bi sexualité avec votre foie et de quel angle abordez vous votre sexualité, et si vous pensez que c'est un pêché comment pouvoir l'assumer. s'il y a des personnes qui ont eu une expérience troublante entre leur foi et leur sexualité comme moi j'aimerai connaitre leur démarche. je m'en fiche de ce que pense la société je veux savoir ce que vous vous ressentez et comment vous avez aborder le sujet avec vous même et avec votre entourage.


photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Quelqu'un avait déjà fait un sujet similaire, il me semble. Sinon pour faire court :
Citation de Anonyme :  et si vous pensez que c'est un péché comment pouvoir l'assumer.


La religion juge l'homosexualité de péché (D'abomination, même, oh là là, attention.), c'est un fait, mais les gens ici ne le pensent pas. Enfin bon, si on écoutait la religion à la lettre on se foutrait tous sur la gueule déjà que c'est pas loin d'être le cas, donc bon... Rien ne t'interdit de croire & de faire ce que bon te semble avec ton appareil génital. Alors bon, plutôt que de t'en préoccuper ignore simplement la chose. 

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Je comprends ta perplexité car je l'ai connue aussi pour une bonne partie de ma vie. J'ai failli même devenir un homophobe refoulé à cause de la perception dénigrante de la religion face à la sexualité. Tourmenté entre la foi et l'acceptation de soi, j'ai (heureusement) fini par laisser tomber la première (après, il y avait d'autres problèmes que la foi pose pour moi).
Bref, quelle que soit la religion, on peut la prendre de façon dogmatique, étroite et traditionaliste, ou d'une façon rationaliste, ouverte et moderne. Si vous croyez en Dieu(x, Déesse), pensez-vous qu'il se préoccupe de ce que font les gens, surtout lorsqu'ils sont nus? pensez-vous que pour lui (elle), l'homosexualité est pire que le viol ou l'esclavage? ce dieu serait trop petit pour moi.
Si l'opinion publique ne vous dérange pas, alors adoptez un esprit libre, et formez votre opinion sur dieu, et n'écoutez pas ceux qui veulent mettre des paroles dans la bouche divine.

photo de l'auteur Shalala
Shalala
Homme de 19 ans
Paris

15 remerciements
Je suis catholique et je le vis bien. xD
Je ne sais pas si c'est vrai, mais dans le film " Bobby seul contre tous ", un paroissien dit " Que l'homosexualité est condamnée de la même façon qu'un enfant qui désobéit à ses parents. " J'estime en tant que chrétien, que la tolérance prône sur l'intolérance tout simplement. :)

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Je crois que la foi est un chemin très personnel  et à ce point intime et fondateur qui est à mille lieues des jugements extérieurs édictés  par quelque collège que ce soit. Les codes et modes de vie évoluent, quel contraste il y a 2000 ans entre la perception panthéiste des anciens et les chrétiens de l époque . Le corps, l'ordre la sexualité primait alors sur le mystère et l épiphanie de la secte du poisson persécutée .... Baptisé je me suis éloigné de la religion peut être par attrait vis à vis de l histoire qui m'a montré de nombreux autres cultes riches et plus ouverts , peut-être aussi ma sexualité qui m'a poussé à m'éloigner du sentiment de culpabilité ressassé chez les chrétiens, non le sexe n est pas condamnable! Je dois avoir un fond animiste ou païen qui me fait croire en la beauté de l acte et du corps comme antité divine . Serions nous tous de petits dieu ? Même si rien n'est vraiment comparable , si les dieux existent ils ont permis les temples et les merveilles romanes , mais aussi le cul magnifique de mon doux endormi hors des draps sous les premiers rayons de soleil, crois moi ou pas, mais  cela me fait plus croire en eux que tout les livres Saint et écritures réunis ....

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
J'adooooooooooore ta contribution pozitivlif3

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Merci Pozitive , rien a redire

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Excellent POzitivelif3  x)

auteur anonyme

Anonyme

17 remerciements
Merci Pozitivelife pour ta contribution qui m'apprend des choses sur les textes bibliques mais ma question n'est pas comment vivre son homosexualité avec les textes et les écriture mais en ayant la foi c'est à dire avec la relation personnelle avec dieu 

auteur anonyme

Anonyme

17 remerciements
si seulement cela été possible de nos jours, on aurait pas eu besoin de créé ce site peut être.
mais nous sommes livrés à nous même pour notre qualité de libres. mais bon pour moi dieu n'est pas quelque chose que je conçoit ni crée mais une vérité comme une constante universelle qui est concrète 

auteur anonyme

Anonyme

17 remerciements
je suis cependant sûr que les catastrophes naturelles ne sont pas des punitions à nos pêchés car si c'été le cas on serait déjà exterminés

auteur anonyme

Anonyme

17 remerciements
Dieu juge est Dieu créateur et miséricordieux alors évidemment que je n'ai pas de vision déiste de dieu sinon je n'aurai pas lancer le Forum   

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Citation de Anonyme : Merci Pozitivelife pour ta contribution qui m'apprend des choses sur les textes bibliques mais ma question n'est pas comment vivre son homosexualité avec les textes et les écriture mais en ayant la foi c'est à dire avec la relation personnelle avec dieu 


Hello,

perso je ne vois pas en quoi vivre son homosexualité s'opposerait à une relation personnelle avec dieu. Dieu il est aussi en l'autre n'est-ce pas, à moins que je n'ai pas tout compris ;-) Si tu abordes le questionnement que tu poses dans ce sens là, peut-être peux-tu considérer que la relation homosexuelle c'est aussi respecter et aimer l'autre, et donc "dieu en l'autre" ?

Moi ce qui me gêne dans toutes ces histoires, tu vois, c'est cette tendance à la catégorisation [edit : je ne parle pas ici de ton questionnement à toi mais en termes généraux]. En quoi vivre un amour homosexuel, tout en suivant une certaine démarche religieuse ou spirituelle, serait-il plus (ou moins) vertueux qu'une relation hétéro dans laquelle on trompe son/sa conjointe par exemple ? Parce que c'est homosexuel ? Parce que c'est hétérosexuel ? 

Est-ce que c'est l'orientation sexuelle qui serait un critère de "jugement" en matière de foi ? Franchement, s'il y a de l'amour au milieu de tout ça, je ne vois pas en quoi cela pourrait s'opposer à une pratique de la foi. Après soyons francs : la question de la sexualité pose un problème sérieux à certains croyants ; d'un point de vue moral s'entend. Au sens où l'on a longtemps considéré la sexualité comme impure au regard de la foi. 

Mais tu vois, je retiendrai quelques idées à ce sujet.

D'une part, les dogmes fondateurs religieux ont été construits sur la base des cultures des époques qui les ont vu naître, puis de la façon dont ont été remaniés ces dogmes au fil de l'histoire ; comme de l'évolution des mentalités. Et même s'agissant par exemple de certaines pratiques spirituelles orientales, dans lesquelles ont d'ailleurs été puisés pas mal de fondements de la religion chrétienne par exemple, la sexualité était déconseillée aux pratiquants (yogis ou sanyasins par exemple) non pas pour des questions d'ordre moral mais pour des raisons "pratiques". La sexualité étant perçue dans ces disciplines là comme pouvant générer des perturbations dans les pratiques yoguiques.

D'autre part, si tu me permets un avis très personnel sur le sujet : nous n'avons eu de cesse, durant des millénaires, de faire dire à dieu ce qu'on avait envie de l'entendre nous dire.

Pour résumer : je pense que la question que tu poses ne peut trouver de réponse qu'en toi-même. Il n'y a que toi qui puisse "savoir" si l'homosexualité peut trouver une place aux côtés de la foi ou pas. C'est peut-être moralement problématique pour toi, à un détail près : est-ce l'amour qui prime, ou la forme sexuelle qu'il prend qui est déterminant dans le cadre de la foi ?  

auteur anonyme

Anonyme

17 remerciements
merci pour ta contribution plus réfléchie Galoupio alors effectivement jusqu'à présent je menais ce chemin seul mais une personne ma conseillé de le mettre en forum pour avoir l'avis des autres, je crois que le problème ne réside pas dans l'amour mais effectivement dans la forme sexuelle qu'il peut prendre 

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Citation de Anonyme : merci pour ta contribution plus réfléchie Galoupio alors effectivement jusqu'à présent je menais ce chemin seul mais une personne ma conseillé de le mettre en forum pour avoir l'avis des autres, je crois que le problème ne réside pas dans l'amour mais effectivement dans la forme sexuelle qu'il peut prendre 


Oui je comprends.

Mais tu sais : dans ce domaine là, qui est par nature très subjectif, la "réponse" ne viendra pas des autres. Chacun peut avoir un avis qui lui est propre sur le sujet, bien sûr, mais en matière de foi on est avant tout tributaire de la conscience que l'on porte soi-même sur les choses. Si tout le monde penche en faveur d'un accord de fond entre l'homosexualité et la foi mais qu'en toi cet accord n'est pas là, tu ne le vivras pas bien parce que ça te renverra systématiquement à des choses qui ne s'accordent pas en toi.

La sexualité est à mon sens un sujet complexe parce qu'il nous renvoie à énormément de choses diverses et variées. Certaines belles, d'autres moins, selon les personnes, les cultures, les valeurs, l'éducation, les croyances.

Pour ma part, j'ai tendance à penser que ce qui est déterminant en matière de foi est surtout l'amour. Est-ce qu'un amour homosexuel est moins valable et moins beau qu'un amour hétérosexuel ? Je ne le crois pas. L'amour c'est l'amour, point. 

Après il y a la sexualité en elle-même, évidemment. Mais n'oublie pas que pendant très longtemps rien que le corps a été écarté de toute approche religieuse au motif que celui-ci était impur et imparfait en comparaison de l'esprit. Et il a fallu attendre ces 60 dernières années pour que l'on commence à l'envisager autrement. Avant, la sexualité dans ce qu'elle avait de connotation les plus péjoratives faisait partie des "défaillances" de la vie corporelle ; de nos jours elle fait partie intégrante de son épanouissement.

Une relation sexuelle, même homosexuelle, serait-elle moins belle qu'une relation hétéro au seul motif qu'elle mettrait en jeu deux organes de même nature ? Et s'il y a de l'amour au milieu de tout ça ? 

Moi tu vois, je suis d'orientation bisexuelle. J'ai vécu des "rencontres" hétéro, des rencontres homo, mais à chaque fois parce qu'il y avait des sentiments réels au coeur de ces relations. Et je n'ai rien vécu de moralement perturbant, que ce soit avec un autre garçon ou une femme. Tout dépend comment et pourquoi on vit la chose, je pense.

Alors bien sûr il y a aussi les plans Q, les délires, etc... Je ne peux pas en parler parce que ce genre d'expérience ne m'a jamais attiré. Par contre je suis un cheminement spirituel (non pas "religieux") depuis que j'ai l'âge de 9 ans, et ce que j'ai vécu sur le plan amoureux ne s'est jamais opposé à ce cheminement personnel. Mais je me permettrai d'insister néanmoins : il y a le côté sexuel pour le côté sexuel, et il y a le sexuel parce que c'est une "incarnation" d'un amour entre deux personnes. Et là, à mon sens tout du moins, cela a autant de valeur et de beauté quand c'est homo que quand c'est hétéro. 

auteur anonyme

Anonyme

17 remerciements
je ne sais pas quoi te répondre hormis que tu m'aide, je pense en tout cas, à reprendre mon cheminement sur lequel je me trouvais bloqué et que tu me permet de me dire que je ne regrette pas d'avoir suivi le conseil qui m'a suggéré de venir ici . merci infiniment 

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Citation de Anonyme : je ne sais pas quoi te répondre hormis que tu m'aide, je pense en tout cas, à reprendre mon cheminement sur lequel je me trouvais bloqué et que tu me permet de me dire que je ne regrette pas d'avoir suivi le conseil qui m'a suggéré de venir ici . merci infiniment 


C'est moi qui te remercie ;-)

Je ne sais pas si tu es homosexuel, mais si c'est le cas et pour autant que ton cheminement t'appelle : alors vas-y et n'aie pas peur... Tu le sais mieux que moi, puisque tu as la foi : Dieu te connait mieux que toi-même, alors ce n'est pas un amour homosexuel qui le détournera de toi :-)

Bonne route à toi...

photo de l'auteur Khloroforme
Khloroforme
Homme de 24 ans
Paris

29 remerciements
Si Dieu est amour il t'aimera
Tu fais de mal à personne en étant pd/bi/whatever

Et puis les gens qui citent la Bible ou le Coran ou la Talmud ou n'importe, devraient se rendre compte que tout évolue, tout change, et qu'on serait encore au Moyen-Age si on suivant aveuglément tout ce qui écrit dans un livre écrit il y a plus de 2000

(Genre la moitié des meufs qui portent des pantalons on devrait les lapider si on suit la Bible, qui est avec moi?)

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Citation de Anonyme : Soutien Foi et sexualité Voilà je viens vers vous tous de manière générale et vers ceux qui sont croyant en une religion particulière et notamment monothéiste, je me demande comment vous vivez votre homo/bi sexualité avec votre foie et de quel angle abordez vous votre sexualité, et si vous pensez que c'est un pêché comment pouvoir l'assumer. s'il y a des personnes qui ont eu une expérience troublante entre leur foi et leur sexualité comme moi j'aimerai connaitre leur démarche. je m'en fiche de ce que pense la société je veux savoir ce que vous vous ressentez et comment vous avez aborder le sujet avec vous même et avec votre entourage.


Il y a quelque temps, j'aurais très bien pu écrire la même chose que toi. Tant de questions... et un Dieu qui semble sourd, ou muet.
J'ai vécu des périodes exaltantes dans l'homosexualité. Une acceptation totale de tout mon être.
Mais j'ai vécu aussi des périodes de grands tourments. Je ne vais pas épiloguer sur une période de ma vie qui fait partie du passé dorénavant. Un passé dans lequel j'allais poser ces questions à des prêtres et des moines... ils m'ont tous bien reçu, aucun rejet. Bref... j'ai cheminé... puis un beau jour une réponse m'est venue, comme ça... peut-être que ce sont les dieux qui m'ont envoyé une lumineuse pensée ? Voici ce qui m'est venu en tête :

Pourquoi chercher à savoir si c'est bien ou mal ? Vis ce que tu dois vivre sans aucun jugement. Ni bien, ni mal. Juste vivre. Vivre en paix avec les autres. Vivre en paix avec soi-même. Et si cela n'est pas possible dans l'immédiat, alors juste faire que cela le devienne. Juste vivre en paix et voir la beauté autour de nous et en nous.
Accepter ce qui Est. Sans jugement, ni bien, ni mal. Et vivre pleinement chaque instant de sa vie.

Voilà Anonyme, je n'ai que cette réponse à te donner : Accepte Ce Qui Est. Mais je me souviens aussi d'une parole de saint François d'Assise qui disait un truc comme ça : "que là où sont les ténèbres, je mette la lumière. Que là où est la tristesse, je mette la joie." Alors si ta foi et ta sexualité te troublent, il suffit juste d'apaiser ton mental, faire le calme en toi-même... quand cela sera fait, les réponses viendront d'elles-mêmes en toi... que là où sont les ténèbres, apporte la lumière.

Aime la Vie, aime Toi ! Et tout ira bien !

Juste pour info, j'ai laissé de côté la cause de la souffrance : la religion. Pas la spiritualité, juste l'institution religieuse avec tous ses dogmes, ses jugements, ses interdits qui t'empêchent d'expérimenter ce que la Vie t'offre à Vivre. J'aime beaucoup la spiritualité. L'Hindouisme m'a grandement apporté beaucoup de réponses. Je ne suis pas Hindou (malheureusement, mais peut-être dans une prochaine vie ?) mais cette spiritualité (pas une religion) résonne profondément en moi. Quand je lis des livres sur l'Hindouisme, je ressens comme un élan d'amour, tout coule de source... et parfois j'en arrive à prendre conscience que la religion catho a emprunté des choses à l'Hindouisme... (au bouddhisme aussi). Maintenant je la vois comme un pâle reflet de ce qu'est la spiritualité. Au lieu d'éveiller les gens, elle les enfonce dans l'ignorance et la souffrance. Elle apporte le trouble dans la vie des gens.
L'Hindouisme ne demande pas de croire, juste expérimenter. Aucun dogme. Donc aucun trouble...

En parallèle j'aime aussi la physique quantique. Cette science ne fait que confirmer la(les) réalité(s) de la spiritualité (surtout pas la religion).

Aime Toi, aime la Vie ! Et tout ira bien !

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
J'ai un peu de mal à comprendre la pertinence des messages qui visent à enfoncer certaines religions, dans le cadre d'une demande de soutien d'une personne qui cherche à concilier sa sexualité et sa religion.
C'est quoi l'idée ? "arrête de croire, t'auras plus de soucis à te faire" ?

Pour participer à ce sujet, il faut être obligatoirement inscrit