Un ou plusieurs racismes ? - Page n°2

avatar ancien membre
Ancien membre
22/04/2016 à 15:37

Je les fais poursuivre pour agression physique, comme toutes autres personnes. Avec intention xénophobe si cela est constaté.
avatar ancien membre
Ancien membre
22/04/2016 à 15:45

Alors on est d'accord pour dire que le racisme est subit potentiellement par tous.  
avatar ancien membre
Ancien membre
22/04/2016 à 16:15

Oydoo : Vous voulez un bon exemple de racisme ? Regardez les messages de 1Maxime, qui enrobe ça derrière de belles formules.
J'aime juste contextualiser une position, je ne suis pas un crypto-machin. Je suis raciste envers toutes les communautés ;) Des défauts j'en trouverai partout et tout le temps. C'est ma façon d'aimer tous les individus indépendamment ! Et de rejeter la victimisation, la perversion narcissique institutionnalisée qui sont une morbidité pour la civilisation en général. Le pire par exemple étant de faire passer le caractère "gros" comme une manière d'être, de jouer les victimes des méchants IMC<25 ou des très musclés et pas une morbidité (alors que c'est vraiment de la mauvaise santé, maladie). Les gens qui enrobent derrières les belles formules, ce sont surtout ceux qui disent "je ne suis pas raciste car ...". Ensuite ce n'est pas de la haine. Quand tu vas volontairement dans un pays étranger en particulier (les migrants économiques ont le choix), si tu ne fais absolument rien pour être intégré à la société, tu es soit un touriste, soit un attardé, soit un envahisseur. De vrais réfugiés syriens, minoritaires parmi les migrants, ont eu l'honnêteté de repartir (vers le Liban par exemple), constatant l'impossibilité d'intégration, au vu des crises actuelles en Europe... [Au passage, l'Arabie Saoudite, la dictature théocratique la plus violente du monde à qui on n'apporte pas les "droits de l'homme" - alors qu'on "le fait" chez les nations arabes laïques, socialistes et quasi-égalitaires par la guerre - dispose de logements vides avec air conditionné pouvant accueillir 3 millions de personnes ...] Ensuite, oui évidemment qu'il y a des discriminations et qu'il y en a toujours eu. Mais il n'y a pas que ça. Puis parfois les discriminations apparaissent après une constatation des problèmes d'intégration ... C'est même étonnant, car je persiste à penser que le racisme est inscrit dans nos gènes (après j'avoue avoir été influencé par ce Science et Vie, ça parlait de notre instinct en retard sur le monde moderne, et je sais que c'est pas toujours fiable comme magazine). Aussi les humains sont ce qu'ils sont. Je suis quasi-certain que si tu te faisais agresser, blesser et dépouiller par un groupe de gens de ma couleur (rigolons un peu), tu aurais ensuite des tendances que tu qualifies de "racistes". Surtout si c'était quotidiennement. Tu ne peux rien dire tant que ça ne t'es pas arrivé. Je ne compte plus le nombre de témoignages de Blancs qui disent une chose qui paraît bizarre à première vue : "je suis devenu(e) raciste". Après avoir vécu en minorité dans un quartier, dans une ville, un département, le tout dans le pays où ils étaient majoritaires de sa construction jusqu'au dernières décennies. De même si dans une guerre, sous prétexte de conflit de civilisation, toute une propagande t'incitait à participer, tu aurais des tendances au racisme. Ici certains en opposant cause homosexuelle et islam caricatureraient bien le barbu bronzé qui pue au couteau entre les dents. Alors que quelques années avant c'était "touche pas à mon pote"...  De même pour certaines élites et personnalités. Entre "immigré tu es chez toi", mais "non à l'islam". Regardez PhilippeVal, Alain Finkielkraut, les exemples typiques de girouettes hypocrites. C'était la même chose en 1940, quand les socialistes ont donné le pouvoir à Pétain. Aussi qui a été au pouvoir et a appliqué une politique islamophobe, a fait tuer des millions d'Arabes, de Sémites, de Maghrébins (Libye)? Certainement pas les patriotes/nationaux-conservateurs qu'on accuse de racisme... Maintenant on leur fait porter le fardeau de l'islamophobie pour provoquer la guerre. Alors que tout ce qu'ils veulent, c'est la souveraineté nationale et la conservation de l'identité culturelle. (Et vous avez les schizophrènes, qui sont là à dire qu'ils sont contents de salir le prophète de l'islam, mais dans le même temps accusent les nationaux-conservateurs d'être racistes, mais sont pour la guerre au Moyen-Orient. Caroline Fourest par exemple... Enfin schizophrènes, ça leur remplit leur compte en banque surtout.) Je suis d'accord avec @Regenesis sur plusieurs points. L'antisémitisme et le racisme sont distingués, par pur suprématisme des lobbys qui ont changé la définition du mot Sémite. A la base le mot inclut une majorité arabe. Le pire c'est que ceux qui ont le pouvoir en Israël sont plus européens (khazars) que sémites. Le vrai antisémitisme, c'est justement le massacre, de sang-froid, et par racisme, d'enfants de Gaza (c'est largement démontré, filmé) (l'équivalent du ghetto de Varsovie des années 40). Pour en revenir au racisme en général. Les performances sportives ça dépend. Christophe Lemaitre est aussi passé sous la barre des 10 secondes au 100m, et je ne doute pas de l'existence d'Africains très bons en natation. Après il y a l'action des médias, mais des tendances globales il est vrai. Aussi, comment parler de racisme, sans parler de races? Encore une fois vous parlez de tout ou de rien. Pas de deux poids deux mesures non plus. Ou alors parlez de rejet. En tout cas tant que personne n'établit de hiérarchie, je ne vois pas où est le problème quant à citer des faits. Pourquoi Zemmour a pris 3000€ d'amende en citant un fait?  Dieudonné 28 000€ d'amende en faisant de même? (Vous remarquerez l'inégalité... Le premier a dit "la plupart des trafiquants sont arabes et noirs" et le second, presque en réponse "les plus gros escrocs de la planète sont juifs" ). Dans ces propos il n'y a aucune hiérarchisation raciale. Alors qu'il y en a une dans la sanction !  Il est là le "racisme". [Le "Noir" qui dit "du mal" (une vérité) dejuifs, paie dix fois plus que le juif qui dit "du mal" (une vérité) de Noirs... ] Après la sanction n'a pas de sens. Ce serait comme dire qu'il est raciste, d'affirmer que beaucoup d'Indiens sont de très bons vétérinaires, que les Asiatiques sont généralement très respectueux de la hiérarchie, etc. Alors que tout cela s'explique socialement, historiquement (la vache sacrée et le confucianisme, respectivement). En attaquant par le mot "raciste" vous tuez dans l’œuf la constatation de la réalité, une analyse (sociologique) et des actes qui seraient bénéfiques. On peut savoir pourquoi la plupart des trafiquants/délinquants sont arabes ou noirs et pourquoi les plus gros escrocs sont juifs. On peut au moins se poser la question ! Et pourquoi la plupart des dépressifs, sado-masochistes, tueurs en série (aux USA) sont blancs. Et sachant pourquoi, on peut se demander comment intégrer ces populations dans une même société... L'intégration, le vivre ensemble, la paix sociale passe par le dialogue, pas par la calomnie et l'accusation permanente justement. Vous ne vous rendez pas compte que vous utilisez exactement le mode de pensée, les méthodes de ceux que vous dites combattre. A tel point que vous irez jusqu'à traiter de raciste une des personnes issues de la communauté que vous prétendez défendre. Et ça arrive souvent. Je pense à l'intellectuel juif Shlomo Sand qui se fait régulièrement qualifier d'antisémite pour ses positions antisionistes. Ou à Dieudonné le métis supposé raciste (oxymore - à moins qu'il ne passe sa journée à hiérarchiser ses morceaux d'ADN). Ou Xavier Bongibault, un temps l'homosexuel homophobe. Pour moi on peut discuter et rire de tout, tant qu'il n'y a pas incitation à la violence, mais plus au vivre ensemble (en France on aime le vivre ensemble à la base). (Aux USA c'est le contraire : on a le droit de parler de tout et de tout dire, mais on aime pas trop l'assimilation, le vivre ensemble. Les Anglo-Saxons c'est pas leur truc, voir messages précédents ... ) Je trouve dommage qu'on s'autocensure pour rien. Si personne ne dit ce qu'il pense, plus qu'à moitié, on créée justement toute la suspicion et le conflit. Ou alors il ne faut vraiment rien dire et être pseudo-stoïque. Un peu comme les Hans (pas tous) qui ont totalement effacé des ethnies "de la carte" en Chine. Personne n'a parlé de suprématisme et personne n'a rien dit, il n'y a que les Européens qui se posent ce genre de questions. Parmi les "colons" Hans, je pense même qu'ils n'ont pas vraiment le concept de racisme, ethno-centrisme, etc. Ils aiment juste leur culture, ont une stratégie et appliquent comme ils l'entendent. De même que la misogynie. Dans plusieurs pays asiatiques, dans certains contextes professionnels, les hommes qui se trouvent avec une collègue femme ne lui parlent même pas. Ils l'ignorent complètement (après bon c'est ce qu'à rapporté une européenne, mais je pense que c'était surtout lié au genre). Un Européen criera à la misogynie, mais quelqu'un issu de cette société asiatique ne se posera même pas la question. Je me demande comment ils voient le féminisme d'ailleurs, de là-bas. (Après avec l'ouverture ça change. Il faut surtout voir dans les pays fermés pour savoir.) On va peut-être arriver à ce stade là finalement, que ce soit en Allemagne, en France ou ailleurs. Mais j'ai bien peur que ça soit plus violent hélas, au vu du pouvoir de crapules qui aiment profiter des guerres dans notre monde pour tirer leur épingle du jeu (en Asie l'égo est moins fort, (boucle bouclée)). L'autre solution, sans dialogue, c'est la dictature qui force le vivre ensemble. Comme c'était le cas dans les nations arabes socialistes et en Yougoslavie. Mais visiblement ça ne fait pas long feu.
avatar ancien membre
Ancien membre
22/04/2016 à 16:22

Que dire de plus... Bravo!
avatar ancien membre
Ancien membre
22/04/2016 à 17:49

Citation de Sebygo : Alors on est d'accord pour dire que le racisme est subit potentiellement par tous.  
Non. Tout le monde peut être sujet à des remarques/insultes xénophobes, mais pas au racisme.
avatar ancien membre
Ancien membre
22/04/2016 à 17:53

Et si tu nous donnais ta définition du racisme (en quelques mots), pour qu'on évite les dialogues de sourds ?
avatar ancien membre
Ancien membre
22/04/2016 à 18:07

Dans mon premier message, j'ai parlé d'un système discriminatoire au-delà de la xénophobie. C'est à dire des discriminations continues (et non ponctuelles comme différents exemples que vous prenez), partout et par tous, en raison de leur couleur de peau ou autres caractères physiques. J'ai aussi apporté plusieurs articles qui expliquaient cela bien mieux que moi.
avatar ancien membre
Ancien membre
22/04/2016 à 18:51

Donc pour toi, la xénophobie c'est le rejet ponctuel d'une personne que l'on considère comme en dehors de sa communauté, et le racisme c'est la même chose mais de manière permanente ?
avatar ancien membre
Ancien membre
22/04/2016 à 19:04

Presque. La xénophobie c'est une haine à l'égard de quelqu'un considéré comme extérieur à une communauté. Il peut s'agir de remarques ponctuelles ou répétées. De la haine, du rejet, des insultes, des remarques, etc. Le racisme a en plus quelque chose de systématique et d'ancré. Les remarques xénophobes s'inscrivent très bien dans le système raciste.
avatar ancien membre
Ancien membre
22/04/2016 à 19:07

D'accord. Ce n'est pas la définition communément admise donc forcément c'est la porte ouverte aux quiproquo.
avatar ancien membre
Ancien membre
22/04/2016 à 19:33

J'oubliais aussi que le côté systématique du racisme vient avec l'idée de hiérarchie entre les différents groupes. Tel groupe est systématiquement discriminé parce que jugé comme inférieur.


Suivez-nous
Téléchargez l'application
Application android
conçu avec par Carbonell Wilfried
© Copyright 2022, betolerant.fr