le monde n'est-il fait que de 0 et de 1 où: n'y à t'il que 2 choix possibles ?

avatar contributeur de Ctrl+w
Ctrl+w

pour contre où comment la faiblesse fait dériver vers l'un où l'autre

d'aprés ce que montrent les gens il n'y à pas la possibilitée de ne pas choisir, les "cases" ont un avenir certain classifiant ceux qui les ont créées dans une catégorie vers l'un où l'autre extrème le but est peut ètre une guerre opposant les 2 pour en revenir au même point, les "gagnants" aurons leurs extrème propre qui, au fil du temps engendrera des glissements de leurs individus vers l'autre extrème pour que celà recommence et ce jusqu'à ce qu'une répréssion de de la nature de l'humain ne transforme les individus en "simples programmes binaires programmés" (le film "the giver" en est un aspect) pensez vous que "l'humain" est condamné à ne pas avoir le choix de ne pas choisir mais juste de vivre ?

avatar contributeur de Dayzelle
Dayzelle
- modifié par Dayzelle le 20/03/2021 - 03:00:15

Hello,

sans être un jugement, ton post est compliqué à lire, et donc à comprendre, du fait qu'il ne s'agit que d'une seule et très longue phrase. Des efforts de ponctuation serait sympas pour les lecteurs^^

Sans vouloir casser les rêves ni faire dans la provoc', je pense que l'humain est effectivement condamné à entrer dans les case qui lui sont dictées par l'instinct. Tout ce qui sort de ce cadre instinctif (homme / femme pour citer l'exemple de la binarité) fait appel à un travail de réflexion pour lutter contre l'instinctif, et par conséquent aura beaucoup plus de mal à se faire accepter. Je pense par exemple à la non-binarité, qui demande un tel travail de réflexion pour qui n'y est pas coutumier, que je pense qu'il sera presque impossible qu'une personne d'apparence féminine soit acceptée comme un homme de manière évidente (ou l'inverse). Cela est malheureux, j'en conviens, mais c'est pourtant la dure réalité...

avatar contributeur de Ctrl+w
Ctrl+w

désolé, mais: j'ai mis: des virgules hein >! (xD)

oui, je suis: daccord que l'instinc. Nous fait rentrer dans ! des cases mais, c'est: pour avoir un confort de "cause du contract" [therme juridique] vis à vis de "l'autre" (rejets, situation à risque, ...)

Ce que tu appel un "travail de réflexion" n'à pas prise sur le "moi" profond. Pour moi ce n'est juste que ton subconscient qui te fais croire à une pseudo résolution d'un problème qu'il t'à imposé (en gros il s'occupe comme il peut mdr)

Il n'y à, que lorsque que. Tu analyse ce qui vient à ta perception que tu le classifi (homme/femme dans ton exemple).

c'est, quelque chose qui devient: de plus en plus courrant. Le fait d'analyser sans: ce laisser porter par le moment et: c'est souvent suite à une obscéssion

avatar contributeur de Doremi
Doremi

C'est toute la différence entre la réalité / et cellui

qui conçoit, représente ou exprime cette réalité :

-> la première n'est en aucun cas binaire

-> sa conception, représentation, expression

a de fortes chances de l'être actuellement

car les chaînes de transmission de la binarité

sont antédiluviennes 😉 !

avatar contributeur de Faith141
Faith141

Citation de Ctrl+w #357372

Moi je pense pareil

avatar contributeur de Farf
Farf

La fin du patriarcat ne viendra que par une Apo'calypse. Une explosion d'intelligence(s) et de réflexivité. De sagesse et de savoir.

avatar contributeur de Farf
Farf

Evidemment Apo ! J'ai cédé à la facilité pour le fun.

Le libre arbitre dont nous sommes tous dotés à priori finira bien par émousser ce fichu patriarcat. Les consciences s'éveillent doucement.

avatar contributeur de Farf
Farf
- modifié par Farf le 20/03/2021 - 13:09:46

Clairement il vaut la peine...Et voilà que mon frêle cervelet embrumé se met à turbiner...Du coup je n'ai plus envie de rester sur cette facilité de feignasse ahahah !

Je vais développer un peu. Un tout petit peu. Ce libre arbitre, là. Qui à mon sens est une réponse. La réponse. La graine qui va germer dans le bon terreau.

Je vais partir de mots écrits par Thomas d'Aquin. Je ne les ai plus précisément en tête car Alzheimer me guette...mais en tout cas. En substance il a écrit que les exhortations, les interdictions , les préceptes etc, n'existent que par le libre arbitre. Sans quoi ils seraient vains. Un peu comme pour le vide et le plein, pour simplifier.

Il n'est que volonté...Or vouloir, c'est prendre une décision librement. A partir de là, on est libre. Et ensuite la raison intervient. Elle devient le moteur de la volonté. Je sais pas si je suis claire.

L'Homme a le libre arbitre car il est doué de raison.

avatar contributeur de 6rano
6rano

ctrl+w: regarde tu M.Robot?

Les autres: je suis pas d'accord avec le fait que tous tous les maux de ce monde dérive du patriarcat. Certains oui, d'autre non. Vous vous targuez d'intelligence face à la complexité du réel quand il s'agit de penser la non-binarité, mais vous faites preuves de simplification quand il s'agit de faire dériver le racisme et j'en passe du patriarcat. Ce n'est pas avec ce genre de raccourci qu'une révolution efficace sera possible.

ctrl+w: à mon sens le monde n'est pas fait de 1 et 0, mais une telle classification peut parfois à aider à la prise de décision, ça ne sera pas forcément la meilleure mais des fois on a juste pas le temps. D'ailleurs je dois retourner travailler. A plus!

avatar contributeur de Doremi
Doremi

Citation de 6rano #357402

"Les autres : (...) Vous vous targuez d'intelligence face à la complexité du réel quand il s'agit de penser la non-binarité, mais vous faites preuves de simplification"

Félicitations pour la profondeur de ta pensée, ta bienveillance et l'immensité inégalable de ton humilité 🙏 😇

Avec des membres comme toi, on est assuré.e.s d'avancer dans la bonne direction 😜 !

avatar contributeur de Farf
Farf

Juste une précision pour la ref' à st Thomas. Je n'adhère pas à sa pensée dans le sens où elle incarne la doctrine de l'église.

Mais son approche du libre arbitre, sortie du contexte religieux qui m'abomine, est le chemin vers la connaissance. Le choix, par le libre arbitre, permet toujours de se déterminer soi même par l'intelligence. En ce sens cette notion est incontournable. Pour répondre au post initial.

avatar contributeur de Faith141
Faith141

Ou est le doliprane, mal à la tête j'ai. ☠️

avatar contributeur de 6rano
6rano

Citation de Doremi #357403

De l'ironie... C'est tout? Je m'attendais à mieux, à quoi sert de mettre des coups de pieds dans la fourmillière si les fourmis sont aussi molles :(

(mais tu as raison de ne pas argumenter plus en avant, le sujet du forum étant d'avantage la pensée binaire que le patriacat, d'ailleurs je pense que ton analyse de la binarité et de la réalité est bonne, j'aurais du mettre Apofftx plutot que "les autres", en effet c'est Apofftx qui géneralise l'origine de tous les problèmes dans le patriarcat)

avatar ancien membre
Modération Ancien membre
- modifié par Vico94 le 20/03/2021 - 22:03:08

Hello,

Je vais encore plus simplifier : il y a d millions d années le Neanderthal s exprimait ainsi "grrhh", après ce fut "feu" pui au fur et à mesure l évolution d l' Homme.. Il créa d mots sur objets, personnes ou lieux afin d identifier ce qui l entourait et fut convaincu qu il avait raison.. Le cerveau aussi se renouvelle puisque la technologie fut inventée !

À ce jour, année 2000 on a dépassé notre culture environnementale en bâtissant av du béton k fusionné av nature.. Nous en payons grave le prix.

Cette année hors contact humain, nous plonge dans le surréalisme futur(ex: black mirror, 5e élément, payback !).. Il faudra agir dès mtn sinon la richesse d planète va s amenuire !

Alors, s offusqué pour une dénomination "hetero, homo ou autre" ben reinventon ce style imposé.

avatar contributeur de HaricotMungo
HaricotMungo
- modifié par HaricotMungo le 21/03/2021 - 05:58:02

Citation de Vico94 #357437

j'ai capté ton point de vue mais,

les hommes de néantherdal ont vécu en meme temps que les homo sapiens (l'homme actuel) . ils sont des proches cousins, tous descendants de l'homo erectus, ils se sont même accouplés, donné naissance des ancêtres des eurasiens.

d'ailleurs, les neantherdal maîtrisent bien de la langue et - l'art-. les neantherdal ont la capacité cranienne sensiblement plus importante que nous. il est possible que c'est l'homo erectus qui avait déjà commencé à maîtriser la langue y a 1,3 million d'années, et la maîtrise du feux date encore plus que ça.

Citation de Ctrl+w #357372

Puisque tu as évoqué la combinaison binaire...

alors un ordinateur quantique traite 1, 0 et 1 ou 0. à l'échelle microcosme.

chaque individu est comme un particule dans le microcosme, suit le deuxième principe de la thermodynamique, c'est à dire que par défaut, chaque individu présente sa particularité, sa différence, l'ordre au disordre, donc l'entropie. Le deuxième principe de la thermodynamique est universel, la tendance va toujours dans l'augmentation d'entropie, cad la diversité , le disordre.

cependant, la société, la vie pour perdurer, tentent toujours vers la néguentropie , c'est à dire du désordre à l'ordre, et homogénéisation des individus.

la vie par nature une neguentropie , est un combat permanent contre l'entropie universelle. - Schrödinger.

il n'est donc pas facile de trouver le juste milieu pour l'individu. la faute à qui , l'individu lui-meme ou la société ? aucune, ou les deux 😁

cependant, arrive à un moment augmentation d'entropie finit toujours par gagner.

avatar contributeur de 6rano
6rano
- modifié par 6rano le 22/03/2021 - 10:10:47

Citation de ApoFFtX #357414

Bah vas y, prouves que le mode de pensée binaire en général (et pas du tout essentiellement celui lié aux genres ou aux sexes), le racisme et la destruction de la planète sont causés par le patriarcat et pas autre chose comme, je sais pas moi, dans le cas de la destruction de la planète: la croissance économique basé sur l'abstraction de la valeur marchande érigée en modèle (autrement dit le captitalisme, à tous hasards).

Et aussi définis le patriarcat, parce que pour moi il y en a plusieurs, celui de l'Inde n'a par exemple pas grand chose à voir avec celui de France (si tant est qu'il n'y en est qu'un en France, pays cosmopolite).

avatar contributeur de Farf
Farf

J'ai l'impression que beaucoup d'hommes, dès que l'on parle patriarcat, sont sur la défensive...

6Rano, si c'est ton cas, ne te sens pas incriminé personnellement parce que tu appartiens au genre masculin ( mes excuses si je te mégenre, je n'ai pas regardé ton profil ni vérifié mes dires ). Considère que ce qui a été dit plus haut est une invitation à une réflexion profonde et objective.

avatar contributeur de Farf
Farf

Citation de ApoFFtX #357636

Aaaaabsolutely dear!

avatar contributeur de 6rano
6rano
- modifié par 6rano le 22/03/2021 - 19:40:38

Citation de Farf #357631

Je ne me sens pas incriminé. J'ai de la haine et du dégout pour ce monde (pas pour les Indiens en géneral, pour moi les humains naissent avec la mème potentialité de devenir sensibles et justes, mais pour le phénomène social derrière ces pratiques, que je me figure entretenu par quelques individus sans scrupules et haissables) quand je pense aux nourissons qui se font tuer en Inde parce que née dans un corps de fille. Si les (ou "le" selon les conceptions) patriarcats pouvaient s'effondrer cela ne me generait pas, tout au plus aurais-je une petite angoisse face à l'incertitude de ce qui les remplacerait.

Citation de ApoFFtX #357636

Mais le problème ApoFFtX, ce n'est pas que tu critiques le patriarcat. C'est qu'en en faisant la cause de tous les malheurs du monde quelque part tu soumets les autres luttes -pour la fin du racisme, pour l'arrèt des ravages de l'industrialisation- à cette lutte pour s'affranchir du patriarcat. Or, toutes ces luttes ont en commun que leurs plus fervents defenseurs sont touchés intimement par le racisme, par l'homophobie, par la destruction des terres, par le rapport de hierarchie entre l'homme et la femme. Et parce qu'intimement touchés ils font de leur lutte une priorité -et on ne peut pas leur en vouloir-, donc, si on veux une convergence des luttes, un dialogue, il est à mon sens peu judicieux de dire à quelqu'un "tiens, tu te bas contre le racisme, alors viens donc plutot m'aider à depatriarcaliser la langue parce que c'est là que ce trouve le vrai combat" (je caricature et me doute bien que tu ne dirais pas ça, mais c'est pour illustrer mon propos), la personne pourrait juste se sentir ignoré.

Après, je m'y connais peu en patriarcat, j'aurais mème du mal à le/les définir, et c'est pourquoi je me scandalise surtout sur ces manifestations les plus visibles (comme ce qui se passe en Inde ou au Quatar). Donc peut ètre que tu as raison, peut ètre qu'anthropologiquement le patriarcat et la mère (lol) de toutes les oppressions. Mais dis-toi que mème cette volonté de tout expliquer, de tout englober en remontant loin dans le passé, n'est pas une spécificité de l'étude sur le patriarcat. Le marxisme à mon sens le fait aussi lorsque il analyse le capital (parole de marxiste novice, je peux me tromper). Or, le fait mème que plusieurs théories soient aussi englobantes me fait penser qu'en réalité elles n'englobent pas tout, et qu'il faut laisser une part d'autonomie à toutes les luttes sociales.

Voila, merci de m'avoir permis d'exprimer ça malgré mon départ excessivement brusque, et je serais curieux d'en savoir plus sur l'analyse anthropologique du patriarcat, mais peut ètre en mp parce que ctrl+w doit se dire que l'on s'eloignent du sujet. D'ailleurs je ne vois toujours pas non plus pourquoi la binarité des genres qui serait posée par le patriarcat serait la base de la pensée binaire en géneral.

avatar contributeur de OffRoad
OffRoad

Yep à Tous !

Citation de Farf #357400 ; "L'Homme a le libre arbitre car il est doué de raison."

Si cette phrase peut vous rassurer et vous permettre de bien dormir... Sniff

Citation de Farf #357631 : "J'ai l'impression que beaucoup d'hommes, dès que l'on parle patriarcat, sont sur la défensive..."

Alors... au contraire : j'abonde bien volontiers !

Citation de 6rano #357656 : "patriarcat"

Je rejoins ApoFFtX sur le patriarcat mais avec une autre approche en conclusion de mes recherches personnelles sur le fonctionnement du cerveau :

Ma passion en robotique m'a conduit à m'intéresser aux fonctions d'analyse et à la conception d'actions que formule le cerveau pour résoudre un problème technique. Puis aux fonctions de groupes en réunissant plusieurs ordinateurs-robots. J'ai donc lu plein de livres d'essai sur le fonctionnement individuel et interpersonnel du cerveau et donc de l'identité. les découvertes sur les principales parties du cerveau permettent, depuis quelques années déjà, de bien cerner nos motivations personnelles ou bien de l'effet de groupe sur nos comportements (rumeurs, croyances, panique,...).

La lecture des parutions de chercheurs comme Laborit, Watzlawick, Bateson, Howard, Erickson, Jeannerod, Changeux sont extraordinairement éclairants sur nos interactions communes et individuelles...

Ils font du "rentre dedans" ! ce qui est bien plus efficace que l'analyse de la "boîte noire" (façon imagée de désigner la méthode clinique des recherches approximatives). Ces méthodes cliniques pourraît conclure aujourd'hui que "d'agiter une petite boîte oblongue relié à une grosse boîte qui souffle, avec une petite lampe qui clignote bizarrement, permet de faire sortir quelques feuilles de papier avec une belle histoire décrite dessus d'une autre boîte appelé 'imprimante' " !!

C'est comme cela que j'ai rencontré qq'un qui se servait de son nouvel ordinateur... comme d'une machine à écrire. Il n'enregistrait rien et partait à chaque fois d'un 'écran blanc' même pour reécrire après avoir constater quelques fautes et du texte mal aligné au sortir de l'imprimante.... Sniff

Pardon d'avoir été long avec cette explication préalable. Notre cerveau a juste trois objectifs pour sa seul survie : Reproduction, Nourritures, Territoire. Tout autre objectif n'est que marcarade pour arriver aux trois RNT. L'homme a établi par la force de faire faire les tâches de basses besognes par les plus faibles dont les femmes bien sûr... CQFD sur le Patriarcat. L'invention de l'argent et de la Bourse a permis de transcender cette pression par le Marché Mondial, etc...

Reste la difficile lutte en réaction érigée par le syndicalisme et l'État de Droit qui cherche avec beaucoup d'opiniâtreté mais aussi de naïveté et d'immaturité à contrer cette tension vers l'élitisme voire l'eugénisme qui s'installe avec Ordre et Maturité dû à la Force qui impressionne et à l'intelligence du groupe dominant qui abasourdie et ligotte les 'esprits rebelles' pourtant bienveillants...

Il n'y a qu'à observer avec quelles forces se font détruire les 'lanceurs d'alerte' et autres dénonceurs d'imposture... contre les entreprises internationales. Gros sniff.

Alors Ctrl+w,

le Monde n'est pas fait de 1 et de 0, mais d'une infinité de variables impossibles à cerner (*). Les 1 et les 0, comme le Bien et le Mal, l'Enfer et le Paradis, sont des inventions simplistes pour embrouiller les esprits qui s'en contentent. Comprendre plutôt que d'admettre permettrait à chacun d'être plus juste les uns envers les autres... Cela demande beaucoup de travail et d'analyse mais cela est difficile à placer dans un planning déjà bien accaparé par les primetime, les blogs, les jeux-vidéos et autres Smarty Bubbles ainsi que ces heures passées près du minaret, du clochet ou du Boudha !...

Je suis heureux de lire vos angoisses dans ce site car vous consacrez un peu de votre temps à trouver des réponses auprès de vos co-BeTo bienveillants. Chacun apporte sa part de connaissance ou d'expérience qui réconfortent, rassurent ou même apportent une solution... certainement pas binaire !!

Yep à Tous !

(*) je renouvelle encore l'interêt à lire "Flatland" de Edwin Abbot (https://foulabook.com/fr/book/t%C3%A9l%C3%A9charger-Flatland-pdf)

avatar contributeur de Farf
Farf
- modifié par Farf le 23/03/2021 - 03:08:23

Bonjour OffRoad

Citation de OffRoad #357780

"Si cette phrase peut vous rassurer et vous permettre de bien dormir... Sniff"

En considérant que le libre arbitre est susceptible de générer une réflexivité, de permettre un cheminement vers la connaissance et l'intelligence, on peut imaginer alors que les choix qu'il nous rend possible de faire par ces voies, pourraient permettre de s'extraire individuellement de ce fameux " groupe dominant" qui abasourdit et ligotte, comme tu le dis avec beaucoup de justesse. Et par extension donc, le libre arbitre laisse entrevoir la probabilité, si infime soit-elle, d'autres possibles qui s' étendraient au delà du seul individu. Peut-être est ce naif !

Pour répondre au post initial, l'humain n'est peut-être pas condamné à se contenter de "juste vivre". Individuellement, ses choix lui permettent de vivre la vie qu'il souhaite. Ou du moins de s'en rapprocher de très près.

avatar contributeur de Farf
Farf

Citation de OffRoad #357780

Et merci pour la référence au livre d'Abbot, c'est noté.

avatar contributeur de Occamj
Occamj

Bonjour,

Cette discussion a pris un tour pessimiste... c'est vrai que, à l'examen, le monde construit par les humains sur les 4000 dernières années a produit des choses intéressantes, mais aussi des monceaux d'horreurs et d'inégalités. La construction des sociétés patriarcales (le patriarcat est-il l'origine même du mal, je suis pas sûre... mais le fait est là, sous son égide, ça a bien merdé) a conduit à son dernier avatar, le capitalisme mondialisé, ce que Heidegger a appelé "le monde de la technique": bouffer toujours plus de ressources, à n'importe quel prix... juste parce que c'est possible.

La petite lueur d'espoir, c'est que les remises en cause commencent à émerger de partout: écologie, féminisme. Le colosse tremble (un peu). Espérons et luttons, comme on peut.

Pour revenir à la question initiale: il reste quand même, au départ, cette cission biologique des sexes en deux (ok ok je sais il y a des personnes intersexuées, des variations chromosomiques considérables, elle ne correspond pas vraiment à une réalité biologique complexe). Elle est (pour l'heure et encore quelques siècles je pense) socialement indépassable car très pratique pour l'immense majorité des gens. Est-il possible se fixer comme objectif de "convaincre" une majorité que cette distinction (qui sert, je simplifie, à faire des bébés) est néfaste si, comme c'est le cas actuellement, elle est étendue au-delà de la problématique de la procréation. Moi je pense que oui, et je connais bon nombre d'hommes qui sont d'accord, et ne veulent plus de ce patriarcat qui leur parait juste obsolète. Mais je vis en France, au milieu de gens éduqués... Je crois que dire juste "à bas les cases" ne suffit pas. Catégoriser, ça permet de penser, c'est un outil utile, mais qui doit être mis au jour, dénoncé, chaque fois qu'il sert une fin politique.

avatar contributeur de Taraverte
Taraverte

Bonsoir

Sommes nous obligés d'etre binaire ? Le cerveau humain, gigantesque ordinateur agit de façon binaire oui, mais avec des milliards de virgules après le 0 et le 1, ce qui fait que nous ne sommes pas des machines, ni des animeaux.

Nous avons un truc, c'est le libre arbitre et le pouvoir de changer notre karma par nos réactions dues à nos sensasion des agrégats, donc nos actes nos pensées.

Certes nous ne savons pas et nous ne pouvont pas savoir ce que nous étions avant cette existence humaine, mais cela n'a pas d'importance car on aura automatiquement un jour a vivre et non subir le fruit de nos actes. Le plus important est le présent ou là on a le libre arbitre de nos choix et de nos actions. Le résultat sera des tendances karmiques qui vont nous orientés dans la ou les prochaines formes d'existences...la meilleure est la notre.

Concernant le patrirarcat, nous sommes dans une socité de ce type, il y a d'autre socité matriarcale aussi et il y a les memes problèmes d'identité. Sans nous en rendrent compte nous avons choisi notre rennaissance et donc nos parents qui pour la plupart j'espère font de leurs mieux pour nous élever dans le sens spirituel du terme ainsi que dans tout les domaines relatifs mondains...je leurs rends hommage meme si par exemple il i a des fois des petits soucis.

Personellement, je pense que oui quand l'2tre Humain aura assez de Sagesse (coté féminin) et de Moyen (coté masculin) et qu'il sera s'en servir sans aucune saisie égocentrique et pour le bien de tout les etres dont l'étendue se situe au confin de l'espace, les valeurs de patriarcat ou de matriarcat auront disparu et seront remplaçé plutot par le 1, le 8 et le signe de l'infini définit par 0 au niveau spirituel. Le 1 représente l'etre unique par sa differnce en tant que richesse, le 8 représentant tout les etres et le 0 représentent toutes les formes d'existences que l'on puisse trouver dans l'espace, l'univers ou meme le cosmos qui nous savons tous n'a ni de début, ni de fin.

Merci

avatar contributeur de OffRoad
OffRoad

Bonjour à Tous,

Citation de Farf #357783 :"En considérant que le libre arbitre est susceptible de générer une réflexivité, de permettre un cheminement vers la connaissance et l'intelligence, "

Je lis une confusion à la lecture de ta phrase. Non pas que ta pensée est confuse, pas du tout même. Mais je trouve que ces mots dans la même phrase amènent une confusion à la lecture. Alors je me permet d'apporter mon éclairage selon mes connaissances bien sûr.

Dans le désordre pour chaque mot :

  • le 'libre arbitre' est toujours remis en question (effet flipper).

  • la 'réflexivité' est inné depuis l'apparition des troisième et quatrième 'niveaux' du cerveau (hémisphère et corps calleux) principalement chez les mammifères.

  • l' 'intelligence' est la grande caractéristique des neurones regroupés ou diffus dans le corps. Leur interconnection est l'intelligence. Donc inné chez tout les animaux et quelques végétaux qui en sont pourvus...

Quant au 'cheminement vers la connaissance', il n'y a pas d'autres chemin que l'apprentissage assidu, animé par une curiosité affamée.

Si nous remplaçons tes mots par "mes définitions", on obtient la confusion que j'ai ressenti, je pense. Soit je n'ai pas bien "traduit" soit la phrase est confusante...

Je rebondi sur ton idée et bien sûr d'en discuter ensuite. D'ailleurs, il n'y a pas de naïveté :

En considérant que la grande distribution de la connaissance et l'altruisme sont succeptible de générer du libre arbitre, la réflexivité permettrait, entre autres*, à chacun une meilleure insertion dans les groupes, les communautés et les nations.

(*) 'entre autres' car la réflexivité n'est qu'une facette d'un immense Rubik's Cube à multiples facettes...

Nous avons tous ressenti cette jubilation (ceux qui apprécie le Pouvoir) ou cette fatigue mentale/lassitude (ceux qui n'ont pas de plaisir au Pouvoir sur les autres) d'être le seul adulte avec des enfants dans la partie d'un jeu de société courant. En effet, on est enclin à tricher pour se favoriser ou accélérer le jeu afin "d'en finir vite" au dépend des enfants qui sont bernés et qui finalement n'apprennent pas à jouer ensemble car ils détectent des anomalies de la règles du jeu. Ou bien, ils apprennent à tirer parti de vos techniques pour eux-mêmes blouser les autres. Alors pour bien jouer ensemble, il faut lire ensemble la règle du jeu avant de commencer et, si besoin, l'adapter ensemble. Le jeu prend alors toute sa valeur et là, c'est moi qui jubile de leur intelligence individuelle et collective...

Yep à tous ! ;-)

avatar contributeur de Farf
Farf
- modifié par Farf le 25/03/2021 - 15:31:37

Bonjour,

@OffRoad Merci pour ton retour si complet, et pour la précision de tes propos, c'est un plaisir de te lire !

J'avoue humblement être revenue sur ton post à plusieurs reprises pour m'en imprégner, et tenter sa bonne compréhension... Lourde tâche !

Je pense cependant avoir saisi ce qui a pu semer la confusion, à la lecture de tes définitions. A vrai dire je ne les aborde pas de la même manière, et ton approche soulève d'autres questions/réflexions.

"le 'libre arbitre' est toujours remis en question (effet flipper)"

Par qui est t'il remis en question ? Les autres ? Soi même ? Soi même et ensuite les autres ?

J'ajoute qu'à mon sens, c'est la remise en question justement, qui conduit au choix du libre arbitre.

" la 'réflexivité' est innée depuis l'apparition des troisième et quatrième 'niveaux' du cerveau (hémisphère et corps calleux) principalement chez les mammifères."

Alors là, chapeau bas ! J'gnorais tout ça. Grâce à toi je m'endormirai un peu moins bête, merci ! (Ceci dit je ne conçois pas la réflexivité comme étant innée. Disons que je pense qu'on a peut-être le terreau, mais pas forcément les graines. )

" L'intelligence' est la grande caractéristique des neurones regroupés ou diffus dans le corps.(....) "

Certes, mais que devient elle, ou plutôt qu'en faisons nous, qu'apporte t'elle lorsqu'elle n'est pas nourrie, ou qu'elle n'est alimentée que par la seule " grande distribution "( je l'entends comme pensée cheap," "prêt à penser" ) de la pensée " ?

Petit clin d'oeil au passage aux ultracrépidariens au moins

aussi bruyants que crétins !

J'ai tendance à penser qu'elle n'accouche que d'une horde d'imbéciles, incapables de penser et d'analyser par eux-mêmes, assistés et confortés par le hard discount de la pensée. Enfin pour en revenir à la réflexivité, à partir de ce que je viens d'exprimer plus haut, je ne la crois de fait tout simplement pas possible sans ce moteur qu'est l'Intelligence, soit la capacité à remettre en question le prêt à penser distillé par la plupart des médias.

Bon mais là sur ce coup cher OffRoad, je ne suis pas du tout certaine de ce que tu appelles "grande distribution" de la pensée, mais c'est ce que ce terme m'inspire.

Sorry si je suis à côté de la plaque...ça m'arrive souvent !

Partant donc de ce postulat, et de ma conception des mots cités, la réflexivité étant au centre de l'individualisation au final, elle pourrait en effet comme tu le dis Offroad, permettre une meilleure insertion dans les groupes, si tant est que ceux qui le composent en soient eux aussi capables (de réflexivité).

Ainsi cette insertion aurait un vrai sens, celui de la réelle acceptation du penseur libre, donc des différences. Par conséquent d'un autre mode que la binarité.

avatar contributeur de OffRoad
OffRoad

Citation de Farf #357962

C'est la notion de libre arbitre qui devient douteux aux vues des récentes analyses du fonctionnement neuronale.

Dans le livre de Jeannerod (le cerveau volontaire), il explique que, je cite presque, "la conscience d'être l'auteur d'une action ne serait qu'une illusion...".

Cette analyse nous amènent à 'douter de soi', de son 'libre arbitrage' et donc à chercher un autre support pour légitimer notre réflexivité justement, alors qu'il nous faut admettre cet état naturel et nous pencher sur les 'ficelles' en amont de ce 'flipper' (c'est mal exprimé je le reconnais car complexe à cerner ici en quelques mots succincts). Attention à ne pas confondre avec le syndrôme de PinnBall (gestion des urgences). L'effet Flipper que j'exprime est une conception personnelle de la façon dont nous prenons des décisions avec comme support pédagogique le flipper en bois (métaphore). (en MP ou dans un topic spécifique si plusieurs sont intéressés).

D'ailleurs, tu touches du doigt imaginaire ce concept avec ta "remise en question" ! C'est un élément rassurant du bon fonctionnement de notre Flipper personnel... ;-)

Quant à l'intelligence, nous l'utilisons à chaque instant, complètement inconsciemment, pour Tous sauf dysfonctionnement mécanique/chimique (handicap mental).

Je nomme la Grande Distribution cette grande base de données accessible à presque Tous. Il faut prendre le temps de rechercher puis bien lire de façon structurante cette source quasi-infinie de connaissances tout azimut !

Pas besoin de t'excuser mais exprimer, échanger, lire et comprendre sont les moteurs pour s'approcher de... la plaque ! Hihihi ;-) ... et 'être à côté' c'est déjà savoir qu'elle est là, toute proche, qu'elle existe : bon début !

avatar contributeur de Farf
Farf

Pour le coup cette image du flipper est plus que parlante. 🙂

Mais cette analyse autour des travaux sur le fonctionnement neuronal est bien perturbante ! Je ne suis pas à niveau du tout. Et je n'ai pas lu le livre auquel tu fais référence. Je les ajoute à la longue liste de bouquins et autres podcasts à découvrir !

avatar contributeur de OffRoad
OffRoad

Hello Occamj

Citation de Occamj #357900 : "Cette discussion a pris un tour pessimiste... "

Ya jamais de pessimisme dans les prises de conscience. Dans le cas présent, il y a juste que la finalité d'accéder à la sérénité collective recule vite à chaque prise de conscience des nouveaux obstacles que l'on découvre. Il y a de la relativité dans cette formule. Le plus naïf tombe de beaucoup plus haut que le pragmatique par exemple !

De plus, concernant "a produit des choses intéressantes, mais aussi des monceaux d'horreurs et d'inégalités" :

En simplifiant votre phrase, les notions de 'bien' et de 'mal' * sont très subjectives et difficilement compréhensibles selon la connaissance, la culture et/ou l'histoire de chacun. Ainsi, les inégalités sont aussi une notion à vite à oublier si nous nous replaçons comme simple branche animale de l'évolution, une branche parmi tant d'autres... Ceci permet d'annihiler les notion de races, qui plus est, soit disant 'supérieures' !...

(*) mon grand désespoir, je lutte contre la notion binaire de l'analyse du Monde (1-0, bien-mal, homme-femme, mâle-femelle, haut-bas, intéressant-horreur...) ;-)

Dans votre "ça a bien merdé", je souhaite relever votre 'ça' ! Il est très important votre 'ça' ! Car le 'ça' nous contient... Alors j'aimerai votre développement sur la signification de ce 'ça' SVP ? (vous -> Occamj, mais aussi vous -> lecteur de ce sujet)

Je me permet de signaler amicalement votre phrase comme inacceptable : ""Est-il possible se fixer comme objectif de "convaincre" une majorité"" ! gros sniff car c'est tout simplement l'élément de base du dictateur.

J'enfonce encore le clou un peu plus, et aussi, vous remercie d'avoir écrit cette phrase qui me permet de rappeler que 'convaincre' est un biais cognitif très destructeur pour tous (utilisateur et écoutant). Quand ce mot me vient à la bouche pour l'exprimer, je me reprend pour chercher une argumentation ! Ceci est bien plus constructif, respectueux et compréhensible pour notre entourage.

J'en viens à votre "petite lueur d'espoir" : Elle n'est pas du tout 'petite' !!! Nous sommes à un grand moment d'Humanité qui s'opère ! J'y vois la sortie de la chrysalide du futur papillon qui va prochainement développer ses ailes multicolores ! Multicolores sur la base des couleurs LGBTQ++++++++++++ ! Nous en sommes aujourd'hui qu'à la fissuration de cette chrysalide mais la gestation est finie, les craquements sont significatifs (douloureux pour certains, libérateurs pour certaines) je frissonne de joie à chaque craquement médiatisé !!!

Pour la "cission biologique des sexes en deux" : Il apparait que les 'deux' sexes ne sont que les deux parties du même système sexuel, c'est plus proche de la réalité. Sachez que les fleurs sont du monde 'animal' de même que les animaux qui hibernent basculent en 'mode végétal'...

Enfin, les 'cases' sont, en effet, des outils d'expression très simplifiantes comme une métaphore qui nécessite de nombreuses hypothèses conceptuelles parfois ineptes. exemple : les maçons et les navires ;-) (je la raconte en MP si vous le souhaitez)

avatar contributeur de Farf
Farf
- modifié par Farf le 26/03/2021 - 08:11:04

Bonjour,

Citation de OffRoad #357967

"Je nomme la Grande Distribution cette grande base de données accessible à presque Tous. Il faut prendre le temps de rechercher puis bien lire de façon structurante cette source quasi-infinie de connaissances tout azimut !"

Merci de m'avoir éclairée quant à ta définition du terme " Grande distribution". J'avais fait une rapide recherche mais n'avais pas trouvé quoi que ce soit à ce sujet, hormis évidemment ce qui fait ref' au commerce. J'ai donc comme tu l'as vu, fait une "interprétation" qui s'est avérée, sinon complètement érronée, au moins à des kilomètres de la plaque !

Mais à présent je peux dire que je te rejoins complètement, la grande distribution telle que tu la conçois ici, effectivement, "permettrait, entre autres, à chacun une meilleure insertion dans les groupes, les communautés et les nations".

Et quant aux récentes analyses sur le développement neuronal, et ce qu'elles induiraient autour du libre arbitrage, et bien que leur remise en question soit un peu perturbante (dans le sens où elles viendraient démonter ce que je pensais être une petite vérité toute théorique, la mienne), il me tarde d'en apprendre davantage.

Et quand bien même elles viendraient shooter dans mes ( in)certitudes, comme tu le dis avec justesse, les prises de conscience ou plus largement "la conscience de" est toujours positive et constructive, puisqu'elle donne accès à la sérénité, au final...

... On ne peut que s'en réjouir !

C'est peut-être ça, la vraie liberté.



Suivez-nous
Téléchargez l'application
Application android
conçu avec par Carbonell Wilfried
© Copyright 2021, betolerant.fr