Publicité

#HeForShe pour ou contre

photo de l'auteur Robot
Membre désinscrit
Ce sujet est un débat, échangez et partagez dans la bonne humeur

https://www.youtube.com/watch?v=Fmi8kr-YGLg
Voila depuis (et bien avant) que j'ai regarder la vidéo du discours d'Emma Watson sur le féminisme, je suis pour l'égalité Homme/Femme car je trouve que certains fait qui sont citer dans la vidéo sont trop présent dans la société d'aujourd'hui.
Je voulais savoir si vous êtes pour ou contre le mouvement HeFoShe.

Ps: ce sujet et aussi pour les garçons .

Date de publication : 27/09/2014 à 17:39
#164016
photo de l'auteur Robot
Membre désinscrit
Contre.

L'homme et la femme sont inégaux par nature.

En revanche, je suis pour l'équité et la complémentarité. C'est-à-dire que je veux qu'on reconnaisse les différences homme/femme, qu'on accorde les mêmes droits aux hommes et aux femmes (ce qui est déjà le cas), qu'on accepte et qu'on valorise les concepts de virilité et de féminité, qu'on arrête de valoriser les femmes qui veulent singer une forme de virilité (sans pour autant les persécuter) et les hommes qui veulent singer une forme de féminité.
#164018
photo de l'auteur Robot
Membre désinscrit
totalement pour, dedans elle dit aussi que ce concept de virilité dont tu parle regenesis enferme les hommes dans une société ou ils ne peuvent pas se montrer sensible, et même souvent humain, ce qui produit des mecs frustrés, insensible et souvent horrible avec les femme!

c'est pour ça que les hommes gays sont pour beaucoup plus sensible, ils ont souvent cette part de sensibilité qui manque aux hétéro, ça les expose donc souvent aux moqueries de ces "produits de la société ultra conformiste" ou la pensée unique règne, sache qu'en tant que gay, espérer ce que tu espère te portera préjudice^^

ET EN AUCUN CAS LES FEMMES ONT LES MÊME DROITS QUE LES HOMMES!!! NON MAIS OU A TU VU CA?? 
franchement je rêve la^^' elle a raison de proposer aux hommes de se joindre à heforshe!
#164047
photo de l'auteur Robot
Membre désinscrit
La virilité ce n'est pas du tout l'insensibilité. C'est montrer ses sentiments par ses actes plutôt que par ses attitudes ou ses paroles. Les mecs les plus virils sont souvent aussi les plus doux avec ceux qu'ils aiment.

Et si, bien-sûr, et depuis des décennies, les hommes et les femmes sont égaux face à la loi dans notre pays.

C'est moi qui rêve de lire autant de bêtises!
#164048
photo de l'auteur Robot
Membre désinscrit
Arf, Caribbeanever, je crois que Regenegis parlait de nos sociétés dites "développées", où les lois sont égalitaristes, mais néanmoins des idées persistent. Mais il est vrai que dans certains pays, il n'y a pas que les idées qui persistent, la loi autorise tout bonnement la violence d'un mari sur sa femme, et autres exemples tout à fait délicieux (en 2011, l'Arabie Saoudite a enfin donné le droit de vote aux femmes, on applaudit!).

Mais alors pourquoi? Pourquoi, quand tu es une femme, tu pars déjà avec un boulet de plus accroché au pied? Pourquoi tu vas moins bien gagner ta vie? Pourquoi tu vas statistiquement passer bien plus de temps à repasser? Pourquoi tu as du lutter pour pouvoir donner ton avis en politique (pardon mais je trouve ça tellement absurde)?

Et bien la réponse, c'est que depuis des millénaires, la société est menée par des hommes, pour les hommes. La femme a son importance dans la société, elle prend soin de son homme. Et elle donne la vie aussi, c'est donc (historiquement) naturellement à elle de rester au foyer, pendant que monsieur va exercer ses talents de chasseur-cueilleur. Et d'ailleurs, cela se traduit par une meilleure aptitude de la femme à gérer un logis. Là où l'homme panique, la femme, bien souvent excelle. Alors sont-ce des aptitudes  acquises parce que la société s'est organisée de la sorte? Ou est-ce le contraire? Est-ce que la société ne se serait pas organisée selon les domaines de prédilection de chacun?

Ne vous inquiétez pas, je ne fais pas une éloge cachée du machisme, je hais la distribution bête et méchante des rôles, mais demander l'égalité pure et dure, n'est-ce pas renier notre sexe? Car au-delà des différences anatomiques, nous avons aussi moult différences psychologiques, engendrées par des différences biologiques et physiologiques. Est-il alors utile de demander à une femme, physiquement moins forte, d'effectuer un travail de forçat? Est-il utile de demander à un homme d'être secrétaire, quand on sait que ce métier a spécifiquement été créé pour les femmes (assister un homme puissant, youpi!)? Il existe des femmes mastodontes, il existe des hommes secrétaires, mais techniquement un homme est plus fort physiquement qu'une femme, et une femme est dotée d'une organisation du cerveau permettant de mieux appréhender le poste de secrétaire. 

Va-t-on alors demander à ce que la société nous asexualise? Ca représenterait un retour en arrière. En revanche, prendre en compte le fait que femme et hommes sont différents, mais ne pas se servir de ces différences pour constituer un motif de domination ou de discrimination d'un sexe sur un autre, ça serait pas mal. Ne pas se servir de l'excuse "tu vas pondre des gosses" pour moins payer une femme, ça serait pas mal, parce que bordel, faut voir sur le long terme, c'est la femme qui va mettre au monde les hommes et les femmes qui travailleront peut-être pour toi plus tard.

Bref, j'espère avoir développé un peu ta pensée, Regenesis.
#164049
photo de l'auteur Robot
Membre désinscrit
Totalement pour ce mouvement HeForShe.

Ensuite, Regenesis, navré de te le dire mais les hommes et les femmes ne sont pas égaux, ni en France, ni ailleurs. C'est bien beau de dire "Les Hommes naissent et demeurent égaux en droits", mais malheureusement, il faut d'abord distinguer la théorie (tout le monde a les mêmes droits et on vit dans le monde des bisounours roses) et la pratique (c'est pas du tout le cas) ; et en plus il faut distinguer ce qui est légitime "juridiquement" (ainsi, peut-être que les hommes et les femmes sont égaux face à la loi comme tu dis), et ce qui se fait "socialement" (et là, de très fortes inégalités se font ressentir).

Et honnêtement, je trouve que c'est d'autant plus révoltant dans un pays comme le nôtre qui se vante que tous ses citoyens sont égaux, et blablabla...
En attendant, une jeune femme avec les mêmes qualifications qu'un homme a moins de chances de trouver un emploi par peur de son employeur qu'elle tombe enceinte et qu'elle parte en congé maternité, une femme avec les mêmes qualifications qu'un homme est largement moins payée que ce dernier, les femmes sont largement moins représentées à l'Assemblée que les hommes (d'un côté, c'est logique, les hommes auraient trop peur qu'une majorité féminine à l'Assemblée amène l'égalité Homme/Femme dans notre pays --'), et tout ça, ce n'est que les inégalités dans la vie professionnelle et politique !
Mais les inégalités se font aussi ressentir dans le regard de la société sur les individus : un homme qui plaît, "c'est cool", une femme qui plait, "c'est une p*te" (je tiens à préciser que je fais un constat et que je ne suis pas d'accord avec cette dernière citation hein). Et ce n'est qu'un exemple parmi tant d'autres.

Bref, donc oui, Regenesis, il y a bien des inégalités Homme/Femme. En même temps, si en disant "Les Hommes sont égaux en droits", on s'attend à ce que du jour au lendemain les femmes aient la même considération que les hommes dans la société, c'est qu'on est vraiment naïf. On ne suspend pas des siècles de moeurs et traditions machistes avec une simple déclaration, c'est un processus lent, et c'est bien dommage.
#164050
photo de l'auteur Robot
Membre désinscrit
Merci Jawax pour cette explication de texte, je comprends mieux le point de vue de Regenesis...c'est vrai qu'une égalité qui gommerait la sexualité n'est pas une réponse satisfaisante finalement.
Mais je pense que les rivalités professionnelles et sociales font qu'on dévalorisera forcément des métiers par rapport à d'autres, et qu'on utilisera malheureusement toutes les armes à notre disposition pour faire mal (ex : le machisme, le sexisme, la discrimination, harcèlement au travail sont autant d'armes pour briser ses adversaires).
Je pense que le problème n°1 c'est créer des règles de bonnes conduites pour une compétition sociale et professionnelle plus saine. Peut-on avoir de l'ambition sans pour autant écraser les autres ? Vaste sujet. Finalement, qu'on est humain, on n'est pas super sympa.
#164052
photo de l'auteur Robot
Membre désinscrit
Et bien le mieux, ça serait que chacun soit reconnu pour ses qualités. Au final, c'est à peu près comme ça que fonctionne notre micro société que nous nous construisons et dans laquelle nous évoluons tout au long de notre vie. Nous avons des amis, des collègues, des parents, et nous apprenons à vivre avec, à travailler avec, ou nous sommes rapprochés d'eux par affinités, mais somme toute, nous apprécions leurs qualités et apprenons à vivre avec leurs défauts. Vouloir mettre tout le monde à la même enseigne reviendrait à vouloir gommer notre identité, ou une partie de cette dernière. Est-ce le but recherché dans les démarches féministes et égalitaristes (puisqu'on en parle)? Je ne le pense pas. Les femmes ne veulent pas devenir comme les hommes, elles veulent être reconnues en tant que femmes avant tout, et jouir d'un statut d'individu, avoir une place dans la société, reconnue comme étant égale à celle de l'homme. 

En fait, là où s'instaure le malaise, c'est que le féminisme est un combat mené par les femmes pour les femmes, et dans une société patriarcale, ça passe pour une sorte d'émancipation forcée, et qu'on ne peut réprimer, sous peine de passer pour un macho, et de se faire taper les burnes avec une petite cuillère pour le restant de sa pauvre vie. Mais là où c'est dommage, c'est que bien souvent, on confronte les deux sexes, alors qu'on devrait savoir, depuis le temps, que c'est la mixité qui engendre la synergie et l'évolution de nos sociétés.
#164063
photo de l'auteur Robot
Membre désinscrit
J'aimerais revenir sur ces fameux concepts de virilité et de féminité. 
Pour moi ce sont les deux choses les plus dures à définir au monde. 

Et ta définition de la virilité : regenesis, "la virilité ce n'est pas du tout l'insensibilité. C'est montrer ses sentiments par ses actes plutôt que par ses attitudes ou ses paroles." : en quoi est-ce qu'une femme ne pourrait pas être virile ?  Sans "singer" le comportement d'un homme, mais juste parce que c'est la façon dont elle fonctionne ? 

Et si la féminité, c'est par conséquent montrer ses sentiments par ses paroles et ses attitudes, je connais un certain nombre de mecs (qui sont a priori totalement hetero) qui correspondent à ta définition de la féminité. 
#164089
photo de l'auteur enygma
Enygma
Homme de 33 ans
Premièrement, merci "Imhappy" d'avoir partagé cette vidéo intéressante.

Deuxièmement, je suis assez d'accord avec ce qu'elle dit.
Les clichés dépendent aussi de la religion, d'un long passé de sociétés patriarcales, et plutot machistes.
Allez, citez moi un seul pays dans le monde ou il y a la polyandrie ?
(une femme peut se marier avec plusieurs hommes)
Je dirais le pérou ou quelques rares tribus ancestrales en asie, mais je n'en suis pas sur.

On ne peut pas mettre 7 milliards d'humains (et sans compter les milliards qui ont existé avant nous) dans le tiroir "homme viril" ou "femme féminine"
On a tous à un moment ou un autre, qu'on l'assume ou pas, des attitudes dans les clichés virils ou féminins.
On est pas un extreme ou l'autre, sauf pour quelques rares personnes, on est un mélange des deux, pas forcément équilibré.
Le féminisme, c'est la liberté avant tout, de correspondre aux clichés, ou de s'en éloigner, sans "singer" bêtement les hommes.
Je suis opposé au féminisme hargneux qui correspond à "nous aussi on a le droit d'être des bofs et de hair le sexe opposé en faisant des généralités" mais pour un féminisme qui pousse au respect, à la liberté, l'égalité en dehors des obligations morales, culturelles,religieuses et autres.
Qu'une femme puisse décider librement de faire une grande carrière, de libertiner, de faire des sports extremes, ou au contraire d'avoir une grande famille, d'être sensible, habillée de manière féminine, voire sexy, comme elle le souhaite sans être jugée négativement. Parce qu'elle le veut, tout simplement, sans s'imposer des codes moraux.
Et une neutralité imposée serait aussi une mauvaise chose. Ce serait renier qui on est vraiment, et continuer de subir ces moules prédéterminés et abstraits.
Ce déterminisme abstrait, on finit par l'intérioriser, se dire qu'il faut se comporter "comme un homme" et autre genre de clichés.

Il ya des différences prouvées entre les hommes et les femmes, physiologiques, sociales et aussi psychologiques, dans des expériences sérieuses, impartiales sur la psychologie et la neurologie. Cependant, j'espère qu'on ne tombe pas dans le déterminisme, qu'un homme puisse être styliste s'il en a envie, qu'une femme puisse faire carrière dans l'armée ou la police, si elle en a envie, pour citer un exemple, parmi les milliers possibles.

 0 vote #164121