Se créer un nouvel entourage

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Faire des activités en asso ou comme loisirs, le site OVS on va sortir peut-être?
Il n'y a pas 36 solutions à vrai dire.


photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Comme Prasten, je pense qu'adhérer à une association active peut t'aider. Sinon, n'hésite pas à sortir seul, à bouger dans ta ville même si tu ne vas nulle part en particulier.
J'ai souffert de cette solitude également à un moment de ma vie et c'était très dur. Mais j'allais visiter des musées, je faisais des tours dans des expos ou dans des bars. Tout le monde nous regarde bizarrement car on est seul mais ca fait vachement du bien de s'aérer l'esprit dans ces cas-là et puis c'est l'occasion pour aborder des gens qui auront les mêmes centres d'intérêt que toi ! 

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Ce n'est vraiment pas facile de répondre du tac au tac à cette question car s'il est évident que pour rencontrer du monde, il faut sortir voir du monde, cela ne préjuge pas de la capacité qu'a chacun d'être sociable ou de savoir "fixer" l'amitié.
Pour ma part et sans rentrer dans l'intime, j'ai longtemps été très seul. Cela ne fait que quelques années que j'ai ma bande de potes avec laquelle je délire bien. Si je me sens plus heureux que par le passé, cela ne m'empêche pas d'avoir peur de perdre ces amis et pour ainsi dire retourner à mon état d'avant ou simplement de me sentir seul alors que j'ai des amis qui m'aiment.
J'ai depuis identifié le problème. Mais, c'est un autre sujet.
Sur le principe, tu devrais tenter un Beeting. Pour en avoir fait un, récemment, à Paris, je peux dire que si l'objectif que tu poursuis est de te faire des amis gays, c'est clairement le bon endroit.
Mais d'autres événements existent bien entendu.

photo de l'auteur Avatea
Avatea
Homme de 27 ans
Paris

18 remerciements
Il n'y a pas de solution miracle, je pense que ça passe par la vie associative, par les activités, les études ou le travail... Ça permet de rencontrer des gens facilement, plus que de sortir seul quelque part. 
La plupart de mes amis, c'est à travers mes activités et mon travail que je les ai connus. :)Bon courage ! ;)

photo de l'auteur goldust
Goldust
Homme de 23 ans
strasbourg

1 remerciement
Je vis exactement la même situation que toi c'est pour ça c'est Internet mon ami je me fais des amis grâce à ça

photo de l'auteur goldust
Goldust
Homme de 23 ans
strasbourg

1 remerciement
Je pense que ce site est idéal pour ça

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Le virtuel ne fait pas tout.

photo de l'auteur Avatea
Avatea
Homme de 27 ans
Paris

18 remerciements
Pas faux, mais ça aide beaucoup. :)

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Je suis un peu dans le même cas, après avoir déménagé x fois, j'ai perdu contact avec les gens que j'ai pu rencontrer ici ou ailleurs du coup quand je veux sortir, je ne sais jamais qui appeler. Il me reste une pote qui  est en couple, un pote qui est en couple et qui travaille en intérim ( la galère ), une autre pote qui elle est sur Paris. Ce qui est vraiment triste c'est que quand je croise des gens avec qui j'avais des liens d'amitiés avant, je leur ai même offert des cadeaux d'anniv, squatter leur résidence secondaire pour des vacances, ils m'ignorent 👍.

Je fais des trucs quand même, pour aller au Cinéma, j'ai pas besoin d'avoir quelqu'un, pour aller dans des musées, à des concerts pas vraiment non plus mais c'est vrai que dès qu'il s'agit d'aller boire des verres le soir, n'avoir personne pour tenir compagnie c'est pas top.

 Edit : Il y a une site super bien qui permet de faire des sorties de toute sorte avec des inconnus "onvasortir", même si on ne reste pas forcément en contact avec les gens qu'on rencontre, c'est vachement cool d'apprendre à connaître des gens l'espace de deux heures, d'une soirée ou plus.

photo de l'auteur pierre2lune
Pierre2lune
Homme de 48 ans
Orange 84100

23 remerciements
[quote]Citation de Nonobstant : Je suis un peu dans le même cas, après avoir déménagé x fois, j'ai perdu contact avec les gens que j'ai pu rencontrer ici ou ailleurs du coup quand je veux sortir, je ne sais jamais qui appeler. Il me reste une pote qui  est en couple, un pote qui est en couple et qui travaille en intérim ( la galère ), une autre pote qui elle est sur Paris. Ce qui est vraiment triste c'est que quand je croise des gens avec qui j'avais des liens d'amitiés avant, je leur ai même offert des cadeaux d'anniv, squatter leur résidence secondaire pour des vacances, ils m'ignorent 👍. Je fais des trucs quand même, pour aller au Cinéma, j'ai pas besoin d'avoir quelqu'un, pour aller dans des musées, à des concerts pas vraiment non plus mais c'est vrai que dès qu'il s'agit d'aller boire des verres le soir, n'avoir personne pour tenir compagnie c'est pas top.

Bonjour Nonobstant, 

A propos des anciennes connaissances que tu cites, je pense que c, est arrivé à nombre d, entre nous, pourquoi ? Va savoir, tant de raisons possibles ou même aucune,  ils te fréquentent un moment, puis rencontrent d, autres personnes & tu deviens transparent ! C, est récurent dans le Sud Est en particulier. .J, ai vécu à Lille & bien au contraire,  si vrai qu, ils sont moins expansif,  disons moins versatiles qu, en Provence, quand ils te portent estime, leur amitié est pérenne :)  Nous sommes toujours en contact & l, on arrive à se revoir.

Sortir seul de nos jours, n, est pas aisé, si on espère faire une rencontre sympa, les bars gay ou gay friendly,  ne sont plus acceuillants comme il y a 10/15 ans encore. Autres temps, autres " clientèle " & autres barmans ou patrons ! Personne de l équipe ne t, adresse la parole, excepté pour prendre la commande of course ! Lassé de ces lieux, j, ai tenté le net, mais rien à part les plans kleenex sans lendemains. Un soir,  y, avait un concert de rythm&blues dans un bar hétéro cool, j, y suis allé & à ma grande surprise, j, ai eu des clients hommes/femmes supers sympas & ma soirée fut excellente. Depuis, j, y vais de temps à temps, ils me connaissent & savent pour moi,  sans le moindre blem'...Certains sont devenus de très bons potes, avec lesquels on fait des sorties ou repas chez l, un d, entre nous.

Il y a un topic très intéressant à propos de la solitude choisie ou subie.

Peut être qu, il n, y a pas longtemps que tu es à Bordeaux ? C, est une grande ville, tu finias par faire quelques rencontres sympas :)
Nous ici, à f.haine ville ( Orange ! ) c, est le désert à tous points de vue ! Avignon encore, super lors du Festival, mais après,  dur dur, sauf quelques bars comme celui où je vais.

Tchuuss

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Bonjour Nonobstant,

tu dis avoir déménager x fois et que tu avais des amis par le passé moi je dirais plutôt des copains on peut avoir des tas de copains mais des amis c'est plus difficile en principe un ami ne t'oublie pas il arrive même que la distance n'est pas un frein pour l'amitié car l'amitié demeure dans le fond des coeurs ni le temps où l'endroit ne peut effacer cette amitié .....il faut aller parfois au devant des autres pour se faire des potes et voire plus ....pour certain la timidité est un frein et puis tu as ceux qui ont une mauvaise estime d'eux même alors qu'il faut osé se jeter à l'eau ensuite c'est à toi de faire le tri dans toute cette marée humaine surtout que je constate tu es jeune aller au devant des autres c'est encore plus facile .....tu as des asso des cercles d'activités d'échanges etc je te souhaite bon courage et que tes lendemains soient riches en rencontres......

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Je m'attendais pas à ce que le topic dérive sur ma situation LOL

Je ne souffre pas vraiment de la solitude vu que je suis une personne quand même solitaire mais c'est vrai que j'aimerais bien avoir une "bande d'amis" avec qui trainer comme tous les gens de mon âge à peu près ont. Histoire d'être "normal" et de savoir qui appeler le weekend ou même en semaine si l'envie de voir/parler à quelqu'un me vient.
Je dirais effectivement que j'ai eu surtout deux amis dans ma vie, un durant l'enfance que j'ai perdu de vue en changeant de pays, une autre aujourd'hui ( celle qui est en couple et que j'ai appelé pote ).


Je crois que le problème vient de moi, vu que je ne me livre jamais vraiment totalement aux gens, les liens restent superficiels et les gens se lassent mais après je peux pas changer ma personnalité, y a un blocage dont je ne sais d'où ça vient. Néanmoins je suis quand même attristé quand je vois que la copine du lycée dont j'étais le seul pote à avoir fait le déplacement pour son mariage m'ignore aujourd'hui ou de recevoir des mails dans lesquels on me fait des ruptures amicales " à une époque je t'aimais vraiment comme tu es, maintenant je ne suis plus avec toi...etc"

Les lieux gays, je n'ai jamais vraiment fréquenté, ça ne m'attire pas forcément pour dire la vérité.

Fin bref life goes on.

photo de l'auteur KrysFuller
KrysFuller
Homme de 29 ans
Paris

2 remerciements
En effet, c'est compliqué de se faire de nouveaux amis quand tu as quitté les études, et que tu ne fais parti d'aucune asso. 

Après, honnêtement, aller dans un bar tout seul, c'est compliqué. Perso, je ne pourrais jamais aller dans un bar seul. Je me sentirais justement encore plus seul lol. 

Après, comme mentionné plus haut, ce site est une bonne idée. Tu viens sur le tchat, tu te fais des connaissances virtuelles que tu peux ensuite rencontrer dans les Beeting et ça permet de sortir un peu :) et de faire de nouveaux contacts ! 

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Internet !

Tu discutes amicalement avec des gens proches de toi géographiquement et d'autres plus lointaines :)

Et tu finiras par avoir un petit cercle d'amis, 2-3 personnes qui deviendront importantes à tes yeux et une dizaine de connaissances...

Ce site est idéal pour ça. On est une communauté à défaut d'être un "entourage" ^^

photo de l'auteur HatetheCats
HatetheCats
Homme de 22 ans
Paris

1 remerciement
Je rejoins l'idée de Reda30100, les amis ce ne sont pas les potes. Ce qui me gêne, c'est quand tu dis :
Je ne souffre pas vraiment de la solitude vu que je suis une personne quand même solitaire mais c'est vrai que j'aimerais bien avoir une "bande d'amis" avec qui trainer comme tous les gens de mon âge à peu près ont. Histoire d'être "normal" et de savoir qui appeler le weekend ou même en semaine si l'envie de voir/parler à quelqu'un me vient.

Tu as beau avoir mis des "" autour de normal, je peux t'assurer que je ne sors jamais avec des potes, ou bandes d'amis depuis toujours et ça ne m'a pas empêché de me faire des amis (et non des potes), qu'on s'invite entre nous, qu'on se retrouve des après-midi, etc. (et puis, étant étudiant, je ne me force pas à sortir en soirée toutes les semaines, à me bourrer de bière :P)
Autrement dit, tu ne devrais pas faire une fixation sur le fait d'être social tel que la société nous montre à l'être ;) L'introversion (tu dis que tu es plutôt solitaire) n'est pas une tare ou un défaut asociabilité, mais un trait de caractère.

Donc, et comme tout le monde l'a dit plus haut, essaie de sortir, surfe sur le nets (notamment sur les plateformes de tes centres d'intérêt), reste naturel et tu verras que tu feras des rencontres au moment le plus inattendu !

J'ai rencontré l'une de mes meilleures amies en cherchant des partoches de piano sur sheeto (ancien pianofiles), et l'on s'appelle de temps à autre, lorsque je suis en région parisienne et elle entre Toulouse et Montpellier... raison de plus que, "loin des yeux, loin du coeur", bah c'est tarte à la crème et pas toujours vrai.

Enfin, ne te tracasses pas sur ces fameuses "ruptures d'amitié" (et je trouve le terme contradictoire, on le sent bien avant de le dire qu'on n'est plus proche de quelqu'un, bref...) : nous changeons tous avec le temps, et ce n'est pas de l'amitié/amour d'aimer quelqu'un pour ce qu'il est à l'instant t. Ces relations se construisent puis se maintiennent avec le temps :)

Dans tous les cas, j'espère que tu te feras des amis et pas seulement des potes.

photo de l'auteur Grivao
Grivao
Homme de 22 ans
Paris
Si tu veux réussir à te créer un "tissu social", il n'y pas a pas de secret : soit toi même :) !
Je m'explique : le meilleur moyen de tisser des liens, c'est de trouver des gens avec qui tu partages un minimum de choses communes, des passions, des habitudes, des goûts....

Tu parles d'un groupe avec qui tu pourrais échanger constamment, discuter, rigoler, et sortir, c'est bien ça ? Toujours dans l'optique d'être soit même, tu devrais "rencontrer" des gens à des endroits (virtuel ou non) où tu fais une certaine activité ou exprime une certaine passion. Tu as l'air d'être un littéraire par exemple, pourquoi ne rejoindrais tu pas un forum de passionné ? Ou même un groupe de lecture ? Tu pourrais échanger avec des gens qui ont une passion qui vous est commune. (Ce n'est qu'une idée, je ne sais pas si tu aimes la lecture au final.)

Je peux comprendre qu'être ignoré par des gens avec qui on entretenait dans le passé une relation amicale peut être désagréable. Mais bon, comme les autres avant moi et toi même l'avez dit la vie continue, les gens changent, nos attentes divergent, on évolue tous à notre manière, à chaque période de notre vie: nos groupes d'amis, notre moitié, nos envies, et j'en passe.

Courage !

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
la solitude que l'on peut rencontré par moment dans sa vie peut être difficile a vivre, parfois celle ci dure pour certain(e)s personne, mes il ne faut pas avoir peur de sortir seul()s dans des bar, musée ou autres endroit, même se balader dans sa ville cela va t'aérai l'esprit est cela te fera du bien n'est pas peur de sortir même si tu es seul. Après pour te faire de nouvelle connaissance suffit d'être toi même, pour ceux qui est de faire de nouvelle rencontre tu a l’embarras du choix: les bar, les études, le travaille faut juste avoir de la confiance en soi est de ne pas avoir peur Halloweed

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Je suis pas mal dans le meme cas, mes amies sont encore au lycée, à 300km de Bordeaux quoi. J'ai tendance à vraiment m'attacher à une seule personne qui devient tout pour moi mais malheureusement ça m'a jouer un très mauvais tour il y a peu. 
Dans ma classe je ne connaissais personne et je suis resté avec 2-3 personnes mais qui elles ne m'aiment pas du tout et commencent franchement à me le faire comprendre, et au cours de l'année j'ai parler aux autre un peu plus et à mon grand étonnement j'ai réussi à "entrer" dans leur groupe, moi l'associable de base :) 
Le fait de devenir proche d'une personne puis deux qui appartiennent au même "groupe" peut beaucoup aider pour connaître d'autres personnes. Bien sûr c'est dur de se lancer, mais en y allant petit à petit c'est plus facile pour les timides comme moi :) 

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
God je vais rougir enfin si je pouvais :D

Merci pour vos messages en tout cas.

HatetheCats ( je kiffe ton pseudo jppp) == Je ne fais pas de fixation sur la "normalité" que j'ai évoqué, la plupart du temps je me soucie pas de ne pas me retrouver dans les comportements sociaux des gens de mon âge, ça fait pas mal de temps que j'ai compris que je suis "particulier" comme dirait la plupart des gens avec qui j'ai sympathisé dans la vie, c'est moi quoi et je m'accepte comme je suis aujourd'hui. Mais parfois j'aimerais bien tester cette "normalité" aussi car ça a du bon.

Grivao= tu fais sûrement référence à la citation de mon profil, on va dire que j'aime bien lire mais pas au point de rentrer dans un groupe de lecture mais j'ai compris ton idée. Mes passions seraient plus liées à la musique et au chant, j'avais rejoint une chorale en septembre dernier mais ça a floppé, dès le début y avait des tensions or moi je ne voulais que m'amuser donc j'ai très vite arrêté. Je ne désespère pas de retenter l'expérience, en chorale ou en groupe. Je verrais ça de près pour la rentrée prochaine.

Sinon je sors, bien que je je sois accompagné que dans 25% des cas, ça m'empêche pas de faire des choses, d'aller à des concerts, au cinema, musées, boire des verres en journée et même dîner au restaurant ( même si ça choque les serveurs qu'on puisse dîner "tout seul", je vais pas crever de faim car j'ai peu d'amis et je suis célib mdrr) et durant mes sorties je ne cherche même pas à tout prix à rencontrer du monde, si ça se fait c'est cool sinon pas grave.

Tous ces gens qui m'ignorent ou ont rompu avec moi ont compté dans ma vie, ils ont fait leur choix pour des raisons parfois ignorées de moi, c'est leur droit. je vais de l'avant effectivement. Ma vie sera peut-être plus entourée dans un futur plus ou moins proche, on verra bien.

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Citation de Charlie : Je suis pas mal dans le meme cas, mes amies sont encore au lycée, à 300km de Bordeaux quoi. J'ai tendance à vraiment m'attacher à une seule personne qui devient tout pour moi mais malheureusement ça m'a jouer un très mauvais tour il y a peu.


+ 1

Pour participer à ce sujet, il faut être obligatoirement inscrit