Garcon violé, son agresseuse légèrement condamnée

photo de l'auteur Belveline
Belveline
Homme de 31 ans
Rennes

7 remerciements
Ca a toujours été le cas. Le viol n'est que d'un homme sur une femme. L'inverse n'est que très peu visible.
Et qui dis peu visible dis faible inculpation.


photo de l'auteur SuperNova
SuperNova
Non binaire de 27 ans
Nantes

10 remerciements
La plupart des gens sont au courant.

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Toute la famille y est passée.

photo de l'auteur greg686ws
Greg686ws
Homme de 42 ans
PLOERMEL

4 remerciements
Ce jugement est ce qu'on appelle de la parité à géométrie variable.

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Prasten a écrit :
Toute la famille y est passée.


J'ai lu l'article et c'est ça le plus incroyable, le père avait déja été amant avec la baby sitter, et accable son fils, donc ça déculpabilise tout le monde ?
Y'a que moi qui trouve ces relations complètement malsaine ?

C'est assez honteux, ils devrait être condamner tout les deux, père et baby sitter. Et retirer la garde de l'enfant à son Père.

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
C'est très souvent ainsi. Exemple : parents divorcés, le papa dort avec le garçon, prend son bain avec lui. Emprisonnement pour le père, séparation immédiate de l'enfant.

La même situation avec la mère, le gamin est toujours avec elle, cherchez l'erreur. La plupart des juges sont féminins...

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
C'est pas que la plupart des juges soient féminins, c'est que les femmes paraissent plus faibles par rapport aux hommes.
De plus on considère que le mec doit être consentant (ou du moins excité) pour que l'acte puisse avoir lieu, alors que pour la femme, excité ou non l'acte peut avoir lieu. C'est pourquoi on considère que le viol ne peut aller que dans un sens.
La pédophilie n'est en soi pas réprimable puisque incontrôlé (je précise, j'entends par pédophilie le fait d'aimer un enfant dans le sens sentimental du terme). Ce qui est réprimable, par contre et heureusement c'est le passage à l'acte. Que ce soit d'une femme sur un enfant, ou d'un homme sur un enfant ne change rien. L'enfant n'est pas forcément conscient de ce qu'il fait.

Après, on ne connais pas le contexte, on en sait que ce que les médias ont bien voulus nous dire.

Néanmoins, comme je l'ai déjà dit, la femme aurait du se contrôler, et ne pas faire ça, et aurait du avoir la même peine que si elle avait été un homme. Quelque soit le contexte.

Bref cette histoire est vraiment glauque, et que le père blâme son enfant?! Mais où va-t-on ?

photo de l'auteur Belveline
Belveline
Homme de 31 ans
Rennes

7 remerciements
Il y a aussi le lien inconditionnel de la mère aimante. De base une mère aime son enfant quoi qu'il arrive.
L'homme par contre n'aime pas son enfant c'est bien connu.

C'est triste les préjugés.

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Belveline a écrit :
Il y a aussi le lien inconditionnel de la mère aimante. De base une mère aime son enfant quoi qu'il arrive. L'homme par contre n'aime pas son enfant c'est bien connu. C'est triste les préjugés.


+1

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Rien que dans la définition d'un viol : Il faut qu'il y est pénétration (du coup c'est complexe de faire ça pour une femme à un homme...) Et je sais pas mais on dit très souvent un pédophile et pas une pédophile.... ça annonce la couleur...

Mais je suis d'accord avec toi c'est tout à fait pas normal !

photo de l'auteur Belveline
Belveline
Homme de 31 ans
Rennes

7 remerciements
Perso y a des personnes que je trouve malsaine et lorsqu'elle s'approche de moi je me sens "violé" car leur façon de me toucher est violente. Pourtant je ne me suis pas fais pénétré (enfin je ne crois pas).

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
S'il n'y a pas penetration on parlera d'abus sexuel

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Je n'ai pas très envie de participer à ce débat, mais juste ce que j'ai lu, je veux remettre l'église au milieu du village : "Pour qu'il y ait viol il faut pénétration, et pour une femme c'est plus compliqué", mettre un doigt c'est un viol. Mettre un objet c'est un viol. C'est pas plus compliqué.

Voilà.

Pour participer à ce sujet, il faut être obligatoirement inscrit