Publicité

J'ai l'impression d'avoir tout raté dans ma vie

photo de l'auteur Robot
Membre désinscrit
- Modification par Fredreamer le 23/06/2015 - 00:50:53
Ce sujet est une demande d'aide, écoute et bienveillance sont de rigueur
Bonjour,

Tous d'abord merci a ceux qui vont me lire.

Voila mon problème. J'ai l'impression d'avoir tous raté dans ma vie, de ne pas avoir pris au sérieux mes études, de les avoir bâclé ( même si je suis même pas au bac). Niveau sentimentale je suis au point mort,  je croit que on ne peux pas faire plus au fond que moi. Je n'ai jamais connue une relation amoureuse qui soit réciproque , toujours des amours caché. En amitié je m'attache très vite , même trop vite a des personnes qui n'en valent pas la peine et je suis souvent dessus.

Tous a l'heure j'ai rencontré un garçon d'environs mon âge qui m'a dis que j'était un boloss sans expérience car je lui est expliqué que chez moi, les soirée ne coulaient pas les rue et ils faut savoir que je n'aime pas sa car je ne m'y sens pas bien.

J'ai des complexes et les gens sans s'en rendre compte les renforces car c'est ce genre de commentaire qui me touche. Je fais le fort devant tous le monde , je fais la personne où rien de l'atteint mais intérieurement je suis tous l'inverse et c'est horrible. J'ai l'impression que tous ce que tous le monde trouve cool dans l'adolescence je l'ai banni dès le début. Les soirée , la fumette tous sa je ne suis pas comme sa et j'ai l'impression que pour s'intégré dans un groupe il faut forcément avoir des caractéristiques , des pré-requis et sa ne reflète pas du tous ce que je cherche. Je ne veux pas une bande d'ami ou un copain/copine parce que j'ai des pré-requis. Par moment je me sens pas comme les autres , différent ce qui est une bonne chose , mais par moment je me sens aussi un peu plus mature dans le sens que pour moi une soirée sa peut-être un ciné , un resto tranquille a 3/4 pas plus , mais les autres préfèrent une soirée ou c'est un capharnaüm avec de la drogue , de l'alcool etc a 50/60. Je me dis que si je ne fait pas comme les autres , si je ne vais pas en soirée , si je ne ment pas sur ce que je suis , ce que je veux faire ben j'aurais jamais ce que je cherche et je peux pas non plus me faire passé pour une autre personne. Ce coté de boite qui me faisait peur dans l’homosexualité est présent même socialement et c'est vraiment énervant de toujours rangé les personnes par cases

De plus je refoule ma bisexualité, physiquement je ne me suis jamais apprécié réellement, je limite la casse comme on dis. Je suis pas non plus le mec qui est fui au lycée , au contraire mais on me juge pas comme j'aurais envie qu'on me juge , je suis un peu le gas sympa que tous le monde apprécie mais avec qui personne ne s’intéresse personnellement. Je suis casiement sur que une fois le lycée fini je vais finir tous seul , car malgré mon attachement rapide personne ne s'attaque avec un lien aussi fort que moi.

C'est une demande d'aide mais en vérité je ne sais même pas pourquoi je vient ici pour le faire , je ne sais pas quelle réponse j'attend , je ne sais pas si sa sert a quelque chose. A vrai dire je ne sais pas a qui parlé...

Merci encore pour la lecture et je suis désolé pour l'organisation et les fautes d'orthographes.

Date de publication : 20/10/2014 à 23:41
#166727
photo de l'auteur Robot
Membre désinscrit
- Modification par ManAtWork le 21/10/2014 - 00:12:21
Bonsoir Anayero

Je vis exactement la même situation que toi en ce moment - je me sens perdu dans ma vie je ne sais plus ou j'en suis - niveau sentimental je n'ai jamais eu de mec et niveau social je ne sors pas - pour ce qui est du reste je ne me sens pas du tout intégré socialement et ai l'impression d'être laissé de coté par rapport aux autres. Cette exclusion se fait effectivement beaucoup ressentir surtout au lycée ou des groupes se forment et ou ceux qui n'ont pas les mêmes centres d'intérêts ( surtout beuverie et fumette et fêtes ) se font exclure.

Surtout essaie de rester toi même ne te cache pas derrière des artifices pour tenter de te faire des ''amis''. Personnellement moi je n'aime pas les soirées car je ne bois pas d'alcool et je ne fume pas - après effectivement c'est dur pour rencontrer des gens mais personnellement je ne serais pas plus heureux d'en rencontrer au milieux de mecs défoncés.

Pour tout te dire je me sens même dégouté face à la génération actuelle ou tout doit aller super vite et si tu ne rentres pas dans les '' pré-requis'' tu passes pour un alien. Après oui choisi bien tes amis si tu peux mais ne rentres pas dans les pré-requis si tu sais que ça ne te plairais pas. Après si tu es de nature plutôt timide et réservée je conçois que ça puisse être plus difficile.

Après tout ce que je dis est strictement personnel - je ne peux pas plus t'aider sinon te conseiller de manière subjective.
#166728
photo de l'auteur Robot
Membre désinscrit
Bonsoir,

En ce qui concerne le côté études, je pense que ce n'est pas le problème principal, à moins que vous ayez une forte pression et des résultats catastrophiques, c'est plus le résultat que la cause.

Pour le côté social (le point le plus important selon moi), il n'y a pas de rôle à jouer pour en obtenir une "réussite". Il faut tout "simplement" rester soi-même, sortir, et rencontrer des gens jusqu'à ce que comme l'adage le dise "qui se ressemble s'assemble".

Il y a beaucoup de personnes qui n'aiment pas spécialement faire des soirées drogues et beuveries, il faut juste arriver à tomber dessus. Et pour ça il n'y a pas de secret, multiplier les rencontres, que ça soit à l'école, dans le quotidien ou sur Internet.
#166729
photo de l'auteur Robot
Membre désinscrit
- Modification par ulrich1997 le 21/10/2014 - 00:13:51
Bonsoir, 

J'ai moi-même connu cette situation lorsque j'étais au collège. Tout le monde me rejetait parce que je n'écoutais pas les mêmes musiques, que je ne portais pas les mêmes fringues, bref des détails futiles. A cause de ça, j'ai commencé à me demander si c'était moi qui posait problème. J'étais le bon pote, trop bon trop con, à qui tu pouvais faire les pires crasses mais qui t'aidait quand même parce que c'était plus fort que lui.
Même au lycée, je suis pas du genre à aimer les soirées où le seul objectif est de se bourrer ou de se défoncer le plus vite possible, et j'aime encore moins tout ces abrutis qui pensent qu'une soirée réussie ça passe forcément par ça.
Il est vrai que c'est très difficile, voire insupportable, à vivre comme situation, tu te sens inutile tu as le sentiment d'avoir gâché ta vie (alors que tu n'en est encore qu'au début).
Malheureusement il n'existe pas de solution miracle à ce type de problème, si ce n'est trouver des gens qui t’acceptes pour ce que tu es, mais bien évidemment c'est plus facile à dire qu'à faire. Il faut (juste) que le temps fasse son effet...
#166731
photo de l'auteur Robot
Membre désinscrit
Je comprends ton désarroi et je suis là ! :)
J'étais un peu comme toi au lycée : tout le monde me parle mais tout le monde s'en fou quand je parle, les soirées c'est bien mais en comité restreint pas avec tout le lycée (le mien étais petit ^^) etc. Sauf que moi j'ai fini par faire la connerie que tu n'a pas faite. Ce qui n'a pas rendu le monde meilleur au final ...
Au final j'ai finit par m'intéresser au bouddhisme, à la méditation .. ce qui a finit par m'aider à m'accepter un peu plus (du point de vue sexualité) même si j'ai pas encore vraiment fini le truc ^^ Juste une petite expérience personnelle pour te dire de trouver quelque chose qui permet de te recentrer sur toi même et à force un jour tu te lèveras comme d'habitude, tu prendras ton petit déjeuner comme toujours mais au moment où tu te regarderas dans le miroir .. tu te trouveras beau et ce jour là le sera aussi :)
Après, niveau social je peux t'aider j'ai pas encore la solution ^^ J'ai un peu le même problème à la fac et mes rares soirées se font à 50 avec de l'alcool qui cool à flot :/
#166732
photo de l'auteur Robot
Membre désinscrit
Bon d'habitude j'écris pas trop sur ce genre forum mais j'avoue que ton petit discours m'a touché...

Donc si tu veux mon avis, l'adolescence (et le début de l'âge adulte) sont des phases pas super easy dans la vie de chacun... On croit souvent que les gens ne nous comprennent pas, ou qu'ils attendent de nous beaucoup trop de choses ou pas assez, on se sent vite seul, incompris et souvent "unique" dans le bon comme dans le mauvais sens ce qui entraîne une remise en question globale...

Ce que j'aimerais te dire c'est qu'il faut que tu t'accepte, quoi qu'il t'en coute, un jour cela paiera et tu rencontreras quelqu'un qui te comprend et te correspond...C'est un peu cliché dis comme ça, je te l'accorde mais c'est surtout une période de ta vie ou te cherche, tu apprends à te connaitre et tu te trouveras ne t'inquietes pas...

Se remettre en question est tres sain, ne te fais pas de soucis mais je pense qu'il est un peu tot pour toi pour savoir si tu foire complétement tes études, au contraire, tu es dans cette période ou tout s'ouvre a toi : tu peux encore tout reprendre en main , trouver un cursus bac et post bac qui te correspond, t'investir dans tes passions (par le biais d'association, de club ou les études) et tu verras, a ce moment là, quand toi même tu t'aimeras et feras des choses qui te rendent heureux, les gens qui te correspondent viendront d'eux mêmes a toi naturellement !
Je comprends ce sentiment de décalage par rapport aux autres que tu exprime (même si au lycée j'étais plus dans la catégorie fêtard que tu deteste hahaha) et je tiens a te dire que tout est une question de phase dans la vie... C'est tout con mais attend un peu, fais ce que bon te semble, et tu vérras tout autour de toi changera car tu t'apprecieras toi même...
Pour ce qui est de ta vie sentimentale...pas de panique, tu es jeune et tu te cherche : il n'existe pas qu'une façon de vivre sa sexualité, tu assumeras a ta façon ce que tu veux assumer et avec la bonne personne ! Tout vient à point a qui sait attendre (super le dicton de vieux hahahaha)

Bref je ne sais pas si je t'ai bien aidé mais crois moi , tout le monde a été dans ton cas à plus ou moins grande echelle, et c'est aussi ce qui nous a construit ! Ne baisse pas les bras si vite sur les choses, tu es jeune, le monde n'attend que toi !

:)
#166735
photo de l'auteur Robot
Membre désinscrit
Salut Ayanero, je suis toi (en version féminine) et je viens du futur. Monte dans la Delorean, on a peu de temps... Wow, je pensais pas aller si loin avec ça xD
On se fiche de l'ortographe et de l'organisation, tu as su poser des mots sur ce que tu traverses, et c'est plus que compréhensible.
J'ai une bonne nouvelle pour toi (... bon, en quelque sorte !) : j'étais EXACTEMENT comme toi avant le bac. Vraiment. Je suis encore sous le choc, j'ai eu l'impression que c'est MOI qui avait écrit ton post... :o Et donc la bonne nouvelle, c'est que je m'en suis pas mal sorti au final :P
Au lycée, j'appartenais à aucun groupe, j'sortais jamais pour ce qui était soirées genre Projet X, je buvais pas, je fumais pas... (mais ça c'était avant. La FAC ! xD) Bref. Pour moi une bonne soirée s'est toujours résumée à un moment entre amis, concerts / ciné / balades (se perdre dans Grenoble après en avoir fait 3 fois le tour à pied la nuit, ça vaut mieux que THE soirée Projet X!!).

Les gens sont cons, surtout au lycée. L'avis d'un con ne doit pas avoir le pouvoir de te mettre en pièces, il n'en vaut pas la peine.

J'appartenais à aucun groupe, mais je squattais avec l'un ou l'autre parce que je sympathisais avec des gens qui eux en faisaient partie. C'est vachement mieux comme ça. Les gens font croire qu'appartenir à UN groupe c'est le must mais en vrai, intègre-toi à 3-4 groupes différents quand bon te semble et ils seront grave jaloux :P (je préfère penser qu'ils étaient tous jaloux xP). Au final, ma vie me satisfait aujourd'hui. Je sors, j'ai commencé à fumer à 18 ans (mais euh... évite, hein x)), je bois un peu, je rigole surtout. Je m'amuse. A 15 ans je pensais même pas ça possible. Comme quoi, tu ne peux pas prévoir. Alors n'essaie pas d'anticiper.
Que tu ne fumes pas / ne bois pas etc, franchement c'est MIEUX. C'est pas comme ça que t'auras une meilleure vie crois-moi... (je m'étendrai pas là dessus pour raisons personnelles, tu peux m'écrire en privé si jamais t'as besoin de quoi que ce soit, un conseil, besoin de réponses, je suis là pour toi ;)) Sache juste que c'est pas un PASSAGE OBLIGÉ quoi qu'on en dise. Tout dépend des amis que tu veux avoir et de la personne que tu veux être.

Autre bonne nouvelle : après le lycée, un nouveau MONDE s'ouvre à toi. Tu peux être absolument tout ce que tu veux. Moi j'ai décidé de dire franchement que je suis homo, sans avoir peur d'être rejeté. Mon style colle ENFIN à ma personnalité, j'ai des amis super chouettes, je fais des études qui me plaisent (alors que c'étaient pas celle que j'avais choisies après le bac). Que ce soit l'école, les relations, le style, la vie... Dès que t'as le bac tu recommences autant que tu veux. Je connais plein de gens qui à 40 piges viennent encore en cours de psycho, le renouveau est constant et immédiat dès qu'il est nécessaire. Mais pour ça, il faut le BAC. Alors, un conseil très important: concentre toi sur ton bac et ce que tu veux faire après. Le reste n'est pas important. Personne n'assurera ta carrière à ta place, ni ne prendra soin de ta santé à ta place. Garde ce cap ;) Si en chemin tu rencontres quelqu'un de génial, fonce ! (Ben oui, quoi, y a pas de raison). Te prends pas la tête =) (j'aurais ri si on m'avait dit ça alors que j'étais à ta place, mais aujourd'hui je sais que c'est la meilleure chose qu'on aurait pu me dire).

Autre chose : j'ai perdu la moitié de mes amis du lycée, du moins on a pris des chemins tellement différents qu'on s'est perdus de vue, mais les plus importants restent. Ma meilleure amie est à mes côtés depuis la seconde (7 ans) et on a jamais été aussi proches ! (Même après ma déclaration d'amour non réciproque).
Pourtant j'suis aussi fragile et je m'attache autant que toi. Mais si ceux que tu pensais être tes amis te déçoivent / disparaissent de ta vie du jour au lendemain, c'est que tu peux pas vraiment compter sur eux, et tu sais quoi ? Ce n'est pas de ta faute. Ado je prenais tout sur mes épaules, tout était ma faute, tout le temps, quoi qu'il se passe. Crois moi je me suis fait remonter les bretelles pour ça ^^ J'ai encore un peu de mal de ce côté mais quand je regarde en arrière, j'ai le sourire jusqu'aux oreilles de voir tout ce que j'ai traversé, tout en étant là aujourd'hui.

Les complexes, on en a tous, même la plus canon et le plus sportif du lycée (ils ne le montrent pas mais ca reste dans un coin de leur tête), ne crois pas qu'ils se lèvent tous les matins en disant "j'aime ma vie". Ca je crois qu'aucun ado ne l'a jamais dit xP A part les plus chanceux, mais c'est rare ;) On a tous des complexes, notre corps change, notre cerveau connait une évolution brutale, bref... Je comprends ce que tu ressens pour être passé par là aussi. J'n'avais personne, amoureusement parlant, jusqu'au bac. Un flirt l'été suivant le bac, confirmant que j'étais vraiment homo. Aujourd'hui encore je suis célibataire, mais chercher l'amour c'est aggrandir le risque de ne jamais le trouver (crois-moi). Tu as l'air sensible, attentionné, généreux et altruiste.. L'amour te trouvera, et celui / celle qui se cachera derrière aura une chance incroyable devant ses yeux =)

J'espère que j'ai RIEN oublié. Si c'est le cas, je suis dispo quand tu veux par message privé, je te répondrai sans faute ;)


Allez, courage. Ne pense pas à tout ce que les autres font en plus, pense à ce que toi tu veux être. Les connards du lycée, une fois dehors, ne savent pas ce qu'ils sont. Plus de repère non plus pour eux. Ils continuent pour la plupart à être des connards. Et devine quoi. Ce sont eux qui se retrouvent seul. Tu es bourré de qualités, ne laisse personne te les enlever. Aujourd'hui, je suis fier de les avoir gardées, d'être restée fidèle à moi-même.
#166741
photo de l'auteur Robot
Membre désinscrit
En postant sur ce forum je m'attendais pas à autant de réponse aussi rapide et aussi touchante, à des réponses qui me remontent le moral, à autant d'importance que vous y avez pris a répondre a un inconnue et même en m'ouvrant les bras vers vous. J'ai eu des moments de frisson par moment et je vous remercie tous énormément parce que quand je me sens mal je voit noir et vos quelque lignes m'ont remonté le moral et je suis triste de voir que d'autre personne sont dans ma situation et sa me réconforte car je ne suis pas seul.

RedFeather : non ne t’inquiète pas je ne fumerais pas ! mdr , mais a savoir que ce monde de fête m’intéresse et que je n'y arrive pas a m'y intégré en m’arrêtant a l'alcool mais j'en ai envie. Ton message m'a le plus touché , car tu a mis tous ton passé dans ce message et j'ai vraiment ressenti tes émotions. Merci
PrinceOberyn: La catégorie fêtarde je ne la déteste pas , ce que je déteste c'est l’inaccessibilité pour moi car en soirée je suis telle une jolie plante verte a coté de la nourriture. Apres pour moi le sexe je m'en fiche un peu , ce que je cherche vraiment c'est trouvé une personne qui me plaise et lui donné tous l'amour que j'ai pas eu. C'est niai je sais mdr et j'aime pas sa ! Merci a toi :)

Les autres je ne vous oublie pas ! mais vous êtes 6 et j'ai plus retenue mes dernières lecture :) mais merci a tous, je pense que ces quelque paragraphe , je vais les relire plusieurs fois et qu'il me re-servirons a moi et a d'autre dans mon cas. Mon souci n'est pas réglé , et est loin de l'être mais au moins sa me fait réfléchir autrement et me permet de voir un autre coté et de me re-saisir
#166749
photo de l'auteur Robot
Membre désinscrit
Ayanero : La communauté Beto répond toujours quand on a besoin d'aide ;) Si ça a pu te remonter le moral, c'est le plus important =)
Tu sais, avant le bac les seules soirées où j'allais c'était les anniversaire de mon meilleur ami. Je buvais jamais, non plus, parce que ça me tentait pas. Mais j'étais pas la seule dans ce cas là, et j'arrivais quand même à bien rigoler durant ces soirées : soit les mecs défoncés me faisaient mourir de rire, soit je discutais avec d'autres personne "à jeûn", ça n'avait pas vraiment d'importance. Il faut pas que l'alcool t'arrête, t'as pas besoin de ça pour t'amuser et être important. Vraiment. Ma meilleure amie ne boit pas non plus, on passe de super soirées (ciné, soirées dehors, soirées tranquille chez elle / chez moi)... A la fac je me suis fait plein d'ami(e)s, certain(e)s ne boivent pas. Du tout. Ils en ont pas besoin pour passer de bonnes soirées. Au moment où t'en as besoin, c'est qu'il y a un truc qui va pas. Enfin, tu peux boire sans en avoir besoin aussi. Ma première cuite c'était après l'obtention du bac (faut bien le fêter quand même xP). J'en avais pas besoin mais c'était la joie quoi. Et j'pouvais largement m'en passer ;) L'alcool c'est pas un passage obligé pour être "social", agréable et passer une bonne soirée, garde à l'esprit qu'on n'est forcé à rien pour passer de bons moments (à part en avoir envie, le minimum quoi) ^^ Et puis si c'est pour boire et te souvenir de rien le lendemain j'en vois pas l'intérêt. Le trou noir ça m'est arrivé qu'une fois (j'ai trop bu à cause d'un coup dur) ben crois-moi, ça ne m'arrivera plus, y a aucun intéret x) Je suis pas sûr que ceux qui boivent en soirée en sont vraiment heureux le lendemain en plus. Gueule de bois, ne plus se souvenir de ce qu'on a dit / fait, ne plus se souvenir des gens qu'on peut rencontrer... T'as la chance d'avoir tous ces souvenirs, et en plus sans la gueule de bois x) C'est une vraie chance :P Si t'en as envie, de ces soirées, sers-toi un verre de coca et va à la rencontre des autres. Qu'il y ait pas d'alcool dans ton soda, on s'en fout après tout ;)

Merci pour tes compliments, ça me fait vraiment chaud au coeur. C'est moi qui te remercie =) De prendre en compte mes mots et de leur donner cette importance. De leur accorder cet impact. Ca me touche.
C'est vrai, je raconte ma vie ^^ Mais voilà, tes mots à toi, dans ton premier message, sont ceux qui étaient les miens à ton âge. Je tenais à ce que tu aies ces mots qui sont miens aujourd'hui, que tu ne perdes pas espoir ;) Alors de rien... Mais surtout merci de m'avoir permis de t'aider =)
#166820
photo de l'auteur Robot
Membre désinscrit
Bonjour. J'ai ta solution. Deviens mon ami. Je suis une bonne amie. Franchement. 
#166823
photo de l'auteur Robot
Membre désinscrit
Linsy : HAHAHA t'as raison, ça doit être sans conteste la meilleure solution ! :') Tu le fais aussi pour éradiquer la faim dans le monde et baisser le taux de criminalité x) ?
#166838
photo de l'auteur Robot
Membre désinscrit
 Ayanero : Bon j'ai 46 ans je ne suis pas encore un vieux con, peut être un vieux tout court, mais je voulais te dire de t'accrocher.
Il y a des millards de mecs sur terre , des millions qui te ressemblent, des milliers qui voudraient être ton ami, des centaines qui ne demandent qu'à t'aimer car tu leur plaît. Mais simplement, tu n'as que 18 ans, tu n'as rencontré qu'un infime pourcentage de tous ces gens qui peuvent te rendre heureux. Lorsque j'étais ado, j'étais complexé par un handicap non visible mais pourtant j'avais l'impression que ma vie entière tournait autour de ça. Que tout le monde me rejetait à cause de ça. Que j'étais différent et  que de toute façon, je n'intéressait personne. Et puis un jour un mec de ma classe m'a tendu la main. Il s'est intéressé à moi, pourtant c'était le parfait hétéro. Il m'a ouvert au monde. C'était la première fois que je me confiais à quelqu'un . Il m'a donné une confiance en moi que je n'imaginais même pas avoir un jour.  Enfin tout ça pour dire que tu dois garder le moral. Tu dois continuer à être toi, avec tes envies, tes valeurs, ce que tu veux et ce que tu ne veux pas. Tu dois te battre pour sortir du lot. C'est ce qui fera de toi un gagnant. Et tu rencontreras tôt ou tard des gens qui te respectent pour ce que tu es. Toi.
#166889
photo de l'auteur Robot
Membre désinscrit
''J'ai l'impression que tous ce que tous le monde trouve cool dans l'adolescence je l'ai banni dès le début.''
Tu as grandi trop vite , c'est une qualité en soit. Mais ça rend la vie beaucoup plus dur.

Nous ne sommes pas définitivement la même personne , il y a toujours un moyen de changer , il suffit juste de savoir comment.

Déjà , tes (''{amis}'') , tu les quittes , parce que le mec qui t'insulte comme ça sans raison , c'est pas un pote , c'est un connard.

C'est le seul conseil concret que je peux te donner , désolé... Mais si tu veux en parler en MP , il n'y a aucun problème :).

sois fort

Glaze
#166891
photo de l'auteur Robot
Membre désinscrit
Oulala pas trop le moral visiblement mais tkt pas, nous on est là ! =)
Si je peux te conseiller, pour les amis on a parfois des coups de coeur mais il ne faut pas se précipiter ;)
l'amitié peut se voir sous certains angles comme une relation amoureuse : il faut laisser un peu de mystère dans le sens où il faut la construire sans tout dire d'un coup et tout donner à la personne les premiers jours, il faut doser, laisser venir l'autre etc :)
Niveau amoureux il y a tjs des passage à vide plus ou moins long mais il faut prendre ces périodes de façon détachée, ne laisse pas ça te gâcher la vie "take it easy"
Et en ce qui concerne ce problème d'intégration ça me surprend pck personnellement j'aime bien faire des soirées de temps en temps, boire ou fumer mais c'est pas pour autant que je rejette ce qui ne le font pas ce serait stupide :o , c'est comme si je ne parlais pas avec ceux qui écoute Taylor Swift alors que j'aime pas ses musiques brefffff
Si les gens ne t'acceptent pas pour ce genre de raison et bien cherches-en ailleurs et des plus matures pck t'as vraiment pas besoin de personnes comme ça ;)

kiss
#166902
photo de l'auteur Robot
Membre désinscrit
ayanero,
en lisant ton post je remonte le temps...(ma vie de lycéen)
parfois on a le nez dans le guidon, dans ses soucis et ses interrogations....on ne voit pas ceux qui tous les jours n'attendent qu'une ouverture pour faire connaissance ! à ton age j'ai pas "vu" ceux qui avaient le meme cadre de référence que moi....peut etre faut il simplement envoyer des signaux positifs ....parmis les personnes de ton age ,de ton lycée ou dans ta vie .
tu n'es pas un ovni parceque tu cherche autre chose que la "teuf", fumette ,alcool...
si ça se trouve quelqu'un te croise tous les jours , avec un potentiel de compatibilité avec toi !  et tu n'as rien vu, rien remarqué....
bien cordialement.
#166927
photo de l'auteur Robot
Membre désinscrit
J'était pareil que toi jusqu’à la second, c'est là que j'ai appris l'autodérision, 1er règle il faut transformer les critique et mauvais aspect de toi et  de ta vie , en force . C'est simplement un travail à faire sur toi même, te forger une carapace intérieur . Ton problème c'est que tu réfléchis trop, et tu t'impose trop de limites , ce que je veut dire ... Les autres disent " il faut être sois même " alors que ton problème c'est que tu ne l'ai pas , tu refoule ta personnalité car tu as peur d'être jugé ... J'ai clamé au lycée en 1er que j'était gay et que j'emmerder tout ceux qui avait un problème ( 1m70 - 50 kg comme si quelqu'un avait peur de moi ), après je ne te dit pas de faire forcément ça ... Il faut juste s'imposer, avoir de la jugeote, s'affirmer . Que les autres t'acceptent comme tu es, j'ai jamais fumer avec les autres mais je sortais au bout d'un moment avec eux -pas d'illusion si tu veux t'intégrer tu dois passer par là , juste leurs dire que tu as des limites ( même si parfois je les est dépassé )- Je me suis aussi toujours senti comme plus mature avec les autres de ma génération mais parfois il faut accepter de perde quelques neurones, perdre quelques points de quotient intellectuel ( ou au moins faire semblant ). 
Disons que pour arriver a ce que tu veux dans la vie, tu dois fixer les objectif et y arriver . C'est con à dire mais il faut agir parfois sans trop réfléchir et se donner les moyen de réussir . Nous on peut rien faire à ta place ! 
#166946
photo de l'auteur Robot
Membre désinscrit
- Modification par princeoberyn le 22/10/2014 - 01:40:35
Hahahahahaha ta réponse m'a fait rire, je sais que tu ne deteste pas les "fêtards" , ne te fais pas de soucis, je conçois totalement que la seule façon de s'amuser c'est pas alcool et drogue (j'aime les soirées posées aussi) mais je pense que tu avais compris mon propos !

Après non c'est pas niais ce que tu me dis, pas du tout, je trouve ça même touchant, après tout c'est un peu tous ce que l'on veut : trouver quelqu'un avec qui on est bien... Et d'après mon experience ça frappera a ta porte quand tu t'y attendras le moins ...

Je réitère mon conseil pour la route : n'ai pas peur d'être qui tu es, kiffe chaque instant de ce que tu fais, rends toi fier d'être qui tu es et tout le reste (amis, amour, rencontres) en découlera, tu verras tout en moins noir ! 

Bref garde la pêche mec, nos meilleurs experiences sont devant nous ;)
#166953
photo de l'auteur Robot
Membre désinscrit
Je voulais vous dire que même si je ne répond pas a tous le monde , les messages je les lis et ils me font beaucoup plaisir :)
Je ne pense pas pouvoir être réellement moi-même la ou je vis , je suis un peu dans le 93 , le dernière homo qui s'est prononcé ( juste physique en plus, il ne l'a jamais dis tous haut ) a fini a l'hôpital. Le pire c'est que vue que je garde mes problème a l'intérieur , tous le monde a l'extérieur croit que je suis super heureux car a force de me caché , je le fait naturellement ... sourire ou faire genre " tous va bien ".

Jojo3012 :"Les autres disent " il faut être sois même " alors que ton problème c'est que tu ne l'ai pas , tu refoule ta personnalité car tu as peur d'être jugé "  - je la refoule au plus haut point, j'ai peur d'être ce que je suis , peur de pas être le petit garçon ou l'homme que ma mère/père aurait voulu , peur de pas avoir la vie que j'aurais voulu avoir. A savoir que ma mère est deja venue dans ma chambre me prendre dans ces bras en sanglotant en me disant que si je l'était sa changeai strictement rien pour elle et qu'elle m'aimerai toujours autant. Le jour où elle m'a dis sa j'était a la fois triste et heureux. Triste qu'elle est déviné ou ce pose ce genre de question et a la fois heureux qu'elle l'accepte. Je lui est évidemment dis non( enfin elle m'a pas demandé explicitement , c'était sous entendu et je pense seulement que c'étais sa ).Enfin bref j'ai plein de question dans ma tête qui ce bouscule dans tous les sens au seul moment ou je me dis " au pire tes homo/bi c'est pas grave sa fait de toi quelqu'un de différent" je suis entièrement conscient que c'est pas du tous grave et je suis le 1er avoir eu des discours pour rassuré un pote qui ce découvrais bi ( absolument personne est au courant dans mon entourage pour moi ). Par moment ( c'est rare ) j'aime bien ce coté parce que je me sens différent des autres et quand je vois 2 ado qui s'embrasse je trouve sa tellement plus adorable que avec un couple " classique " disons et je pense pas être le seul. Peut-être parce que c'est plus rare ? Ou que vue que je le suis je trouve sa beau car je le recherche. Je ne sais pas. Ou alors je le place un peu dans une case " d'amour impossible ou interdit " et je trouve sa beau que malgré une différence , le bonheur existe et l'amour aussi. ( c'est trop niai faut que j’arrête ! lol )

Gakin: le mec je l'avais rencontré sur internet , t'inquiète pas je ne traîne pas avec ce genre de personne lol

Quand j'ai parlé de groupe d'intégration je me visais pas en particulié même si sa m'énerve lol , c’était une forme de plainte. Hier encore une pote fumeuse m'a dis que entre fumeur a la pause il ce parlai tous même si il ce connaissait pas juste car il fumais. C'est pour sa que je parlais de pré-requis. Autre exemple j'ai des potes qui sortent régulièrement , mais ils font des soirée chicha donc forcément ceux qui fument sont invité. Apres j'ai l'impression que dans mon coin appart la drogue la drogue et la drogue il n'y a pas grand chose et c'est pas que je ne suis pas au courant , car avec snapchat, facebook, twitter tous ce sais. j'ai centré sur cette histoire de soirée parce que je me suis fait insulté dessus et que sa m'a poussé a bout.
#166954
photo de l'auteur Robot
Membre désinscrit
Anayero je te comprends pck je suis gay et j'habite dans un "quartier" alors avec les kékés vaut mieux rester discret^^
Mais c'est déjà dur la vie avec les autres car il y a des conflits autours de soi et tu n'as vraiment pas besoin d'être en conflit avec toi-même, j'ai eu du mal à m'accepter mais j'ai eu le déclic : ne plus se battre avec soi et accepter. Ca libère, c'est pas facile du tout en plus avec l'adolescence on est chamboulé mais il faut ACCEPTER, ça me rend triste de voir des gens qui sont torturés par eux-mêmes, mais si tu regarde bien tu dis que personne est au courant et que t'as du mal à l'accepter mais tu t'es inscrit sur ce site et tu nous en parles : c'est un gros progrès! Enfin je pense car c'est déjà un pas en plus, il ne faut pas voir que ses "échecs" ou ce que l'on voit comme tel, mais il faut aussi ce pencher sur nos progrès et de nous en parler c'est déjà du progrès =)

J'espère que ce que j'ai écrit est compréhensible et que ça va t'aider ^^

kiss
#166963
photo de l'auteur Robot
Membre désinscrit
Tu peux être discret certes, mais il faut pas que ça t'empoisonne , depuis j'ai tellement de liberté. La vie et devenue presque belle, disons que le bonheur sera un peu plus proche de toi lorsque tu te mettra dans ta petite tête que ces questions ne sont pas très utiles , elles sont plus le boulet à tes pieds qui t'empêche d'avancer .
L'important n'est pas : "Comment il faut faire, qu'est ce que je dois faire, pourquoi ? Qu'est ce qu'il va se passer ?, qui vais je perdre ?, qui vais rencontrer ? . "
Dis toi que pour arriver au bonheur, il faut non pas se poser des questions mais plutôt faire des actions que se soit interne ( sur ta personne, ta mentalité, ta maturité et ton acceptation de toi même ) et externe ( le dire à des amis très proche, peut être à ta maman si vous êtes proche) disons qu'il vaut mieux y aller petit à petit que d'un coup ( moi j'ai du faire des centaines de coming- out étalé sur de longue années XD ) et surtout bien choisir et faire attention a qui tu le dit . Déjà aprés tu te sentira un peu mieux . Il faut de l'assurance, de l'instinct, un bon discernement et un poil de chance ;D
#167150
photo de l'auteur Robot
Membre désinscrit
Et pour la cigarette le sujet qui te préoccupe tant, va avec eux BORDEL ! J'ai jamais touché une cigarette de ma vie mais crois moi que même par -40 degrés j'était dehors à discuter avec tous les fumeurs ( bon la chicha c'est autre choses ) Aller avec eux aux soirées et autres, ne veux pas dire être obligé de tout faire bon une partie quand même ;D EN soirée je te signale que les musulmans (pratiquant) ne boivent pas , j'ai beaucoup d'amis que j'ai jamais vu boire ou fumé en soirée , juste participer et peut être au début c'est difficile à causes des remarques mais une fois que tu es intégré plus de soucis ;D 
#167151
photo de l'auteur Robot
Membre désinscrit
Oh la vache j'ai cru lire ma vie là ( si on transpose le lycée a la fac ) :) Mais je suis désole je n'ai pas de solutions a te proposer :) Je me suis moi même laissé un mois pour que ma vie change, sinon ben .....                           Dans tous les cas courage sois fort,     Bye
#167153