les gens superficiels

photo de l'auteur villedesbli
Villedesbli
Homme de 40 ans
blois

7 remerciements
étant un peut superficiel sur les bord ( je ne marche qu'aux coups de coeur ce qui est souvent associé à de la superficialibilité) j'aimerais savoir comment vous l'imaginez et ce que les gens dans ce cas vous font ressentir donc :

que pensez vous des gens superficiels ?

savez vous les difficultées qu'ils ont ?

seriez vous prés à leurs plaire ?


photo de l'auteur Nicholas
Nicholas
Homme de 22 ans
Chelles

1 remerciement
Hola. Je dirais que ça dépend de quel type de personne superficielle pour le coup. Le superficiel peut plaire dans certaines situations. Mais perso je ne tiens pas à plaire aux gens superficiels, et j'estime que ces gens là ne pourront trouver leur âme soeur que très difficilement. Pour construire quelque chose en tout cas, ne se baser que sur une attirance physique me semble bien limité..

photo de l'auteur Durem
Durem
Homme de 21 ans
Saint Michel sur orge

1 remerciement
Y a pas trop de problème à être superficiel je pense (enfin dans une certaines mesure ). On a tous nos préférence.
Là où ça peut devenir embêtant c'est quand le physique est le seul critère de selection du coup les relations ont moins de chance de donner quelque chose de concret.

photo de l'auteur villedesbli
Villedesbli
Homme de 40 ans
blois

7 remerciements
pour moi le/la vrais superficiel c'est la personne qui veut absolument un type avec un degré trés fort: visage comme ça et pas autrement , tel carractère , tel situation il/elle ne peut pas mettre un tout d'une personne et faire une moyenne et je me dis que c'est trés dur pour eux car peut de gens sont suceptibles d'ètre "à la pointe" dans un truc en particulier

photo de l'auteur Backpacker
Backpacker
Homme de 40 ans
Nantes

8 remerciements
Dans le monde virtuel, sur le net il y a des gens superficiels. Dans la vraie vie c'est plus rare, des gens timides ou réservés oui, mais un carapace fini un jour par se briser !

photo de l'auteur Backpacker
Backpacker
Homme de 40 ans
Nantes

8 remerciements
Dans le monde virtuel, sur le net il y a des gens superficiels. Dans la vraie vie c'est plus rare, des gens timides ou réservés oui, mais un carapace fini un jour par se briser !

photo de l'auteur Backpacker
Backpacker
Homme de 40 ans
Nantes

8 remerciements
Dans le monde virtuel, sur le net il y a des gens superficiels. Dans la vraie vie c'est plus rare, des gens timides ou réservés oui, mais un carapace fini un jour par se briser !

photo de l'auteur Backpacker
Backpacker
Homme de 40 ans
Nantes

8 remerciements
Dans le monde virtuel, sur le net il y a des gens superficiels. Dans la vraie vie c'est plus rare, des gens timides ou réservés oui, mais un carapace fini un jour par se briser !

photo de l'auteur Backpacker
Backpacker
Homme de 40 ans
Nantes

8 remerciements
Dans le monde virtuel, sur le net il y a des gens superficiels. Dans la vraie vie c'est plus rare, des gens timides ou réservés oui, mais un carapace fini un jour par se briser !

photo de l'auteur Kattarsis
Kattarsis
Homme de 29 ans
Strasbourg

66 remerciements
On est tous superficiels dans certains domaines, c'est peut être un peu réducteur de dire que certains sont superficiels et d'autres non.

Je pense que tout est question de personnalité, de la notre comme celle de la personne que l'on a en face.

photo de l'auteur Backpacker
Backpacker
Homme de 40 ans
Nantes

8 remerciements
Une

photo de l'auteur Ovniscient
Ovniscient
Homme de 22 ans
Douai

4 remerciements
Comme cela a été déjà dit je pense qu'on est tous superficiels. Mais à des degrès différents. Au moment oû j'en suis dans ma vie lesquesrions que j'ai plutôt tendance à me poser sont:
- quand suis-je superficiel?
-Qu'est-ce que ça m'apporte?
-Comment y remédier?

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Bonjour(soir ?),

Dis comme ça, la question semble laisser entendre qu'il pourrait s'agir d'un choix... personnellement je ne pense pas qu'on choisisse délibérément d'être ou non superficiel. Enfin, dans l'absolu où cela n'est pas juste une attitude "adoptée" pour faire genre...

que pensez vous des gens superficiels ?
Rien en particulier si ce n'est que cela peut être très déroutant si on n'y est pas habitué. D'une façon générale ceux qui le sont ont plutôt tendance à faire un peu le vide rapidement autour d'eux. Ce qui ne laisse bien souvent pas le temps pour essayer de connaître vraiment la personne, et c'est dommage.

savez vous les difficultées qu'ils ont ?
Je n'en ferais certainement pas une généralité, mais j'ai une amie qui présente un aspect très superficiel dans sa personnalité... Même si je sais très bien (je la connais depuis 20 ans) que ce n'est pas contrôlé ni fait exprès, étonnamment c'est quelqu'un de très fragile, finalement. Sur des sujets presque "désuets" elle peut partir en sucette et se vexer d'un coup d'un seul, ou se braquer et tourner les talons ! Elle pleure aussi très facilement...
Je ne vais pas affirmer que c'est lié, je ne sais pas si on peut apprendre à ne plus l'être... nul doute que ça devrait alors être un long et fastidieux travail !

seriez vous prés à leurs plaire ?
Je ne pense pas qu'on "décide" de plaire à quelqu'un, on plaît ou on ne plait pas... Trop de superficialité peut faire que ça tourne rapidement au vinaigre, mais c'est un peu au-delà de notre simple et seule volonté il me semble, non ?

photo de l'auteur Math6200
Math6200
Homme de 48 ans
St pol sur Ternoise

2 remerciements
Je ne pense pas qu'ils le fassent par choix. Par contre ce sont des gens souvent très fragile. Ils se referment à l’extrême et c'est ça qui leur donne ce coté superficiel. Et ça ne se limite pas au physique, contrairement à ce que certains semblent penser au dessus.

Ce sont juste des personnes qui ont peur de s'ouvrir et de s'investir. Souvent par peur de décevoir ou de souffrir. Du moins c'est ce qu'il me semble. j'ai déjà essayé de creuser pour voir ce qu'il y avait derrière et en fait la personne prend de suie la fuite.

C'est comme beaucoup d'autres choses qui pourrissent la vie de bien du monde: juste une question de regard sur soi et sur les autres qui souvent est faussée et amène à avoir un comportement qui n'est pas forcément la meilleure des solutions.

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Pour moi dans l'absolu:

Quelqu'un de superficiel est un contenant sans contenu, comme une boîte avec rien dedans.
A ne pas confondre avec quelqu'un d'hypocrite qui est a un contenant qui ne correspond pas à son contenu.

Leur difficulté?
Etre aimé pour ce qu'ils sont vraiment, (pareil pour les hypocrites).
Avoir des amis.
(Enfin, j'imagine)

Pour moi ce n'est qu'un mirage, une projection, un reflet porté par un corps animé.
Je peux vouloir plaire au mirage ou à un corps animé, mais ce n'est pas ce que je préfère.

Bien sûr, je pense qu'il n'existe pas de personne absolument superficielle, on a tous une personnalité fondamentale à ouvrir et développer.

photo de l'auteur Toul50
Toul50
Homme de 26 ans
Harnes
Bonjour,

D'abord commençons par définir qu'est-ce-qu'être superficiel. D'après le dictionnaire Larousse, il s'agit de quelqu'un ou de quelque chose limité à la surface. Plus exactement, ce sont des personnes qui ne traduisent pas de sentiments profonds.

Que pensez vous des gens superficiels ?
Ils sont comme ils sont et nous devons les accepter tels quels! Je pense que par superficiels on peut les qualifier d'un mot moins péjoratif, elles-mêmes se disant des personnes simples. Après tout dans un couple si les deux personnes sont superficielles ça peut fonctionner.

Savez vous les difficultés qu'ils ont ?
Je dirais pour une part non négligeable d'entre eux le manque de confiance en eux. Lorsqu'ils sont confrontés aux personnes complexes avec des capacités de raisonnement avancées, ça peut très vite les déstabiliser. L'autre difficulté est peut-être l'incapacité à analyser leur environnement: le manque de compréhension ne leur permet pas d'identifier leurs maux, ce qui fait qu'ils n'arrivent pas à résoudre leurs problèmes, ou le font de manière superficielle.
Il y a surement d'autres difficultés au fait d'être superficiel, reste à voir.

Seriez vous prés à leurs plaire ?
Personnellement non. Comme je l'indique sur mon profil, j'attends une personne de caractère qui saura m'accepter tel que je suis, c'est à dire avec la complexité qui m'accompagne. Je peux éventuellement être un appui aux personnes simples, j'ai des capacités de protecteur, mais leur plaire non sauf si c'est pour les aider.

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Pour moi la superficialité (d'avantage qu'une personne qui Le serait, sinon c'est un peu binaire) ça peut vouloir dire :
1) le truc le plus commun : regarder surtout un physique (et voir d'avantage le côté esthétique que le côté charme/etc)
2) le fait de rester dans des relations (amicales, etc) légères sans jamais creuser les sujets de conversation, cultiver une apparence voir un personnage.
3) s’intéresser que superficiellement à ce qu'on fait, pas faire les choses jusqu'au bout (mais dire que c'est une grande passion etc, ce qui rejoint le truc du personnage dans ce cas).

Je ne sais pas si "fonctionner au coup de cœur" peut-être vu comme de la superficialité.. ça peut être le cas si on ramène ce coup de cœur à un "wahou" physique, ou de l'admiration immédiate sur le look, l'intelligence, le style de vie etc, sans prendre en compte la personnalité qui anime tout ça derrière. Dans ce cas j'imagine que la difficulté est de différencier admiration (en général sur des atouts, d'avantage que des qualités humaines) (la beauté, l'intelligence sont des atouts, alors qu'être optimiste ou attentionné sont plutôt des qualités humaines, de mon point de vue..). Donc on a tous au moins une part de superficialité vu que ce qui attire l'attention en premier sont les atouts ^^ pour savoir le reste, il faut creuser, donc c'est là qu'on cesse d'être superficiel.. Chose qu'on peut pas prendre le temps de faire avec tout le monde.

Et pour la dernière question, bah du coup untel peut avoir été superficiel avec quelqu'un d'autre et pas avec moi (et inversement), donc c'est pas tant la personne dite superficielle le problème.. par contre, si je sens que la relation n'est motivée QUE pour des histoires de paraître (les atouts, le fait que ça fasse socialement bien de se dire "en couple", que la personne définisse sa valeur là-dessus.. ça fait un petit cumul des points 1, 2 et 3), ça risque d'être ennuyant voir oppressant (vu que j'aurais l'impression d'avoir un rôle à jouer pour satisfaire les attentes superficielles de l'autre ^^).

Pour participer à ce sujet, il faut être obligatoirement inscrit