Se trouver un amoureux/une amoureuse

avatar contributeur de Émile-22
Émile-22

Hello tout le monde. C'est une question que je me pose depuis longtemps, mais... Comme beaucoup je crois, j'ai du mal à trouver les relations sérieuses dont je rêve.

C'est à dire qu'il faut déjà trouver des prétendants et je me demande si c'est sur les sites de rencontres que je vais les croiser. En effet sur Grindr (par exemple) on a vite fait le tour de toutes les demandes du soir « Est-ce que tu baiXXX ? ».

Et finalement pour trouver quelqu'un qui nous plaise et qui ait à peu près les mêmes envies que nous, j'ai l'impression que c'est mission impossible. Est-ce que parmi-vous certains (ou certaines, les femmes sont les bienvenues !) se sont déjà posé cette question ou est-ce que vous me conseilleriez certains lieux pour trouver plus facilement que sur les sites de rencontres ?

avatar ancien membre
Modération Ancien membre

Coucou, ben l'amour c'est mission impossible oui ^^ !

Surtout pour les gays, tu as 10 fois moins de chance statistiquement puisque apparemment les gays ne représentent que 10% de la population.

Ensuite, il y a ceux qui ne sont inscrits nul part car ils ne le souhaitent pas.

Ceux qui ne s'assument pas.

Ceux qui sont déjà en couple.

Ceux qui veulent juste des plans.

Ect ect ...

Oui c'est mission impossible. Mais bon, il faut garder espoir.

Des lieux de rencontres ?

Bars, Boites gays, Gaypride, changer de ville ?...

Courage :)

avatar contributeur de [kao]
[kao]

hey !!

Tu pose le dileme d'une vie pour bcp de personnes haha !

Tu peux croire au destin qui fait de temps en temps bien les choses ( si si je t'assure ) , mais loins de moi l'image de l'amoureux transit tu peut aussi le provoquer le destin !! Je te dirais que sur n'importe quelle site de rencontre tu peux trouver de belle personne a toi de trouver avec un petit coup de chance et tu trouveras p-e l'heureux(se) élue.

Apres essaye des lieux dit plus " alternatif" comme des bar coperative / des lieux culturel/ soirée concert , ce genre de lieux offre un large panel de personne de toute horizon et de tout genre !

Ne te décourage pas il peut etre plus pres que tu ne le penses ! Amis , travail , voyage , sortit , appli quelque sois la maniere tu trouveras ta moitié tot ou tard ! Peut etre que tu l'as deja meme rencontrer , ne sais ton jamais !

Ne tombe pas forcement dans le piege : l'amoure me tombera dessus par ce que chacun de nous a son histoire et des fois cest a nous de l'ècrire !

Take care !

avatar ancien membre
Modération Ancien membre

Perso j'ai lâché l'affaire.

Effectivement, t'as les sites/applis... mais ouais, c'est en général des propositions de plans (souvent par des gens bien plus vieux, perso à 23 piges les gens qui m'abordent ont le plus souvent +35 ans voir jusqu'à 50+).

Après je laisse la porte ouverte par acquis de conscience mais je me fais pas trop d'idées, même si je trouve des gens qui me correspondent pour du fun (et encore, rien que ça c'est pas gagné), la vie de couple c'est pas quelque chose que je connaîtrais.

Puis le problème des bars/boîtes... bah déjà y aller seul merci bien, le facteur covid aide pas du tout, et ensutie c'est clairement le genre d'endroit que je supporte pas (encore que les bars ça va).

"Oui c'est mission impossible. Mais bon, il faut garder espoir." > Citation de Lunakisss69 #343657

Cette phrase sonne un peu antinomique à mon sens '^'

avatar contributeur Llaho
Llaho

Citation de Unknownwas #343709

👍et c'est pareil pour toutes les générations.

avatar ancien membre
Modération Ancien membre
- modifié par le 19/10/2020 - 21:08:04

Surtout pour les gays, tu as 10 fois moins de chance statistiquement puisque apparemment les gays ne représentent que 10% la population.

Et encore! 10% ça doit être hommes + femmes homosexuels donc si tu vises que l'un des deux, bam, divise par deux.

Ensuite, 10% c'est quelle tranche d'âge? Parce que là encore tu dois pouvoir réduire ce chiffre.

Et ensuite, y'a tout ce qu'a dit Lunakiss.

Allez, bon courage! 😝

avatar ancien membre
Modération Ancien membre

Et ouais.

Autant dire que quand on est gay, on a plus de chance de se prendre une météorite sur la gueule que de virvre une histoire d'amour.

avatar contributeur de BoumVoyageur
BoumVoyageur

C ici : le club des désespérés !?! ^^

avatar ancien membre
Modération Ancien membre
- modifié par Oleoduc le 20/10/2020 - 08:56:36

Mais non, pour ma part c'était une petite touche de sarcasme.

En vrai, je vois les relations amoureuses de cette manière ( attention, ce sera mon seul avertissement, je ne le répèterai pas, le message qui va suivre n'est pas à prendre au premier degré, fin de la parenthèse, oui donc je ne la mets pas. J'ai ce droit. Mouahahah :

Les relations, la recherche amoureuse, c'est comme quand on joue à saute-mouton. Ben oui, hop, t'as une relation. Si ça marche pas, ben paf! tu sautes la relation et t'évolues. Et t'avances un peu plus vers une relation qui te convient mieux de cette manière - Bon, sauf si t'es planté comme un vieil ordi...

Bon, allez, j'y vais. Bonne journée! 😇

avatar contributeur de Jstophe
Jstophe

Ne nous grossissons pas ... des statistiques nous donnent entre 5 et 7 % d'homosexuels. Maintenant, si on inclut les bis, les 10% sont peut-être atteints.

Ne négligeons pas le milieu associatif. On peut rencontrer des gens sérieux (hors sexe) dans des assos lgbt+. Je pense par exemple à Sos-Homophobie ou des centres lgbt à Paris ou en région.


Sauf erreur de ma part, j'ai toujours raison.

avatar contributeur de Émile-22
Émile-22

Les chiffres plus scientifiques donnent plutôt 3% de la population homosexuelle, et 4% pour la totalité des allosexuels. Et c'est assez compatibles avec mes expériences personnelles pour être honnête, mais ce n'est pas un critère, d'autant plus qu'on est auto-concurrent, puisque les homosexuels se mettent à priori avec une personne du même sexe donc homosexuelle ou bi. ;)

avatar contributeur de BoumVoyageur
BoumVoyageur
- modifié par BoumVoyageur le 20/10/2020 - 14:15:59

Les histoires de statistiques franchement ^^ : C fameux "10%" ça me fait bien rire => LOL

Je ne crois pas du tout à ce "10%" ou autres : C justement invérifiable ; non-palpable dans la masse de la population => entre celles & ceux qui se cachent dans le placard ; qui ne s'assument pas etc... "sans compter" les hétéros qui s'assument en se définissant comme hétéro mais, faisant la différence entre sentiment & sexe : OUI, ils/elles peuvent-être à la fois héréro & aimer le sexe entre femme-femme / homme-homme... Bref ^^

Je me demande comment cet imbécile (inconnu!?!) a pondu son "10%" ^^ (depuis 25 ans que "j'entends" ce pourcentage) : parce que sur le terrain, franchement ça ne donne pas cette impression, plus la sensation qu'on est réellement dans une société "bi" => quand tu parles avec les gens ; quand tu fais tes propres expériences : il y a une certaine ouverture ^^

Ce qui compte avant tout : C comment les gens se définisent face à leur propre orientation sexuelle & NON ce que le voisin ou la société "pensent" selon des cases bien prédéfinies ^^

avatar contributeur de Wondeur
Modération Wondeur

Citation de Tidoudou #343777

4% pour la totalité des allosexuels

Des allosexuels 😅 ? Nan mais allôôô...

Se trouver un amoureux/une amoureuse

(je sors :P)


La vie est un perpétuel recommencement...

avatar ancien membre
Modération Ancien membre

Ils inventent vraiment des noms à crècher dehors pour tout et n'importe quoi...

avatar contributeur de Émile-22
Émile-22

Parce que LGBTQ+ vous trouvez ça plus esthétique ? Non, non, je respecte ellegébétécupluss. Impecc.

avatar contributeur de GrillePain
GrillePain

Beh l'inconvéniant des étiquettes très précises c'est qu'après faut créer l'étiquette "inverse", pour pas avoir à dire "les gens normaux" en opposition.

Donc on a les homos avec les hétéros, les trans avec les cis, les personnes intersexes avec les personnes dyadiques (j'avais du faire une recherche quand je suis tombée sur une affiche avec marqué "pas de cis-hétéro dyadique dans cette soirée"), et.... les a(sexuel/romantique) avec les allo(sexuel/romantique).

J'pense qu'au quotidien cette utilisation du vocabulaire n'aide pas du tout effectivement, car ça donne des armes à ceux qui trouvent que les causes lbgt+ commencent à relever du délire. Après dans de la littérature scientifique, pourquoi pas ! Même si "non-intersexe" ou "non-asexuels" ça marche aussi même si ça sonne moins technique.

avatar ancien membre
Modération Ancien membre

Et les halosexuels on en parle? 😇

avatar ancien membre
Modération Ancien membre

Je comptais pas lancer un débat sur le réel % d'homo dans la population !

C'était juste pour dire qu'on était pas beaucoup mdr !

Donc oui, on saura jamais vraiment combien on est au total, mais je pense qu'on est tous d'accord pour dire qu'on est vraiment une petite minorité et que ça ne facilite pas les rencontres ;)

avatar contributeur de Wondeur
Modération Wondeur

Citation de Tidoudou #343654

C'est à dire qu'il faut déjà trouver des prétendants et je me demande si c'est sur les sites de rencontres que je vais les croiser.

J'y vois une preuve qu'internet ressemble à la dite « vraie vie ». Mais bon, Internet ne doit pas être l'unique moyen de faire des rencontres. Aujourd'hui, j'ai tendance à croire que c'est un moyen pour les paresseux·ses, les gens plus ou moins timides ou les gens qui ont une double vie numérique. C'est mon avis personnel à moi toute seule qui n'engage que ma personne et non pas les cours de la bourse, ok ? Ah oui ! J 'oubliais, les applis de rencontre sont aussi très pratiques pour les homos/bis/pans qui ont un gaydar flingué ou qui sont indétectables :D Et comme dans la vraie vie, ça fonctionne bien pour certain·e·s et moins bien, voire pas du tout pour d'autres. À l'instar de ceux qui jouent au loto : il y en a qui peuvent gagner 200, 5000 euros et parfois le jackot. Une grande majorité ne gagne que le droit de rejouer 😂

Circonstance atténuante pour tou·te·s les célibs, les hétéros comme les allô-allô-allô : la covid est passée par là et ne nous facilite pas du tout les choses... Je sais, c'est dur de draguer à travers un masque, surtout quand ça fait de la buée sur les verres de lunettes :-(

Alors Courage Tidoudou ✊ ! Et puis tu es encore jeune, tu finiras bien par trouver quelqu'un qui te correspond ! Moi, je recherche un couvent sympa, doté d'un spa et d'un beau dancefloor carrelé avec dj. C'est pas gagné...

🎼 you are not alone... beTo is here with yoooou... 🎵 🎶 😚


Citation de Oleoduc #343795

Et les halosexuels on en parle?

Et les prontosexuel·le·s ? 🚪


La vie est un perpétuel recommencement...

avatar ancien membre
Modération Ancien membre

Les portasexuels tu veux dire? 😂

avatar ancien membre
Modération Ancien membre

Citation de W0nderwOOman #343805

"J'y vois une preuve qu'internet ressemble à la dite « vraie vie ». Mais bon, Internet ne doit pas être l'unique moyen de faire des rencontres. Aujourd'hui, j'ai tendance à croire que c'est un moyen pour les paresseux·ses, les gens plus ou moins timides ou les gens qui ont une double vie numérique. C'est mon avis personnel à moi toute seule qui n'engage que ma personne et non pas les cours de la bourse, ok ? Ah oui ! J 'oubliais, les applis de rencontre sont aussi très pratiques pour les homos/bis/pans qui ont un gaydar flingué ou qui sont indétectables :D"

Beh... c'est surtout que les "lieux de dragues classiques", c'est pas le genre d'endroit où aller seul, à plus grande raison quand t'es un grand timide comme moi (enfin je suis pas grand mais voilà quoi).

Donc je considère que pour la rencontre, quelle qu'elle soit, je suis obligé de passer par intermerd.

Pour ce qui est du "gay-dar", j'y crois absolument pas, m'enfin après chacun croit en ce qu'il veut (sujet à éviter).

Et sinon, les métrosexuels?

Ce sont les gens qui sont sexuellement attirés par les transports en commun? (comprendront qui auront la ref ^^' )

avatar contributeur de Jstophe
Jstophe
- modifié par Jstophe le 20/10/2020 - 21:38:27

La métrosexualité peut appeler au harcellement (lieux publics).

Le harcèlement sur Internet se balaie d'un clic.


Sauf erreur de ma part, j'ai toujours raison.

avatar contributeur Llaho
Llaho
- modifié par Llaho le 20/10/2020 - 21:45:57

Metrosexuel: se dit d'un homme, généralement citadin et trentenaire, qui prend soin de son corps et de sa tenue vestimentaire.

A vivre le covid-confinement je me dis vivement le prochain beeting, enfin peut-être.

avatar ancien membre
Modération Ancien membre

Bon, vous l'avez pas la ref... c'est pas grave ^^'

Pour ceux que ça intéresse:

A 2 min 35 dès fois que le timecode fonctionnerai pas.

Mais là je crois qu'on diverge du sujet intiial.

Et non, je ne citerai pas Desproges.



Suivez-nous
Téléchargez l'application
Application android
conçu avec par Carbonell Wilfried
© Copyright 2021, betolerant.fr