Je ne comprends pas mon comportement

avatar contributeur anonyme
Anonyme
08/06/2022 à 16:52

Bonjour !

Je suis en couple avec une fille depuis bientôt 3 mois ( je suis une fille aussi )

C'est la première personne dont je suis amoureuse ( j'ai 18 ans ) et que j'aime.

Seulement j'ai des réactions que je comprends pas.

Par exemple au début de notre relation avant d'être ensemble nous n'avons pas pu nous voir pendant 3 semaines ( nous sommes à 1H de route ) et pendant ce temps là je n'ai fait que pleurer tous les jours. Je me suis mutilée, je buvais de l'alcool, j'ai repris la cigarette, je l'ai appelé pour la quitter. Puis elle m'a rassuré et nous sommes vues et mises en couple.

Mais à plusieurs reprises j'ai remis notre relation en question, souvent pour la même raison : j'avais l'impression qu'elle ne m'aimait pas autant que moi. Je lui montrais beaucoup d'affections mais ces gestes étaient présents mais j'en attendais beaucoup plus.

Souvent j'attends beaucoup de choses d'elle et si elle ne les fait pas ça me bloque. C'est dorénavant la seule personne que je vois, depuis 5 mois que l'on se connaît je n'ai pas vu beaucoup de gens, c'est un peu mon centre maintenant et c'est comme si tous mes espoirs étaient placés en elle. De plus, j'ai du mal a accepter mon homosexualité envers moi même et cela est une autre histoire mais peut-être que cela participe...

De plus, du jour au lendemain je peux lui demander de ne plus me parler, que j'ai besoin d'être tranquille. Je peux après un je t'aime, tout remettre en question comme si ça ne venait de nulle part. Je me sens coupable et perdue car elle ne me fait jamais cela, elle ne me reproche rien alors que moi j'ai souvent ce reproche de manquer d'affections de sa part, j'ai besoin d'être rassurée plus que la normale. Est ce qu-en la provoquant, la remettant en question je ne rechercherai pas au fond de moi de son attention ?

Je la revois dans une semaine mais je me remets à pleurer tous les jours et à être lunatique. Je peux lui demander de ne plus me parler alors que deux heures avant je peux lui dire que je l'aime. Je me sens folle et instable je ne comprends pas ce que c'est

Des personnes qui ont été dans le même cas ou qui ont connu cela ? Je vous remercie !

avatar contributeur de Aigle2Terre
Aigle2Terre
08/06/2022 à 17:24

Bonjour Anonyme,

Je trouve ton témoignage un peu inquiétant.. Ton humeur et tes émotions changeantes (on dirait un grand huit ou un yoyo) cela peut avoir des causes médicales.

Du coup a ta place j'en parlerais a mon médecin pour avoir un avis d'un pro. Peut être qu'il te dira que c'est rien, peut être qu'il trouvera une cause d'ordre biologique ou qu'il tinvitera a faire le point chez un psy. D'ailleurs si tu veux sauter la case médecin généraliste, comme tu es jeune, je crois que tu peux directement aller voir un psychiatre et te faire rembourser (à vérifier peut être).

Mais ça doit être hyper difficile a vivre d'autant plus que tu as conscience que qqchose "cloche".. bref ne traine pas trop si cela te dérange, cela suppose de l'énergie de consulter, il ne faudrait pas que tu t'enfonces..

avatar contributeur de Sovara
Sovara
08/06/2022 à 17:51

Peut-être aussi un souci de carence affective/peur de l'abandon

avatar contributeur de Stephanie 38
Stephanie 38
08/06/2022 à 17:56 - 08/06/2022 à 18:02

Je partage l'avis d'Aigle, ne traine pas trop pour consulter, surtout que je ne pense pas que ce soit tres grave en l'état actuel des choses puisque tu sembles particulièrement lucide et cohérente . . . donc n'attends pas que ça puisse risquer d'empirer . .

Essaie peut etre aussi d'en parler à ton amie et de partager avec elle les questions que tu te poses, s'il s'agit d'une question d'homosexualité perturbée comme tu l'imagine elle ne peut que t'aider . . ou te donner d'autres bonnes idées ou pistes à investiguer aussi en attendant de pouvoir rencontrer un professionnel

Et si tu en parles avec elle, ça ne peut que la rassurer et donc aller dans le bon sens de votre relation, elle doit certainement se poser des questions elle aussi . . .

Et méfie toi des expériences des autres, malgré la meilleure bonne volonté du monde, ce n'est pas parce que les symptomes paraissent etre les memes que la cause est identique, ou que le remede de l'un va marcher sur l'autre . . . le bricolage ça peut etre dangereux dans certains cas

avatar contributeur anonyme
Anonyme
08/06/2022 à 18:02

Citation de Aigle2Terre #402832

Bonjour,

Merci pour ton aide ! Effectivement j'ai conscience qu'il y a quelque chose et cela peut être tout et n'importe quoi...

j'ai aussi l'envie de consulter puis du jour au lendemain plus du tout convaincue que je vais bien ://. ais il y aller une bonne fois pour toute ne peut que m'éclairer

Bonne soirée !

avatar contributeur de Furyo
Furyo
08/06/2022 à 18:25 - 08/06/2022 à 18:27

Bug, message édité deux fois ^^

avatar contributeur de Furyo
Furyo
08/06/2022 à 18:25

Peut être que maintenant que tu es en couple avec elle, cette fille t'apporte la sérénité et la sécurité dont tu as toujours été privé et que lorsqu'elle s'éloigne ou ne te rassure pas assez tu paniques...

En ayant des conduites auto-destructrices tu appelles à l'aide, ou peut être que ça t'arrive lorsque tu ressens un trop plein d'émotions est ce que tu as des difficultés à les gérer au quotidien ? Est ce qu'il t'arrive également d'avoir des crises de colère ou tu as du mal à redescendre ? Ce ne sont que des pistes et si je fais fausse route dis le moi y a aucun problème 😉

Tu sais parfois on veut quitter par peur d'être quitté en premier... Tu crains tellement qu'elle "s'échappe" alors qu'elle se se sent bien avec toi, que tu vas provoquer de manière totalement inconsciente ce que tu redoutes le plus, on appelle ça des prophéties auto réalisatrices, ça a un côté rassurant de se dire qu'on n'a un certain controle la dessus (la rupture) même si finalement ce nest qu'illusoire.

Après tu n'es pas folle, (tu ne t'es pas définie comme tel mais au cas ou tu le penserais...) juste mal dans ta peau et tu vois peut être en ta chérie un remède.

avatar contributeur Tyalgis
Tyalgis
08/06/2022 à 18:56

Citation de Anonyme #402839

Ma foi, pour les moments où tu vas bien, tu peux toujours te dire que ça ne te fait pas de mal de faire un check up. Qu'on parle de santé physique ou mentale, mieux vaut prévenir que guérir. Peut-être que tu peux prendre des notes des moments où ça ne va pas juste pour te rappeler pourquoi tu penses que ça serait bien de prendre rendez vous ? Ou tu peux prendre rendez vous quand tu y penses, comme ça après tu n'as plus le choix.

avatar contributeur de Aigle2Terre
Aigle2Terre
08/06/2022 à 18:56 - 08/06/2022 à 18:58

Perso si je me mets à pleurer tous les jours et que ce n'est pas suite à un choc (deuil etc), je retourne direct chez mon psychiatre. Bon peut être une petite prise de sang en parallèle pour voir si tout va bien physiquement.

C'est le genre de signes qui me fait peur sur ma santé mentale et qui me fait vouloir éviter a tout prix de m'enfoncer davantage (j'ai connu des angoisses de mort et la dépression). Parfois tu vas si mal que prendre rendez-vous n'est plus possible du tout. Et là peut être que maintenant, tu peux décider et choisir librement.

On ne va pas chez le psy quand on est folle mais pour prendre soin de soi. Comme on pourrait le faire pour une blessure physique..

Et prendre soin de soi cela se repercute forcement sur la relation aux autres.

Si tu vas consulter, essaie de le choisir en fonction d'avis (d'inconnus ou de proches). Et si tu te sens pas à l'aise lors de la consultation, n'hésites pas à changer et à aller voir qq d'autre.. voilà, c'est important la santé mentale c'est la base de toutes nos perceptions !

PS : Attention aux charlatans et gourous de tout genre si tu te sens fragilisée.

avatar contributeur de Arena
Arena
08/06/2022 à 22:17

salut jeune fille de 18 ans,

Pour répondre à ta question, non je n'ai jamais eu ce style de comportement, mais j'ai eu une femme qui pouvait passer par toutes les couleurs de l'arc en ciel en un clin d'oeil. Donc je vais me mettre à la place de ta compagne, le temps de ce message, et te dire que c'est épuisant d'être sans arrêt malmenée, de ne pas savoir dans quel état d'humeur se situera l'être aimé au lever. Vous ne vivez pas en couple 24/24 mais si un jour, comme moi, tu vis vraiment avec la personne, au quotidien c'est le grand huit permanent et pas besoin d'avoir une entrée au parc d'attraction, tout les manèges à sensation sont gratuits ! Je pensais que l'amour suffirait à apaiser les choses, à rassurer, mais n'étant pas dans les mêmes besoins (je déteste le fusionnel lesbien), nous ne sommes plus ensemble, nous nous voyons en tant qu'amies et c'est plus relax, on en rit, mais bon nous sommes plus mûres, vieilles et décrépies que toi. Néanmoins, nous avons pu en parler et elle a pris conscience, mais ce n'est pas pour autant qu'elle puisse changer son fond de personnalité. Fais attention à toi jeune fille ok, et détends toi un peu dans les bras de celle que tu aimes.

avatar contributeur anonyme
Anonyme
09/06/2022 à 15:23

Citation de Furyo #402843

exactement quand on est séparées ou que j'ai l'impression qu'elle ne m'aime pas, je panique en fuyant par exemple. Il est vrai que c'est très récurrent et cela doit lui faire du mal !

colère non. Mais un rien peut me rendre triste et me mettre dans des états pas possible, quand elle met un peu de temps à répondre aux messages, ou si ceux ne sont pas assez enthousiastes, etc. J'analyse tout en permanence.

et oui beaucoup d'émotions qui peuvent changer en quelques heures, je peux être dans les mots doux puis après lui demander de ne me plus me parler:((

si j'ai l'impression d'être folle et de tout rendre compliqué alors que de son côté tout va bien, elle ne me fait jamais de truc comme cela :(

je te remercie de ton aide en tout cas !

avatar contributeur de Wyngo
Wyngo
09/06/2022 à 15:46

Je pense que la meilleure solution est que tu ailles chercher de l'aide auprès d'une personne compétente (psy).

Tu as des comportements auto-destructeurs et assez toxiques. Ça m'étonnerait que tu puisses régler ça sans dialogue (autant avec ta copine qu'avec un médecin)

avatar contributeur Tyalgis
Tyalgis
09/06/2022 à 16:54

Cela ne veut pas pour autant dire que tu es folle tu sais. Quand on va voir un psy, il s'agit de prendre soin de soi, de détecter des comportements qu'on a qui nous font du mal, d'essayer de les diminuer, de discuter, d'essayer de se planifier des petites choses qui peuvent aider, etc. Tout dépend de toi, de la personne que tu vois, etc, mais il s'agit juste de prendre soin de soi.

[Comparaison pas parfaite] C'est un peu comme si tu t'ouvrais la jambe mais que tu avais peur d'aller chez le médecin parce que le médecin "c'est pour les personnes en situation de handicap physique". Ca contiendrait plusieurs problèmes :

1 - Non le médecin n'aide pas que les personnes ayant un handicap permanent, c'est une idée fausse

2 - Même si c'était le cas, avoir un handicap n'est pas quelque chose d'honteux, ça fait partie de la diversité de la vie

3 - Si tu laisses ta jambe ouverte, sans soin, y'a de grandes chances que tu finisses aux urgences pour quelque chose de plus grave. Et que tu finisses effectivement avec quelque chose de plus durable (amputation par exemple ?)

Parmi les personnes qui ont besoin d'un accompagnement psy il y a des personnes qui ont des pathologies psy (trouble de l'identité, dépression, etc) et il y a des personnes qui sont juste perdues et qui ont besoin d'aide parce qu'on a tous le droit d'avoir besoin d'aide pour prendre soin de notre santé mentale. Qu'importe la catégorie où tu es, il n'y a aucun mal à admettre que tu peux avoir besoin d'aide. Tu peux le voir comme juste quelqu'un à qui parler, à qui déballer ton sac comme tu le fais ici, sauf qu'en face il y aura une réponse plus professionnelle, normalement.

Une partie des choses que tu racontes sont des choses que moi même j'ai ressenti et vécu. Pas dans une aussi grande intensité que toi, mais cette idée d'analyser tout, d'avoir peur, d'arrêter de répondre pour "reprendre le contrôle", je la connais. Seulement ton mal être à l'air d'être profond et je ne voudrais pas te conseiller des bêtises, parce que ça n'est pas mon métier.

Si je peux t'en conseiller certaines, cela dit, c'est d'accepter que tout le monde n'a pas le même rapport aux sms/réseaux sociaux/etc. Là où toi tu peux y être très souvent, répondre très vite, etc, ton amie est peut-être assez détachée de ça, parce que pour certaines personnes cette sollicitation constante est épuisante.

Aussi, quand la réponse est longue à arriver, tu peux demander tout simplement ce qu'elle a fait de sa journée.

Et pour moins la blesser en lui demandant de ne pas t'écrire, tu peux désactiver les notifications de ton portable, lui dire que X jour tu ne vas pas beaucoup répondre parce que tu fais Y activité pour toi, et voilà.

Je pense que c'est ça aussi, qu'il te manque beaucoup. Dans ton récit il y a deux choses qui me marquent c'est que tu n'as pas vraiment d'autres liens et que tu ne sembles pas prendre assez soin de toi même.

D'après une assistante sociale que j'avais eu, pour être équilibré, faut faire un camembert coupé en 4 avec le travail, la famille (dont ta conjointe), la vie sociale et soi-même. Se centrer autour d'une personne c'est jamais très sain (pour l'avoir vécu, vraiment c'est libérateur d'en sortir). Je sais que c'est facile à dire, mais essaie de t'en sortir. De discuter avec des gens d'ici peut-être, de retrouver des activités pour toi même et toi seule, ou tu pourrais d'ailleurs rencontrer des gens, bref. Ouvre toi. Parce que c'est peut-être un peu ça la différence, pas qu'elle t'aime moins que toi tu l'aimes, mais qu'elle donne de son temps à d'autres endroits que toi, parce que c'est naturel et sain.

avatar contributeur anonyme
Anonyme
09/06/2022 à 17:28

Citation de Tyalgis #402942

merci de ta réponse éclairante ! vous êtes plusieurs à me conseiller de me tourner vers un professionnel, je vais donc sûrement partir de ce côté là. Ce n'est pas ma copine qui va pouvoir avoir ce rôle et je peux l'en charger.

cela me fait du bien de voir que je ne suis pas seule ! je suis d'accord il est important de se préserver soi-même et de ne pas se jeter corps et âme dans l'amour de sa copine en s'oubliant.

Belle soirée :)

avatar contributeur Tungstenn
Tungstenn
13/06/2022 à 00:53

+1 pour aller voir un psychiatre sans vouloir être alarmiste, tu es à un âge où se manifestent des troubles psy (surtout pour la partie où tu te mutiles ou tu bois ect, les changements d'humeurs, les paranos...). Impliquer ta famille aussi si tu t'entends bien avec ça peut être un bon système de soutien dans un parcours de soin



Suivez-nous
Téléchargez l'application
Application android
conçu avec par Carbonell Wilfried
© Copyright 2022, betolerant.fr