Être accepté avec un trouble psy.

avatar contributeur anonyme
Anonyme
03/07/2021 à 02:56

Bonjour à tous,

Je possède un trouble dissociatif de l'identité (TDI), autrement appelé autrefois trouble de la personnalité multiple.

Et il est pour moi difficile de me faire des amis. Soit cela engendre de la peur car méconnaissance de la pathologie, soit de la fascination perverse ou alors on cherche à savoir si c'est la vérité.

J'espère qu'avec le temps, on dédramatisera les troubles psychiatriques et que ce sera aussi banale que d'avoir une sclérose en plaque. Qu'on ne soit plus rejeté ou vu comme des bêtes de foires.

Pourriez-vous être ami avec une personne qui a un TDI ?

Pensez-vous qu' une amitié est faisable ?

Publicité
avatar ancien membre
Ancien membre
03/07/2021 à 08:11 - 03/07/2021 à 08:14

Bonjour anonyme, j'ai une amie qui a ce trouble. Après difficile de dire comment toi tu vis tes personnalités multiples, si "l'hôte" est plus presente que tes autres personnalités, si tu te dissocies complètement avec perte de memoire ou non etc...on est amie souvent avec une des personnalités la plus présente. Et dans le cas de mon amie, la seconde personnalité est la protectrice à l'opposé totale de l'hote...en toute logique, si tu es ami.e avec quelqu'un, ce sera la personnalité amie avec cette personne qui sera présente la plus souvent, sauf si des circonstances particulières font que les autres personnalités se pointent. Et ca peut être troublant , il y a un changement physique qui se produit le regard change , les mimiques etc...il m'est arrivé souvent de quitter une personne et d'en retrouver une autre plus tard. Il faut un tps d'adaptation et bien connaître cette personne...donc tout est possible dans la vie.

Envoyé depuis l'application android
avatar ancien membre
Ancien membre
03/07/2021 à 08:44

Hello,

Je pense qu'il ne faut pas hésiter à parler ouvertement de sa pathologie pour justement dédramatiser le truc et éviter que les gens ne se fassent des films et partent en courant.

Schizophrénie, bipolarité, autisme et autres, ce sont des mots qui sont dans la pensée populaire "diabolisés" car méconnus. Et quand on connaît pas, on a peur et on fuit.

Dans la réalité les gens concernés se battent pour revendiquer leur "normalité".

Après je ne saurai dire quand il faut en parler.

Tout de suite ? Au risque qu'effectivement la personne choisisse la fuite.

Ou un peu plus tard ? Mais entre temps il y aura surement eu quelques incompréhensions sur certains comportements.

Ça c'est à toi de voir en fonction de ton expérience !

C'est difficile de se positionner quand on est pas directement concerné.

Enfin moi en tout cas, j'ai aucun problème pour me lier d'amitié avec des personnes qui ont des troubles.

J'aime pas ne pas comprendre par contre !

Donc effectivement s'il se passe des choses qui pour moi sont incompréhensibles et qu'on ne prends pas la peine de m'expliquer clairement pourquoi ça se passe comme ça ben j'aurai tendance à laisser tomber. Sinon, je pense être quelqu'un d'ouverte et tolérante. Personne n'est parfait avec ou sans pathologies !

avatar contributeur de Wondeur
Modération Wondeur
03/07/2021 à 12:25 - 03/07/2021 à 12:26

+1 avec Skela

Pourriez-vous être ami avec une personne qui a un TDI ?

Je n'ai pas de réponse. Je ne me suis jamais posé cette question. Tout comme je ne me suis jamais demandé si je pouvais être amie avec une personne qui a le syndrome Gilles de la Tourette ou qui se lave les mains toutes les douze minutes...

Là, je me demande surtout quels genre de pb ton tdi peut poser dans tes relations amicales. Si ça rend agressif·ve ou menaçant·e... c'est vrai que ce n'est pas rassurant et qu'on aurait tendance à fuir.

J'ai déja cotoyé une personne qui avait des problèmes psychiatriques et c'était dur. Pourtant elle clamait haut et fort n'avoir aucun problème. Et malheureusement, elle faisait fuir beaucoup de gens à cause de son comportement.

Étant donné qu'on n'a pas tous·tes les mêmes seuils de tolérance dans des situations malaisantes... je crois que c'est du cas par cas.

Pensez-vous qu' une amitié est faisable ?

Même sans avoir de troubles particuliers, tout le monde ne peut pas être ami avec tout le monde. Et heureusement car tous les gens ne sont pas recommandables ! Alors pourquoi pas ?

Je crois que l'amitié, se coconstruit sur des affinités et non pas sur des problèmes. D'après moi, un·e ami·e véritable est compréhensif·ve. Néanmoins, cette compréhension doit fonctionner dans les deux sens. Sinon, il y a déséquilibre.

J'ose penser que tu n'as pas que ton TDI à "offrir" aux autres ? Façon de parler. T'as sûrement une personnalité, des centres d'intérêts, des choses à partager... bref, des expériences à vivre.

Si la première chose que tu dis à qq1, que tu connais pas ou très peu, c'est : « attention, j'te préviens j'ai un TDI », ça donne l'impression que tu le vois comme un obstacle important. Et donc l'autre en face de toi peut considérer à tort, que c'est aussi un obstacle ou bien se focaliser dessus, tout comme toi tu peux donner l'impression de te focaliser dessus.

Il faut parfois « dézoomer » 😉 (à qui je sais) pour regarder les choses sous un angle différent.

Et peut-être parler de ton TDI qu'à des personnes dignes de confiance. Effectivement, il faut du temps pour que la confiance s'installe.

Bon courage


La vie est un perpétuel recommencement...

avatar contributeur de Dime
Dime
03/07/2021 à 14:55

On ne peut répondre à ta question en une généralité car les maladies psychiques sont toutes différentes, et donc c'est vraiment au cas par cas.

Je plussoie tout ce qui a été dit plus haut. Et comme le dit très justement Wonder, l'amitié se crée sur des affinités et non sur des différences. Par conséquent, il vaut peut etre mieux taire ta pathologie tant que faire se peut. Puis en parler seulement lorsque tu sens que ton comportement crée un malaise ou une incompréhension chez l'autre ?

Publicité
avatar contributeur de Rosso
Rosso
03/07/2021 à 22:58

Je part du postulat (fallait que je le place ce mot) que tout le monde à un ou plusieurs troubles psy , temporaire ou permanent ... ça permet de ne pas attendre que chacun soient nécessairement d’ humeur égale , d’ avoir toujours le même type de comportement , soit fidèle à une image ou un modèle fixe ...

Bon alors être ami avec une personne qui à tel ou tel troubles , telles ou telles maladies , telles ou telles couleurs de peau , telles ou telles ci ou mi ... évidemment qu’ on le peut ... mais pas avec tout le monde ...

Alors cher(e) Anonyme ... c’ est toi qui te défini comme une bête de foire ... et si certain(e)s te rejettent pour ton « trouble » qu’ ils elles commencent par se regarder dans un miroir et fassent le ménage dans leurs idées et perceptions des choses ...

Et puis les vrais malades , les pervers , les psychopathes , les sadiques , les tueurs en série et autre sont généralement inconscient de leur pathologie ou ils n en ont rien a faire , ils elles peuvent être considérées comme très intelligent(e)s et parfaitement insérer socialement parlant ... avec plein d ami(e)s ... alors que toi qui n’ es pas dans le déni tu as de gros atouts , ta franchise , ton honnêteté ...

Et puis cherches pas trop à savoir le regard qu’ on porte sur toi , change déjà le tient sur toi même ...

Moi c est ce que je fait , je parle toujours de moi de façon positive , sans jamais me dénigrer , ou me rabaisser ... ouais ... enfin c’ est pas là question de toutes manières

Mon message est comme toujours décousu , parfois contradictoire et maladroit ... désolé

avatar contributeur de Laird
Laird
04/07/2021 à 09:27

Salut,

Au début, j'avais inscrit sur mon profil ma différence et j'en parlais, sans problème. Ça ne me gênait pas. Je trouvais qu'annoncer la couleur dès le début était le mieux.

Aujourd'hui, je l'ai supprimé de mon profil. J'ai fait le choix d'échanger sans rien dire. Je préfère qu'on me découvre comme je suis. La personne m'apprécie au gré de nos échanges. C'est que ça ne lui posera pas de problème après. Par contre, si, elle part. Elle m'aura découvert tel que je suis. Mais, on était pas fait pour n'importe quelle relation.

avatar contributeur de Organ
Organ
07/07/2021 à 07:43

Même au sein de personnes ayant le même trouble il peut y avoir des différences, que se soit les symptômes ou l'intensité du troublé.

Tant que le trouble ne prend pas le dessus sur la personne et que celle ci prend son traitement (si il y en à un) je ne vois pas le problème 😌

avatar contributeur de Paraisseux
Paraisseux
07/07/2021 à 19:57

Il y'a un adage sur internet et sur les sites de rencontre que j'aime signaler qui pourrait être une citation :

"Voyons si nos pathologies sont compatibles".

Tout le monde a un grain au final.

avatar contributeur de Laird
Laird
07/07/2021 à 20:04

Beaucoup partent par ce qu'ils ont peur du nom des pathologies.

Quand, j'ai indiqué sur mon profil TSA. J'ai eu beaucoup de demande de signification. Quand, j'ai parlé d'autisme. Il n'y avait plus personne. Ils n' ont pas essayé de me connaitre.

Tous ces termes font peur par méconnaissance du "handicap". Je trouve ça triste.

Mais, c'est bien ce que tu dis. 😀

avatar contributeur de ApoFFtX
ApoFFtX
07/07/2021 à 20:14 - 11/07/2021 à 16:36

...


Parfois j'essaie d'être normale mais je m'ennuie vite alors je redeviens moi-même

avatar contributeur de Laird
Laird
07/07/2021 à 20:23

Il faut reconnaitre également qu'il y a des personnes qui passent outres. Il faut le noter. Je trouve ça, important, également.

J'ai pu rencontrer , ici (et ailleurs), des personnes qui sont aller voir au-delà de cet élément et qui sont devenu des amis.

avatar contributeur de ApoFFtX
ApoFFtX
07/07/2021 à 20:29 - 11/07/2021 à 16:37

...


Parfois j'essaie d'être normale mais je m'ennuie vite alors je redeviens moi-même

avatar contributeur anonyme
Anonyme
08/07/2021 à 03:03

Merci pour vos réponses, votre bienveillance, votre tolérance.

avatar contributeur de Faith141
Faith141
08/07/2021 à 10:00

Salut,

Ce qui pourrait me déranger si je devais rencontrer une personne avec un trouble psy fort, c'est si celle ci devait être agressive.

Après on a ts des défauts et qualitées.

Si on aime la personne, ça peut beaucoup aidé pour passer outres les difficultés psy.

avatar contributeur anonyme
Anonyme
09/07/2021 à 01:34

Néanmoins, je reste perplexe. Je ne dois pas tomber sur les bonnes personnes ou alors je ne fais pas les choses comme il faudrait.

Dans un premier temps, j'essaye de jauger ce que la personne pense et connaît des troubles psy, expliquant les choses s'il le faut, tout en parlant de choses et d'autres pour apprendre à me connaître, enfin connaître "l'hôte". Ensuite, si je sens que la personne a l'air d'être comprehensive, je lui avoue. Et là c'est le drame. Comme indiqué, soit la peur, soit la fascination malsaine, soit le mensonge.

Sauf que j'ai aussi essayé de ne pas le dire. Mais comment faire une vraie relation lorsque que je peux être que 30% moi-même, comment expliquer ou cacher des changements de comportements. Si c'est que en virtuel, comment expliquer les non réponses, les mots qui sont dits mais qui ne viennent pas de moi. Dans tous les cas, je serais catégorisée de bizarre.

Bref, en soit, je ne le vis pas mal. J'ai un copain qui le comprend et l'accepte. Mais concernant l'amitié, je me trouve dépourvue de solution. Et cela m'attriste d'endurer ses échecs.

avatar contributeur de Rosso
Rosso
09/07/2021 à 01:45

Citation de Anonyme #366414

Tu sais l’ important n’ est pas avoir un grand nombre d’ amis mais déjà en avoir un ou deux c est énorme , je parle de vraies amitiés ... un ami ne te jugera pas pour tel ou tel particularité , sinon ce n est pas un ami ...

Ne cherches surtout pas à changer qui tu es , à mettre des masques , à jouer un rôle ... ça serait la pire des choses ...

tu n’ endures aucun échec , tu es juste tomber sur des personnes qui ne te correspondent pas sur un plan amical

Trouver un ami , c est comme trouver l amour ... ça ne se fait pas en claquant des doigts ... c est une question de chance , de circonstance , soit patient ...

avatar contributeur anonyme
Anonyme
09/07/2021 à 01:53

Je ne cherche pas à avoir des tonnes d'amis. Déjà j'aimerais en avoir déjà un ou une. Avoir une vraie relation honnête et sincère.

Plus le temps passe, plus je me dis que je devrais faire une croix sur ce rêve.

avatar contributeur de Rosso
Rosso
09/07/2021 à 02:02

Citation de Anonyme #366419

Ne fait surtout pas une croix sur ce rêve , il n’ a rien d idéaliste ...

il demande juste de la chance , du temps ...

il n’ y a pas de recettes miracle (enfin à ma connaissance) pour accélérer les choses ... j ai 52 balais et je n’ ai pas une tonne d amis , ils elles se comptent sur une main ... et encore pas tous les doigts

avatar contributeur de Aspen
Aspen
09/07/2021 à 20:05

Les amis sont rares mais O combien précieux, surtout lorsque nous sommes des marginaux, des incompris et autres laissés pour compte...

Faith141 Beaucoup de personnes sont perçues comme agressives ou deviennent agressives à force de malentendus et incompréhensions, frustrations répétées dans un monde où on est sans cesse mis à l'écart, voire isolés, et où la communication ne passe pas. Et comme le montrent les chiffres de l'isolement lié au confinement, tout le monde pèterait un câble dans ces conditions... Nous sommes des êtres sociaux qui avons besoin d'être aimés et acceptés. L'agressivité n'arrive en général que parce qu'il y a une situation qui la provoque : intervention inutile de la police avec plaquage au sol juste parce qu'on se promène avec l'air "bizarre" et qu'on ne répond pas quand on nous parle, on qu'on crie trop fort sans réussir à s'arrêter (pour nous autres autistes), alors oui c'est là qu'on panique et qu'on a un meltdown et qu'on perd tous nos moyens en nous débattant.

Les personnes neuroatypiques (autisme) ou souffrant de troubles psy (y compris ceux où il pourrait parfois y avoir des débordement de violence, soit la bipolarité, la schizophrénie pour n'en citer que quelques unes) sont bien plus souvent victimes qu'agresseurs pour une raison. Elles sont fortement représentées notamment dans la population des personnes victimes de violences sexuelles ou conjugales. On doit être protégés de par notre vulnérabilité et pourtant on nous craint pour notre différence, et pour ça on nous tue. Régulièrement des gamins autistes de moins de 13 ans sont tués par des policiers les étouffent en les écrasant et leur empêchant de respirer.

avatar contributeur de Faith141
Faith141
09/07/2021 à 20:19

Citation de Aspen #366511

Merci de ta réponse.

Et tu as raison.

Après je ne pensais pas à une personne croisée ds la rue en crise.

Je pensais plus à une relation à plus long terme, amitié ou relation amoureuse .

Pour moi, c'est difficile de concevoir une relation si je me sens agressé.

Attention, je ne dis pas.. Trouble psy= personne dangereuse ou agressive.

Je répond juste à la question initiale ####Pourriez-vous être ami avec une personne qui a un TDI ? #####

avatar contributeur de Dime
Dime
09/07/2021 à 20:29

Citation de Faith141 #366516

Vous partez sur un terrain glissant. Une personne n'est agressive que si elle se sent agressée je pense. Par conséquent, s'il s'agit d'un ami, il ne doit pas y avoir de problèmes. Le tout est que les deux personnes puissent etre liées d'une manière quelconque, ou avoir des affinités naturelles.

Je suis moi-meme ami avec un schizophrène, ayant tout le mal du monde à communiquer, avec en plus des raideurs physiques. Il passe sa journées sur une chaise, tout replié sur lui-meme. Je le connais et le côtoie plus ou moins depuis vingt ans. Il est dans un enfermement malgré lui et en souffre bcp (malgré un traitement de cheval). C'est un artiste, ancien guitariste classique, trés sensible, intelligent. Et je vais souffrir quand il sera mort car je suis attaché à lui.

avatar contributeur de Aspen
Aspen
09/07/2021 à 20:30

Bah justement, des meltdowns par exemple on en a et ça peut être perçu de manière agressive.

Mais c'est comme l'agitation d'un épileptique (je suis aussi épileptique) en crise de convulsion, tu peux le voir comme quelque chose d'"agressif" et de dangereux au final sans doute (je ne sais pas, je ne me suis jamais vu en crise mais je sais que ça peut être impressionnant), mais si tu sais que la personne n'est pas consciente dans ces moments-là, est-ce que tu penses qu'elle mérite vraiment de finir seule et isolée juste parce que parfois elle a ce type de crises horribles (bien plus horribles pour elle je tiens à souligner au passage, vous ne pouvez pas imaginer l'effet que ça fait, et de voir aussi le regard horrifié et impuissant des gens...). Si vous pensez vraiment ça, à quoi bon dans ce cas ? Personnellement c'est aussi pour ça qu'on va souffrir également de dépression et de suicide : les gens nous abandonnent quand ils voient qu'en effet, vivre avec ce type de handicap n'est pas facile... C'est hyper déprimant !

Du coup oui, moi je serai carrément dans l'acceptation de tout type de problème de santé, physique, neurologique, mentale, tant que vous connaissez les bons gestes et que la personne n'a pas un comportement/une personnalité toxique (là pour moi c'est la limite, difficile de se lier et confier à quelqu'un qui vous veut du mal). Personnalités multiples ou pas, ça ne change rien à part d'avoir à jongler avec plusieurs amis peut-être ? Je pense qu'à part rencontrer quelqu'un avec cette condition et voir les choses se dérouler naturellement, on ne peut pas savoir quelles techniques nous mettrions en place (vis-à-vis des multiples personnalités ou identités qui se partagent un même corps).

avatar contributeur de Faith141
Faith141
10/07/2021 à 14:11

Citation de Aspen #366520

Salut,

Aucun soucis pour moi pour les Personne qui font des crises d'épilepsie. Que ce soit des ami e s ou des inconnues.

Je suis déjà intervenu ds le rer pour un inconnu et avec une élève.

En plus d'un membre de ma famille proche.

Tu me dis, tu es épileptique, dépressif, diabétique ect. Je suis triste pour toi mais cela n'est pas bloquant pour démarrer une relation.

avatar contributeur de Toudoux51
Toudoux51
20/08/2021 à 10:55

Je rejoint ce qu'on dit Dime et Rosso au début, on s'adapte aux pathologies des autres et on fait en sorte d'être compréhensif, tout le monde a des problèmes.

Et également la remarque de Paraisseux "Voyons si nos pathologies sont compatibles. Tout le monde a un grain au final. "

C'est aussi ce petit grain que certains ont qui fait leur charme et qui crée les attirances.

Citation de Anonyme #366414 Ensuite, si je sens que la personne a l'air d'être compréhensive, je lui avoue. Et là c'est le drame.

Comme quoi ce n'est pas si dramatique, puisque l'autre ne semble pas le remarquer tant que tu ne lui en parles pas.

Si tu as envie de te confier à d'autres personnes sur cette pathologie, tu ne peux pas le faire avec tout le monde, il te faudra bien choisir la personne à qui tu te confie.



Suivez-nous
Téléchargez l'application
Application android
conçu avec par Carbonell Wilfried
© Copyright 2021, betolerant.fr