Le phénomène de "l'hypersexualisation" !

Place aux débats - Créé le - 52 Participations


8 remerciements
Le phénomène de "l'hypersexualisation" !

Ce sujet est un débat, échangez et partagez dans la bonne humeur

"Vivons-nous bien une démocratie culturelle ou plutôt une dictature sexuelle ?"


Ce topic-débat fait suite aux échanges avec Pistache & Boobsy sur le topic de Matthias, "ANACONDA de NickiMinaj" : clique ici


Je me suis rendu compte, dans l'ensemble, que la plupart des gens sont devenus ignorants ; indifférents ; ils minimisent ; ils ne sont pas conscients du phénomène de "l'hypersexualisation" dans nos sociétés occidentales : "des vrais moutons" !

En lien direct avec "les codes de la pornographie" : ces codes sont diffusés en masse, du formatage & conditionnement forcés... insidieusement, subtilement intégrés, dans notre quotidien (pubs, télé, médias, magasines, radios, vidéo-clips etc...) !



Pour illustrer mes propos, voilà un excellent reportage canadien (le Canada "pionnier" dans les études du phénomène sociétal)  :


https://www.youtube.com/watch?v=6kW8huwiLt0

Un article de 2013 sur le site "RADIO-CANADA", même certaines artistes tirent "la sonnette d'alarme" : clique ici


En France, il existe un rapport parlementaire de 2012 : "Contre l'hypersexualisation, un nouveau combat pour l'égalité", de Mme Chantal JOUANNO, Sénatrice de Paris. Ce rapport reprend en détail le phénomène de "l'hypersexualisation" : un rapport très complet, très détaillé, très intéressant de 150 pages, mais ce rapport n'est pas du bla bla. Ce rapport reprend toutes les études faites à l'international, en citant les chercheurs, les sociologues : c'est un rapport très intéressant sur l'aspect psychologie & sexologie du phénomène !

Voici le lien : clique ici
0 vote

Que notre société soit très centrée en dessous de la ceinture, c'est un fait. 
Que ce soit un mal, je n'en suis pas convaincu.
Que ce soit une exception dans l'Histoire, 'encore plus septique.
Regardez l'art greco-romain et comptez les phallus, c'est mieux que les moutons pour s'endormir. 

En quoi est-ce dangereux que la sexualité soit mise en avant de la sorte ? Après tout, n'est-ce pas le moteur de l'espèce, de la reproduction ? 

Je ne veux pas rogner l'amour et ce genre de sentiments qui sont à mon avis primordiaux, mais 'faudrait peut-être arrêter d'avoir peur du loup. 

Le porno est un problème en ceci qu'il est violent et que c'est souvent la première approche que les individus de ma génération ont de la sexualité, c'est vrai. Mais la pub, allons... Va-t-on blâmer le marketing de mettre en avant les plus belles plastiques ? Faudrait-il voir à la télé un quotas de moches pour qu'on soit tous égaux ? 

Pardon de parler si crûment, mais je crois que ce genre de débats fait un peu mal aux mouches.

Mes deux cents de jeune con. 
0 vote

Que notre société soit très centrée en dessous de la ceinture, c'est un fait. 
Que ce soit un mal, je n'en suis pas convaincu.
Que ce soit une exception dans l'Histoire, 'encore plus septique.
Regardez l'art greco-romain et comptez les phallus, c'est mieux que les moutons pour s'endormir.


Je pense que l'hypersexualité d'une société l'amène à changer plus facilement de partenaires, ce qui implique une augmentation des IST (même si il existe de plus en plus de remèdes, ce n'est pas toujours très agréable à vivre pour les personnes concernées...) et un nombre plus important de ruptures au créant des instabilités sentimentales et des foyers instables.

Contrairement aux cathos cul-bénis, je ne pense pas que l'homosexualité puisse détruire une société, bien au contraire, en revanche l'hypersexualisation (j'entends par là libertinage, polygamie, inceste, etc...), oui.
Si on regarde le déclin des civilisations précédentes, ça concorde souvent avec les époques d'orgie dans le sang avec la famille.
Alors certes on en est encore loin heureusement, mais je pense que des enfants qui aient accès dès la maternelle/primaire à W9 avant d'aller en cours et les clips qui y sont diffusés qui auraient été classés -16 ans quand j'étais né ne soit pas très bon pour développer un enfant "modéré" (personnellement je regardais plutôt le marsupilami, alors peut-on y voir le mal dans le fait qu'il ait une grande queue, je ne sais pas, les illuminatis pourront certainement y répondre, puisque apparemment ils contrôleraient le monde).

En quoi est-ce dangereux que la sexualité soit mise en avant de la sorte ? Après tout, n'est-ce pas le moteur de l'espèce, de la reproduction ?


Je ne pense pas que ce que l'on peut voir/entendre comme incitation à la sexualité soit à but reproductif mais purement par simple plaisir.
Encore une fois ce n'est pas le plaisir qui me gêne, mais le plaisir sans prendre en considération l'autre si ce n'est un qu'il devient un "objet sexuel" (le terme est peut-être fort dans certains cas je ne généralise pas).
Ça reflète selon moi toute la société de consommation dans laquelle nous vivons : on choisit les produits qui nous plaisent le plus, on les consomme et on passe à un nouveau produit, et ce de plus en plus vite...
0 vote

J'suis d'accord avec "Tchilo", j'trouve que voir le mal partout ne nous aide pas à avancer, la sexualité c'est quelque chose de naturel, je comprends pas le fait de le sacraliser comme une chose à laquelle il ne faut surtout pas faire référence et encore moins montrer. Les moeurs évoluent, et la technologie d'aujourd'hui (médias et autres) ne font que favoriser la diffusion de ce genre d'images, qui ne choque plus grand monde et je trouve ça positif. C'est vrai que vers le 15-16 ème siècles, on trouvait des maisons closes à foison, et même si aujourd'hui, les codes sociaux et le "savoir-vivre" nous imposent une certaine pudeur face au sujet de la sexualité, je trouve ça un peu navrant d'en faire un sujet "à éviter" et de mimer l'outrage quand on voit une barbie star de la pop siliconée qui se trémousse dans la jungle avec des biatchs..  

D'ailleurs je pense que le pseudo "problème" auquel tu fais allusion viendrait plus de la demande actuelle d'une majorité de personnes (surtout des jeunes) à voir ce genre d'images et non pas dû aux "méchants" publicitaires qui nous sortent du sexe à toutes les sauces [Aucun mauvais jeu de mot.]. Y a qu'à voir le nombre de vues record à la sortie du clip Wrecking Ball de Miley Cyrus ou encore d'Anaconda de Nicki minaj (200 000 000 de vues en 1 mois à peine) qui traduit selon moi, la réalité d'une demande, d'une évolution des moeurs de la population aujourd'hui (en France du moins).

Voila mon point de vue, il n'engage que moi évidemment :3 Si tu veux être un peu plus outré par l"hypersexualisation, un nouveau clip vient de sortir que je t'invite à aller visionner pour pouvoir blâmer la "dictature sexuelle" Française: (http://www.youtube.com/watch?v=nxtIRArhVD4) là encore 40 000 000 de vues en 1 semaine.
Cordialement.
0 vote


Gros débat mais je suis désolé de n'être pas d’accord avec toi Boum, la pudeur est une barrière de l'esprit on devrait pouvoir s'habiller ou pas comme l'on veut, le problème est d'ordre moral les gens ne sont pas habitué au Nu et donc, le réfutent. Ils ne veulent pas voir de nu car ils n'en ont jamais vu, je ne suis pas au point de dire "Tout à poils !" mais pourquoi pas ? Car on se bloque sur des valeurs obsolète inculqués depuis toujours.

Tout le monde sais à quoi ressemble un nichon pourtant dès qu'une femme se met seins nu à la plage il y a des gens qui sont perturbés, ils tétaient quoi à leur naissance ?


Bien passons la possibilité et l'absence de contrainte à vivre à poils, passons aux effets néfaste d'une hyper non-sexualisation partons au moyen-orient dans les pays où les femmes vivent voilés pour caché leur beauté (ou non), là où dans les séries les décoltés sont floutés pour ne pas perturbés les âmes sensibles.

Ces population ne sont et n’ont pas voulu ne pas être habitué à la nudité et se disent choqués dès qu'ils y sont soumis.

Pire encore, les réactions, un hommes qui n'as jamais vu un nichon, n'as jamais eu accès à un site porno, c'est un violeur en puissance, appelons un chat un chat, pour lui c'est l'El-Dorado, un bout de fesse suffit à ériger PoPaul.


Il y a de nombreux exemples dans les médias, je vais en prendre un parmis tant d'autres.

Marwa, marwa est une chanteuse Libanaise, lors d'une représentation en égypte, alors habillé d'une robe de soirée tout ce qu'il a de plus normale, sans strasses, paillettes ou transparence, les hommes de la foules se sont jetés sur la scêne pour la (-Toucher-)

Gros débat mais je suis désolé


J'ai un probleme avec l'image quand je modifie le texte le code html disparait







C'est juste déplorable, à croire qu'ils sont tous puceaux et en manque.
0 vote


8 remerciements
Déjà, je crois que ça serait bien de savoir faire la différence entre "la sensualité" ; "l'érotisme" & "la pornographie" ??? Parce que je doute fortement que tout le monde le sache !

Ensuite, le débat ne porte pas du tout sur la remise en question de la place de la sexualité, en elle-même, ou encore de la pudeur mdr dans nos sociétés occidentales, il faut aller jusqu'au bout du reportage, de l'article & du rapport : si on a tout vu & lu !

Mais bien la mise en cause : des codes de la pornographie qui sont repris en masse dans nos quotidiens, qui touchent les enfants & les ados par rapport à leur construction psychologique, les relations humaines entre hommes & femmes, ainsi que prendre en compte les conséquences de cette dérive que "les industries" nous imposent, à tous âges, surtout que le marketing touche des enfants qui ne sont pas à un âge à vivre ces codes, tout ça pour gagner plus d'argent !

Le débat n'a rien à voir avec les beaux & les moches : c'est votre incompréhension du sujet, ce que c'est "l'hypersexualisation" !


P. S. : "Mes deux cents de jeune con." : je ne sais pas ce que ça veut dire lol mais si c'est juste pour mettre en opposition des générations, vieux & jeunes cons,  je trouve ça nul car ce n'est pas du tout le but du débat !
Mais bien, faire prendre conscience de la rupture des frontières, des barrières entre la sensualité, l'érotisme & la pornographie qui cette dernière était un domaine spécifiquement rangé, limité à une population avertie, adulte : ce qui aujourd'hui est rompu !
0 vote

Quand on est petit on ne comprend pas tout les rapports qu'il peut y avoir au sexe dans les médias, les sous entendu etc... Jusqu’à 12-15 ans un gosse ne comprend rien, disons qu'il n'as pas l'esprit pervertit, tu lui parlera de poireau il pensera au légume, tu lui dit c'est blanc, gluant et ça sent bizard il pensera à de la colle UHU etc... etc...
0 vote


8 remerciements
Je crois sérieusement :) qu'il y a une grave incompréhension : j'hallucine mdr c'est fou !

Le sujet ne porte pas encore une fois sur "la pudeur" !!! Je ne prône pas pour une suppression pure & dure & radicale de la sexualité dans les médias : d'ailleurs ça prouve bien que vous n'avez pas lu le rapport !

Définition wiki : Hypersexualisation


Il y a une différence de se montrer nu, juste dans son plus simple appareil qui est totalement naturel, je suis pour, de voir des pénis, des vagins "inactifs" à la télé par exemple ^^ car ça n'a rien à voir avec la sexualité, elle-même !

Mais, quand ça amène à des connotations sexuelles vers des actes sexuels pour un produit x y qui n'a rien à voir avec la sexualité & encore moins avec le porno : tout ça pour vendre, se faire de l'argent car le porno s'est vendeur, ça rapporte des milliards de $ & en ne mettant aucune limite à cette diffusion à tous les âges dans nos quotidiens ! Il y a t-il pas un problème ? Est-ce normal ? C'est bien, continuons... allons plus loin, sans fixer des limites ? 
0 vote


8 remerciements
@FrancoisMartin : "Quand on est petit on ne comprend pas tout les rapports qu'il peut y avoir au sexe dans les médias, les sous entendu etc... Jusqu’à 12-15 ans un gosse ne comprend rien, disons qu'il n'as pas l'esprit pervertit, tu lui parlera de poireau il pensera au légume, tu lui dit c'est blanc, gluant et ça sent bizard il pensera à de la colle UHU etc... etc..."

Je t'invite aller voir des professionnels de la santé & protection de l'enfance qui sont confrontés aux agressions sexuelles à tous les niveaux : ils pourront t'expliquer ce que c'est & que c'est pas ce que tu dis : "Quand on est petit on ne comprend pas tout les rapports qu'il peut y avoir au sexe dans les médias, les sous entendu etc..." : il y a la complexité de la psychologie chez un enfant, le fait de se construire sa propre image vis à vis des références qu'il voit au cours de sa croissance etc... je suis pas psychologue donc j'arrête là ! Renseigne toi sur le sujet, auprès de gens compétents dans ce domaine ! 
0 vote

Le sexe a toujours été un des centres principaux d'intérêt de la bourgeoisie, en tout temps et en tout lieu. J'irais même plus loin en disant qu'il s'agit bien souvent de pratiques perverses voire de concours de performance transgressive.
Le problème actuel, et qu'aucune époque n'a connu jusqu'à présent, c'est que cette déviance est en train d'être imposée à la "masse" populaire.
Et ça, personne n'en connaît vraiment les conséquences.
Moi j'ai ma petite idée.
0 vote


Alors ce qu'on voit à la télé ou sur les panneaux publicitaires constitue "une déviance imposée à la masse populaire" ? 
Oui, il y a des perversions sexuelles. Non, il ne ne me semble pas qu'elles soient mises en exergue. Il faut vraiment fouiller dans les bas-fonds d'internet pour trouver des trucs dégueulasses. 
Parlons de ce qu'on peut voir quotidiennement, à la télé, partout. Eh bien ! Une fille qui danse à moitié nue, ça ne constitue pas une scène de pédophilie, de zoophilie ou d'inceste. Ca ne constitue pas une déviance.  

Et quand bien même cela serait un problème, quelles solutions ? La censure ?

En quoi est-ce un problème qu'un enfant voit deux personnes faire semblant de faire l'amour pour vendre du parfum ? Quelles conséquences ? 

Je suis d'accord sur le fait que ça soit débile, mais pas que ça soit choquant. 

PS : Si je me définis en tant que "jeune con", c'est juste pour ironiser et dire que mon avis sans fondement n'engage que moi ^^
0 vote


8 remerciements
@Tchilo : encore une fois, tu te fies sur ton point de vue & rien d'autres ^^ Là n'est pas le but de t'influencer ou que sais-je ! Mais, il faudrait aller plus loin que son "moi" !

Déjà, voir & lire ce que dit les études comme le reportage & le rapport qui amènent des réponses ! 

Encore une fois, dans les solutions apportées notamment dans le reportage vidéo & dans le rapport : ce n'est pas la censure !!! Il faut avoir vu & lu ce que j'ai posté sur le premier post. Au moins, avoir vu le reportage vidéo de 35 mn, après je peux comprendre que le rapport de 150 pages, c'est long ^^

Le sujet est complexe car c'est un phénomène nouveau & constant depuis quelques années, qui a été peu étudié & que les industries utilisent volontairement les codes de la pornographie, en se dissimulant dans tous les domaines, insidieusement, subtilement... en détournant les limites, les barrières, les frontières : tout ça parce que ça rapporte gros en argent ! & faire appel au côté, je dirais "primates" / "animal" de l'individu dans son marketing est d'une telle facilité... qu'on se moque complètement des conséquences (voir reportage vidéo & rapport) !
0 vote

Merci pour cette vidéo très intéressante ! Je suis en partie convaincue, bien que j'ai quelques remarques à soulever.
Alors tout d'abord voici mes définitions subjectives de la sensualité, l'érotisme et la pornographie.
La sensualité est le plaisir sensoriel quel qu'il soit. Une jolie chevelure, c'est sensuel. L'érotisme est la suggestion de la sexualité par métaphore, attitude sensuelle ou images indirectes, ce qu'il me semble le plus courant dans les médias. La pornographie est crue, avec des gros plans ou un mimage de l'acte exagéré.

Pour le moment de comparaison avec un magazine ado et un magazine porno, jai trouvé que les exemples étaient un peu biaisé en prenant les images ado les plus sensuelle/gentillement érotique, et les images porno les moins trash.. donc pas trop été convaincue sur cet exemple là.

Comme tu l'as souligné plus haut sur le topic, il y a une différence entre nudité et sexualité. Là où je suis effectivement d'accord, c'est que les clips mettent souvent en scène des scènes de flirt où l'affaire est censée se conclure rapidement, ce qui donne une pression monstre aux novices pre-ado et désincarne les émotions réelles qu'implique une vie amoureuse et/ou sexuelle. Par contre, le simple fait d'être court vêtu n'est pas un problème pour moi, je ne considère pas le corps comme pornographique si la chorégraphie ne mime pas un acte (selon mes critères car j'ai pu remarquer que les perceptions varient grandement).
L'enjeu est de faire comprendre à l'ado que ces clips ne sont que le folklore utilisé pour vendre un divertissement et que les codes ne sont pas les mêmes en vrai... ensuite on peut reprocher le côté complexant a ne montrer que des mec musclé et des filles fines, ce qui est un autre problème.

La seule chose qui me dérange vraiment vraiment, ce sont les vêtements sexy pour enfants. J'ai tout de même réfléchi à la question car on parle de la forme de bouts de tissus sachant que les styles changent grandement d'une époque ou d'un milieu a l'autre, et que pour nous une fillette en string est aussi choquant que pour une autre culture où l'on montrerait ses chevilles... ce n'est donc pas tant le vêtement en lui-même le soucis, mais la symbolique que des adultes y associent sans que l'enfant en ait conscience, et ça c'est malsain.

Sinon, pour en revenir aux conséquences sur le développement de son identité, je pense qu'un érotisme peut-être plus modéré (voir en revenir au pallier d'en dessous, la sensualité) et la diversification des modèles physiques dans les médias, peuvent éviter les complexes et le sentiment de devoir être sexuellement actif pour devenir un ou une ado confirmée. En revanche la curiosité que l'on a est très saine et les parents devraient être davantage en mesure d'expliquer ce que la sexualité implique, plutôt que de simplement dire «regarde pas ces conneries et lis un livre» en passant juste pour un reac aux yeux du gosse qui verra pas le mal.
0 vote


8 remerciements
L'enjeu : c'est vraiment de faire développer "l'esprit critique" aux gens (notamment aux plus jeunes), à ces images de notre quotidien, identifier les codes, notamment, les codes de la pornographie.

C'est pourquoi, je t'avais répondu sur le topic "Anaconda...", en différenciant les clips de Shakira comme ton exemple avec "whenever wherever" & le mien avec "She Wolf" qui sont tous 2 des clips sensuels voire un peu érotiques, mais rien de choquant, d'offensant pour ma part.

Mais rien à voir avec le clip & les paroles : "Anaconda" de Nicki Minaj qui est clairement des codes de la pornographie (dont l'arrêt sur image du "remix du fion").  C'est pareil pour le clip & les paroles : "Pour It Up" de Rihanna. Etc...

Alors pour le nouveau Jennifer Lopez "Booty" ft Iggy Azalea (cité par Alysha) : c'est un peu du "Anaconda" tant pour le clip que dans les paroles mais c'est assez modéré. Perso, son clip, coté artistique : c'est moche ^^

Mais voilà, le truc : ça devient récurrent dans beaucoup de clips & autres, les positions suggestives ("mimant des actes sexuels") avec "les mots" qui vont avec.

Même la SNCF fait dans les codes de la pornographie : clique ici

Te voilà, un autre article sur les codes de la pornographie dans la publicité : clique ici

 
Je crois... ce qui est important : c'est l'art & la manière d'amener la sensualité, la nudité... dans les clips, les publicités & les magasines. On peut très bien montrer des images sensuelles & du nu... SANS qu'il y ait un lien avec le coté cru de la sexualité, une connotation pornographique, sans une mise en scène, un scénario malsain pour les esprits... voilà la nuance intelligente. C'est aussi vendeur que de tomber dans la vulgarité "du porno".
0 vote


15 remerciements
Je suis carrément d'accord avec Boomvoyageur.

Pour en revenir vite fait sur le clip d'Anaconda de l'autre là, je trouve ce clip horrible, car ce sont principalement des jeunes de 15 à 20 ans qui la suivent. Ses fans vont s'identifier à elle et vont croire que se trémousser les fesses en prenant des poses de salo... à la télé, "c'est bien". C'est extrêmement dangereux je trouve. Sans parler de la "musique" qui est extrêmement moche, mais bon, là c'est un autre débat xD

Il est plus facile de faire adhérer les gens à des produits (films, musiques ... ) en subtilisant les codes de la pornographie, car la pornographie, ça marche. Je trouve cette démarche tellement pauvre manquant cruellement d'intelligence pour des artistes, que pour moi, ce ne sont pas des artistes justement (nicky minaj, rihanna...).

Le pire c'est qu'on retrouve cette méthode tellement partout qu'on ne s'en rend même plus compte. J'ai vraiment peur des générations futures, déjà que ça se dégrade de plus en plus, j'ai franchement peur.

Bref, le sexe, c'est un bon moyen de vente, malheureusement.
0 vote


8 remerciements
"(...) ce sont principalement des jeunes de 15 à 20 ans qui la suivent. Ses fans vont s'identifier à elle et vont croire que se trémousser les fesses en prenant des poses de salo... à la télé, "c'est bien". C'est extrêmement dangereux je trouve."

L'âge est bien en-dessous de 15 ans, niveau fans : il y a de nombreux enfants qui sont même pas arrivés à l'adolescence ! Je remets ce que j'avais mis sur l'autre topic "Anaconda..." :

"Pour Nicki Minaj, il suffit de regarder le talk show américain "ellen" : des gamines de 8 ans plus ou moins qui sont fans ! Regardez sur le net (comme YouTube), partout c'est la même influence que ça soit pour Nicki ou autres artistes : c'est devenu uniforme & universel, il n'y a pas d'âge pour aimer ce genre de style de musique ou autres.

Exemple : 

https://www.youtube.com/watch?v=f9573kGBtuE"
C'est exactement ça "l'hypersexualisation" !


Ensuite, voilà un site "education sexuelle.com" qui concentre, en résumant le milieu de la pornographie chez les jeunes ados mais aussi chez les enfants : leur sexualité & la première fois face "aux images" par des chiffres, études & statistiques : clique ici

D'ailleurs, j'invite aller sur la 1ère page du site, l'accueil où se trouve une vidéo de présentation.
clique ici D'ailleurs, j'invite aller sur

& ça répond aussi à ton propos Tchilo : "Il faut vraiment fouiller dans les bas-fonds d'internet pour trouver des trucs dégueulasses."

"Que recherchent les enfants sur internet

Les mots "sex" et "porn" font partie des 5 premières requêtes des enfants sur internet
"
0 vote


15 remerciements
Ouai donc c'est encore pire que je ne pensais...
C'est vrai, je me rappelle de la première vidéo avec la petite fille...

Puis bon, les trucs dégueulasses, tu les retrouves dans les clips musicaux mis en avant par les médias, pas besoin d'aller chercher bien loin
0 vote


8 remerciements
"Ouai donc c'est encore pire que je ne pensais..." : & oui, c'est pire mais surtout que la majorité, tout au moins, beaucoup de gens dans nos sociétés occidentales sont dans le déni, le minimise ou encore ils sont complètement indifférents, le banalise comme "une norme" !

Rien qu'à voir le dernier reportage de l'émission "Envoyé Spécial", comment ils ont eu de la difficulté ("extrêmement difficile") en 2014 de parler de ce sujet !
L'éducation nationale a refusé qu'on parle de la pornographie, de la sexualité... au sein d'un établissement scolaire public. Ils ont dû le faire dans une structure "privée". Mais c'est hallucinant encore en 2014, le tabou que cela produit de parler de la sexualité chez les jeunes, que ça soit par les adultes que par les jeunes. En sachant, qu'au sein des établissements scolaires, du collège : 1 collégien(ne) sur 3 a sur son portable des vidéos ou images pornographiques, même ils partages "ces liens" avec d'autres camarades dans l'établissement !
Je comprends que la loi de 2001 sur l'éducation de la sexualité dans le cadre scolaire ne soit pas appliqué : en France, très peu d'établissements appliquent les 3 séances/an de cours sur l'éducation de la sexualité dans toutes les classes. La France n'a pas évolué depuis 30 ans...

J'invite aller voir le reportage sur France2, "Génération X" ! C'est édifiant & hallucinant le décalage entre le reportage au Canada en 2007 (la vidéo que j'ai mis sur mon 1er post) & celle de la France, il y a 2 jours :  pour cette dernière, on ressent un grand malaise & la pauvreté des informations, comme du tabou d'en parler ainsi du retard que la France a pour étudier le phénomène !


P. S. : Pour le site "education sexuelle.com", il est ouvert aussi pour les ados, pas que pour les parents (voir page d'accueil).
& je le découvre & je trouve qu'il est très bien comme site d'informations, très complet ainsi que ces vidéos d'experts, des professionnels(elles) qui parlent de la sexualité de A à Z, "matérialisé" par la pornographie...
0 vote


8 remerciements
Le mouvement Femen : un groupe de féministes aux seins nus.

Les seins nus ne me dérangent pas vraiment ^^ mais voilà, c'est un féminisme radical qu'elles appellent "sextrémisme", qui s'affirme athée, antireligieux pour les droits des femmes. Elles luttent aussi contre la corruption ; contre la prostitution ; contre la pornographie ; contre l'influence des religions dans la société & elles s'impliquent dans d'autres grands sujets de la société comme la protection de l'environnement ou encore pour les droits des homos etc...

Je mets en lien ce mouvement avec "les codes de la pornographie" car au vu de leurs actions assez agressives, provocatrices, & on peut remarquer qu'aussi pour la grande majorité, disons que je n'ai vu que des belles filles aux seins nus, ainsi que leurs slogans à chaque thème :

"Fuck your morals"
"Muslim let's get naked"
"Rape me I'm immoral"
"Rape club"
"Justice fucks us"
"Fuck God"
"Fuck religion"
"Fuck church"
"See the sperm, the Holy sperm"
Etc...

Tout ça, sur des banderoles, des pancartes, sur leur corps & elles scandent ces slogans.


Pour moi, c'est de l'emprunt aux codes de la pornographie afin de leur assurer une certaine médiatisation par des actions provocatrices, spectaculaires : c'est vendeur ! 
0 vote


8 remerciements
Voici le reportage d'Envoyé Spécial que je parlais plus haut mais bon, je ne le trouve pas pertinent...

"Génération X"


https://www.youtube.com/watch?v=jIaBzGF9bbA


Mais celui d'arte : très bien fait, très complet !!! Le reportage date de 2013 : d'ailleurs ils reprennent la pertinence de la vidéo canadienne qui date quand même de 2007, avec le témoignage des études canadiennes qui ont été les premiers à étudier le phénomène : on voit le grand décalage de la prise de conscience du phénomène de la France d'aujourd'hui...


"Génération PORNO"


https://www.youtube.com/watch?v=-sjR-hSxp9A


Pour sortir de cette addiction au porno, clique : STOP PORN

Voici le reportage d' Envoyé Spécial
0 vote


8 remerciements
L'actualité des faits divers :
Ces faits sont loin d'être isolés !

"Des élèves de 6e accusés d'agression sexuelle au collège Montaigne à Paris"Clique


Autres problématiques du porno dans notre quotidien :

Des "mangas" : du porno pour pédophiles sur internet...

https://www.youtube.com/watch?v=x5wVIX7a2HU


Festival de Cannes 2015 : "Love", plus de 2heures de "porno" en 3D ?
Le sexe ne me gène pas. Montrer des scènes de sexe dans les films ou tout autre support ne me dérangent pas, comme d'en parler... tant que cela est fait avec un certain "Art" !
Mais là encore, "Love" offre une polémique à grande échelle, en accentuant sur des images crues... sans voir le film en entier, sans comprendre son histoire, sans scénario ? : par une affiche de salive, de 3 bouches, de soupe de langues... ou encore "d'un pénis en érection, en pleine éjaculation de sperme" & une BA qui montre un plan à 3 dont l'une des partenaires serait mineure...

Encore une fois, rien d'original : ça surfe sur un phénomène de mode, les codes du PORNO, la provocation... car ça fait vendre, ça rapporte énormément d'ARGENT !

Pourtant, présenter un film comme un érotisme sensuel avec quelques scènes explicites serait-il pas plus vendeur, plus beau en terme d'image qu'au lieu d'aller vers une définition du porno... qui finalement ne représente pas les comportements réels de chacun d'entre nous, comme on peut le voir dans un vrai porno (endurance, scènes crues, animales, d'insultes , de gros plans etc...) Confusion des genres ?

Voici la conférence de presse pour ce film : sans commentaire ^^

https://www.youtube.com/watch?v=WHhmSCUBJ8Q


Je repose la question, après tous ces posts, ces argumentations par des reportages sur le sujet : 

"Vivons-nous bien une démocratie culturelle ou plutôt une dictature sexuelle ?"

Comment peut-on pas penser qu'une diffusion aussi large des codes du porno dans notre quotidien de tous les jours n'a aucun impact, aucune conséquence sur les individus les plus jeunes (à la recherche de "modèles" ; de "références"), les plus faibles psychologiquement (ça entretient "les fantasmes déviants" jusqu'à de mauvaises actions) ?

Quelle image pour les femmes, les enfants, "les ados" (femme objet, enfant/ado objet) ?

Devons-nous continuer ce déni sociétal face à cette banalisation des codes du porno dans nos sociétés ?





 
0 vote


8 remerciements
Voici Sophia Grace,

je vous en ai parlé avec la vidéo sur la première page... qui a fait un buzz au talk show américain "ellen" 2011, fan de Nicki Minaj :

(Elle avait 8 ans & avec sa cousine 5 ans en 2011)


https://www.youtube.com/watch?v=f9573kGBtuE


Today : voici un pur produit du phénomène de l'hypersexualisation : un "mini-moi" Nicki Minaj qui n'aura pas besoin de passer par la case "Disney" comme Miley Cyrus entre autres : une future belle carrière...

2013

https://www.youtube.com/watch?v=SMpL6JKF5Ww

2015

https://www.youtube.com/watch?v=DdsIVUuO7GM
0 vote

Hello 

Je veux croire que nous vivons bien dans une démocratie culturelle de par les symboles égalité  fraternité liberté. Tant que cela n'est pas contre le bien de tous. 

Toutefois cette dictature sexuelle je crains qu'elle existe avec tout les contenus auxquels on accès tout un chacun sur internet a travers les clips publicité etc nul n'est épargné car que l'on veulent ou non forcé de constater que pour beaucoup c'est le sexe qui fait vendre. 
Je dirai que sa éveille des désirs, avec la carrière de Britney et celle de Cyrus M.  ont vois bien qu'elles ne sont plus comme a leur début. 

Quand une chose plaît on ne.change rien. Je crains que sa en pire.

A bon entendeur salut 
0 vote

Nous sommes dans une dictature sexuelle qui vise à dépraver l'homme et sortir au grand jour ses plus bas instincts et tout ceci est fait exprès pour rendre l'homme à l'état d'animal. Un animal qui ne pense plus et ne réfléchis plus.
0 vote

Je pense que tout cela existe depuis la nuit des temps :) Sauf que maintenant il y a l’hyper communication qui nous sur informe de tout :( sans avoir le temps de réagir !Si il y avait pas tout ces écrans sur les quelles nous sommes fixer tous les jours nous serions moins sexuelle ? De là a dépraver l'homme pour sa sexualité il y faut modérer .Je crois qu'il est plus largement dépraver du coté meurtre ,coupeur de tète et violence sur enfant .La sexualité il est vrai et le coté le plus animal de l'homme, mais au début cela est fait pour ce reproduire et nous y prenons du plaisir ;)
0 vote


3 remerciements
Oui la société est hypersexualisée mais ce qui me "dérange le plus" c'est que c'est que hétéro! c'est encore et toujours le modèle de la famille papa/maman et les enfants y'en a marre!
0 vote

Tiens celui la aussi.
Il est vrai que pour concevoir un etre il faudra toujours un mal et une femelle :) Sauf pour les escargots ;)
Deviendrons nous des Gastéropodes :( Au moins il n'y aura pas de crise du logement :)
0 vote

Dans ce débat là, il ne faut pas tous mélanger, ça part souvent dans tous les sens !

Personnellement :

1) J'ai adoré le film 'Love', un vrai film d'amour qui n'a rien à voir avec l'hyper-sexualisation.

2) Je suis sensible au  phénomène de l’hyper-sexualisation, sauf que c'est le lien avec l'argent que je trouve malsain (prostitutions, addictions, publicités racoleuses, diktat de la mode...).
0 vote


15 remerciements
Lesdixgagas, pourquoi tu voudrais deux mecs ou deux filles qui se trémoussent à la télé ? On s'en fout que ce soit hétéro, c'est dérangeant, c'est tout. J'ai pas envie de voir des mecs dans des clips ou à la télé (qui la regarde encore d'ailleurs ? ) faisant comme ladygaga ou nicki minaj (panhlalala comment des "artistes" peuvent-être aimer sérieux... ) ou ce genre de "stars" qui encouragent la superficialité, l'envie d'être riche, et toutes ces notions de la vie qui me donnent envie de dégueuler.
0 vote

Sujet très intéressant, je n'ai pas encore tt lu de se qu'a posté BoumVoyaguer et je dois te remercier d'avoir créer ce topic débat avec en plus des supports pour mieux comprendre les   les tenants et les aboutissants que  l'hypersexualisation comporte dans nos société "moderne", cela fait froid dans le dos je n'ai pas encore lu le rapport parlementaire mais je compte bien le faire :-), le plus gros problème à mon avis auquel nous avons à faire face et le fait que le sujet et devenu tellement banal que se soit dans les médias, télé, journaux, magazines, pub... Etc que dans la tête des gens cela est devenu complètement normal et surtout banal se qui l'ai rend complètement hermétique à toute critique ou débat la dessus et si tu ose le faire tu deviens à leurs yeux qlqun de pudibond voir arriéré ne vivons pas avec son temps, mais moi je part du principe que tout doit être débattu, critiqué, analyse et surtout peser le pour et le contre avant de donner un avis définitif et je trouve que le contre l'emporte haut la main sur le pour, il n'y a qu'à voir les effets sur les relations entre les gens, tu parle de sexe ou de sujet plus terre à terre tous le monde s'y met tu sors un autre sujet et la tu ne vois plus personne je caricaturise un peux et de façon volontaire mais les faits sont là, le fils de ma collègue qui n'a pourtant que 8 ans en connais bcp plus sur le sujet que bcp d'ados voir d'adultes d'il y a a pain 10 ans, il m'avait vraiment choqué en même temps il est confronté à cela partout et c'est donc normal pour lui, je trouve qu'il y a un véritable hold-up a se poins de vu juste pour satisfaire l'appétit tjr plus vorace des actionnaires et autres industriels, car au final tous cela n'ai base que sur la cupidité d'une poignée de personnes qui ont trouvé une ressource intarissable au même titre que le marché des drogues et des armes, mais les dommages causé sont très lourd de conséquences, ont veux sacrifier toute une génération pour une poigne de dollars je trouve cela complètement fou, et ce qui est le plus terrible dans tout cela c'est que les gens ne s'en rendent même pas compte mais au contraire entretiennent cela par manque d'esprit critique, ceux qui ont tiré la sonnette d'alarme ne sont pas complètement ignorant, dans la vidéo je ne parle que de cela car je n'ai pas encore lu le rapport se sont des professionnels de la sente et autres, on retrouve des psys de sociologues qui ont fait un véritable travail de recherche et ont fait face à la réalité du terrain, ce qu'ils avancent n'est pas tombé du ciel ou basé sur de préjugés ou ressentit.Cela me fait penser a un autre topique auquel j'ai répondu qui est "les gay et le sexe", on voit un certain ras le bol de tout cela qui commence a immerger, j'espère que ça donnera au gens l'occasion d'y réfléchir sérieusement et si ils ne sont pas d'accord donner des arguments mais sour tout les bénéfices que nous pouvons en tirer. 
0 vote

"hypersexualisation"?

Certes, c'est une tendance, depuis cette époque où montrer un bout de cheville était scandaleux (elle a d'ailleurs duré bien longtemps).

Mais à y regarder de plus près, vivons-nous vraiment dans une société où le sexe n'a jamais été autant mis en avant? Regardons chez les grecs: la sexualité était complètement ancrée et limite fondatrice de leur société. Elle structurait d'ailleurs certaines relations sociales, par exemple dans la relation pédagogue-élève, où il était courant que le professeur initie son élève aux plaisirs de la chair (glauque, non?). Regardons chez les romains: rien que l'expression "orgie romaine" nous donne un indice quant à la place du sexe dans la société romaine.

Je pense que nos relations sociales sont régies par le sexe, où l'absence de sexe. Le sexe régit notre place dans la société, nos relations, et finalement, nous sommes bien faibles face au diktat de nos hormones et phéromones.

"Hypersexualisation"? Non, évolution normale. Nous nous détachons lentement mais sûrement de l'un des piliers de notre société: l'influence religieuse. Depuis le Moyen-Âge, l'Eglise régit nos codes sociétaux. N'y voyez aucune sorte de reproche ou de positionnement dans un débat autre, c'est un fait. Très centrée sur la pudeur et présentant le sexe comme un péché capital, un vice, L'Eglise a véhiculé, au cours des siècles, l'idée que s'adonner aux plaisirs de la chair, juste afin de satisfaire un besoin guidé par des pulsions, était diabolique.

De nos jours, avec la surmédiatisation de notre société, nous assumons de plus en plus nos pulsions sexuelles. C'est par cette émancipation de nos esprits que la place des femmes dans la société a beaucoup évolué. La femme est désormais un être capable de dominer la relation sexuelle, elle peut prétendre à être l'égale de l'homme car elle assume désormais ce pouvoir qu'elle a: le charme (les gays me contrediront). Mais voyez par vous-même: la femme actuelle est belle, sexy, elle travaille, elle sort, elle est indépendante, et sait mettre un coup de latte dans les couilles du mec qui l'emmerde. Elle n'a pas peur de dire qu'elle aime faire l'amour, et elle aime plaire.

Bref, je divague, mais toujours est-il que nos enfants sont exposés à tout cela. Mais là encore, le sexe prend une part importante dans le développement psychologique de l'enfant. On ne va pas réexpliquer Freud, mais un enfant se développe en prenant conscience de lui-même, notamment du fait qu'il est un garçon, une fille, ou alors en ne se reconnaissant pas forcément comme l'un ou l'autre. Si les ados se tripotent quand vient la puberté, ça n'est pas pour rien: c'est universel, nous avons presque tous envie de baiser, une fois la puberté passée. J'y reviens: nos relations sont régies par l'absence ou la présence du sexe.

Le principal problème, c'est de savoir éduquer nos enfants face à cela, face à cette possibilité de tomber sur un film X en cherchant "big dick" sur Google. 
0 vote

Bonjour Jawax, j'ai lu votre post et comme il s'agit d'un débat je peux me permettre de contre argumenter :-D


Premièrement vous avez raison de dire que les grecs et les romains avaient une relation très ouverte compte au sexe, cependant le sexe ne régnait pas en maître absolu sur tout la société c'était plus une question d'élites qui avez accès à cela, en plus de cela il y avait un encadrement comme vous l'avez dit chose qui a complètement disparu de nos jours et la je parle des individus les plus faibles de la société les enfants par exemple qui sont complètement livré à eux même, je vous invite à regarder la premier vidéo et lire le rapport parlementaire car pour moi c'est La question aborder par le thème de l'hypersexualisation et ses conséquences sur le devenir des générations futur.


Deuxièmement vous avez aussi raison en disant que la religion a fait bcp pour instituer une certaine image des relations charnelles qui sont condamné mais cela n'ait pas propre à la religion, sert cela est une vision peut être extrême parfois mais bon ceci est un autre débat :-D 


Troisième vous aborder le thème de la place de la femme et de sont émancipation, oui la aussi je suis d'accord avec vous mais je trouve qu'en même temps c'est très réducteur comme approche et j'irais plus loin la situation actuelle fait que les premières victimes après les enfants sont justement les femmes vous n'avez qu'à ouvrir la télé ou YouTube et voir les vidéo clips de certains chanteur actuelles hommes ou femmes et vous constaterez par vous-même, l'image de nos jour a des impacts énorme sur nous quand le veuille ou pas.

Et finalement quatrièmement pour ce qui est de la psychologie des enfants et leurs confrontation ou découverte du sexe la encore c'est un processus complètement naturelle qui s'apprend petit à petit de découvert en découvert et non comme actuellement en vrac et surtout avec cette violence, j'ai cité dans mon com. l'exemple du fils de ma collègue, je ne trouve absolument pas normal qu'il connaisse autant de choses sur le sexe à son âge, cela aura forcément des impacts sur son développement et de la place de sa ou son c'est selon lol partenaire la ou le considérera elle/il comme un objet sexuelle ou un être à part entier? Au final je trouve que c'est le cœur du sujet, ah oui lorsque vous dite que la femme a pris de l'assurance oui c'est vrai mais je vois au tours de moi comment les gens parle lorsqu'ils voit une belle femme qui passe ou un homme c'est directement elle/il est bonne/bon je me le ferais bien. ce qui implique que les gens intégre de plus en plus que l'autre est un objet et non un être à part entière et ca sera de plus en plus le cas, il ne faudrait pas sous estimer les impact que cela a sur les individus et la société en général et encore une fois je ne parle pas de bout de cheville qui dépasse ou un peux de peau exposé au grand jour il ne faut pas être réducteur.

Donc le débat est complètement autre vous finissez par ceci "Le principal problème, c'est de savoir éduquer nos enfants face à cela, face à cette possibilité de tomber sur un film X en cherchant "big dick" sur Google." Oui la responsabilité des parents est complètement engagé mais pas que la société a aussi son influence comme au temps des grecs et des romains égyptiens babyloniens ...etc tout simplement car nous somme des animaux sociaux et l'influence de l'extérieur est aussi important.


Pour conclure je trouve que les femmes sont belles ;-) ma mère est une femme ma sœur aussi mes amies ...etc je ne suis pas sexiste :-) la question de l'attirance et toute autre :-) et surtout je ne suis pas extrémiste ni d'un bord ni de l'autre et bien sur je ne dis pas que vous l'êtes, j'aimerai juste que les gens prennent conscience de certaines choses et de leurs impacts sur la société en entier et il n'y a aucun problème d'en parler c'est complètement naturelle mais que cela se fasse dans le respect pour tous comme il est demandé pour n'importe qu'elle autre sujet, et ne voyez aucune attaque personnelle d'autant plus que je suis d'accord avec vous sur le fond  mais pas sur la forme tout ce que vous avez aborder est réel mais c'est simplement l'angle d'attaque si je puis dire qui est trop réducteur a mon sens, dsl pour le terme :-) mais je n'en trouve pas d'autres.
0 vote

Evidemment qu'il est réducteur, je base mon propos sur ce que nous sommes à la base: des animaux. Aussi évolués et intelligents (LOL) que nous soyons, nous restons des animaux.

Et quant à la femme, c'est certes réducteur ce que je dis, mais observons ce qu'il se passe chez nos confrères animaux: vous ne verrez pas une espèce pour laquelle cette règle n'existe pas (ou alors je ne suis plus à la page): c'est le mâle qui fait sa parade nuptiale et la femelle qui attend de voir le plus beau mâle, le plus puissant, pour choisir les meilleurs gènes pour perpétrer sa lignée. Je ne sais pas ce qu'il en est pour les hippocampes, où c'est le mâle qui est enceint, enfin bref. C'est cela qui fonde nos sociétés (sexuellement parlant).

C'est ainsi, que nous le voulions ou non, nous sommes des animaux régis par des pulsions, à cela près que nous, on a instauré des normes, et se frotter sur la jambe de notre maître, on a trouvé que c'était passablement pas très bienséant.
0 vote

Euh vu comme cela ok je suis à 1000% d'accord :-D je connais assez bien les animaux car j'en ai tjr eu et j'ai assister tout petit à leurs ébats :-D et c'est la stricte vérité ;-) mais plus sérieusement (la je parle de moi) le problème est encore une fois tout autre, oui nous sommes à la base des animaux sociaux au même titre que les mammifères comme les singes les dauphins j'adore :-) lol les fourmis aussi ou les abeilles aie ça pique :-) mais la différence c'est que nous somme plus conscient de cela même si eux aussi ont une forme de conscience moins évolue sert mais qui existe, donc notre conscience nous permet de faire la part des choses et surtout reconnaître les subtilités des choses, ce que les animaux n'on pas sinon ils auraient évolué eux aussi (pas de la même façon) en plus de cela malgré notre "grande intelligence" nous avons la capacité de faire bcp de mal contrairement au animaux qui ne font que répondre à des besoins très basique: reproduction (sauf pour les bonobos :-D)  alimentation, recherche de la sécurité, ...etc ils ne causent aucun mal à leur environnement (bon la je simplifie à l'extrême) compte a l'Homme c'est complètement différent son impact est bcp plus important et parfois irréversible a voir l'état de notre planète :-( et je ne me mets pas hors de l'espèce humaine :-), bref le vrais problème encore une fois n'est pas la sexualité en elle même la nudité ou je ne sais quoi mais l'impact que cela a sur nous sur nos enfants sur notre avenir et si cela n'a aucun impact donc j'estime que le débat est clos et qu'ont doit passer a autre chose, mais pour le moment je n'en suis pas convaincu, tout a une influence que ce soit dans le positif ou le négatif et je trouve que les images, propos ...etc prôner par l'industrie en général, les média...etc à un impact négatif sur nous car la finalité est l'argent il n'y a aucune moral derrière et encore une fois la sexualité n'a rien à voir la dedans, on peut avoir exactement le même débat sur l'alimentation qui est aussi un besoin naturelle et commun à tous les être vivant et qui est aussi en train de faire des ravages ou le besoin de se sentir en sécurité et ses mise en place ainsi que ses conséquences, le problème n'est pas le sujet en lui même mais de ses conséquences et si on ne fait pas l'effort d'analyser cela de voir les impacts que ce soit positifs ou négatifs et en titrer les leçons alors nous laisserons une poignée de gens décider pour nous et abandonner notre indépendance et liberté toute relative pour le compte d'une minorité cela aussi peut être un model de société et qui est à mon sens en train de se produire petit à petit de façon très insidieuse son que nous nous rendons compte de cela moi le premier car nous acceptons tout du moment qu'il est écrit moderne ou évoluer dessus, il y a l'emballage et ce qu'il contient deux choses complètement différente le fond et la forme et abandonner toute critique car c'est la tendance du moment où la mode n'est pas un argument et surtout une façon de s'élever à tous les points de vu et resté focaliser sur un seul point aussi n'est pas une solution, peut être que le titre du topic est trop vaste ce qui peut prêter à confusion mais BoumVoyageur a très bien su l'encadrer et poser la bonne question avec des références on peut bien sûr ne pas être d'accord avec ces choix ou même le contenu des études en question mais pour cela il faut avoir des arguments contre et démanteler point par point tous cela en démontrons que la pornographie de masse  apport un réel plus à la société et dans son topic il fait la part des choses entre sexe en général sensualité érotisme et pornographie du coup les frontières ont était bien établis et la question posée à bien était encodé pour permettre un débat la dessus.
0 vote


8 remerciements
Florebis a écrit :
Hello  Je veux croire que nous vivons bien dans une démocratie culturelle de par les symboles égalité  fraternité liberté. Tant que cela n'est pas contre le bien de tous.  Toutefois cette dictature sexuelle je crains qu'elle existe avec tout les contenus auxquels on accès tout un chacun sur internet a travers les clips publicité etc nul n'est épargné car que l'on veulent ou non forcé de constater que pour beaucoup c'est le sexe qui fait vendre.  Je dirai que sa éveille des désirs, avec la carrière de Britney et celle de Cyrus M.  ont vois bien qu'elles ne sont plus comme a leur début.  Quand une chose plaît on ne.change rien. Je crains que sa en pire. A bon entendeur salut 



Hello !

Tu as compris : "c'est le sexe qui fait vendre"...

& pour compléter ce que tu dis sur les carrières des chanteuses citées & autres... Il faut comprendre aussi que depuis l'arrivée de l'internet & en particulier du téléchargement "illégal" : l'industrie du disque est au plus mal depuis quelques années & ça tombe pile poil depuis le début du phénomène, il y a 10-15 ans... Juste regarder les chiffres des bénéfices qui ne se comptent plus en milliard, mais maintenant en million... tout comme les chiffres des ventes des albums sont catastrophiques, si on compare avant & après l'arrivée du téléchargement sur internet.

Même avec l'arrivée des plates-formes de téléchargements légaux comme iTunes ; Amazon etc... : l'industrie n'arrive pas à enrayer les téléchargements illégaux & ils disent même que c'est un échec...


Je crois que c'est l'une des raisons voire même la première... le pourquoi, que l'industrie du disque s'est tournée vers les codes du porno... D'où cette diffusion large dans les différents supports médiatiques pour promouvoir ("l'emballage marketing") la vente des albums de chaque artiste les plus vendus : juste à regarder le top des ventes actuelles : le sexe fait vendre, effectivement.
0 vote


8 remerciements
Neo78 a écrit :
Je pense que tout cela existe depuis la nuit des temps Sauf que maintenant il y a l’hyper communication qui nous sur informe de tout sans avoir le temps de réagir !Si il y avait pas tout ces écrans sur les quelles nous sommes fixer tous les jours nous serions moins sexuelle ? De là a dépraver l'homme pour sa sexualité il y faut modérer .Je crois qu'il est plus largement dépraver du coté meurtre ,coupeur de tète et violence sur enfant .La sexualité il est vrai et le coté le plus animal de l'homme, mais au début cela est fait pour ce reproduire et nous y prenons du plaisir


Hum... Néo, je crois que tu es à côté de la problématique ^^ & non, ça n'existe pas depuis la nuit des temps... car, ça n'a pas rapport avec la nuit du temps... Je ne vais pas redire tout mon développe, mes arguments pertinents sur le sujet : à revoir tout ce qui a été dit, ainsi que les supports :-)

L’hyper communication : "sans avoir le temps de régir" => c'est justement là où il faut traiter ; critiquer... ce phénomène qui est tabou car, à ce jour, il n'y a que les pays anglo-saxons qui commencent à mette des règles, à encadrer, à combattre le phénomène... La France est très en retard, encore une fois !


Je reviendrai avec les nouvelles règles que les pays anglo-saxons ont mis en place... dans un autre post.
0 vote


8 remerciements
Lesdixgagas a écrit :
Oui la société est hypersexualisée mais ce qui me "dérange le plus" c'est que c'est que hétéro! c'est encore et toujours le modèle de la famille papa/maman et les enfants y'en a marre!


Neo78 a écrit :
Tiens celui la aussi. Il est vrai que pour concevoir un etre il faudra toujours un mal et une femelle Sauf pour les escargots  Deviendrons nous des Gastéropodes Au moins il n'y aura pas de crise du logement


Superpositoire a écrit :
Lesdixgagas, pourquoi tu voudrais deux mecs ou deux filles qui se trémoussent à la télé ? On s'en fout que ce soit hétéro, c'est dérangeant, c'est tout. J'ai pas envie de voir des mecs dans des clips ou à la télé (qui la regarde encore d'ailleurs ? ) faisant comme ladygaga ou nicki minaj (panhlalala comment des "artistes" peuvent-être aimer sérieux... ) ou ce genre de "stars" qui encouragent la superficialité, l'envie d'être riche, et toutes ces notions de la vie qui me donnent envie de dégueuler.



Lesdixgagas a écrit Tiens celui la



Hum... pause publicitaire :


https://www.youtube.com/watch?v=tc1dH9T5Rpo
0 vote


8 remerciements
Me revoilà... après cette courte pause : hey oui... même mon Topic a besoin d'argent :D


FAUV3 a écrit :
Dans ce débat là, il ne faut pas tous mélanger, ça part souvent dans tous les sens !  Personnellement :  1) J'ai adoré le film 'Love', un vrai film d'amour qui n'a rien à voir avec l'hyper-sexualisation.


Si, j'ai parlé de ce film : ce n'est pas pour le fond de son histoire... mais bien de la forme "publicitaire", l'emballage marketing... la polémique que ça a fait...
Donc oui, ça totalement à voir avec l'hypersexualisation & si tu as vu la vidéo de l'interview, ci-jointe, de Gaspar Noé : ils en parlent largement ^^
0 vote


8 remerciements
Bonjour Golphy ! Merci à toi pour tes contributions, "tes pavés" :D ainsi qu'à Jawax :)

Golphy, visiblement : tu as bien ciblé les problématiques... L'intérêt que tu portes à ce sujet par ta sensibilité est appréciable, car ça permet d'avoir d'autres écrits qui s'expriment dans ce sens... afin de faire réfléchir sur ce sujet, apporter une autre voix de plus que la mienne, qui "se préoccupe" de ce phénomène, de ce déni sociétal !

Tu dois être le seul qui a lu le rapport parlementaire ^^

Tu as très bien répondu à Jawax. Rien à dire ! Juste que je vais rajouter que : chez les romains, il est vrai que c'était encadré... Il n'y avait pas vraiment de notions d'orientations sexuelles comme hétéro ; homo ; bi etc... & qu'aussi, ils avaient droit à "des esclaves" (en général d'une certaine beauté) & que le maitre, la maitresse de maison pouvaient avoir des rapports sexuels, c'était "légal" à l'inverse d'avoir "un amant"... 
Pour "les orgies romaines" :  c'est complètement un mythe, "une légende urbaine" => ça existait mais très mal vu par la société... C'était peu fréquent dans "les banquets romains" & si, ça se produisait, c'était à cause de l'excès d'alcool... d'où une débauche sexuelle avec certains convives. Il pouvait avoir "des organisations" pour "cette fin sexuelle", mais c'était rare & caché, car très mal vu par la société romaine.

J'ai lu que tu parles des bonobos ^^ Tu as peut-être vu mon Topic sur mes bonobos Bonjour  Golphy ! Merci à toi

Clique


Sinon,
faites appel... "aux nuances de gris"...
0 vote

Bonsoir BoumVoyageur eh bien merci pour ton message mais surtout d'avoir eu la bonne idée de poster ce topic qui peut choquer mais que je trouve d'une part très intéressant et relativement bien documenté et d'autre part nécessaire pour comprendre le fond du problème, il y a une infinités d'autres problèmes auquel nous somme confronté notamment dans le domaine alimentaire avec tous se que cela comporte (mal bouffe, gaspillage, obésité ...etc) dont les gens ne se rendent pas forcément compte, la je ne vise personne sur Beto :-D mais l'industrie agro-alimentaire et les médias font que les gens adhèrent sans se poser plus de question et je trouve que le fonctionnement est le même car dernier tous cela il est tjr question d'argent et je ne suis pas non plus dans la théorie du complot ;-), aussi je suis pas figé sur mes positions, je peux aussi évoluer si bien sur les contres arguments sont la et obéissent à une certaine logique et bien sur documenter, car le ressenti est une chose mais les faits reste le seul repaire pour pouvoir avancer et avoir conscience de cela, pour l'instant je reste sur ma position de départ je ne trouve pas que le porno chic apporte un plus mais plutôt une dégradation de la situation surtout pour les esprits les plus "faibles" ou moins mature ou même peux critiques surtout chez les enfants et ados car c'est une période cruciale dans la vie, on peut tjr se rattraper par la suite mais cela demande endorment d'effort mais surtout une réel prise de conscience, alors pourquoi ne pas commencer le travail le plus tôt possible :-)

Juste une parité précision je n'ai pas encore lu le rapport en question mais je compte bien le faire car avant de ce lancer sur un sujet il faut avoir un minimum de connaissances même si j'ai déjà un peux lu sur le sujet il est tjr bien d'approfondir les choses, sans jeux de mots bien sur ;-) 


Pour les bonobos non je n'ai pas lu ton topic mais je vais le faire car cela aussi m'intéresse ;-) de ce côté là aussi il y a bcp a apprendre (des animaux :-p ) ah oui les nuances de gris lol 
0 vote

Alors je viens de voir ton tropic sur les bonbons et là encore très intéressante surtout pour ce qui ne connaissent pas, enfin je ne vais pas répondre sur le tropic en question ici mais je voudrais juste faire un parallèle avec la vidéo que tu as posté de Virginie Hocq que j'adore et je ne me lasse pas de revoir son spectacle :-D pourtant il n'ai question que de Q oups dsl :-) mais on se bidonne dessus plain d'humour de dérision mais aussi d'intelligence je n'y vois rien de choquant là dessus et c'est là toute la différence avec le porno chic, elle aborde le thème de la sexualité avec beaucoup de dérisions et c'est ouvert à tt publique, en plus on y apprend des choses comme les fait qu'il existe une espèce de singe qui a une autre approche pour régler les conflits :-p pour ceux qui crois qu'être contre le porno chic dans les grand média, accessible au grand publique et surtout au enfants veut dire être puritain passéiste ou je ne sais quoi d'autre voici un excellent exemple d'intelligence, on peut parler de tout mais il y a l'art et la manière la finalité aussi est très importante, la frontière est par fois étroite mais elle existe et la société actuelle est en train de tout saper petit à petit tout uniformiser, que se soit dans la mode, l'alimentation la "culture" mais le pire dans tous cela la pense, pour lui coller il faut être d'accord avec tout se qui est balancer par les média aucune critique n'ait permise sous peine d'y être exclu, cela ne se voit pas forcément dans la vie quotidienne ni de façon flagrante mais c'est pourtant la, les choses se font très progressivement de façon à avoir l'adhésion du grand publique, documentez vous sur la manipulation mental et ce que vous y découvrirez est incroyable, a quel point le cerveau humain est manipulable, je ne sais pas comment poster des vidéo sur le forum mais allez tout simplement sur YouTube et taper " manipulation mentale" encore une fois il ne faut pas tout mélanger tout exclure tout rejeter simplement s'interroger sur les choses voir le pour et le contre c'est à ce prix que nous pouvons maintenir justement cette diversité d'avis qui tend à disparaître pour tout uniformiser, exactement comme au temps du moyen âge et de l'hégémonie d'une poigne d'hommes sur le reste de la population, seulement cela revêt une autre forme le religieux à céder la place au matériel ni plus ni moins de tous temps les hommes ont lutté contre cela et l'histoire se répète dans ses grandes ligne, il n'y a que par l'indépendance de la pensé qu'on peut être libre pas totalement mais cela est un autre débat ;-)Vraiment dsl pour les fautes mais je peux le dire ici je suis dyslexique et dysorthographie, j'essaye de faire mon Max pour être lisible donc un peux de tolérance svp :-D 
0 vote


8 remerciements
L'agroalimentaire est un bon exemple : en France, l'interdiction des fontaines de sodas... ou encore, la loi encadrant la publicité concernant le grignotage visant les enfants de moins de 12 ans etc... afin de lutter contre l'obésité chez les enfants.

Tout comme, la lutte contre le tabagisme : il y a bien un encadrement là aussi.

Pourquoi, dans le phénomène de "l'hypersexualisation" : ça serait pas pareil. On a bien interdit les concours de beauté "mimi-miss" pour les enfants de moins de 16 ans.


Je ferai un autre post sur ce qui se fait... à l'étranger, concernant l'encadrement de ce phénomène.
0 vote

Il y a qlqs jours, je suis tombé par hasard sur une vidéo sur la chaîne infrarouge de YouTube ou il était question de la positions des femmes par rapport au "phénomène" de l'hypersexualisation et je trouve que le point de vue qui est donné est intéressent dans le sens où c'est un point de vue de femmes "pour" les femmes, je n'en dirais pas plus, je vous laisse voir le doc et peut être en débattre ou simplement donner vos avis ;-)

Donc voilà le titre du doc "a quoi rêvent les jeune filles?" Je tien a rappeler qu'il est déconseillé aux -16 

Pour moi être ouvert d'esprit, n'est pas tout accepter en vrac, c'est d'abord avoir l'esprit critique et justement il n'y a que grâce à cela que l'on peut réellement évoluer.
0 vote

Je l'ai vu ce document c'est peut-être un point de vue de "femmes", mais il s'adresse à tous le monde.

Beaucoup de choses intéressante sont dites en effet, même si je ne suis pas d'accord avec la totalité.
0 vote

Oui bien sur qu'on ne peut pas être d'accord avec tout ou a 100%, sinon cela voudrait dire que notre esprit critique n'est pas suffisamment eguisé,  le but a mon avis n'est pas de tout avaler mais justement prendre le temps de réfléchir et de se faire sa propre opinion et c'est cela qui crée de la diversité, contrairement à ce qu'on veut nous faire croire en nous abreuvons de choses prêtes à être digérer, et c'est valable pour tout dans la vie 

Encore plus important à mon sens c'est le fait de savoir pourquoi on n'est pas d'accord, cela est plus propisse au dialogue et a l'enrichissement mutuel que le simple fait d'opposer un NON catégorique, ce qui crée une réelle frustration pour ton interlocuteur et engendre plus d'incompréhension et de rejet.
0 vote


8 remerciements
Merci Golphy :)

Je trouve l'émission Infrarouge intéressante car elle donne des avis, notamment par des féministes qui doutent... de cette société, en se posant des questions, en se remettant en question... derrière ces apparences...

La gent féminine dans les jeux vidéos : cette partie là aussi est intéressante...

Ma conclusion de l'émission : la femme croit qu'elle domine, ou au mieux... qu'elle contrôle... mais au final, la femme est toujours soumise à l'homme. Elle est toujours un objet, toujours dominée par l'homme. Ça n'a guère changé... dans cette évolution !
0 vote


8 remerciements
L'encadrement du phénomène dans les pays anglo-saxons :

Il n'y a pas grand chose sur la toile comme articles parlant de ça, seulement & d'après un rapport de 2012 du Centre d'Analyse Stratégique (CAS) qui propose plusieurs pistes inspirées de ce qui se fait à l'étranger. & un petit rappel : dans le rapport parlementaire, cité dans mon sujet, en 1ère page, la PARTIE III : RECOMMANDATIONS p.91 => clique

Donc voici ce petit article parut en 2012 dans la presse : clique  (dans l'article, il y a un lien direct qui amène sur le rapport du CAS)

L'encadrement du phénomène dans les pays
0 vote


8 remerciements
Voici 4 capsules vidéos québécoises très bien faites & qui résument, reflètent très bien nos sociétés occidentales :  elles sont destinées aux parents & aux adultes afin de les sensibiliser à ce phénomène => la France devrait s'inspirer de ces vidéos à titre de prévention !



https://www.youtube.com/watch?v=YUloP-7wQYg



https://www.youtube.com/watch?v=Uk_ECXVMR54



https://www.youtube.com/watch?v=UcvQwQykZ7E



https://www.youtube.com/watch?v=-8uOnQyHy7w
0 vote

Je trouve qu'il y a une déviance dans ce débat sur l'excès de sexe dans notre société.
Les clips ci-dessus nous expliquent que pour lutter contre cette hypersexualisation, il faut notamment lutter contre "les stéréotypes de genre". Je ne suis pas du tout d'accord avec cela.

Je pense qu'il y a un problème de "libération des mœurs" dans notre société qui pousse les gens à aborder la sexualité comme un bien de consommation : cela peut s'acheter, cela peut se vendre, cela peut se jeter quand on pense avoir trouvé mieux ailleurs.

Cela n'a rien à voir avec la théorie du genre, dont l'objectif est de créer un consommateur unisexe, c'est-à-dire faire en sorte que les femmes consomment des produits "pour hommes" et inversement.

Dans les 2 cas (marchandisation du sexe et théorie du genre), il s'agit d'une évolution de société voulue par le Capital dans son seul intérêt purement mercantile. Ceux qui y voient un quelconque "progrès" en terme de liberté ou d'égalité ne sont que des idiots utiles de ce système.
0 vote

Très intéressant comme sujet Boum Voyageur ;) moi qui pensait être le seul à constater cette hypersexualisation. Je vais profiter de tes liens et vidéos et les faire partager. 
0 vote




Pour participer à ce sujet, il faut être obligatoirement inscrit