Homophobie : Je vis un enfer dans ma vie..

avatar contributeur de Hyoki
Hyoki
20/03/2014 à 00:00

Bonsoir tout le monde, (je fait beaucoup de fautes donc... voilà voilà ) je viens pas ici juste pour pigné j'ai autres chose a foutre sincèrement, je viens demander de l'aide sur m'es action (ce que je devrais faire).. Je suis dans un lycée a la mentalité spéciale ou les fils / filles a papa maman et les "gens canon" J'ai découvert m'as sexualité a l'age de 11ans, au début j'en est parlé a mon entourage proche et beaucoup m'ont dit "tu n'est pas sure , tu te cherche" J'ai 16ans dans 3 mois, depuis avant noël j'ai décider de m'assumer et d’annoncé a tout le monde mon orientation, la chose flagrante que j'ai remarquer c'est que je n'est pratiquement plus d'amis "garçons" mais plutôt plein de copines. Depuis ce temps j'en bouffe autant sur le net (FaceB' Twitter , Beaucoup sur Ask , Instagram mais pas trop) Mais le pire vivable pour moi c'est évidement la réaliter, la triste réaliter qui m'as rattraper, je m'attendait pas a un tel "Buzz" dans m'as petite ville de Pontivy , tout le monde me connais juste pour ça. Le vrais soucis je croit que c'est le lycée, si m'as classe se tiens tranquille, il n'en est pas la même histoire pour les autres, particulierement un groupe de terminal de 17/18/19ans qui franchement me tape sur les nerfs, tout les matins si j'ai le malheur de passer devant eux j'ai le droit à "Hey viens m'sucé" Excuser du langage, voir pire mais c'est vraiment du haut niveau, au niveau insultes donc voilà.. Il y a peut de temps (avant les vacances) ce groupe a commencer à me photographier a mon insu, dans le self , dans la cours, je ne veut pas en parlé au personnel du lycée car j'aimerais pas faire d'histoire, et les histoires avec c'est gens non merci. Ce qui me blesse énormément c'est que tout le monde voit, y compris m'es fréquentation mais tout le monde ferme ça gueule, genre tu les entend crier mon prénom suivit de moqueries, la tu voit tout le monde arrête de parlé et me regarde... Rien de plus humiliant, j'ai péter un câble avant les vacances, je suis rentrer cher moi je me suis énerver contre le matériel (Télé, iphone, mur, clavier de pc ,) m'as mère m'as demander ce qu'il se passait, je lui est raconter et... "mais il faut pas les écouter ignore les" Quand quelqu'un me demande d'ignorer de tel chose j'ai juste envie de lui dire de ferme ça "bouche" , j'ai même pensé au suicide, mais une amie m'as dit que ça serais leur donné victoire de s'être débarrasser de moi, Que doit-je faire ? j'en est marre, (je me suis même désinscrit du self pour manger cher moi) (je quitte le lycée en fin d'année pour commencer un apprentissage l'année prochaine car je ne veut plus entendre parlé de cours) Je vous remercie d'avoir lue sinon. :) correction du titre
avatar ancien membre
Ancien membre
20/03/2014 à 00:31

Les ignorer, tu ne peux pas, ça me semble évident. La remarque de ta mère me paraît beaucoup trop simple car tu souffre réellement, ça se voit (lit dans le cas présent). Tu ne peux pas garder tout cela pour toi, ce n'est pas possible. Je pense que même si tu ne veux pas en parler à d'autres adultes, il le faut. Il existe des associations, Le Refuge [url]] en particulier qui pourrait t'aider. Ils sont habitués à ce genre de choses, et sauront sûrement être de bon conseil. Mais il est vraiment important que tu en parles à quelqu'un de vive voix. Si tu n'as pas le courage, n'hésite pas à me contacter par mp, pour parler tout simplement. Le cas échéant je peux également t'appeler si tu préfère :-)
avatar contributeur Misterbi
Misterbi
20/03/2014 à 00:47

Tu as aussi ce site qui peut t 'aider par téléphone ou autre : [url]]
avatar ancien membre
Ancien membre
20/03/2014 à 08:11

en parcourant ta fiche, j'ai vu que tu as 15 ans, je pense que tu n'es pas "armé" pour affronter les personnes plus âgées qui te raillent ou t 'humilient . Tu as besoin d'une aide extérieur, ton entourage proche n'est pas forcément le mieux placé pour le faire, même si évidemment il faut le tenir au courant. tu as déjà eu une bonne initiative d'en parler sur ce site, c'est un début, mais ne t'arrête pas là. Accepte d'en parler à des inconnus qui sont dans diverses associations d'entraide aux mineurs, ces personnes sont assez bien rodées à ton cas. Parler est souvent la meilleurs des solutions, tu te sentiras mieux et surtout tu auras un soutient moral, c'est un aspect très important . Une chose positive pour toi, c'est que dans quelques temps tu changeras d 'univers en quittant ton école pour aller en apprentissage. Avec un peu d'aide extérieur et un peu de patience , ton avenir devrait s 'améliorer . Katttarsis et Misterbi te proposent des solutions , prend les en compte :)
avatar ancien membre
Ancien membre
20/03/2014 à 09:54

J'espère que ton témoignage poignant AtomikHyoki servira d'exemple pour montrer toute l'erreur du coming-out trop tôt, en tout cas surtout pendant la période scolaire, où l'on connait la méchanceté de l'effet de groupe. C'est une erreur cette mode actuelle de vouloir afficher à tout prix sa vie intime, qui doit rester dans la sphère de... l'intimité ! Le dicton "pour vivre heureux, vivons cachés" n'est pas pour rien... Car la bêtise humaine est grande, très grande. Un coming-out bien assumé, si c'est une demande viscérale, est après la scolarité et bien préparé. Et je le déconseille aussi au travail qui vous colle une étiquette souvent dégradante, qui diminue fortement l'appréciation de la qualité de votre professionnalisme, et vous place à un second rang. Et ce même si à la télé à la radio, au pays de l'imaginaire, tout parait le contraire... Un vrai coming-out c'est juste avant tout avec ses vrai(e)s ami(e)s ! et parfois avec sa famille. point. Sinon c'est l'enfer entre la revendication et l'humiliation. Et la solution parfois est de changer de région pour repartir à zéro. Encore une fois, la vie privée est du domaine du privé, donc pas de la vie publique... Pour toi AtomikHyoki tu dois te faire accompagner par des personnes habituées à ce problème, comme l'ont souligné les potos plus haut, le temps de finir ta scolarité. Tu as déjà les meilleures adresses à qui t'adresser. Le Refuge est particulièrement réputé. Je confirme que le suicide serait vraiment le plus idiot, tellement tu raterais tout le bonheur de ta vie future, donc patience dans cette épreuve. Tes amis sont là aussi pour se soutenir ensemble, et fais en sorte de retrouver toutes tes vrais passions, ce qui te préoccupait avant ce problème qui voile momentanément ta vie. Ce sont tes vrais passions et intérêts, qui construisent ta personnalité et ta vie future. Ne te laisse pas détourné de ta route par la bêtise humaine. Je t'envoi tout plein de bonnes ondes.
avatar contributeur de Hyoki
Hyoki
20/03/2014 à 22:18

Je vous remercie de vos réponse, j'avoue que je regrette, et que j'aurais du la fermé un peut plus longtemps :/ , le collège était plus mature, le lycée j'ai l’impression d'être avec des Le Pen partout et d'être un black au milieux... Mentalité de merde..
avatar ancien membre
Ancien membre
20/03/2014 à 22:35

C'est étonnant ça, c'est surtout au collège où on souffre en général. Le lycée, malgré quelques "résidus collégiens" est en général plus ouvert sur ces sujets.
avatar ancien membre
Ancien membre
20/03/2014 à 22:39

Ton témoignage fait froid dans le dos ... avant tout soit fort et dis toi que le gars normal dans l'histoire c'est toi ... les autres sont plutot de connards décérébrés ... Effectivement tu ne peut pas rester comme ça, n'y a t il pas dans ton lycée, quelqu'un qui pourrait intervenir pour "calmer un peu les choses", un adulte (censé) en qui tu pourrais avoir confiance ?? En tous les cas, ne prend pas de decision brusque sur ton avenir (orientation etc) juste pour changer de lycée ... Le mieux serait que tu contactes une des assos dont on t'a parlé plus haut ... En tous les cas, soit courageux et dis toi que le meilleur reste à venir, ce que tu vis là n'es qu'un "accident de parcours", violent, c'est vrai, mais plus tard, tu te rendra compte à quel point ces gens étaient des crétins !!
avatar ancien membre
Ancien membre
20/03/2014 à 22:42

je n'ai pratiquement plus d'amis "garçons" mais plutôt plein de copines Là, tu as fait le constat du point essentiel que tu as intérêt à développer, me semble t il... Les machos vont devenir jaloux que toi tu aies plein de bonnes copines alors qu'eux ils sont incapables d'en avoir une plus de 2 heures d'affilé !!!! Par ailleurs, le " j'ai le droit à "Hey viens m'sucé" tu dois le tourner dans l'autre sens et répondre : je ne savais pas que tu étais homo toi aussi... Dernière solution, changer de lycée.... te taire et contrôler ta gestuelle. Allez et remonte la pente STP, ce genre de conards ne vallent pas la peine que tu te prennes la tête
avatar ancien membre
Ancien membre
21/03/2014 à 07:45

juste un conseil: dans chaque ville ou canton existe un service de psychologie, c'est gratuit et confidentiel. essaye d'en trouver l'adresse et je te conseille d'y aller. ce sont des professionnels et ils t’écouteront. Évacuer est deja une chose essentielle.
avatar ancien membre
Ancien membre
21/03/2014 à 08:32

C'est quand-même incroyable, cette cruauté gratuite et cette bêtise dont les gens sont capables. Bref, quoi qu'il en soit, je vais reprendre les propos des autres betonautes: il faut que tu en parles, que tu te fasses aider. Parce que bon sang, c'est quand-même cocasse comme situation: une ville a décidé de te pourrir l'existence, uniquement parce que tu as eu l'envie (et le courage) d'assumer ton orientation. Y a pas à dire, y a vraiment des mentalités arriérées... Bref, si un jour tu retrouves la force, et que tu entends encore un "Hé viens me sucer", je propose une réponse type cinglante type "Non, désolé, mais malheureusement je ne suce pas les connards :)", sur un ton calme et détaché. Bon après ils sont tellement idiots ces gens-là qu'ils pourraient en venir aux mains u_u
avatar ancien membre
Ancien membre
21/03/2014 à 09:15

C'est une jolie p'tite ville Pontivy :) Les personnes Hyoki, qui te demandent "d 'ignorer de tel chose" te le demande parce qu'elles te respectent et qu'elles t'aiment. Elles savent que l'indifference est une force qui te conduira vers la paix. Tu as pris la decision de rendre "officielle" ton homosexuallité. Si tu l'as fait, c'est que tu en avais besoin pour avancer. C'est un acte digne et sincere et en rien un etalage de ta vie privé comme je peux le lire plus haut. Beaucoup ne voient que le cul dans l'homosexuallité, ils oublient que nos sentiments sont une partie fondamentale de ce qui caracterise ce que nous sommes. Quoi qu'il en soit, ne te focalise pas sur ton homosexuallité, les gens qui se moquent et te blessent agiraient de la meme maniere avec une personne qui boite, tres petite ou tres grande, grosse ou tres mince ... La difference est à contre sens inacceptée par les gens les plus faibles. Consulter un professionnel de la santé, why not. Mais si t'as une amie ou un ami sur qui tu puisses compter, elle ou il sera toujours la pour te soutenir et t'aider à faire face. Bon courage à toi ;)
avatar contributeur Len12
Len12
21/03/2014 à 12:16

Le suicide c'est la plus bête des solution, Quoi tu ne veux pas vivre le reste de ta vie, et en profiter pour quelques con qui te saoul, Moi je te dis, tous ce que tu as à faire, même si j'avoue que c'est dur.... C'est bien les supporter, pis dit toi que tu partiras bientôt d'ici Tu n'as qu'a chercher un apprentissage dans une autre ville, avec un internat par exemple, Par contre il te faudrait supprimer ton facebook je pense, comme ça tu serais encore plus tranquille Pis viendras le jours ou tu rencontreras une belle personne et vous vivrez heureux toute votre vie alors c'est pas le moment de baisser les bras :p
avatar ancien membre
Ancien membre
21/03/2014 à 18:41

Dur dur ! Je pense que à peu près tout à été dit au-dessus mais je compte quand même t'apporter un minimum de soutient si ce n'est que par ce message. Je dois avouer que le Lycée en étant homosexuel c'est pas facile ! J'ai essayé de rien dévoiler sur ma sexualité mais bon c'est quand même marqué sur mon front donc j'ai eu et j'ai encore le droit à des brimades , remarques mais beaucoup moins qu'au début. Comment ? A dose de fierté et méchanceté malheureusement ! Pour l'instant je te dirais juste de garder la tête haute , de te tenir droit et d'avancer. Certes il faut s'endurcir pour résister et c'est vrai qu'a 15 ans ça peut être dur ! Très dur! Il faut aussi que tu essaye que tu arrive à trouver une aide extérieur, je sais moi même que c'est dur de demander de l'aide mais je regrette un peu de l'avoir pas fait... Je me souviens aussi la première fois où on m'a dit "Viens ici que je te *bip*" et que j'avais été très fier de lui répondre "A toi tu es actif ? Bah ok ça me changera de ton père". Ne te pourri pas l'existence pour eux souris quand ils te disent quelques choses et de toutes façons les copines c'est mieux ^^ ! En résumer tiens bon ! Parles en ! Et survie dans ce monde !
avatar contributeur de Hyoki
Hyoki
21/03/2014 à 21:55

merci beaucoup pour vos réponse et votre soutien ça me touche beaucoup :) , pour la suppression du compte Facebook c'est inenvisageable donc voilà ^^ , puis l’utilité ne serais pas grande ..
avatar ancien membre
Ancien membre
24/03/2014 à 07:01

J'ai connu ça et j'ai fait de ces ennemis mes amis. (Je réponds surement trop tard mais j'y tiens). Ignorez c'est bien un temps mais ça marche pas tout le temps. Rentre dans leur jeu. "Te sucer ? Quand tu veux". J'étais dans le même genre de lycée que toi et avec moi ça marchait bien. Sinon tu peux tout simplement en parler à la direction crois moi ça marche très bien aussi. Sinon ce que j'ai fait pour m'éloigner des gens que j'aimais pas c'est changer de ville, j'ai eu mon bac j'ai direct déménager pour mes études. Dans tout les cas, quand on te dit d'ignorer c'est surtout de ne pas montrer que ça t'affecte montre leur que t'es fort et que ça ne t'affecte pas. Zoubi bonne journée <3
avatar contributeur de BoumVoyageur
BoumVoyageur
24/03/2014 à 16:31

Je pars du principe qu'il faut s'accepter & s'aimer avant d'aimer les autres. Se connaître... pour avancer : tout cela peut prendre du temps selon la personne & son histoire. Ça peut être un long parcours ou pas, tout dépend tes aptitudes à rebondir, ta force mentale... face à ce genre de situations... pour te blinder avec "une belle armure" :) Si tu es bien dans ta tête avec ta sexualité : tu n'as pas besoin d'aller "consulter un professionnel de la santé" ^^ . Ce n'est pas toi qui a un problème avec "l'homosexualité" ;) Prends plus la solidarité autour de toi comme ta famille, tes ami(e)s, en parler à la direction de ton lycée, les espaces d'écoute comme les asso's gay ou encore ici 🆙 Il ne faut pas oublier que "la minorité" n'est plus liée aux gays, aux lesbiennes... mais de plus en plus vers les homophobes :red:
avatar ancien membre
Ancien membre
24/03/2014 à 22:45

Un conseil ami breton :p Voit tu , comme toi , j'ai mit du temps à m'assumer. J'ai jamais cacher ça , et voit tu , j'ai été sauvé par mes potes. Les rares personnes qui m'insultaient on stopper net quand elles ont compris que j'était entouré et apprécié pour ce que je suis et pas pour ce que je fait paraitre. Soit toi même , vit ! Qu'importe ce qu'on te dit. Si tes amies sont autour de toi et qu'elles sont avec toi , faut que tu saches que les critiques passeront. Montre au abrutis immatures que ça te passes au dessus. Ils vont voir que ça t'atteint pas ils vont se lasser et voir que ça sert à rien
avatar ancien membre
Ancien membre
21/06/2014 à 02:43

Ne t'en fait pas j'ai vécu la même chose que toi cette année et sache que toujours pour tes amis et ta famille tu comptera qui que tu sois et quoi que tu fasse surtout ne leur donne pas la victoire ils seraient fiers d'eux bas toi pour obtenir raison et au cas échéant réparation ( je te dis pas d'aller jusqu'au palais de justice )mais simplement de tout mettre en œuvre pour faire taire ces abrutis et si ça marche pas (les terminales ont généralement un esprit très très très gamin et certains sont pires que les 6iemes )si ça marche pas ne les écoute pas ne rentre surtout pas dans leur jeu sinon ils vont continuer et surtout ne reste pas seul reste avec tes amis!!!
avatar ancien membre
Ancien membre
24/06/2014 à 13:52

J'ai pareil que toi et effectivement, on est malvus ... Mais il faut leur tenir tête ! Tu leur rentre dedans et tu te laisses pas faire et puis ça s'arrangera ! Personnellement, j'en ai explosé 1 qui m'avait vraiment pris la tête (Y me disait tous les jours : Suce ma bite sale pd !, je l'ai chopé, je lui ai pété le nez et depuis ils me respectent) . Il faut pas te laisser faire et surtout, pas déprimer ! Si tu déprimes, ils en profiteront et ils te pousseront peut-être jusqu'au suicide ... Alors, souris leur tout le temps et emmerde les bien ! Voilà, j'ai tout dis :)
avatar ancien membre
Ancien membre
24/06/2014 à 17:08

C'est vrai qu'il ne faut pas en parler trop tôt surtout à l'école le mieux c'est d'en parler ouvertement sur des réseaux sociaux avec des gens qui te connaissent pas surtout et qui t'apporteront deux fois plus de choses que ces gamins immature ! Je sais que ce n'est pas facile car je l'ai vécu depuis le primaire jusqu'à mon lycée et même quelques fois maintenant mais il ne faut jamais baisser les bras car être gay est un combat au quotidien. Ce qu'ils attentent c'est du répondant si tu te la ferme ça continuera. Changer de lycée oui et non car tu peux rencontrer les mêmes problèmes avec d'autres il faut que tu t'affirmes un peu plus même si je sais qu'à ton âge ce n'est pas évident car tu restes fragile et vulnérable. Si tu vas en apprentissage ça va te libérer et surtout voir d'autres personnes. Sinon le fait que tu es pris en photo à ton insu c'est pas tolérable il faut porter plainte et comme disait certains commentaires il ne faut pas laisser passer ça il faut en parler car si tu gardes tout en toi tu vas explosé et surtout avoir des idées noires maintenant il ne te reste plus beaucoup de temps à tenir donc soit fort tiens le coup et bon courage pour la suite.
avatar ancien membre
Ancien membre
24/06/2014 à 17:24

salut ben voila g lu ton texte et je te une histoire je sais pas comment tu vas le prendre moi pour mon coming-out tout c'est bien passer cool et tout apres je me suis retrouver dans un internat alors la j'ai eu des insultes mais bon pas que des mauvaise choses car g trouver mon premier amour comme sa. pendant les insultes je disai rien puis a la fin de l'année a force j'en ai eu marre car un mec ma dit qu'il prévoyer de me faire une tournante a la fin de l'année avec les gars de l'internat c'est ce jour la que je me suis vraiment assumé car je lui est mit une peche (je fesait 1m55 pour 50kg j'était une boule mais lui il fesait 1m75 pour 60kg et donc je l'ai frappée les autres ont rien fait il on rigoler. 2mois aprés il s'était calmé et il m'a expliquer pk il fesait sa et ben il ma dit qu'il avait honte de sa sexualité et il passer ses nerfs sur moi et il ma demander de sortir avec bien sur j'ai refuser mon bon bref apres j'ai déménager je suis dans le nord mnt alors je te dit c'est pas le mieux quand tu connait pas mais bon je me suis fait des amis et un jour j'ai ammener un amis chez moi et ce jour la ma mère ma déclarer la guerre elle ma dit "va faire le tapin ailleur dégage" depui je ne vie plus chez elle et la je cherche un appart a par sa g 17 ans et je suis presque a la rue voila voila prend ce que tu veux dans le texte je t'est dit ce que j'ai vécu et ce qui ma endurci
avatar ancien membre
Ancien membre
06/09/2016 à 18:43

C'est bien que tu aies eu le courage de nous en parler. La période scolaire lycéenne peut-être très dure à vivre. Je te rassure, cela sera bientôt fini. Comme dit plus haut, déclarer son orientation quand on est jeune est assez risqué. Il y a l'effet de groupe qui est toujours embêtant. En effet, plus il y a de personnes dans un groupe et plus le niveau est bas. Inconsciemment, les gens s'adaptent aux personnes possédant le QI le plus faible du groupe pour garder l'unité de celui-ci. Je souhaite que tu saches que ceux qui sont les plus agressifs envers toi sont souvent des homos refoulés. Ce n'est pas contre toi qu'ils en ont, c'est contre l'image d'eux-même que tu leur renvoies et qu'ils n'acceptent pas. Contrairement à eux, tu as la force d'assumer ta sexualité. Au final, ce sont eux les perdants. Courage, AtomikHyoki :)
avatar ancien membre
Ancien membre
06/09/2016 à 18:54

+1 Oui et justement : quelqu'un a des nouvelles d'Atomik ?
avatar contributeur de Nilfgaardien
Nilfgaardien
06/09/2016 à 19:42

Ce sujet date d'il y a deux ans :/ C'est très sympa de vouloir prendre des nouvelles mais venir relancer un message sur un aussi vieux post... Malheureusement beaucoup de monde est dans le même cas. Et non les personnes les plus agressives ne sont pas de fait des homos refoulés même si cela peut arriver plus rarement.
avatar ancien membre
Ancien membre
06/09/2016 à 21:22

Oui, j'avais vu que le thread datait de deux ans :-)
avatar ancien membre
Ancien membre
11/09/2016 à 00:07

Cher AtomikHyoki, Je connais bien ta situation, car je l'ai moi même vécue. Sauf que j'étais à Amiens, et que c'était dans les années 90. Donc encore pire, vu que l'homosexualité n'était pas autant tolérée qu'aujourd'hui (et encore, à lire ce qu'il t'arrive, on ne peut pas dire qu'on y soit arrivé). Les ignorer peut sembler impossible. Comment veux-tu ignorer ceux qui ne t'ignore pas et qui prenne un malin plaisir à te dénigrer? Je ne connais malheureusement pas de solution miracles. C'est typique de tout ce qui est lycée / université, de la période ado: certains se sentent obligé de martyriser d'autres élèves pour se sentir "plus cool" ou "le plus fort". Tu ne t'en rends peut être pas compte aujourd'hui car tu ne peux pas avoir encore de recul, mais crois moi, ceux qui agissent ainsi sont en fait insécurisé. Il n'y a aucun problème te concernant. Ce sont EUX qui ont un problème. Les gens normaux et sains ne s'amusent pas à détruire les gens de cette façon, que ce soit sous forme de moqueries ou de taquineries. Ce genre de petit jeux amènent  beaucoup d'ados à grandir avec des anxiétés sociales et une perte d'estime de soi. Tout ce que je peux te dire et que cela ira mieux dans quelques temps. Le temps que tu finisses tes études (et crois moi, c'est important!) et que tu ailles faire ta vie dans un autre endroit. Ne cherche même pas à leur répondre, car c'est exactement ce qu'ils veulent: te pousser à bout pour que tu leur rentre dans le tas, pour ensuite pouvoir te démonter à plusieurs ou faire retomber les problèmes sur toi. Cependant, rassures-toi, tu as des lois concernant ceci. L'harcèlement virtuel que tu subis sur Insta / FB et autres réseaux sociaux, ça s'appelle du "cyber bullying". Une jeune adolescente du nom d'Amanda Todd a fait la une des médias il y a quelques années pour cela, et elle a fini par mettre fin à ses jours. Il faut croire que les messages préventifs n'ont pas été suffisants. Le gouvernement français, en partenariat avec l'association , a mis en place un numéro vert (0800 200 000, accessible de 9 h à 19 h au coût d’une communication locale) et un site internet ([url= écoute[/url]) pour aider les parents désemparés par rapport aux risques sur internet[url=]. Le service est accessible par courriel à l'adresse educnat@netecoute.fr. Les parents peuvent aussi se rendre sur le site [url=] pour y trouver des réponses aux questions les plus fréquemment posées. Je suis sûr que tu peux les contacter pour savoir quelle mesure judiciaire prendre face à ceux qui te harcèle. Le fait qu'ils soient mineurs n'empêche pas qu'ils peuvent être légalement sanctionné (pour information, la diffamation est punie de 12 000 € d’amende lorsqu’elle est proférée par des discours, cris ou menaces dans des lieux publics, mais aussi lorsqu’elle est diffusée par écrit, dessin ou image. Si le caractère homophobe ou transphobe est retenu, la peine encourue est portée à un an d’emprisonnement et 45 000 € d’amende. La diffamation privée est punie d’une contravention de 38 €. Si le caractère homophobe ou transphobe est retenu, la peine encourue est portée à 750 €.L’injure est punie de 12 000 € d’amende lorsqu’elle est proférée par des discours, cris ou menaces dans des lieux publics, mais aussi lorsqu’elle est diffusée par écrit, dessin ou image. Si le caractère homophobe ou transphobe est retenu, la peine encourue est portée à six mois d’emprisonnement et 22 500 € d’amende. Les appels téléphoniques malveillants sont punis d’un an d’emprisonnement et de 150 000 € d’amende. La provocation à la discrimination, à la haine ou à la violence. La peine encourue est d’un an d’emprisonnement et de 45 000 € d’amende). Je te conseille ce lien qui peut t'indiquer les démarches à faire : Et ne reste pas dans le silence. Nous avons des lois pour ça, et elle serve à protéger n'importe quel citoyens, toi inclus. Après un appel ou une convocation chez les flics, je doute fort qu'ils fassent les malins. Et s'ils retentent d'autres menaces, tu vas revoir les flics.
avatar contributeur de Hyoki
Hyoki
13/09/2016 à 00:26

Coucou :) quelques personnes me demande des nouvelles :)  Me voilà donc, pour l'instant tout vas très bien, j'ai 18ans maintenant je ne suis plus au lycée :p Je vais travailler vite fais pour payer mon code permis et voiture; :) Es-ce que je regrette la période du lycée ? Non pas vraiment haha, je suis bien content que ça soit finit tout ça :)  Si je peut donnés un conseil, dite votre orientation a des personnes de confiance, surtout pas au lycée, collège, ou autre établissement, si vous pouvez gardé ça pour votre vie privé faite le.. Après mon passage du permis et obtention de ma voiture, je retourne en études, ou la je sonde a débuter un CAP fleuriste (déjà envisager avant mais sans aboutissement)  Voilà c'était tout :) Bisou les loulous <3 Edit : Et je suis partit sur Rennes aussi* ^^
avatar contributeur de Wiloooo
Modération Wiloooo
18/09/2016 à 21:27

Trop chou de nous donner des nouvelles ;-)

Webmestre, gourgandine et créateur de cette communauté

Salon de chat Gay

Découvrez notre salon chat gay pour dialoguez avec des centaines de mecs célibataires connectés. Chat réservé exclusivement à la communauté gay.

Communauté Gay

betolerant est fier de sa communauté gay. Notre communauté est un véritable site de rencontre gay tolérant et bienveillant.

Parlons Coming-out

Le coming-out est parfois inévitable pour une homme homosexuel. Partagez vos expériences sur le forum coming-out.

Forum homoparentalité

Le forum sur l'homoparentalité permet aux parents homosexuels de se soutenir et s'entraider, mais aussi de partager leur quotidien.



Suivez-nous
Téléchargez l'application
Application android
conçu avec par Carbonell Wilfried
© Copyright 2021, betolerant.fr