Les phases pour s'assumer.

avatar ancien membre
Ancien membre
12/03/2014 à 13:21

Coucou tout le monde, je remercie par avance ceux qui prendront le temps de me lire. J'espère avoir de nombreuses réponses.. Alors voilà, j'aimerais savoir quand est-ce que vous avez su ce que vous étiez, enfin qui vous étiez mais surtout par quelles phases êtes vous passés jusqu'à votre coming-out? Vivez-vous mieux? Avez-vous pensé être attiré par les deux sexes alors qu'en faite ce n'est juste que l'attirance parce que c'est l'inconnu? C'est tellement déstabilisant de ne pas savoir ce que l'on est, de devoir "mentir" constamment et surtout la peur de ne pas être pris tel que l'on est, d'être rejeté par les gens que l'on aime. La peur de faire souffrir les gens ou de leur provoquer un choc en leur annonçant une différence alors qu'il est possible que l'attirance du moment s'avère n'être restée qu'une passade.. J'ai tellement de questions auxquelles je n'ai pas de réponses....
avatar ancien membre
Ancien membre
12/03/2014 à 13:28

maiwen je vois en effet que tu as plein de questions.. on va essayer d en parler et d y répondre une par une..; mais avant un sourire et haut les cœurs!!!
avatar ancien membre
Ancien membre
12/03/2014 à 13:39

Je n'ai jamais réellement eu de problème pour assumer mon orientation sexuel car par chance je savais que ma famille était très ouverte d'esprit. J'ai pas trop réfléchi avant de faire mon coming-out, je me suis juste dis que ma mère devait le savoir, pour la simple et bonne raison que je vis chez elle. J'avais besoin de savoir si oui ou non je pouvais faire venir mes copines a la maison. Je ne vie pas mieux que avant car a la base je n'ai jamais vraiment eu de problème avec ça. Personnellement je n'ai jamais eu peur d'être rejeté a cause de ça, car mon orientation sexuel ce n'est pas moi, c'est juste une infime parti de moi donc si une personne ne voit que ça de moi c'est que la personne n'en vaut pas la peine car je suis/nous sommes beaucoup plus que ça. Je suis qui je suis et je m'aime bien telle quel, si ce ne plait pas tant pis :)
avatar ancien membre
Ancien membre
12/03/2014 à 13:45

J'aimerais pouvoir penser comme ça aussi, mais tout n'est pas si simple.. Et mon entourage n'est pas d'une grande ouverture d'esprit. Merci d'avoir raconté ton histoire :)
avatar ancien membre
Ancien membre
12/03/2014 à 13:49

Assumer quelque chose que l'on n'a pas choisie c'est souvent difficile.
avatar ancien membre
Ancien membre
20/03/2014 à 18:45

j'ai commencé à révéler ma bissexualiter aux personne en qui j'ai une grande confiance -> mes amis les plus proches . je ne veux pas l'annoncer à ma famille car je ne me sens pas assez proche d'elle pour osez & je pense qu'elle réagirais très mal . Depuis que j'ai commencer a faire '' mon comming out à mes potes " je commence a m'assumer je n'est plus de doutes je sais vraiment qui je suis , je suis mieux dans ma peau ...
avatar ancien membre
Ancien membre
21/03/2014 à 20:36

Je suis passé par plusieurs phases difficiles à vivre : - s'accepter en tant que bi. - le dire à l'amour de sa vie. - entendre des mots très durs. - la voir souffrir à cause de ce qu'on est (jusqu'à se détester soi-même) C'est très dur. Vraiment dur. Mais on y arrive, en s'accrochant et avec le temps. Maintenant elle m'accepte an tant que bi, et je me suis accepté moi-même. Mais il ne faut jamais sous-estimer la connerie des gens. Alors il n'y a aucune obligation de déclarer sa bisexualité à tout le monde. Il ne faut le faire qu'à des personnes sélectionnées. Je ne dis pas de vivre caché, mais de ne s'ouvrir que quand c'est nécessaire et approprié.
avatar ancien membre
Ancien membre
26/03/2014 à 00:44

Désolée de répondre si tardivement mais... En l'annonçant à ta copine, est-ce que votre relation a changée? Comment gérez-vous tes attirances/"pulsions"?...
avatar ancien membre
Ancien membre
26/03/2014 à 06:47

Et bien curieusement, cela n'a pas changé vraiment notre relation. Il y a bien eu quelques moments de doute, mais notre couple a suivi son chemin. Côté gestion de la frustration: ça a été dur au début. J'avais l'impression que la frustration allait me bouffer. En parler fait du bien : je suis allé voir un psy. J'en ai également discuté sur des forums. J'ai fini par gérer ça très bien en changeant d'état d'esprit : j'ai envisagé ça comme "un jour peut être". J'ai gardé mon petit jardin secret de fantasmes. Ma femme le sait. Elle me pose parfois la question : "tu penses à des hommes en ce moment ?" et je lui répond, sans donner les détails (qui ne sont qu'à moi). Et notre vie sexuelle au lit est vraiment très bien. Et je suis resté fidèle, parce-que c'était important pour elle.
avatar ancien membre
Ancien membre
26/03/2014 à 06:52

Concernant la bisexualité, il faut être doublement honnête : - avec soi-même : s'accepter en tant que bi. - avec l'autre : on ne peut pas masquer ce qu'on est au fond à celui /celle qu'on aime.
Communauté Bi

betolerant est fier de sa communauté bisexuelle. Notre communauté est un véritable site de rencontres bi tolérant et bienveillant.

Parlons Coming-out

Le coming-out pour une femme ou un homme bisexuel est une étape difficile. Échangez votre expérience sur le forum coming-out.



Suivez-nous
Téléchargez l'application
Application android
conçu avec par Carbonell Wilfried
© Copyright 2021, betolerant.fr