Une "petite" histoire transgenre MTF & retours de vécu de soeurs trans

avatar contributeur Eleana
Eleana
03/03/2024 à 02:42

Ce poste risque d'être un peu long.

Je l'écris comme on jette une bouteille à la mer.

Je pense être arrivée au bout d'un chemin dont le prochain tronçon me mènera soit au sommet d'une falaise abrupte dont le bord se dérobera sous mes pieds, soit vers un sentier ascendant où l'air environnant sera plus riche en oxygène et susceptible de me permettre de reprendre un second souffle, et, au fil de l'ascension, de découvrir une nature plus colorée et luxuriante que les mornes taillis et brousailles qui ont jalonnés ma route jusqu'alors, à l"exception de quelques clairières que le soleil baignait de ses rayons occasionnellement. J'y écris mon histoire de femme transgenre contrariée et l'histoire d'une dissimulation qui peut pousser à la folie, à la détestation de soi. D'une dissimulation d'avec laquelle je suis encore aux prises et contre laquelle je me bats. Corp et âme. Un témoignage aussi pour celles et ceux qui seraient susceptibles de rentrer dans ce type de schéma mortifère et absurde. Pour les en dissuader. Il s'agit aussi de trouver de rechercher un début de réponse sur les possibilités qui s'ouvrent aujourd'hui à moi et de vaincre encore les voiles d'appréhension et d'inconnu qui se matérialisent sur mon parcours.

Né garçon, je me sais femme depuis mon plus jeune âge, je n'ai toujours révé que de voir mon corps ainsi que mon être masculin disparaître au profit d'un corp et d'un être féminin. Dès 5 ans, j'ai ce souvenir prégnant. Une attente formulée avec un imaginaire d'enfant, cette espérance de voir une fée apparaître et d'un coup de baguette magique me transformer, ou une version plus technique, formulant l'espoir qu'une "machine à transformer en fille" puisse me rendre ce service que de me débarasser de ce corp que je déteste autant que de son pendant mental qui me fait horreur.

Je me souviens d'une attirance irrépréssible pour les vêtements féminins dès mes 5 ans. Dès que je sus où prélever les effets nécessaires à satisfaire mon besoin de "mise en conformité" avec mon état féminin, j'allai chiper tout ce que pouvais dans les tiroirs de ma mère ou de ma grand-mère ( Avec laquelle nous vivions ), dans des penderies où les femmes de la maison délaissaient ou stockaient les vètements qu'elles ne portaient plus, temporairement, ou définitivement. Les combinettes en soie, la lingerie, les collants, les bas, les robes, jupes, chemisiers et quelques rares fourrures me devinrent absolument indispensables, et, comme les femmes de la maison ne se souciaient pas trop de moi tant que je restais dans ma chambre, je passai des heures vêtue de ces merveilleuses étoffes à me projeter dans la vie de femme que je souhaitais ardemment vivre. Ce qui me permis aussi de développer un art consommé de la dissimulation ( Pour cacher ce dont je ne souhaitais me séparer sous aucun prétexte entre autres ) et, au plus jeune âge, déjà, pour vivre une vie parallèle qui passa sous les radars pendant quelques années.

Pendant ce temps, chaque émission télévisée ( Nous vivions alors une aire où internet n'existe pas ) susceptible de faire référence à ce qu'on appelait encore le transsexualisme ( La télé étant allumée quasi-H24 sans précaution aucune, j'y découvris bien des choses qu'en tant qu'enfant, je n'aurais, très certainement, ni dû voir ni dû entendre), me rappelait à quelle point, définitivement que je partageais un destin commun avec les femmes trans qui s'y exprimaient. Pendant que chaque femme, en général, m'y rappelait à quel point je voulais lui ressembler.

Ayant jusqu'alors pu passer sous les radars sans trop d'inquiétude, à l'âge de 13 ans, alors que j'étais en cours, ma grand-mère eut la mauvaise idée de vouloir ranger un meuble que j'utilisais pour dissimuler mes effets féminins. Lorsque je revins de cours, l'accueil fût pour le moins glacial. Il me fût alors signifié que mon expression féminine n'avait pas lieu d'être et d'être rappelé à ma condition de garçon et au fait que je ne présentais aucun trait féminin pouvant justifier les tendances que les effets découverts laissaient envisager. Je me vis par ailleurs menacé de voir la chose rapportée à ma mère et d'être rejeté hors du domicile familial ( Je viens d'une famille dans laquelle, les concepts de psychologie et de mesure dans les réactions n'ont aucune signification) .

Ce jour précis scella alors mon destin ou en tout les cas le contrariera longtemps. Devant l'affront qui me fût fait et les menaces intimées, je remiserai alors pour longtemps, non seulement tout espoir de voir ma féminité s'exprimer, éclore au grand jour, mais en plus, me condamnant moi-même, je souscris à des pratiques sportives visant à me bâtir un corp et une âme de mâle. Et pour autant.... Chaque femme que je croiserai et qui répondra, dans ces caractéristiques physiques et vestimentaires, à la femme que je rêve d'être, me rappelle combien je déteste ce que je suis, combien je ne peux pas accepter mon corps ni mon être masculin, combien je les exècre et l'un et l'autre. Pendant que mes congénères masculins bavent d'envie à l'idée d'avoir des rapports sexuels avec toutes celles qui suscitent leur convoitise parfois bestiale, de mon côté, aucune, absolument aucune de ses pulsions ne m'est familière ni même envisageable. Je déplore ces réactions tout au contraire. Pour autant curieusement, je ne suis pas naturellement attirée par les hommes, à l'exception de l'un d'entre eux qui deviendra un ami et un collaborateur proche. Il est beau, charismatique, racé et terriblement attirant..... Je le sens sans me l'avouer à l'époque. Aussi curieusement, je ne génère pas une attraction particulière chez les femmes..... Mais j'aime leur compagnie, leur discussion, leur sensibilité. Infiniment.

Je vais me livrer à cet exercice masochiste de la quasi-négation de mon être profond ( A certaines périodes, la femme en moi ressurgira, je l'ettouferai au prétexte que mon physique ne lui permet plus d'espérer gagner la bataille, qu'elle a, selon ma perception de l'époque, perdue), pendant près de vingt-cinq ans. Je ne parlerai de cela à personne pendant ces vingt cinq années. Pendant ce temps, je n'ai de cesse de me chercher à bien des niveaux. Je me transforme, mentalement, au gré des épreuves, des besoins professionnels, et de beaucoup de lecture, physiquement, au gré des pratiques sportives. Aucune transformation achevée ne me conviens. Pourquoi? Je vis en couple et ne cesse de projeter mes envies de féminité sur mes compagnes successives. Tant dans le rapport passionné que j'entretiens avec leur garde-robe, que dans une projection et une envie permanente de prendre leur place dans les rapports intimes. J'en deviens un amant dont on vante l'effacement total au profit du plaisir de sa partenaire, et pour cause, ma seule préoccupation est de célébrer ce corps et cet esprit féminins que je vénère et de recycler d'une manière ou d'une autre ce desespoir et cette douleur de ne jamais devenir Elle, de ne jamais pouvoir jouir de la corporeité féminine, de toutes les nuances que la féminité permet, de toutes ces couleurs que ma vie aurait pu avoir au féminin. Pendant l'acte, j'imagine mille scénarios où je prends la place de ma compagne et en explore toutes les déclinaisons.

Cet exercice de dissimulation, de désaccordage d'avec mon être profond, va finir par m'épuiser, me dévitaliser, je me sens loin des autres, et les autres me sentent loin d'eux. Je m'en aperçois. Je cherche toujours de nouveaux dérivatifs pour tenter de reprendre contact avec ceux qui m'entourent. Mais je ne ferai que m'enfoncer un peu plus dans d'épais sables mouvants, et à chaque nouvelle tentative, je m'enfonce encore un peu plus.

Les années passent, et je deviens père de deux enfants. Je les aime et fais tout pour eux. Pour autant, l'insatisfaction et la mélancolie s'installent. Les sourires s'espacent, je me retranche en moi-même et deviens irascible. Je ne m'aime pas et je sais que personne ne peut me comprendre ni m'aimer puisque, finalement, j'avance toujours masquée.

Jusqu'au jour où, n'y tenant plus, au détour d'ébats avec ma compagne ( Aujourd'hui mon ex ), aux alentours de ma quarantième année, je lui "vends" comme une sorte de fantasme, le désir de m'habiller en femme et de "jouer" sur ce terrain. Sur le moment elle accepte. Elle trouve même le fait d'avouer ce type d'envie, très courageux de ma part.

Elle ne sait pas qu'elle vient d'ouvrir la boîte de Pandore. En revanche, je sais, moi, que le processus qui s'engage alors, est inéxorable et qu'il n'y aura pas de retour en arrière.La digue a cédé sous les coups de boutoir du subsconscient et de la femme qui m'habite. Je vais alors m'enhardir. Les enfants sont encore en bas âge et dorment encore d'un sommeil profond pour quelques années. Nous habitons un Duplex. Les chambres et la salle de bain des enfants sont en bas. Tout le reste en haut. Configuration idéale pour vivre ma féminité dans "mes appartements" dès que possible. Ce qui finit par signifier trois/quatre fois par semaine. Puis je prends part à des soirées trans dans Paris. Je conduis alors jusqu'à ces lieux entièrement apprêtée. J'attire des hommes, je suis tonique, ce qui me confère un galbe des jambes apprécié, plutôt soignée et créative dans ma recherche vestimentaire, j'évite le mauvais goût. Je suis surprise d'être convoitée malgré un physique que je trouve un peu "épais" mais est-ce que cela laisse envisager que l'expression de ma féminité dégage quelque chose de plus solaire que je ne le pense? Je me découvre. Et j'aime ce que découvre. Mais je reste sage et fidèle.

Mon dressing s'agrandit. J'ai bientôt plus de vêtements, de lingerie et de talons que ma compagne. Elle reste compréhensive, pour un temps. S'apercevant que les nuages qui m'ont accompagné pendant des années se dissipent. Tant que je suis femme.....

Dès que je reviens à un semblant de masculinité, le gris réapparait alors..... Le masculin me pose de plus en plus de problème, et il en va de même de ces attributs..... Il va sans dire qu'une transition progressive reste une hypothèse que j'envisage de plus en plus concrètement. Pensant que ma compagne, compréhensive jusqu'alors, m'accompagnerait au long de ce processus. Mais j'ai un job qui ne me permets de grands écarts d'avec la norme et je m'entends encore sermonner qu'il est nécessaire pour mes fils d'avoir un père qui soit un père..... Et pas un père qui devienne une femme transgenre.... Le champ des possibles commence alors à se restreindre.

Et clairement, et je peux le comprendre, ma compagne commence à trouver la situation de moins en moins tenable.... Elle m'intime de mettre mon dressing sous scellé et de ne plus le laisser cotoyer le sien et de revenir à une norme beaucoup plus implacable. Or, je suis arrivé à un stade où me demander cela représente un tel sacrifice et un tel désespoir que cela va me mener à commettre, de manière quasi inconsciente, un acte qui mènera à une rupture brutale que j'initierai. Aujourd'hui encore, à l'exception de ce désepoir soudain de voir la transition envisagée un temps, réduite à néant, et de la remplacer par ce qui m'apparaît comme une atomisation de mon être, je n'explique pas ce qui a pu me pousser à commettre ce que j'ai commis et que je voulais comme une rupture.

Cela fait un an maintenant que nous sommes séparés, que nous alternons la garde des enfants, qui sont forcément toujours au centre de nos préoccupations.

Après de nombreux mois de réflexion et devant la nécessité absolue de vivre ma féminité, encore seulement "atténuée" par la nécessité de j'ai de ménager mes enfants, j'ai entamé un traitement hormonal féminisant. Parce que je me vis comme une imposture au masculin, que chaque femme que je croise au quotidien me rappelle à quel point ma vie manque de saveur dans cette identité masculine et combien je crève d'envie de vivre en tant que femme, et que par ailleurs, je sens mon équilibre fragile sur ce très mince filin sur lequel je suis obligé de jouer l'équilibriste, où, sous mon balancier, figurent mon psychisme et sa nécessité d'être aligné avec le corp qui le véhicule, et, de l'autre une société et des obligations qui ne laissent parfois guère de place à nos désirs les plus profonds.

Ce qui m'attends si je tombe du filin comme ce qui m'attends à son extrêmité, sont autant d'éléments qui représentent des appréhensions et des vertiges sans commune mesure. Par ailleurs, je sens l'impérieuse nécessité de ne plus me compromettre et de ne plus être dans l'imposture. Mon esprit me dicte de ne plus faire confiance au masculin. Je ne reconnais plus ce corp encore trop masculin comme étant le mien..... Je pense que mon imposture m'a value l'isolement dans lequel je suis aujourd'hui. Et n'ayant jamais été moi-même et ne pouvant pas encore l'être complêtement, le temps du traitement, de l'annonce et d'une approche "raisonnée" ( Même si le collectif LGBTQI+ de mon entreprise est au courant de ma transidentité par l'intermédiaire d'un de ses membres et que j'ai rejoins le collectif en question ), je suis dans un noman's land aride.

Raison pour laquelle, j'ai besoin de mes soeurs trans pour garder le cap, m'accrocher et imaginer des futurs et un présent moins hostiles que ce qu'ils peuvent paraître lorsque l'on est au milieu du gué.

Merci de m'avoir lue pour celles et ceux qui auront tenus :) et je suis preneuse de vos retours sur vos parcours propres et ce qui a pu les émailler.

Envie d'une rencontre trans ? 🔞
Pour des rencontres sans lendemain
avatar contributeur Eleana
Eleana
04/03/2024 à 10:03

Bonjour DodoRémi,

Merci pour ton accueil.

J'espère également pouvoir tisser quelques liens sur Beto.

Belle journée à toi 🙂.

Bises

avatar contributeur de Hélix
Hélix
05/03/2024 à 15:54

Coucou Eleana :)

Je ne saurai t'être d'une quelconque utilitée, étant moi-même quelque peu "égarée" ... cependant j'ai apprécié lire ton témoignage, très bien écrit et touchant ; Merci ! :)

Hélix

avatar contributeur Eleana
Eleana
05/03/2024 à 16:10

Coucou Hélix,

Merci pour ton petit message.

Disons que je suis surtout sujette à des questionnements concernant les conséquences de la transition et je me débats avec mes attentes et exigences qui mettent la barre très haut :).

En ce qui concerne sa nécessité absolue, il n'y a aucune équivoque. Raison pour laquelle j'ai initié ma THS.

Comme le dit Spinoza, nous ne faisons que "perséverer dans notre être". Et aujourd'hui, je n'ai qu'une conscience on ne peut plus acerée de la justesse de cet aphorisme.

Je te souhaite de pouvoir trouver les réponses que tu attends et d'être aussi heureuse et en paix avec toi-même que possible.

Eleana

avatar ancien membre
Ancien membre
13/05/2024 à 13:50

Cc

J'espère pour toi que tu es prête à assumer la condition des femmes trans seniors, sur le plan social on reste des femmes trans qui se retrouvent assez vite seules à se débattre dans les problèmatiques des femmes seniors et des femmes trans. Pour les cis on reste trans jusqu'à notre mort. Les médecins vont très mal te soigner car la plupart sont misogynes, ne leur fait pas confiance, ils vont te faire peur pour limiter ton TH, ils vont te vendre leurs opérations miracles qu'ils ne maitrisent pas, fais gaffe à toi, ne cède pas à la pression de ton âge pour tes décisions.

Bises

avatar contributeur de Némésis Inu
Némésis Inu
13/05/2024 à 16:41 - 13/05/2024 à 16:41

Citation de ClaraTrsOp #508332 Pour les cis on reste trans jusqu'à notre mort.

Ça serait bien d’éviter les généralités… Des mauvaises expériences, des un-e-s et des autres, ne résume pas toute une catégorie de la population

avatar contributeur de Victoria Mai
Victoria Mai
13/05/2024 à 17:04

Bonjour Eleana,

Je serai ravie d'échanger avec vous prochainement, à votre convenance.

Bien à vous


If I only could, I'd make a deal with God

avatar ancien membre
Ancien membre
13/05/2024 à 19:07 - 13/05/2024 à 19:55

Citation de Némésis Inu #508346

?? ah bon depuis quand les cisgenres sont sympas avec nous ?

Je grossis les traits, c'est pas cool de faire semblant de croire que la bienveillance des cisgenres est la norme, non vous n'êtes pas bienveillants avec nous, c'est souvent juste un faux semblant.

Mes paroles s'adressent à une femme qui fait une transition tardive, pas à vous, pas besoin de vos commentaires.

Je sais comment la médecine traite les femmes trans seniors, je dis juste à cette personne qu'elle fasse attention et qu'elle prenne son temps pour toutes ses décisions médicales et le choix de ses médecins.

D'ailleurs c'est gênant d'être lu par des cis, fichez nous la paix et respectez notre point de vue pas forcément agréable à entendre pour vous, vous ne comprenez rien à nos parcours, à nos vies complexes, je suis cash et franche, je n'ai pas envie de prendre des pincettes avec le voyeurisme des cis, faudra faire avec ^^.

Mon parcours est malheureusement typique de celles de ma génération, alors je peux me permettre de dire tout haut ce que je pense, tant pis si cela vous gêne.

Envie d'une rencontre trans ? 🔞
avatar contributeur de DodoRéMi
DodoRéMi
13/05/2024 à 22:19

Citation de ClaraTrsOp #508398

"vous n'êtes pas bienveillants avec nous"

Salut sister, tu sembles échaudée, comme écorchée vive. Tant que tu penseras en termes de "vous" et de "nous", il y aura un fossé entre toi et les autres. Je te souhaite de rencontrer, ici ou ailleurs, des personnes humaines, sympa, qui te redonneront confiance en l'être humain 😘 biz.

Citation de Némésis Inu #508451

"Ne rentre pas dans ce jeu de haïr une catégorie de gens ( ici les Cis)"

100 pour cent d'accord avec toi Némé

avatar ancien membre
Ancien membre
13/05/2024 à 22:33 - 13/05/2024 à 22:37

pfff, j'ai le droit d'exprimer mon ressenti envers certains cis, pk cela ne vous gêne pas de vivre avec plein de faux culs ^^.

L'inclusion je n'y crois plus depuis longtemps.

Sérieux vous vivez sur quelle planète ?

Mes messages s'adressent aux personnes trans ici, pas aux cis.

Si je les gêne qu'ils me ne lisent pas !

Ras le bol, je ne cherche pas à plaire aux cis, qu'ils nous fichent la paix dans les sujets qui ne les concernent pas.

avatar contributeur de DodoRéMi
DodoRéMi
13/05/2024 à 22:36

Citation de ClaraTrsOp #508461

"L'inclusion je n'y crois plus depuis longtemps."

Que cherches-tu sur un site tolérant ?

"Mes messages s'adressent aux personnes trans ici, pas aux cis."

Où classes-tu les non-binaires ?

avatar contributeur de Némésis Inu
Némésis Inu
13/05/2024 à 22:38 - 13/05/2024 à 22:45

Citation de ClaraTrsOp #508461 pfff, j'ai le droit d'exprimer mon ressenti envers certains cis,

Bah déjà la y’a du changement tu as écrit «  certains cis » ce qui change la donne . Rien avoir avec «  les cis », pour toi c’est peut-être dû pareil au même mais pas pour moi 🙂

Citation de DodoRéMi #508463 Que cherches-tu sur un site tolérant ?

Bonne question @DodoRemi👍

Citation de ClaraTrsOp #508461 Mes messages s'adressent aux personnes trans ici, pas aux cis.

Peut-être, mais ça ne t’autorise pas non plus à être irrrespectueuse envers une catégorie de personnes de ce site.

Citation de ClaraTrsOp #508461 Ras le bol, je ne cherche pas à plaire aux cis, qu'ils nous fichent la paix dans les sujets qui ne les concernent pas.

Ici, tous les sujets sont ouverts à tous et à toutes , Faudra t’y faire.

avatar ancien membre
Ancien membre
13/05/2024 à 22:45 - 13/05/2024 à 22:52

pfff n'importe quoi ce forum, les non binaire non rien à voir avec les trans s'ils ne sont pas trans, c'est des non binaire cis en ce cas ^^, je m'en fiche des termes, des cases, là je m'adressais à une femme trans qui fait une transition tardive.

Allez vous faire cuire un oeuf, moi je parle pour les humains, les cases je m'en fiche.

Ce forum n'est pas safe si dès que l'on critique les cis ils nous tombent dessus pour nous faire la morale.

Bande de stupides ^^, la tolérance ce n'est pas l'acceptation de l'autre... Les cis et les non bi non trans nous tolèrent mais ne nous acceptent pas forcément, il y a un nuance importante, je n'aime pas la notion de tolérance, c'est très hypocrite.

avatar contributeur de Némésis Inu
Némésis Inu
13/05/2024 à 22:48 - 13/05/2024 à 23:02

Citation de ClaraTrsOp #508467

Ce forum est safe, le problème c’est de faire Montrer du doigt une catégorie de personnes, En étant irrespectueux en le justifiant parce qu’il est, et ce dont il n’est en rien responsable, c’est-à-dire être cis .

Tous les Cis et certains Cis Ne veut pas dire la même chose

Citation de ClaraTrsOp #508467 Tous les Cis et certains Cis Ne veut pas dire la même chose

Alors je crois que tu t’es trompé d’endroit, ici on ne prône pas la haine de l’autre.

avatar contributeur de DodoRéMi
DodoRéMi
13/05/2024 à 22:49

Citation de ClaraTrsOp #508467

"Ce forum n'est pas safe"

En es-tu bien sûre ?


"Les cis, ils nous tombent dessus"

En es-tu bien sûre ?

avatar ancien membre
Ancien membre
13/05/2024 à 22:51 - 13/05/2024 à 22:55

bon allez vous faire voir avec votre morale de cis bien pensants ^^

C'est n'importe quoi ce forum ^^, les sujets sont pourris par les cisgenres qui se vexent parce qu'ils n'aiment pas qu'on les critique, c'est pas safe du tout ici

avatar contributeur de Némésis Inu
Némésis Inu
13/05/2024 à 22:53 - 13/05/2024 à 23:00

Citation de ClaraTrsOp #508467 Bande de stupides ^^, la tolérance ce n'est pas l'acceptation de l'autre... Les cis et les non bi non trans nous tolèrent mais ne nous acceptent pas forcément, il y a un nuance importabte, je n'aime pas la notion de tolérance, c'est très hypocrite.

Tu sais, le pire, c’est que je ne suis même pas en colère parce qu’à travers tous tes mots on y sont surtout de la douleur. Peut-être même une énorme solitude que tu as dû porter seul. Je suis sincèrement triste pour toi parce que ça doit pas être facile tous les jours de vivre avec toute cette Aigreur. ligne, si tu te donnais juste la peine d’apprendre à connaître les personnes d’ici, je t’assure que ça pourrait non pas guérir toutes tes blessures, mais te faire un tout petit peu de bien.

Mais pour ça il faut souhaiter nous découvrir dans notre imperfection aussi, car on est pas tout le temps parfait tout comme toi tu ne l’es pas non plus

avatar contributeur de DodoRéMi
DodoRéMi
13/05/2024 à 22:55

Citation de ClaraTrsOp #508470

As-tu conscience que tu as été accueillie avec des mots de bienvenue,

(on t'appelle "sister") et que tu y réponds avec des "pfff", "allez vous faire voir" ?

Qu'est-ce qui t'arrive ?

avatar ancien membre
Ancien membre
13/05/2024 à 22:57

je vais signaler ce sujet à la modération !

avatar contributeur de Némésis Inu
Némésis Inu
13/05/2024 à 23:00

Citation de ClaraTrsOp #508474

Je t’en prie fait.

Vas en bas dans contacte 🙂

avatar contributeur de DodoRéMi
DodoRéMi
13/05/2024 à 23:00 - 13/05/2024 à 23:05

Citation de ClaraTrsOp #508474

🤣🤣🤣 ouiiiiii @wiloooo, @fierdre, @farf,, @bidule, venez vite à la rescousse, il paraît qu'on est pas sympa, malgré toute notre bonne volonté : on mérite une sanction !!!

avatar contributeur de Bidule
Modération Bidule
13/05/2024 à 23:00

Citation de ClaraTrsOp #508470

Déjà, tu vas commencer par te calmer.

Ce forum de cis bien pensant est aussi constitué de trans (hello !!!) Et il se trouve que nous ne sommes pas dans ton salon.

Que tu sois agacé par des propos, parce que la personne ne se rend pas forcement compte de la porté de ses paroles, ça peut être une chose, mais que tu en sois à un point de tout envoyer valser, arrête de poster et va prendre l'air.

Je n'ai pas encore lu la totalité des exhanges mais le peu que j'ai aperçu meriterai une mise à pied.

Ne prend pas la peine de me repondre, sors prendre l'air et reviens plus tard. Parce que là, tu as atteint la limite.

Un goute en plus et tu dégages. Je te le dis clairement. On est pas ici pour se taper dessus.


Aller de fleur en fleur et ne prendre de chacune que le meilleur

avatar ancien membre
Ancien membre
13/05/2024 à 23:04

Bon ok je peux vivre sans ce site si personne n'est capable de comprendre ce que j'écris

Salut à tou.te.s

avatar contributeur de Némésis Inu
Némésis Inu
13/05/2024 à 23:05

Citation de ClaraTrsOp #508481

Je te souhaite sincèrement de faire la paix avec toi même.

Bonne continuation

avatar ancien membre
Ancien membre
13/05/2024 à 23:06 - 13/05/2024 à 23:08

Comment fait on pour supprimer mon compte de ce site pas du tout safe ?

Citation de Némésis Inu #508483

Vas te faire voir la cisgenre pas du tout bienveillante.

avatar contributeur de DodoRéMi
DodoRéMi
13/05/2024 à 23:09

Citation de ClaraTrsOp #508481

Si tu avais pris la peine d'apprendre à connaître

les chouettes personnes qui t'ont répondu ici ou là,

tu aurais pu ouvrir un peu ton horizon et passer

du temps agréable sur ce site, mais tu as choisi

d'y déverser ta rage, c'est dommage... 🤔

avatar contributeur de Bidule
Modération Bidule
13/05/2024 à 23:11

Citation de ClaraTrsOp #508484

Bin si justement, ce site est safe pour les trans. Par contre, tu as de la colère et tu rejette les cis et ça qui pose problème.

Nous sommes sur un forum. Ce qui signifie que tout le monde met son grain de sel.

Si ça ne te convient pas, va discuté avec l'auteur de ce sujet en mp. Comme ça tu ne sera pas embêter.


@inu stp, arrête de jetter de l'huile sur le feu. Si ClaraTrsOp est agressive, c'est aussi qu'il y a derrière un vecu pas très enviable. Même si tu as vecu des horeur, tu as eu assez de resiliance pour avancer. Tout le monde va à son propre rythme.


Aller de fleur en fleur et ne prendre de chacune que le meilleur

avatar contributeur de Némésis Inu
Némésis Inu
13/05/2024 à 23:13 - 13/05/2024 à 23:15

Citation de Ancien membre #508484 Vas te faire voir la cisgenre pas du tout bienveillante.

J’attends impatiemment ma future chérie pour cela dès qu’elle sera là, t’inquiète pas que j’irai me faire voir avec elle tous les jours que Dieu m’offrira de les passer entre ses bras?

Citation de DodoRéMi #508485

Je sais pas pourquoi, mais j’ai vu ta dernière intervention comme une poésie c’était vraiment vraiment très beau, je sais pas si c’est fait exprès ou si c’est mon cerveau!

Citation de Bidule #508486

Désolé certains messages apparaissent. Après. J’ai donc connaissance bien plus tard. J’arrête donc là sur cette conversation

Envie d'une rencontre trans ? 🔞
Rencontre Trans

STOP à la fétichisation des personnes transgenres. betolerant est le seul site de rencontre transgenre à ne pas considérer la transidentité comme un vulgaire fantasme fétichisé. Ne pas confondre travesti et personne trans.

Actualités Transgenres

Les actualités transgenres sont des informations liées à la communauté trans. De la transphobie, au coming-out, on vous offre un large choix d'articles sur la transidentité.



Suivez-nous
Téléchargez l'application
Application android
conçu avec par Carbonell Wilfried
© Copyright 2024, betolerant.fr