Le feminisme c'est quoi pour vous?

avatar contributeur de Phoenix73
Phoenix73
03/02/2024 à 00:03 - 03/02/2024 à 10:33

Petite référence à un autre post qui m'a interpellé sur la confusion que j'ai pu lire.

Non, le féminisme n'est pas un combat contre les hommes, et cette confusion est néfaste, tant pour les hommes que pour les femmes. Ce duel homme/femme n'a pas de sens au fond. Permettez-moi de rappeler la définition du féminisme, telle que citée par Mme la Rose mais dans un autre dictionnaire :

« Le féminisme est un mouvement social visant l'émancipation des femmes, l'extension de leurs droits en vue d'égaliser leur statut à celui des hommes, notamment dans les domaines juridique, politique et économique. »  Il est important de souligner que cette définition omet le domaine privé.

Les hommes peuvent également être féministes, et j'en connais beaucoup autour de moi. En tant que mère d'un petit garçon qui a le droit de pleurer et qui a eu une cuisinière pour jouer à la cuisine comme son papa, je me pose la question : si j'avais eu une fille, l'aurais-je accompagnée dans sa vie exactement de la même manière ? Ou aurais-je été plus inquiète de la laisser partir seule, un peu plus loin que d'habitude ?

Globalement, je pense que j'aurais agi de la même manière, mais j'aurais probablement été plus attentive à ses déplacements. Pourquoi, me demanderez-vous ? Pourquoi cette crainte ? Vous connaissez tous la réponse...Pourtant nous aspirons à éduquer nos enfants de manière à ce qu'ils deviennent des adultes respectueux les uns, envers les autres et en sécurité.

Nous rêvons du jour où nous pourrons laisser sortir les petits garçons et les petites filles avec les mêmes pensées, indépendamment de leur genre/sexe. Malheureusement, ce n'est pas encore la réalité aujourd'hui. Les jeunes filles sont encore bien plus souvent victimes d'agressions, alors qu'aucun enfant, quel que soit son genre/sexe, ne devrait subir cela, pas plus qu'aucun adulte.

Dans de nombreux pays, les femmes sont encore considérées comme une propriété des hommes, tel un simple objet, dont certaines sont encore mutilés pour leur éviter d'avoir un quelconque plaisir et encore en France aujourd'hui. Le sexisme reste flagrant dans nos sociétés. Et le mot qui évoque le mieux l'histoire des femmes, à mon avis, est « hystérique » : "Une injure discriminante et patriarcale adressée aux femmes depuis l'Antiquité, qui réduit étymologiquement leur santé à leur utérus et la féminité à un symptome pathologique souvent associé à la folie. Un sexisme auquel elles sont encore trop souvent renvoyées pour discréditer leur parole." La suite ici , je vous le conseille --> https://www.radiofrance.fr/franceinter/aux-origines-du-prejuge-sexiste-de-la-femme-hysterique-5611374

Discréditer les femmes, il suffit de regarder nos politiques ou de lire les commentaires, tant de la part des hommes que des femmes. Lorsqu'on parle d'un homme politique, on s'attarde sur ses mots, sur ses idées, sur sa vision. En revanche, lorsqu'on parle d'une femme politique, on s'attarde bien souvent, dans un premier temps, sur son apparence physique. « Elle est belle », « elle est moche », « elle est vieille », « elle est mal habillée », et ainsi de suite.

Il est vrai que Gabriel Attal a eu droit à un commentaire différent : « il est jeune et homo». Mais cela souligne autre chose ...

Non, l'égalité n'est pas encore là. Il faut du temps pour changer les mentalités, tant chez les hommes que chez les femmes , le sexisme gangrène bien les esprits et partout. Tant qu'il y aura des différences de traitement, des disparités dans l'éducation, nous n'atteindrons jamais le but réellement recherché : le respect mutuel entre tous.

avatar ancien membre
Ancien membre
03/02/2024 à 01:33

Mouvement légitime qui prône l'égalité réelle entre les hommes et les femmes.

avatar contributeur de Derrick528
Derrick528
03/02/2024 à 01:42 - 03/02/2024 à 01:44

C'est, perso, en tant qu'homme se comporter dignement avec les femmes, en gentleman, les traiter à l'égal des hommes.

Par exemple, je trouve ça injuste que les femmes soient moins payées que les hommes.

Les femmes ne sont pas que des objets sexuels, de fantasmes, mais des êtres humains.

Je me considère comme féministe car je traite tous les êtres humains - qu'importe leur sexe, orientation sexuelle, et pendant qu'on me respecte, de façon égal.

Le monde est sans censé être évolué et moderne mais je ne comprends toujours pas pourquoi les femmes, dans la société, ne semblent pas l'égal des hommes. Mon réalisateur préféré est Une réalisatrice : Sofia Coppola. Elle même se plaignait dernièrement, que pour son dernier film, alors qu'elle est une cinéaste reconnue depuis 25 ans, elle peinait à trouver les fonds. Alors, que sans doute, que si elle aurait été un homme, cela aurait été plus simple.

avatar contributeur de Happiness
Happiness
03/02/2024 à 02:30

Citation de Phoenix73 #495794

Je suis vraiment désolé d'entendre les expériences difficiles que tu as traversé en tant que femme. Le féminisme est un mouvement collectif, et chaque voix compte.

Force a toi🙌

avatar contributeur de Nujabes
Nujabes
03/02/2024 à 23:40 - 03/02/2024 à 23:40

Citation de Phoenix73 #495794

Bonsoir,

« Le féminisme est un mouvement social visant l'émancipation des femmes, l'extension de leurs droits en vue d'égaliser leur statut à celui des hommes, notamment dans les domaines juridique, politique et économique. »

Je pense que ni la définition du Larousse, ni la définition que tu viens de donner ou de toute autre source ne définit universellement ce qu’est le féminisme. Elles ne seront jamais que des définitions parmi une multitude d'autres.

D'ailleurs, ce que tu appelles "combat contre les hommes", beaucoup de féministes le revendiquent. La misandrie est un mécanisme de défense, aucune femme ne se réveille un matin en se disant qu'elle va haïr les hommes. Ça n'a peut-être pas de sens pour toi mais ça n'élève rien à leur légitimité.

M'est d'avis qu'il existe autant de féminismes que de féministes, je ne suis pas certaine qu’une définition puisse englober tous les courants et toutes les visions différentes.

A titre d’exemples, il y a l’afro-féminisme, l’anarcho-féminisme, l’éco-féminisme, le social-féminisme, le féminisme intersectionnel, le féminisme libéral, le féminisme chrétien, les Radfem (féminisme radical)…

Chacun de ces courants a sa propre définition de ce qu’est le féminisme et ses propres moyens de lutte. Et au sein même de ces courants, il y a des divergences et des tensions quand il y a des prises de positions politiques à prendre collectivement. A mon sens, ça démontre que ce qui définit pleinement le féminisme est finalement intrinsèque et inhérent à chaque personne concernée.

A partir du moment où la cause du féminisme et ses moyens de lutte sont différents d'une personne à l'autre, leur définition du féminisme sera fatalement différente aussi.

Et là encore, même si je ne partage pas du tout la position de certaines femmes, je n'irai jamais m'attaquer à leur légitimité ou pire, leur dire comment penser ou lutter. Au mieux on discute, au pire on débat.

"Le feminisme c'est quoi pour vous ?"

Abolir le patriarcat (les violences et les inégalités qui en découlent), lutter pour que chaque femme ait la liberté et le droit de disposer d’elle-même, de son corps et que l'on respecte ses choix.

avatar contributeur de Némésis Inu
Némésis Inu
04/02/2024 à 00:46

Je ne crois pas en l’égalité mais en l’équité car contrairement à l’égalité, l’équité ne nie pas la différence ( ce qui est une réalité, au dernières nouvelles on est pas des clones, on vient de différentes région/ pays du monde et on a pas tous le même niveau social pour ne citer que ces exemples) mais souligne que la différence ne nous classe pas en être inférieur à ou supérieur à, mais adapte chaque chaque solution / besoin de chaque personnes pour que nous ayons les même chances dans la vie.

Pour le féminisme je pense avoir été assez clair dans mon intervention dans le post précédent.

avatar ancien membre
Ancien membre
04/02/2024 à 00:58

Citation de Némésis Inu #495951

J'ajouterai même que chaque être vivant est différents ! (Identité sexuelle, couleur de peau, nationalité, âge, expérience de vie, non expérience de vie, etc) Équité est un mot qui convient bien mieux en effet. Nous n'avons pas toustes les mêmes besoins oui.

avatar contributeur de Cerises
Cerises
04/02/2024 à 06:41

Je dirais que le féminisme serait un mouvement qui viserait notre société et plus particulièrement les femmes à sortir des carcans patriarcales d'une société devenue vieillotte et cela commence par l'image de la fille/ femme dans la société comme les jouets pour fille et jouets pour garçon, certaines idées arrêtées à l'âge adulte ( certaines tâches dédiées aux hommes et d'autres aux femmes) certains métiers.... bref en clair ce serait changer les mentalité et les faire évoluer

avatar contributeur de Marquise_fem
Marquise_fem
04/02/2024 à 09:27

Citation de Phoenix73 #495794

en faite je pense que personne ne pense que le féminisme est un combat contre les hommes mais malheureusement sur les réseaux (et même dans la vraie vie pour l'avoir constaté autour de moi) la misandrie existe bel et bien et est complètement minimisé et banalisé, toutes les féministes ne sont pas en haine des hommes mais toutes celles qui le sont ont un lien avec le féminisme qui est plus ou moins marqué.

Je fais vraiment une distinction entre le féminisme qui pour moi est du militantisme revendiqué et être juste pour l'égalité. Si je te fais un parallèle avec d'autres combats, une personne qui est contre la maltraitance des animaux bah c'est monsieur tout le monde, c'est pas pour autant que les gens vont se revendiquer d'un mouvement "animaliste" (pareil pour l'écologie et tout autre combat). La personne qui va se qualifier de X ou Y, c'est celles font des actions concrètes, bénévolat, manifs, asso, etc.

Donc non ceux qui veulent la simple égalité/équité sont loin d'être féministes.

Ajouté à ça, les féministes elles-mêmes sont extrêmement divisés sur le sujet parce qu'il existe plusieurs branches au sein du mouvement, ce qui créée des camps hétérogènes au sein de la même nomination, exemple, les féministes intersectionnel vont pointer du doigt les féministes radicales comme du faux féminisme et inversement donc au final, quel intérêt de vouloir continuer à utiliser ce terme en tant que "simple égalité" quand on sait que mêmes celles qui sont militantes sont divisés sur le sujet du sens, des valeurs prônées, etc.

Tout ça pour dire, on devrait plutôt se focaliser sur les actions des gens et leurs discours plutôt que l'intitulé "féminisme", à noté que ce n'est pas parce qu'on s'étiquette de cette façon qu'on ne peut pas être misogyne, à bon entendeur.

Citation de Némésis Inu #495951

avatar contributeur de Némésis Inu
Némésis Inu
04/02/2024 à 09:54

Citation de Marquise_fem #495969

Je te rejoins totalement, ton exemple sur le fait de défendre les animaux sans être pour autant animaliste est représentatif de ma pensée.

Tout comme le fait d’être végétarien ne veut pas dire par exemple que tu approuve les saccages des boucheries par des mouvements se disant «  végane »

Par contre pourquoi m’avoir cité ? Je ne suis pas misogyne 🤣😅

avatar contributeur de FarFuck
FarFuck
04/02/2024 à 12:10

Citation de Nujabes #495939

👌☀️

avatar contributeur de Marquise_fem
Marquise_fem
04/02/2024 à 13:36

Citation de Némésis Inu #495972

pardon en faite je me suis trompée, heureusement que ça n'a pas fini en bain de sang haha j'imagine trop le contre sens de fou "hein à bon entendeur mentionner Nemesis Inu" 😂

Citation de Némésis Inu #495972

ouais voilà, on devrait normaliser ça et se focaliser plus sur les idées des gens et leurs actions parce que c'est tellement facile de se prôner féminisme, un peu moins de corriger le conditionnement qu'on a subit depuis l'enfance. 😅

avatar contributeur de Némésis Inu
Némésis Inu
04/02/2024 à 13:43

Citation de Marquise_fem #496006

👍

avatar contributeur de RedRose
RedRose
04/02/2024 à 14:45 - 04/02/2024 à 14:59

Citation de Marquise_fem #495969

Je suis plutôt d'accord avec toi concernant les actes, qui valent bien mieux que les paroles..

Donc, celles qui se disent féministes, qui disent revendiquer l'égalité, ou équité, hommes-femmes, quels actes faites vous dans votre vie quotidienne ?

Par exemple, je suis sensibilisée aux violences conjugales, et en ai fait mon coeur de métier, ou 90 pour cent de mon public était constitué de femmes victimes de violences conjugales.

J'ai éduqué mes garçons de façon à ce qu'ils respectent les femmes, tout autant que les hommes, pour que quand ils se mettront en couple, ce soit par amour et avec respect, et non pas pour avoir une bonniche qui fasse cuisine, ménage, infirmière et uniquement à leur service.

Car cela passe aussi par l'éducation.

Je veille aussi à ce que dans mon entourage, si je vois une femme victime de violence, psychologique et/ou physique, je lui apporte mon soutien. Et ça, tout le monde peut et devrait le faire.

Je ferais la même chose si je rencontrais un homme victime de violences conjugales.

Pour autant, je ne me sens pas l'âme d'une "féministe", car cela est juste du bon sens pour moi.


La vie est trop courte pour se prendre la tête

avatar ancien membre
Ancien membre
04/02/2024 à 15:33 - 04/02/2024 à 15:41

Citation de RedRose #496044Donc, celles qui se disent féministes, qui disent revendiquer l'égalité, ou équité, hommes-femmes, quels actes faites vous dans votre vie quotidienne ?

"Celles"? Il n'y a pas que des femmes qui sont victimes de la situation. Et il n'y a pas que les victimes qui peuvent agir. Donc je vais me permettre de répondre même si tu n'a pas dit "celleux". La chose la plus importante que je fais, exister tel que je suis.

Je n'en dirai pas plus, parce que je ne souhaite pas m'étaler de la sorte, mais je lutte chaques jours pour l'équité dans notre espèce. Ce n'est pas le terme "féministe" qui a fait de moi une personne féministe, je l'étais déjà de nature.

avatar contributeur de Némésis Inu
Némésis Inu
04/02/2024 à 16:01

Je ne me colle pas du tout l’étiquette de féministe, je ne suis d’aucun groupe féministes et je ne milite pas non plus.

Par contre au travers de mon travail ou je reçois une population migrante avec de 70% à 90% de femmes qui viennent de pays ou être une femme est une source de malheur voir un crime ( dot, excisions, viols/ agression sexuelle intra/ extra familiale, mariage forcé et avant la puberté, violence conjugale, meurtre d’honneur…) j’agis avec mes collègues pour revaloriser leurs images de femmes à travers d’activités d’estimes de soi ( relaxation, esthétique, groupe de parole, photo- expression etc), mise en relation avec des associations, etc.

Je me dis aussi que mon impression de radicalisation de ce mouvement est sûrement dû au faite que les mouvement féministes radicaux se font le plus entendre au travers des réseaux sociaux et des média au travers d’action ponctuelle choc, plutôt que les mouvements féministes qui lutte au quotidien n’ont pas la même visibilité.

avatar contributeur de Nujabes
Nujabes
04/02/2024 à 16:22

Salut,

« Les actions ponctuelles choc » ne sont pas nécessairement l’apanage des féministes radicales.

Les féministes radicales luttent au quotidien.

De manière générale, je préfère voir une complémentarité dans les modes de lutte, plutôt que de les opposer.

avatar contributeur de RedRose
RedRose
04/02/2024 à 17:17

Citation de DentsDeSabre #496047

Pour moi les féministes ne sont pas des "victimes ", désolée si mon message a été pris comme ça.

Et en effet, je ne dis pas que seules les victimes peuvent agir, mais que tous et toutes, en tant que citoyen(nes) pouvons et devrions agir, avec ce que nous pouvons apporter.

D'autres part, j'utilise le mot "celles" car pour moi les hommes peuvent être "pro féministes", ou "alliés", mais pas féministes, je précise, c'est comme ça que moi je le vois.

Un homme, malgré toute sa bonne volonté, n'est pas en mesure d'appréhender ce qu'une femme peut subir tout au long de sa vie : entre les regards et mots vicelards, harcèlement, humiliations dues a son statut de femme, la liste est longue...

Peut-être que je me trompe, il me semble que d'autres estiment que tous, hommes comme femmes peuvent se revendiquer féministes.

En fait c'est un tout autre débat, que je n'ai pas envie d'entamer ici.


La vie est trop courte pour se prendre la tête

avatar ancien membre
Ancien membre
04/02/2024 à 17:49

Citation de RedRose #496056D'autres part, j'utilise le mot "celles" car pour moi les hommes peuvent être "pro féministes", ou "alliés", mais pas féministes, je précise, c'est comme ça que moi je le vois.

Tu es binaire la ^^

Je ne parlais pas des hommes précisément.

Je suis feministe en étant non binaire agenre. Parce que je souffre de sexisme, misogynie depuis l'enfance.

avatar contributeur de RedRose
RedRose
04/02/2024 à 18:29

Citation de DentsDeSabre #496058

Okay, c'est plus clair 🙂

En effet, j'ai une vision binaire


La vie est trop courte pour se prendre la tête

avatar contributeur de Phoenix73
Phoenix73
04/02/2024 à 19:08

Intéressant tout vos propos et en même temps je vois que tout le monde converge au fond dans le même sens.

Je pense que la misandrie apparente des reseaux est simplement en réaction au sexisme. Et ne s'attaque pas réellement à l'individu mais à un gpe social ou au patriarcat. Malheureusement cette distinction est rarement faite et provoque l'effet inverse. Le sexisme a augmenté depuis, avec ce fond de commerce de la mise en opposition de gpe d'individus.

Comme l'objectif final etant l'égalité ou tres justement dit plus haut l'équité, ce n'est pas l'affaire que des femmes. Parce qu'il ne faut pas oublier que dans cette volonté d'un monde plus juste, il y a bien des choses a deconstruire comme les injonctions faites aux hommes également.

Je ne te rejoins pas @redrose (fallait me filer une crêpe) et d'autres d'ailleurs, parce que pour ma part toute personne qui adhère à ces valeurs peut se prétendre féministe, quels que soient son genre, son origine, sa classe sociale, son orientation sexuelle, etc. Le féminisme n'est pas réservé aux femmes ou aux "victimes" , parce qu'il concerne toute l'humanité.

Et que oui des hommes ( en tant qu'individu) font avancés les choses pour atteindre cet objectif commun du fait de leur positionnement.

Ce n'est pas parce qu'on n'est pas concerné en tant qu'individu à une cause, qu'on ne peut pas agir pour celle ci et dans le cas de ce mouvement les hommes sont aussi concernés au fond.

avatar ancien membre
Ancien membre
04/02/2024 à 19:45

Citation de RedRose #496066

Mes propos étaient claires, tu es juste influencé par la binarité. Comme beaucoup.

Citation de Phoenix73 #496072Ce n'est pas parce qu'on n'est pas concerné en tant qu'individu à une cause, qu'on ne peut pas agir pour celle ci et dans le cas de ce mouvement les hommes sont aussi concernés au fond.

Absolument ! C'est de l'altruisme.

avatar ancien membre
Ancien membre
26/02/2024 à 19:04

Le féminisme est un mouvement social visant l'émancipation des femmes, l'extension de leurs droits en vue d'égaliser leur statut à celui des hommes, notamment dans les domaines juridique, politique et économique.

Si ce n’était que ça. Je sais qu’il s’agit d’une définition plutôt générique mais elle néglige le féminisme dont on a besoin au quotidien quand nous sommes confrontées à ces petits détails dérangeants qui nous font serrer les dents. Le féminisme ne se cantonne pas qu’aux grandes instances telles que citées plus haut. Lorsque dans la vie de tous les jours on se fait malmenée physiquement, verbalement, psychologiquement... on en oublie l’essentiel : c’est dans la rue que la lutte avait commencé et il ne faut pas perdre de vue cette perspective. La sphère politique, économique et tout le tintouin, tout ça a bon dos. En attendant cela n’arrange pas la situation d'encore beaucoup de femmes qui se dépatouillent pour vivre décemment.

avatar contributeur de Pasgamine
Pasgamine
26/02/2024 à 19:10

Moi je suis féministe, on est pas née sur Terre pour satisfaire les hommes. Il y a un énorme problème dans notre société.

avatar contributeur de Némésis Inu
Némésis Inu
26/02/2024 à 21:02

Pour celleux que ça intéresse ce samedi sur Paris il y a le salon du livre féministe à Paris.

Entrée gratuite si vous vous inscrivez pour obtenir des billets électroniques

avatar contributeur de JusteLukas
JusteLukas
01/03/2024 à 08:14

Citation de Ancien membre #499526

On est d'accord, l'auteure ne l'a pas nié vu qu'elle a parlé de l'education pour ses garçons, mais insistons bien la dessus: le feminisme ne peut aucunement se contenter d'une égalité de droit (qui d'ailleurs peuvent être juste des bouts de papier, par exemple dans un pays gangrené par la corruption), il inclut aussi la lutte pour une egalité dans les rapports de force publique (respect dans la rue comme tu disais) et privé (respect dans la maison) et pour l'egalité dans la puissance economique (detention des moyens de production, helas, dans notre economie capitaliste) et politique. Autant dire que selon ma definition il reste encore du chemin à faire...

avatar contributeur de Llaho
Llaho
01/03/2024 à 11:15 - 01/03/2024 à 17:40

C'est ne pas demander le droit de...mais d'avoir le droit de....

C'est le droit de choisir qui aimer.

C'est le droit d'aimer sans procréer.

C'est le droit de sortir de la basse coure.

C'est le droit de posséder son propre corps et son esprit.

C'est le droit d'ouvrir un compte en banque sans demander l'autorisation à son père ou son mari.

C'est le droit de passer le bac.

C'est le droit de pouvoir entrer dans une fac.

C'est le droit d'être médecin, pilote, députée, ministre, chef d'état, ingénieur...

C'est le droit d'avoir un avis.

C'est le droit de voter.

C'est le droit de s'impliquer dans la vie de la cité.

C'est le droit de posséder.

C'est le droit de dire merde.

C'est le droit de ne pas se laisser mettre une main au cul sans rien dire. Etc etc...il y a tant à dire encore et encore.

Merci à toutes celles qui en s'impliquant ont changé pour toujours la vie de nos mères, de nos sœurs, de nos filles.

Néanmoins restons vigilants. (Tiens pourquoi, en grammaire le masculin l'emporte t il toujours sur le féminin)



Suivez-nous
Téléchargez l'application
Application android
conçu avec par Carbonell Wilfried
© Copyright 2024, betolerant.fr