Personas et personnes : votre avis ?

avatar contributeur de Occamj
Occamj
15/05/2024 à 09:55

Il semble que l approche des réseaux sociaux et autres forums (dont Beto sera ici mon illustration) différe beaucoup d une personne à l autre. Certain. es feront de leur anonymat une vertu cardinale, en ne disant rien, mais alors rien de rien, de leur vie "réelle" (oui oui je sais, que ce forum est réel, évitons ce débat). D autres, comme moi, ne feront (presque) aucun mystère et aucune différence entre leur vie physique et leur vie numerique. Je suis ici comme je suis dans la vie, dans un dîner entre ami. es par exemple.

Ma question ne portera pas sur le pourquoi (chacun. e a ses raisons) mais sur le comment: finalement, comment être vraiment soi même, être dans la vérité du dialogue, si on construit une persona numérique cloisonnee de son quotidien, si on ne dit jamais rien de ce qui nous concerne et qui tisse notre vie ?

À vos plumes 😊

avatar contributeur de Kilik
Kilik
15/05/2024 à 10:41

Réflexion intéressante ! 😀

Je dirais que le cloisonnement ne se limite pas aux réseaux sociaux et aux forums. Dans la vie réelle, on peut cloisonner entre :

  • vie pro et vie privée,

  • vie familiale et vie amicale,

  • vie spirituelle et vie matérielle,

  • vie individuelle et vie sociale,...

On offre une facette différente à ses interlocuteurs en fonction du contexte. Ce sont des facettes d'une même boule. On reste soi même, mais en l'exprimant différemment et parfois de façon contradictoire, car on est des êtres complexes et non monolithiques.

Les réseaux renforcent l'anonymat et contribuent aussi à plus de confidences et de partage de vérités personnelles. Moins de pressions sociales, pas de peur du qu'en dira-t-on ...

L'identité du quotidien a finalement peu d'importance par rapport à la réflexion que l'on en a et au partage de ses conclusions personnelles.

avatar contributeur de Phoenix73
Phoenix73
15/05/2024 à 11:22

Citation de Occamj #508620

Merci pour le sujet ,je poste pour suivre et revenir plus tard pour répondre.

avatar contributeur de Occamj
Occamj
15/05/2024 à 11:23

L'identité du quotidien a finalement peu d'importance par rapport à la réflexion que l'on en a et au partage de ses conclusions >personnelles.

Ah ah ! I beg to differ, my dear 🙂

Evidemment, cela dépend du sujet. Si je discute sciences cognitives, je ne vais pas faire intervenir mon identité (encore que... inconsciemment...). Mais il me semble (je peux me tromper) que nos expériences quotidiennes, notre vie, sont au contraire souvent assez centrales pour comprendre notre point de vue. Mon métier a profondément influencé ma façon d'aborder ma transidentité, par exemple, et de façon générale ma façon d'aborder les soucis de la vie.

Or je constate que beaucoup ici ne font pas ce lien, par choix sans aucun doute, choix que je respecte. Mais ce lien existe néanmoins, le nier me parait occulter une vérité psychologique profonde: on parle "de quelque part".

avatar contributeur de PtiteVortex
PtiteVortex
15/05/2024 à 11:31 - 15/05/2024 à 11:36

Citation de Occamj #508620

Citation de Kilik #508626

Hello !

Sujet intéressant ! Moi je pense comme kilik: on a des facettes qui nous façonnent... et en fonction des situations, personnes, problèmes, on "active" telle ou telle facette... c'est comme cela que je vois le truc !

Sinon oui... notre passif, nos expériences nous façonnent aussi et font partie de nous mais est ce qu'on a envie de raconter sa vie aux premier.e.s venus ... non... en tout cas pas moi... et cela fait "de fait" partie de ma personne "globale" et de mon passif...

Tout est lié 😉

avatar contributeur de Occamj
Occamj
15/05/2024 à 11:54

mais est ce qu'on a envie de raconter sa vie aux premier.e.s venus ... non... en tout cas pas moi... et cela fait "de fait" partie de ma >personne "globale" et de mon passif...

Je me fais mal comprendre, peut-être... il n'est nullement question de "raconter sa vie" en mode déballage... mais il me semble que, pour beaucoup et dans beaucoup d'occasions, ne rien livrer de sa vie c'est aussi une protection que (pour MA part) je juge excessive et surtout de nature à dénaturer de vraies relations, même numériques et épistolaires. Ne jamais rien livrer, se réfugier derrière des généralités ou derrière l'humour systématiquement, c'est un mécanisme de protection que je comprend et respecte, mais qui empêche aussi beaucoup de choses de passer. Y compris des choses intéressantes sur tel ou tel sujet, sans aucun "déballage" excessif ou voyeuriste.

Je me réfère en fait ici aux correspondances "papier" que j'ai lu entre des écrivains, scientifiques, philosophes... si vous saviez combien de choses personnelles sont dites sur le long cours. Je plaide pour ma part pour une plus grande sincérité des &échanges qui passent par des choses plus personnelles. Mais justement, on peut avoir un avis différent.

🙂

avatar contributeur de PtiteVortex
PtiteVortex
15/05/2024 à 12:08 - 15/05/2024 à 12:08

Citation de Occamj #508637

Je suis d'accord sur le fond mais pas sur la forme, pas sur un un forum public. L'exemple des courriers personnels échangés me parle bien. Je me livre plus aisément en privé avec les personnes que j'estime "de confiance"... mais tout cela reste très personnel encore une fois 😉

avatar contributeur de Nantou
Nantou
15/05/2024 à 12:18

Bonjour !

Intéressant en effet !

C' est marrant enfin si on peut dire, cela lie ce que je ressens quand je viens sur Beto. J' interviens très rarement sur le forum, je ne m'étale pas. C' est comme ça c est ma nature. Je me confie plus dans "la vie réelle". ^^

C' est lié à mon expérience personnelle. Et puis je n ai pas grand chose à dire non plus 😅 tout est dit 🤣.

Par ailleurs, je pense comme Kilik et ChiteVortex, nous jouons toutes et tous un personna, en société, dans la vie privée. Nous avons l image de soi et l image que l on veut donner à autrui. Attention, je ne dis pas que c est valable pour tout le monde.

avatar contributeur de Némésis Inu
Némésis Inu
15/05/2024 à 12:18

Citation de Occamj #508620

Ne serait-ce pas aussi une question de caractère ? Peut-être que les personnes qui se contentent de lire sans jamais intervenir, sont aussi comme ça dans la vie réelle ? Plutôt discrète et peut-être un peu méfiante aussi.

Je suis comme toi, c’est-à-dire la même en IRL que sur les réseaux, après ce n’est Peut-être pas le meilleur choix, des fois je me dis que c’est pas mal aussi de garder une partie de soi secrète car après tout dans l’IRL on sait à qui on a affaire la plupart du temps.

avatar contributeur de Kilik
Kilik
15/05/2024 à 13:33

Citation de Occamj #508629 Mais il me semble (je peux me tromper) que nos expériences quotidiennes, notre vie, sont au contraire souvent assez centrales pour comprendre notre point de vue

Oui mon quotidien me forge. Que je sache qui je suis, est primordial. Par contre que les autres m'identifient en tant que statut social + marital + sexuel + religieux + etc, je m'en passe bien. Mon identité m'a permis d'avoir une réflexion. C'est la réflexion que je partage, pas mon identité.

Les discours du type " moi je sais mieux que quiconque parce que je le suis et je ne veux rien entendre de ceux qui ne le sont pas" n'arrive pas à me convaincre. On est tous humains et c'est ce qui doit permettre la communication.

avatar contributeur de Occamj
Occamj
15/05/2024 à 13:40 - 15/05/2024 à 13:45

Je suis comme toi, c’est-à-dire la même en IRL que sur les réseaux,

Nan, t'es mieux en vraie 😀 Vile flatteuse 😅

après tout dans l’IRL on sait à qui on a affaire la plupart du temps.

Ben si on réfléchit, dans une soirée où on rencontre des gens, c'est un peu pareil, on ne sait pas le degré de confiance que l'on doit accorder... mais de mon expérience si on se livre (un peu), si on est authentique et pas simplement avec le comportement plaqué standard "enchantée oui et vous même", on a des discussions plus riches, une expérience o combien plus satisfaisante.

Les réseaux ont apporté ce mélange de réserve extrême sur le fond (d'où les gens viennent, ce qui les fait fonctionner en somme) qui rend les humeurs de forme (dont on voit des exemples assez souvent ici) indécodables, et parfois "impardonnables".

Il me serait très difficile de ne pas impliquer ma "personne" dans ce que je dis. Pas l'impliquer n'importe comment ni à tout va, mais de ne pas la masquer derrière des paravents qui me seraient juste encombrants.

Après qu'on veuille préserver son intimité, c'est parfaitement normal et banal. Cependant l'extrême réserve que je peux voir ici m'a suffisamment frappée pour que j'éprouve le besoin d'en débattre.

Mon identité m'a permis d'avoir une réflexion. C'est la réflexion que je partage, pas mon identité.

Bien compris. Mais, perso, je ne peux saisir ta réflexion dans un vide social absolu. C'est ce que je veux dire exactement: si tu ne partages pas au moins un fragment de ton identité, alors ta réflexion, même totalement pertinente, "n'émane pas de toi". Elle ne me dit rien de toi. Et les gens qui fréquentent ce forum m'intéressent autant que leurs idées (si si). Je caricature, bien entendu, j'espère que je suis clair dans mon propos.

Les discours du type " moi je sais mieux que quiconque parce que je le suis et je ne veux rien entendre de ceux qui ne le sont pas"

oulah. Utiliser ses expériences personnelles pour argumenter un point de vue est très loin de ne pas vouloir écouter ce que les autres ont à dire. Aurais-je ne serait-ce que suggéré le contraire ?

avatar contributeur de PtiteVortex
PtiteVortex
15/05/2024 à 14:01

Citation de Occamj #508658

Pour ma part, je ne trouve pas que ma réserve soit excessive car elle est la consequence justement que le virtuel et les réseaux sociaux sont nocifs pour la vie privée des personnes plus sensibles ( comme moi ... oui je suis sensible 😅😝). On a pris l'habitude de tout mettre en ligne et je suis de ceux qui trouvent cela très malsain pour son intégrité personnelle. Après, le monde fait ce qu'il veut mais j'aurais tendance à me méfier des personnes qui affichent trop leur personne publiquement sans filtres et de manière excessive.

Et cela est valable aussi IRL, je ne suis pas du style à faire connaissance ou confiance facilement car je suis d'un caractère anxieux très craintif. Tout le monde n'est pas comme moi. Je suis un cas à part. Et j'assume complètement. Cela me convient pour le moment. Peut être que je vais changer? Ou pas? Qui sait? Mais en tout cas, mon expérience et ma personnalité ne va pas trop en ce sens... et je sais que parfois cela pose problème. Mais en pesant le pour et le contre, en faisant quelques ajustements, je trouve que c'est ce qui a de mieux pour moi.

avatar contributeur de Pourquoitoi
Pourquoitoi
15/05/2024 à 14:58

Citation de Occamj #508620

Les réseaux ! Pas toujours facile d'être totalement soi suivant les discussions. Parce je suis de nature méfiante et j'avoue que parfois la réaction de certaines personnes me renforce dans cette état !

Après comme le dit plus haut les filles : c'est un état d'esprit et la personnalité propre à chacun, chacune.

Après je pense que malgré tout ça, lors de mes interventions ce que vous lisez c'est moi et je suis ainsi dans la vie privée.

Et sur les réseaux je suis pas sur que nous sommes tous respectueux. Et ça donne pas très envie d'être comme avec des amies... Et surtout que comme le dit ton intitulé " réseaux " don public.

Après comme certaines... les mp permettent plus de se lâcher parce quand face je sens qu'il à un échange...

avatar contributeur de Kilik
Kilik
15/05/2024 à 15:31

Citation de Occamj #508658 Utiliser ses expériences personnelles pour argumenter un point de vue est très loin de ne pas vouloir écouter ce que les autres ont à dire. Aurais-je ne serait-ce que suggéré le contraire ?

Non, non. 😀. Je ne lis pas entre les lignes. Pas d'interprétation de ma part.

Je projetais un excès "pathologique" de confiance dans son expérience personnelle. A trop se concentrer sur son identité, en en faisant un argument supérieur à tout autre, on oublie de se confronter aux expériences des autres.

L'expérience personnelle est illustrative, voire démonstrative, c'est très bien, mais pas concluante. A partir de là, on peut aussi nourrir un échange sans justifier son pedigree.

avatar contributeur de Kilik
Kilik
15/05/2024 à 15:31 - 15/05/2024 à 15:51

.

avatar contributeur de DamienLge
DamienLge
15/05/2024 à 16:30 - 15/05/2024 à 16:58

Mon Dieu mon Dieu.....

JE (lol) pense que en fait: cela dépend des sujets des forums. Il y en a qui ressortent de la reflexion (qui est évidemment la notre néanmoins), à d'autres moments, on "cite", donc forcément ce n'est plus "nous", même si c'est moi qui ait choisi la citation, a d'autres moments je considère que mon propre vécu nuirait au débat, dans la mesure où, par exemple, on répond à une demande d'aide, et qu'à partir de là notre "moi" est à considérer différemment, dans d'autres cas, je ne m'expose pas, non pas par refus, mais parce que je sais que va alors apparaitre directement un tolé sur mes convictions, et une "dispute", qui va pas vraiment apporter grand chose... à d'autres oui je cite mon vécu, mais de fait, en faire un "étalage" n'apporterait pas grand chose au sujet donc... je vais dire que JE me prend comme "illustration"...

Alors différent ici de la vie réelle ? cela, c'est à vous n'en juger.... mais sur le fond, non, surement pas. Car justement, ce qui m'interesse dans les débats et les forus et d'y avoir une discussion où le "je" est bien présent, même si pour autant je n'y raconte pas ma vie.

Il y a des choses aussi dont je ne parle que très peu, pour avoir eu des "levés de boucliers", finalement assez stériles, même si pour autant bien des fois, mais jepense que j'essaie, la plupart du temps, j'ai envie de parler de moi, de mon vécu, de mon expérience (et à 59 ans forcément....), mais il y a aussi des points où j'aimerais que l'on me devine, que l'on sache aussi lire entre les lignes, que l'on "m'invite" peut être à aller plus loin dans ma pensée où à dire qui je suis.... (ce qui arrive très très rarement) ... où que l'on me demande mon avis, par exemple....

Il y a un forum par exemple où j'aurais fort aimé que l'on "creuse" un peu plus, plutôt: que l'on m'invite à me "dévoiler" un peu plus, car c'est une chose tellement fondamentale dans ma vie que, sans cet élément là, tout le reste peut sembler incompréhensible. Ai je pour autant l'envie de l'afficher de moi même ? Non.

Il y a aussi de nombreuses fois où je suis beaucoup plus modéré sur les forums que dans la vie réelle, donc je vais dire que je me censure moi même. Parce que parler de quelque chose qui est en fait toute votre vie MAIS QUI va obligatoirement faire "exploser" certains de leur intolérance, je n'en vois pas l'intérêt.....

Bien des fois aussi j'interviens en "marchant sur des oeufs", parce que le sujet m'interessse, certes, mais de un je n'ai guère le temps d'y faire les recherches qui pourraient satisfaire un "argumentaire" ou une "thèse"... (parce que merci, les recherches, j'en fais déjà assez...) et donc que j'énonce prudemment "ce qu'il me semble"....

Mais il m'est arrivé aussi d'être très direct (trop même une ou deux fois, donc j'ai du faire des excuses...)...

Il y a néanmoins quelque chose pour moi de très clair, qui n'a été évoqué par personne sur ce forum, c'est la "retenue professionnelle" à laquelle certains (dont moi) peuvent être soumis. Parce que exerçant une fonction publique, ou, parce que même en possession de certaines informations, je n'ai légalement pas le droit de les donner.....

La seconde qui est très claire aussi, mais certainement tout comme toi chère Occamj, c'est que quand il s'agit du sujet sur lequel j'ai passé ma vie, des années et des années de recherches et d'études, et donc relevant directement de mon expertise, là j'avoue être un peu moins patient quant à une "discutio" encore possible.

En conclusion je dirais que je suis ici dans un "espace", dont je ne connais pas vraiment les gens, et aussi, où je ne les vois pas, donc je ne peux "voir" un langage indispensable: le non verbal.... (le non verbal qui pour moi est essentiel)... et aussi dans un espace où mon envie de "nuances" est mise à rude épreuve, car il faut toujours faire court, et je sais très bien de ce que je peux écrire, peu le lise vraiment, et j'en ai eu maintes fois la preuve.

Alors, réel (et IRL m'agace comme expression: on ne peut pas parler français non ?) ou virtuel? réelle différence? non, pas de ma part. Juste prise en compte de la singularité du média.

Et non... lol.... je ne vous ferais pas, ce sur quoi on peut passer quasi une année, un cours sur l'importance du "JE" en communication, afin d'éviter "La voix de Dieu"... 🤣

Quant au "comment", très chère Occamj, c'est un doctorat 😇 .... non: c'est tout bêtement impossible. non, en fait, pas impossible: Utopique.


l'apologie de la différence est requise.

avatar contributeur de Phèdre
Phèdre
15/05/2024 à 18:30

Citation de Occamj #508620

"Comment être vraiment soi même, être dans la vérité du dialogue, si on construit une persona numérique cloisonnee de son quotidien, si on ne dit jamais rien de ce qui nous concerne et qui tisse notre vie ?"

Internet est le lieu parfait pour s'inventer une vie factice, une identité très éloignée de la réalité... changer de contexte, d'âge, de situation matrimoniale... Je ne suis pas sure que tout le monde vient ici pour la vérité du dialogue, il y a tous ceux qui viennent vivre un rêve, s'inventer une seconde vie, réaliser des fantasmes...

avatar contributeur de Ecaille
Ecaille
15/05/2024 à 20:21 - 15/05/2024 à 21:57

Coucou ovcamj,

Je n'ai pas la sensation de faire une différence entre la vie réelle et ici. Dans les deux cas ma participation et ma manière de participer dépendra de l'intérêt que je peux y voir (pour moi et pour les autres). Des fois des positions sont trop tranchées pour que j'ai l'envie de nuancer et des fois trop de biais de confirmations pour avoir envie de débattre. Mais en virtuel ou en réel c'est pareil pour moi..

Sinon de manière plus générale je préfère mettre mon énergie dans la vie réelle avec des choses concrètes mais cela n'a rien à voir avec le sujet que tu soulèves.. je crois.

avatar contributeur de Phoenix73
Phoenix73
15/05/2024 à 21:09

Citation de Occamj #508620

Dans ton lancement tu as mis de côté le "pourquoi" en mettant en avant le "comment" , pourtant les deux sont intrinsèquements liés pour ma part.

Dans le pourquoi, je vais y mettre : Pourquoi venons-nous sur ce forum, vous  et moi ? Quels sont nos buts ?

  • Tisser des liens ?

  • Apporter notre aide ?

  • Déconnecter du quotidien ?

  • Découvrir des vérités sur nous-mêmes ?

  • Chercher une aventure d'un soir ou le grand amour ?

  • Simplement partager nos idées ?

  • Se sentir moins seul.e?

  • La simple curiosité ?

  • Faire chier son monde? 🙃 Etc....

Chacun d'entre nous porte en lui une multitude d'objectifs, conscients ou inconscients, qui évoluent avec le temps et qui influencent ce que nous choisissons de révéler de nous mêmes.

Malgré tout, que l'on partage peu, beaucoup ou pas du tout d'informations personnelles, cela n'empêchera pas notre personnalité de transparaître au fil de nos écrits.

Est-ce qu'on aborde tous les réseaux sociaux de la même façon ? Je ne le pense pas, en tout cas, il est clair que non pour ma part, cela dépend de l'endroit où l'on se trouve et des objectifs qui vont différer.

En ce qui me concerne, existe-t-il une grande différence entre qui je suis ici et dans la réalité ? Je ne le pense pas, mais seuls ceux qui me connaissent pourraient le dire. Il y a juste une nuance : ici, je me répète souvent "fermes la", pour éviter de m'énerver contre certain.e.s, qui parfois m'exaspèrent. Dans la vie réelle, j'ai plutôt tendance à exprimer ce que je pense, d'autant plus si on me gonfle.

Et toutes les personnes que j'ai pu rencontrer dans la vie réelle...et bien je n'ai pas ressenti de "décalage" entre les 2 "personnages" (ici et dans la vie).

avatar contributeur de Occamj
Occamj
15/05/2024 à 21:20

Bonsoir,

@DamienLge: voilà une réponse qui en dit long sur vous, mine de rien 🙂 non non, je n'ai pas fait ce sujet pour faire parler les gens :)

c'est que quand il s'agit du sujet sur lequel j'ai passé ma vie, des années et des années de recherches et d'études, et donc relevant directement de mon expertise, là j'avoue être un peu moins patient quant à une "discution" encore possible.

Parfaitement compréhensible. J'ai la même faiblesse.

Quant au "comment", très chère Occamj, c'est un doctorat 😇 ...

Meuh non meuh non. Soyons fous.

Il y a un forum par exemple où j'aurais fort aimé que l'on "creuse" un peu plus, plutôt: que l'on m'invite à me "dévoiler" un peu plus,

Si tu aurais fort aimé, pourquoi ne pas céder ? Qu'est ce qui t'a retenu alors d'être toi-même ? De te dévoiler ? Qu'avais-tu à perdre ? (ceci n'est pas l'inquisition, je ne te demande pas le forum ni le sujet de ta retenue...) Moi si je veux qu'on parle d'un truc, si j'ai envie de me dévoiler, je le fais. Sans forfanterie particulière, juste parce qu'on a qu'une vie, réelle ou numérique. Ca n'a rien de systématique, mais je ne désire pas apparaitre comme un pur intellect... probablement parce qu'on m'a réduit à ce rôle trop longtemps !

donc je vais dire que je me censure moi même.

C'est un sujet intéressant. Pourquoi on s'auto-censure... mais c'est un autre sujet.

avatar contributeur de Inframince
Inframince
15/05/2024 à 21:56 - 15/05/2024 à 23:47

Citation de Phoenix73 Malgré tout, que l'on partage peu, beaucoup ou pas du tout d'informations personnelles, cela n'empêchera pas notre personnalité de transparaître au fil de nos écrits.

Tout à fait d'accord avec ça. Dans ces conditions la persona numérique n'est pas loin de la personne IRL quelle que soit la fiction qu'elle produit sur elle-même (la seconde vie dont parle Phèdre). Il y a une vérité dans l'énonciation même si l'énoncé est faux.

avatar contributeur de Acha
Acha
15/05/2024 à 23:13

Citation de Occamj #508620

Plutôt discrète et pudique dans ma vie réelle, je le suis également ici.

J'ai du mal à me confier, et, la seule fois où je me suis livrée, j'ai utilisé le pronom indéfini "on", comme si la personne qui témoignait était quelqu'un d'autre.

Une façon de me protéger, sans doute.

Cela ne m'empêche pas d'être sincère dans mes interventions sur les forums, pour donner mon avis.

Citation de DamienLge #508677

"Il y a néanmoins quelque chose pour moi de très clair, qui n'a été évoqué par personne sur ce forum, c'est la "retenue professionnelle" à laquelle certains (dont moi) peuvent être soumis."

Vous avez raison d'évoquer ce point, certains d'entre nous sont tenus au secret professionnel, et, ne doivent évidemment pas divulguer des informations.

Citation de DamienLge #508677

"Il y a un forum par exemple où j'aurais fort aimé que l'on "creuse" un peu plus, plutôt: que l'on m'invite à me "dévoiler" un peu plus..."

Les autres membres ont sûrement eu peur d'être intrusifs (mais sans le contexte je suis peut-être à côté de la plaque).

Acha.

avatar contributeur de DamienLge
DamienLge
16/05/2024 à 09:53 - 16/05/2024 à 09:57

Citation de Occamj #508780

Mon Dieu que tout cela est fort gentil..... 😚

Et >Acha aussi....

Je vais essayer de répondre:

1) alors.... d'abord, tout commencce par ma profession, qui est plus qu'une profession, mais une passion: je suis ingénieur du son, spécialiste de la prise de son classique (j'ai d'ailleurs inventé et fait la somme de quelques techniques de prise de son qui n'ont servit qu'à moi, ou pratiquement, parce que mal comprises, alors que tellement évudente quand on y réfléchi, mais en même temps, à l'heure du mp3 archi compressé est des "barres de son", cela n'a plus grand sens..... bref) donc je suis artisan... très tourné vers l'art, l'histoire... j'aurais pu être architecte.... bref..... profession qui a, après être ingénieur du son (et donc hautes études musicales aussi) c'est orientée à la fois en même temps sur la réalisation radiophonique (donc direction d'acteur... bref..; dans des formats équivalent aux longs métrages en cinéma...) donc aussi vers le reportage, donc les techniques d'interview (d'où l'inportance pour moi du non verbal) et en même temps, le maniement d'un média où le visuel est absent, ce qui offre plein de possibilités à la fois d'écriture, mais aussi de narration... (pour citer Jean Jacques Annaud: "le récit parle à l'intellect, le son à l'imaginaire"). bref, en très clair, j'en suis resté au stade de "maman raconte nous une histoire..... ) ET oui, vous en France, avez entendu certainement plusieurs de mes "oeuvres", même si, quoique français, je travaille en Belgique.

De là, j'ai fait petit à petit un doctorat en communication, orienté sur l'écriture radiophonique et donc le "sens" (sémiologie et sémantique) et puis, au détour de mes "oeuvres" je me suis heurté à une limite de la communication, et suis donc maintenant dans l'agnotologie, appliquée à la communication, et surtout radio cela va sans dire....

Ha, j'ai aussi étudié le chant grégorien et les musiques modales, fait de la lutherie, et je suis fan de Pink Floyd (entre bien d'autres choses... lol) et bein sur deux premier prix de conservatoire, un en instrument, qui fut pour moi la guitare classique, et un en harmonie, donc pour la prise de son j'ai à peu près suivi musicalement le même parcours qu'un chef d'orchestre....

Et donc, bien évidemment, j'ai étudié les théories de l'information, sait, en tant que producteur radio, diriger aussi une équipe composite où se trouvent aussi des journalistes.... bref.

Voilà: ceci n'étant pas du tout une "carte de visite" (car un artisan est toujours fort humble, parce que à chaque nouveau morceau de bois ou de pierre dont il va faire une oeuvre, il y a une profonde angoisse, et une multiplicité de questions qui arrivent, et dont il va devoiir trouver la réponse, quoiqu'il arrive, tout en développant un "discours", une "idée", une "narration", bref: encore une fois "raconte moi une histoire"....

2) Je suis franciscain, et donc disciple de François d'Assise. Ce n'est pas du tout quelque chose qui m'a été imposé, mais quelque chose qui m'a été révélé. Tout comme la Foi. N'en déplaise à beaucoup: oui: la Foi est une révélation, et en aucun cas une "doctrine" que l'on vous enseigne ou dont on vous bourre le crâne.... et ce mot de révélation est fondamental. Je conçois que l'on puisse être athée, bien sur, mais cela me semble toujours un rien "étrange", dans la mesure où, pour moi, c'est quelque part être un peu aveugle.

3) Je suis pédé, veuf, sans compagnon et à cause de mon age certainement que je n'en aurais plus jamais, et donc je ne suis pas devenu asexuel, loin de là, mais sans amer quelqu'un en particulier afin d'avoir une sexualité venue du désir et de l'amour avec cette personne, je suis devenu chaste. Et cela me convient très bien... (un peu comme le preux chevalier, qui après moultes batailles, entre au couvent, ou quelque chose du genre....)

4) je suis seul, je vis seul, et oui: ce site est pour moi un grand moyen à la fois d'échange, mais quelque part aussi un moyen de distraction, en parlant d'autres sujets que celui sur lequel je travaille, et je veille à ne pas trop parler, à ne plus trop parler, de ma recherche, donc l'agnotologie, parce que (voir sur l'age ou sur la religion) alors je me heurte directement aux "croyances" en terme psychologiques et psychiatriques, et évidemment ce n'est pas le but.

De plus, cette soliture m'est intolérable, au sens littéral du terme, et m'oblige à me "doper" pour "tenir debout", donc, n'en déplaise à ceux qui "viennent me faire la conversation" pour "me tenir compagnie", il n'y a en fait rien de plus douloureux pour moi que cela. et je crois m'être expprimé un jour très clairement sur ma solitude sur un forum.

5) Je regarde donc beaucoup le monde, depuis mon ermitage, mais, comme Beethoven qui n'entendit jamais sa 9 ème symphonie, l'hymne européen, car je deviens sourd peu à peu, et non: ce n'est pas à cause de la musique trop forte, ni parce que j'ai travaillé en sono à des niveaux que l'on ne peut supporter. Et ce n'est pas non plus une simple acousie dûe à mon grand âge. Donc, pour moi qui gamin construisait des tables de mixage en Légo, cela m'est de plus en plsu étrange de "entendre les sons sans les entendre" car pour autant, mon oreille relative reste infaillible, et il y a peu de concerto pour violon et orchestre que je supporte (parce que le violon est faux) ou d'ouvre ou il y a à la fois des cordes et un piano que je peux supporter, pour la même raison.

Sauf un, où il n'y a qu'une fausse note en tout et pour tout, et en plus, est d'une musicalité à tomber par terre.... (qui plus est avec une prise de son, pour les amateurs, faite pas du tout avec les "techniques habituelles", et donc: du très ghaut de gamme à tout point de vue)

https://www.youtube.com/watch?v=xr9KmgDFwMc

voilà ce qu'est de la musique.... ou David Gilmour à son concert "remember that night"....

6) La question Chère Docteure, du "comment peut on être soi même", devient du coup éminamment complexe à répondre, surtout quand elle s'accompagne de "comment être soi même dans un réseau de communication non verbal et sans langage corporel, où donc seul le coté "épistolaire" existe.

Et bien je vais reprendre l'exemple que tu citais, de ces correspondances (et j'en ai plusieurs) d'auteurs, de philosophes... etc. Ce que tu constates, c'est que, quasi à chaque fois, il y en a plusieurs tomes, et quand ce n'est pas le cas, ces correspondances ont été "réduites", parce que le reste est connu par ailleurs....

Donc: le "comment" relève surtout pour moi d'un facteur de temps tout d'abord, et nous sommes dans une civilisation où le temps nous est toujours atrocement compté (les raisons... à étudier...) mais aussi, tu peux constater que dans toutes les correspondance que tu peux lire (en tout cas la majorité) elles sont entrecoupées de rencontres réelles....

Un Betolien me disait: "un post ne doit pas être plus long que deux scroll pour être lu"... Tu vois que du coup, le facteur temps, ne serait ce que sur la longueur des pages que l'on écrit, est lui aussi impacté par "ce temps qui passe plus vite à notre époque".....

Voilà 😘

ha: petit PS pour ma très chère Docteure: ce sont les franciscains qui dans l'histoire ont été les premiers inquisiteurs, avant que cette institution ne soit reprise par les Dominicain, et de manière beaucoup plus..... sévère, on va dire (lire "le nom de la Rose" de ce cher Umberto)


l'apologie de la différence est requise.

avatar ancien membre
Ancien membre
17/05/2024 à 10:31

Ma question ne portera pas sur le pourquoi (chacun. e a ses raisons) mais sur le comment: finalement, comment être vraiment soi même, être dans la vérité du dialogue, si on construit une persona numérique cloisonnee de son quotidien, si on ne dit jamais rien de ce qui nous concerne et qui tisse notre vie ?

Si je peux me permettre d'être franc ? Ton interrogation (très intéressante en passant) m'inquiète et m'irrite à la fois.

Premièrement et en aucun cas nous n'avons l'obligation ou le devoir de partager ne serait-ce que des bribes de notre vie personnelle. Nous avons notre jardin secret et il est de notre responsabilité de le préserver. Ensuite il en va de notre désir d'en parler et seulement si l'envie nous titille, si on ressent l'élan pour le faire.

Et que ce soit une identité numérique ou irl, le résultat est le même. On peut aisément, dans les deux cas, dissimiler sa vraie nature aux autres.

Au final est-ce que tout cela ne serait pas une histoire de confiance ?

Je préfère être moi-même avec une (ou des ?) personne qui m'inspire une certaine sérénité ET sincérité afin de profiter ou de bénéficier d'un "espace" dans lequel on peut véritablement être soi. Autrement c'est mort.

Je suis convaincu qu'il y a un certain degré de modération à adopter lorsqu'on se construit une identité numérique.

🙂

avatar contributeur de RêveuseParis
RêveuseParis
17/05/2024 à 11:12 - 18/05/2024 à 08:07

Citation de Occamj #508620

Mon Occamj 😍😍

Je ne sais pas si le fait de communiquer sur nous ou en donnant son avis sur des sujets donnent aux autres une réalité de ce que nous sommes vraiment ??

Pourquoi, j ai un doute ?

Parceque malgré des efforts à nous montrer sur nos diverses facettes lors de nos interventions forum, on peut nous percevoir autrement que ce que l on est ou que ce que l on écrit.... on s en appercoit déjà dans les interprétations qui peuvent êtres faites de nos écrits sur un sujet....

Bien sûr, plus on est Visibles sur le forum dans nos interventions et plus des Portraits de nous mêmes vont apparaître.... Il y aura du vrai dans ce que les autres perçoivent, mais, on ne sera jamais en mesure de se révéler complètement aux autres.. Parcequ il y a des chances pour que même les personnes les plus communicantes laissent peu entrevoir le plus important sur elles...

Écrire et échanger de manière collective sur le forum, c est aussi prendre le Risque d'être mal perçue ou d'être perçue en partie sur ce que nous sommes...

Quand on écrit rien, on ne prends aucun risque finalement 🤣

Quand aux personnes discrètes qui ne partagent qu en petit comité leurs pensées ou ce qu elles sont, je le comprends parfaitement....

Mais les personnes qui ne disent rien de chez rien , ca donne le ton sur le côté Non participatif à la vie collective du forum et peut-être que le côté relationnel est privilégié en Privé ? ... Après, c est un choix que je ne veux pas juger.... Mais si elles ne communiquent pas davantage en privé, ça va être chaud pour la discussion dans la vie réelle 😂😂

Je veux bien croire qu il y a des sujets qui ne portent pas à la communication, mais, pas tous quand-même...

Mais, c est ainsi, il y a des personnalités Taiseuses et d autres bavardes ou dans la communication

Voilà ma petite participation au sujet

Tous mes Baisers de Branleuse 😍 😍

avatar contributeur de DamienLge
DamienLge
19/05/2024 à 11:05

à la reflexion de quelques jours, je ne peux que constater que peu sur les forums utilisent un "avatar" pour en fait se cacher, et plutôt répondent, ou pas, suivant leur propre personalité....


l'apologie de la différence est requise.

avatar contributeur de Farf
Farf
19/05/2024 à 13:29 - 19/05/2024 à 13:31

Citation de DamienLge #509147

(...)et plutôt répondent, ou pas, suivant leur propre personalité....

A titre personnel, je réponds à un sujet, ou plus particulièrement à une personne lorsque ce que je lis m'interpelle, me parle, ou me "touche". Dès lors, si j'interviens, c'est qu'il y a un élément qui "me renvoit" à une part de celle que je suis dans mes valeurs, mon vécu, bref sur tout ce qui fait que je suis celle que je suis aujourd'hui. Par conséquent, ma participation offre toujours une petite part de la personne que je suis...Quels que soient les mots, les émotions, les réactions, conseils, conneries, musiques partagées etc.

Je vois difficilement comment il pourrait en être autrement. Et je vois encore moins de sens à exprimer ce qu'on n'est pas, ou ne fait pas partie de nous d'une manière ou d'une autre. Quel intérêt que des membres connaissent une autre personne que celle que l'on est ?! Pour moi c'est absurde.

Même le membre qui se fera passer pour le chieur de service, un asocial, un clown, ou que sais-je, nous révèle une part de lui.

Il y a une vérité qui s'y cache.

avatar contributeur de Occamj
Occamj
19/05/2024 à 14:19

on ne sera jamais en mesure de se révéler complètement aux autres.. Parce qu il y a des chances pour que même les personnes les >plus communicantes laissent peu entrevoir le plus important sur elles...

Se révéler complétement aux autres... quelle perspective riche et complexe ! Le langage n'exprime pas les larmes du coeur, ou alors bien imparfaitement ! Non, il n'était pas question d'être dans la révélation complète, plutôt dans ce que j'appellerai une sincérité, une transparence. peut-être une forme de candeur.

Le plus important sur moi... si je vous dis que je suis une poupée pleine de larmes de joie, me croirez-vous ? Que je défendrai la république sur une barricade dans l'instant, en abhorrant tout à la fois toute forme de violence ? Non, rien de tout cela n'est important. On ne voit la vérité des autres que dans les silences d'une rencontre, face à face. Dans les fous-rire aussi. Mille instant magiques où nous connaissons vraiment les autres, peut-être, un peu mieux que nous même.

Quel intérêt que des membres connaissent une autre personne que celle que l'on est ?! Pour moi c'est absurde.

Absurde pour toi peut-être, mais pas pour tout le monde. Pour prendre un exemple concret, je sais plusieurs personnes trans qui affichent une persona très glamour et positive sur les réseaux, pour montrer une toute autre facette IRL. L'intérêt est de ne pas prêter le flanc à des critiques, et aussi surement de préserver un ego fissuré. Cela dit, cela m'a suffisamment questionné, raison pour laquelle j'ai lancé ce sujet.

Même le membre qui se fera passer pour le chieur de service, un asocial, un clown, ou que sais-je, nous révèle une part de lui.

En principe, surement. Dans les faits, ces jeux de rôles stéréotypés, pour amusants qu'ils sont sur le coup, sont très frustrants, pour l'existentialiste que je revendique être.

avatar contributeur de Farf
Farf
19/05/2024 à 14:23 - 19/05/2024 à 14:26

Citation de Occamj #509163

Oui... Pour ton exemple je te rejoins.

Mais si je comprends bien, cette "motivation" est sans commune mesure avec le fait de créer un personnage de toute pièce, non ?

En d'autres termes, si un personnage n'est que fictif, je ne perçois où se situe l'intérêt pour la personne elle-même, et encore moins pour qui cherche à interagir et à connaître les gens...

Connaître quelqu'un qui n'existe pas n'a aucun sens pour moi

avatar contributeur de Occamj
Occamj
19/05/2024 à 14:36

En d'autres termes, si un personnage n'est que fictif,

Pourquoi cet extrême ? Je ne l'avais pas évoqué, pour tout dire.

Je parlais plutôt d'une forme de "neutralité" d'expression, d'une forme de fausse "objectivité" , et à la limite d'une forme d'expression un peu figée, dont , il est vrai il est difficile de se départir parfois. Je plaide pour une franchise des échanges, et je demandais dans le sujet si, pour ceux qui désirent ( pour des raisons qu'ils estiment légitimes, et que je respecte absolument) garder tout détail biographique caché , comment ils vivaient cette dissociation, qui pour moi ne fait pas sens dans mon éthique personnelle.

Je parle, et pour parler je dois dire d'où je parle (dans une certaine mesure !).



Suivez-nous
Téléchargez l'application
Application android
conçu avec par Carbonell Wilfried
© Copyright 2024, betolerant.fr