Je ne m’assume pas en tant que lesbienne

avatar contributeur de Anha.loula
Anha.loula
19/12/2023 à 20:03

Bonjour,

Cela fait 3 ans que je suis en couple avec une femme. Avant d’être en couple avec elle j’avais des relations hetero mais depuis toujours je suis attirée par les femmes. Dans mon adolescence j’étais très renfermée et je n’osais pas dire (même à mes amies lesbiennes ou bisexuelles que je l’étai aussi) j’avais peur des jugements, peur qu’on ne m’aime plus (je pense à ma famille ou mes amis)

Après une relation avec un homme et encore un échec j’ai décider d’aller sur des appli de rencontre et mettre « femme attirée par les femmes » c’est comme ça que j’ai rencontré ma copine actuelle.

Depuis j’ai fais mon coming out, et je m’identifie comme femme lesbienne. Pourtant j’ai du mal à le dire à voix haute, j’ai dû mal à contredire mes collègues de travail qui me disent « ton mec, ton chéri » je fais passer ma copine pour un homme en disant « il fait ça » et ça m’énerve. Je suis en colère de ne pas m’assumer a 100%

Est ce que vous êtes déjà passé par cette étape ? Comment m’assumer et ne plus avoir peur des mots.

avatar contributeur MimosaP
MimosaP
19/12/2023 à 21:17

Bonjour,

pour ma part, j'ai commencé à l'assumer auprès de ma famille à partir du moment où mon amoureuse de l'époque était entrée dans ma vie. Mon homosexualité n'était plus anonyme, un "concept" pour eux, elle avait un prénom et l'amour que je ressentais pour elle m'a donné le courage d'en parler aux plus proches. Les réactions ont été globalement positives.

Pour l'anecdote : j'ai été le fameux "il" en question XD Quand mon amie de l'époque me l'a avoué, j'ai eu un mélange de sentiments contradictoires. Je ne m'étais même pas posé la question de savoir comment elle parlait de sa/notre vie (notamment les fameux retours de vacances..). dans un sens, j'existais, car elle était bien "en couple" aux yeux de ses collègues, en en même temps, ce n'était pas vraiment moi. On en a parlé, et j'ai compris que son environnement professionnel n'était vraiment pas le genre de personnes à qui on a envie de prêter le flanc.. le genre d'environnement inverse à celui que j'ai moi dans mon travail.

En effet, j'ai des échanges constructifs avec mes collègues (la plupart sont très féministes, bonheur quand tu nous tiens...) et je pense qu'à demi mot la plupart ont compris mon attirance pour les femmes. J'ai la chance d'être dans un environnement bienveillant. Cependant, je n'ai pas encore franchi le pas de partager ma vie privée de ce côté là. Cependant, si j'étais actuellement en couple, je pense que j'aimerais assumer ma vie, au sens où je souhaiterais entendre "elle" si c'est "elle" :-) mais c'est aussi parce que mon environnement est bienveillant.

Je pense qu'il n'y a pas de règle en la matière, et que la seule capable de savoir si elle a envie de parler tranquillement et paisiblement de la réalité de sa vie, c'est toi. Et ce que je lis me fais penser que tu as envie d'assumer ta vie de couple actuelle. Les questions à se poser seraient peut être de savoir dans quel état d'esprit est ton environnement professionnel, et ta capacité à gérer d'éventuelles réactions. Peut-être certaines personnes s'étonneront que tu aies parlé d'elle comme d'un il durant tant de temps. Mais cela peut aussi être source de discussions franches et sincères.

Dans le fond, la question, c'est : de quoi as-tu peur ? la réponse peut être multiple et complexe. Mais je pense que c'est une manière de comprendre ce qui se joue en toi.

avatar contributeur de Anha.loula
Anha.loula
19/12/2023 à 21:42

Merci pour ta réponse !

J’ai mis presque un an avant de l’annoncer à ma famille un peu au pied du mur j’ai du faire mon coming out et ça c’est très bien passé.

Après au niveau du travail je vois ce que tu veux dire peut-être qu’en effet je ne me sens pas assez à l’aise pour en parler. En fait j’ai démissionné de mon ancien travail et maintenant je fais des extra en restauration et intérim. Je suis serveuse et évidement je me fais souvent draguer que ce soit par mes collègues ou par les clients, je n’aime pas me sentir obligé de dire que je suis lesbienne car souvent c’est vu comme un fantasme .. et la situation devient compliqué.

J’en ai parlé à ma chérie et elle me dit « j’ai toujours assumé d’être homo donc j’en parle ouvertement » alors que moi je n’ai pas cette assurance..

Après j’ai une collègue à qui j’en ai parlé ouvertement et la dernière fois on à manger ensemble donc elle m’a posé des questions sur ça j’avais aucune gène à lui répondre, elle était ouverte et pas de le jugement

avatar contributeur de Wonder Lilie
Wonder Lilie
19/12/2023 à 23:02

Coucou,

Je ne sais pas si ma réponse sera pertinente, mais je te partage mon vécu.

J'ai aussi toujours été attirée par les femmes, ma première relation a été avec une fille. Ça été très violent quand ça s'est su (j'ai été mise à la rue). Pour ne plus revivre ça, je pense... Je me suis ensuite cachée derrière l'hétérosexualité. Ça me paraissait plus simple, j'étais en sécurité, je rendais tout le monde heureux sauf moi.

Quand je suis "sortie du placard", j'ai mis du temps avant de réellement assumer, et en parler librement. En plus, j'avais l'impression de faire un coming out et être jugée à chaque fois. Pour m'apercevoir que la plupart du temps, je projetais mes propres peurs. J'ai la chance d'être hyper bien entourée, et j'ai fini par assumer naturellement. Le déclic a surtout était le jour où j'ai coupé mes cheveux (ça peut paraître bête)...

Peut-être qu'il te faut du temps, de la patience et que ça viendra naturellement.

Et au boulot, on a le droit de garder pour soi sa vie privée 😉

avatar contributeur de Anha.loula
Anha.loula
19/12/2023 à 23:16

Citation de Wonder Lilie #489602

Merci pour ton message ! Je comprends ce que tu veux dire, désolé que ça ce soit aussi mal passé, j’espère sincèrement que tu es épanouie maintenant.

C’est vrai que quand j’ai fais mon coming out à mes parents quelques mois après j’ai fais un undercut (rasé la nuque) déjà parce que ça faisait longtemps que je voulais le faire et sûrement aussi car j’avais envie qu’on me reconnaisse en tant que femme lesbienne (cliché ^^) mais en fait ça m’allait pas ou plutôt ce n’était pas moi x)

Je suis d’accord pour dire que je projette sûrement mes propres peurs, je ne comprends pas ce qui bloque pour ne pas dire naturellement « ah non c’est pas un copain mais une copine » je n’arrive pas toujours à reprendre les gens mais c’est aussi par rapport à la personne que j’ai en face de moi. La dernière fois je parlais à un collègue et je lui ai dit « ma copine » et vraiment 0 réaction il a continué à me parler comme si c’était normal et j’ai trop apprécié. Ce n’est pas toujours le cas.

Tu as raison c’est le travail et je peux garder ma vie privée pour moi mais c’est vrai que quand on me pose des questions ça me fait chier de faire passer ma copine pour un homme :(

avatar contributeur de Wonder Lilie
Wonder Lilie
20/12/2023 à 10:38

J'ai une ancienne collègue qui préférait être discrète sur son couple. Donc elle n'en parlait pas, et quand les gens essayaient de savoir. Elle changeait de discussions. On n'a jamais su si elle était en couple avec une femme ou un homme. On a tous aussi respecté le fait qu'elle ne veuille pas en parler.

Bon courage à toi 😊

avatar contributeur de Anha.loula
Anha.loula
20/12/2023 à 11:14

Souvent je dis « la personne avec qui je suis » je ferais peut-être ça à l’avenir quand je ne me sens pas à l’aise d’en parler je change de sujet histoire de ne pas faire passer ma copine pour un homme

avatar contributeur de Sharkie
Sharkie
20/12/2023 à 12:59

et ta copine elle elle assume ou pas ?

avatar ancien membre
Ancien membre
20/12/2023 à 13:15 - 29/01/2024 à 16:51

.

avatar contributeur de Anha.loula
Anha.loula
20/12/2023 à 13:44

Citation de Sharkie #489621

Ma copine assume totalement :) Elle dit que ça fait partie d’elle et elle ne voit pas pourquoi le cacher.

Citation de PtiteVortex #489622

Je vois ce que tu veux dire, je suis d’accord qu’au travail c’est un peu délicat même si je ne comprends pas pourquoi. Pourquoi quand tu manges avec tes collègues ils parlent ouvertement de leur relations mais si moi je parle du week-end que j’ai passé avec ma compagne ça les met mal a l’aise.

Je pense qu’effectivement avec certains collègues il faut peut-être éviter le sujet. Moi je parlais plus du fait de ne pas mentir quand on me dit « ton copain » rectifier pour dire « non ma copine » je n’ai pour l’instant pas toujours ce courage.

avatar ancien membre
Ancien membre
20/12/2023 à 13:48 - 29/01/2024 à 16:51

.

avatar contributeur de Anha.loula
Anha.loula
20/12/2023 à 13:49

Citation de PtiteVortex #489632

Oui tu as raison :) merci

avatar contributeur de Lovely Girl
Lovely Girl
21/12/2023 à 15:55

Citation de Anha.loula #489567

Bonjour,

Pour ma part je l'ai conscientisé à 16ans.. ma famille l'a su à cette âge.

Je comprends complètement ton mal être par rapport à ça..

Dans un monde d'hommes et de coui..es pour parler poliment qui rejette par haine ignorance ou extrémisme religieux la différence des autres.. faut en avoir bien accrochées et assumer à voix haute la tête haute.. "Je suis et je t'em..rde."

Laisses toi du temps.. sans le crier sur tous les toits.. les hétéros se justifient pas de l'être alors pourquoi on le ferait ???

Vivre simplement sa vie mais en se faisant respecter la tête haute.. ça vient avec le temps.. Plus tu seras heureuse dans tes amours plus tu assumeras facilement et avec le sourire..

Cela est naturel depuis que le monde est monde.. humains animaux pareil.. pour des raisons précises.. Qui sont de ne pas procréer à tout va..

Génétiquement parlant c'est normal..

Vivons quoi !!! 😉

avatar contributeur de Anha.loula
Anha.loula
21/12/2023 à 19:12

Citation de Lovely Girl #489769

Merci pour ton message ça fait du bien de lire ça :)

Oui tu as raison je pense qu’avec le temps ça ira mieux je l’espère. Ça fait 3 ans que j’ai fais mon coming out je suppose que c’est encore tôt pour assumer entièrement ma personne

avatar contributeur de CosmicNova75
CosmicNova75
22/12/2023 à 00:56

Salut!

Tout dépend si tu ressens le besoin de le dire ou pas. Cette situation semble te gêner.

Personnellement, je reste prudente au niveau professionnel car même si les mentalités progressent, on ne va pas se mentir, certaines personnes n'en pensent pas moins, notamment les imbéciles. Entre les homophobes affichés (ou non), les gens curieux qui t'étiquetteront comme la lesbienne de service et les gens excessivement LGBT friendly, c'est à en perdre le naturel et l'authenticité des relations!

Je n'ai pas besoin de m'afficher pour me sentir bien dans ma peau. Seuls mes proches sont dans la confidence.

Pour répondre à ta question, si tu souhaites vraiment le dire à tes collègues, surtout évite l'effet "coming out" du style "jai qch à t'annoncer" + roulement de tambour. C'est donner trop de gravité à un sujet qui ne devrait pas en être un. Au contraire, raconte joyeusement ton week-end avec TA CHERIE à tes collègues les plus proches pour commencer (ils ne devraient rien dire aux autres) puis peu à peu, fais de même avec les collègues moins proches (mais tjs bienveillants). Bientôt, tout le monde le saura et tu pourras enfin t'assumer et raconter ta vie aux collègues!

S'ils te demandent pourquoi tu n'en avais jamais parlé avant, tu pourras juste dire la vérité: la peur de leur réaction.

Bon courage !

avatar contributeur de Ran Mouri
Ran Mouri
22/12/2023 à 01:02

Citation de Anha.loula #Depuis j’ai fais mon coming out, et je m’identifie comme femme lesbienne. Pourtant j’ai du mal à le dire à voix haute, j’ai dû mal à contredire mes collègues de travail qui me disent « ton mec, ton chéri » je fais passer ma copine pour un homme en disant « il fait ça » et ça m’énerve. Je suis en colère de ne pas m’assumer a 100%

Tu as fait ton coming out, c'est déjà énorme et tu devrais être fière de toi. Tout le monde ne peut pas en dire autant, ce n'est pas quelque chose de facile à faire.

Je voudrais comprendre, tu ne t'assumes pas ou tu as peur de la réaction de tes collègues ? Pour moi c'est deux choses différentes. On vit dans une société où on ne peut pas dire à tout le monde comme cela de but en blanc ce qu'on est, de peur du jugement ou pire. Donc c'est compréhensible que les mots ne sortent pas aussi simplement et naturellement qu'on le voudrait.

Pour moi ne pas s'assumer c'est ne pas accepter ce qu'on est. Ne pas le vivre ou s'empêcher de le vivre. Ou encore le vivre et avoir honte de le vivre. Ne pas être heureux en le vivant.

Si tu es heureuse de ce que tu es, de ce que tu vis, que ce n'est pas un mal être pour toi d'aimer cette personne, qu'au contraire ça te rend heureuse, alors pour moi tu assumes ce que tu es.

avatar contributeur de Anha.loula
Anha.loula
23/12/2023 à 15:39

Citation de Ran Mouri #489855

Bonjour :)

Oui tu as entièrement raison ! C’est plus une question de peur de jugement, en fait c’est aussi dans ma personnalité, j’ai du mal à m’exprimer dire ce qu’il me dérange etc donc forcément j’ai du mal à dire aux autres que je suis lesbienne. Peut-être par peur d’être jugé mais aussi car souvent j’ai tendance à vouloir être transparente, passer inaperçu dans la société.

avatar contributeur de Brune
Brune
24/12/2023 à 13:23

Bonjour,

Si tu n es pas à l’aise avec ça Anha.loula, ne dit rien !

On a pas l’obligation de parler de notre vie privée ! 😊

On ne doit rien à personne !

avatar contributeur de Anha.loula
Anha.loula
24/12/2023 à 14:49

Citation de Brune #490117

Bonjour, merci pour ton message. C’est vrai que je ne suis pas obligé de le dire mais c’était plus de ne pas contredire quand on sous entend que je suis avec un homme.

Passe de bonne fête ?

avatar contributeur Lyzo
Lyzo
26/12/2023 à 22:34 - 26/12/2023 à 22:35

Bonsoir,

Je crois qu'à partir du moment où ta famille et tes amis sont au courant, le reste n'est pas important. Tu t'assumes bien plus que tu le crois.

Tu n'es pas obligée d'en parler au travail et si ça te soûle d'entendre tes collègues parler de "ton chéri", essaie de changer de sujet 🙃

ps : ce sujet me rappelle à quel point c'est chiant ces collègues qui assignent un genre aux partenaires des gens, personne ne devrait faire ça 😅

avatar contributeur de François76
François76
26/12/2023 à 23:43

Bonsoir Anha.loula

Ne vous morfondez pas.

La sphère "Travail" appartient à la sphère "Travail".

Comme plusieurs Beto l'ont évoqué, des collègues pourraient ne pas être friendly.

Comme le dit le proverbe, la famille on l'a subi, les amis ont les choisi.

Les uns et les autres peuvent ne pas appartenir à la sphère travail...et tant pis pour le petit quiproquo "Ton ou ta chérie".

Ces formules ne doivent pas vous affecter.

L'important est que vous soyez bien avec votre chérie, votre famille, et que dans la sphère Travail, ça se passe bien.

Belle soirée

François

avatar contributeur de Anha.loula
Anha.loula
27/12/2023 à 00:57

Bonsoir François

Citation de François76 #490390

Merci pour ton message, oui comme tu dis le travail il faut parfois que ça reste travail, merci ça me rassure, grace a vos retour je me rend compte que finalement ce n’est pas très grave de ne pas reprendre mes collègues quand ils sous-entendent que je suis hetero

Je le vis plus sereinement, je me dis que finalement je peux être qui je suis en étant lesbienne et heureuse avec ma compagne

avatar contributeur de Sharkie
Sharkie
27/12/2023 à 20:08

Salon de tchat lesbien

Toutes les femmes célibataires inscrites peuvent accéder à notre salon tchat lesbienne. Chat réservé exclusivement à la gent féminine.

Communauté lesbienne

betolerant est fier de sa communauté lesbienne. Communauté de rencontres lesbiennes tolérante et bienveillante.

Actualités Lesbiennes

Les actualités lesbiennes sont des informations liées à l'homosexualité féminine. Le monde lesbien, la culture lesbienne et leur identité n'auront plus de secret pour vous.

Forum homoparentalité

Les familles homoparentales ont la possibilité de se retrouver, de débattre et de s'entraider sur notre espace dédié sur l'homoparentalité.



Suivez-nous
Téléchargez l'application
Application android
conçu avec par Carbonell Wilfried
© Copyright 2024, betolerant.fr