Des conseils pour être moins consumé par son perfectionnisme?

avatar contributeur Kall
Kall
06/12/2022 à 20:59

Bonjour,

Une chose fréquente chez les hommes gay est la recherche de validation. Cette dernière peut prendre de nombreuses formes (réussite, beauté, validation sociale, etc...). A l'arrivée, nous arrivons à une situation souvent enviable de l'extérieur, mais qui peut cacher des souffrances.

Personnellement, j'ai été (est le suis toujours) obsédé par la réussite, à un point que j'ai sacrifié les autres parties de ma vie. Par exemple, je suis socialement isolé, car je considère les interactions avec les autres comme une distraction et avoir des amis n'est pas une option. Il en va de même pour les autres "plaisirs" de la vie: je ne m'en autorise aucuns et l'idée d'en avoir me repousse profondément.

J'ai conscience que cette manière de penser est maladive et source de malheur, mais toute ma vie est basée dessus.

Aujourd'hui, j'ai réussi à construire ce personnage d'apparence parfaite. Mais derrière cette apparence, ma vie n'est qu'une suite de dépressions majeures avec TS et hospitalisations, donc moins enviable qu'il n'y parait. Si vous avez vécu une situation similaire, je vous serai extrêmement reconnaissant si vous partagiez des pistes pour en sortir.

Pardon si mon paragraphe paraît, je ne m'ouvre pas facilement et si je tente de me relire, je sais que je vais tout effacer. Merci de votre compréhension.

avatar contributeur de Marquise_fem
Marquise_fem
06/12/2022 à 21:12

Citation de Kall #433682

Coucou !

Je n'ai pas trop de pistes à t'apporter car je ne suis pas concernée par le perfectionnisme. Mais peut-être que ce serait bien de comprendre déjà d'où te vient ce fonctionnement, tu n'es pas né avec ça, tu l'as appris de quelque part, est-ce que tu saurais ce qui a déclenché cette obsession de la réussite et à partir de quand ?

Dans ton texte, au début, tu fais un lien entre homosexualité et validation, mais on est d'accord que l'obsession de la réussite ne vient pas de la découverte de ton orientation ? car j'ai dû mal à voir le lien entre les deux.

Je suis lesbienne et oui venant d'une famille homophobe, je ressens tout comme toi ce besoin de validation mais pas spécialement de réussite, c'est encore autre chose.

En tout cas, sache que je t'envoie bcp de soutien ! ☺️ 🌈

avatar ancien membre
Ancien membre
06/12/2022 à 23:01

Euuuuh... l'avantage d'être une grosse loser c'est qu'on y renonce très tôt à la validation, indépendamment de l'orientation sexuelle... désolée ça ne vous aide pas des tonnes j'imagine 😄 j'espère au moins que ça vous fait un peu marrer

avatar ancien membre
Ancien membre
06/12/2022 à 23:14

Citation de Marquise_fem #433684

tu n'es pas né avec ça

Hum, j'serais pas si catégorique... pensant notamment aux HPI, HPE, autistes, ... 😉

avatar contributeur de Némésis Inu
Némésis Inu
07/12/2022 à 08:31 - 07/12/2022 à 09:35

Citation de Kall #433682

Je connais pas mal de gay pas du tout perfectionnistes ou qui au fil du temps le sont bcp moins!

C’est un trait de caractère que l’on trouve chez tout à chacun et fixer sur une chose ( ou plusieurs)

Je ne le suis pas vraiment donc pour t’aider ça va être dure.

Citation de Letitbi #433689

😂

avatar contributeur de Marquise_fem
Marquise_fem
07/12/2022 à 09:10

Citation de Luciii #433690

alors non le HQI c'est pas une personnalité, c'est juste le fait d'avoir un QI au dessus de la moyenne (tu peux avoir des HP perfectionnistes tout comme l'inverse), y a aucune corélation entre les deux.

Et pour l'autisme, oui, c'est génétique, mais quel est le rapport avec la réussite ? le perfectionnisme n'est pas un symptôme de l'autisme (l'anxiété, la suradaptabilité oui mais rien avoir avec ce dont on parle) 😄

avatar ancien membre
Ancien membre
07/12/2022 à 09:58

Citation de Marquise_fem #433701

alors non le HQI c'est pas une personnalité

Je n'ai pas affirmé que c'en est une... par contre, comme l'autisme, on l'est ou on l'est pas... on le devient pas en cours de route.

Et je ne dis pas, non-plus, que tou.te.s sont perfectionnistes mais j'y sous-entendais que c'est un trait de personnalité que l'ont y retrouve souvent et que je ne suis pas sûre que ce soit 100% par hasard, d'où le fait que je dise juste que "j'serais pas si catégorique", là non-plus, j'certifie pas que ce soit le cas. 😉

avatar contributeur de Kiyohiko
Kiyohiko
07/12/2022 à 11:28 - 07/12/2022 à 11:30

Salut !

Je suis perfectionniste, et j'ai aussi eu plusieurs phases de burn-out / dépressions. Je rejoins ce qui a été dit plus haut par rapport à la validation / perfectionnisme : le besoin de validation pour les personnes LGBT+ est intrinsèque, car lié au rejet communément acquis par l'héritage culturel du catholicisme et de l'homophobie. Quant au perfectionnisme, il n'y a pas de lien direct, mais cela peut être une dérive du besoin de validation.

Ce que j'ai appris des mes dépressions, c'est qu'il n'y a pas de grand sens caché à ta vie, ni de but ultime, qu'il faut apprendre à vivre avec les règles du jeu en place, s'adapter à celles-ci, et en extraire le maximum pour satisfaire ce qui te fait plaisir et battre ton cœur plus vite. En dehors de mon métier principal, je me suis mis avec plus d'assiduité au dessin (principalement numérique), en suivant des cours en ligne (youtube, skillshare, etc.). Ce qui m'a fait le plus de bien par rapport au perfectionnisme a été de lâcher du leste sur mes attendus. Cela fait 3 ans que je fais l'Inktober challenge (sur tout le mois d'octobre : un jour, un thème, un dessin, une publication sur les réseaux sociaux). Cela ne donne pas beaucoup de temps par jour, surtout quand tu bosses déjà une journée complète à côté. Mais le fait de me forcer à publier mes créations que je jugeais nulles, inachevées, très loin de ce que je voulais faire, a vraiment permis de relativiser tout ça.

S'entourer de bonnes personnes est aussi quelque chose qui a une valeur inestimable, les amis sont là pour permettre de ne pas porter le masque sociétal en leur présence, et pouvoir s'en passer est vraiment reposant. Les amis ça se compte sur les doigts d'une demi main.

Je ne sais pas si cela t'aide, mais j'espère que tu pourras en extraire quelques pistes qui pourront s'appliquer à toi.

avatar ancien membre
Ancien membre
07/12/2022 à 13:45 - 07/12/2022 à 13:45

Cyoucyou,

Je suis le genre à ne rien rendre/présenter si je ne suis pas satisfait de ce que j'ai fait ugh ( ah et au niveau scolaire souvent ça m'amenait à des situations où j'avais des 0 ou alors les profs ne voulait pas me donner 0 sans raison valable et ne comprenait pas) c'est soit tout soit rien avec moi grrrr. 😠

Je pense que c'est peut-être dû au fait que j'ai grandi dans une famille "dysfonctionnelle" sans recevoir de l'affection/amour/attention et si j'en recevais de la part de quelqu'un, cette personne le faisait dans le but d'obtenir quelque chose de moi en retour.

J'ai toujours eu envie de plaire/satisfaire pour recevoir ce que je manquais (affection/amour/attention) je voulais toujours faire plus, mieux, meilleur, pour me faire remarquer ? Pas juste par ma famille mais par tout le monde ou par quelqu'un en fait.

D'ailleurs même quand je rends un truc par lequel je suis satisfait plus tard j'aurais d'autres idées qui me viendront en tête "ahhhh j'aurais pu faire ça, rajouter ça, ou faire ça différemment" ughhhh.

Je suis tout le temps frustré.

Frustré parce que je n'ai pas pu faire ce que je voulais.

Frustré parce que je n'ai rien fait par crainte d'être frustré avec le résultats.

Frustré après avoir rendu un truc avec lequel j'étais satisfait mais au final j'aurais eu de nouvelles idées plus tard

Frustré de ne pas pouvoir faire ce que je m'imaginais en tête, vous croyez que ces photos avec maquillage que j'ai étaient ce que je voulais faire ?! Non ! Je suis frustré parce que je n'arrive jamais à faire le maquillage que j'ai en tête, c'est réalisable mais faut du temps et du travail grrrrr !

(oh et bon pour les tremblements des doigts et mains occasionnels je n'ai jamais su à quoi c'était dû 😢) (ohhh oui mais vous voyez la photo de lutin que j'ai là, l'espèce de masque vert fait avec du fard à paupière, c'était un choix "stylistique"...par défaut ? 💀 Je ne sais pas bien appliquer du fard a paupièr, faire une forme bien précise et bien dessinée du coup j'ai fini par faire ça ! )

Frustré d'être frustré.

Bref je me considère comme un éternel frustré ! 😡

J'essaye de travailler la dessus mais c'est pas facile j'ai été comme ça depuis que je suis petit jusqu'à mes 24 ans aujourd'hui 😩

Je dis ça mais je ne veux pas me débarrasser complètement de côté perfectionniste, la frustration n'est pas nécessairement une mauvaise chose ça peut me motiver à vouloir essayer, réessayer, me dépasser ? J'aimerais rester un petit peu, un tout petit peu perfectionniste ? Ou plutôt j'aimerais apprendre à mieux gérer ce que le perfectionnisme peut causer, ou plutôt comme @Kall le dit si bien, j'aimerais apprendre à être "moins consumé par mon perfectionnisme" 😢

Ohhhhh je crois que c'est important de travailler sur l'amour-propre !

Ehhhh avez-vous déjà essayer de vous voir "à la 3ème personne" ? Je demandais à une amie "es-tu aussi bienveillante et tolérante avec toi-même que tu l'es avec tes amies ? Si ta meilleure amie venait à emprunter ta voiture et l'abîmée, tu réagirais comment ? Tu lui ferait/dirait quoi? A quel point tu lui en voudrait ?

Ok, et si c'était toi qui empruntait sa voiture et l'abîmait, tu réagirais comment ?

Pourquoi cette différence de traitement ? "

Ahhhhh vous savez que je me suis toujours vu (encore cette année y a quelques mois) comme spectateur de ma vie plutôt qu'acteur ?

Je me voyais comme une figuration ou un personnage secondaire de ma propre vie ! Je voulais vivre pour les autres et les accompagner, être un fantôme bienfaiteur ! Être comme Casper le gentil fantôme !

Aujourd'hui c'est moins le cas j'en avais aussi parler au psychologue que j'ai vu le dernier week-end et je voudrais travailler la dessus mais j'aimerais faire les choses pour moi, faire ce que j'ai envie, me faire plaisir, essayer d'accorder moins d'importance à ce que les autres pourraient penser de ce que je peux présenter/rendre !

Uhhhhh je précise juste au cas où que j'écris avec un visage parfaitement neutre, un état d'esprit neutre, je ne suis pas de mauvaise humeur ou autre 😳

Yhhhhhhh mais ces temps-ci je fais avec les moyens du bords, je me dis que si je ne peux pas présenter quelque chose qui soit représentatif de mon potentiel et le meilleur que je pourrais faire, je peux toujours essayer de faire le meilleur que je peux dans mon état actuel, avec mes capacités actuelles, j'essaye d'être plus tolérant envers moi-même, plus patient et bon j'ai commencé un suivi psychologique pour explorer mon passé, travailler dessus, travailler sur tout ce que j'ai pu refouler/enfouir sans avoir pris le temps de bien les gérer pour euh hmmm je ne sais pas.

Je verrai bien j'ai tout mon temps.

ihhhhh, oops je radote sorry ! Mais pour répondre à ta question je ne suis pas sûr trop de comment faire 🤔

Mais @Kiyohiko a de bonnes pistes à explorer je trouve ! 😳

avatar ancien membre
Ancien membre
07/12/2022 à 19:56

Petite question @kall, est ce que tu arrives à t'accorder du temps à ne rien faire, des journées sans programme par exemple ?

Aussi j'ai l'impression que tu as du mal à lâcher prise (rien dans le fait de ne pas pouvoir te relire). Je rejoins ce qu'à écrit @Kiyohiko. Est ce que tu n'aimerais pas expérimenter des activités qui te forcerait à lâcher prise et relâcher la pression. Tu pourrais faire un sport d'équipe que tu ne maîtrise pas par exemple, ou de la peinture, de la sculpture, des soirées électro sous emprise avec la foule, des formes de sexualité hard (j'y suis allé très crescendo ahah).

avatar contributeur de Sportif26
Sportif26
07/12/2022 à 22:06

Peut être qu il faudrais que tu sache d ou viens cette obsession de la perfection ? Cela t aiderais je pense à y voir plus claire dans ta vie sociale.

avatar contributeur de HaricotMungo
HaricotMungo
10/12/2022 à 21:21 - 10/12/2022 à 21:45

Bonsoir,

Je voudrais d'abord te féliciter car tu es conscient de ta souffrance et tu cherches à comprendre toi même. C'est loin le cas de tout le monde.

De mon point de vue, y a pas que les gays ou lgbtqi + qui cherche cette validation, tout le monde dans notre société,ou les valeurs sont biaisées, dont celle de la réussite, la reconnaissance et l'appartenance, en sont victimes.

On devrait être conscients que la souffrance sociale s'impose, la pauvreté, déclassement social, concurrence déloyale , manque de ressources, incertitudes etc font qu'il est plus facile de se référencer a un model une image parfaits, faisant croire cette image sociétale "positive" est l'objectif même si non applicable à tout le monde. Pire, toxique. En plus, Pour la plupart, la solution facile semble rappliquer ce même modèle. Ceci inévitablement transforme cette souffrance sociétale en souffrance personnelle. On sacrifie le corps , l'esprit et nos valeurs personnelles , mais on ne récolte que du mal.

Ce n'est pas un défaut si tu n'entends pas avec les gens. Il est normal de péter un plomb quand tout va mal. Ce n'est pas un échec si tu souffres de manque de reconnaissance , ne t'identifie pas à cette impression fatale de toi. Je comprends que c'est facile à dire qu'à faire. Mais accepter le fait que l'on peut être négatif est la clé de se réconcilier, car cette partie négatif est une partie inséparable de soi même, qui demande toujours d'attention. Je vois cela comme la vraie positivité. Et elle n'est pas toxique , elle n'amène pas la joie dopaminergique, mais la paix et la réconciliation , laissant dans ton esprit un vide, ce vide qui te guérit , qui te permet de voir plus claire et d'évoluer est un outil inné très puissant.

Tout le monde est multifacette, l'image que les autres ont aperçue est celle que tu veux leur donner, c'est ce qu'ils reçoivent après qu ils n'en donnent. Je crois toujours que les humains sont plus grands que les mots, isolé, joyeux, aimable, solitaire, dépressif, énergique, riche, pauvre, chanceux etc , les mots ne peuvent pas résumer une personne. Tous les vivants sont en transformation constante , ne t'identifie pas a un ou des mots, car on est beaucoup plus que ça. Les autres aussi.

Désolé , mais je trouve la pire manière d'aimer soi même c'est de chercher la validation des autres. en faisant cela on abandonne soi même et vis à vis des autres, on ne les respecte tels qu'ils sont.

Aime toi même , donne toutes tes attentions à toi même, à ce dont tu as besoin. Guide toi même quand tu te sens perdu, frustré ou coupable, l'écoute ton corps, tes pensées vis à vis de toi du moment présent, pas le passé, ni le future, ne donne aucun jugement, juste t'accompagner, aussi longtemps possible, et a chaque fois.

J'espère t'avoir aidé. Bon courage !

avatar contributeur de David59
David59
14/12/2022 à 22:47

Salut kall,

Tu as le droit de changer ta façon de fonctionner même si tes habitudes sont ancrées.

Tu peux changer de logiciel même si tout le monde te connais comme tu es actuellement.

La perfection est de nature inatteignable. Essaie simplement de vivre ta vie le plus honnêtement possible sans chercher à être parfait.

avatar contributeur de Tantchen
Tantchen
17/12/2022 à 17:10

Citation de Letitbi #433689

😂 Voilà qui est bien dit. Cela s'appelle également le LÂCHER-PRISE 😜

On vit sa vie avec NOS choix personnels, NOS envies etc. Sans se préoccuper du qu'en-dira-t-on. Et donc, d'une validation extérieure.

Pourquoi plaire à tout pris en "espérant" être parfait ?

C'est parfois un signe de manque de confiance en soi. 😉

Reconnaître envers soi-même ses failles, ses lacunes, ses limites, c'est s'accepter tel que l'on est. L'individu parfait n'existe pas. Ainsi que le monde par ailleurs. L'actualité quotidienne en est témoin.

Et puis même en cherchant la perfection, on trouvera toujours sur notre route LE Maître es machin qui va nous déglinguer la tronche avec son savoir qui nous manque. Lui-même se fera démonter par un autre es machin etc. etc.

avatar ancien membre
Ancien membre
17/12/2022 à 21:08

Je comprends parfaitement ce que tu ressens, pour ma part, j'ai construit ma vie autour de mon travail, je ne m'autorise aucune distraction, si ce n'est quelques moments avec mon ex dont je suis très proche...

Je te souhaite beaucoup de courage pour la suite

Salon de chat Gay

Découvrez notre salon chat gay pour dialoguez avec des centaines de mecs célibataires connectés. Chat réservé exclusivement à la communauté gay.

Communauté Gay

betolerant est fier de sa communauté gay. Notre communauté est une véritable plateforme de rencontre gay sérieuse et bienveillante.

Parlons Coming-out

Le coming-out est parfois inévitable pour une homme homosexuel. Partagez vos expériences sur le forum coming-out.

Forum homoparentalité

Le forum sur l'homoparentalité permet aux parents homosexuels de se soutenir et s'entraider, mais aussi de partager leur quotidien.



Suivez-nous
Téléchargez l'application
Application android
conçu avec par Carbonell Wilfried
© Copyright 2023, betolerant.fr