Trans Uniques en leur genre

avatar contributeur de Tantchen
Tantchen
06/10/2022 à 00:04

Demain soir sur M6 ne loupez pas la soirée spéciale consacrée à la transidentité.

La soirée s'articulera autour :

D'un documentaire autour de trois personnes transgenres.

Zach, Aélia et Emma. Ils représentent trois générations différentes. Trois combats différents pour lequel ils témoignent.

À la suite de ce documentaire :

Il y aura un débat avec Karine Lemarchand.

Le sujet : Enfant transgenre que faire ?

Il y aura Zach qui a participé au documentaire.

Un psychanalyste qui soutient la cause trans chez les jeunes.

Il y aura également la maman d'une fille trans. Cette maman est contre les transitions chez les mineurs. Par ailleurs, elle refuse d'accompagner sa fille dans sa transition.

Enfin, il y aura une créatrice de podcast qui est très critique sur le phénomène transgenre.

Puis, la soirée se terminera avec un autre documentaire. On y découvre l'histoire de Bo, Jonas et William.

Baudoin à 58 ans décide de faire son coming-out. Comme c'est un célèbre Journaliste Belge, il décide de faire vivre les étapes de sa transition devant les caméras.

À 20 ans, Jonas tombe enceint. C'est le déclic pour lui. Il commence dès lors sa transition.

À 15 ans William doit affronter les moqueries de ses camarades et l’inquiétude de ses parents.

avatar contributeur de Bidule
Modération Bidule
06/10/2022 à 01:27

J'espère qu'il y aura un replay


Aller de fleur en fleur et ne prendre de chacune que le meilleur

avatar contributeur de Harmonique
Harmonique
06/10/2022 à 07:22 - 21/10/2022 à 21:20

Je suis prête.

Monique 💋👠 🎼❤️

avatar contributeur de Némésis Inu
Némésis Inu
06/10/2022 à 10:29

Citation de Harmonique #423078

Ça m’a l’air bien confortable et lumineux chez toi!

avatar contributeur de Stephanie 38
Stephanie 38
06/10/2022 à 11:40 - 06/10/2022 à 11:43

Citation de Némésis Inu #423092

Et il y a surtout de la place, On cherchait justement en endroit pour fêter le nouvel an . ..

Il y a des boîtes sympas à proximité ?

avatar contributeur de Némésis Inu
Némésis Inu
06/10/2022 à 11:42

Citation de Stephanie 38 #423105

Toujours à l’affût!😏😁

avatar contributeur de Stephanie 38
Stephanie 38
06/10/2022 à 11:44

Citation de Némésis Inu #423106

Ce coup ci je tai grillée, lol, à charge de revanche !

avatar contributeur de Némésis Inu
Némésis Inu
06/10/2022 à 11:55

Citation de Stephanie 38 #423107😁🤣😝

avatar contributeur de Stephanie 38
Stephanie 38
06/10/2022 à 12:13

N'empêche que pour ce qui est de fêter le nouvel an jetais serieuse .. . Un sujet qui n'avance pas beaucoup

avatar contributeur de Némésis Inu
Némésis Inu
06/10/2022 à 12:43

Citation de Stephanie 38 #423111

Bah oui mais tu peux pas avancer sans l’investissement des autres… je sens que ça va être un coup dans l’eau cette histoire

avatar contributeur de Tantchen
Tantchen
06/10/2022 à 14:05 - 06/10/2022 à 14:07

Citation de Kitsune #423074

Sinon tu l'enregistres 🙂

Citation de Stephanie 38 #423105

Ce n'est pas vraiment le sujet de ce post 🙃

avatar contributeur de Harmonique
Harmonique
06/10/2022 à 20:00

Citation de Stephanie 38 #423105

Tantchen Mille excuses je fais du hors sujet. Je te remercie au passage pour ton résumé de l'émission. J'espère que l'on ne sera pas déçu. 🌈

Stéphanie si tu réussis à être copine avec ma femme entre temps je t'invite avec qui tu veux. Je te loge, vient te border et te prépare ton petit déjeuner.

Ce n'est pas gagné.

Monique.

💋👠🎼❤️

avatar contributeur de Stephanie 38
Stephanie 38
07/10/2022 à 00:14 - 07/10/2022 à 01:24

D un autre côté et même si on dérive un peu chaque nouvelle contribution fait remonter ton sujet sur le sommet de la pile . .

Et en l'occurrence, je viens de regarder le premier reportage et le petit débat, ca valait le coup, je vois enfin une présentation orientée davantage sur le succès et l'espoir que sur les difficultés ou sur les clichés. . Meme sil y en a encore un peu . .

Pour une fois je m y retrouve, et je retrouve aussi mes ami-es qui se sentent bien dans leur transition, je ne sais pas si cela va faire changer les idées des transphobes, mais c'est une belle piste à suivre pour ceux-celles dentre nous qui désespèrent. Et meme si le reportage montre surtout des vedettes bien connues, beaucoup dautres savent reussir aussi dans la discretion.

Le débat m à fait penser aux premières oppositions au développement du chemin de fer, à l'époque la vitesse devait rendre aveugles et fous. . . On appelait ce phénomène de peur collective du train la siderodromophobie . . Un mot que tout le monde a oublié. .

Mon sentiment est qu on est en train de passer un point de basculement des idées sur la transidentite

Retenez aussi que pour exister nous generons aussi de la souffrance parmi nos proches . . . Un point qu il ne faut jamais oublier, la meilleure reconnaissance qu'on peut leur donner est de réussir et nous épanouir avec eux dans notre demarche

Et pour aborder aussi la transphobie, ou plutôt la transreticence, vous aurez certainement note que en dehors de quelques imbéciles qui ne vivent que pour casser, son principal moteur est la peur et non pas la haine RAS-SUR-REZ au lieu de penser à lutter . . .

avatar contributeur de Tantchen
Tantchen
07/10/2022 à 01:08

Citation de Stephanie 38 #423222

J'ai trouvé que c'était une très belle soirée.

Beaucoup l'on critiqué sur les RS avant même d'avoir vu la soirée.

J'ai toujours apprécié Karine Lemarchand pour sa bienveillance. Elle l'a - une fois de plus - démontré ce soir.

avatar contributeur de Stephanie 38
Stephanie 38
07/10/2022 à 01:16 - 07/10/2022 à 01:40

Citation de Tantchen #423226

J'ai vraiment trouve un état d'esprit différent, moi meme étais sceptique je l'avoue

Bien belle soirée comme tu dis

Et de petits souvenirs aussi, j'ai dine chez Emma fin février, elle m'avait parlé de ce tournage, maintenant je comprends mieux son enthousiasme

Et surtout merci à toi davoir signale cette diffusion

Et pour karine je ne sais pas trop qu'en penser, pour elle on est aussi une "marchandise", mais force est de reconnaitre qu'elle elle à en effet traite le sujet autrement qu'avec des gros sabots bien lourdingues . . .

avatar contributeur de Harmonique
Harmonique
07/10/2022 à 06:00

J'ai beaucoup aimé ce reportage. Je dois remercier Karine Lemarchand qui manifestement a pris le temps de s'informer sur le sujet et de défendre ce projet de documentaire.

Je crois que l'on ne peut regarder cette émission sans penser à sa propre situation, à son parcours. Ainsi difficile de ne pas avoir parfois la larme à l'œil.

En gros le sujet est-ce que l'on a le droit d'être heureux ou heureuse. Quel va être le degré d'acceptation de son entourage ?

J'ai de plus en plus conscience pour ma part et ce reportage me le confirme que d'être non binaire n'est pas simple (bien sûr j'ai une admiration sincère pour toutes mes amies trans dont le courage me fascine). On a les même souffrances, les mêmes rejets, les mêmes horreurs verbales et physiques même si l'on offre à temps partiel un corps en adéquation avec son genre.

Monique 💋👠 🎼❤️

avatar ancien membre
Ancien membre
07/10/2022 à 07:47 - 07/10/2022 à 07:48

J'ai trouvé les reconstitutions par des acteurs inutiles mais à part ça le ton était plutôt positif et bienveillant. J'ai bien aimé ce reportage.

avatar contributeur de Némésis Inu
Némésis Inu
07/10/2022 à 08:13

Eh bien beaucoup de positif ! Savez-vous si il est proposé en replay ?

avatar contributeur de Occamj
Occamj
07/10/2022 à 09:26

Bonjour,

Personnellement mon avis est beaucoup plus mitigé: reconstitutions mélodramatiques, mégenrages constants, deadnaming à gogo, approximations (oui oui, la sécu rembourse tout, mais bien sûr). Je dirais 12/20.

Mais là où ça craignait vraiment, c'était ce prétendu débat avec les 2 harpies Terf (allez voir leur diatribe haineuse sur leur blog) censées, comme d'habitude à la télé, apporter l'équilibre du débat... heureusement Serge Hefez et surtout ce jeune homme trans si équilibré leur ont cloué le bec. C'était très très malaisant, on a encore eu l'impression de devoir se justifier d'exister...

avatar contributeur de Stephanie 38
Stephanie 38
07/10/2022 à 09:31 - 07/10/2022 à 09:56

Citation de Occamj #423235

Quon soit trans ou non, la vie reste un combat permanent . . Le plus souvent contre soi meme . .

Et entre nous les paroles de ce garçon trans avaient effectivement beaucoup plus de portée que la meilleure assoce de défense lgbt, entre les terfs et lui il ny avait pas photo, c'était la réalité heureuse qui répondait à l'idéologie frustree

Entre nous aussi cet équilibre et cette forme de courage sont des aspects que j'adore chez les trans ftm, qu'on trouve moins couramment chez les mtf que je connais. Dans le débat une trans mtf se serait plus facilement emportée.

Et pour parler notes, le mieux que j'ai pu voir à ce jour n'atteignait peut être même pas 8/20 . . D'où la notion de bascule que j'ai evoquee

avatar ancien membre
Ancien membre
07/10/2022 à 10:24 - 07/10/2022 à 10:29

D'accord avec Occamj, les reconstitutions on se serait cru dans c'est arrivé près de chez vous ou secrets entre voisins, ridicule. Et malaisant.

Pour les deadnaming je pense que c'était en accord avec les protagonistes?

avatar contributeur de Stephanie 38
Stephanie 38
07/10/2022 à 10:33

Citation de Lyys #423242

Pas vraiment choquée par les reconstitutions pour ma part, on est peut être dans la différence de visions sur l'importance d'oublier son passe ou au contraire considérer qu'il a été une étape de notre construction.

avatar contributeur de Occamj
Occamj
07/10/2022 à 11:56

Bonjour,

Ces "reconstitutions" n'apportent rien de rien: elles ne sont pas un reflet de la realité, ce sont des mises en scène! Pourquoi vouloir mettre des bribes de vie en scène? Ou alors on montre aussi les moments de bonheur qui construisent aussi, dieu merci, notre vie.

Quand au deadnaming, là aussi consenti ou pas, c'est juste fait pour bien montrer au spectateur que c'était bien un mec avant.

Pourquoi ? C'est une lubie typique de cis de vouloir jouer de l'avant/après. Aucune personne trans n'aime ça.

Ne pas demander le deadname, c'est respectueux, c'est tout.

avatar ancien membre
Ancien membre
07/10/2022 à 12:07

Le jeune homme a par exemple refusé qu'on dise son dead name, du coup, il n'est jamais dit.

Pour les autres, je pense qu'il y a aussi le faite de transition tardive, ou généralement on vois que ces personnes trans vivent un avant (mariage, enfant boulot) et un après transition.

Et souvent y a umpour eux une vie "dead name" et une vue "nouveau prénom".

Ce qui m'a le plus énervé, c'est déjà le megnerage quand même important.

Le faite de faire la distinction entre avant c'est un homme après c'est une femme.

Du coup ça genre masculin pour le passé et féminin pour le présent.

Ça reste après anecdotique comparais à d'autre truc du genre.

Par contre, ça manque de réel pédagogie.

Le sensationnel avant tout.

Du coup, y a certaine info qui mériterais des précisions, ou qui présenté comme il a était fait, reste un peu tendu !

avatar ancien membre
Ancien membre
07/10/2022 à 12:13

Bonjour,

Je suis affligée par ce reportage, en France, en 2022. La vision véhiculée est encore une fois résumé par cette phrase maintes fois répétée durant le documentaire : " il a décidé de devenir une femme".

Je passe sur le megenrage. Confondre être transgenre et la transidentité n'est pas positif pour communiquer sur le sujet à mon avis. Vivre en femme ou en homme est différent d'être femme ou homme malgré l'assignation inverse faite à la naissance. Je ne suis pas du tout choquée que des hommes veuillent vivre en femme ou inversement, cela relève de la liberté de mon point de vue. Cependant, la transidentité relève de l'identité, c'est à dire sur ce qui constitue la personne. L'identité, personne ne la choisit, c'est un état vecu par la personne qui ne devient personne d'autre, qui est juste elle même.

Je ne juge pas les personnes qui ont témoignés. Je n'ai que la vision de ce documentaire pour comprendre qui elles sont mais telles qu'elles apparaissent dans le reportage, seul le jeune homme semble être représentatif de transidentité puisqu'il exprime clairement être un homme et non "devenir" un homme.

Je pense qu'en verbalisant la transidentité comme étant un choix, une transformation et/ou une dissociation corp/esprit ce type de reportage deligitime les femmes et hommes mal assignés à la naissance d'être les femmes et les hommes qu'elles et ils sont.

Le débat etait juste scandaleux. Un jeune homme trans invectivé par des idées factuellement fausses, préconcues et discriminantes. Un médecin qui doit se justifier que les soins qu'il prodigue ne sont pas de la maltraitance.

A quand un débat sur l'esclavage avec un jeune noir en face d'esclavagistes qui discuteraient de sa légitimité à se reclamer libre!

Je deteste cette télé racoleuse et mechante. Je préfère l'amour, la liberté et la bienveillance.

Aimez vous, libérez vous et prenez soin de vous et de ceux qui vous entourrent.

avatar contributeur de Harmonique
Harmonique
07/10/2022 à 13:16 - 07/10/2022 à 19:24

Des drapeaux des drapeaux toujours des drapeaux.

Le megenrage c'est la vie de tout les jours c'est le quotidien de beaucoup. Par les personnes qui nous aiment très souvent. On peut relever ci et là des phrases malheureuse mais ne parlons pas de l'arbre qui cache la forêt.

Cette émission est destiné à un public large à une heure de grande écoute à un public à priori ouvert et je trouve que c'est plutôt réussi.

Cette émission n'avait pas l'intention de convaincre les convaincus

Elle a aussi mis en relief la souffrance des proches et montrer que tout le monde a droit à être heureux. Je mets 15 sur 20.

Monique 💋👠🎼❤️

PS je ne parle que du documentaire

avatar contributeur de Stephanie 38
Stephanie 38
07/10/2022 à 13:56

Citation de Harmonique #423263

Ton épouse à regarde avec toi ? C'est surtout son avis qui serait important

avatar contributeur de Bridget52
Bridget52
07/10/2022 à 14:14

Rien de nouveau dans le PAF, (paysage audiovisuel français), un documentaire qui plaît ou deplaît, c'est selon :

Il me revient en mémoire certaines émissions télévisées une de 1983 présentée par Anne Gaillard , cela s'appelait de mémoire, il me semble, Carte Blanche.

https://www.ina.fr/ina-eclaire-actu/video/i20200379/eric-transsexuel-je-ne-supportais-pas-d-etre-une-femme

Moi, j'avais 30 ans à l'époque, j'étais incollable sur Coccinelle, Bambi, opérées au Maroc dans des conditions douteuses et douloureuses.

Il y a eu aussi Ciel mon mardi avec Christophe Dechavanne, 1996 ou 1997, une toute autre époque et bien d'autres, cycliquement.

Je pense regarder ces documentaires avec un certain recul et une certaine froideur tout en me disant que c'est bien mieux maintenant, en 2022 et que ce côté sensationnel a au moins une face très positive, le terme transsexuel a été remplacé par transgenre et transidentité.

S'il n'y avait pas ce côté sensationnel, le reportage ou l'émission ne passerait pas en "prime time", voire ne passerait pas.

👩‍🏭

avatar contributeur de Némésis Inu
Némésis Inu
07/10/2022 à 18:17

Pour info c’est bien en Replay et une aussi un doc : enfant trans que faire?

avatar contributeur Reloteb
Reloteb
07/10/2022 à 19:50

Est-ce que le premier documentaire ainsi que le débat et le second documentaire sont en replay ?



Suivez-nous
Téléchargez l'application
Application android
conçu avec par Carbonell Wilfried
© Copyright 2024, betolerant.fr