paix ou amour

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Ce sujet est un débat, échangez et partagez dans la bonne humeur

bonjour,
si l'on part du principe que le sentiment est amoureux est basé sur la sensation du manque et que la paix suppose la sensation de plénitude, la paix de l'âme et le sentiment amoureux sembleraient ne pas être compatibles. Ce serait paix ou (exclusif) amour. Qu'en pensez-vous ?


photo de l'auteur Hoctave
Hoctave
Homme de 25 ans
Paris/St Dizier

10 remerciements
Moi je me pose la question, pourquoi le sentiment amoureux devrait-il se baser sur le manque ?

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Rollerdebbie très chère, comme nous dit notre gentil modérateur, pourquoi l'amour serait-il un manque...puisque seul le mal est un manque !


je vais donc paraphraser votre texte en rouge [color=#000000]d'un commentaire en noir...

[/color]si l'on part du principe que le sentiment [est] [color=#000000](sans doute en trop dans votre énoncé)  l'amour est une passion relationnelle qui se trouve pour l'être vivant comme une extension personnelle ultime, car il est le pourquoi du don de soi...et pas uniquement le comment...)   amoureux est basé sur la sensation du manque (sensation du manque laisserait entendre que le désir amoureux n'est rien d'autre que du vide ? alors qu'il est la prédisposition première à toutes relations aimantes, ce pourquoi il est, ce désir, une qualité dominante de notre "âme"...) et que la paix suppose la sensation de plénitude, (pas seulement, la paix est aussi acceptation et renoncement, liberté et conciliation, patience et partage, mais même si vous restez au plan psychologique , la paix est une plénitude d'un mode spécifique, celui de la saisie de la l'altérité dans une non-dualité, ce qui est forme de plénitude qui implique essentiellement l'amour ! et d'ailleurs que serait la paix sans amour ? une réclusion ataraxique ! ) la paix de l'âme et le sentiment amoureux sembleraient ne pas être compatibles. Ce serait paix ou (exclusif) amour. Qu'en pensez-vous ?
ce que j'en pense, c'est que votre dialectique oppositionnelle est une impasse sur le plan du vécu et une aporie sur le plan de l'intelligence...que l'amour est la voie de la paix la plus profonde qui soit, et que la paix est l'émanation d'un amour vrai...

bien à vous ...
[/color]

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
@ Gilou : bien ça se tient (je précise que la rhétorique du manque n'est pas de mon cru ; j'ai lu ici où là des trucs qui m'ont rendue sceptique comme "je veux te faire éprouver la sensation du manque de moi " )

merci

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Les gens ont tendance à définir l'amour comme "manque" ou même "souffrance" pourtant pour moi l'amour c'est la plus grande des force, un des plus grand bonheur, un des meilleurs sentiments... Quand je ressens le manque ou la souffrance c'est que je me suis éloigné de l'amour et que je l'ai transformé en peur avec mes doutes et pensées, dans ce cas ça peut être l'horreur. Souvent les gens disent que l'opposée de l'amour c'est la haine, mais moi je pense que c'est la peur. 

Pour que l'amour soit en même temps paix il es nécessaire de savoir aimer de façon mature... Il y a des façons immatures d'aimer, qui sont basés sur l'ego et la possession. Dans ce cas ce n'es pas vraiment l'amour et forcement ce n'es pas la paix non plus.

Avec l’expérience j'ai compris que la forme la plus grande, la plus pur d'amour c'est quand tu aimes sans avoir besoin d'un retour. Dans ce cas tu as la paix absolue. Car quand tu attends un retour, quand tu as besoin qu'on t'exprime l'amour démontre un manque, un problème en toi même. En général ça cause pas mal de problèmes, il n'y a pas de paix. Quand tu es mature en toi même, tu aimes tel le soleil, tu aimes juste parce-que c'est ta nature: tu trouves ton bonheur et ta joie dans le fait de "briller" ou aimer ou donner. Tu n'aimes pas pour avoir quoi que ce soit en retour... Et bien-sur dans ce cas tu obtiens beaucoup plus. 

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
oui Rollerdebbie  j'avais bien eu cette impression que ton assentiment pour le mode oppositionnel n'était pas une position personnelle mais un questionnement plus vaste et plus contemporain sur ce sujet... (difficilement analysable sans une expérience personnelle d'ailleurs), la justification d'un amour sans paix ou d'une paix sans amour reste pourtant une réalité assez répandu autour de nous (célibat ou couple instable)...comme cette autre dualité amour / confiance, ou encore amour / réciprocité...qui en chaque cas demanderait de bien savoir distinguer entre "opposition" et "contraire"(car tout opposition présuppose une contrariété mais tout contraire n'implique pas une opposition )...pas simple en vérité quant il s'agis de la relation amoureuse, puisque elle présuppose, elle, une bipolarité existentielle irréductible, et que de fait la complémentarité n'est jamais adéquate...en ce qui concerne la paix et l'amour comme plénitude et manque, on voit bien que le hiatus est de ne pas vouloir se sacrifier pour aimer et de renoncer aux autres pour être en paix... amour et paix ne sont donc pas contraires ni opposés mais simplement un acte pour l'amour et un état pour la paix ... du moins c'est ma vision actuelle ...

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
...en effet Metaman, l'amour est diffusif de soi par nature et sa finalité ...le don gratuit de sa présence ...

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Je vais évité d'écrire long pour dire simplement que "Gilou03" à bien résumé. Je tiens juste à précisé que l'amour à différente forme. Elle se déclenche de différentes manières notamment par une prise de conscience, soit par un besoin,  un événement inattendu, une rencontre, une ouverture sociale etc... L'Amour avec un grand A, c'est une quête de soit, elle nous amène à nous posé des questions sur nous même, de notre interaction avec le monde et de la compréhension de l'autre. C'est une quête permanente, jonché de questionnement et de déchirement. Je dirai même qu'il faut passé dans cet état pour comprendre qu'est ce que l'amour ou comprendre le véritable bonheur à l'instant présent ? C'est pour cela que certaine personne ont peur du sentiment d'aimé et se protège (et est-ce la une bonne idée?  que vous a t'il apporté ? ) Les différents états psychologiques suite à ses expériences répercutent et conditionnent notre mode de vie, et nous métamorphose tout au long de notre quête existentielle.  Ceux-ci dit, il est évident que pour parvenir à un tel bonheur en soit, il faut en avoir parcouru du chemin, ne ressentir aucun regret et d'avoir accompli ça propre vérité. 

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Iyoros, tu évoque le sujet des personnes qui se refuse à l'amour par peur ou blocage, afin d'en évité ces affres.
Je tien à témoigné :


Petit, suite à un triangle amoureux qui a mal finis, j'ai commencer à me fermer sentimentalement pour évité de faire mal a ceux que j'aimais à nouveaux. Puis en grandissant je me suis complétement fermé a cause de la découverte de mon orientation.
J'ai donc laisser ma vie amoureuse de coté durant une quinzaine d'année. Au final, j'ai finis par décider de me bouger les fesses pour régler le problèmes. Parce que le seul ressentie que j'en avais sur la fin, c'était de mourir de l'intérieur. Je n'avais plus gout à rien.

Pour moi, se fermer à l'amour c'est une forme de suicide intérieur. Aimé, est quelque chose de vital.
Une des preuves à cette hypothèse, en plus de mon expérience, ce sont les cas d'hospitalisme (des enfants qui développe des troubles suite a un manque d'affection de la part des infirmière qui s'en occupé en pouponnière, ( bien qu'il s'agisse ici de la situation inverse, j'ai cru comprendre que certains bébé en mourrais)

Ainsi, pour moi, sans amour il n'y a pas d'épanouissement de soi. Je pense donc qu'il est indispensable d'aimer un minimun pour avoir la paix.
Remarque : la mort est souvent présenté comme une forme de paix intérieur ^_^

Pour participer à ce sujet, il faut être obligatoirement inscrit