Ados et sexualité : quels dangers les guettent ?

avatar contributeur de Phoenix73
Phoenix73
12/01/2022 à 12:58

Le petit débat du jour, l'hypersexualisation des adolescents.

J'ai regardé hier zone interdite ( https://youtu.be/w9uFugrR5k0 ), qui j'avoue m'a mis mal, pourtant je connaissais le sujet mais j'étais encore éloignée, de certaines réalités très crues. Pour contre balancer, ca reste une émission qui veut choquer, pour le coup c'est très réussi, j'espère que globalement tout les ados ne rentrent pas dans ce jeu là.

Alors je vais m'adresser à tout les parents de ce site qui ont des ados comme moi et les autres également même si vous n'avez pas d'enfants.

  • La sexualité est ce un sujet tabou or not tabou à la maison?

  • Etes vous plus sur vos filles que sur vos garçons parce que les enjeux sont différents?

  • Vous préférez parler de ces sujets ou faire de la surveillance à gogo?

  • Avez-vous autorisé l'utilisation de Tik-Tok ou Snap pour les pré-ados?

En tant que parent, il est très compliqué de savoir placé le curseur, exemple pour moi j'ai refusé que mon fils utilise tik tok et snap, avec toutes les explications requises pour comprendre mon refus. Quelques temps après, il revient à la charge "oui mais les autres communiquent que par snap" , je vous épargne les moments confinements en cette fin d'année où les copains n'ont pas voulu lui envoyer les devoirs parce qu'il n'avait pas snap (m'a t il dit, peut être aussi pour me rouler dans la farine, sport international des ados).

Entre pression sociale, "les autres le font" et protection , on marche sur des œufs, entre intégration et exclusion les limites sont fines.

Le facilitateur qu'est le numérique à l'accès au porno, aux réseaux où tout va plus vite, comment exercer pleinement sa parentalité?

Il est certain que ce reportage grossi surement l'image, mais une chose est factuelle le taux de suicide chez les adolescent et encore plus chez les adolescenTES, ne cessent d'augmenter.

A vos claviers !

avatar contributeur de RedRose
RedRose
12/01/2022 à 13:52

Citation de Phoenix73 #386931

Alors, pour tenter de répondre à tes questions :

"La sexualité est-elle un sujet tabou à la maison ?"

Non, pas spécialement, c'est un sujet sur lequel on peut parler à partir d'une discussion banale, ou d'une émission vue à la télé, d'un événement survenu au lycée, au boulot, etc..

Etes-vous plus sur vos filles que vos garçons ?

Alors mes enfants sont adultes maintenant, mais à leur adolescence, je ne dirais pas qu'il y ait eu plus de pressions sur ma fille que sur les garçons, seulement de façon différente :

Cependant il est évident que j'ai eu beaucoup plus de craintes lorsque ma fille sortait, que pour les garçons :

D'une part, elle sortait en soirée, alors que les gars allaient jouer aux jeux vidéo chez leurs copain qui habitait à côté de chez nous, donc le risque était bien différent.

"Vous préférez parler de ces sujets... ?"

J'ai allié les deux : je ne parlerais pas de « surveillance », qui fait flicage, mais de cadrage, nécessaire à tout enfant.

J'ai expliqué à mes enfants les dangers qu'il pouvaient rencontrer, sans dramatiser, de façon claire, concise, pas besoin de les perdre dans des monologues de 2 heures, ainsi que les meilleures façons de repérer les situations potentiellement risquées :

Exemple : pour ma fille, qui pouvait sortir en soirée, (si elle n'était pas punie, lol) :

Ne jamais sortir ni rentrer seule, toujours être accompagnée. Si ce n'est pas possible, m'appeler, même en pleine nuit ; je préfère me déplacer en pleine nuit pour venir te chercher que prendre le risque de te laisser rentrer seule. Elle l'a fait.

Toujours surveiller son verre

Me dire où elle se rendait, en expliquant que non, ce n'était pas pour la fliquer, mais que c'était pour sa sécurité (bon, elle m'a grugée quelques fois, mais s'est fait prendre, donc punie, et a vite compris que c'était pas son intérêt, ha ha ! )

Et d'autres conseils de prévention. Je suppose qu'elle ne les a pas toujours appliqués, mais en général, oui.

Pour mes fils, la prévention se portait surtout sur l'utilisation d'internet, ne pas donner ses coordonnées, même à quelqu'un de très sympa en ligne, par exemple. Et idem, pas de PC dans leur chambre jusqu'à 15 ans environ, puis, installation d'un contrôle parental, pour lutter contre l'accès aux sites pornos.

"Sur l'utilisation de Tik-Tok ou Snap" : Ma fille n'a pas connu ça étant ado, c'était l'époque de MSN. Mais par contre, il y avait moins de filtres et moins de sécurité que maintenant. J'ai du trouver d'autres astuces pour être vigilante, sans m'immiscer dans sa vie privée et intime, difficile exercice !

Donc, le PC était dans le salon, pas dans la chambre, pour éviter les dérives.

Pour mes fils, ils communiquaient essentiellement via leurs jeux en ligne.

Je pense que maintenant, je ne leur laisserais pas accéder aux réseaux sociaux avant 13 ans, environ hein, en cadrant au max.

Alors oui, il y a la pression du groupe, « les autres le font, pourquoi pas moi ? «  La mère de machin, elle le/la laisse faire ceci ou cela, etc... Ce à quoi je répondais : « C'est très bien pour elle/lui, mais moi je ne suis pas la mère de machin, mais la tienne, donc ce sera comme ça. Mes enfants râlaient, mais au moins c'était clair.

Les ados testent les limites, et c'est normal, ils en ont besoin. C'est à nous, adultes, de leur poser ces limites, afin qu'ils évoluent et grandissent avec une certaine liberté, nécessaire à leur autonomie future, mais en sachant que les parents sont là. Mais on fait aussi avec ce que nous sommes, notre propre éducation, nos valeurs.

L'essentiel est de garder le contact avec nos jeunes, ne pas les laisser s'enfermer dans ce monde virtuel, s’intéresser à ce qu'ils font, non pas dans un but de surveillance, mais par véritable intérêt.

Ne pas diaboliser les réseaux sociaux, car ils ont une véritable utilité, mais pouvoir prévenir des dérives qui existent, en s'appuyant sur des faits réels. Ce qui implique de s'y intéresser soi-même, d'avoir un minimum de connaissance là-dessus.

Nos jeunes nous écoutent, quoiqu'ils en disent, ils nous rembarrent souvent, mais nous écoutent : les conseils qu'on leur donne leur serviront, même si sur le moment, ils nous disent leur fameux « ohhhh, c'est bon ! »

Et oui, internet est un formidable outil, mais ça peut être tellement dangereux, quand on voit ce que ça donne pour les adultes qui se font piéger !

avatar contributeur de Sourirefroid
Sourirefroid
12/01/2022 à 17:53

Bonjour, je ne suis pas parent, mais je vais mobiliser mes souvenirs sur ma période de l'adolescence. Mes parents ont été vigilants. J'ai très tardivement eu accès à Internet pour mon usage personnel, à 18 ans. Je ne le regrette pas, je pense que cela m'a épargné des traumatismes et une aliénation.

Je m'explique : adolescent, il était naturel de parler de ce sujet entre copains. Mais... J'ai pris conscience du danger lorsque certains camarades ont évoqué des plateformes hébergeant du contenu licencieux (et encore je crois que j'emploie un euphémisme). D'autre part, j'avais lu un article dans le courrier international qui aujourd'hui encore me paraît percutant. L'article ne contenait aucune photo où image, c'était uniquement un texte qui avertissait le lectorat que les personnes qui regardaient des vidéos scabreuses ne pouvaient plus avoir de sexualité normale et de ce fait, se muer en prédateurs sexuels. Et cela m'a fait très peur à l'époque lorsque j'ai lu cela, j'ai pris l'article au pied de la lettre! Pour l'équilibre des mineurs, je pense qu'il faut mettre des barrages sur internet pour interdire et bloquer toute tentative d'accès à des contenus pornographiques, même si cela s'annonce chimérique tant Internet se soustrait à tout ce qui est synonyme de contrainte. Regardez Facebook et Instagram, il y a des personnes qui parviennent à publier du contenu qui n'a pas sa place sur ces réseaux... Je ne dis pas que les réseaux sociaux sont tous synonymes de danger, mais qu'il faut demeurer circonspect. Lorsque j'étais au collège, un camarade de classe se faisait harceler à cause de son orientation sexuelle. Devinez ce que des gens de ma classe ont fait... Ils ont usurpé sont identité pour créer un faux compte Facebook et compromettre sa réputation en publiant des statuts inavouables. Évidemment, comme cela se passait dans un contexte extérieur au collège, le personnel n'a rien fait et mon camarade n'a pas osé en parler et a laisser couler en prenant son mal en patience. Par contre, une autre fois, les mêmes élèves ont eu affaire à notre directrice car ils avaient publié des statuts malveillants sur les femmes de ménage de l'établissement... avis à vous, parents, fixez des limites, et n'ayez pas peur de tenir la brise haute à vos adolescents. Mes parents ne m'ont pas ménagé, et je ne le regrette nullement ! La bonne vieille discipline européenne doit revenir en force, comme dans les établissements prussiens du XIXe siècle.

avatar contributeur de Phoenix73
Phoenix73
12/01/2022 à 18:09

Citation de Sourirefroid #386945

Merci d'avoir participé, juste ta conclusion je n'y adhere absoluement pas.

Reflechis à ça : "La folie, c'est de faire toujours la même chose et de s'attendre à un résultat différent " les bonnes vieilles methodes de disciplines ....on a vu aussi ce que ca donnait....

avatar contributeur de Alma08
Alma08
12/01/2022 à 20:29 - 12/01/2022 à 20:35

Moi je laisse Pas mal de liberté a mes enfants.

Ils ont Pas acces à internet jusqu'a l'adolescence et l'age pour avoir le portable depend aussi de leur maturite ( j'ai 3 enfants de 19, 15 et 9 ans)

Avant, sans internet il y avait de derives aussi. Ce n'est Pas le changement de generation et les technologies qui vont rendre le monde plus dangereux. Je pensé que c'est dangereux autrement.

Il faut diré qu'a 10 ans j'allais en boite de nuit pour les pre-ados de 12 ans et a 12 ans aux boites de nuit pour les 16 ans... Depuis les 13 ans j'ai eu une independance économique et je sortais Tous les jours a faire la fete et j'etudiais et je travaillais Tout en meme temps.

Si je regards Mon parcours, meme si je n'ai Pas fait beaucoup des betisses, je trouve que mes enfants Sont des anges 🤣🤣🤣 ( une autre epoque et ils ont dans un autre pays différent du mien aussi)

On parle de tout a la maison on profitant un programme TV, une mauvaise expérience de la part d'un proche, un cours de prévention au lycée... Tout moment est bon pour aborder les sujets delicats sans entrer dans leur intimité(de mes enfants)

Je ne les surveille Pas. Si je suis inquiete avec une sortie ou des vacances qu'ils souhaitent prendre avec des amis par exemple, je parle, j'explique. Ils trouvent toujours la façon de me rassurer ou je trouve la façon de leur faire voir que ce n'est Pas une aussi bonne idée.

La derniere fois, ma fille partait avec un garçon ( elle est deja majeure), que je ne lui connaissais Pas et dans un autre pays. Je lui ai expliqué que si elle disparaissait je me retrouvais completement démunie car personne allait la chercher car Elle est majeure et je ne serai meme pas ou la chercher.

Elle m'a installé une application ou je pouvais la suivre par GPS.

Mon fils n'étudie Pas beaucoup (15 ans). Je ne suis Pas derriere lui pour voir ce qu'il fait et s'il organise bien son temps. Je lui dis que c'est a lui de creer son future, et que cela se joue maintenant. Je vois bien que mes mots ont un effets sur eux, qu'ils m'ecoutent et on arrive a se comprendre.

J'essaie de les responsabiliser, de les faire voir que leurs vies est dans ses mains.

Pour l'instant ça marche. Et j'accepte aussi leurs caracters et leurs décissions apres discussion si je ne suis Pas completement conforme avec ce qu'ils souhaitent faire.

J'ai Lu un livre, Avant les avoir, une Ecole des parents aux EEUU.

J'ai trouvé apres des années de recherche "ma méthode" ce qui allait bien avec ma façon d'être et comment j'envisagais la maternité. Le livre est Parents Efficaces du Dr Thomas Gordon

Envoyé depuis l'application android
avatar contributeur de Phoenix73
Phoenix73
12/01/2022 à 21:04

@Alma08, je suis d'accord avec toi, le monde n'est pas plus dangereux, mais le numérique a un fort impact social et psychologique. Il est le facilitateur et l'accélérateur de certaines dérivent. Juste pour bien comprendre:

"Ces données ne sont pas complètes pour 2021 : elles s’arrêtent à la semaine 43 (fin octobre), mais elles sont frappantes. Chez les filles de moins de 15 ans, les admissions aux urgences pour gestes suicidaires ont très fortement augmenté, progressant sur les 43 premières semaines de 2021 de plus de 40 % par rapport à la moyenne des admissions sur la même période lors des trois années précédentes. Le nombre d’admissions chez les garçons de moins de 15 ans sur les 43 premières semaines de 2021 est quant à lui parfaitement stable par rapport aux trois dernières années." Eu du mal à retrouver les chiffres que j'ai entendu cet aprem. Article en entier : https://www.liberation.fr/checknews/gestes-suicidaires-chez-les-adolescentes-sos-dune-jeunesse-en-detresse-20220110_USG4W6Q5WNAZZBJLED5776FUSM/

Merci @Alma08 pour ton témoignage , parents le plus difficile metier au monde 😜.

avatar contributeur Lulustrike
Lulustrike
12/01/2022 à 22:56

Salut

L'hypersexualisation serait plus un sujet fantasmé par les adultes pour vendre du papier qu'une réalité.

En effet plusieurs enquêtes sociologiques de terrain semblent démontrer l'inverse de ce que racontent les medias, les adolescents rentrent de plus en plus tard dans une sexualité active que les précédentes générations.

C'est comme quand les medias qui parlent de plus en plus d'homosexualité et des trans je connais des gens qui croient que maintenant une majorité d'ado est homosexuel ou trans ;-) enfin moi personnellement j'aimerais bien malheureusement une majorité d'ado reste et restera toujours hétéro ;-)

avatar contributeur de Phoenix73
Phoenix73
13/01/2022 à 00:07

Salut @lulustrike ,

Je crois qu'il y a confusion des termes hypersexualisation ne veut pas dire rapport sexuel (d'ailleurs il y a même un recul par rapport à ma génération).

avatar contributeur de RedRose
RedRose
13/01/2022 à 00:11

Citation de Lulustrike #386989

Hello,

Pourrais-tu citer citer les sources de ces enquêtes sociologiques de terrain ?

avatar contributeur de Alma08
Alma08
13/01/2022 à 07:50

J'ai oublié... Je ne fais Pas de différence entre garçon ou fille. J'ai assez lutté avec ma mère car les différences par rapport au genre me dérangées beaucoup. Je ne vois Pas la raison de faire cette différence. Mes enfants, garçon ou filles m'inquiètent de la meme façon.

Je ne trouve Pas ma fille plus vulnerable que Mon garçon. Les dangers peuvent etre différents mais Pas uns plus inquietantes que d'autres

Envoyé depuis l'application android
avatar contributeur Lulustrike
Lulustrike
13/01/2022 à 09:44

Citation de Phoenix73 #386994

Salut,

C'est quelque chose que j'avais lu dans un magazine de psychologie il y a 2 ou 3 ans. Je vais essayer de voir si j'arrive à retrouver la source, mais je ne promets rien ...

avatar contributeur Karoline
Karoline
13/01/2022 à 11:42

Bonjour,

La sexualité n'est pas tabou à la maison, mais certains de mes enfants en parlent bien plus que les autres...

Pas de téléphone avant 13 ans (vour plus car à chaque "bêtise" liée aux écrans (ou problème de comportement au collège) dans les 6 mois précédent c'est reculé... Accès à internet limité/surveillé en temps ou en lieu (dans le salon par exemple) avant et après selon les usages/responsabilité de chacun.

Au lycée, ils sont internes, donc plus de contrôle. Les écrans sont posés en dehors de la chambre au moment du repas du soir si école le lendemain, plus tard sinon (j'accepte aussi le mode avion pour qu'ils écoutent de la musique).

Je veux savoir où ils sont et avec qui +le numéro de un adulte pas loin (en zone de montagne, ils peuvent être à plus d'une heure de chez moi...). Jamais eu besoin de m'en servir.

Ils peuvent m'appeler à n'importe quelle heure si problème...

Je crois que mon contrôle les énerve... J'espère qu'ils comprendront !

Mon plus jeune s'est inscrit sur tictoc quand il était chez son père et a menti sur son âge. Il avait posté plusieurs vidéos... Je m'en suis aperçu, avec son père, on lui a bloqué le compte et l'adresse email qu'il avait utilisé pour s'inscrire...

Il conserve une adresse mail supervisé (alors que sa petite sœur est passé à l'adresse mail livre...

C'est pas simple... Ma pression des autres est difficile, mais en parlant avec les parents des amis, nos enfants nous pipotent souvent sur ce que les autres ont le droit de faire...

avatar contributeur de Phoenix73
Phoenix73
13/01/2022 à 22:22

Citation de Alma08 #387009

J'aime beaucoup cette réflexion, ne pas faire de différence entre fille ou garçon.

Dans l'idée je te rejoins, après savoir si inconsciemment j'aurai pu faire une différence entre les 2, du moins aborder les choses sous des angles différents, je ne sais pas et je n'y serai pas confronté (un truc en moins à gérer 😜).

En théorie je me dis qu'agir comme tu le fais, est très bon pour l'égalité des sexes. De ce que je vois autour de moi , via mes amies etc...les parents sont plus vigilants avec leurs filles qu'avec les garçons, parce qu'ils ont plus peur pour elles.

@lulustrike tu oublies que le confinement est passé par là, les enfants se sont plus connectés pour garder le lien avec les copains + l'ecole etc, même ceux qui n'y avait pas le droit à la base.

Donc 2 ou 3 ans ca devient obsolète comme information. Je suis allée demandée du coup à mes collègues qui s'occupent des jeunes, malheureusement c'est une réalité. Et ca a fait naître un beau projet dans un avenir proche.

@karoline je retiens "la pression des autres est difficile" ooohhh que oui! 😉

avatar contributeur Karoline
Karoline
13/01/2022 à 22:48

À partir de quel âge selon toi peut on regarder l'émission ? Ça pourrait lancer une discussion en famille ou trop dur ?

Et oui, sur fille/garçon, je ne fais pas de différence non plus, ma grande fait plus de stop que son frère, j'attends encore avant d'autoriser les deux plus jeunes... ils seraient déjà volontaires... Ma grande sort plus que son frère, donc on a eu plus de discussions (sachant qu'il y a déjà eu des problèmes en soirées...).

Je m'aperçois quand même que j'insiste peut-être un peu plus sur le respect du consentement avec mes fils et l'expression du consentement avec mes filles...

avatar contributeur de RedRose
RedRose
13/01/2022 à 23:42

Idem, pas de différences entre ma fille et mes garçons ; ma fille étant beaucoup plus téméraire que ses frères, et, on ne peut pas le nier, les risques étant différents, j'ai toujours veillé à lui laisser une grande marge de liberté, à condition que je puisse lui faire confiance, une sorte de contrat.

Elle a bien assimilé les conseils de prudence qu'elle a reçu, et les applique toujours.

Je pense qu'il est important d'adapter la liberté laissée à nos ados en fonction de leur âge et leur maturité.

avatar contributeur de Phoenix73
Phoenix73
14/01/2022 à 09:05

@karoline l'émission est interdite au moins de 12 ans.

Je me suis posée la question et après réflexion, je me suis dit que ca n'était pas non plus le meilleur des choix. Je t'explique pourquoi. Il montre des faits sans explications réelles, pourquoi les jeunes ados filles prennent des poses qui suggèrent bien des choses ? Pourquoi les garçons n'ont pas conscience de certaines choses??? etc... Du coup leurs statuts est discutable pour les 2 genres et pour beaucoup de personnes (je suis allée voir les commentaires de cette émission, c'est juste puant à souhait). Ils mettent de côté, bien des choses, dans la construction d'un ado.

Premièrement à partir de 11/12 ans jusqu'à 20 ans voire 30 ans, la maturation cérébrale s'affine et c'est là que rentre en scène le cortex préfrontal. (C’est dans cette région du cerveau que sont localisées les plus sophistiquées de nos compétences – de la prise de décisions complexes à la prévision et au contrôle des pulsions indésirables. -->https://theconversation.com/la-croissance-du-cerveau-pourrait-expliquer-pourquoi-de-nombreux-troubles-mentaux-emergent-a-ladolescence-157554)

On est sur une période à l'adolescence de construction d'identité et donc on prend des "modèles", les jeunes filles ne font que reproduire ce qu'elle voit et les garçons aussi ....sauf que les sources d'identifications sont biaisées, les filtres à gogo, la chirurgie, le porno c'est comme dans la vraie vie etc....

Je te conseille plutôt des vidéos comme le roi des rats ( https://youtu.be/beaYGwONito - https://youtu.be/irJgUBKxKhA) Il en parle régulièrement et explique très bien.

avatar contributeur Karoline
Karoline
15/01/2022 à 07:44

Ok, merci pour ton analyse, je comprends bien ce que tu veux dire...

S'interroger, remettre en cause des schémas, comprendre ce qu'il y a derrière et pourquoi c'est publié... Les (nous) amener à réfléchir...

Merci, j'irai voir le lien proposé !

avatar contributeur de Mci38
Mci38
15/01/2022 à 09:47

Oups ! En vous lisant j'ai l'impression d'être un peu laxiste....surtout concernant internet et tout ce qui va avec.....

Je n'ai qu'une fille, qui aura 18 ans dans 3 semaines....donc déjà la différence fille vs garçon ne s'est pas posé ;)

Nous n'avons pas eu la tv et je ne l'ai toujours pas. Et pas d'abonnement internet avec accès tv. Ma fille n'a jamais dit quoi que ce soit. Et quand je lui demande elle me dit que ça ne lui a pas manqué. Elle regardait des dvd enregistrés, la tv chez sa nounou et chez les copin.e.s. actuellement on netflix ou arte.

Elle a eu un téléphone en 6ème mais pas un smartphone un "vieux". Le smartphone en 3ème avec un très petit forfait internet....wifi a la maison....

Bref, j'ai joué la carte confiance et je ne l'ai jamais surprise à "enfreindre" les règles posées, avec explications du pourquoi. C'est même elle qui a demandé a ce qu'on remette la limite parentale (il y a longtemps) car elle ne gérait pas !!!

Pour les sorties, pour l'instant elle n'est pas branchée, des soirées avec 3 ou 4 ami.e.s. avec n° d'adultes si ce n'est pas chez moi. Son père étant un flippé persuadé que le monde est mauvais pervers escroc, les discussions doivent être houleuses, mais de ce que j'en sais inexistantes.....

Du coup je vais un peu discuter avec elle pour voir si j'ai foiré qq part !!! Merci en tout cas, c'est super des post comme ça !

avatar contributeur de RedRose
RedRose
15/01/2022 à 10:02

Citation de Mci38 #387168

Hello,

Franchement j'ai pas du tout l'impression que tu aies foiré quelque part, bien au contraire 😊

Ta fille n'était pas spécialement demandeuse des réseaux sociaux ou de sorties, et a accepté les règles, comme quoi, tous les ados ne sont pas fait du même moule et heureusement !

P.s. : je n'ai pas de télé non plus, depuis 4 années maintenant, et ça ne nous manque absolument pas !

Par contre, je ne me passerais pas d'Internet.

avatar contributeur de Mci38
Mci38
15/01/2022 à 12:34

Citation de RedRose #387170

Merci de me rassurer ?! C'est vrai que je n'ai pas l'impression d'avoir une ado comme j'en entend beaucoup parler......elle est diagnostiquée HPI, peut etre cela joue.....et peut-être qu'elle est une comédienne de ouf et qu'elle me fume depuis des années 🤣......mais je crois pas 😬 hein, pas ma fille, hein ?!!

avatar contributeur Tungstenn
Tungstenn
15/01/2022 à 18:47

(l'hypersexualisation des adolescents... PAR LES "ADULTES")

(je sais pas si on peut débattre à partir d'un film de zone interdite, ou alors c'est pour rire)

avatar contributeur de Phoenix73
Phoenix73
15/01/2022 à 21:00

Citation de Tungstenn #387221

Moi je dirai pourquoi pas ? Du moment que tu sais garder un esprit critique et te poser des questions... tu peux tout regarder, voir le bon et le moins bon...je ne connaissais pas e-enfance.fr par exemple...et je vais te dire mon plus grand kiffe, c'est de regarder des trucs qui ne correspondent pas à mes propres idées. Toujours garder l'esprit ouvert...

avatar contributeur Tungstenn
Tungstenn
15/01/2022 à 22:08 - 15/01/2022 à 22:34

avatar contributeur de Phoenix73
Phoenix73
15/01/2022 à 22:24

Citation de Tungstenn #387249

🤣 je le suis ....pitetre pour ca 🤪

avatar contributeur Tungstenn
Tungstenn
15/01/2022 à 22:34

(bon je réécris parce que ce post a été effacé par mégarde)

oui, voilà, c'est une question d'ouverture d'esprit comme si on pouvait ne pas historiciser la sexualisation des corps des enfants et adolescents PAR LES ADULTES et que les fantasmes des adultes sur la sexualité réelle etou imaginaire des enfants n'avaient pas produits tout un corpus "d'oeuvres"

et effectivement, je vois la preuve qu'on sait regarder des émissions de divertissement en gardant un esprit critique, dans la mesure où on pose un "débat": on part de l'énoncé-bloc-sens, titre de l'émission (et tenu en l'état pour vrai ?): "l'hypersexualisation des adolescents":

hyper?

sexualisation?

des?

adolescents?

ensuite, on répète le développement entendu à la télé, dont il manque, quoi, 90 % des liens de causalité quand ils ne sont pas inversés parce qu'après tout, pourquoi ne pas rendre nos petits jeunes responsables du continuum d'images porno auxquelles ils sont confrontés tous les jours malgré l'interdiction de papa/maman ?

associons sexualisation=sexualité, parce que, lol

ensuite, établissons des liens logiques entre la sexualisation des ado, leur dressage/éducation/émancipation à la sexualité, pardon à la sexualisation (et n'oubliez pas de dire à vos garçons de ne pas violer d'autres personnes)

(n'interrogeons pas ici les fantasmes (et euphémisons) des vieux messieurs projetés sur des corps à peine pubères, car ce n'est pas le sujet)

et n'oublions surtout pas de rappeler le rôles des fameux rézo-sossios parce que RS+jeunes=danger=.... et d'internet (mais plutôt les réseaux sociaux, c'est déclinable à l'infini: jeunes+réseaux sociaux=..., également associable au déclin/manque d'autorité et/ou de contrôle des parents indignes q'uil faut également rééduquer par des services étatiques, de préférence (marche mieux si les parents sont des pauvres)

ps: je pense que c'est HYPER bizarre d'y associer une augmentation du taux de suicide des jeunes, vu les conditions présentes et futures d'existence qui leur sont faites

ps2: tenter de déconstruire les stéréotypes de genre à l'adolescence de vos enfants et pas dès avant leur naissance: c'est trop tard, je vous rappelle tout cela est structurel



Suivez-nous
Téléchargez l'application
Application android
conçu avec par Carbonell Wilfried
© Copyright 2022, betolerant.fr